Accueil (Editorial)        Qui est Hubertelie?        Plan du site        Vidéos        Livres PDF

Je suis Charlie
ET
Je ne suis pas Charlie

Voir aussi:

Avez-vous entendu parler des "attentats contre Charlie Hebdo"? Quelle question! Mais avez-vous entendu parler du harcèlement en réseau, ces attentats, ces crimes au quotidien commis sur des millions de personnes en France et dans le monde? Cette destruction à petit feu et à l'abri des regards de toutes ces victimes, condamnées à subir en silence, ou à être envoyées en psychiatrie par les pouvoirs publics et les institutions, si elles osent dire ce qu'on leur fait?

Voici ce que dit Wikipédia sur le sujet du harcèlement en réseau. Et le psychologue social américain Stanley Milgram en parle à juste titre comme étant l'"Organisation sociale du mal". Et moi, je ne tourne pas autour du pot, j'appelle chat un chat, diable un diable. Je parle du harcèlement en réseau comme étant l'un des aspects clefs du Phénomène Diable. Pour en savoir plus, voir le document: Harcèlement en réseau et Vampirisme énergétique. C'est la criminalité la plus cachée, elle est couverte de la plus grande omerta, le sujet est très tabou dans un pays comme la France.

Pemettez-moi donc de vous poser une nouvelle fois la question: avez-vous entendu parler de ce phénomène de société qu'est le harcèlement en réseau? Très probablement non. Sauf si vous êtes l'un de ces criminels de l'ombre, de ces terroristes cachés. Et là évidemment vous savez ce que vous faites. Ou alors vous êtes une victime de ce phénomène, comme moi et des millions d'autres en France et dans le monde, c'est pour cela que vous savez que cette horreur (et le mot est faible) existe.

L'article de Wikipédia évoqué précédemment dit qu'"un peu partout dans le monde des voix s'élèvent contre ces pratiques dans lesquelles des entités gouvernementales ou institutionnelles sont impliquées ainsi que des réseaux". Vous avez bien lu: les institutions censées protéger les citoyens (les institutions politiques, la justice, l'armée, la police, les services de renseignement, etc.), sont impliquées sans cette criminalité du harcèlement en réseau contre leurs propres citoyens. Pas étonnant que le sujet reste très tabou. Et c'est grâce au travail patient des lanceurs d'alerte comme moi (parce qu'aussi nous sommes des victimes) que l'on commence petit à petit à parler du phénomène. Et il y a encore beaucoup de travail à faire en France, le pays "Charlie Hebdo".

Venons-en à Charlie Hebdo, justement. Là on en a parlé, car c'est spectaculaire et non pas très caché comme le harcèlement en réseau. Les oreilles n'ont eu que cela à entendre pendant des semaines et des semaines, et ça continue. Une conférence mondiale vient d'avoir lieu à Bruxelles le 20 novembre 2014 sur le harcèlement en réseau, le harcèlement avec des technologies secrètes. Pas un mot dans les médias et dans les journaux, Charlie Hebdo compris. Après les événements du 7 janvier 2015 concernant ce journal, c'est à un vrai lavage du cerveau sur tous les fronts que nous avons droit dans les journaux et dans les médias, pas seulement en France, mais aussi en Europe et dans le monde.

Quand on a les yeux ouverts et que l'on connaît les réalités cachées de la France et du monde que sont le harcèlement en réseau, le harcèlement avec des technologies secrètes, la manipulation mentale mondiale, le vamprisme énergétique (ou psychique), etc., on ne voit plus du tout les choses de la même façon.

Voir donc le document en ligne:
- Harcèlement en réseau et Vampirisme énergétique,
mais aussi les documents pdf:
- Brève information sur le Harcèlement en réseau et le Vampirisme énergétique;
- Correspondance avec David Lopez sur le harcèlement en réseau, les armes électroniques et électromagnétiques secrètes et le vampirisme énergétique.

Après la récente actualité dramatique concernant Charlie Hedbo, il semble que toute la population française et même mondiale soit obligée de se positionner par rapport... à Charlie. Très étrange situation où, tout à coup, Charlie est devenu le point de clivage, la référence absolue par rapport à laquelle tout le monde doit définir son ETRE, son ontologie, son "Je SUIS" ou son "Je ne SUIS pas"!

Le virus Ebola a fait une hécatombe en Afrique et continue de le faire, et on a cyniquement laissé pourrir la situation pendant des mois et des mois, on a laissé mourir des milliers et des milliers de personnes X qui ne se sont pas distinguées par des actes de provocation (caricatures insultantes pour la foi de musulmans, de catholiques et autres), qui ne demandaient qu'à vivre, mais à qui Ebola et ceux qui avaient les moyens d'arrêter l'épidemie n'ont pas laissé le choix.

C'est comme pour le paludisme qui fait des ravages depuis longtemps dans les pays tropicaux. Il faut qu'Ebola ou les maladies deviennent un marché pour qu'on s'y intéresse. Quand Ebola a commencé à prendre de l'ampleur et à menacer le monde (mais aussi sous la poussée "timide" de l'opinion occidentale), on se livre à la concurrence pour savoir qui serait le premier à commercialiser un vaccin ou un traitement anti-Ebola. En attendant, sans que cela n'émeuve plus que cela, des villages entiers de personnes X ont été décimés par cette terreur nommée Ebola, par ce terrorisme qu'on dira "naturel" mais qui n'est pas ni naturel que cela. Dans le tas, j'en suis persuadé, un certain Charlie inconnu fait partie de ces milliers de personnes X massacrées par Ebola et ceux qui l'ont laissé faire. Mais dès que le virus touche seulement quelques personnes en occident, c'est la grande émotion et panique! Ces milliers de personnes X (dont ce Charlie inconnu) ne seraient donc pas des êtres humains. Et face à ce drame et d'autres, la France et le monde ne se sont pas identifiés à X ou pas à X, il n'a pas été question des "Je suis X" ou des "Je ne suis pas X", ou des "Je suis Charlie" ou des "Je ne suis pas Charlie".

Mais pour Charlie Hebdo, c'est différent. Nous devons définir notre ETRE, notre ontologie par rapport à lui. Il y a d'un côté les "Je suis Charlie" et de l'autre côté les "Je ne suis pas Charlie". Les premiers représentent l'écrasante majorité voire la quasi totalité de la population. Selon la pensée terriblement unique instaurée, on est obligé d'être Charlie si l'on est normal, si l'on est attaché aux bonnes valeurs: liberté, égalité, fraternité, laïcité, humanité, etc. Si l'on n'est pas Charlie, alors on est forcément contre la liberté, l'égalité, la fraternité, laïcité, l'humanité, car c'est Charlie qui incarne cela, évidemment. On ne peut pas être pour ces valeurs et d'autres, pour la liberté d'expression, sans être Charlie, c'est impossible, paraît-il.

Qu'on le veuille ou non, les mots comme: liberté, égalité, fraternité, etc., sont divins, ils riment avec divinité. Si donc on dit prôner ces valeurs et qu'on a une idéologie anti-Dieu (l'athéisme en l'occurrence), si l'on parle d'une laïcité (comme la laïcité à la française) mais qui est synonyme du "Parlons de tout sauf de Dieu" dans la vie publique ou la vie de la République, alors il y a quelque part quelque chose qui ne tourne pas rond. Le Diable est dans le détail, Lucifer se cache forcément quelque part dans l'affaire.

Par quelle arnaque on nous sert au quotidien cette laïcité négative, cette laïcité athée, cette laïcité des anti-Dieu? Elle ne coûte rien à l'athée, car Dieu est absent dans sa vie privée comme dans sa vie publique. Mais le croyant doit dans la vie publique mettre en veilleuse sa croyance pour être comme l'athée, qui dans cette laïcité taillée par lui et pour lui est comme un poisson dans l'eau. Il y a donc une injustice fondamentale, constitutionnelle. L'égalité (la vraie) n'est pas respectée, ce deuxième mot de la devise de la République est violé.

J'ai toujours défendu une laïcité positive, qui est la vraie laïcité, qui rime vraiment avec liberté et égalité, les deux premiers mots de la devise de la République. Cette laïcité laisse à chacun la liberté de s'afficher comme il veut dans la vie publique, le croyant avec son signe de croyance et sa pensée de croyant, l'athée avec son absence de signe de croyance et avec ses idées et son mode de vie d'athée. Aucun ne doit imposer sa manière d'être en public à l'autre (c'est le point clef). Dialoguer sur tous les sujets, Dieu y compris, oui, mais forcer autrui à être ce qu'on est, c'est une toute autre affaire! Or on impose constitutionnellement au croyant d'être en public comme le non-croyant, de cacher son signe de croyance, donc son être. C'est aussi absurde que de demander à un noir de cacher en public la couleur de sa peau et de paraître blanc, parce que c'est un "pays de blancs". Mais chacun doit s'afficher extérieurement comme il est intérieurement, point final.

Et j'ai toujours dit que cette laïcité négative (qui se définit par la Négation du fait religieux ou spirituel dans la vie publique, et, pire, à faire le deux poids et deux mesures en la matière, à imposer de manière à peine déguisée deux religions rivales: la religion juive et la religion catholique) est un équilibre instable, et qu'elle conduit à ce que la question de Dieu se pose avec violence dans la société, au lieu d'être une question sereine. Elle doit être d'autant plus sereine que le DIEU en question (le vrai) est l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU. C'est un fait scientifique que je démontre, mais on fait la sourde oreille à la Science de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU. On continue d'imposer à la France cette laïcité négative (au lieu de la laïcité scientifique, positive), on impose la laïcité athée, la laïcité franc-maçonne, la laïcité luciférienne, celle bien symbolisée par Charlie maintenant.

Par quel tour de passe-passe être pour ou contre l'horreur (de quelque nature ou de quel bord que ce soit) c'est être contre ou pour Charlie? Si donc on n'est pas Charlie, alors on n'est pas normal, on est obligatoirement du côté des barbares, on est forcément barbare, diabolique... N'est-ce pas? Et tous ceux qui sont Charlie sont angéliques, ils sont divins... N'est-ce pas? Et c'est expres que j'emploie le magnifique mot divin, au sens le plus noble du terme. C'est Charlie qui incarne cette valeur sublime, n'est-ce pas?

Au vu de l'immense majorité que sont les Charlie, je devrais être heureux et soulagé de savoir qu'il y a autant de divins dans ce pays. Mais je me demande alors: où sont ces très nombreux harceleurs en réseau (car ce phénomène et d'autres mobilisent d'importants moyens humains, comme l'explique aussi l'article de Wikipédia sur le sujet du harcèlement en réseau)? Où sont ces terroristes de l'ombre qui torturent au quotidien des milliers et des milliers de leurs semblables avec des technologies secrètes (dont les armes à ondes scalaires)? Où sont ces vampires énergétiques ou psychiques, ces grands virus Ebola de la société, qui font de la vie de leurs semblables un enfer au quotidien, un cauchemar jour et nuit et surtout la nuit?

Mais seulement voilà: beaucoup d'entre eux ont défilé hypocritement le 11 janvier 2015 et/ou arborent l'étiquette: "Je suis Charlie". Et la grande masse des gens sincères et normaux qui sont manipulés par ces criminels de l'ombre et leurs chefs illuminatis, ont défilé avec eux et arborent la même étiquette "Je suis Charlie".

C'est être très naïf que de croire que les "Je suis Charlie" sont tous des divins, des gens normaux, des gens bien, et que les "Je ne suis pas Charlie" sont tous des diaboliques, des gens anormaux, des gens mauvais (idée qu'on impose de manière perfide à la grande masse des moutons de Panurge, facilement manipulables, hélas). Ce serait naïf aussi de croire que les "Je ne suis pas Charlie" sont tous des divins, des gens normaux, des gens bien et que les "Je suis Charlie" sont tous des diaboliques. La question de "Charlie" n'est pas aussi simple, ce serait trop facile. Une attitude qui s'apparente à la neutralité, à la ligne médiane ou à la réserve s'impose.

Si la question était simplement: "Etes-vous pour ou contre le terrorime?", ou: "Etes-vous pour ou contre la barbarie?" ou: "Etes-vous pour ou contre l'horreur?", ou: "Etes-vous pour ou contre l'exploitation des peuples?", ou: "Etes-vous pour ou contre le monde de la Loi du plus fort?", ou: "Etes-vous pour ou contre le monde gouverné par l'argent au détriment de la vie humaine?", ou: "Etes-vous pour ou contre la manipulation mentale de la population?", ou: "Etes-vous pour ou contre le harcèlement en réseau?", etc., là au moins il n'y aurait pas d'ambigüité, de flou. La réponse d'un humain normal serait à chaque fois: "Je suis contre".

Mais là, la question perfide est : "Etes-vous ou non Charlie?" Qu'est-ce qui se cache vraiment derrière ce nom "Charlie"? En disant "Je suis Charlie", est-on sûr par exemple qu'on est en train de dire: "Je suis contre le monde gouverné par l'argent au détriment de la vie humaine, qui a sur les mains le sang de millions de victimes chaque année"? Ou est-on certain qu'on est en train de dire: "Je suis contre la manipulation mentale de la population"?

On n'a pas idée des capacités de manipultion que possèdent les gens mauvais, les gens diaboliques, machiavéliques, cyniques, et ce pour atteindre leurs sombres buts. Les lucifériens de tout bord (la franc-maçonnerie en tête en France) se refugient derrière des valeurs divines et nobles (liberté, égalité, fraternité, laïcité, humanité, etc.) pour imposer à la masse des choses tout sauf divines. Les valeurs des lucifériens sont des pseudo-valeurs, des contrefaçons des valeurs divines, les valeurs de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU (voir Distinguez les valeurs de l'Univers TOTAL des Fausses Valeurs des Lucifériens ).

Le divin (au sens noble et large du terme) n'est pas l'apanage de "Charlie Hebdo" et de toutes les positions idéologiques (en l'occurrence l'athéisme) dont il devient le symbole. Car il ne faut pas perdre de vue que "Charlie Hebdo" (et tous ceux qui se reconnaissent dans ce qu'il incarne) est un positionnement extrémiste voire intégriste contre la religion (et cela peut se comprendre car je parle aussi des excès de la religion) et plus généralemment contre tout ce qui évoque Dieu ou le divin (et là c'est indéfendable, car il ne faut pas confondre systématiquement Dieu et la religion, comme on ne le fait que trop). En cela l'attitude de Charlie n'est pas mieux que l'extrémisme ou l'intégrisme religieux qu'il brocarde, c'est un mal contre un autre visage du même mal.

Il faut refuser la bipolarisation que les lucifériens veulent installer en France et dans le monde sous la bannière de "Charlie" aujourd'hui, sous d'autres bannières du même genre hier, et sous d'autres qui ne manqueront pas de se présenter dans le futur. Il faut refuser le clivage entre les "Je suis Charlie" et les "Je ne suis pas Charlie". Cette affaire "Charlie" est un piège, ce débat est malsain, empoisonné.

L'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU, est la référence absolue par rapport à laquelle tous doivent se positionner, et non pas "Charlie". La bonne question est "Je suis l'Univers TOTAL" ou "Je ne suis pas l'Univers TOTAL"? Et la bonne réponse est "Je suis l'Univers TOTAL" ou "Je suis l'Alpha et l'Oméga".

Et l'Univers TOTAL englobe notre monde, la France, le "pays de Charlie". Si donc l'on ne faisait pas partie de la société française ou terrienne, à la question "Je suis Charlie ou Je ne suis pas Charlie?", la réponse à adopter est la neutralité, donc c'est la réponse négative: "Ni oui ni non", pour dire: "Je ne suis pas concerné par la question", ou: "Je ne tombe pas dans ce jeu-là", ou : "Je ne suis pas dupe, je refuse d'être manipulé".

Mais on fait partie de la société et on est concerné par tout ce qui s'y passe. On fait partie de l'Univers TOTAL et on est concerné par toutes les questions de l'Univers TOTAL. Dans ce cas c'est la neutralité positive qu'il faut plutôt adopter. La bonne réponse est donc: "Oui et Non", c'est-à-dire:

Je suis Charlie et Je ne suis pas Charlie

"Je suis Charlie ET Je ne suis pas Charlie". Voilà la réponse!
On n'est pas obligé de se laisser enfermer par les lucifériens
dans une logique binaire, une logique de dualité, la leur.
La Logique de l'Univers TOTAL n'est pas une logique binaire mais unaire.
Apprenons à voir les choses et à raisonner selon cette logique, qui nous rend perspicace.
Par toute sortes de moyens technologiques secrets mais aussi par des facultés paranormales,
les lucifériens, les illuminatis et autres vampires énergétiques ou psychiques,
programment ou manipulent des humains pour qu'ils commettent des actes qui servent leurs plans obscurs.
Il faut subir le contrôle mental et le vampirisme au quotidien comme je le subis
et comme les subissent des millions d'autres personnes,
pour comprendre ce que je suis en train de dire, l'éclairage exclusif que j'apporte sur ce dossier et d'autres.
Les lucifériens, les illuminatis, sont la racine profonde de tous les maux du monde,
ils sont la cause cachée du drame qui a frappé des humains ce jour du 7 janvier 2015 en France,
aussi bien les victimes que ceux qu'ils présentent comme les coupables.
Drame qu'ils ont donc provoqué, et qu'ensuite ils exploitent pour manipuler les masses,
pour que par "Je suis Charlie" les gens sincères émus par le drame
disent en fait sans le savoir: "Je suis pour Lucifer"
ou "Je suis pour le Négateur de Dieu" ou "Je suis pour le Blaphémateur".
Et par "Je ne suis pas Charlie" on passe pour être pour la barbarie,
alors qu'évidemment toute personne normale est contre l'horreur,
de quelque nature que ce soit, de quel bord que ce soit.
Voilà donc le piège tendu par les lucifériens, avec cette affaire Charlie et d'autres.
C'est aux lucifériens qu'il faut dire "NON", en donnant une réponse neutre ou réservée qui signifie
qu'on est sensible au drame subi par des humains, à tous les drames du monde,
comme aussi par exemple Ebola dont j'ai parlé au début, mais aussi le harcèlement en réseau
mais qu'en aucun cas on ne dit "OUI" à eux, qui sont les vrais coupables.
Après les "attentats de Charlie Hebdo" entre autres,
beaucoup de personnalités politiques sont montées aux créneau pour réclamer des mesures liberticides,
et sous l'émotion provoquée ainsi que la grande manipulation,
la propulation est prête à accepter ces mesures qu'elles auraient refusées
sans des événéments comme l'affaire Charlie Hebdo ou autres.
Il faut toujours se demander: "A qui profite l'affaire"? pour savoir qui est réellement derrière.
Les lucifériens créent l'insécurité et au nom de la sécurité les gens seront prêts à tout accepter.
Si les lucifériens veulent demain un attentat ici où là, un fait dramatique,
pour justifier ensuite de mesures liberticides ou faire accepter une disposition horrible,
ils auront ce fait dramatique, ils trouveront des têtes fêlées pour faire la sale besogne,
ou ils manipuleront des gens prédisposés, ils programmeront même carrément des gens
(et pour cela ils disposent de moyens et de technologies secrètes dont vous n'avez pas idée)
pour accomplir, tels des robots, ce pour quoi ils ont été programmés.
Et une fois que les robots ont accomplis leur mission, on les élimine, vite fait bien fait,
on les empêchera d'une manière ou d'une autre de parler, pour qu'on ait toute la lumière sur l'affaire.
Et même s'ils sont vivants et s'il y a un procès, la vérité ne sortira jamais du procès.
C'est donc à ces lucifériens qu'il faut dire "NON" par la réponse la plus appropriée.
Dire "Je ne suis pas Charlie" ou une réponse équivalente n'est pas suffisant,
car cela fait tomber dans un piège, comme déjà dit, on passe pour être pour la barbarie.
La réponse est donc: "Je suis Charlie ET Je ne suis pas Charlie".

Je répète ceci: quand on a les yeux ouverts et que l'on connaît les réalités cachées de la France et du monde que sont le harcèlement en réseau, le harcèlement par des technologies secrètes, la manipulation mentale mondiale, le vamprisme énergétique (ou psychique), etc., on ne voit plus du tout les choses de la même façon. On ne se laisse plus manipuler par les lucifériens. Le refus de la dualité, de la dichotomie qu'ils veulent nous imposer sur la base de "Charlie", c'est d'affirmer son identité (et plus exactement son équivalence) avec l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU, l'unité de son être avec l'Etre Suprême. C'est donc de dire aussi: "Je suis l'Univers TOTAL". Pour ma part, je sais qui je suis, "Je suis Hubertelie":

Et cela veut dire donc: "Je suis l'Univers TOTAL", c'est-à-dire "Je suis un avec l'Univers TOTAL", ou "Je suis pour l'Univers TOTAL". Vous aussi soyez Hubertelie, soyez l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU, et non pas Lucifer qu'on vous impose en France et dans ce monde (voir donc Distinguez les valeurs de l'Univers TOTAL des Fausses Valeurs des Lucifériens ).

Voir aussi:

Creative Commons           Qui est Hubertelie?           Mentions légales           Contact