Accueil (Editorial)        Qui est Hubertelie?        Plan du site        Vidéos        Livres PDF        Télécharger le site

Les prénoms génériques Mina et Kabyè au Togo

Pouyo Komlanvi et Pouyo Komivi,
Enfant du Mardi et Enfant du Samedi
Sarakawa et Mazabalo...

Sommaire:

Voir aussi:

Les prénoms génériques chez les Mina...

Togo, Pays Mina

En Mina, mon prénom générique est Komlanvi... euh plutôt Komivi,
c'est-à-dire "Enfant du Samedi"...

Je suis né un Samedi, le sixième jour de la semaine catholico-romaine mais le septième de la semaine judéo-chrétienne. Le Samedi est en effet le jour du Sabbat, le jour du repos, le jour du Seigneur chez les juifs et les chrétiens des temps du Christ et des tous premiers temps du christianisme, avant qu'il ne soit récupéré par l'empire romain pour donner naissance à l'Eglise catholique, qui fit du Dimanche le jour du Seigneur... Ces précisions sont importantes, car il ne pas faut faire systématiquement du catholicisme la continuité du christianisme, mais voir en lui simplement l'hérésie chrétienne parmi d'autres, qui a fini par s'imposer par son grand nombre et son immense pouvoir, parce que l'empire a compris qu'il gagnerait plus à s'approprier habilement christianisme pour en faire la "religion de l'empire" plutôt que de s'acharner à le combattre et à jeter les chrétiens aux lions...

Le calendrier catholique propose un prénom pour chaque jour, qui est le "saint du jour". Si donc l'on se base ce calendrier, donner un prénom à un enfant est tout ce qu'il y a de plus simple: il suffit de lui donner le prénom du "saint du jour", de décliner le prénom au masculin si l'enfant est une fille, ou au féminin si c'est un garçon. Mais d'autres systèmes donnent des prénoms génériques basés sur le cycle de la semaine, comme par exemple chez les Ewés et les Minas:

1) Djoda (Lundi), et les garçons nés ce jour s'appellent du prénom générique Kodjo et Adjoa pour les filles;
2) Blada (Mardi), qui donne comme prénom masculin Komlan et Abla pour le prénom féminin;
3) Kouda (Mercredi), qui donne comme prénom Kokou pour les garçons et Akoua pour les filles;
4) Yaoda (Jeudi), qui prénomme Yao les hommes et Yawa les femmes (le prénom générique de ma mère, soit dit en passant...);
5) Fida (Vendredi), qui donne le prénom Kofi aux gars nés ce jour et Afiwa les filles;
6) Memleda (Samedi), qui prénomme Komi les messieurs du Samedi comme moi et Ama les dames;
7) Kossida (Dimanche), d'où Kossi pour le sexe masculin et Kossiwa pour le sexe féminin.

Et "enfant" se dit "vi" en Mina, donc Komlanvi signifie "Enfant du Mardi", Ablavi signifie "Fille du Mardi". Ajouter "vi" à un prénom le rend plus doux, plus affectueux, et lui donne une touche un tantinet poétique ou en tout cas existentiel. Et comme je suis né un Samedi, mon prénom générique ou automatique est donc en fait Komi (ou Komivi si je veux dire "Enfant du Samedi"). Pour une fille, cela aurait été Ama (ou Amavi pour dire donc "Fille du Mardi"). Toute personne hérite donc automatiquement un prénom par défaut, en fonction du jour de la semaine où il est né. Mais en pratique, sauf pour des parents qui manquent d'inspiration, la grande majorité des parents taillent à leurs enfants un prénom qui ait un sens spécifique, souvent une devise, un objectif ou une maxime pour la vie, comme chez les hébreux où un prénom est très lourd de sens et n'est une chose banale.

Toutefois, les prénoms génériques restent très courants comme prénoms à part entière, certains étant même très connus en occident, comme par exemple Kofi, le prénom de Kofi Annan, l'ancien secrétaire général des Nations Unies. Si ses parents ont respecté la logique des prénoms génériques (car ce n'est pas obligé, on peut aussi choisir le prénom simplement parce qu'il plaît ou pour d'autres raisons), on sait donc que Kofi Annan est né un vendredi.

Les prénoms génériques chez les Kabye...

Togo, Pays Kabyè

En Kabyè, mon prénom générique est Mazabalo...
enfin... selon le nouveau cycle de le semaine après que Sarakawa est devenu le Jeudi...

Chez les Kabyè, le principe des prénoms génériques est plus simple. La semaine Kabyè avant le crash d'avion présidentiel à Sarakawa (et même des années après) comptait six jours, qui sont des jours de marchés de localités clefs du pays Kabyè qui animaient à tour de rôle: Hodo, Pya, Cila, Kouméa, Maza, Koudjouka. Et en Kabyè "garçon" ou "homme" se dit "abalou" ou "abalo", et "fille" ou "femme" se dit "halou" ou "halo". Et pour les prénoms masculins, on ajoutera simplement le diminutif "balou" ou "balo" au jour de la semaine, et pour les filles ce sera "lou" ou "lo". Ainsi par exemple, un garçon né le jour de Pya a pour prénom générique Pyabalou ou Pyabalo. Et pour une fille, ce sera Pyalou ou Pyalo.

Pour information, la ville de Pya est le fief de la famille Gnassingbé (le président togolais) et aussi la ville d'origine de mon père. Le marché de Pya anime donc le jour de la semaine Kabyè nommé Pya. Et d'ailleurs, en Kabyè, le mot pour dire "jour" ou "jour de la semaine" est "kiakou", qui est aussi le mot pour dire... "marché". Donc par exemple "Pya kiakou" peut tout aussi bien se traduire "marché de Pya" que par "jour de Pya". Et pour lever l'ambiguïté, on pourra dire par exemple "Pya wiyé" pour dire qu'on parle du jour de la semaine nommé Pya et non pas de la place du marché de Pya.

Plusieurs localités peuvent animer leur marché le même jour, mais ces six localités sont devenues la référence, même si avec le temps d'autres localités ont un développé un marché plus importants. Par exemple, le maché de Kétao (ma ville natale) est l'un des plus importants du pays Kabyè, il a lieu le jour du Cila, et a donc éclipsé le marché la localité de Cila.

Comme la semaine Kabyè était un cycle de 6 jours, un jour de la semaine Kabyè (Cila par exemple) ne coïncidaient pas avec un jour de la semaine de 7 jours, sauf pour les jours qui sont des multilples commun entre 6 et 7, comme 42, 84, etc. Des années après l'accident d'avion de Sarakawa, cette localité peu connue devint célèbre. On décida d'en faire le septième jour de la semaine, le Jeudi, le jour de la semaine où l'accident eut lieu (le Jeudi 24 Janvier 1974, on le rappelle). Ce jour de Sarakawa est donc venu s'intercaler entre le jour de Cila et le jour de Kouméa. Du coup la nouvelle semaine Kabyè correspond à la semaine classique dans l'ordre suivant: Hodo (Lundi), Pya (Mardi), Cila (Mercredi), Sarakawa (Jeudi), Kouméa (Vendredi), Maza (Samedi), Koudjouka (Dimanche). Donc, en tant que "Fils du Samedi", mon prénom générique Kabyè devient Mazabalo dans le nouveau cycle de la semaine.

Creative Commons           Qui est Hubertelie?           Mentions légales           Contact