Couleur de U selon la catégorie

L'Univers TOTAL U
est l'Ensemble de toutes les choses.
IL a une Structure FRACTALE.
IL est le Paradigme d'une nouvelle Science :
la Théorie Universelle des Ensembles,
la Science de l'Univers TOTAL,
l'Univers-DIEU...

NOTE: Ce site au grand gabarit d'affichage a été conçu à l'époque de la mode des grands écrans d'ordinateurs de bureau fixes ou des ordinateurs portables avec grands écrans (17, 19, 21 pouces). Mais nous sommes maintenant à l'époque des téléphones mobiles, de la mode ou de la philosophie du "TOUT smartphone". Il faut pouvoir tout faire avec son téléphone, y compris le café... Le site ne s'affiche donc pas correctement sur vos petits écrans ou certains petits écrans, je le sais, et j'en suis très désolé.

Pour les raisons que j'explique à ce lien dirigeant vers le bas de la présente page, il n'est pas possible pour moi (pour le moment en tout cas) d'adapter le contenu de ce site aux trop petits écrans. Cliquez ici pour avoir les détails à ce sujet. Veuillez lire le site sur un écran d'ordinateur d'au moins 17 pouces. Je vous remercie de votre compréhension.

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  Science de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU

Science de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU

Découvrez l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, la nouvelle vision de l'Univers.
Découvrez l'Univers FRACTAL, le vrai paradigme (fondement) de la Science.
Comprenez enfin l'Univers et les choses, le monde, le passé, le présent et le futur

17 septembre 2019 - BIENVENUE

Structures Simplexes des Générescences, les structures de base de l'Univers

Structures Simplexes des Générescences, les structures de base de l'Univers.

Actualisez la page pour voir différentes images (planches) de présentation de la Science de l'Univers TOTAL. Et cliquez sur l'image pour accéder à un lien qui développe le thème qu'elle évoque.

L'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga (livre PDF gratuit)

Pour bien comprendre le but de ce site, veuillez prendre le temps de lire l'éditorial du site ci-contre, l'article clef qui présente la Science de l'Univers TOTAL, la nouvelle vision de l'Univers qu'elle est. Pour connaître l'auteur du site, voir le document Qui est Hubertelie ?

L'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga est un livre PDF gratuit de 430 pages qui expose la Science de l'Univers TOTAL.

L'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga

Téléchargez ce livre: L'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga.

Codun

Toute la Science de l'Univers TOTAL est dans ce CODE informatique spécial.
Toutes les connassances de l'Univers et du monde y est.
Toute la Réalité, toute la Vérité, y est encodée.
A vous de décoder...

Même aidé par les plus puissantes intelligences artificielles (IA) de ce monde, vous ne pouvez pas trouver ne serait-ce qu'une piste pour décoder Codun. Votre logique, qui est la logique habituelle, la logique de la "Matrice", vous conduirait très rapidement dans une impasse ou sur de fausses pistes, très loin de la Vérité, de la Réalité, de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, c'est-à-dire DIEU, le vrai, l'Unique!

Et pourtant Codun est une image-code d'une simplicité enfantine! Beaucoup plus simple qu'un code-barres....

Trop simple même pour constituer un motif de Crop Circle, en faisant un petit clin d'oeil aux amis new ageux adeptes de ces motifs champêtres, où la règle est plutôt la complexité.

Codun est donc beaucoup plus simple que les Crop Circle, et pourtant l'Univers TOTAL y est entièrement encodé! Un code informatique habituel (celui d'une intelligence artificielle) demanderait une image INFINIE, une image qui est tout simplement l'Univers TOTAL Grandeur Nature! Ce qui, vous comprenez bien, serait impossible à représenter et de plus sur une page en 2 dimensions.

Mais là, TOUT tient dans cette image-code en 2D, et de surcroît tout ce qu'il y a de fini!

Le problème de l'intelligence artificielle, c'est qu'elle fonctionne en mode... binaire. Mais ce n'est surtout pas l'intelligence artificielle qu'il faut ici, mais l'intelligence divine. Ici, il faut fonctionner en mode... eh bien justement Codun...

Petite aide pour commencer le décodage, mais alors vraiment toute petite (car la Science de l'Univers TOTAL est INFINIE): cherchez le document pdf "Fresques de la Science de Divine" (version anglaise: "Frescoes of the Divine Science").

La Science de l'Univers TOTAL ou Théorie universelle des ensembles

Comme on le lit sur la bannière du site, l'Univers TOTAL est l'Ensemble de toutes les choses. C'est sa définition dans le langage des ensembles. Pour les lecteurs ayant une culture mathématique ou scientifique avancée, il faut dire que la Science de l'Univers TOTAL est une nouvelle théorie des ensembles, la Théorie universelle des ensembles.

La découverte l'Univers Fractal, Générescent, l'Univers-Information

Depuis la découverte des fractales par le mathématicien Benoît Mandelbrot en 1974, les scientifiques mesurent de plus en plus leur importance pour la compréhension de l'Univers. Ils ne le mesurent pas assez à mon sens, car les fractales sont vraiment la clef de la compréhension de l'Univers (voir le document La Structure Fractale : la clef de la compréhension de l'Univers).

Quant au grand public, il est de plus en plus fasciné par ces objets, et il a raison, car (je le redis), la structure FRACTALE est la clef de la compréhension de l'Univers! L'Univers TOTAL a une structure FRACTALE, il est la FRACTALE elle-même!

J'utilise ce mot "fractale" car c'est ainsi que Benoît Mandelbrot a nommé ces objets et leurs propriétés. Mais en fait, les fractales ne sont qu'un aspect d'une notion encore plus fondamentale, que je nomme la Générescence. Celle-ci est la nature même de l'Univers TOTAL (voir Générescence et Structure FRACTALE).

Au troisième millénaire, à l'ère de l'INFORMATION, à l'ère de l'informatique et du numérique donc, nous sommes enfin prêts pour comprendre les secrets les plus profonds de l'Univers, sa nature même, à savoir la générescence ou l'unergie. Une générescence ou une unergie est une information unaire, c'est-à-dire une information codée avec une seule information de base, le 0 par exemple, à la différence de la classique information binaire qui, elle, est codée avec deux informations de base, le 0 et le 1.

Tout et absolument tout dans l'Univers TOTAL est fondamentalement de l'information pure, en l'occurrence l'information unaire, que j'appelle donc aussi la générescence.

Le saviez-vous ?

Toute chose est une INFORMATION, constituée d'une seule information élémentaire, l'Alpha, U, qui est l'Univers TOTAL. Ce type d'information (information unaire) s'appelle une générescence.

L'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses (donc en particulier NOTRE univers) est une grande Machine Informatique, qui fonctionne avec l'Informatique Unaire (l'Informatique à une seule information élémentaire, l'Alpha).

Pour plus de précisions, voir la vidéo: L'Alpha: l'Elémént, le Générateur de toutes les choses.

Les NEWS du site

17 septembre 2019 - Les dernières nouvelles de l'auteur du site

Des vidéos sur la Science de l'Univers TOTAL sont visibles au lien suivant: Les Vidéos du Nouveau Paradigme. Et pour les versions anglaises: The Videos of the New Paradigm.

Je rappelle aussi que tous les documents et livres PDF sont disponibles au lien suivant: Les Documents et Livres PDF (accessible sur la barre de navigation au lien: "PDF"). Tout cela est gratuit évidemment, comme d'habitude, et tout cela est à partager.

Si vous avez lu un certain nombre de documents du site et de PDFs traitant du problème de la Négation, vous avez aussi compris que la Science de l'Univers TOTAL, de l'Univers-DIEU, c'est une lutte permanente de l'auteur contre les hommes et les femmes qui incarnent cette Négation, les ennemis de la vérité et de la lumière. Quel est le dernier épisode de cette lutte entre l'auteur et ceux qui oeuvrent pour maintenir le monde dans les ténèbres, les vieux paradigmes?

Pour les derniers développements de la Science de l'Univers TOTAL, voir:

- La Franc-Maçonnerie et l'Eglise Catholique, les deux faces de Lucifer.

Ce site est totalement gratuit. Partagez-le.

Ce site est proposé sous les conditions d'une licence Creative Commons, Paternité, Partage à l'Identique.

La condition de paternité est exigée simplement pour que vous permettiez à d'autres de découvrir la source où vous puisez vos informations.

Et surtout, ils pourront y puiser d'autres informations qui les intéressent, et qui ne sont pas forcément celles qui vous intéressent.

Psaume d'Alternation: Lou et Brebis

A QUELQU'UN qui m'est très cher, qui comprendra. Et à une PERSONNE bien-aimée, qui se reconnaîtra. Mais ce QUELQU'UN, cette PERSONNE, cela peut aussi être vous, si vous le voulez... C'est dans la même logique que le Codun plus haut. A vos décodeurs et vos décrypteurs! Amour de Dieu et du Christ, Paix et Vie à vous.

Lou de Libye,
Lou de Syrie, Lou de Nubie,
Lou d'Algérie, Lou la Berbère,
Lou de France, Lou la Bergère,
ont parlé des marchands du Temple.
Elles ont déploré que la marchandise
ait un temps très compté, soit sans avenir,
et ne fasse même pas ce qui est escompté
au cours du temps imparti, des secondes comptées.
Le grand commerce mandarin elles contemplent.
Elles ont calculé les Sous nécessaires pour obtenir
non pas la friandise, mais la marchandise
à l'obsolescence programmée...
Civilisation qui de tout a fait une marchandise.
Civilisation elle aussi sans devenir,
Civilisation dont le temps est compté.
Car, Dieu, le vrai, elle a déprogrammé.
Pour Lou le produit du blé n'a pas encore grillé,
mais la bouche métallique pour griller
qui vient du Soleil Levant
est partie en Fumée Avant....
La boîte arrivant de l'Empire du Milieu,
qui pourtant n'a pas voyagé mille fois mille lieues,
devant les yeux de Lou a pris feu...
Intelligence Artificielle.
Logique Matricielle.
Science Superficielle.
Pour sauver le Système des Objets et les Objets du Système
ne serait parvenu aucun Pare-feu.
Aucune requête, aucune prière, aucun baptême.
Est-ce pour cela qu'avec une si grande urgence
en vacances est partie de Lou l'intelligence?

L'homme sans visage, mais sage.
Lou qui délivrait tout un message.
L'homme riche mais ici-bas sans ressources.
Adit qui d'après Lou boit le Soleil à la source.
Un homme qui n'est pas le Fils de l'homme, mais un frère.
Un homme qui dans le combat contre Lucifer est un confrère...
Une femme qui n'est pas Lou, mais une sœur.
Et de subir les rayons du Diable elle est une consœur...

Un clown joyeux, quoique mélancolique.
Sombre, angoissé.
Cependant pas alcoolique...
Une femme heureuse, angélique.
Bien que triste, froissée.
Brebis déprimée et pourtant bénie.
Adam très mal dans sa peau de génie.
Eve solitaire dans le monde du Loup.
Adam vampirisé dans le monde du Fou.
Eve au rire, au sourire, aux pleurs de la Joconde.
Cherchant son Paraclet à cent mille lieues à la ronde.
Regrettant d'avoir touché à l'Arbre de Mort, de Négation.
Devenant ainsi sur le Damier Maçonnique la Dame de Lucifer.
Rêvant de l'Eden, de l'Arbre de Vie, d'Alternation.
Redevenir sur l’Échiquier la Reine du vrai Porteur de Lumière.
Le Fils de l'homme qui plane sur les nuages dorés.
Qui révèle le Grand Dieu ici-bas ignoré.
Très-Haut supplanté sur cette Terre par Lucifer,
le Veau d'Or ici-bas par beaucoup adoré.
Idolâtré par un grand nombre dans le monde de Fer.
Le Fils et la Fille de l'homme contemplent les fumées
qui montent sur le monde immonde.
Une planète à l'obsolescence programmée.
En train d'être séparée de la nôtre, le Nouveau Monde.

Lou de Libye tourne le dos au Vent
qui souffle sur ses deux monts Somdina.
Sans Parapluie, sans Pare-Vent.
Lou d'Algérie est dans une tempête, dans un tourment.
Elle est dans les douleurs d'un accouchement,
comme si elle enfantait de Ben Yamina.
Lou de France dit que les hommes ne sont pas sereins,
car ils ont mangé tout le pain et bu tout le vin.
Avec ou sans ceinture aux reins,
ils foncent tout droit dans le ravin...

Brebis du Liberia,
connais-tu Lou?
Est-elle une soeur?
Une consœur ?
Brebis du Nigeria,
as-tu peur du Loup ?
Dis-le moi sans geindre:
Pourquoi les fenêtres de Lou
de Vous-Cylindre
ont disparu, puis réapparu,
puis de nouveau ont disparu?
Il n'y a que certaines de ses faces
de Berger-Chèvre
qui sont encore visibles à ce jour.
Et il n'y a que dans quelques unes de ces surfaces
que l'on peut voir bouger ses lèvres.
Penses-tu que les lucarnes réapparaîtront un jour?

Lou a épousé l'homme qui n'est pas fainéant
mais l'homme du Néant qui fait le Néant.
L'homme dont deux queues de deux chevaux
lui servaient de moustache...
L'homme qui du Néant fit des travaux.
Pistolet dont les balles ne sont pas des pistaches.
L'homme qui tire sur Dieu et le déclare mort...
Maître à penser de plus d'un philosophe de France.
Visages de Négation de Dieu sans aucun remord.
Humains-démons et démons nés humains.
Lucifériens prêchant un Surhumain,
un Antichrist à la Volonté de puissance.
Et Lou explique à son fils qui tuera la mère,
qu'elle a envoyé au Néant le père du fils
et a jeté ses cendres dans la mer
qu' adorait le père qui de son père était le fils.
Lou de France dit avoir divorcé d'avec l'homme de Négation.
La crois-tu, Brebis du Liberia? De Lou crois-tu à l'Abnégation?

Brebis de Libye, Brebis du Liban, Brebis de Laban.
De Lou de France comprenez-vous les mystères et les énigmes ?
Brebis du monde, comprends-tu ces paradigmes ?
Que je te parle maintenant d'une Lionne du Liban.
Avec un œil regarde bien Devant, l'Horizon.
Et avec l'autre dans le rétroviseur de l'Histoire.
A la périphérie du champ de vision, laisse le champ de rizon.
Et ondulatoire ne doit être ta Trajectoire.
Écoute: ta sœur était une femme à l'Enveloppe ordinaire
mais au Cœur et à l'Âme extraordinaires.
Tu étais une Lou a la Robe belle
mais à l'Amour et à l'Esprit rebelles.
J'aimais la Transcendance, et pourtant préférais ton Apparence...
Lionne aussi a fait le choix du Trou Noir, de l'Inexistence.
La mal-aimée sans tache qui autrefois accomplissait la bonne tâche,
est, hélas, devenue la bien-aimée de Belzébuth pleine de taches.
Celle qui se nommait Paix, Plénitude,
est, hélas, devenue Tête de Vache.
Et Tête de Vache embrasse le Veau d'Or.
Lionne ne sera pas l'Epouse du Souffle de Vie, de l'Infinitude.
Car elle ignore le Vent qui souffle venant de Lomé.
Brebis, cette fois-ci laisse les Téraphim à Salomé
pour rester en vie quand de terre émergera
la plante aux quatre fleurs de Somdina.
Quand tu enfanteras
Yossef et Ben Yamina...

Abandonne vraiment les Téraphim,
Brebis de l'Univers.
Ne suis plus la voie des Néphilim.
Ne chéris plus les idoles de ton père.
De Lucifer ne nourris plus l'univers.
Ne place plus les faux dieux
sous ta selle de cheval de Mère.
Chevauche dans le Vent.
Laisse les Quatre Vents des Cieux
te servir de Vêtement Précieux.
Laisse les Sept Vents de Dieu
jouer avec tes cheveux bienheureux.
Et surtout, gare à Jupiter, prends garde au Serpent,
l'Antithèse de l'Esprit de la Vérité, du Vent.
Son nom n'est plus: "Dieu est avec Nous".
Mais son nom est: "L'Antichrist est avec Nous".
Fais donc attention au Loup
qui est aussi celui qui tourmente Lou.

Vraiment, Brebis, jette et rejette les Téraphim.
Reconnecte-toi au Dieu Sublime,
et tu ne vampiriseras pas le Vent.
Tu ne voleras pas la Vie.
Puisque, connectée à Dieu, l'Esprit, l’Énergie, la Vie,
tu seras toi-même Énergie et Vie.
Mais si tu laisses tomber le Souffle, le Vent,
les Téraphim te vampiriseront.
Et si tu vampirises l'Esprit,
si au Souffle de Vie tu voles le Prix,
les flammes du Lac de Feu t'engloutiront...
Assise sur les Téraphim  sur ton cheval
ils aspireront ton énergie vitale.
Si bien que quand tu enfanteras
Yossef et Ben Yamina,
quand pour eux la Vie commencera,
quand donc pousseront les fleurs de Somdina,
il ne te restera plus de force vitale
pour les voir grandir.
Tu n'auras plus d'avenir pour voir leur devenir...
Et plus de devenir pour voir leur avenir...

Brebis, brûle donc cette fois-ci les Téraphim.
Connecte-toi au vrai Elohim.
Et alors pour Époux tu auras le Vent.
À la Source, tu boiras le Soleil Vivant.
Tu seras parée de pierres précieuses, vêtue d'Or.
Et tu voleras au-dessus des nuages couleur de l'Aurore.
Les Prédateurs ne feront plus dorénavant
de tes danses nuptiales un Spectacle...
Mais c'est toi qui assisteras au Spectacle
de leurs ébats avec les flots de la Mer de Feu.
Et alors l'Oracle de Lou aura été l'Oracle de Dieu.
Il sera muera pour toi en Miracle.

Esprit de la Vérité, Jean 16: 7-15

(Jean 16: 7-15).

Décodage partiel du texte précédent, quelques indices pour comprendre son sens.

Une phrase comme: "Et de subir les rayons du Diable elle est une consœur...", le Psaume évoque entre autres aussi la question cachée et très occultée du harcèlement en réseau et du harcèlement électromagnétique, avec ses corollaires comme la programmation mentale, contrôle MK Ultra ou Monarch, la fragmentation des personnalités avec des technologies secrètes (dont les technologies électromagnétiques), que l'on fait passer pour des maladies mentales ou de la schizophrénie. Sujets qu'Alexandre Lebreton traite de manière exhaustive dans ses chaînes et vidéos, sa chaîne principale et sa chaîne secondaire.

Tout ce qui est arrive en notre temps, au troisième millénaire, a été prophétisé il y a 2000 ans rien que le livre de l'Apocalypse par exemple (Apocalypse 13: 11-18). Mais tout ça a été écrit aussi dans les évangiles (entre autres Matthieu 24, Marc 13, Luc 21, etc.), dans tout le Nouveau Testament, dans toute la Bible. Nous vivons les douleurs de l'accouchement d'un Nouveau Monde, pas le Nouvel Ordre Mondial de Lucifer et des lucifériens, mais le Monde de Dieu (Apocalypse 21: 1-8).

Il s'agit donc d'un Psaume d'espoir, pour dire que non seulement la délivrance est proche, mais est en cours. A chacun et chacune de participer au combat pour la délivrance, car c'est un combat, il est mondial, il est général. Un combat qui ne doit laisser personne indifférent, car qui ne combat pas pour Dieu et contre le Diable, combat pour le Diable et contre Dieu, et vice-versa. Il s'agit d'un combat d'abord avec soi-même et en soi-même, puis dans son environnement immédiat, puis à grande échelle.

Le personnage qui a inspiré "Lou" est la Youtubeuse française dont le nom de travail est Personne, dont la chaîne est "Le Journal de Personne", et dont voici le site internet du même nom. On l'appellera simplement "LJP", le sigle de son nom de travail, et "Lou" seulement dans le cadre de ce poème prophétique, et dans ce cas "Lou" ne désigne pas qu'elle mais est une appellation générique de femmes de divers horizons, réelles ou fictives. Elle, c'est "Lou de France" pour être plus spécifique. C'est une femme intelligente, brillante même, au grand talent d'écriture, mais aussi d'actrice. Elle fait de l'info scénarisé, elle écrit, réalise et joue des films.

Je m'autorise à l'appeler "Lou", car elle-même se nomme ainsi dans plusieurs de ses vidéos ou oeuvres. Comme par exemple dans son film "Le Surhomme", en référence au Surhomme de l'oeuvre Nietzsche, car elle est "nietzschéenne" aux dernières nouvelles... Enfin, c'est un peu plus compliqué que ça, comme elle le dit elle-même, on commettrait l'erreur de l'enfermer dans un tiroir. Sans autre précision, c'est donc son personnage qui est grosso modo la "Lou" principale de mon poème.

LJP fait partie de ces très nombreux hommes et femmes que j'ai été amené par Dieu a connaître pour une raison que seul Dieu sait vraiment. Je fais leur connaissance souvent par leurs travaux sur internet, comme c'est justement le cas de Personne, dont j'ai fait connaissance depuis au moins deux ans.

Et quelques fois aussi parce qu'ils m'ont contacté après avoir découvert mon site que voici. C'est le cas de la personne qui inpire le personnage générique de "Brebis", qui m'a contacté il y a environ un mois et demi (fin juin 2019, j'insère ces lignes le 09 août 2019). Elle n'a aucune oeuvre publique que je connaisse, et donc je la garde anonyme. Son prénom d'origine biblique, l'un des prénoms de nos jours prisés par le judaïsme rabbinique (ou judaïsme talmudique), a pour sens "Brebis", d'où naturellement le nom choisi pour son personnage. Cela ne veut donc pas nécessairement dire que je la considère d'office ou définitivement comme une "brebis" du Seigneur, plus que "Lou" par exemple. C'est donc ni plus, ni moins.

Elle a trouvé mon site, m'explique t-elle, car elle est victime du Gang Stalking ( Harcèlement en réseau), comme je le suis et comme beaucoup de personnes en France et dans le monde. Elle faisait des recherches sur ce sujet et cela l'a donc conduite à mon site. Elle a fait de "mauvaises rencontres". On verra un peu plus loin pourquoi j'utilise cette expression, une référence à une oeuvre de "Lou" qu'elle a intitulé "A l'encontre des mauvaises rencontres"... Il n'est pas exclu qu'elle me vise dans ce titre, parce que je l'ai contactée récemment. Sans réponse, une fois de plus. Et de son côté aussi, "Brebis", qui, elle, m'a contacté, me dit à la fin qu'elle regrette l'avoir fait, autrement dit, elle pense avoir fait une "mauvaise rencontre"... Et pourtant!

Dommage, car justement elle en rencontré la personne qu'il fallait, pour le problème qu'elle m'a soumis. Mais le problème qu'elle l'empêche de comprendre où est le vrai problème, elle se trompe donc d'ennemi, augmentant ainsi sa déréliction (le mot du jour), ainsi que la mienne. Depuis que ce monde est monde, le Diable et son système fait souffrir les enfants de Dieu. La solution contre lui est qu'ils se serrent les coudes. Mais le Diable arrive à les diviser, à les dresser les uns contre les autres, à faire qu'ils se trompent d'ennemis. Les plus éclairés le comprennent et ne se trompent pas d'ennemis, malgré ce qu'elle a pu me dire à la fin (c'est très dommage), et qui est de même nature que les horreurs que m'a crachée à la figure une femme juive bien connue. Elle est une grande victime elle aussi du Gang Stalking ou Harcèlement en réseau, doublé d'une torture électromagnétique quotidienne, comme moi, comme aussi la femme franco-russe dont la chaîne est celle-ci, et comme beaucoup, beaucoup d'autres victimes en France et dans le monde.

Mais (et j'y reviendrai là-dessus), à écouter cette victime juive française, elle est la seule vraie victime ou presque en France, les autres étant systématiquement qualifiés par elle de "fausses victimes" ou de "fakes"! Je déconseille vivement donc à "Brebis" de la contacter pourlui dire qu'est victime du Gang Stalking ( Harcèlement en réseau), car elle va entendre de cette femme le genre de choses qu'elle m'a crachées à la figure il y a seulement quelques jours (j'écris ces lignes le 08 août 2019), et elle verra que ce n'est pas du tout agréable à entendre ou lire, qu'il n'y a rien de plus injuste pour une victime de s'entendre dire cela.

Je ne dirai jamais cela à qui que ce soit. Même si j'ai de sérieux doutes sur une personne (comme par exemple je l'ai eu à propos d'une femme algérienne qui m'a contacté pour me dire qu'elle est une victime, mais qui me propose d'entreprendre une démarche très étrange, incompréhensible pour une victime; une vraie victime ne peut pas demander à une autre victime de faire cela...), oui même si donc j'ai de serieux doutes au sujet d'une personne, vue l'extrême gravité du problème dont nous parlons, je préfère lui accorder le bénéfice du doute.

Je préfère donc la considérer d'office comme une victime, plutôt que de courir le risque de dire à une victime souffrante, qui appelle à l'aide, et qui s'entend dire qu'elle fabule! Elle est donc dans ce cas doublement victime, du mal d'abord, puis de l'incompréhension et même pire, du déni du mal. Et le déni à mon sens est pire que le mal lui-même! Autrement dit, je préfère de loin me tromper en disant qu'elle souffre, alors que ce n'est pas le cas, que de me tromper en disant qu'elle ne souffre pas, alors que c'est le cas!

Je sais qu'en disant cela je vais encore attirer encore plus de fausses victimes qui se font passer pour des victimes du même mal que moi, pour ainsi établir un lien et un terrain d'entente, afin d'atteindre d'autres buts maléfiques. Je les avertis tout de suite et leur dis de passer leur leur chemin. Car une fausse victime, ça finit toujours très vite par être démasqué. On ne peut pas inventer une souffrance que l'on vit pas, surtout quand elle est de la nature de celle dont nous parlons! Inutile de mettre Dieu ou l'Esprit de Dieu à l'épreuve, de jouer aux Acan ou aux Ananias et Saphira. A ce jeu on se brûlera, on prend le chemin du lac de feu plus vite qu'on ne le pense (Apocalypse 20: 1-15; 21: 8)! Je les invite plutôt à revenir au bons sentiments, de revenir dans les voies divines.

Et je dis par contre aux vraies victimes de ne pas se faire du souci, que ce que je viens de dire ne les dissuade pas de me contacter, si elles veulent me contacter. Même si je suis incapable d'aider une victime dans sa souffrance, la moindre des choses que je peux faire, c'est de compatir avec sa souffrance, c'est d'avoir de l'empathie. Et ça c'est déjà beaucoup! Que la compassion et l'empathie manque dans ce monde! Sinon il ne serait pas ce qu'il est!

Malheureusement aussi, ce n'est pas l'état d'esprit de la victime juive dont je parle, et en disant cela je ne la condamne nullement, mais je la comprends. Quoi qu'elle dise ou est programmée pour croire et dire, je comprends que c'est son état qui la fait dire cela, c'est le mal (ou les démons, pour le dire clairement) qui l'a possède qui parle par sa bouche et débite de telles horreurs à l'égard d'autres victimes. Et "Brebis", malheureusement, est à ce stade-là. Je ne lui en veux pas, parce que je sais que ce n'est pas elle qui me parle, quand elle dit ces horreurs.

Dans tout ce qu'elle m'a écrit (et je donnerai un extrait plus loin), je discerne ce qui vient d'elle-même, et ce qui vient d'elle-même est beau, c'est divin. Et quand elle a commencé à se transfigurer et à me dire les premières salves de choses très négatives, elle m'a écrit un post-scriptum pour m'expliquer de ne pas lui en vouloir car il y a des périodes où elle n'est plus elle-même. Et c'est justement ce que je dis: je sais discerner sa nature normale, qui est divine, et cette partie divine est encore consciente de ce qui n'est pas elle. Et je lui ai expliqué que tant que c'est ainsi, c'est bon signe. Mais alors ses "démons" (comme elle-même le dit), furieux du travail de délivrance en train d'être fait avec elle, l'ont plongée dans un état beaucoup plus sombre, pour faire que notre contact se coupe, augmentant ansi sa déréliction et aussi du même coup la mienne. J'en ai l'habitude, c'est très classique. Qui ne comprend pas cela ne sait pas ce que c'est de lutter contre les forces démoniaques, diaboliques, sataniques.

Pour en revenir au propos initial concernant les "mauvaises rencontres" qui ont donné lieu à tout ce que je viens d'expliquer, je comprend d'autant plus "Brebis" qu'elle m'a expliqué ses mauvaises rencontres qui ont eu des conséquences néfastes sur sa vie, des pervers narcissiques qui l'ont pour ainsi dire détruite.

Ces mauvaises rencontres sont des francs-maçons kabbalistes, et quand elle me parle de ces expériences et vu ce que je sais moi-même de la franc-maçonnerie (voir ma vidéo: " Ces agents du système satanique ayant pour mission de DÉSINFORMER sur la Franc-maçonnerie", et de manière générale j'ai fait d' autres vidéos sur la franc-maçonnerie, et j'ai écrit des tonnes et des tonnes sur le sujet), je comprends au quart de mot tout ce qu'elle m'explique, et elle croit parfois devoir le faire de manière voilée, à travers le poème qu'elle m'a envoyé par exemple. Ses témoignages rejoignent bien d'autres d'autres. Je n'en dirai pas plus, car alors c'est entrer dans ses confidences.

Même si contrairement à "Lou" et d'autres je ne dévoile pas son identité (même dans leur cas je ne parle que de choses rendues publiques par les personnes elles-mêmes donc vérifiables par qui veut faire des recherches), je m'en tiens aux considérations générales. Les mêmes causes produisent partout les mêmes effets, les mêmes maladies produisent les mêmes symptômes, les mêmes dégats, les mêmes désastres. Je ne le dirai jamais trop, la maladie n'existe pas, une déclaration qui peut étonner si l'on ne comprend pas la subtilité de ce propos. La maladie (et c'est général pour tout mal) n'existe pas en ce sens que ce n'est pas ce qu'on en a dit depuis que le monde est monde. La maladie est incarnée par des êtres ou entités, visibles ou invisibles, autrement dit des démons invisibles ou en chair et en os, tandis que les autres sont leurs victimes. Il y a donc deux catégories d'humains: ceux qui sont la maladie, et ceux qui sont malades, et leur maladie ce sont les autres. Entre ces deux pôles extrêmes se situent toutes les graduations intermédiaires, les êtres qui sont la maladie d'un certain point de vue, mais malades d'un autre point de vue. Une bonne image parle mieux que 1000 mots:

Divins et Diaboliques, Vitalis et Vampires

On reviendra plus en détail et plus techniquement plus loin
sur la question du vampirisme énergétiques et psychique,
sur la question de la nature divine
opposée à la nature diabolique (ou démoniaque),
et le tout en relation avec la notion d'énergie,
telle que les sciences classiques ne l'expliquent pas.
A savoir la notion d'énergie positive ou énergie vitale ou divine (unergie)
et d'énergie négative ou énergie mortale ou diabolique (onergie).

Il y a donc des êtres qui ont de l'énergie vitale, l'énergie divine, car connectés ou plus connectés que les autres à Dieu.Cette notion de connextion ou de déconnexion à Dieu ne coïncide pas nécessairement avec celle de croyants ou de pas croyants. Un croyant est plus probablement connecté, un incroyant est plus probablement déconnecté, mais il y a des croyants déconnectés car leurs "croyances" n'est que l'attachement à une religion établie ou personnelle. Et il y a des incroyants qui sont connectés, car en fait c'est la religion qu'ils rejettent, ils sont connectés à Dieu, à l'Univers TOTAL, sans le savoir, en pensant parfois même être "athées".

Dans tous les cas, plus on est connecté à Dieu, plus on est divin, et plus on a de l'énergie divine, l'énergie positive, l'énergie vitale, que j'appelle l'unergie, et que la Bible appelle l'Esprit de Dieu ou l'Esprit Saint. Et plus on est déconnecté de Dieu, plus on est donc diabolique ou démoniaque, l'énergie négative, que j'appelle l'onergie (ce qui veut dire en fait l'absence ou le déficit de l'unergie ou énergie divine). Et le propre des êtres diaboliques, c'est donc de vampiriser les êtres plus divins ou plus connectés, de se nourrir donc de leurs énergies, donc de les détruire.

Ceci est fondamental pour comprendre le monde et ce qui s'y passe depuis la nuit des temps. Sinon, on ne comprend pas vraiment le monde, et pourquoi les choses se passent comme elles se passent. Derrière beaucoup de choses se cache en réalité le vampirisme énergétique. Et comme on ne veut pas nommer les choses pour ce qu'elles sont réellement, on a inventé des mots comme "maladie", "vieillesse", "malheur", "fléau", "accident", "hasard", etc., et en dernier la "mort", et l'on dit que cela fait partie de la "vie", donc c'est "normal".... Or derrière cela se cachent les êtres négatifs (démons et leur chef le Diable) et sans eux aucune chose négative n'existerait dans le monde!

Les démons invisibles ou en chair et en os se nourrissent donc de l'énergie de leurs victimes et les détruisent. La plupart des gens ignorent cette réalité et voient le monde tel qu'on le leur a fait voir depuis toujours. Et il y a des gens qui en sont plus ou moins conscients, comme "Brebis" par exemple. Mais ces personnes sont esquintées au point de ne plus être souvent elles-mêmes. Et quand elles sont dans leur état second dû au vampirisme et à la possession dont elles sont victimes, elles en viennent à attaquer d'autres victimes, simplement parce qu'elles mêmes deviennent des démons.

Et fort heureusement que grâce à Dieu je comprends la réalité du monde, et donc comprends ceux qui ne comprennent pas, ou sont dans un état où ils ne peuvent plus comprendre, un état où ils oublient ce qu'ils ont compris. Ces victimes peuvent donc se plaindre de leur abandon, isolement ou déréliction, appeler à l'aide, etc., et pour tant mordre ensuite la personne qui leur vient en aide, et qui elle-même connaît la déréliction. Autrement dit, les victimes peuvent se tromper d'ennemi et crucifier leur sauveur. Un certain Jésus de Nazareth est passé par là et sait ce que c'est... (Isaïe 53). C'est dans ce cas là que l'on dit: "Pardonne-leur, Père, car ils ne savent pas ce qu'ils font" (Luc 23: 34).

J'ai dit plus haut que "déréliction" est vraiment le mot du jour, et on va maintenant comprendre pourquoi. J'en sais quelque chose, je suis même le spécialiste de la "déréliction", sauf que j'ignorais ce mot jusqu'à il y a environ une semaine, et je ne savais pas que l'une des choses en ce monde dont je suis le spécialiste, s'appellait ainsi. Mais je viens de l'apprendre, grâce à "Brebis" puis "Lou".

En effet, les deux femmes viennent de dire: "déréliction"! J'ai presque 60 ans et cela fait un bail que je manie la langue de Molière. J'ai donc mis tout ce temps pour entendre le mot "déréliction" pour la première fois, ou pour prendre conscience de son existence. Je cours regarder mon dico, et je découvre son sens, qui est en fait tout ce que décrit Isaïe 53, l'homme de Dieu (mais cela peut aussi être la femme de Dieu, au sens de femme divine ou fille de Dieu, bien évidemment...) rejetté par tous, abandonné, méprisé même, haï, et qui fait sa route seul.

J'entends donc ce mot pour la première fois presque à 60 balais, et bizarrement, en l'espace de moins d'une semaine, il est employé par les deux femmes qui ont inspiré les deux personnages du poème "Lou et Brebis" écrit depuis près d'un mois.

L'une me dit dans un mail: "Tu sais, dans ma pire déréliction, lorsque j'étais au plus mal et que je ne voyais pas le bout du tunnel, dans ma nuit noire de l'âme, il y a toujours eu quelque chose en moi qui me disait la vie c'est sacrée, tu ne peux pas te l'enlever et même quand les démons me poussaient à ça".

Et l'autre, après une étrange disparition du paysage de Youtube (ses centaines et même des milliers de vidéos de billets ont disparu pendant un mois), réapparaît et dit dans son second billet assez sombre et énigmatique, il faut le dire, qu'elle a intitulé: "A l'encontre des mauvaises rencontres".

Le texte défile à l'écran et elle le prononce comme lisant un prompteur. Et dans le texte la phrase suivante: "Craindre l'affliction, la déréliction, l'abandon de ceux qui n'ont accès ni aux songes, ni aux mensonges de la vie claire".

Et donc vlan! pour la seconde fois en moins d'une semaine ce mot "déréliction"! Décidément.... C'est ma semaine de bénédiction.... ou de malédiction.... Bref des "dérélictions"....

Vous connaissiez ce mot, vous? Allez, avouez! Sérieusement. Franchement. Vous l'utilisez très souvent? Si oui, alors autant pour moi, j'assume mon ignorance (on en apprend tous les jours, et franchement je me sens bien moins bête...). J'ai dû être très dur de la feuille pour que ce mot "courant" (si vous dites que vous le connaissez ou qu'il est courant) m'échappe à ce point pendant près de 60 ans! Je ne sais pas, peut-être que, par un étrange phénomène, quand quelqu'un s'apprêtait à employer ce mot "courant", je piquais un roupillon ou avais un coup de barre, et me réveillais quand il a fini de l'employer...

Ou alors le Diable planquait bien ce mot en ma présence, pour que je ne comprenne pas qu'il a été inventé... pour moi. L'homme de la "déréliction" par excellence à notre époque, le nouvel homme d'Isaïe 53, le champion toutes catégories de la traversée du désert, et du fait de prêcher dans le désert! Et le moment était donc venu de découvrir le mot. En ce qui me concerne donc, les deux toutes premières fois que je le rencontre, les voilà, et leurs contextes d'usage. Et pourtant j'en ai lu de la paperasse et du texte en ligne! J'en ai écouté des proses! Et c'est donc la première fois que ce mot atterrit dans mon esprit et flashe!

En moins d'une semaine, "Brebis" et "Lou" ont dit: "déréliction"! Elles m'ont donc appris ce mot, "Brebis" d'abord, puis "Lou" ensuite.... Et je sais aussi mieux que quiconque ici-bas que le hasard n'existe pas, il n'y a que des synchronicités, qui font sens seulement pour qui a les clefs pour les décoder....

On sait maintenant qui a inspiré le personnage de "Lou", mais aussi la "Brebis" à qui a été adressée la version originale du poème, et celui-ci est alors moins mystérieux. Et pourtant il garde encore beaucoup, beaucoup de secrets, à décoder...

C'est donc LJP ou le Journal de Personne. Et plus précisément: Personne. Ce curieux mot français qui sert à la fois à affirmer l'être et à nier l'être. Ce mot très nietzschéen donc:
"Y a Quelqu'un?
- Y a Personne!
- Y a une Personne?
- Y a Personne!"

Mais, que lui ont-ils pris pour qu'elle se prenne pour Personne?

Quand dans la Face de Bouc ou dans les Surfaces ou Fenêtres
de Vous Tuyau, de Toi Tube ou de Vous Cylindre
elle parle entre autres aux Six Sonneurs-Sonneuses
des Trompettes de l'Apocalypse,
qui aiment Lou et Personne, Brebis et Quelqu'un,
mais avec qui il est inutile de discuter du "sexe des anges"...
(car alors comme Lou Personne Ils-Elles ne répondent pas...)

Les anges qui sonnent de la trompette

...ou quand Lou Personne dit beaucoup de vérités
mais aussi des mensonges ou erreurs nietzschéennes,
à l'Oiseau de bonheur qui l'aime
mais qui pour elle est l'Oiseau de malheur qu'elle n'aime pas,
à savoir la Colombe de l'Esprit de la Vérité
qui sonne la Septième et Dernière Trompette mais avec qui
on peut ENFIN discuter du Sexe des Anges, du Christ et même de Dieu...

Esprit de la Vérité, Jean 16: 7-15

En effet, en langue française, le mot "Science" comme le mot "Vérité"
se décline au Féminin, et ce n'est pas au hasard,
car si l'Esprit est Masculin, l'Intelligence ou la Science est Féminine!
Un "Homme", en l'occurrence Lucifer le Serpent d'Eden (Genèse 3: 1-5),
a fait manger à la Femme de l'Arbre de SA Science à lui, qui est Masculine.
Depuis, la science est était surtout masculine et dominée par les hommes...
Même quand en français on parlait de "mathématiques", de "physique",
d'"informatique", de "biologie", de "psychologie", de "sociologie", etc.
et même de philosophie, de métaphysique, de religion, de spiritualité, etc.,
tous ces mots pourtant au Féminin,
les domaines concernés étaient en fait masculins!
C'était dominé par les hommes depuis que ce monde de Lucifer est monde!
Y a qu'à regarder par exemple le sexe du Pape au Vatican,
qui pourtant porte une "robe"...

Le pape faisant le cornuto

Voilà. On commence à comprendre le monde de Lucifer?
(voir: L'Eglise catholique et la Franc-maçonnerie, les deux faces de Lucifer.

On commence à comprendre le problème de la Femme?

LJP Jeu manifeste, Cornuto

Dans ce billet: Jeu manifeste,
au moment où elle fit ce signe,
elle est en train de dire très précisément:
"Derrière il y a peut être
un être supérieur qui s'appelle Dieu.
Peut-être! Peut-être! Peut-être!

Et dans le billet: "N'ayez pas peur",
où faisant de toute évidence une allusion
à la Colombe qui venait de la contacter
pour lui dire qu'elle était heureuse de la revoir
après sa disparition de Youtube ainsi que ses vidéos pendant un mois,
ce billet où elle dit qu'elle ne croit pas aux "oiseaux de malheur",
elle dit aussi qu'elle est "libre... ivre de liberté... libre de vivre..."
Mais non, mais non, c'est l'oiseau ou le vol d'oiseau
qui est le symbole de la liberté,
d'autant plus si c'est la Colombe
symbole de l'Esprit Saint, oui l'Esprit de DIEU.
Il ne faut donc pas se tromper d'oiseau ou de liberté.
L'Oiseau de Lucifer, c'est l'Oiseau de Malheur.
L'Oiseau de Fausse Liberté mais vrai Esclavage de la Femme!
Avec lui, comme pour le Vatican où le "Pape" est rarement une Femme,
c'est tout un événément quand les femmes
font leur entrée dans le Temple Maçonnique...

Les femmes au bord du Temple

"Les femmes aux portes du Temple",
titre le Nouvel Observateur, maintenant l'Obs,
dans l'un de ses marronniers concernant la Franc-maçonnerie.
Oui les talons des Dammes enfin sur le Damier maçonnique,
ou maîtresses des cérémonies d'initiation luciférienne.
Vous parlez d'une "révolution"!

Mais l'un des secrets maçonniques les plus gardés
est que la Femme Divine (Eve) est prisonnière de Lucifer.
La Matrice qui engendre le Monde Mivin, et même tout l'Univers Divin,
est prisonnière de la matrice de Lucifer,
actuellement la matrice tridimensionnelle.
C'est ce qu'ils font savoir par exemple
sur cette fresque de Bank of America (tout un symbole)!

La Femme prisonnière de la matrice tridimensionnelle

La Femme Divine (Eve donc) prisonnière du Soleil Noir,
autrement dit la "Lumière" qui est en fait les Ténèbres,
la Fausse Lumière donc!
la "Science" qui est en fait l'Occultisme,
la Fausse Science donc!
C'est cet esclavage de la Femme Divine
qui fait tout le pouvoir de Lucifer.
Dans le langage du jeu d'échecs,
la Dame ou Reine de Dieu est capturée par le Roi Noir.
Ceux qui connaissent ce je savent que la Dame ou la Reine
est la pièce la plus puissante du jeu,
et perdre sa Dame est très dramatique,
le "Roi Veuf" doit en finale de la partie "ressusciter" sa Dame,
(ce quiveut dire promouvoir un pion en Dame)
si l'on veut espérer remporter la partie.
Ceux qui ont inventé ce jeu et les jeux sur le même principe
sont des initiés lucifériens, des initiés à l'occultisme,
qui connaissent le sens caché de cette règle de la Dame.
La Dame Prisonnière et Esclave Sexuel de Lucifer
est donc Eve, le symbole de la Femme Divine.
C'est l'Epouse du Christ, la Nouvelle Jérusalem (Apocalypse 21: 1-4).
en langage biblique, et plus précisément l'Apocalypse.
Mais la Dame "Libre" est dans le langage des initiés
la Femme en écarlate, comme par exemple dans le film Matrix (Matrice).
La Science de celle-ci est la Science de Lucifer,
symbolisé en Eden par le Fruit défendu,
l'Arbre de la connaissance du bien et du mal.
C'est la Fausse Science, les sciences actuelles donc,
qui quand bien elles ont en français des noms au féminin,
sont bel et bien des sciences masculines.
Celles-ci ignorent les sentiments et l'amour,
quand bien même on parle de "relation"
comme en théorie des ensembles, en mathématiques.
Elles sont des sciences de la mort, des sciences sans vie,
quand bien même on les appelle la "biologie" ou "science du vivant".
Parce que ce sont les sciences de Lucifer, les sciences de Négation,
on n'y parle même pas de Dieu ou des anges,
à plus forte raison de dire qu'on discute de leur sexe...

Mais la vraie Science, c'est la Science de Dieu,
c'est la Science de la Femme, c'est-à-dire de la Femme Divine.
C'est la Science de la Vie, la Science de l'Amour.
On y parle enfin de Dieu, de la vraie Vie, de l'Amour.
On peut donc y parler ENFIN du Sexe des Anges, et de même de Dieu,
en ce sens qu'on découvre Dieu le Père et Déesse la Mère.
Le modèle divin, le modèle de la Genèse.
Ce n'est pas du tout le modèle maçonnique, luciférien,
qui est au contraire la destruction des valeurs divines,
les valeurs de la vie, de l'amour, de la vraie liberté, etc..
Cela se voit de plus en plus, notamment en France,
avec par exemple la "Mariage homosexuel", la "Loi Schiappa",
la PMA, la GPA, la route vers le transhumanisme, etc..
Le monde orwellien, le monde luciférien, le Nouvel Ordre Mondial.
L'"Homme" Lucifer a privé Eve de sa Science,
symbolisée en Eden par l'Arbre de Vie, l'Arbre même du Paradis,
et "Homme" Jésus Christ le nouvel Adam (1 Corinthiens 15: 44-49),
mais aussi l'Homme Elie son Porteur de Lumière,
rend à la Femme sa Science, la Science d'Alternation.
Lucifer dit "Non!" à toute tentative d'activer ici-cas chez une femme
le pouvoir de l'Alternation, le pouvoir de sa Science.
Après moult femmes, c'est à travers Lou et Brebis
que maintenant les secrets de l'esclavage de la Femme se manifeste.
Depuis la captivité d'Eve, il dit toujours "échec!" à Dieu.
Mais il ne le dira pas éternellement à Dieu.
La Libération de la Femme aura lieu, la vraie Liberté,
et avec elle la Libération du monde,
donc la fin du règne de Fer de Lucifer.

Pourquoi comprenpre les mystères de Personnes ou de Quelqu'un est si important?

D'abord parce que les questions qui se posent concernant Personne et Quelqu'un, se posent au sujet de beaucoup, beaucoup, beaucoup de femmes, et d'hommes, et d'hommes et d'hommes! Tout simplement, au sujet de toutes les femmes et de tous les hommes. Ce sont des questions universelles.

Et ensuite parce que cette Youtubeuse et Facebookeuse est assez unique en son genre, il faut le dire. Tout le monde est unique en son genre, bien sûr. Mais justement pour cette raison précise chacun et chacune a sa spécificité, qui apporte sa pierre à la compréhension des mystères du monde, de l'Univers. Et tous les mystères de l'Univers se résument à un seul mystère: Lucifer! Autrement dit, Satan le Diable. Ce que dans la Science de Dieu je nomme le Mystère de la Négation.

Les choses et les événéments dont je ne suis pas nécessairement le maître mais Dieu et Jésus Christ, m'ont conduit m'intéresser de plus près au phénomène nommé à Personne, comme à d'autres phénomènes avant elle, et peut-être (peut-être...) à d'autres après elle. Mais s'il s'évérait que Dieu décide la fin par cette nouvelle expérience, eh ben, ce serait là la fin de ma mission ici-bas. En attendant, je me laisse guider par lui de mission en mission, en y mettant tout mon coeur, comme d'habitude.

Par exemple, ce n'est pas moi qui ai fait disparaître Personne de Youtube au moins de juillet 2019, même si cette disparition fait suite à une vidéo que j'ai publiée, où pour la première fois je la citais, et dont il sera question un peu plus loin. Lien de cause à effet? Ou pure coïncdence ou hasard? En ce qui me concerne, je ne cesserai de répéter que le hasard n'existe pas, il n'y a que des synchronicités. Le hasard est une illusion, une fausseté autant que l'est la Négation à laquelle il est très intimement lié. La même remarque vaut pour l'accident, la maladie, et même la mort.

Quand on ne veut pas dire la cause exacte (la cause cachée) des choses surtout quand elles sont négatives, à savoir la Négation, donc les entités négatives (autrement dit le Diable, les démons, etc.), on emploie tous ces mots et une infinité d'autres notions du même genre, les notions négatives donc, on dit que cela fait partie de la "vie", donc que c'est "normal". Mais Dieu nous ouvre maintenant les esprits et les yeux et nous faire découvrir les mensonges dont nous avons été abreuvés et avec lesquels on nous a bourré les crânes depuis que ce monde est monde. Et le "on" dont je parle est précisément les entités négatives (autrement dit le Diable, les démons, etc., ainsi que tout leur système de mensonges).

Et surtout ce n'est pas moi qui ai incité la femme surnommée "Brebis" à me contacter (précisément dans les jours où les vidéos de Personne avaient disparu), à m'adresser un poème auquel j'ai répondu par un poème, ce qui a déclenché tout cet épisode "Lou et Brebis". Sans ce contact donc, les choses auraient été autrement, le poème n'aurait pas existé et je ne serais pas en train de donner des éléments pour le comprendre, au moins partiellement.

C'est ainsi, Dieu sait ce qu'il fait, ce qu'il nous fait faire. Et parfois le Diable aussi, mais le Diable est la face négative de Dieu, et ce qu'il fait ou fait faire, c'est finalement le Dieu Unique, qui connaît les secrets du Bien et du Mal, qui le fait. Nous ne sommes pas obligés d'incarner le Diable (la face négative de Dieu) ou d'agir en Diable. Mais quoi que nous fassions, cela contribuera tôt ou tard à faire la volonté de Dieu, mais quant à nous, nous pairerons d'avoir agi en Diable, car ce faisant (si c'est fait volontairement), nous avons agi en fait contre nous-même. Tout est d'essence divine, et tout ce qui agit contre Dieu agit finalement contre soi-même. C'est une des lois universelles.

Ceci dit, revenons à notre Youtubeuse bien-aimée quand bien même elle ne serait pas bien-aimable, à plus forte raison si elle l'est au moins un peu, comme Personne, comme Lou... Plus généralement donc (et c'est l'une de ses étranges caractéristiques... ou problèmes?), quand dans toutes les surfaces, fenêtres et lucarnes elle parle à tous ceux qui l'écoutent, ils voient tout le temps Quelqu'un!

Lou: ange ou démon?

Tout le polymorphisme de Lou est là,
ainsi que tous ses mystères et les questions à son sujet.
Comme Laura Marie et d'autres, elle fait partie
de ces créatures gâtée par la nature (comme on dit),
gâtée par Dieu (à moins que ce ne soit par Lucifer...),
qui sont bien visibles ou qu'"ils" rendent bien visibles,
qui aiment se montrer ou qu'"ils" aiment bien montrer,
qui aiment se faire désirer ou qu'"ils" rendre désirables...
comme le fruit défendu en Eden....
Elle vient de faire un billet intitulé: "Pourquoi suis-je si laide?"
Ha, ha, ha! que je ris, car... mais c'est une blague!
Le but est peut-être narcissique, de s'entendre dire par tous:
"Bien sûr que non, tu n'es pas laide, mais tu es très belle!"
Mais ce serait trop facile de penser que c'est ça son but, ou "leur" but.
Car évidemment que c'est du second degré, j'ai compris le vrai sens du billet,
je l'ai un temps publié en commentaire sous la vidéo,
en direction de tous ces admirateurs disant: "Tu es belle! Tu es belle!"
qu'ils n'ont pas compris, quele vrai sens du billet est autre.
Mais je me suis ravisé, j'ai supprimé le commentaire,
car j'ai vite compris le piège tendu par Lucifer:
la vérité que je disais pour le viser, lui,
faisait plus de mal à sa victime, Lou, qu'à lui-même...
Ou plus exactement, la question au sujet de Lou est: ange ou démon?
Je n'ai pas encore la réponse à 100%,
donc il y avait un risque que ce que disais fasse du mal à l'ange,
au cas où elle ne serait qu'une "angélique" possédée par Lucifer
ou mentalement contrôlée par lui, comme hélas,
c'est l'un des sujets même de notre temps.
Alexandre Lebreton, qui aux dernières nouvelles est encore lui-même,
tout comme moi aux dernières nouvelles je suis encore moi-même
(je crois, oui je crois..., je... je... je... pense...),
s'est fait une spécialité de ce très grave problème du contrôle mental.
Avec une prédilection pour le contrôle mental des femmes.
Car vraiment, Lucifer et les femmes, c'est vraiment la galère pour elles,
et tout vrai Homme ne peut que voler au secours de la Femme!

Même si donc dans son billet "N'ayez pas peur",
Personne dit:
"Je ne suis pas un enfant de chœur.
Je n'ai aucun angélisme de bonne sœur.
Je ne crois ni aux promesses de bonheur
ni aux oiseaux de malheur"...

... avant d'en prendre acte et de se dire:
"tu nous dis donc que tu es une démone,
très bien, c'est entendu, on te laisse tomber,
on te laisse poursuivre ta chute d'ange déchu ou d'ange en déchéance,
et on va chercher ailleurs une démone en ascension,
ou une luciféresse repentante qui veut ascensionner,
à aider à remonter vers DIEU, vers la Source, le Paradis perdu",
il faut d'abord appliquer une logique très simple:
celle du dormeur qui sait qu'il dort et qui le dit...
Ou celle du mort qui sait qu'il est mort et qui le dit.
Si l'on demande donc: "Tu dors?"
et si la personne répond: "Oui, je dors",
alors on sait qu'en fait elle ne dort pas...
Ou si on lui demande: "Tu es mort?"
et si la personne répond: "Oui, je suis mort",
alors on sait qu'elle est au moins un peu vivante...
En vertu de ce principe, si l'on demande une personne:
"Tu es possédée pas un démon?"
et si elle dit: "oui je suis possédée",
alors c'est qu'elle n'est pas tout à fait possédée,
elle a encore un minimum de maîtrise de son être.
Car à ce genred e questions le démon qui possède la victime
a intérêt à répondre: "Non, je ne suis pas possédée",
pour faire croire donc que sa victime est encore elle-même.
Dans tous les cas, il aura intérêt à faire croire
que ce que la victime dit ou fait vient d'elle-même.

Qui dit donc qu'elle n'est pas un ange?
Lou la possédée, qui sait qu'elle a un sérieux problème,
qu'elle a de gros défaut (ce que l'on dit quand on ne sait pas
la nature exacte de ce que l'on appelle les "défauts"),
et qui ne veut pas être prise pour l'angélique qu'elle n'est pas?
Ou bien le démon qui possède Lou qui sait que normalement
la victime est un ange si elle n'est pas possédée,
mais qui attribue à la victime le défaut que ce démon est lui-même?
Une troisième possibilité est de dire Lou et le démon ne font un,
autrement dit que Lou est en fait une démone.
Mais un démon est par nature orgueilleux, narcissique,
pervers narcissique (pour employer un terme à la mode),
et si démon ou un diable reconnaît qu'il l'est, et pas un ange,
s'il ne veut donc pas qu'on le prenne pour un ange,
mais ne le dit pas dans un souci de provocation et de défiance,
mais dans une attitude révélant qu'il déplore d'être ce qu'il est,
alors cet aveu est le commencement de sa repentance,
et ceci est alors son premier acte d'ascension,
de retour vers DIEU, dans sa Divinité perdue.
Ce démon a alors besoin d'être pour ascensionner.

Mais que dire alors si l'on entend:
"Je ne crois ni aux promesses de bonheur
ni aux oiseaux de malheur"..." ?
Et précisément si par "oiseau de malheur"
la personne qui parle fait référence entre autres
à la Colombe qui symbolise l'Esprit de Dieu,
ce que la personne ne peut pas ignorer?
Une chose est de dire qu'on ne croit pas que quelqu'un
qui se présente avec un symbole Divin, comme la Bible,
Jésus, l'Esprit Saint ou autre,
représente le Dieu qu'il prétend réprésenter,
et une toute autre chose est de dire
que l'on ne croit pas à ce que ce symbole représente,
en l'occurrence DIEU!

Autrement dit il y a une différence entre de dire:
"Je ne crois pas en Dieu"
et de dire: "Je ne crois pas en celui qui dit représenter Dieu".
Ou de dire: "Je n'aime pas Dieu"
et de dire: "Je n'aime pas celui qui dit représenter Dieu".
Et il y a ceci qui est encore plus fondamental, à propos de quelqu'un:
"Ce que tu appelles le Bien est pour moi le Mal, et vice-versa,
et ce que tu appelles Dieu est pour moi le Diable, et vice-versa".
Idées de ce genre que Personne exprime aussi
par exemple dans le billet "N'ayez pas peur".
Et là c'est une autre question et se posent alors deux cas de figure:
Le premier est qu'il y a un malentendu ou une ignorance
d'une des personnes ou les deux au sujet
de ce qu'est le Bien ou le Mal ou Dieu ou le Diable.
Le second cas de figure est qu'une des personnes ou même les deux
sait ce qu'est le Diable ou le Mal mais fait délibérément ce choix.
Dans les deux cas seule la Science de Dieu peut faire la part des choses,
sinon alors c'est la parole de l'une contre la parole de l'autre,
et les conflits de religion se sont pas autre chose.
Je me permets de dire que la Science de l'Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga,
est la Science de Diu qui permet de voir clair
et de dire qui ment ou qui dit la vérité,
et le cas échéant qui se trompe (ou est trompé) et qui a raison.
Il ne s'agit pas de me croire sur parole au sujet de cette Science,
il s'agit tout simplement de l'examiner et d'en juger.
Si elle convainc tant mieux, sinon je n'ai pas autre chose à offrir.
Pour moi c'est cette Science ou les paradigmes de ce monde,
autrement dit le Paradigme de l'Univers TOTAL d'un côté
ou la Négation de l'Univers TOTAl de l'autre,
l'un étant l'Arbre de Vie dans le Jardin d'Eden,
et l'autre étant l'Arbre de la Mort, le fruit interdit.
C'est une dichotomie, il n'y a pas de troisième voix,
pour le coup c'est ici que s'applique le principe de non contradiction,
et aussi le non moins famaux principe du tiers-exclu.

Entre une chose et son contraire, il peut y avoir une troisième voie.
Par exemple entre le Blanc et le Noir il y a le Gris.
Ou entre la Gauche et la Droite, il y a par exemple "Tout Droit".
Mais entre une chose et sa négation, il n'y a pas de troisième voie.
Entre être et ne pas être, il n'y a pas de juste milieu,
sinon en fait il ne s'agit que de deux états contraires de l'être,
et pas vraiment de deux états qui sont la négation l'un de l'autre.
Entre par exemple ouvrir cette page et ne pas l'ouvrir du tout,
il n'y a pas de juste milieu, sinon il ne s'agit que
d'une graduation dans le degré de lecture de la page.
Entre choisir le TOUT ou une Partie du TOUT
(éventuellement la Partie VIDE)
il n'y a pas de troisième choix,
sinon alors ce troisième choix c'est justement
la notion de Partie du TOUT, une graduation du TOUT donc.
Autrement dit, entre le TOTAL et le Pas TOTAL,
il n'y a pas d'intermédiaire,
sinon cet intermédiaire est justement le Pas TOTAL, le Partiel.
Entre donc l'Univers TOTAL et sa Négation,
il n'y a pas de paradigme intermédiaire,
sinon il ne s'agit que de graduation de l'Univers TOTAL,
et pas de Négation à proprement parler.

Quant à moi j'ai choisi l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL,
que j'appelle DIEU, et je fais la Science découlant de sa définition.
Ce qui n'est pas cette Science est donc sa Négation.
Ce sont les sciences de l'Univers Partiel, de la Réalité Partielle,
les sciences de l'Etre Partiel ou même d'un être partiel nommé Lucifer.
Elles ne traitent pas de la Réalité TOTALE, de TOUTE la Réalité,
donc ne disent pas toute la Vérité sur l'Univers et sur le monde.

Le Diable distille souvent de fausses vérités, insidieuses et sournoises,
du genre "l'être n'est pas connaissable totalement",
"les mystères de l'être ne sauraient être épuisées",
comme certaines des idées récurrentes de notre chère Personne.
Mais il ne faut pas confondre: "Connaître le TOUT" d'une part,
et "Connaître chaque élément du TOUT" d'autre part.
Seul le TOUT lui-même connaît chacun de ses éléments, cela va de soi.
Mais ce n'est pas de cela qu'il s'agit, mais de savoir par exemple
que le TOUT existe et qu'il n'y a pas de doute à ce sujet.

Cet extrait du billet: Jeu manifeste:
"Derrière il y a peut être
un être supérieur qui s'appelle Dieu.
Peut-être! Peut-être! Peut-être!
est la preuve même que le Théorème de l'Existence de l'Etre
ou la Loi fondamentale de l'Existence du TOUT laisse à désirer...
Et qui a fait depuis la nuit des temps planer le doute à ce sujet,
ou pire, qui a installé une négation à ce sujet,
si ce n'est tout simplement Lucifer
le Faux Porteur de Lumière et le Porteur de la Fausse Lumière?
Autrement dit: le Faux Porteur de Science
et le Porteur de la Fausse Science?
Et voilà donc une merveilleuse femme, une Eve,
qui faisant un cornuto luciférien...

LJP Jeu manifeste, Cornuto

... cherche son Etre, femme qui ignore sa Science,
et qui dit: "Peut-être! Peut-être! Peut-être!"
Ou alors elle est une luciféresse qui fait semblant d'ignorer
(et alors là la question ne se pose plus, évidemment...),
ou elle est une femme sincère qu'il faut aider à retrouver son Etre...

Il y a une différence entre connaître un Ensemble,
ce qui est chose en général très aisée,
et connaître chaque élément de l'Ensemble,
ce qui est une toute autre faire!
Une chose est par exemple de connaître un segment,
sa longueur, son milieu, bref ses propriétés générales, etc.,
et une toute autre chose est de connaître chaque point du segment,
de les compter tous par exemple, de les nommer individuellement.
Il y en a toute une infinité, et l'éternité n'y suffirait pas,
et fort heureusement ce n'est ce que l'on demande à l'homme ou à la femme!
Aussi étonnant que cela puisse paraître,
le TOUT peut être bien plus facile à connaître que la Partie!
Et même presque toujours, le TOUT est plus facile à connaître.

Il s'agit donc surtout de connaître les vérités fondamentales,
les vérités universelles, absolues, et leurs implications,
et non pas forcément de contraitre toutes les vérités au cas par cas.
Pour connaître par exemple la France, son emblême,
sa devise, sa Constitution, ses lois fondamentales,
et leurs implications et leurs applications,
il n'est pas nécessaire de connaître TOUTES les lois du Code
et encore moins de connaître chaque chose en France, tout et absolument tout.
Lucifer fait subtilement confondre les deux,
ce qui lui permet de nier DIEU, le TOUT, depuis la nuit des temps,
de dire qu'il ne peut être connu scientifiquement,
alors qu'il n'y a pas Etre plus facile à connaître scientifiquement,
en tout cas en ce qui concerne les vérités fondamentales, universelles.

Mon choix est donc fait depuis longtemps, et c'est l'Univers TOTAL.
Personne n'est obligé d'accepter ce Paradigme,
mais cette Science est exposée en long et en large, pour qui veut savoir.
Il n'y a plus de discussion à avoir sur la question de Paradigme,
qui est aussi simple que Oui ou Non!
en discuter, pour le coup c'est discuter du "sexe des anges",
au sens le plus péjoratif de cette expression.

Et maintenant, si l'on entend la femme dire:
"Je ne crois ni aux promesses de bonheur
ni aux oiseaux de malheur",
quelle que soit la raison pour laquelle elle dit cela:
(par déception, parce qu'elle a été maintes et maintes fois abusées, etc.),
qu'elle soit-elle même une démone ou une possédée,
ce ne sont pas les paroles d'un ange, mais celle d'un démon.
Si c'est une possédée, elle est pardonnée.
Si elle est une démone, elle n'est pas pardonnée.
Mais je veux croire, et là c'est juste une volonté de croire,
juste croire par amour divin et par désir de voir une Eve redevenir elle-même,
que c'est juste une possédée qui parle...
Sinon comment peut-elle ne pas croire aux promesses de bonheur,
et appeler "oiseau de malheur" la Colombe symbole de l'Esprit de Dieu?
Ceci dit, à partir de maintenant, ce n'est plus la croyance qui sauve,
oui la raison qui sauve, oui la raison!
Car où vient maintenant la Science de Dieu la croyance ne se justifie plus.

Une patcularité de Personne est donc
qu'elle est visible ou est rendue visible par "eux",
elle aime se montrer ou "ils" aiment la montrer,
elle fait partie du genre Laura Marie, qui aime être désirée,
ou plutôt le genre qu'"ils" aiment rendre désirable comme le fruit défendu...
Quand dans la Face de Bouc et les Surfaces de Vous Tube
elle parle à la Colombe et aux autres, on voit tout le temps Quelqu'un:

Lou: ange ou démon?

Mais quand la Colombe lui répond ou lui écrit y a Personne en face!

Lou: ange ou démon? Possédée ou possédante?
Physique de Rachel ou Âme de Léa?
Les deux ou seulement la première des deux?
Lou: Brebis ou Louve? Brebis: Louve ou Brebis?
Lou: sortant du Rectangle des Bermudes
ou entrant dans le Triangle du Talmud?
Brebis: Cherchant les Néviim ou attirée par les Rabbanim?

J'ai dans une vidéo pour la toute première fois fait parler Personne, car elle a magnifiquement parlé de l'Obsolescence programmée:

Et Personne a disparu aussitôt, l'intelligence est partie en vacances. Une Personne est revenue et parle comme Personne...

Lou travaille pour que "Justice soit faite, le monde dût-il en périr!", comme elle dit.

Entre le pantalon et la robe, elle a fait son choix depuis longtemps, elle a opté pour la "robe d'avocat", ajoute t-elle. Et elle demande: "Qui dit mieux... comme vocation?"

Elle est plutôt du côté du veuf et de l'orphéline, comme elle dit, notamment de l'Orphéline de la Palestine (le titre de l'un de ses films).

Mais comme vocation, y a qui dit mieux, y a la vocation de Parakletos!! En bon français, de Paraclet! Autrement dit, de Défenseur, d'Avocat aussi bien auprès de Dieu que défendant la Cause de Dieu!

Autrement dit encore, la vocation d'Esprit de la Vérité (Jean 16: 7-15), symbolisé par la Colombe au Rameau d'Olivier dans le bec.

Mais alors, pourquoi quand la Colombe s'approche de Lou, Personne dit que c'est un "Oiseau de malheur"?

J'aurais donc tout faux avec elle, comme sans doute avant elle avec la Marie qui parle du Harmonic Universe.
-- Comme avec la femme qui propose les Clés du discernement.
-- Comme avec l' homme du Top Secret qui affirme que l'ISS est un leurre.
-- Comme avec la femme exhortant à sortir de la matrice, qui dit avec raison que la Terre n'est pas plate mais soutient que c'est le monde qui est plat et qui est une calotte d'une terre immense bien ronde, et pleine de bien d'autres mondes inconnus...
-- Comme avec l'homme qui proposait une immersion en Zone morte, puis qui est devenu un Clown triste, et qui de nouveau sourit...
-- Comme avec la québécoise d'origine bretonne, qui a un Lion à l'Oeil d'Horus tatoué dans le dos, qui s'interrogea sur les morts suspectes de Ted Gunderson ou de Daniel Balavoine...
-- Comme avec le Phenotiks qui parla de application de surveillance Report It venue d'Israël...
-- Comme avec la franco-marocaine des clips "Briller" et "J'débloque" qui tient à ce que l'on croit comme beaucoup de femmes du show biz que de l'art qui vient d'elles...
-- Comme avec l'homme qui parle de Jésus Christ de Retour mais qui serait incapable de reconnaître Jésus Christ à deux mètres de lui...
-- Comme avec l'homme qui parle de la TV de Jésus Christ mais qui nous ramène à 2000 ans en arrière dans la compréhension de la Bible.
-- Et beaucoup d'autres avant Personne, et probablement après Personne.

Mais dans son cas, je n'aurais rien compris à l'Univers, au monde.
Je n'aurais rien compris au monde, au drame de l'homme et de la femme.
Il y eut les maçons bâtisseurs des cathédrales, certes, des re-maçons re-bâtisseurs de Notre-Dame de Paris qu'ils n'ont pas incendiée.
Mais les triangles rectangles, isocèles ou équilatéraux, même surmontés de l'Oeil d'Horus, cela n'aurait rien à voir avec Lucifer ou Satan.
Les ingrédients du Dîner du Crif ne suivent aucune recette de la Kabbale...
Et les "frères" du Grand-Orient ou de la Grande Loge Nationale se retrouvent dans le secret que pour "manger des trucs":

Elargissons maintenant la question et ouvrons ce volet universel.

DIEU, l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses et de tous les êtres, l'Etre TOTAL, l'Etre Suprême, l'Alpha et l'Oméga, est l'Existence qui pourtant est aussi le Néant, pour que le Néant soit aussi l'Existence. Le DIEU Universel, l'Unique, qui a dit à Moïse au Sinaï le sens de son nom "YHWH":

YHWH

D'aucuns disent que c'est le nom du "Dieu hébreu" alors qu'en fait il ne s'agit que du nom hébreu de DIEU.

Ils disent: "C'est le Dieu de la Bible" et ils ont raison, mais alors il faut surtout comprendre que la Bible est de DIEU. A commencer par l'Ancien Testament, appelé en hébreu le Tanakh:

Tanakh ou Ancien Testament

Le Tanakh est appelé la Bible hébraïque parce que c'est la première partie de la Bible, l'Ancien Testament donc, que les juifs reconnaissent, à la différence du Nouveau Testament, qu'ils rejettent. Mais le Tanakh comme le Nouveau Testament est inspiré par Dieu, ce qui signifie que ce que ces ouvrages contiennent sont au moins à 99% la pensée de Dieu, inspirée aux prophètes, aux apôtres et envoyés, par l'Esprit de Dieu, les anges, qui sont les messagers de Dieu (car le mot "ange", en hébreu "malak" et en grec "aggelos", signifie étymologiquement "messager", avant d'avoir le sens secondaire de créature spirituelle, comprise comme généralement positive si le mot "ange" est employé sans précision, mais qui peut aussi être négative, comme par exemple quand l'Apocalypse parle du "dragon et ses anges" ou de "Satan et ses anges" qui ont été déchus sur terre (Apocalypse 12: 7-9).

Ce sont donc les anges de Dieu qui ont transmis ou inspiré la pensée de Dieu aux envoyés humains, qui en tant que "messagers" sont ni plus ni moins des "anges" aussi, au sens étymologique du terme. On trouve cette très importante idée dans l'Apocalypse aussi, quand par exemple l'ange de Jésus ressuscité qui inpirait Jean (voir Apocalypse 1: 1, 2) lui dit d'envoyer la Révélation reçue (et soit dit en passant aussi, le sens étymologique du mot grec "Apocalypse" ou "Apokalupsis" est "Révélation"), oui, d'envoyer donc la Révélation aux "anges" des sept églises d'Asie mineure: Ephèse, Smyrme, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadeslphie, Laodicée (Apocalypse 1: 11; 2: 1, 8, 12, 18; 3: 1, 7, 14). Ces "anges" destinataires des messages étaient des humains, qui dirigeaient ces églises, et un "ange humain" est ce qu'on appelle un prophète, tout simplement. Jean lui-même, en tant que messager, en était un, il était envoyé auprès des autres.

Ceci au passage annonce une époque où l'on ne fera plus la distinction entre les anges célestes et les anges terrestres, comme l'ange donnant l'Apocalypse à Jean le lui fait savoir à deux reprises. Celui-ci en effet, impressionné par ce qu'il voyait et entendait de la part de l'ange de Jésus, s'est à deux reprises prosterné pour adorer l'ange, mai celui-ci l'a arrêté dans son geste, lui disant qu'il est juste le frère de Jean, serviteur comme lui de Jésus et de Dieu, et que c'est Dieu seul que Jean se doit d'adorer. Et que rendre témoignage à Jésus, est le but de la parole prophétique (Apocalypse 19: 9, 10; 22: 8, 9). Et nous vivons le temps de l'accomplissement de l'Apocalypse et de toute la Parole de Dieu, l'ère du retour au paradis perdu, l'ère où plus que jamais les cieux (les univers) et la terre ne seront plus séparés (voir Apocalypse 21: 1-4). Et donc l'ère où les enfants de Dieu, peu importe l'univers ou le monde où ils vivent, sont un, sont des anges (voir Jean 17: 20-23).

Et si j'en parle et peux expliquer cela, c'est que j'en sais quelque chose.... J'ai quelque chose à voir avec l'ange de Jésus, l'ange de l'Apocalypse, de la Révélation, de la Science. Oui la Science de Dieu à présent, la Science de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, expression qu'on ne trouve que dans l'Apocalypse dans les bibles classiques (Apocalypse 1: 8; 21: 6; 22: 13). Et je peux certifier aussi que contrairement à ce que beaucoup disent, la Bible classique, le Tanakh et le Nouveau Testament, est la pensée de Dieu au moins à 99%, et même à 99.9%, et que malgré tout ce que Satan a fait pour souiller la Parole de Dieu ou pour rendre imparfaite la réception, la transmission et la reproduction de la révélation, les imprfections (comme par exemple les quelques petites incohérences entre les témoignages des rédacteurs des évangiles) restent vraiment très marginales par rapport à l'essentiel, la pensée de Dieu qui est exprimée.

On ne peut pas en dire autant... du Talmud!

Talmud, oeuvre du Diable et tradition des hommes

Dans son cas comme dans le cas du Tanakh (Ancien Testament), la question n'est pas tant la cohérence du texte, ce à quoi beaucoup, dont des "spécialistes" ou des "experts", réduisent souvent l'analyse des textes religieux. Ce n'est pas parce qu'un texte peu avoir des incohérences ici ou là que globalement il n'a pas la qualité à laquelle il prétend, ou le défaut auquel il ne prétend pas.... La question fondamentale n'est pas là et n'est pas non plus au sujet de la complétude du texte.

Par exemple, on n'a pas l'oeuvre complète de Platon, d'Aristote, de Pythagore, etc., et nous n'avons pas à notre époque tout ce qui a été écrit à son époque sur Ramsès, sur Toutankhamon, sur Akhénaton, sur Nabuchodonosor, Alexandre le Grand, Jules César etc.. Et à propos de beaucoup de ces personnages ou de beaucoup d'épisodes de l'histoire, il nous est parvenu bien moins de textes que sur les personnages et les épisodes bibliques, ou sur l'histoire du peuple juif. Mais cela n'enlève rien à la valeur des textes qui nous sont parvenus, bien au contraire! Et même, moins on en a, plus le peu qu'on a prend de la valeur!

C'est à un tel point que la moindre découverte archéologique avec un morceau de texte concernant un personnage ou un événement historique sur un morceau de pierre, un fragment de poterie, etc., provoque toute une excitation et fait la une des journaux! D'autant plus si, comme cela arrive de plus en plus aussi de nos jours et comme il faut le dire aussi, ces fragments sont fabriqués exprès pour appuyer telle ou telle thèse historique, pour réécrire l'histoire comme le font les artisans du Nouvel Ordre Mondial, ou pour nier telle ou telle vérité de la Bible. Satan n'hésite pas à falsifier ses propres archives pour nier l'histoire divine, pour créer une fausse réalité (comme c'est plus développé dans la colonne de droite de cette page, à: "Pour aller plus loin"), sans parler de la question des dimensions et des univers et des mondes multiples (ce qu'on qualifie habituellement d'"univers parallèles"), qui est encore une toute autre affaire.

S'il fallait attendre les historiens de ce monde, (autrement dit le Diable et ses historiens) pour en apprendre sur Adam et Eve, Caïn et Abel, Enok, Méthushelah (Mathousalem), Noé, Abraham, Moïse, etc., on attendrait très longtemps! Et sur plus d'un épisode ou d'un personnage historique du monde du Diable, c'est même uniquement dans la Bible que l'on en parle. Si bien que souvent les historiens du monde du Diable doutent de leur existence, jusqu'à ce qu'une fouille archéologique mette au jour un certain fragment parlant de l'événement ou du personnage en question. Mais s'il s'agit d'un personnage purement biblique, la règle générale est de considérer qu'il s'agit d'un "mythe" ou d'une "légende", tant que l'histoire officielle (celle du monde du Diable) n'a pas eu ses preuves de l'existence de ce dont la Bible parle.

Bref, que ce soit la Bible ou le Talmud, le problème fondamental n'est pas celui de la cohérence ou de la complétude du texte, mais la question de sa nature divine ou diabolique. Qu'un texte de nature divine ou d'inspiration divine soit complet ou non importe en général peu. Car la pensée divine est telle que, elle est si élevée que, le plus souvent, la vérité contenue dans un petit fragment ou verset du texte divin dépasse de loin les vérités dans beaucoup de volumes des textes humains ou diaboliques. Comme justement le Talmud par exemple, qui à plus de 90% est d'inspiration du Diable ou est un texte de tradition humaine, la tradition juive, la "tradition des pères", comme ils disent.

Talmud, oeuvre du Diable et tradition des hommes

Si je n'évalue pas sa nature diabolique à 100% ou à bien plus de 90%, c'est simplement parce le Talmud explique la Torah (les cinque premiers livre de l'Ancien Testament ou Tanakh), le Tanakh, selon la tradition juive, à l'origine orale, puis mise par écrit. C'est donc la part du texte divin (le texte du Tanakh) autour duquel tourne le Talmud, qui fait donc que je reste indulgent et ne lui attribue pas plus de 90% de nature diabolique, malgré les horreurs qu'il contient. Jésus se plaignait déjà à son époque il y a 2000 ans que les juifs aient "annulé la parole de Dieu au profit de leurs traditions" (Matthieu 15: 3-6). Et pourtant, à l'époque, même cette tradition était plus proche de la pensée de Dieu qu'à notre époque. Mais l'aveuglément et les ténèbres de la pensée rabbinique (pharisaïque) étaient déjà au point qu'ils soient incapables de reconnaître le Messie annoncé par les prophètes du Tanakh, et non seulement cela, de le livrer au pouvoir romain pour être crucifié (Matthieu 27: 15-26; Jean 19: 8-22). Depuis, en accomplissement de la parabole du blé et de l'ivraie énoncée par Jésus lui-même, l'ivraie a envahi au fil des siècles la pensée de Dieu tout au long des 2000 ans écoulés.

Que dire alors maintenant du niveau de nature diabolique du Talmud, l'ouvrage central du judaïsme de ces 2000 ans? A vrai dire, je suis très indulgent en parlant de 90%...

Beaucoup parlent donc de "YHWH" comme du "Dieu hébreu", mais parce qu'ils confondent le "nom hébreu" de Dieu avec le nom du "Dieu hébreu". Et beaucoup par de ce Dieu, de l'Eternel, ou encore du Dieu incarné par Jésus, le Fils de Dieu donc, comme du Dieu de la Bible (Jean 1: 1-14), et là ils ont bien plus raison.

Mais le grand problème de beaucoup est surtout qu'ils ne distinguent pas le Tanakh du Talmud, ce qu'ils faut maintenant sérieusement faire.

Ils ne font pas la part entre d'un côté l'Ancien Testament (le Tanakh donc) et de l'autre côté avec le Talmud, qui au départ l'enseignement sur la Torah, qui est la Loi de Moïse, les cinq premiers livres de la Bible, le premier étant la très importante Genèse. Comme déjà dit, au départ, l'enseignement était une tradition orale, qui fut mise par écrit après. Cette tradition comprenait une partie ésotérique, initiatique, cachée, appelé la Kabbale. La Kabbale au bon sens veut fondamentalement dire simplement "Enseignement". Puis c'est progressivement devenu le véhicule d'une autre Kabbale, d'un autre Enseignement, qui a supplanté le premier, et qui est l'ésotérisme, le satanisme et la sorcellerie juive. Autrement dit, une oeuvre d'Azazel, de Baal, de Belzébuth, bref de Lucifer, de Satan le Diable.

J'en sais quelque chose, car c'est l'Esprit de la Vérité qui m'habite aujourd'hui (Jean 16: 7-15), qui, dans une autre existence (et même d'autres existences) a inspiré le Tanakh, ainsi que le Nouveau Testament. L'Esprit qui a inspiré toute la Bible, tout simplement. Et aujourd'hui donc, le même Esprit de la Vérité, dans un autre véhicule ou corps dans ce monde fait la Science de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, la Science de Dieu. La Révélation continue donc, mais cette fois-ci en tant que Science. Mais pour les sciences de Lucifer, c'est-à-dire l'Esprit du Talmud, ce que j'appelle la Science de Dieu n'est pas une science, mais au mieux de la "théologie" ou de la "religion". Ou à la rigueur de la métaphysique ou de la philosophie.

Mais qu'importe comment Lucifer le Serpent d'Eden et son monde et ses scientifiques jugent mon travail. J'en ai l'habitude depuis la nuit des temps, depuis la Genèse. Et plus exactement, l'Esprit de la Vérité (Jean 16: 7-15) en moi en a l'habitude depuis que ce monde est monde, depuis la consommation du fruit défendu et la chute dans le monde du Diable, le Serpent d'Eden (Genèse 3: 1-24). Les corps sont devenus mortels, donc aussi les corps des prophètes, des envoyés ou des messagers, à l'exception de Jésus, qui en raison de la mission d'offrir son corps pour sauver l'humanité, comme un agneau de Dieu, l'agneau pascal, avait donc un corps parfait, tout simplement un corps comme celui d'Adam, comme Paul, inspiré, l'a écrit aux Corinthiens (1 Corinthiens 15: 44-57).

L'Esprit qui parle donc par moi dans ce corps mortel (car pour ma mission à moi, ma mission présente, la perfection du corps n'a aucune importance), est donc celui qui a parlé autrefois dans d'autres corps, comme par exemple le prophète Elie ou Jean Baptiste (voir Luc 1: 11-17).

Eres éliséennes

C'est aussi l'Esprit qui est descendu comme une Colombe sur Jésus lors de son baptême dans le Jourdain par l'Elie de l'époque, à savoir Jean Baptiste, et qui est descendu comme des langues de feu sur les apôtres et les disciples à la Pentecôte. Ce n'est donc pas l'Esprit du Talmud, qui est autre Esprit, qui est l'autre Esprit. Le Talmud, la "Tradition des pères", est pour le judaïsme talmudique ce que la Tradition des pères de l'Eglise est pour le catholicisme, qu'il faut là encore distinguer du christianisme en général. Je le dis parce que pour beaucoup, dans la pensée juive, musulmane ou autres, ils posent l'équation automatique: "christianisme = catholicisme"!

Le Talmud, et la Kabbale qui en fait partie, n'a plus grand chose du positif des origines. Donc il faut maintenant pratiquement le voir comme quelque chose de négatif. Il est la base du judaïsme talmudique ou rabbinique, le judaïsme des pharisiens et des sadducéens, les deux principales sectes juives du temps de Jésus. Secte devenue donc la religion juive actuelle, qui n'a plus grand chose à voir avec le judaïsme biblique, le judaïsme divin, celui de Moïse et des prophètes, celui d'Isaïe, de Jérémie, d'Ezéchiel, de Daniel, de Michée, de Zacharie, de Malachie, etc., Et le judaïsme des bons rois comme David, Salomon (au début de son règne, car à la fin il a gravement dérapé...), Ezéchias, Asa, etc..

Cette distinction est plus que vitale et fondamentale, car du fait justement de l'esprit satanique permanent en toile de fond, il ne demandait qu'à souiller ce qui est Saint, et il le faisait à la première occasion, avec les mauvais rois qui sont bien plus nombreux que les bon. Et les prophètes envoyés tentaient d'extirper l'ivraie au péril de leur vie, et après leur départ l'Impur envahissait de nouveau le Saint. Tout le Tanakh n'est pratiquement fait que cette tragédie, de cette confrontation permanente entre la lumière et les ténèbres.

L'apostasie venait souvent des mauvais rois. D'une part parce que certains, comme pour tous les humains de tous les peuples, étaient de la mauvaise graine, ils étaient des démons nés humains, de la semence du Diable, le Serpent d'Eden. C'est pas parce qu'on est juif qu'on est automatiquement saint, de la semence divine, et qu'on est "goy" (ou "non juif") qu'on est automatiquement impur, de la semence du Diable. Le monde serait trop simple, et Dieu a voulu justement, par un peuple pris comme échantillon, montrer une chose très simple: du fait de la négation originelle dont parle les trois premiers chapitres de la Genèse, toute la race humaine est devenue imparfaite, souillée par le Serpent d'Eden. Donc tous ont besoin d'un Sauveur universel, le Messie ou Machiah.

Dieu a pris un peuple comme échantillon, en l'occurrence les fils d'Israël, d'abord pour montrer que tout peuple choisi aurait réussi ce que ce peuple a réussi (et fort heureusement il a réussi beaucoup de choses) et aussi échoué ce qu'il a échoué (et malheureusement il a échoué sur beaucoup de points). Mais ce n'est pas propre à eux: les égyptiens, les babyloniens, les perses, les grecs, les gaulois, les romains, les arabes, les indiens, les africains, etc., à leur place, auraient grosso modo réussi et échoué de la même manière, à cause du péché originel, de cette souillure initiale.

Le but ensuite, avec le Messie ou Christ, est de mettre fin à cette phase d'expérience spéciale entre Dieu et un seul peuple, qui aura donc servi pour aboutir à la phase suivante, la phase de l'Universalité. Il n'y aurait plus de distinction entre juifs et non-juifs, parce tous sont la création de Dieu, donc tous sont potentiellement le peuple de Dieu. Cette évolution vers l'Universalité a été annoncée par les prophètes au fil du temps. Il n'y a qu'à lire par exemple le splendide texte d'Isaïe 2: 1-4, qui est la définition du sionisme au sens divin ou biblique, rien avoir donc avec le sionisme talmudique, tout comme le judaïsme biblique n'a plus rien à voir avec le judaïsme talmudique. Esprit du Talmud qui a conduit justement les enseignants d'Israël d'il y a 2000 ans (à l'époque les pharisiens et les sadducéens entre autres) à livrer le Messie à la puissance romaine pour être crucifié. A l'occasion ils ont répondu à César qui leur a demandé s'il fallait qu'il crucifie leur roi, ils ont répondu qu'ils n'avaient pour roi que César (Jean 19: 8-22).

Les déclarations les plus importantes de l'histoire ne sont pas celles que l'on croit, et les événements les plus fondamentaux du monde ne sont pas ceux que l'histoire officielle retient. Ces paroles prononcées par les enseignants juifs devant Pilate, qui ne font même pas une ligne dans les livres d'histoire (c'est tout juste si l'on daigne dire que Jésus fut un personnage historique, c'est dire!), sont parmi les plus importantes depuis que le monde est monde! Elles n'ont d'égales que le péché originel justement. C'est un autre très grand péché, une autre Genèse qui commence! Car en fait il y a plusieurs Genèses, et nous sommes tout simplement en train de vivre encore une Genèse.

La portée de ces paroles devant Pilate est immense. C'est un tournant dans la relation entre Dieu et l'humanité, un changement radical dans la notion de "peuple élu de Dieu". Le judaïsme talmudique continue à vendre l'idée ancienne de "peuple élu de Dieu", alors que tout a basculé il y a 2000 ans! Nous sommes entrés dans un autre univers, dans un autre monde, dans une autre ligne de temps, exactement comme cela se produisit quand le fruit défendu fut consommé (on y reviendra plus loin).

A ces paroles devant Pilate donc (Jean 19: 8-22), la relation exclusive entre Dieu et un seul peuple fut brisée, les alliances exclusives furent rompues et remplacées par une alliance nouvelle, comme l'a annoncé Jérémie 31: 31-34). La notion "Israël" dans les prophéties a changé, beaucoup de notions ont changé, certaines se sont même radicalement inversées. Ainsi, Israël n'est plus le "peuple élu de Dieu". mais est devenu en fait le "peuple élu de César", l'incarnation du pouvoir du monde, le pouvoir de l'Egypte, d'Assyrie, de Babylone, de la Médie-Perse, de la Grèce, de Rome, et le pouvoi actuel, le Nouvel Ordre Mondial. La notion de "Maître du monde" qui autrefois désignait le vrai Dieu, le Dieu d'Abraham, d'Isaac, de Jacob (surnommé Israël), le Dieu de Moïse, des prophètes, de Jésus, des apôtres, mon DIEU, cette notion de "Maître du monde" donc, qui autrefois désignait "YHWH" le nom qu'on prononçait (avec beaucoup de respect demanda Dieu dans les Dix Commandements mais on le prononnçait quand même), désigne au fil du temps un "Dieu" dont on ne prononce pas le nom, et dont plus que jamais le nom est tabou. Car ce Dieu depuis 2000 quand ils ont dit que leur roi est César, est plus Jupiter, il est Lucifer. Autrement dit, Satan le Diable.

Et à partir l'époque de Jésus, il n'y a donc plus de distinction entre juifs et non-juifs au sens ancien (qui continue à être le sens talmudique), mais il n'y a que deux peuples fondamenaux dans le monde, le peuple de Dieu d'un côté et le peuple du Diable de l'autre, et ces notions ne se limitent plus comme autrefois à un peuple, à une nation, à un territoire, etc., car elles sont désormais UNIVERSELLES!

Je dois donner une importante précision au sujet de la référence à Nietzsche dans le poème. Son portrait est derrière Lou dans la vidéo, et il est au coeur de son film (autobiograpgique?) "Le Surhomme". Nietzsche n'est pas du tout mon modèle de pensée. Je pense qu'il a posé un vrai problème de notre monde, mais en même temps n'a pas compris le problème dans toutes ses dimensions cachées. Il lui a manqué ce qu'il fallait pour tout comprendre et tirer les conclusions radicalement contraires de celles qu'il a tirées. En d'autres termes, il s'est planté sur toute la ligne, ou presque... Ce qu'il lui fallait comprendre peut se résumer par l'image fondamentale suivante, et je dois dire à sa décharge qu'il y a très peu (je n'en connais personne) qui a compris ça:

Terre déchu dans un Univers déchu

On reste généralement dans la caricature de la Bible, de la Genèse, de l'Eden, du fruit défendu, du péché originel, etc., et on prend pour "paroles d'évangile" la théorie de l'évolution darwinienne. comme si les deux (la Bible et les sciences actuelles) sont obligées d'être incompatibles, comme s'il était impossible que deux vérités absolument contraires et opposées soient pourtant deux faces d'une seule et même vérité.

Il faut se placer dans le paradigme de l'Univers TOTAL pour tout comprendre. L'Univers TOTAL est l'Ensemble de toutes les choses et de tous les êtres. Toute chose existe dans l'Univers TOTAL et le contraire de tout aussi. Tous les êtres existent, tout ce qu'on peut imaginer et tout ce qu'on ne peut pas imaginer, car cela dépasse notre entendement. Il existe donc une infinité d'univers, une infinité d'êtres, des plus positifs aux plus négatifs. Il existe tout type de mondes, des plus lumineux aux plus sombres, des plus divins aux plus diaboliques, des plus paradisiaques aux plus infernaux. Bref, toute chose existe dans l'Univers TOTAL et le contraire de tout aussi.

C'est le point fondamental qu'il faut commencer à comprendre. Une chose peut ne pas exister dans un monde ou univers donné, mais cette chose existe forcément dans l'Univers TOTAL. C'est la définition de la Réalité TOTALE, de l'Etre TOTAL, la définition scientifique de la notion de DIEU, ou plus exactement la définition que les sciences auraient dû donner de la notion de DIEU, si elles étaient fondées de bons paradigmes, l'Univers TOTAL justement. Avec l'Univers TOTAL prend fin la Négation, parce que toute chose, tout être, y existe! On ne nie plus donc de l'existence des choses et des êtres quand il s'agit de l'Univers TOTAL, de la Réalité TOTALE, de l'Etre TOTAL, bref de DIEU!

S'il est comparé à un Jardin, alors ce Jardin synonyme d'Existence, d'Etre, est symbolisé par l'Arbre de Vie, que j'appelle aussi l'Arbre de l'Alternation, pour des raisons amplement expliquées ailleurs.

Arbre d'Alternation et choses positives

Et alors la Négation est la fruit défendu de ce Jardin.

Arbre de la Négation et choses négatives

Et en particulier, on ne doit pas nier le Jardin lui-même, DIEU donc, l'Univers TOTAL. Avec la Négation, et en particulier de DIEU, commencent toutes les choses négatives. Ayant nié le Jardin ou posé un acte synonyme de Négation du Jardin, on s'exclue du Jardin, on connaît alors le Néant, un mot qui est simplement synonyme de Négation. La notion de Néant, de Nihil (ou nihilisme) associée justement à Nitzsche. Ce sont ces vérités universelles, scientifiques, qui sont exprimées dans le langage de la Genèse, notamment les trois premiers chapitres. Le Psaume évoque cela aussi, quand il parle de l'Arbre de Vie et de l'Arbre de Mort, ou de la Négation et de l'Alternation.

La négation du Jardin et la chute dans un Univers de Négation, autrement dit le Néant, un monde de la mort où l'on ne perçoit plus le vrai monde, la vrai Univers, c'est ce que veut dire cette image:

Terre déchu dans un Univers déchu

Nitzsche a eu la grande intelligence de comprendre que le monde tel qu'il est ne devrait pas être, et le monde tel qu'il devrait être n'est pas... Mais sa grande erreur est de tirer sur DIEU, et de le déclarer mort, alors qu'en fait c'est sur le DIABLE (la Négation), le faussaire du monde qu'il aurait fallu tirer!

Il a vu le problème des religions, mais n'a pas compris que les religions sont en fait une chose divine à l'origine mais faussées par la suite par le Diable, qui fausse tout, de manière générale. Les religions sont donc des symptômes, des organes et organismes malades, à soigner, mais ne sont pas pas la maladie! Et pourtant à son époque déjà, Nietzsche aurait pu déceler facilement la maladie du monde, en tout cas quelque chose de PIRE que les religions du monde, à savoir la Franc-maçonnerie, la Kabbale, le Talmud.

Même chose avec le Christianisme introduit par Jésus Christ, et qui est divin à l'origine, mais qui a été faussé pour devenir le catholicisme et toutes ses filles, à commencer par le protestantisme. Même topo avec la révélation qu'est le Coran, pur à l'origine mais qui commença à se corrompre déjà en interne, et plus encore ensuite avec les haddiths, etc..

Le problème de la corruption et de la falsification du monde et des choses par le Diable est donc très général. Mais quand on fait preuve de discernement, on arrive à détecter le coeur du problème, à ne pas prendre la conséquence pour la cause, et la cause pour la conséquence. Autrement dit, à ne pas prendre DIEU pour le Problème et le DIABLE pour la Solution!

DIEU, qui est faussé dans le monde du Diable (le monde de Dieu faussé par le Diable et devenu le monde du Diable) doit tout simplement être restauré, et scientifiquement maintenant. C'est tout le travail que fait votre serviteur. Il s'agit d'écrire la Nouvelle Genèse, le Troisième Testament, celui du troisième millénaire.

Nietzsche propose de "tuer" Dieu, de le remplacer par le "Surhomme", le "Surhumain" donc, et de nos jours cela ne peut qu'être synonyme de "Transhumain", le très luciférien projet du "Transhumanisme", cher aux apprentis-sorciers des GAFAM ("Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft"), à Israël et à l'Arabie Saoudite, avec le désormais fameux projet NEOM par exemple. La mortelle 5G est là, et la 6G est annoncée, et avec dans leur sillage la sinistre puce RFID, qui sonne le glas de l'humainité, la vraie, celle de DIEU! Le "Surhomme" ou "Surhumain" ou "Transhumain" donc, qui n'est rien d'autre que l'Anrichrist. De toute cela, je suis aux ANTIPODES, et le mot est faible!

Partant du constat que: Le monde tel qu'il est ne devrait pas être, et le monde tel qu'il devrait être n'est pas..., je dis plus que jamais que l'Homme ou le "Surhomme" ou "Surhumain" ou "Transhumain" ou Antichrist ou Lucifer ou Apprenti-Sorcier n'est pas la Solution mais le Problème. Si le monde n'est pas tel qu'il devrait être (et les trois premiers chapitres de la Genèse nous expliquent tout simplement comment du fait de Lucifer le vrai monde a cessé d'être ce qu'il était et ce qu'il devra être de nouveau, du Paradis perdu au Paradis retrouvé donc), ce n'est surtout pas sur Lucifer (le Faux Porteur de Lumière et le Porteur de la Fausse Lumière), le Surhomme annoncé, qu'il faut compter pour nous en sortir. Le Démiurge a bâti un monde ou un système mauvais, et nous constatons à présent à quel point c'est mauvais. Mais le Nouvel Ordre Mondial qu'il bâtit est encore le Pire, qui n'est que le Paradis de Lucifer et des siens, mais l'Enfer pour les autres.

Plus que jamais donc, nous devons comprendre que nous avons besoin de DIEU, d'où la nécessité de le redécouvrir, et cette fois-ci scientifiquement! Le monde tel qu'il devrait être, c'est tout simplement le monde de DIEU, celui perdu. Il s'agit donc de comprendre ce qu'il était (retour à la Genèse donc), pour comprendre aussi par la même occasion ce que le monde doit être (Nouvelle Genèse). DIEU, l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, reprend du service, il crée de "nouveaux cieux" et une "nouvelle terre", et l'"ancien ciel" et "ancienne terre", le monde de Lucifer donc, est voué à disparaître (Apocalypse 21: 1-7).

Nous sommes donc simplement invité à participer à la Nouvelle Création de DIEU, à créer avec Lui, et il nous apprend avec sa Science maintenant révélée ce que l'Univers est vraiment et comment ça marche! C'est l'objet de ce site et de tous les livres pdf de votre serviteur, mis à votre disposition GRATUITEMENT.

Les "rayons du Diable" dont il est qustion dans le poème se rapportent donc au "Gang Stalking", autrement dit, le harcèlement en réseau, le harcèlement électromagnétique (avec la 4G et autres Linky, c'était déjà l'enfer pour les harcelés par les ondes, et avec la 5G et au-delà, ce n'est que pire).

Nous vivons une époque où le satanisme (la nature cachée du monde jusqu'ici) se dévoile de plus en plus ouvertement, et aussi parce qu'il gagne du terrain est est banalisé, normalisé. Le satanisme et toute pratique satanique (magie, sorcellerie, spiritisme, etc.), c'est fondamentalement de la prédation énergétique, autrement du vampirisme énergétique et psychique (l'unergie ou énergie positive ou énergie vitale, positive, divine, de la victime est volée, ce qui se traduit par le fait qu'un certain bien-être, bonheur, etc., lui est pris, et elle reçoit en échange ce que j'appelle l'onergie ou énergie négative, ou énergie mortale, négative, démoniaque, ce qui veut dire qu'un certain mal-être, malheur, etc., lui a été donné).

En particulier la sécurité est volée à la victime en échange d'insécurité ou accident, la santé (en particulier psychique) lui est prise en échange de la maladie (en particulier psychique). C'est le principe et le but général de toute action satanique, démoniaque. Tout est donc une question d'énergie, d'énergie positive prise, ce qui revient à dire que l'énergie négative est donnée. L'énergie positive, divine, l'unergie donc, est ce que la Bible appelle l'Esprit Saint ou Esprit de Dieu. C'est la vraie énergie, elle est synonyme de vie, elle ne détruit jamais vie elle ne cause jamais aucun mal-être, aucun mal. C'est son absence qui est le mal-être, le mal.

On ne peut donc jamais avoir quelque chose de mauvais en ayant l'Esprit Saint, il y a jamais de notion d'overdose avec l'Esprit Saint, de mal, quel qu'il soit, cela n'a pas de sens! L'Esprit Saint (ou unergie) par exemple ne tue pas, ne brûle pas, n'irradie pas, etc., ne fait donc aucun mal. C'est au contraire son absence ou son déficit qui signifie quelque chose de mal. Dieu ne fait donc pas de mal en donnant l'Esprit Saint (l'unergie ou énergie positive), mais en enlevant l'Esprit Saint (l'unergie). Il enlève alors la vie, ce qui veut dire la mort, il enlève la santé, ce qui veut dire la maladie, il enlève le bien-être ce qui veut dire le mal-être etc.. C'est ce que font les êtres négatifs, ils volent donc l'unergie (l'énergie positive, l'énergie divine) à leurs victimes, donc leur donnent le mal correspondant.

Ce que donc les sciences actuelles appellent "énergie" c'est en fait l'onergie ou énergie négative. Comme par exemple l'énergie cinétique qui peut tuer par choc (comme par exemple l'énergie cinétique d'une balle de pistolet), l'énergie électrique (qui peut tuer par électrocution), ou l'énergie électromagnétique (qui peut irradier), l'énergie thermique (le feu qui brûle), l'énergie chimique (qui peut empoisonner), etc.. Il s'agit donc fondamentalement d'une énergie négative, et l'effet positif de cette énergie est un effet juste différentiel, ce qui veut dire que moins d'énergie négative a un effet différentiel positif. C'est pour cela que dans notre monde on a besoin de deux sources d'énergie (ou deux potentiels comme par exemple les deux trous d'une prise électrique) pour pouvoir produire le moindre effet. Ce sont des vérités fondamentales que les sciences actuelles (les sciences de Lucifer) ne diront jamais! Seule la Science de Dieu permet de comprendre le vrai fonctionnement de l'Univers et des choses.

L'énergie de notre monde et même de tout notre univers, est donc fondamentalement négative, ce qui veut dire démoniaque, diabolique, satanique. Les êtres diaboliques donnent cette énergie (la leur donc) en échange de l'énergie positive, divine (l'Esprit Saint), l'unergie donc, qui est la vraie énergie. Elle est synonyme de vie et de bien-être, elle ne peut donc faire du mal en aucune façon, car c'est son absence ou son déficit qu'on appelle le mal. Prendre l'énergie positive de la victime (et lui donner donc l'énergie négative) est ce qu'on appelle le vampirisme énergétique, qui est la base même de toute action satanique. Notion que les sciences actuelles n'expliquent pas, et pour cause: elle repose sur la notion d'énergie positive ou énergie divine, qui est royalement occultée, autant que la notion de DIEU en sciences!

Les pratiques sataniques sont de plus en plus faites avec des moyens technologiques, dont les technologies électromagnétiques. Un des aspects du satanisme est le contrôle mental, comme le contrôle MK Ultra, Monarch, qui est du vampirisme psychique, tout simplement, un cas très particulier de vampirisme énergétique.

De même qu'un pêcheur investit peu de choses, à savoir l'appât, pour gagner ou espérer gagner gros, ou qu'un homme d'affaire investit des fonds pour gagner plus gros, de même aussi les êtres diaboliques, sataniques, sont passés maîtres dans l'art d'investir sans cesse le peu d'unergie qu'ils ont en propre ou l'unergie volée à leurs victimes, pour gagner encore plus d'unergie.

Ainsi, les pouvoirs extraordinaires que peuvent avoir des êtres diaboliques sont soit leurs fonds propres (s'ils sont par exemple des anges fraîchement déchus donc disposant encore d'un grand potentiel énergétique divin), soit de l'unergie purement en simplement volée abondamment à leurs victimes. Dans tous les cas, ils jouissent de leurs avoirs et s'en servent pour avoir davantage, au détriment des victimes de plus en plus dépouillées, en ignorant la plupart du temps la logique de ce dépouillement, à savoir leurs secrets kabbalistiques, maçonniques, lucifériens, sataniques (ce ne sont pas les diables qui vont leur dire la vérité). Voir la vidéo suivante: " Ces agents du système satanique ayant pour mission de DÉSINFORMER sur la Franc-maçonnerie"

La capacité extraordinaire de beaucoup de personnes et notamment d'artistes à pouvoir jouer différents rôles et personnages, de se glisser dans la peau de différentes personnalités et à les incarner avec brio, est dû à leur talent. C'est ce que le monde a cru depuis longtemps, dans le théatre, le cinéma, à la télévision, etc.. Ou c'est ce que l'on a fait croire au monde.

Mais de nos jours, la question est différente. La vérité est que si chez certains acteurs c'est effectivement le talent qui parle, c'est, hélas, de moins en moins le cas et de plus en plus autre autre chose que l'on déguise sous la forme du talent, et c'est qu'Alexandre Lebreton entre autres montre très bien.

Les Sia, les Beyoncé, les Rihanna, les Lady Gaga, et j'en passe, et des hommes aussi, ce n'est pas que du talent que l'on voit sur scène, mais des "alters" des artistes. Le mot "alter" que je viens d'employer est un des termes clefs de la programmation MK Ultra ou Monarch (je ne m'étends pas sur la question voir la chaîne d'Alexandre Lebreton, et sa chaîne d'Alexandre Lebreton, il a créé deux chaînes, car comme toutes les chaînes qui disent la vérité qui commence à trop déranger, sachaîne principale est menacée de fermeture par les forces obscures).

Un problème de ce monde très grave et profond donc, dont tous ceux qui comme moi subissent le harcèlement en réseau et la torture électromagnétique sont aussi presque toujours victimes. Car l'un des buts de cela c'est le contrôle mental, la possession.

Et une des grandes victimes en France, une femme juive que je ne nommerai pas ici, est programmée pour nier les autres victimes, pour être l'arbre qui cache la forêt des victimes. Dès qu'une personne affirme être victime de harcèlement électromagnétique, elle subit les foudres de cette victime spéciale, parce qu'elle est programmée pour se croire pratiquement l'unique "vraie" victime, pour nier donc les autres. Et pire, elle est programmée pour croire qu'elle n'est pas programmée, pour NIER l'existence du contrôle mental, de la possession, de l'envoûtement, etc., bref de tous les aspects du Satanisme, qui est le Problème même de ce monde.

La voilà par exemple dans cette vidéo, que je ne peux pas partager ici, comme j'ai déjà partagé nombre de ses vidéos (voici le lien vers sa chaîne). Mais elle m'a sommé de les retirer, de ne pas mentionner son nom dans mon site et dans mes vidéos, ce qui est triste, car justement aussi elle ne cesse de demander de partager son travail, de l'aider. Et si on le fait et que cela ne correspond pas à ses critères, on devient alors pour elle un ennemi à abattre...

Malgré cela (c'est plus fort que moi) je l'aide indirectement en parlant d'elle et surtout en disant de quoi elle est réellement victime. C'est plus qu'une simple question de torture électromagnétique juste pour torturer, ou une question qu'elle subit cela car elle est une juive antisionniste, ce qui est courageux et tout à son honneur mais aussi à l'honneur de son père qui a subi la même horreur.

Ce qu'elle ne comprend pas ou est empêchée de comprendre, c'est que tout cela fait partie du SATANISME, le problème fondamental est le combat contre Satan, Lucifer, contre l'Esprit (je dis bien l'Esprit, le Diable, le Démon) qui préside au Talmud, à la Kabbale, à la Franc-maçonnerie, etc., et non pas un combat contre un lobby juif.

Cet Esprit de Négation opère aussi en Europe, aux USA, en Afrique, en Asie, en Russie, bref partout dans le monde. Il ne caracétrise pas le Talmud seul. Mais comme Israël a été le peuple élu de Dieu, et donc héritier de l'Esprit de Dieu, alors aussi quand on a manqué sa mission divine, on devient héritier de l'Esprit du Diable. C'est aussi simple que cela.

L'Esprit du Talmud a empêché les juifs de reconnaître le Messie annoncé depuis fort longtemps par tous les prophètes hébreux. Le problème n'est donc pas les juifs en soi, puisque, comme elle le dit si bien elle-même, Jésus était un juif, les apôtres étaient des juifs, et avant eux les prophètes. Le problème, c'est donc un Esprit, à savoir le Diable, Lucifer, à qui les chefs juifs se sont voués il y a 2000 ans par cette terrible phrase: "Nous n'avons pour roi que César" (Jean 19: 8-22). Ils ont dit cela en réponse au gouverneur romain Pilate qui leur a demandé dans l'espoir de libérer le juste et innocent juif Jésus de Nazareth qu'ils lui ont livré: "Devrais-je crucifier votre Roi"? Par cette phrase terrifiante ils ont répondu oui, et Jésus fut crucifié.

Jésus de Nazareth le Roi des Juifs

(pour plus de détails, voir le document:
L'Univers TOTAL, la Politique et la Société).

C'est donc une question de DIEU et du DIABLE, c'est une question de relation avec DIEU ou avec le DIABLE, ici une question de pacte avec le DIABLE, donc une question de SATANISME! C'est de cela que le monde entier souffre, et tous les problèmes depuis la fondation du monde se ramènent à un seul problème, celui-là.

La torture électromagnétique fait partie des rituels de sacrifices sataniques. Il y a donc un problème si l'on subit cela mais que l'on nie le satanisme, la sorcellerie, la possession, l'envoûtement, le contrôle mental, le contrôle MK ULtra, Monarch, etc.. Et si elle s'attaque violemment à quelqu'un qui la défend, c'est justement qu'elle est sous contrôle, et je ne lui veux pas.

Je confirme qu'elle n'est pas folle, pas plus que je ne le suis, comme ses bourreaux et de manière générale les bourreaux des victimes, veulent le faire croire, car cela les arrange de le faire croire. Je ne cesse partout de dire que la schizophrénie, les maladies mentales et les maladies en général, et plus généralement encore les accidents, les catastrophes, les fléaux, les aléas de la vie, le hasard, etc., cela n'existe pas, en ce sens que ce n'est pas ce que l'on croit et ce que l'on fait croire. Toutes les choses négatives sont les fruits d'un seul arbre, l'Arbre de la Négation, qui est le fruit défendu dans le jardin d'Eden. L'Arbre de la Négation déjà vu plus haut.

Arbre de la Négation et choses négatives

Comme déjà dit, les choses négatives n'existent pas en ce sens que c'est la Négation qui les engendrent, et sans la Négation, ou sans l'existence dans un monde d'entités négatives ou d'êtres négatifs (les démons, les diables), elle n'existeraient pas. Donc toute chose négative (en particulier la maladie, les maladies mentales) est toujours directement ou indirectement liée à la Négation (au Diable donc) et aux êtres négatifs (les démons). Donc, même si ce n'est pas directement apparent, il y a toujours quelque part du satanisme! La preuve étant que ce sont bel et bien des êtres de Négation (des démons en chair et en os, mais aussi des démons invisibles) qui attaquent cette femme et causent chez elle le mal dont ils l'accusent, et de manière générale qui causent chez les victimes le mal dont les mêmes êtres accusent les victime.

Autrement dit, on bousille votre cerveau à coups d'ondes électromagnétiques et de toutes sortes d'actions sataniques cachées, pour ensuite (dans le but de vous décrédibiliser au cas où vous dénoncez le mal qu'on vous fait) vous accuser d'avoir la cervelle bousillée, d'être "fou" ou "folle". Comme si ce mal était de votre faute et venait de vous. Les démons qui causent donc le mal sont les premiers à accuser du mal, selon une logique d'inversion accusatoire propre aux démons justement. Or il suffit qu'ils disparaissent pour que le mal disparaisse aussi, pour que tous les maux du monde disparaissent!

C'est donc en ce sens que je dis que la maladie en soi, n'existe pas, la mort n'existe pas, les accidents n'existent pas, etc., aucune chose négative en soi n'existe. Les démons ou êtres de Négation, visibles ou invisibles, sont la cause cachée des choses négatives, des maux du monde. Qu'ils disparaissent donc, qu'ils redeviennent l'unique fruit défendu dans le Jardin de Dieu, le monde donc, et tout reviendra à la normale, le monde d'Alternation, le monde de Dieu. Eden donc.

Cette femme est dans un paradoxe dont elle ne peut plus être consciente, justement à cause de sa programmation mentale. Elle est programmée pour croire que tous les cas de victimes (comme moi et bien d'autres) qui ne ressemblent pas trait pour trait à son cas, sont de "fausses victimes". Que Dieu lui pardonne, car elle ne sait pas ce qu'elle dit...

Oui que Dieu pardonne à celle que je ressens comme une "Brebis d'Israël". Elle est une Brebis du Seigneur ne serait-ce que parce qu'elle croit en Jésus Christ le Bon Berger et qu'elle est antisionniste, autrement dit elle combat le sionnisme du Diable, qui n'a rien à voir avec le sionnisme biblique, le sionnisme divin, le sionnisme annoncé par les prophètes, comme par exemple Isaïs 2: 1-4, le sionnisme de Jésus et des apôtres (voir Hébreux 12: 22-24; Apocalypse 14: 1-5).

Le Mal dans notre monde est incarné par l'homme, aujourd'hui par exemple élite mondialiste, les incarnations de Lucifer, le Serpent d'Eden:

Eve dans le Jardin d'Eden, et Lucifer le Serpent

Avant que l'homme ne soit victime de la femme, la femme elle-même était victime d'un homme, ou en tout cas d'un principe masculin.

Lucifer et élite luciférienne

Sur le plan humain, Lucifer fut incarné dans l'histoire par des hommes tels que Nimrod, le Pharaon d'Egypte, Nabuchodonosor, César, etc..Et aujourd'hui il est incarné par l'élite mondialiste:

Elite mondialiste luciférienne

C'est de Lucifer que la femme divine est esclave:

Silvio Berlusconi

Berlusconi et les nymphettes

Dois-je parler des Femen? Femmes libérées ou femmes esclaves? Et que dire de ce qui se passe dans les milieux des artistes?

Artistes esclaves des lucifériens

Tout cela nous ramène à la Genèse, là où tout s'explique, car nous vivons tout simplement l'époque d'une Nouvelle Genèse.

Il y a des femmes de type "Léa", qui sont plus jolies intérieurement qu'extérieurement, et des femmes de type "Rachel", qui sont l'inverse. Généralement jolies physiquement, quand on est un homme, on tombe très facilement amoureux d'elles, comme Jacob surnommé "Israël" tomba amoureux de Rachel au point de vouloir servir son père Laban pendant 21 ans en échange du droit d'avoir Rachel comme femme. Et de leur côté, comme Eve, les Rachel sont plus facilement séduites par... Lucifer.

Eve séduite par le Serpent, pour manger le fruit défendu 1

Eve séduite par le Serpent, pour manger le fruit défendu 2

Dans la vie courante, c'est le genre de femmes très facilement séduites par les "mauvais garçons" ou les "mauvais gars", à tomber dans les pièges des pervers narcissiques (hommes), à être esclaves (souvent sexuelles), à souffrir et à être détruites à petit feu, à perdre leurs âmes.

Femmes esclaves du Serpent

Cela peut aller, de vie en vie ou dans la même vie, jusqu'à devenir perverses narcissiques elles-mêmes quand elles perdent leurs âmes de Brebis. L'esclavage en général et celui-là en particulier, peut être la résultante de pactes anciens qui remonte à des vies, pactes qu'il faudra tôt ou tard ou dans une vie ou une autre dans les cycles de l'Enfer (c'est-à-dire des mondes déconnectés de Dieu, que je nomme les onivers ou l'Onivers au singulier, notre monde et notre univers étant un onivers) briser un jour, pour être libéré, délivré. Sinon, c'est reparti pour un tour ou des tours dans l'Enfer (ou dans l'Onivers, ou les onivers).

Quand l'état de ces Eve est au point de perdre leurs âmes de Brebis elles deviennent des femmes fatales, des perverses narcissiques ou démones pour le dire autrement...

Eve séduisant Adam 1

Alors ce sont des hommes divins qui tombent dans les pièges et les charmes de ce genre de femmes (les "femmes fatales"), qui sont envoûtés par elles, deviennent leurs esclaves...

Eve séduisant Adam 2

Tandis que Adam, l'Homme ou le Fils de l'homme, aime une Eve de type Rachel, celle-ci a tendance à n'avoir d'yeux que pour Lucifer. Donc à aimer les "Téraphim" ou "idoles", autrement dit les choses de Lucifer. On a l'habitude de dire: "Tout ce qui brille n'est pas or". On pourrait dire: "Tout ce qui brille n'est pas forcément divin, mais ça peut être le Veau d'Or".

Un des exemples que j'ai récemment croisé sur mon chemin est Laura Marie (voir " A Laura Marie, pour l'Ascension et la Timeline Divines").

Entre-temps j'en ai croisé bien d'autres, souvent dans les milieux New Age ou apparenté. Avec tout cela donc, on peut mieux comprendre le poème, mais tout reste encore à décoder...

Voici maintenant deux questions qui sont venues à l'esprit d'un homme nommé Salomon ou Shlomo, qui sortait d'un long coma. C'était un mort-vivant.... Comme le chat de Schrödinger avant qu'on ouvre la boîte de Pandore de la physique quantique et des sciences de Lucifer pour observer son état et le prendre en "flagrant délit" d'être dans deux "états superposés", à la fois mort et vivant.... Mais quand on ouvre la boîte (autrement dit quand on observe le chat), il est SOIT mort SOIT vivant, mais pas les deux à la fois. On parle alors d'une affaire de "hasard", de "probabilité" qu'il soit mort ou vivant, par exemple 60% de chances d'être mort et 40% d'être vivant... Et quand on ouvre donc la boîte, on découvre lequel des deux états a "gagné" le loto.

Expérience du Chat de Schrödinger

Alors qu'en fait il ne s'agit pas d'une affaire de "hasard",
mais simplement la preuve qu'il n'existe pas qu'un seul univers
dans lequel les choses ne seraient que SOIT ceci ou SOIT cela,
mais toute l'infinité des univers,
les uns dans lesquels les choses sont comme ceci,
les autres dans lesquels les choses sont comme cela,
et d'autres encore dans lesquels les choses ne sont ni cela ni cela!
Les choses sont autres, une troisième voie, une quatrième, une cinquième, etc..

Dans l'Univers TOTAL, l'Ensemble de TOUTES les choses et de tous les êtres,
toutes les choses existent et les contraires de toutes les choses aussi.
C'est sa définition même et c'est sa Loi fondamentale,
le Théorème de l'Existence, la Loi de la Réalité TOTALE
(un peu plus détaillée dans
colonne de droite sur la question des dimensions).
Toutes les combinaisons et les cas de figure existent,
toutes les situations existent, toutes les configurations existent,
toutes les possibilités existente, toutes les alternatives existent.
Il n'y a que dans un univers ou monde donné
qu'une chose ou une possibilité peut ne pas exister
(et encore faut-il regarder dans toutes les échelles
de la structure fractale du monde ou de l'univers donné,
et là c'est encore une autre question.
Mais nous regardons seulement aux échelles accessibles,
celles des atomes jusqu'aux galaxies observables).
Une chose peut donc ne pas exister dans des domaines d'existence donnés.
Mais à l'échelle de l'Univers TOTAL la chose existe forcément.

Quand donc on ne regarde les choses que dans un univers donné,
elles peuvent paraître en effet être une affaire de "hasard".
Mais à l'échelle de l'Univers TOTAL, DIEU donc
(comme Spinoza et Einstein l'ont compris),
tout est déterminé, et ce n'est plus une question de hasard,
puisque toutes choses existent dans l'Univers TOTAL.
A chaque décision, expérience, etc., il se crée un univers,
ou plus exactement un univers est choisi dans l'Univers TOTAL,
et plus précisément encore, une famille d'univers
est sélectionnée par l'expérience.
La probabilité de 60% vivant contre 40% mort est à interpréter en disant
que dans 60% de la famille des univers concernés par l'expérience,
le chat est vivant, et dans les 40% univers il est mort.
Et pour toute l'infinité des autres univers non concernés par l'expérience,
la question de savoir si le chat est vivant ou mort ne se pose même pas.

On raisonne donc en termes de "hasard" depuis l'école de Copenhague en physique quantique parce qu'on ne veut pas changer de paradigme. Même Einstein le mentor du sage Shlomo, plus sage encore que le sage roi Salomon, qui pourtant était vraiment très sage (euh, sauf à la fin, quand il est devenu vieux et a sérieusement déraillé, m'enfin...), l'homme de "E = mc2" n'était donc pas d'accord avec cette vision très "hasardeuse" de l'Univers et des choses, et déclare que "Dieu ne joue pas aux dés", très célébre phrase qui est restée dans l'histoire des sciences. Et oh combien il avait raison!

Le papy avait encore des neurones qui fonctionnaient pas trop mal. Non seulement personne ne comprenait vraiment la profondeur de la pensée d'Einstein, et de sa manière de voir, comme lui-même l'a écrit: "Comment je vois l'Univers", mais le pire est qu'aujourd'hui on fait dire à ses théories ce qu'on a voulu leur faire dire. Tordre donc leur esprit pour les faire entrer dans les moules des paradigmes classiques, ce que justement Einstein révolutionnait! Sans non plus verser dans un culte "einsteiniste" (loin de là, car aussi je montre souvent les limites de ses théories, victimes des paradigmes classiques, dans lesquels malgré tout il était fortement ancrés), le propre d'Einstein c'est précisément qu'il n'était pas conformiste ou conservateur comme le sont les grands pontes qui prétendent l'expliquer aujourd'hui. Il aimait bousculer les idées établies, remettre tout en question et redistribuer les cartes. Ses idées allaient à contre-courant, à contre-intuition.

Quand je vois aujourd'hui comment les Etienne Klein (qui puent l'idéologie mondialiste ou maçonne, bref celle des Jacques Attali pour ne pas le nommer ce phénomène) expliquent et interprètent Einstein, cela me fait vomir! Car je comprends la pensée d'Einstein et je puis affirmer que si Einstein vivait à notre époque, il serait marginalisé, bien plus qu'il n'a commencé à l'être suite à la prise de pouvoir scientifique de l'école de Copenhague. Il serait traité de "charlatan", de "complotiste", etc., exactement comme on traite des gens comme nous, qui sortons des sentiers battus!

Papy Einstein E égale m c 2

Je répète que j'aime Einstein, plutôt beaucoup que peu,
mais je déteste tout autant profondément
la religion qu'on a fait de sa théorie de la relativité,
tout comme lui-même détestait profondément aussi
par exemple le militarisme et la bêtise humaine.
La bêtise a beaucoup changé de camp, et est où on ne pense pas.
Elle est revêtue d'habits nobles et siège souvent à l'académie...
Le citoyen lambda ayant des dipllômes scientifiques peu pompeux,
a bien plus souvent de bons sens et de logique scientifique
que les grands prêtres des aréopages universitaires et académiques.
On le dit très peu, mais Einstein lui-même
était parti pour être un "attardé scolaire" étant jeune,
et quand il a mené ses grandes réflexions scientifiques,
il n'était qu'un modeste employé du bureau des brevets à Berne en Suisse.
Il n'avait pas la culture des diplômes,
on peut le qualifier d'autodidacte.
Il considérait que c'est ce que l'on valait qui comptait en non les titres.
Aujourd'hui c'est presque le contraire: c'est le titre qui fait tout!
Et combien de gens bardés de titres sont en réalité
non seulement des gens de peu de valeur mais de peu de compétence!
Des gens peu créatifs, qui n'apporteront rien de fondamentalement nouveau.
Ce sont eux souvent qui méprisent et font la guerre aux créatifs.

Einstein m'a beaucoup inspiré non seulement
dans sa manière de considérer la connaissance et la compétence,
mais dans sa manière de voir l'Univers,
souvent au-delà de toute expérimentation et de toute observation.
Il était connu pour ses expériences de pensée,
qui la plupart ne sont pas techniquement réalisables.
Et pourtant ce sont elles qui l'ont souvent guidé
et l'ont conduit à des conclusions absolument incroyables,
qui défient toute intuition, tout bon sens,
et qui se révélaient par la suite éminemment exactes.
Il savait simplement, que les choses étaient ainsi...

Bon. C'est vrai, il a quelques fois fait des erreurs,
et même "triché" un peu, beaucoup,
comme pour l'histoire de sa fameuse constante cosmologique Lambda,
qu'il a bidouillée dans ses équations pour que cela colle à ses "préjugés".
Chose que lui-même qualifiera de sa plus grande erreur.
Faute avouée est dans son cas largement pardonnée...

Mais la plus grande erreur avec sa relativité,
c'est maintenant qu'elle a lieu et là c'est vraiment pas de sa faute!
Ses théories de la relativité, même celle dite "générale",
sont très loin d'être la vision ultime de l'Univers,
mais ses "successeurs" font souvent comme si,
et ont donc transformé la relativité en religion ou en dogme.
La vision ultime, parce qu'elle est vraiment la Loi même de l'Univers,
demande en fait infiniment moins de calculs.
Plus les calculs sont complexes,
moins les vérités qu'ils expriment sont fondamentales mais spécifiques.
Et à l'inverse, plus ils expriment des vérités fondamentales,
plus ils sont d'une simplicité biblique.
La vision ultime de l'Univers est apportée
par le concept d'Univers TOTAL, qui est l'Alpha et l'Oméga,
autrement dit qui est véritablement le DIEU dont parlait Einstein.

J'ai par exemple beaucoup écouté les conférences d'Etienne Klein.
Bah, il parle pas de Dieu, hein?
Donc il parle implicitement de... Lucifer.
Car c'est très simple: partout où l'on occulte Dieu,
où l'on fait comme s'il n'existait pas,
(et à plus forte raison s'il est nié explicitement),
partout donc où l'on fait comme si Dieu n'a rien à y faire,
là, c'est très certain, c'est de Lucifer qu'on parle implicitement.
La règle est: "Si je ne vous parle pas de Dieu,
c'est de Lucifer que je vous parle, à vous de le comprendre.
Et si vous voulez qu'on vous le dise explicitement,
alors demandez à entrer dans une loge maçonnique,
et faites ce qu'il faut pour monter dans les hauts degrés de la Pyramide...
Avec donc ces scientifiques qui parlent à tout bout de champ d'Einstein,
on est vraiment très loin de l'esprit d'Einstein
qui nous conduit à la découverte du Dieu Universel,
j'ai nommé donc l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga.

Quels scientifiques par exemple parlent aujourd'hui de "Dieu", comme Einstein en parlait? Qui ose évoquer le mot "Dieu" pour exprimer sa vision des choses, sans craindre de nuire à sa carrière? Il avait donc raison en disant que "Dieu ne joue pas aux dés". Mais on n'écoutait plus le vieil Einstein que l'on considérait comme "gâteux" et "has been".

Papy Einstein tire la langue

C'était déjà ainsi au début du XXième siècle, ce n'est que pire en ce début du XXIième siècle, un siècle plus tard. Les temps ont beaucoup changé, pas forcément en bien.

Aujourd'hui, c'est carrément l'étiquette de "complotiste" ou de "charlatan" qu'on se voit coller sur le dos quand on va à contre courant de la pensée dominante ou quand on dit des choses du genre: "Dieu ne joue pas aux dés" ou "Cela aurait été dommage pour Dieu" (à comprendre si sa théorie de la relativité n'avait pas été confirmée par l'expérience).

Il s'inclina bien à contre-coeur devant cette religion scientifique de Copenhague, sans jamais avoir compris que la Kabbale, le Talmud, y étaient pour quelque chose! Pas la bonne Kabbale en filigrane dans la pensée de Spinoza, qui a inspiré Einstein en matière de Dieu. Bonne Kabbale qui est en fait le germe de la Science de Dieu aujourd'hui révélée, qu'il faut très soigneusement distinguer de la mauvaise Kabbale, ésotérique, occulte, qui est tout simplement du luciférisme, de la sorcellerie ou de la magie juive, le satansme juif. Le détournement et la perversion des lois profondes de l'Univers, leur occultation du domaine exotérique pour en faire quelque chose d'occulte. Et ce donc pour la domination des autres, du monde.

Plus donc cette science cachée devient exotérique et révèle aussi la notion du MAL (le problème de la Négation dont je ne cesse de parler), plus donc ce côté obscur est dévoilé donc neutralisé. Voilà donc pourquoi les esprits de Négation et les forces obscures ont caché cette science (qui voit le jour avec maintenant avec la Science de l'Univers TOTAL ou Science de Dieu), car la dévoiler ou la laisser libre c'est aussi pour ces démons de dévoiler enfin leurs visages.

Le mot "Kabbale" fondamentalement veut dire simplement "Enseignement" en parlant de Dieu et de ses choses profondes. A l'époque biblique, cet Enseignement était "pré-scientiique" ou "proto-scientifique", c'est-à-dire portait les germes d'une Science à venir, mais qui à l'époque de Moïse et de la Genèse n'était qu'aux balbutiments, à l'état de germe. Sa maturité viendrait plus tard, à l'ère du numérique et de la science, qui est maintenant là en ce troisième millénaire. Mais la souillure de l'occultisme étant devenue toute une science obscure et satanique, ça craint maintenant beaucoup d'employer le mot "Kabbale".

Et pour éviter toute confusion, il importe aussi de ne pas utiliser ce mot en distinguant la bonne Kabbale, à savoir la Science de Dieu (enfin révélée), avec la mauvaise Kabbale (qui elle relève des sciences du Diable, les sciences occultes). J'oppose simplement la Science de Dieu à la Kabbale, comprise donc maintenant comme signifiant exclusivement de l'occultisme. Et le fait que, même si j'ai choisi pour nom de travail Hubertelie (ou "Hubert Elie", de mon vrai prénom Hubert un peu comme Albert et de mon pseudo nom mais vraie identité biblique Elie, en référence à mes prédécesseurs Elie de Tishbé ou Jean-Baptiste, ou même Moïse sous un certain angle), je ne sois ni rabbin ni juif, permet aussi de repartir sur un terrain très neutre, de repartir sur de bonnes bases, sans donc être influencé par le terrible joug et rouleau compresseur qu'est le Talmud ou le judaïsme talmudique. Dieu (comme dirait Einstein) fait bien les choses....

Même remarque avec Lucifer, qui veut dire étymologiquement "Porteur de lumière". C'est risqué de parler de bon Lucifer et de mauvais Lucifer, c'est-à-dire de bon Porteur de lumière et de mauvais Porteur de lumière. Nous disrons donc simplement le Porteur de lumière ou de la Science de Dieu, opposé à Lucifer, qui, comme la Kabbale devra maintenant systèmmatiquement être compris négativement, à savoir donc le mauvais Porteur de lumière, le faux Porteur de lumière, le Porteur de la fausse lumière, de la fausse science. Ainsi, il n'y a plus d'ambigüité, d'équivoque.

Dans le même esprit, certains voudraient que l'on distingue la bonne maçonnerie et ses valeurs simplement de fraternité, d'humanisme, etc., et je l'entends bien. Mais là encore le risque est trop grand du phagocytage ou de la souillure par la maçonnerie occulte et obscure, par la fraternité des ténèbres appelés "lumières". La fraternité toute noire même quand elle est dite "blanche". Alors ce sera simplement les valeurs divines opposées à celles de la franc-maçonnerie, et là les choses sont claires.

Pour en revenir à Einstein, il ignorait qu'il n'y avait pas qu'un seul univers, celui de sa relativité et de son espace-temps à quatre dimensions, trois d'espace et un temps (pour plus d'explications, voir la colonne de droite sur la question des dimensions).

Son univers ou type d'univers, que je baptise aujourd'hui "univers einsteinien", comme celui dans lequel nous sommes présentement et travaillons pour nous en libérer (car il est grand temps), est dans un univers plus grand, lui-même dans un univers encore plus grand, etc., et les univers sont emboîtés comme des poupées Gigogne (ou poupées russes), autrement dit la structure des univers est une structure fractale, comme je ne cesse de le dire.

L'Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga a une nature fractale. Et qui dit une structure dit qu'on a une infinité d'univers, de tous les types, aussi diversifiés que les différentes branches d'un arbre. La logique de l'arbre est simple: un tronc se divise en branches, qui sont à leurs tours de nouveaux troncs ayant leurs propres branches, etc.. L'arbre est l'une des fractales les plus simples et les plus naturelles. Pas étonnant donc que la Genèse ou le Jardin d'Eden soit une affaires d'arbres.... Pour un arbre régulier, une branche se divise toujours en un même nombre de sous-branches, comme ici 3 branches à chaque fois.

Arbre trinaire

Mais le propre d'un arbre c'est en règle très générale de ne pas être régulier, "irrégularité" justement qui contribue à la diversité des arbres, qui font la richesse d'une forêt comme la forêt d'Amazonie. L'un des poumons de la terre, que ces démons en chair et en os sont en plus en train de dévaster et même de brûler et incendier en ce moment, ces incendiaires de "Notre-Dame de Paris". Ils ont même fait connaître leurs plans et leurs projets macabres de destruction de la vie, leur projet de Shoah des Shoah, sur divers fresques apocalyptiques comme celles de l'aéroport de Denver...

Fresque macabre de l'aéroport de Denver

On note donc les arbres et la nature en feu...
Eh oui, comme l'explique le rabbin Dynovisz
dans une vidéo visible dans la colone de droite
intitulée: "Mais qui est le MAL??" (très bonne question...),
Israël, explique t-il, a payé un grand "chèque" au Maître du monde"
(à comprendre en fait Lucifer l'Esprit du Talmud,
pas le Vrai DIEU, c'est-à-dire celui du Tanakh ou Ancien Testament
et de l'ensemble de la Bible, Ancien et Nouveau Testament),
grand "chèque" qui est la Shoah, les millions de juifs sacrifiés,
ce qui permet à Israël de faire à peu près tout ce qu'il veut sur la planète,
de planifier la Shoah des Shoah par exemple,
pour accomplir les projets talmudiques.
Ce n'est pas dit en ces termes-là, mais ce qu'il explique revient à cela,
et c'est tout simplement épouvantable, choquant!
C'est donc un aveu et une reconnaissance
que les démons juifs ont sacrifiés des millions de juifs à Lucifer
pour accomplir leurs projets que nous voyons aujourd'hui
au Proche et au Moyen Orient, mais aussi dans le monde entier.
C'est ce qui de manière à peine voilée est exprimée
sur différentes fresques et monuments du monde.

On a donc des projets maléfiques affichés de destruction de la vraie vie et des vrais humains, remplacés par la vie artificielle, l'intelligence artiicielle, les humains-robots du transhumanisme, qui ne sont plus des humains créés à l'image de Dieu mais des démons créés à l'image de Lucifer.... On a cela aussi sur les fresques du siège de Bank of America. Sans parler des Georgia Guidestones.

L'Univers TOTAL est donc l'Arbre Infini avec toute l'infinité des sous-arbres, qui sont d'autres univers, d'autres mondes. Comme expliqué donc dans la colonne de droite sur la question des dimensions, ils n'ont pas voulu du paradigme de l'Univers TOTAL, ni même simplement du paradigme de Hugh Everett dite "interprétation des mondes multiples". Ils ont donc, pour la physique quantique, préféré le paradigme du "hasard", ce qu'est l'école de Copenhague. Face à cette école et religion scientifique, le vieil Einstein s'est incliné.

Et aujourd'hui donc, un homme, Shlomo, sortant d'un long coma, et qui suit les traces d'Einstein, mais aussi de Spinoza, comprit que son état de comateux était aussi un état de prisonnier dans une caverne de Platon. Alors la première question qui lui vint à l'esprit quand il vit les premiers rayons de lumière, est celle-ci:

Comment enfermer un homme en prison
avec comme gardienne de prison
une femme qu'il croit être son épouse?


Et la seconde question équivalente est celle-ci:

Comment enfermer une femme en prison
avec comme gardien de prison
un homme qu'elle croit être son mari?


Deux questions, deux énigmes à résoudre, qui nous ramènent forcément... à la Genèse (Genèse 3: 1-24). Tous les satanistes experts en matière du Mal, et en particulier les francs-maçons au-delà d'un certain degré, les kabbalistes et les talmudistes les plus ténébreux, les adeptes du Soleil Noir, ont la réponse à cette question, et j'ai déjà beaucoup dit plus haut pourquoi.

La Femme prisonnière de la matrice tridimensionnelle

Eve prisonnière de Lucifer, le Serpent d'Eden, le Soleil Noir.
Femme prisonnière de la Matrice tridimensionnelle
et toute la descendance de la Femme prisonnière avec elle...

Ils connaissent les secrets de cet emprisonnement, que l'homme prisonnier ne découvre qu'éclairé par les premiers rayons du Soleil Blanc en sortant de sa caverne de Platon. Il était sorti des profondeurs de la caverne et voyait les lumières d'un soleil, mais en ignorant qu'en fait ce soleil était à l'intérieur d'une autre caverne. Il était donc dans une caverne au fond d'une caverne, elle-même dans une autre caverne, ainsi de suite, cavernes emboîtées comme des poupées russes.

Poupées Gigogne, poupées russes

Le soleil qu'il voyait n'était donc que celui à la sortie de la caverne la plus profonde (la plus à l'intérieur des autres), soleil que dans leur monde ils appellent les "sciences", mais qui n'était qu'un Soleil Noir. L'homme sorti de l'emprise de ce soleil enténébré a commencé à découvrir la vraie Science, il s'est mis à en parler, jusqu'au jour où il comprit que le soleil qu'il voyait n'était que le Soleil Gris.

Voici donc Shlomo sortant de la deuxième caverne de cette structure des cavernes en poupées russes.... Et voici une autre énigme de Salomon, corollaire de la précédente:

J'ai dit une parole d'amour au Diable,
je lui ai dit qu'il a au moins une qualité.
Et aussitôt il me répond:
"Voilà enfin tu reconnais que je suis aimable,
et que Dieu c'est moi, et que le Diable c'est toi..."
Et j'ai alors dit une parole de haine au Diable,
je lui ai dit qu'il n'a aucune qualité, mais que des défauts.
Et aussitôt il me répond:
"C'est bien ce que je dis tout le temps:
tu n'as que des paroles de haine,
tu ne sais qu'inciter à la haine,
parce que le Diable c'est toi, et Dieu c'est moi..."

Voilà pourquoi on ne discute plus avec le Diable, on ne lui explique plus aucune Science, on ne lui donne plus aucune Lumière, aucun Amour, parce que c'est peine perdue. Dans tous les cas il renverra la négativité à la figure, car il ne sait qu'être négatif.... Il ne sait que se prendre pour Dieu et accuser Dieu d'être le Diable.

On se tait donc avec lui, comme Jésus Christ à son procès quand il était interrogé par le Sanhédrin. "Dis-nous, par le Dieu vivant, si tu es le Christ, le Messie, le Machiah", lui demanda t-on. S'il dit non, il est condamné, car on lui dira: "Pouquoi alors as-tu prêché que tu l'es? Des témoins t'ont entendu. Tu as donc blaphémé, tu mérites la mort". Mais s'il dit oui, le croiraient-ils? Il est condamné de toute façon, car alors ils déchireront leurs vêtements et diront: "Il a blasphémé! Vous avez vous-mêmes entendu le blasphème. Qu'avons-nous encore besoin de témoins?"

Alors il se tait. Et on le somme de parler, et il sera bientôt accusé de manquer de respect au grand prêtre en se taisant, ce qui est interprété comme un mépris. Lui ne se tait pas par mépris comme quand l'Esprit de la Vérité interroge le Diable, l'Esprit du Mensonge.... Puis on pose à Yeshoua de Nazareth des questions en sorte que son silence vaut consentement ou la réponse qu'on veut l'entendre donner. Du genre: "Si tu ne réponds pas, c'est que tu es implicitement d'accord avec les dépositions contre toi...".

Quand il sent ce piège du Diable, il répond par une question, et on le gifle. Puis à la longue, ce jeu du Diable le fatigue. Pour la milliardième fois on lui demande: "Dis-nous, par le Dieu vivant, si tu es le Fils de Dieu". Et alors il répond: "Tu l'as dit toi-même. Désormais vous verrez le Fils de l'homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel". C'est alors donc que les hypocrites ont déchiré leurs vêtements et ont dit: "Il a blasphémé! Vous avez vous-mêmes entendu le blasphème. Qu'avons-nous encore besoin de témoins?" (Matthieu chapitres 26 et 27).

Aujourd'hui c'est Dieu ou l'Esprit de Dieu qui questionne le Diable, mais qui se tait, pas pour les mêmes raisons donc que quand Dieu se taisait il y a 2000 ans face au Sanhédrin. Quand Dieu enfin assis sur le trône juge le Diable et lui pose les questions, c'est toujours le Diable qui se croît assis sur ton trône du Sanhédrin et qui juge encore Dieu.... Il accuse donc Dieu, et l'accuse encore, et encore et toujours.

Le nouveau Fils de l'homme dans la chair, né d'un père et d'une mère dans la chair dans ce monde du Diable, lutte contre ses faiblesses. Et faiblesses que l'ancien Fils de la femme, Yeshoua le Fils de Marie, le Fils de Dieu engendré par l'Esprit de Dieu, n'avait pas. Le nouveau Fils de l'homme, le vrai donc, au sens propre du terme, progresse et se sanctifie. Mais le Diable ne se voit jamais aucun défaut, il procède comme toujours à l'inversion accusatoire, il n'assume rien, mais accuse, accuse et accuse sans cesse, car il ne sait faire que cela l'Accusateur (Apocalypse 12: 10-12).

Voilà donc vraiment pourquoi on ne discute plus avec le Diable, on se tait, on le lie et on le jette dans la grande Prison, l'Abîme, puis dans le Lac de feu (Apocalypse 20: 1-15).

Remplacez dans l'énigme Diable par Diablesse et ce sera pareil, c'est l'autre version de la même vérité. D'aucuns nomment cela par un terme à la mode, qui est "pervers narcissique" ou "perverse narcissique". Mais c'est simplement ce qu'est un démon né humain ou une démone née humaine...

Je n'ai pas donné la solution des énigmes, mais juste des indices. Un jour viendra où le monde comprendra ce que tout cela veut dire profondément.

Une nouvelle vision de l'Univers et des choses (éditorial du site)

Ce site vous propose une nouvelle science: la Science de l'Univers TOTAL Cette science est une nouvelle vision de l'Univers et des choses, un nouveau paradigme (nouvelle base, nouveau modèle) pour la science en particulier et pour le monde en général, car changer la science d'un monde c'est changer ce monde. Pourquoi une nouvelle vision des choses est-elle non seulement nécessaire mais très urgente?

Très simple: la conception actuelle de l'Univers est fausse (le concept d'Univers TOTAL que l'on va découvrir dans ce site et dans les nombreux documents PDF qu'il propose gratuitement est la bonne conception). Les sciences actuelles reposent sur des bases fausses ou très mauvaises, très étroites. Il faut le dire franchement maintenant et ne plus avoir peur de remettre en question les choses établies depuis des siècles et même des millénaires.

Les mauvais paradigmes (les mauvaises bases et les modèles erronés) des sciences actuelles les rendent viscéralement incapables de traiter de nombreuses questions importantes dans le monde comme par exemple la question de Dieu, et par conséquent aussi la question du Diable (les mots "Dieu" et "Diable" se préciseront largement dans ce site et ses documents, qu'on se rassure tout de suite). Que l'on soit croyant ou non, la question de Dieu est importante dans le monde (on ne peut pas nier ce fait) et nécessite maintenant enfin une réponse scientifique et non plus (seulement) religieuse, avec tous les excès que cela implique, comme les événements mondiaux le montrent chaque jour.

On a pensé à tort que Dieu et religion doivent obligatoirement être synonymes, alors qu'on peut tout à fait parler de Dieu ou de la Bible sans la religion, comme le fait le présent site de la Science de l'Univers TOTAL (document pdf). J'irai jusqu'à oser dire cette chose surprenante: on peut être un visage de Dieu, révéler sa science, sa pensée, ses profonds secrets, etc., sans être religieux, ou en ayant un recul vis-à-vis de toute forme de religion (ce qui est mon cas). A l'inverse, on peut être religieux et le premier croyant à la face du monde (suivez mon regard...), et pourtant incarner tout le contraire de Dieu, être un visage du Diable!

Le scientifique et philosophe anglais Francis Bacon (et aussi le scientifique français Louis Pasteur) disait à juste raison: "Un peu de science éloigne de Dieu; beaucoup de science y ramène". Plus près de nous, le philosophe français André Comte-Sponville a lui aussi raison de dire: "Ceux qui estiment que la question de Dieu ne se pose plus en science n'ont rien compris". Une tendance moderne qui émerge et à laquelle s'oppose la vieille science (les scientifiques orthodoxes, les scientistes, qui appartiendront bientôt au passé) est la rencontre de la science avec Dieu, une rencontre obligée. Non pas forcément la rencontre avec le Dieu de la religion (ce qui signifierait qu'il faut aller à l'église, au temple ou à la mosquée) mais une rencontre de la science avec simplement l'idée de Dieu, d'un Etre Suprême qui est à l'origine de l'Univers. C'est ce que la Genèse disait depuis fort longtemps, et c'est la classique notion religieuse de Dieu le Créateur de toutes choses. Mais comme expliqué plus haut, la religion est l'enfance de la Science de l'Univers TOTAL, la science telle qu'on la faisait jusqu'ici (le "Un peu de science" selon les termes de Francis Bacon) est l'adolescence de la Science de l'Univers TOTAL; c'est avec celle-ci qu'on entre enfin dans l'âge adulte.

L'idée n'est que trop répandue dans les esprits que les sciences ont répondu à la question de Dieu par la négative alors qu'en fait elles sont tout simplement incapables d'y répondre à cause de leurs mauvais paradigmes actuels. C'est donc la Science de l'Univers TOTAL qui répond enfin à la question. Car l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, est enfin la définition scientifique du mot Dieu. Voir le livre pdf gratuit: L'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga.

Chaîne Youtube: HEV - Hubertelie Esprit de la Vérité

Ci-dessous, 7 vidéos de moins de 15 minutes, à voir dans l'ordre proposé, et qui présentent 7 vérités fondamentales qu'il faut comprendre sur l'Univers TOTAL:

1 - La Réalité TOTALE

2 - Tout dans l'Univers TOTAL est Numérique

3 - La Loi Fondamentale de l'Univers de l'Univers TOTAL

4 - La Négation, le Problème Fondamental

5 - La vraie Origine et le But de la Vie

6 - Le Nouvel Univers, le Nouveau Monde

7 - Requête de reconnexion à l'Univers TOTAL

Pour d'autres vidéos, voir donc la chaîne Youtube: HEV - Hubertelie Esprit de la Vérité.
Voir aussi la chaîne: La Dernière Trompette.
Abonnez-vous à ces chaînes, et partagez les vidéos.

La Science de Dieu dévoile les secrets du monde à travers les Gilets Jaunes.

Le phénomène des Gilets Jaunes en France est l'occasion pour la Science de Dieu de dévoiler les secrets les plus cachés de notre monde et de notre univers.

Nous comprenons ainsi pourquoi les choses sont comme elles sont, ce qui se cache derrière, les enjeux cachés?

Révélations exclusives et inédites sur la notion d'énergie, sur la relativité, la physique quantique, découvertes de la physique informationnelle. C'est l'occasion aussi de comprendre enfin la nature des êtres négatifs et des entités négatives.

La vidéo ci-dessous, pour dire qu'il est grand temps que les vérités les plus cachées du monde soient connues. Il est très grand temps pour les chrétiens, les croyants plus généralement, et plus généralement encore tous ceux qui aiment la vérité, de connaître les vérités les plus cachées sur le Diable et sur les humains de nature démoniaque. La vidéo montre l'une des réalités qui se déroulent dans le plus grand secret dans les lieux habitation de France et du monde.

Suite avec la vidéo suivante: Harcèlement en réseau, armes électromagnétiques et système satanique.

Suite avec la vidéo suivante: Harcèlement en réseau, vampirisme, la guerre secrète dans les lieux d'habitation

Pour plus de détails, pour comprendre le contexte où cela se passe, voir:
--> Lettre ouverte à Eleuddutu et Condamnation de Satan Injuste
--> Harcèlement en réseau, hémorragie due à des tirs d'armes électromagnétiques

Le président française, Emmanuel Macron, vient de faire au Dîner du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) un discours pour dire que désormais l'antisionisme est de l'antisémitisme. Autrement dit, être contre par exemple la politique d'Israël à l'égard des palestiniens, et le dire, ce serait être "antisémite", c'est ne pas aimer les juifs... Dénoncer tout ce qui en France et l'international est mauvais et implique les intérêts d'Israël, et au-delà les projets du Nouvel Ordre Mondial, serait donc être "antisémite". On voit la chose?

La simple vérité est que le sionisme, qui est en fait plus qu'un simple courant de pensée disant que les juifs ont droit à une terre. Ils ont cette terre depuis la fin de la seconde guerre mondiale, alors où est encore le problème? On leur dit simplement que les palestiniens aussi ont droit à une terre et à la tranquilité. C'est ça le crime?

On leur dit aussi d'arrêter, via leurs acolytes et caniches, à savoir les USA, l'Europe (dont la France, particulièrement maintenant de Macron), et pour ne parler que d'eux, de bousiller tous les pays tout autour et même loin (l'Irak, l'Afghanistan, l'Egypte, la Syrie, etc., et dans leur viseur l'Iran, et peut-être bientôt l'Algérie, et la liste ne cesse de s'allonger), dans le but dans un premier temps d'assurer la suprématie totale d'Israël dans la région, puis simplement d'instaurer le Grand Israël du Nil à l'Euphrate, un jalon important des projets du Nouvel Ordre Mondial. Et celui-ci signifie simplement la fin de la souveraineté de toutes les autres nations, leur fusion dans une entité au main d'un groupuscule, d'une élite, d'une oligarchie, un monde où règne une dictature totale, un totalitarisme.

C'est ça le sionisme en fait (voir la page L'Univers TOTAL, la Politique et la Société). Contrairement donc à tout ce qu'on veut faire croire, c'est plus qu'une simple affaire pour Israël de disposer d'une terre (ce qui se comprend), mais en réalité c'est une idéologie de la même nature que le nazisme, et même pire! Et on veut nous interdire de dénoncer cela sous peine d'être accusé d'antisémitisme, de ne pas aimer les juifs? Est-ce dénoncer le nazisme dans les années 30 c'est être anti-allemand, ne pas aimer les germaniques? On était forcé d'être nazi ou d'être collabo des nazis sous peine d'être accusé de ne pas aimer les germaniques?

Aucun sens, c'est l'absolue mauvaise foi intellectuelle. C'est tout simplement de novlangue, qui fait partie aussi des projets du Nouvel Ordre Mondial, et qui consiste à réduire la pensée et le langage à des schémas simplistes, donc à réduire l'intelligence. Ces amalagames épouvantables qu'on est en train de faire avec les mots est d'empêcher donc les cerveaux de se poser les bonnes questions, de comprendre la réalité des choses, de comprendre que le sionisme est un premier jalon d'une idéologie plus globale, qui est celle du Nouvel Ordre Mondial, et qui est la pire forme de l'idéoligie nazie depuis que le monde est monde. Et on ne veut surtout pas que nous comprenions d'où émerge ce super-nazisme, on sort aussitôt le carton rouge nommé "antisémitisme" pour tenter de nous museler.

Et maintenant, en tant qu'ancien enseignant de l'Education nationale, je ne peux qu'être absolument indigné contre la révocation que vient de subir une enseignante, Farida Belghoul, qui se bat pour protéger la famille, les enfants, contre un système maçonnique, luciférien, satanique.



Pour plus de détails sur le combat de cette femme courageuse, isolé dans son combat, voir le sous-titre:
" Mon combat pour dévoiler la face cachée de la France et du monde, le combat pour un autre monde"



La voilà dans son dernier combat dans l'affaire de Vincent LAMBERT: " Affaire Vincent Lambert: vers la légalisation de l'euthanasie par le système luciférien".



Comme à son habitude, elle flaire tous les dessous de tout ce que le système fait, notamment ici ce qui se cache derrière ce qui est ni plus ni moins la légalisation de l'euthanasie, et au-delà l'élimination pure et simple des gens jugés "inutiles" dans un système orwellien qui ne connaît que la notion de profit, de rentabilité, etc.. Si Dieu laisse perdurer ce système satanique (et justement Dieu ne le laissera pas perdurer, le système le sait et oeuvre pour sa survie, combattant tous ceux qui le gênent et travaillent avec Dieu pour la fin de ce système du Diable), travailler toute sa vie comme un esclave pour une retraite de misère sera même luxe. Car dans la logique qui se cache derrière cette affaire Vincent LAMBERT (dont ces lucifériens font un test de la réaction de l'opinion), quand, usé par une vie de travail d'esclave vous ne serez plus en mesure de travailler, vous serez simplement... euthanasié. Plus de retraite à payer ou de soins qu'il faut prendre en charge par la Sécurité Sociale, etc..

On vient d'apprendre que la décision d'euthanasier Vincent LAMBERT l'a emporter, et donc que du point de vue humain, le combat de gens comme Farida Belghoul contre ce système diabolique semble une fois encore perdu. Mais pas du point de vue divin. Car Dieu aussi nous teste pour qu'on révèle la part du divin en nous. Et contrairement aux apparences, le programme divin avance, ce qui met de plus en plus en difficulté le système satanique. Il se dévoile de plus en plus (il n'a pas le choix) et se condame toujours plus. Ce qui est annoncé dans les Ecritures à son sujet s'accomplit et s'accomplira, et il ne pourra rien contre cela (Apocalypse chapitres 13, 19, 20, 21). Le système ne fait lui-même que suivre le plan divin et révéler que Dieu, qui l'a calculé et intégré dans son plan global, est vraiment le plus grand et aura le dernier mot.

Seuls ceux qui ignorent le plan divin ou ne veulent pas participer au combat pour la lumière, la vérité, le bien, auront du souci à se faire, car ils passeront avec ce système monstrueux. Mais le combat de gens comme Farida Belghoul, d'autres, ou moi votre serviteur, même si apparemment il est comme perdu face à la Bête immonde de nom de code "666" (Apocalypse 13: 11-18), n'est en fait jamais vain. Dieu ne nous demande pas de vaincre le système physiquement ou matériellement, mais simplement de le vaincre spirituellement, de ne pas lui vendre nos âmes sans lesquelles il n'est rien au fond. Dieu nous demande simplement de montrer qu'on ne veut pas de ce système, qu'on veut un autre et que l'on travaille pour, chacun à sa manière, chacun selon son combat, selon son domaine, au poste où Dieu l'a placé. Et à son poste, cette femme combat plutôt bien, c'est juste ce que je veux dire.

Et maintenant, toujours dans la thématique de dévoilement de la face cachée de ce système satanique, voici une vidéo en anglais, qui circule, que j'ai trouvé très intéressante, et que j'ai traduite et sous-titrée: " SENOMYX rend tous cannibales, business de foetus, monde des Néphilim et fin".



Dans sa foulée, et dans le combat pour la libération ou la délivrance, cette vidéo que j'ai intitulée: " Sortir de l'esclavage de la Grande Egypte (Nouvel Ordre Mondial)".



La vidéo qui suit est l'une des plus importantes que j'ai réalisées jusqu'à présent... jusqu'à la prochaine, si Dieu le veut. Je n'ai pas l'habitude de faire des vidéos longues, car pour moi une vidéo est longue quand elle dépasse 30 minutes. Autant dire que les live fleuve de 3h et même plus pour certains, ce n'est pas encore mon style. Un jour peut-être, si Dieu le veut. Mais alors j'appelle ce format une conférence, ce qui pour moi est une autre affaire. Je ne bavarde pas pendant 3h pour ne pas dire grand chose et juste pour faire une causerie publique avec des copains autour d'une thématique. Cela par contre je puis dire que ce ne sera pas tout de suite mon style d'imposer cela à ceux qui regardent mes vidéos. La denière fois que j'ai fait une vidéo du même ordre de longueur que celle que je propose à présent, remonte à quelques années. Elle était titrée: "La Guerre de l'apocalypse, la guerre finale". Elle faisait 48 minutes.

Celle que je propose maintenant du même genre, fait 52 minutes. Avec ce genre de vidéos, que je nomme les "vidéos-puzzle" ou "vidéos assemblage du Puzzle", j'entends faire comprendre la Bible et notamment ses prophéties pour notre temps, et cela à la lumière du nouveau Paradigme, la Science de l'Univers TOTAL. Et aussi ces vidéos proposent une compréhension globale et profonde du monde et de l'Univers, de la Réalité des choses. Cette vision globale nécessite forcément plusieurs plans qui sont les pièces du puzzle. Pour ces vidéos, durer une heure est vraiment la moindre des choses. Et pourtant, alors que la concision n'est pas du tout ma plus grande qualité..., je m'impose pour l'instant de ne pas dépasser l'heure.

Appréciez donc cette vidéo qui va suivre et ses nombreuses subtilités. N'hésitez pas à mettre PAUSE pour bien lire les textes, sans quoi on ne peut que passer à côté du message profond de cette vidéo, que j'ai intitulée: " OBSOLESCENCE PROGRAMMEE: Regarde où va la CHINE! Et tu verras où va le monde... de Lucifer".



Malgré les apparences, la vidéo ne se concentre pas que sur la Chine. Mais la Chine sert de modèle pour faire comprendre quelque chose de très profond sur notre monde, ses vraies origines, sa vaie histoire, et son véritable avenir.

Et maintenant, la vidéo intitulée: " Ces agents du système satanique ayant pour mission de DÉSINFORMER sur la Franc-maçonnerie". Le titre plus complet est: "Ces agents du système satanique qui ont pour mission de désinformer entre autres sur la Franc-maçonnerie".



Ils ont pour mission de désinformer dans tous les domaines. Mais à l'ordre du jour, de désinformer sur la Franc-maçonnerie. Encore elle, oui! Et pour cause.

Ils ont pour mission de répandre et d'enfoncer dans les crânes que la Franc-maçonnerie, c'est juste un club de copains qui se retrouvent ensemble pour "papoter", pour manger des "trucs" (si, si, on l'entendra dans la vidéo), peut-être juste des chips et des "cahuètes", comme dirait quelqu'un. Plus ça va plus on prend vraiment les gens pour des c..., pour des idiots!

Par leurs techniques occultes (justement) et technologies secrètes (encore justement), ces serpents d'Eden, ces serpents sur deux pattes, ont tellement détruit l'intelligence moyenne des gens, transformé la masse en zombis ou "walking deads" ("morts ambulants"), qu'ils s'imaginent que maintenant ils peuvent raconter n'importe qu'elle bobard, les "moutons" goberont, ça passera comme une lettre à la poste, ou plutôt comme un mensonge sur Youtube...

On l'a compris; les vrais FAKE, ce sont eux, c'est ce système de mensonges, ce système satanique! Heureusement que par la Puissance de Dieu, il y a encore des esprits qui résistent à cette lobotomie généralisée, des esprits qui tiennent encore plus ou moins debout, et ce pour dire la Vérité qu'il faut dire.

La Franc-maçonnerie est luciférienne, ce n'est plus à démontrer, il y a tellement de gens et d'esprits qui se sont penchés sur le secret maçonnique, ont fait un travail de vérité remarquable, qui nous permet de voir plus clair aujourd'hui. De commencer seulement à voir clair, car la réalité est encore plus sombre que tout ce qu'on pouvait imaginer. La vérité est tellement incroyable (ces démons justement l'ont rendue tellement incroyable), que même quand on la connaît, il faut réfléchir sept à comment la dire et la présenter.

La Franc-maçonnerie est plus que luciférienne, c'est-à-dire plus que vouée à Lucifer le Faux Porteur de Lumière et le Porteur de la Fausse Lumière. La Franc-maçonnerie est satanique (et là on parle plutôt des Ténèbres), et même est plus que satanique! Son vrai secret est progressivement en train d'être révélé par Dieu, et c'est là le noeud de la guerre finale entre les forces divines et les forces diaboliques (Apocalypse 12: 7-12).

Comme le montre la vidéo (et encore il est impossible de traiter la question sous tous ses aspects en en 41 minutes), le jour où l'on prend conscience du rôle de la Franc-maçonnerie en France et dans le monde, ce jour-là on commence vraiment à comprendre la société, le monde. On comprend tout ou presque.

Car qui dit Franc-maçonnerie dit aussi un Mal au-dessus et qu'on interdit de plus en plus de nommer, de montrer du doigt. Car là vous touchez au Mal du monde, vous touchez au Trône du Diable, vous touchez son secret. Les francs-maçons justement, lors de leur serment, doivent jurer de ne rien révéler sur les mystères de la Franc-maçonnerie, dont ils commencent à avoir connaissance le jour même de leur initiation, et ceux dont ils auront connaissance par la suite.

Mais par la Puissance de Dieu, ce qui est resté caché pendant très longtemps commence à apparaître au grand jour. Et c'est cela justement qui dérange le système satanique, et il déploie plus que jamais les grands moyens pour combattre ou étouffer la vérité.

L'un des moyens de combat contre la vérité, en ayant le culot d'inverser l'accusation, d'appeler la vérité un "fake", et de faire plus que jamais du mensonge la vérité, est tous ces agents missionnés partout pour livrer la guerre à la Vérité, la vraie! Je ne parle même pas de la guerre contre la Science, la vraie, la Science de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, la Science de Dieu, à laquelle travaille votre serviteur. Cette guerre-là pour l'instant n'est pas ouverte, elle se déroule à l'abri des regards. Mais elle aussi finira par éclater au grand jour, car le mensonge scientifique est l'un des mensonges les plus fondamentaux, les plus subtils et difficiles à détecter pour qui n'a pas les clefs pour le déceler. Avec la religion, le domaine scientifique est l'une des forteresses du Diable, l'une de ses "Bastilles", qui tombera aussi, par la Puissance du vrai Dieu. Le Mensonge remporte des batailles, mais ne peut jamais gagner la guerre contre la Vérité hier, aujourd'hui et demain.

Tous ces agents de Youtube, de la télé et du système, qui prétendent "débunker", lutter contre les "fake", rétablir la vérité vraie (quel culot!), etc., mais qui sont en réalité les vrais agents des vrais fakes, les soldats au service du Mensonge. Ces agents missionnés par le système n'ont aucun scrupule à nier des vérités qu'on ne peut nier, à MENTIR comme de vrais diables, comme des serpents d'Eden.

Pour aller plus loin dans le savoir, dans la connaissance du monde...

Avec le concept d' Univers TOTAL, de Réalité TOTALE, d'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, autrement dit la définition scientifique que je donne à présent au mot "DIEU", qu'à ma connaissance aucun philosophe de ce monde n'a pensé (en tout cas pas comme j'en parle dans tout ce site et divers livres pdf), et à plus forte raison aucun scientifique (en tout cas des paradigmes officiels) n'y a songé sinon cela se saurait!, oui à part donc le concept de l'Univers TOTAL et par conséquent aussi sa Négation dont j'ai amplement traité aussi, il y a un très important autre nouveau concept qui en résulte, dont je n'ai vraiment pris conscience qu'assez récemment, je dois l'avouer. Comme pour l'Univers TOTAL, j'ai cherché pendant presque un an des mots actuels adéquats pour exprimer cet autre concept, mais en vain!

Je dirai même que c'est encore plus difficile d'exprimer l'idée dont je parle avec les mots actuels que d'exprimer celle "Univers TOTAL". Car après tout, ce concept est formé de deux mots bien connus, "Univers" et "TOTAL", le second pour bien renforcer le sens du premier, qui en fait signifie déjà le "TOUT". C'est l'association des deux mots "Univers" et "TOTAL", qui forme le nouveau concept.

Mais quant au nouveau concept, je dois introduire un nouveau terme, et même quatre, qui sont parfaitement synonymes: ingnorance (j'ai bien dit "ingnorance" et pas "ignorance", justement), insavoir, inconnaissance, inscience. Il reste maintenant à dire le sens très profond, très subtil, que je donne à ces quatre termes, synonymes je le répète. Comprendre le concept quelque peu difficile que je mets derrière ces quatre mots mais un, c'est comprendre une grande vérité sur le monde, sur l'Univers et les choses.

:

Nous vivons à l'ère des Decodex, des "lois anti fake news", des "lois contre l'antisémitisme", bientôt clairement contre l'"antisionisme", des "lois contre la haine", etc.. Derrière ce qui passe pour être des lois contre quelque chose de mauvais (et nous sommes d'accord qu'on lutte contre toute chose mauvaise), se cache en fait une volonté d'empêcher les gens de connaître la vérité, et si on la connaît, de la dire. Les forces de l'ingnorance, de l'insavoir, de l'inconnaissance, de l'inscience, et on pourrait même dire de la même façon, l'invérité, etc., se déchaînent, pour "forcer les gens à rester ignorants, quand bien-même ils ne voudraient pas l'être et voudraient savoir", pour les empêcher donc de savoir, leur interdire de connaître, rendre impossible la vraie science, criminaliser la vérité, faire donc de quiconque dit la vérité un "dangereux criminel". Parmi les nombreuses devises qu'imposent ces forces de l'insavoir, c'est: "Je pense, donc je dérange".

Il suffit d'avoir dit cela pour avoir défini l'essence de la nouvelle notion que je suis en train de mettre en évidence. J'ai défini dans les grandes lignes les mots ingnorance, insavoir, inconnaissance, inscience, quatre mots mais un seul mot fondamental. On pourrait croire qu'il existe déjà des mots traduisant l'idée dont je parle, mais en fait pas vraiment.

L'ignorance par exemple, c'est le fait de ne pas savoir, de ne pas connaître, c'est donc simplement le non asavoir, la non connaissance. Il est parfois normal de ne pas savoir, de ne pas connaître, et de toutes les façons, on ne peut pas tout savoir, tout connaître, il est souvent bon d'ignorer certaines choses, de ne pas chercher à savoir. Par exemple, ce n'est forcément nécessaire de connaître la vie privée de tel ou tel citoyen. Mais si le citoyen aspire à une fonction publique, à un poste de pouvoir, pour prendre des décisions impactant la vie des autres citoyens, il devient alors nécessaire de le connaître davantage, de connaitre dans une certaine mesure la vie privée de celui ou celle à qui on va confier le pouvoir. C'est tout à fait normal, légitime, de savoir dans ce cas, comme il était aussi normal d'ignorer la vie privée du postulant, quand il n'aspirait à aucun pouvoir.

Et maintenant, quand vient le moment de ne plus être ignorant, si donc l'on veut savoir ce que l'on doit savoir, mais que ce savoir est empêché, interdit, rendu impossible, etc., alors on ne saura pas, mais dans ce cas ce n'est plus de l'ignorance mais de l'ingnorance, c'est-à-dire l'interdiction de connaître, ou le savoir impossible. Autrement dit, c'est l'ignorance forcée, l'ignorance imposée.

Et l'idée fondamentale, et très importante dans le nouveau concept, est de dire que: dans toutes les situtaions dans le monde, dans l'Univers, où l'on est empêché de connaître ce que l'on veut connaître et que l'on est en droit de connaître, de savoir ce qu'il n'y a aucune raison absolue, universelle, que l'on ne sache pas, d'acquérir une science que l'on ne demande qu'à acquérir, une science que rien ne justifie que l'on ne la possède pas, et plus généralement encore dans toutes les situations où l'on devrait avoir une faculté ou une possibilité mais qui reste impossible ou très difficile, on est dans une situation décrite par ces quatre mots: ingnorance, insavoir, inconnaissance, inscience. Et dans ce cas, on peut toujours être certain qu'il existe quelque part une intention, une entité, une volonté, etc., de nous empêcher de savoir. Autrement dit, ce handicap à la connaissance n'est pas normal, n'est pas naturel mais est contre nature. Autrement dit encore, il y a forcément un diable ou un démon quelque part dans l'affaire, un esprit de mensonge et du mal, un ennemi de la vérité, etc.. Car le savoir est naturel, le non savoir peut l'être, mais l'insavoir est à coup sûr contre nature! La vérité est divine, ne pas connaître la vérité peut l'être, mais l'interdiction de connaître la vérité (l'invérité donc) est nécessairement diabolique! .

La notion d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance ou d'inscience est maintenant définie dans toute sa généralité. A ce stade, on ne mesure pas encore toute sa portée. Mais il suffit à présent de l'appliquer à toutes les situations possibles et imaginables, où l'on se heurte à une impossibilité de connaître ce que l'on voudrait pourtant connaître, que l'on devrait connaître, et alors la notion nous réserve des surprises! Elle nous fera voir le visage du Diable apparaître là où on ne soupçonnait pas pouvoir le rencontrer.

Beaucoup de choses, notamment les choses impossibles, nous semblent très normales, naturelles. On ne se posait aucune question sur le fait qu'elles soient impossibles ou si difficiles. Cela semblait aller de soi. Mais maintenant, appliquons tout ce que je viens de dire sur le nouveau concept à ces choses, et alors nous verrons le monde, l'Univers et les choses d'un autre regard.

Commençons par quelques exemples courants d'insavoir ou d'ingnorance (que l'on commence maintenant à distinguer du simple non savoir ou de la simple ignorance)), à propos desquelles on ne s'est sans doute jamais posé la question de savoir pourquoi... eh bien pourquoi on ne peut pas savoir alors qu'on voudrait savoir et que dans l'absolu on est en droit de savoir. Qu'est-ce qui rend alors le savoir impossible, en tout cas pour moi? Et je suis persuadé que beaucoup d'humains sont dans mon cas, mais aussi que ce serait une immense erreur de croire que tous les humains sont dans ce cas. Il y en a donc pour qui les exemples que je vais donner sont bel et bien possibles, aussi étonnant ou aussi incroyable que cela puisse paraître.

Et alors la question se posera de savoir (oui de savoir!) pour =quoi c'est possible pour certains et pas pour d'autres, quelle est la vraie raison? Ceux pour qui c'est possibles sont-ils d'une autre nature, font-ils quelque chose qu'ils cachent aux autres et pourquoi? Se sont-ils simplement entraînés par une méthode ou une autre, comme par exemple la méditation? Et même si c'est oui, cela ne répond pas au fond de la question, à savoir qu'est-ce qui a rendu la chose impossible (à quel moment et pourquoi?), qui rend nécessaire d'appliquer une mathode d'entraînement (donc une lutte, un combat sur soi, contre peut-être d'autres êtres ou entités, et contre des éléments du monde ou de l'univers) afin de résoudre le problème, de débloquer la situation?

Le fond de la question d'insavoir, d'ingnorance, d'interdiction, d'impossibilité, etc., c'est avant tout ça. Qu'est-ce qui interdit ou rend impossible? Si l'on ne comprend pas vraiment la nature d'un problème, on ne peut pas vraiment le résoudre, ce qui peut sembler être une solution (méditation, entraînement ou autre) peut juste tout au plus être une béquille, une recette qui marche (si elle marche) sans savoir vraiment pourquoi elle marche, puisqu'on ignore la nature profonde du problème. Cett connaissance nous reste interdite, il y a quelque part une inconnaissance qui traîne encore, et qui demande solution.

Dans ce genre d'investigation, que je nomme le "protocole d'Eden" (en référence à la manière dont Dieu diagnostiqué le problème en Genèse 3: 1-24, en remontant de la dernière cause, Adam, à la cause première, le Serpent, et en passant par la cause intermédiaire, Eve), tant qu'on n'a pas trouvé le visage du Diable, c'est-à-dire du Serpent caché dans le problème, on ne s'attaque qu'aux symptômes en cascade, mais pas au mal profond, la racine. Mais si l'on trouve la racine (si l'investigation nous conduit à un terminus qui est le Diable ou un démon), on aura alors on aura fait s'écrouler la pyramide de l'insavoir, et le problème est résolu à la racine. Car un diable ou un démon démasqué est un diable mort, il est comme des ténèbres éclairés par la lumière, où passe la lumière les ténèbres trépassent. Ce qui pour le chercheur de vérité est une lumière qui croit, pour un démon ou un esprit du mensonge, ou que dis-je, pire que cela, un esprit d'invérité, c'est un feu qui le brûle!

Voilà pourquoi ils interdisent la vérité, promulguent toutes sortes de lois maintenant contre les chercheurs de vérité. Voilà pourquoi ils inventent toutes sortes de mots: "complotistes", "conspirationnistes", et j'en passe, et aussi des mots qui "psychiatrisent", comme par exemple "parano", "schizophrène", pour dissuader ceux qui veulent savoir, ceux qui cherchent dans les directions où ils ne veulent pas qu'on cherche, ceux qui veulent soulever des couvercles qu'ils ne veulent pas qu'on soulève, ouvrir les boîtes de Pandore qu'ils veulent garder fermées, poser des questions qu'ils décrètent qu'elles ne se posent plus, rouvrir des affaires ou des dossiers qu'ils ont classés, etc.. Et soit dit en passant, comme c'est plus détaillé dans la colonne de gauche, dans la partie Lou et Brebis, ce sont en plus ces mêmes démons qui sont la cause cachée des fléaux et maux du monde appelés "accidents", "maladies", etc., et en particulier les maladies psychiatriques des victimes qui cherchent à savoir, à comprendre.

Inversion accusatoire totale: les démons et coupables sont donc les premiers à accuser leurs victimes des maux qu'ils leur causent. Depuis de nombreuses années je leur réponds: "vous avez raison de dire que je suis malade, mais c'est VOUS ma maladie et la maladie des êtres normaux. Disparaissez, et tous les maux du monde disparaîtront! Plus besoin de médicaments, de vos médicaments, ceux de votre Big Pharma et Big Business, qui en plus engendrent d'autres maladies, que d'autres médicaments vot prétendre soigner, et ainsi de suite. La maladie du monde donc, c'est VOUS! Les seuls gagnants dans cela, c'est VOUS! Disparaissez donc, et tous les problèmes disparaîtront.

Voilà toute l'importance du "protocole d'Eden", qui doit donc, de proche en proche, se solder par la découverte des visages du Diable dans l'affaire, et alors on peut dire que le terminus du processus est atteint. La fin du programme, de l'algorithme, son point d'arrêt, pour le dire en langage informatique. Mais les démons font tout pour qu'on n'atteigne pas ce terminus où tous les projecteurs sont alors braqués sur eux, lumière qui est un feu qui brûle ces êtres des ténèbres. D'où leur combat de plus en plus rude contre les esprits de la vérité.

C'est de pire en pire sur Youtube par exemple: dès que l'on poste un commentaire ou une vidéo avec certains mots clefs ensemble, le commetaire est automatiquement supprimé par l'intelligence artificielle, celle de la matrice, la vidéo est bloquée ou strikée. Je ne peux plus par exemple faire une vidéo pour dire la dixième de beaucoup de choses que je dis ici. Et après les sites de partage et les réseaux sociaux, ces démons comptent étendre leur politique d'invérité (d'interdiction de la vérité, de vérité rendue impossible) aux blogs et aux sites personnels, bref à tout internet. Plus qu jamais il faudra dire: "Bienvenue dans la matrice".

Voici donc maintenant quelques exemples courants de choses qu'on est en droit de savoir, mais qui sont frappées d'interictions d'abord cachées (une interdiction cachée passe la plupart du temps pour une impossibilité naturelle, alors qu'il s'agit bel et bien et toujours d'une interdiction, due quelque part à une entité visible ou invisible), puis de plus en plus ouvertes quand on pousse loin les investigations et qu'on cherche à savoir.

D'abord l'affaire Epstein, cette immense affaire qui implique une grande partie des sommités du monde, et qui menaçait de dévoiler au grand jour l'une des réalités les plus cachées de ce monde: la pédophilie et le le pédosatanisme des élites, l'exclavage sexuelle, le sacrifice humain, etc., sans parler du côntrôle mental (contrôle MK Ultra, Monarch, Bêta Kitten, etc.). C'est du lourd, du très lourd, et il y a péril et feu en la demeure de Lucifer, de Satan le Diable. Beaucoup de vérités que les lanceurs d'alerte et les chercheurs de vérité claironnaient depuis de nombreuses années et se voyaient traités de "complotistes" ou de "paranos". Voir cette vidéo bien documentée de Salim Laïbi alias Le libre penseur, intitulée: " Actu au Scalpel #50 : affaire Epstein, le complot des élites pédocriminelles enfin dévoilé !".

Je ne partage pas forcément toutes ses idées (le monde serait trop beau si on était tous d'accord, ce n'est pas encore le cas, mais ça viendra quand le vrai SAVOIR sera la norme et l'universel) mais là, à part le fait qu'il exclut l'option que Jeffrey Einstein ne soit pas mort mais ait été remplacé par quelqu'un tandis qu'il a été exfiltré et placé et lieu sûr pour ne pas compromettre beaucoup de gens dont certains au pouvoir ou brigant de nouveaux mandats comme aux USA et pas que (j'ai pour principe de laisser toujours toutes les options ouvertes, même les plus incroyables et improbables; ne jamais donc considérer une option comme "débile"; c'est la seule façon sûre de ne pas se faire avoir et de manquer un savoir, car souvent, dans ce monde de mensonges ou pire, d'insavoir, la vérité est là où on ne pense pas du tout et peut être très surprenante!), oui à part ça, je suis d'accord avec cette vidéo, c'est du bon travail sur cette immense et très révélatrice affaire Epstein:

On donc apparend appris la très bizarre nouvelle de la "mort" par "suicide" d'Esptein... Face aux esprits d'invérité et aux puissances d'ininformation à qui on a affaire (l'ininformation, au sens que je donne à ce mot sur le même modèle que l'insavoir, l'inconnaissance, etc., est pire que la non information ou l'absence d'information, pire que la désinformarion ou le mensonge, mais est l'information interdite ou rendue impossible), on est en droit de se poser des questions élémentaires, qui sont:
- Est-il réellement mort, et si oui s'est-il réellement suicidé?
- Et s'il s'est suicidé ou s'il a été "suicidé", à qui profite la mort?
- Et s'il n'est pas mort, il est où?

Voilà donc juste quelques questions sur cette affaire de la "mort" bizarre du personnage clef de cette faire immense, un prisonnier qui, en principe était gardé et surveillé de manière à ce qu'il ne puisse pas se suicider, et de plus par pendaison. Je prend cet exemple parce c'est l'affaire du moment, mais au-delà de ce cas, j'invite à se poser des questions sur le nombre incalculable de ces morts qui laissent beaucoup de questions, comme par exemple l'affaire Grégory en France et toutes les morts bizarres autour, comme celle du juge Lambert. Les zones d'ombres des affaires Fiona, Maëlys, et j'en passe. Les étrangetés des morts de Coluche, de Balavoine, de Michaël Jackson, et là encore on ouvre une liste infinie. Et dans la catégorie "accidents" ou disparitions mystérieuses, il y a par exemple le vol MH370 de la Malaisia Airlines, et là encore si passe en revue des cas de ce genre, la liste serait longue, très longue.

Et tout ça pour poser ces simples questions: Est-ce que nous ne sommes pas en droit de savoir la vérité? N'est-ce pas dans ce genre de situations qu'on VOUDRAIT savoir? Que l'on pense aux familles et aux proches qui VEULENT savoir ce qui est vraiment arrivé à l'un des leurs, et par qui, et pourquoi?

Et maintenant la qustion clef: Pourquoi est-ce obligé qu'il soit si impossible ou si difficile de savoir ce qu'on VOUDRAIT savoir et que l'on est en droit de savoir?

On est d'accord: on comprend que ce n'est pas dans l'intérêt des êtres ou des entités impliquées de permettre de savoir, cela, OK. Mais la question très subtile est alors: Pourquoi la Nature (ou Dieu pour ceux qui croient en Dieu, et pour moi ce mot signifie simplement: Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga) donne raison aux entités ou autres êtres coupables et pas aux victimes? Pourquoi donc ce n'est pas la volonté de ceux qui VEULENT savoir ou sont EN DROIT de savoir qui prime sur la volonté des êtres coupables ou qui savent la vérité mais qui NE VEULENT PAS que les autres sachent, et NE SONT PAS EN DROIT de cacher la vérité?

Qu'on ne se contente plus des réponses trop faciles qui nous ont été enfoncées dans les crânes depuis que le monde est monde. Par exemple: "C'est ainsi", ou: "C'est dans la nature des choses", etc.. C'est ici le point clef et la grande subtilité de la question de l'insavoir, et la répons se cache dans les questions elles-mêmes: la seule façon valable de répondre à cette question ou de commencer à résoudre vraiment le problème sous-jacent, est de dire que ce n'est pas la Nature ou Dieu qui empêche de savoir ce que l'on ne demande qu'à savoir et que l'on est en DROIT de savoir, mais que ce sont les êtres ou entités en cause qui empêchent de savoir tous ceux qui VEULENT savoir ou son en DROIT de savoir.

Autrement dit, contrairement à tout ce qui nous a été dit jusqu'ici depuis la nuit des temps, cette situation est contre-nature, elle n'est pas normale, et ne nous laissons plus dire qu'elle est normale. Il y a beaucoup de choses que nous ignorons et que nous sommes forcés par les esprits d'insavoir à ignorer, mais il y a que nous pouvons savoir et que même nous DEVONS savoir, et là ce n'est lus leur faute mais la nôtre si nous continuons à l'ignorer. La moindre des choses est donc de SAVOIR que TOUTES les situation d'ingnorance (ou obligation d'ignorer), d'insavoir (ou obligation de ne pas savoir ou interdiction de savoir ou savoir impossible), etc., sont contre-nature, et donc ne nous laissons plus dire que c'est naturel. Oui, nous ignorons beaucoup de choses, mais commençons déjà par savoir cela, et c'est déjà un bon début pour résoudre le problème, la première étape du protocole d'Eden.

Nous savons donc qu'il a y a forcément quelque part un serpent d'Eden dans l'affaire, qui peut éventuellement être nous-même, et dans ce cas nous sommes invités à résoudre le problème à notre niveau. Si après vérification honnête et sincère nous ne voyons pas en quoi l'anomalie vient de nous, alors nous passons à l'étape suivante, qui consiste à trouver le serpent d'Eden. Dans tous les cas, il y en a un, c'est cela qu'il faut commencer à savoir.

Une fois qu'on a compris ces premiers exemples, il est alors très facile de détecter toutes les situations de la vie courante où l'ingnorance ou l'insavoir ou ou l'inconnaissance, etc., tel que je l'ai défini et expliqué jusqu'ici, est à l'oeuvre. Et on se rendra compte avec surprise qu'en fait il n'y a pratiquement que cela! Combien de fois où on vous a fait quelque chose de mal (vol, cambriolage, sabotage, ou quelque mauvais coup), et vous voudriez savoir qui l'a fait ou qui sont ceux qui l'ont fait, et vous êtes en droit de savoir, mais vous ne pouvez pas savoir? N'êtes-vous en droit de savoir ce que trament des polticiens et quelles sont leurs réelles intentions? N'êtes-vous pas en droit de savoir si telle ou telle chose dite à la télé ou aux "infos" est vraiment comme on le dit? N'êtes-vous pas en droit de savoir si tel ou tel produit acheté au magasin ou simplement vanté dans une pub est vraiment ce qu'on dit que ça vaut?

Est-ce qu la science officielle vous dit tout, et que ne vous dit-elle pas, que ne veut-on pas que vous sachiez sur le monde, sur l'Univers ou les choses? Pourquoi la science officielle ne vous parle t-elle pas de Dieu, des anges et des démons? Pourquoi ne vous parle t-elle pas de ce que beaucoup appellent les égrégores? Pourquoi ne vous parle t-elle pas de ce qu beaucoup appellent le bas Astral et les entités du bas Astral? Pourquoi la science officielle a t-elle tant de scrupules à parler d'autres dimensions ou plans d'existence? Est-ce parce qu'elle ne parle de ce qu'elle ne sait pas? Si oui, alors fort bien, pourquoi ne le sait-elle pas? Est-ce parce qu'elle ne veut pas le savoir ou le sait mais le cache? Et si elle VEUT le savoir ou ne le cacherait pas si elle le sait, alors est-ce parce qu'elle ne PEUT pas le savoir? Autrement dit, la science officielle serait-elle victime d'inscience, d'insavoir, d'inconnaissance? Des choses, des gens, des êtres, des entités, etc., empêcheraient-ils la science officielle de savoir ce qu'elle VEUT savoir, ce qu'elle est en DROIT de savoir? Saisit-on la subtilité de cette question?

Les situations dans cette vie, dans ce monde, dans cet univers, où nous savons, ou pouvons savoir si nous VOULONS savoir quand nous sommes en DROIT de savoir, sont en nombre infinime et même infinitésimal comparées à toutes les situations où nous ne savons pas, mais ne pouvons pas savoir même si on le voudrait et sommes en DROIT de savoir! Autrement dit, cet univers ou ce monde est presque tout entier un monde d'insavoir, ce qui veut dire qu'il y a partout des serpents d'Eden qui empêchent de savoir ce qu'on doit savoir. Nous, nous ne les voyons pas, mais eux nous voient, nous ne les connaissons pas mais eux nous connaissanent, veillent au grain et disent constament: "Tiens là-bas! Il y en a un (ou une) qui sait ou qui veut savoir ce qu'il (ou elle) ne doit pas savoir. Occupez-vous de lui (ou d'elle) pour le (la) replonger dans l'ignorance. Effacez ce qu'il (ou elle) sait mais ne doit pas savoir, et arrangez-vous pour qu'il (ou ell) se reveille en croyant avoir rêvé".

On ne compte plus le nombre de films comme Matrix, où eux-mêmes le disent. Mais avant de revenir au film Matrix, voici un autre exemple, plus fondamental et très frustrant de situation d'insavoir. Il s'agit de la très importante question des dimensions, sur laquelle nous reviendrons plus en détail plus loin, quand nous parlerons de la théorie de la relativité d'Einstein et la notion d'espace-temps, qui ont un rapport très étroit avec la notion de matrice comme dans le film Matrix.

Pour comprendre l'exemple, considérons ce que dans la littérture scientifique mais aussi de science-fiction, on appelle le Flatland ou "monde plat" ou "univers plat". En français, "flatland" se traduit littéralment par "terre plate", mais cela n'a rien à voir avec la question de la "Terre plate", qui en anglais se dit "Flat Earth". Pour ce qui est de la question de la "Terre plate", voir le document pdf: " Le grand piège de la question de la "Terre plate" et autres. La matrice et la relativité d'Einstein"

"Flatland" ("terre plate" au sens de "monde plat" ou "monde en deux dimensions" ou "univers de dimension 2") et "Flat Earth" (ou "Terre plateé au sens de notre planète Terre serait plate et non pas une sphère) sont donc deux concepts complètement différents.

Je rassure donc tout de suite, je ne parle pas de "Terre plate", ce grand piège tendu par les esprits de mensonges, que dis-je, d'invérité, pour ridiculiser et décrédibiliser les esprits de la vérité. Vous remettez en question leur système, dénoncez leurs mensonges? C'est que vous croyez à la "Terre plate"! Dans tous les cas vous êtes "complotistes". Ces démons n'entendent laisser aucun échappatoire, aucun moyen de sortir de leur matrice. Mais nous nous échapperons. Et j'entends faire comprendre l'un des secrets de cette matrice, auxquels beaucoup ne pensent pas, et qui est la question... des dimensions! Plus précisément en ce qui nous concerne la question de la quatrième dimension.

Nous menons un combat pour le retour dans le paradis perdu (Genèse 3: 1-24), ce qui veut dire aussi (techniquement parlant) la reconquête des dimensions, n'en déplaise à Georges Nama de Jésus Christ TV qui, malgré sa grande sincérité (qualité qu'on ne lui enlèvera pas), ne comprend pas grand chose aux secrets de l'Univers et à l'idée de Science de Dieu, ne comprend pas ce que la Bible appelle le "Ciel" au singulier ou les "cieux", et qui est tout simplement l'Univers ou les dimensions! Mais parce que les francs-maçons, les kabbalistes, les lucifériens, les satanistes, les magiciens, etc., parlent souvent de dimensions dans leurs pratiques occultes, de magie et de sorcellerie (par exemple un faux pasteur "chrétien" mais grand sorcier nommé Mammadou Karambiri que Georges Nama ne cesse de dénoncer, a dit un jour: "Nous agissons sur la troisième dimension depuis la quatrième dimension"), Georges Nama conclut à tort et ne cesse de marteler que cette notion de "dimensions" si prisée les satanistes doit être démoniaque....

Mais les satanistes parlent souvent aussi de la Bible, de Dieu, de Jésus, du paradis ou emploient le mot "royaume" ou "kingdom" en anglais. Mais est-ce à dire alors que ces notions sont démoniques, parce que les démons ou les satanistes eux aussi les emploient? Mais non! Eux les emmploient pour tromper, pour égarer avec la fausse lumière, la fausse science, celle du Diable. A nous maintenant de les employer pour la vérité, la vraie lumière, la vraie science, celle de Dieu. Nous luttons donc contre les forces obscures pour leur faire perdre leurs pouvoirs et accroître les nôtres. Autrement dit, pour les faires descendre des dimensions élevées que ces démons ne méritent plus, et pour en conséquence monter, nous, en dimensions. C'est en langage scientifique une manière de dire que Satan et ses démons sont chassés des cieux, et bientôt de la terre (Apocalypse 12: 1-12), pour qu'en conséquence nous, nous montions dans les cieux, et crééions sous la direction de Dieu et du Christ la nouvelle terre (Apocalypse 21: 1-8). Nous travaillons donc pour la (re)conquête des dimensions perdues suite au péché originel (Genèse 3: 1-24).

Et puisque nous sommes actuellement coïncés par le Diable dans la troisième dimension (quatre avec le temps), et que le Diable et les siens évoluent encore dans les dimensions élevées d'où ils nous dominent (comme justement l'a expliqué ce faux pasteur et sorcier Mammadou Karambiri), le combat pour le retour au paradis perdu commence par le retour dans la quatrième dimension, tandis que dans le même temps Satan et les siens perdent cette dimension. Puis dans une autre phase ils perdront la troisième dimension pour être confinés dans un Flatland, puis ils perdront la deuxième dimension pour être limités dans un Lineland ou espace de dimension 1, puis perdront la dernière dimension pour être dans un Pointland ou espace de dimension 0, autrement dit un Point. Et ce point sera de nouveau l'unique "fruit interdit" de notre paradis, l'unique point où il ne faut plus se rendre, qu'il ne faut plus toucher, au risque de réactiver les dimensions des êtres démoniaques et tout ce qui va avec, à savoir les choses mauvaises (les catastrophes, la souffrance,le mal, la maladie, la mort, etc..), tandis que nous, nous allons de nouvau perdre en dimensions et être confinés et emprisonnés par les êtres diaboliques.

Ça marche comme cela dans l'Univers TOTAL la question des dimensions. Ce n'est pas une simple question de géométrie pour les matheux ou pour les physiciens (avec par exemple les quatre dimensions de l'espace-temps de la relativité dont on va parler longuement par la suite), ni une seule question des ésotéristes, lucifériens, satanistes, magiciens, sorciers, etc.. Mais c'est une question absolument fondamentale, la clef du savoir et de la compréhension de beaucoup de choses (pour ne pas dire TOUT) dans le monde et dans l'Univers.

Les sciences de Lucifer nous ont longtemps fait croire que beaucoup de choses dites "paranormales" ne sont pas expliquables par la science. Tout au plus par la parapsychologie par exemple. Ils nous ont fait croire que les questions de Dieu, des anges, du Diable, des démons, etc., sont hors de la science. Mais c'était un très grand mensonge, car tout est explicable scientifiquement. Mais seulement, une grande partie de la science est occultée et réservée aux milieux ésotériques initiatiques et occultes (la Kabbale et la Franc-maçonnerie par exemple), science secrète utilisée par les démons et êtres diaboliques pour dominer les autres et les maintenir en esclavage. Et pendant ce temps, on enfonce dans les crânes la science officielle et ses vérités partielles, voire souvent carrément des mensonges, comme par exemple la prétendue impossibilité de diviser par 0.

Mensonge au sujet de la division par 0, image 1

Mensonge raconté par toutes les calculatrices du monde mais aussi les tableurs et les systèmes d'exploitation des ordinateurs, tablettes ou smartphones:

Mensonge au sujet de la division par 0, image 2

Mais comme expliqué et démontré dans de nombreuses pages de ce site, ainsi que dans les livres pdf comme " L"Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga", et "L'Univers TOTAL est les nombres omégaréels", ou encore comme " Conception générative des entiers, et structure réalie", etc., cette division donne l'infini et ouvre donc les portes de l'infini, donc de DIEU. Voilà ce que les forces d'inscience ne voulaient pas que monsieur et madame tout le monde comprenne.

Tout cela fait partie des nombreuses manières dont la matrice qu'est le monde est créée, la méthode est fondamentalement occulte, la clef est l'insavoir, l'inscience. Mais avec le savoir et la science et même s'il faut combattre pour que cela apparaisse au grand jour, là aussi commence le démantèlement de cette matrice des ténèbres, opaque, sombre, glauque, oui cet égrégore maléfique (comme on le dirait dans le langage ésotérique) qui plane sur la France et le monde, et qui est constamment nourrit par les pratiques occultes, lucifériennes, sataniques. Quand on comprend cela, on comprend aussi le but et les enjeux profonds des pratiques lucifériennes ou sataniques (comme par exemple dans les loges maçonniques et notamment dans les hauts degrés d'initiation), des rituels et des sacrifices, dont le sens n'est compréhensible jusqu'ici que par les initiés ou les démons en chair et en os.

Pour comprendre notre état d'êtres confinés dans la troisième dimension (secret qu'il ne nous disaient pas, et faisaient croire que notre monde tridimentionnel était la réalité normale et même toute la réalité), voyons avec les films ou animations appelés Flatland (devenu maintenant un grand classique, qui n'est plus trop caché, pour qui veut ouvrir ses yeux et son intelligence pour comprendre ce qui n'est pas dit, à travers ce qui est dit), qui est notre position d'être de dimension 3 (3D) par rapport aux êtres de dimension 2 (2D), qui existent dans d'autres échelles de la réalité, et même dans notre monde, si l'on sait bien regarder. Cette animation anglais de la fameuse série Dr Quantum, est appelée ici "Flatland en français".

Nous avons besoin d'être libérés de notre confinement dans un monde en 3 dmensions (3D); exactement de la même manière que la créature à 2 dimensions (2 D) dans ce film Flatland plus haut. Elle ne pouvait pas voir la troisième dimension, alors que Dr Quantum, lui, voyait intégralement son monde 2D ou Flatland, et l'intérieur de toutes les choses. De la même façon donc, nous avons besoin au contraire d'être libérés du monde 3D pour accéder au monde 4D, où nous pourrons enfin vivre une réalité que nous étions incapables d'imaginer dans notre prison 3D.

Puis il faudra passer à la 5D, puis la 6D, puis la 7D, etc., autrement dit accéder enfin à la Réalité TOTALE, l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. Le combat pour la 4D est un combat crucial, c'est là où se croisent actuellement les êtres négatifs en déchéance et les prisonniers 3D en ascension! C'est pour cela que le combat est très dur (Apocalypse 12: 7-9) mais nous sommes aidés par les forces du Christ (Apocalypse 19: 11-21).

Il s'agit tout simplement d'un monde ou d'un univers qui n'a que deux dimensions, ou plus exactement d'êtres ou entités qui vivent en deux dimensions ou 2D, qui ne connaissent que la longueur et la largeur, et qui sont incapables de voir la troisième dimension, la 3D donc, comme nous nous sommes capables de la voir. Leur monde est plat donc, c'est un plan ou une surface, mais pour simplifier on dira un plan.

Ces êtres savent donc ce qu'est un carré, un rectangle, un triangle, un trapèze, un losange, un cercle, une élipse, etc., bref tous les objets en 2 dimensions (2D). Mais ils n'ont absolument aucune idée de ce à quoi peut ressembler un cube, un parallèlépipède, une pyramide, un cône, un cylindre, une sphère, etc., bref tous les objets en 3 dimensions (3D). Mais qu'on ne s'empresse pas de se moquer de ces créatures qui voient tout en plat, en disant: "Oh les pauvres". Car c'est exactement notre situation par rapport à la quatrième dimension ou 4D. Nous n'avons aucune idée de ce à quoi peut ressembler un tesseract ou hypercube ou cube en 4D, une hypersphère ou sphère en 4D, etc..

Et quand je dis "nous", je parle de tous ceux qui comme moi sont bridés (je dis bien bridés), limités, et ne peuvent pas percevoir la quatrième dimension, donc à plus forte raison, la cinquième, la sixième, etc.. Nous voudrions bien percevoir la quatrième dimension (4D), le tesseract, l'hypercube, l'hypersphère, etc.. Nous sommes en droit de voir la 4D, simplement parce qu'il n'y a aucune raison absolue pour que ce soit pas possible, pour que je ne puisse pas représenter un objet en 4D et voir comment il fonctionne, alors qu'en ai la volonté. Cette limitation m'handicape énormément, en tant que mathématicien est scientifique, mais je ne peut peux pas, il y a une infinité de choses sur le monde 4D que je sais pas, que je voudrais savoir, mais que je ne peux pas svoir. Il y a donc de l'insavoir dans l'affaire.

J'ai tout vérifié et vu que cela ne vient pas de moi. il y a donc des entités qui me limitent et pas que moi dans ce monde, et cela fait un bon moment que je sais de qui ou de quoi il s'agit, et pourquoi ils nous brident. Si nous avions accès à la 4D, nous découvririons leur secrets et ils ne pourraient plus avoir du pouvoir sur nous, nous traiter comme du bétail et se nourrir de nous comme du bétail. La 3D est donc comme un "enclos" (en l'occurrence la matrice) dans lequel ils enferment leurs esclaves, que dis-je, leur bétail, leurs proies. Ils ne veulent pas que le bétail s'émancipe, se libère, car alors c'est aussi leur source de nourriture et d'énergie qui se libère. Et comme ils ne veulent pas se reconnecter à la Source, à l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, ce qui implique aussi des devoirs, celui d'obéir aux lois universelles, alors ils cherchent la facilité, la richesse facile au détriment des autres, voués à la pauvreté.

Mais si ceux-ci s'émancipent et réclament leurs DROITS volés et violés, il ne reste à ces démons que deux options: périr par manque d'énergie (troubles existentiels qu'on appelle l'enfer) ou se reconnecter à la Source aussi (DIEU donc) pour avoir l'énergie de la manière la plus légale. Mais alors aussi ils ont des devoirs, obéir à la Loi de DIEU c'est-à-dire aux lois universelles. Je connais donc leurs secrets et je sais d'où viennent mes limitations et celles de beaucoup d'autres.

Et je travaille justement contre eux, pour débloquer progressivement la situation, pas que pour moi mais aussi pour les autres. L'égoïsme est leur paradigme, leur nature, mais l'altruisme est celui du Christ, de Dieu. Plus on leur ressemble moins on a droit à l'héritage divin (le paradis perdu), et plus ils ont pouvoir sur nous (puisqu'au fond on rien à leur reprocher). Mais moins on leur ressemble plus on a droit à l'héritage divin (le paradis perdu), et moins ils ont pouvoir sur nous (puis qu'on a tout à leur reprocher). Ils sont alors dans l'illégalité et l'illégitimité totale s'ils prennent de force notre bien, notre héritage, notre droit, et les forces de l'Univers TOTAL sont alors de notre côté pour que tôt ou tard notre droit et notre volonté soit respectée. Ils le savent, ils connaissent les lois universelles auxquelles ils ne peuvent se soustraire. Voilà pourquoi ils font tout pour qu'on ne sache pas, car notre savoir, notre prise de conscience, notre lumière, est un feu qui les brûle, comme déjà dit, le feu de leur enfer.

Ils font donc croire que tout est normal, que nos limitations sont normales, que la maladie est normale, que l'accident est normal, que la mort est normale, etc., alors que ce n'est pas du tout le cas. L'anomalie, ce sont eux, les serpents d'Eden, et découvrir l'anomalie c'est le commencement de la fin de l'anomalie. Il n leur reste que de faire tout pour que leur visages ne soient pas vus et reconnus pour ce qu'ils sont. En une phrase: pour qu'on ne sache pas ce qu'on doit savoir! Et c'est ce protocole que je suis aussi en train d'apprendre au lecteur et à la lectrice. C'est le combat donc pour le reconuête de la quatrième dimensio, et au-delà.

Je ne commets pas ou plus l'erreur qu'on nous a fait commettre depuis la nuit des temps, qui est de croire que tous les humains sont logés à la même enseigne, que tous sont limités à 3D, que tous perçoivent la réalité de la même manière, etc.. J'ai de solides raisons (et même je peux parler de preuves) qu'il y a des humains qui perçoivent tout à fait la 4D ou même plus, qu'ils vivent même en 4D ou plus, qu'ils me voient et voient d'autres comme moi je verrais des paramécies ou des amides, qui, elles, vivent presque en 2D, leur épaisseur étant très faible par rapport à leur envergure. Pour cette raison, ces êtres peut tout à fait vivre entre deux lamelles de microscope, pourvu qu'il y a ait assez de liquide pour leur épaisseur. Ce sont des exemples de créatures vivant dans le Flatland dont je parle.

Paramécie, un être plat

Une paramécie, un être plat.

Pour de tels êtres, un appartement, cela peut être un carré par exemple, et les quatre côtés du carré sont les murs de l'appartement.Et voici un "immeuble" de 15 appartements pour ces créatures plates:

15 appartements pour des êtres plats

Un être plat dans son appartement 2D,ne peut pas voir un autre dans son appartement, a moins que les murs ne soient transparents. Sinon, s'ils sont opaques, ils ne peut pas voir au-delà de ses murs. Donc il ne peut pas voir ce qui se passe dans l'ensemble des appartement à la fois, qu'il soit hors de l'immeuble ou dans un appartement. Dans un cas comme dans l'autre, il est dans un espace 2D dont ne peut pas voir l'intérieur de tous les espaces 2D en même temps. Pour ce faire, il doit aller d'espace en espace, en franchiisant des portes 2D.

Par contre un être vivant en 3D comme nous, peut voir l'immeuble 3D par-dessus, depuis donc la troisième dimension. Il a une vue d'ensemble sur l'intérieur de TOUS les appartements! Il peut toucher et agir sur un être 2D sans toucher aucun mur, et sans que l'être 2D ne comprenne d'où vient ce qui agît sur lui. Il peut interpréter cela comme un certain phénomène 2D "invisible", par exemple comme une "onde 2D", alors qu'en fait l'action est d'une autre nature, elle est 3D, elle vient d'une autre dimension. C'est ainsi que nous avons été conditionnés depuis la nuit des temps à interpréter dans nos étroits paradigmes 3D des phénomènes qui en réalité sont d'autres dimensions, 4D et plus. Et nous avons été volontairement maintenus dans cette ignorance, car les démons se feraient hara-kiri en nous ouvrant les portes de la 4D et plus.

Comprenons maintenant comment nous pouvons dominer le 2D pour comprendre comment des êtres vivant dans les dimensions supérieures (4D et plus) nous dominaient depuis le nuit des temps. Aucune créature 2D n'échappe à sa perception, mais elles, de leur côté, non seulement les autres créatures 2D des autres appartements échappent à leur perception (mais elles peuvent néamoins les percevoir, si elles se rendent dans leurs appartements par exemple), mais surtout les êtres 3D et plus sont hors de leurs percepttions, ils sont "invisibles" pour les êtres 2D, et pourtant parfaitement visibles pour les êtres 3D et au-delà.

Et maintenant, voici un grand immeuble avec beaucoup d'appartements 3D:

60 appartements 3D

Cette fois-ci, pour nous êtres 3D, nous découvrons nos limites, exactment comme les êtres 2D ont découvert les leurs. Parce que nous voyons l'immeuble de l'extérieur, depuis donc un autre espace 3D, nous constatons que nous ne pouvons pas voir les intérieurs, sauf si les murs sont tranparents. Exactement comme un être 2D à l'extérieur de son immeuble 2D ne peut voir aucun intérieur, à moins que les murs soient transparents. Mais s'il entre dans l'un des appartements 2D, il ne voit que l'interieur et les murs de cet appartement, et pas les autres intérieurs. De la même façon, si nous entrons dans un appartement 3D, nous ne voyons que son intérieur et ses murs, et pas c qui se passe dans les autres appartements 3D. Mais un être 4D par contre, depuis la quatrième dimension, voit tous les intérieurs 3D!

Qu'on imagine les pouvoirs des êtres 4D sur les autres, et s'ils sont mauvais, leur intérêt à ce que ce pouvoir ne se sache pas, et soient réservés aux initiés ou à ceux qui leur font allégeance (leur vendent leus âmes, pour le dire autrement)!

Et voici le genre de pouvoir que peut avoir un être ayant des facultés 4D sur les autres (on a pris l'exemple 2D/3D pour l'illustrer, étant donnée la difficulté à représenter la 4D:

Action paranormale

Et maintenant voici le genre de choses que les êtres démoniaques font à l'abri des regards, avec les armes ou ondes élctromagnétiques, usant de technologies secrètes, et profitant de ce que leurs victimes ne peuvent pas voir à travers les murs, et que personne de normal ne peut voir de l'extérieur ce qui se passe dans les appartements d'un immeuble:

Micro-ondage et armes électromanétiques secrètes

Ceci dans le cadre d'un harcèlement en réseau et la torture électromagnétique. Ce que cette image illustre commence à dater. Avec maintenant les ondes électromagéntiques omniprésentes en raison de l'usage ge de smartphone la 5G qui aarive, sans parler des compteurs Linky, on entre dans le paradis des démons et l'enfer des autres, on peut commencer à dire: "Bienvenue dans la matrice", au sens propre du terme. La réalité dépasse la fiction.C'est plus que jamais le SATANISME, avec les moyens technologiques du troisième millénaire.

Et on comprend aussi que, s'il n'est pas question de chercher à savoir ce qui se passe dans les appartements, par respect de la vie privée des gens normaux, le droit de savoir s'impose aussi de plus en plus pour les victimes du satanisme, les victimes des prédateurs, des démons invisibles (car vivant dans d'autres dimensions) que des démons visibles, quand on sait tout ce qu'ils font à l'abri des regards. Les proies sont enfermés donc dans des cages 3D, et on leur fait croire que tout le monde a les limiations 3D, tandis que les démons, rien qu"avec leurs technologies secrètes, s'offrent des possibilités équivalentes à la 4D, puisque par exemple avec leurs appareils ils peuvent voir dans tous les appartements, et même à l'intérieur des corps, des organismes, comme s'ils vivaient en 4D. A plus forte raison si en plus ils perçoivent la 4D ou plus.

Parce qu'eux, avec les ondes électromagéntques ambiants et leurs technologies aidant, ils pouvent voir à l'intérieur des logemsnts qu'ils veulent, voir leurs victimes, voir leur intimité même, voir l'intérieur de leurs corps, agir sur les victimes à istance, etc., la moindre des chose est que devant Dieu, devant l'Eternel, devant l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, les victimes elles aussi ont tous les droits de voir et de savoir qui les regarde, qui fait quoi sur elles, qui viole leur intimité, leur mental, leur physique, etc.. Elles ont le droit de savoir qui les bride, qui les rend malades. Et voilà aussi pourquoi les démons ne veulent pas qu'on sache, car alors c'est la fin de leur pouvoir.

Tous les exemples de la vie nous ont montré la profondeur de cette notion d'ingorance, d'insavoir, d'inconnaissance, d'inscience. Nous comprenons aussi mieux la notion de matrice, et sa relation très étroite avec la question des dimensions.

Matrix, Pilule Rouge et Pilule Bleue

Une des scènes clefs du film Matrix ou "Matrice".
Morpheus explique à Néo son mal-être
et ses interrogations dans sa vie dans la Matrice,
qui ont fini par conduire Néo à la rencontre de Morpheus,
qui, lui et d'autres, ont déjà réussi à se "débrancher" de la Matrice,
l'Intellligence Artificielle gigantesque qui crée la réalité
que les gens branchés croient être la vraie réalité.
Morpheus dit donc à Néo, face à lui, et prêt enfin à savoir...:

"Je vais te dire pourquoi tu es là.
Tu es là parce que tu as un savoir...
Un savoir que tu ne t'expliques pas, mais qui t'habite.
Un savoir que tu as ressenti toute ta vie.
Tu sais que le monde ne tourne pas rond mais sans comprendre pourquoi...
mais tu le sais, comme un implant dans ton esprit.
De quoi te rendre malade...
C'est ce sentiment qui t'a amené jusqu'à moi.
Sais-tu exactement de quoi je parle?
- De la matrice...
, répond Néo,
et Morpheus marque une pause, puis enchaîne, lentement:
- Est-ce que tu veux également savoir ce qu'elle est?
Et Néo répond en hochant de la tête en signe de oui.
Et Morpheus explique alors:
- La matrice est universelle, elle est omniprésente,
elle est avec nous ici, en ce moment même.
Tu la vois à chaque fois que tu regardes par la fenêtre,
ou lorsque tu allumes la télévision.
Tu ressens sa présence, quand tu pars au travail,
quand tu vas à l'église, ou quand tu paies tes factures.
Elle est le monde qu'on superpose à ton regard,
pour t'empecher de voir la vérité...

Et Néo, comme Pilate face à Jésus, avec sa fameuse question:
"Qu'est-ce que la vérité?" (Jean 18: 33-38).
demande alors, l'air très soucieux et quelque peu inquiet:
- Quelle vérité?
Et Morpheus, penchant la tête vers Néo, pour livrer un secret,
comme Néo aussi le fit avant, pour entendre le secret, explique:
- Le fait que tu es un esclave, Néo.
Comme tous les autres tu es né enchaïné.
Le monde est une prison où il n'y a ni espoir, ni saveur, ni odeur.
Une prison, pour ton esprit.

Et Morpheus, le grand secret révélé, se redresse sur son siège.
Et après un soupir, il poursuit tout en ouvrant
la petite boîte qu'il tenait à la main depuis le début de la scène:
- Et il faut que tu saches que, malheureusement, poursuit-il,
si tu veux découvrir ce qu'est la matrice, tu devras l'explorer toi-même.
Puis il sort de la petite boîte deux petits trucs
que Néo inquiet mais quelque peu méfiant aussi,
qui pourtant ne lâche pas son interlocuteur des yeux,
n'a apparemment pas eu le temps de voir ce que c'est.
Morpheus pose la petite boîte sur le tabouret entre les deux,
et tient chacun des deux bidules mystérieux enfermé dans chaque main,
il ferme les poings et fait un mouvement du buste vers Néo
qui recule le sien dans une attitude de claire méfiance,
se demandant sans doute ce que Morpheus s'apprête à faire.
Celui-ci lui dit d'un ton grave:
- C'est là ta dernière chance.
Tu ne pourras plus faire marche arrière...

A ces paroles Néo avale sa salive, et l'angoisse se lit sur son visage.
Morpheus ouvre devant lui la main gauche
qui se trouve contenir une pilule, et il dit:
- Choisis la pilule bleue, et tout s'arrête.
Après, tu pourras faire de beaux rêves et penser ce que tu veux.

Il ouvre ensuite la main droite, qui se trouve contenir une autre pilule, et dit:
- Choisis la pilule rouge, et tu restes au pays des merveilles...,
à comprendre que la longue quête de Néo,
qui lui a déjà valu de commencer à découvrir la dure vérité,
mais la vérité libératrice qui promet un monde plus merveilleux à la clef
mais libération qui ne se fera pas sans de nouvelles autres douleurs,
pourra continuer en suivant un lapin blanc au fond du trou,
comme dans "Alice au pays des merveilles".
Morpheus termine sa phrase que j'ai interrompue pour donner cette explication.
- ... et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre.
Il marque une pause au cours de laquelle Néo s'apprête à prende la pilule rouge.
Il l'arrête alors dans son geste pour donner une dernière précision:
- N'oublie pas, je ne t'offre que la vérité, rien de plus.
Et Néo finit de prendre la pilule rouge, pour la mettre dans sa bouche,
puis prend le verre d'eau posé aussi sur le tabouret, pour avaler la pilule,
et ce, sous le regard d'un Morpheus satisfait que Néo ait fait le bon choix...

Cette scène emblématique du film Matrix est une autre manière de définir la notion d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance ou d'inscience, mais à l'échelle du monde. Mais la question est vraiment universelle, et se pose à toutes les échelles, à tous les points de vue, même là où on ne le penserait pas.

J'ai l'habitude de dire DIEU (c'est-à-dire l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga), dit toujours la vérité, même quand il ment. Mais le Diable (c'est-à-dire l'Esprit de Négation de l'Univers TOTAL) ment toujours, même quand il dit la vérité, comme par exemple dans le film Matrix. En effet, on ne compte pas les films de ce monde du Diable (la matrice donc) où son système dit tout simplement la vérité et la réalité des choses.... Mais en faisant passer cela bien sûr pour... de la simple "fiction", destinée juste à "divertir" les gens.

Quand les yeux s'ouvrent et que beaucoup de gens se rendent compte que la "fiction" n'est très souvent pas si "fiction" que cela, mais de la "divulgation contrôlée", en raison d'une loi universelle qui est la loi du consentement (les esprits de Négation pourront dire devant DIEU, le devant le Tribunal universel, le "Tribunal de Nuremberg" de l'Univers TOTAL (Apocalypse 20: 1-15; 21: 1-8): "Nous n'avons pas violé leur libre-arbitre, mais on les a bien informé à travers les films entre autres. Ils ne peuvent pas dire qu'on ne les a pas prévenus de la réalité des choses..."), oui quand donc les yeux de beaucoup s'ouvrent et qu'ils disent: "Nous avons compris votre message concernant la réalité des choses", les mêmes démons disent: "Vous n'êtes que des complotistes, des conspirationnistes, des demeurés, qui ne savent pas faire la différence entre la réalité et la fiction, qui regardez trop les films, et qui prenez pour parole d'évangile ce qui est dit dans les films...".

C'est l'art donc d'avoir le beurre et l'argent du beurre, de révéler sans révéler, de mentir même quand on dit la vérité! L'art de continuer à maintenir le monde dans l'ignorance, dans les ténèbres. Bref, c'est ça l'ingnorance (pire donc que l'ignorance mais l'ignorance imposée, forcée, en toute violation du libre-arbitre), l'insavoir (pire donc que le non savoir ou l'absence de savoir, mais l'interdiction de savoir et l'obligation de lutter pour savoir), l'inconnaissance (pire donc que la non connaissance ou l'absence de connaissance, mais la connaissance rendue impossible), l'inscience (pire que la non science, la pseudo science, ou l'absence de science, mais la science interdite, la science occultée), l'invérité (pire que le mensonge, l'absence de vérité, mais la vérité combattue, qu'il faut combattre contre soi-même et contre tout pour découvrir), l'ininformation (pire que la désinformation ou l'absence d'information, mais la vraie information empêchée de toutes les manières possibles et imaginables).

Et ceci, je le répète, n'est pas qu'un problème de NOTRE monde, mais une question universelle, qui se pose même dans les domaines où on ne le soupçonnait pas. Ce que l'on pensait souvent n'être qu'une simple difficulté de savoir concernant l'Univers et les choses par exemple, une difficulté due simplement à une absence de facultés, ce que l'on croyait n'être que des problèmes difficiles à résoudre, etc., est en réalité provoqué par des êtres, des entités, qui peuvent être invisibles mais qui bien souvent sont plus visibles qu'on ne peut le penser. Des êtres en chair et en os, que nous pensions qu'ils sont comme nous, mais qui en réalité ne sont pas comme nous. Nous l'ignorions justement parce qu'ils faisaient tout pour qu'on ne le sache pas.

Quand Morpheus dit: "La matrice est le monde qu'on superpose à ton regard,
pour t'empecher de voir la vérité...
", la question que nous devons nous poser est de savoir qui est ce "on" dont il parle. Et le cynisme est que dans notre monde, ce "on" comprend des gens du système même qui a commandité ce film. Je ne parle pas nécessairement des frères Wachowski, des producteurs ou des réalisateurs du film, qui peuvent n'être que des exécutants plus ou moins initiés, quand-même.

Mais je parle des maîtres au-dessus, à qui appartient le business du monde, les maîtres de Hollywood et autres. Des gens de la trempe des Harvey Weinstein, comme Einstein mais avec "W" devant.... Des Jeffrey Epstein, dont la "mort" est plus que douteuse, et c'est le moins qu'on puiss dire... Mort? Peut-être. Et même dans ce cas, c'est très louche... Suicide? Là c'est carrément non.... Nous vivons dans un monde tout entier bâti sur le mensonge, une réalité créée par des êtres champions en matière d'empêcher de connaître la vérité. Des incarnations de l'invérité donc.

Si vous saviez tout le mal qu'ils se donnent pour que vous ne sachiez pas! Des incarnations de l'insavoir donc. Leur système, leurs sciences, leurs médias, etc., tout ou presque n'est que mensonges ou demi-vérités dans les meilleurs des cas. C'est ainsi qu'eux et les entités au-dessus d'eux créent notre réalité, c'est-à-dire le monde superposé à notre regard pour nous empêcher de voir la vérité, à savoir donc que nous sommes dans une matrice, leur création. Une réalité, un monde, et même tout un univers, qui obéit à une logique de Pyramide.

Pyramide des Illuminatis, Pyramide du monde, de la matrice

Ceux qui sont à un niveau plus bas ignorent les secrets détenus par ceux qui sont situés à un niveau plus haut dans la Pyramide, qui à leur tour ignorent les secrets de ce qui sont à un niveau encore plus haut, et ainsi de suite. Et tout au sommet, l'Oeil de la "Providence", autrement dit l'Oeil d'Horus, l'Oeil de Lucifer, qui se fait "dieu" et "lumière" de ce monde. Le faux porteur de lumière, et le porteur de la fausse lumière. Il empêche la connaissance de la vraie Lumière, à savoir la Science de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, autrement dit la Science de Dieu. Des incarnations de l'inscience donc.

Ceux dont j'ai parlé plus haut ne sont pas les plus hauts dans la Pyramide. Et même, au besoin, ceux-là servent de fusibles ou de paratonnerre pour protéger ceux qui sont plus hauts qu'eux dans la Pyramide, et en particulier les ultimes maîtres au sommet de la Pyramide du monde.... Au-dessus d'eux, il y a les personnalités ceux-ci...

Ces faux juifs qui sont les maîtres du monde

Et au-dessus de ceux-ci, il y a Lucifer, celui dont on ne montre pas le visage... En tout cas pas pour l'instant... Il se manifestera comme un humain, celui qu'on appelle l'Antichrist, le fils de la perdition (2 Thessaloniciens 2: 1-12).

Mais en réalité, ce sont déjà des antichrists, depuis 2000 ans. Ceux qui ont livré le Christ au pouvoir romain pour être crucifié sont par définition des antichrists, bien évidemment. Puis, comme le dit 1 Jean 2: 18, ceux qui ont infiltré les premiers chrétiens, pour détruire le christianisme de l'intérieur. Jean, alors très âgé (car nous sommes à la fin du premier siècle, et cela plus de 60 ans que Jésus fut mort, puis ressuscité puis est monté dans le ciel, c'est-à-dire dans les univers divins, qui ne sont pas les mondes de ténèbres et d'inconnaissance, comme le nôtre), a écrit: "Mes petits enfants, c'est la dernière heure. Vous avez entendu dire que l'Antichrist vient, mais dès à présent, beaucoup d'antichrists sont manifestes, et pour cela nous comprenons que c'est la dernière heure."

C'était en tout cas la denière heure pour le christianisme primitif, à l'époque où ceux qui comme Jean ont connu Jésus physiquement et ont été des témoins oculaires de son oeuvre, étaient encote vivants mais disparaissaient peu à peu de la scène du monde. Ils étaient les garants de ce christianisme des premiers temps, des foyers de lumière dans un monde de ténèbres, un monde d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance, d'inscience. Comme leur maître Jésus qui a affronté les forces de mensonges, et pire que cela, d'invérité, en l'occurrence des pharisiens et des sadducéens dans son cas (les ancêtres des rabbins talmudistes de notre temps), les prémiers chrétiens eux aussi ont été persécutés pour la vérité, certains jetés aux lions. Malgré cela, la vérité chrétienne se propagea dans l'empire de Lucifer, l'empire romain, l'empire de César, que les enseignants juifs ont préféré au Christ et à sa Lumière (Jean 19: 8-22).

Mais à l'époque où Jean a écrit ses paroles, et aussi le livre de l'Apocalypse, il était fort âgé et était l'un des derniers survivants parmi les témoins oculaires du Christ. C'est ce que les esprits d'invérité, les forces des ténèbres, les antichrists donc, attendaient pour reprendre le dessus sur la Lumière. Le vieux Jean pouvait donc bien dire que c'était la "dernière heure".

Ce phénomène antichrist devenait donc clairement manifeste à la fin du premier siècle. Deux ou trois siècle plus tard, l'ivraie dans le champ de blé (Matthieu 13: 24-30, 36-43) est devenue encore plus manifeste avec le concile de Nicée et la naissance de l'Eglise de Rome, la Papauté donc, incarnée de nos jours par le Pape François, que d'aucuns appellent volontiers le Pape des Illuminatis, et à juste titre. Plus luciférien que lui comme Pape, ce sera difficile d'en trouver, mais Lucifer a encore plus d'un tour dans son sac...

En Apocalypse 2: 9, Jésus ressuscité dit au vieux Jean, ou plus précisément à l'ange ou l'envoyé de l'église de Smyrne, l'une des sept églises d'Asie mineure à qui Jean fut chargé d'adresser les révélations pour les temps finaux, que nous connaissons sous le nom de livre de l'Apocalypse: "Je connais ta tribulation et ta pauvreté - bien que tu sois riche - ainsi que les blasphèmes de ceux qui disent, eux, qu'ils sont des Juifs, mais ils ne le sont pas, mais ils sont une synagogue de Satan".

Jésus parlait donc de Juifs au sens physique, au sens génétique, et a dit cette chose surprenante qui est qu'ils ne sont pas des Juifs, mais une synagogue de Satan, expression qui peut paraître encore plus sévère! Jésus savait de quoi il parlait, et si on l'ignore, on peut trouver "injuste" de qualifier ainsi des membres de l'ancien peuple élu de Dieu, qui se considéraient toujours comme tels, et même encore de nos jours! Ils cassent même littéralment les tympans avec cette idée qu'ils sont le peuple élu. Quels que soient leurs crimes, et auraient-ils même fait la pire chose de l'Univers, ils se considèrent comme le "peuple élu de Dieu", et les "non-juifs" au sens physique, comme étant des "goyim" (distinction raciale presque toujours péjorative). Si même 2000 ans après nous en sommes toujours là, alors qu'on pouvait s'attendre à une sagesse avec le temps, et surtout que ce genre de distinction raciale soit ridicule ou désuète au troisième millénaire, à l'ère de la science, alors qu'on imagine ce que cela pouvait être il y a 2000 ans!

On note donc que sur l'image plus haut Hubertelie ou "Hubert Elie" n'a pas dit: "Ces juifs maîtres du monde", mais: "Ces faux juifs maîtres du monde", et la nuance est importante. Car depuis ce dont, il y a 2000 ans, il est question en Jean 19: 8-22 (je ne le dirai jamais trop), les choses ont changé, la situation s'est inversée. Comme l'apôtre Paul l'a expliqué aux Romains, aux Galates, etc., le juif n'est plus forcément ce que l'on croît, et le non-juif n'est pas non plus ce que l'on pense. Les rôles de David et de Goliath se sont inversés aussi, le Pharaon de l'Egypte, ou le César maître du monde n'est pas celui qu'on croit, les anciens Césars sont maintenant les caniches soumis au nouveau Maître du monde...

Trump devant le Mur des Lamentations

Ou plus clairement encore...

Macron marionnette du Crif

Voici une vidéo du rabbin Dynovisz, qui avec rabbin Ron Chaya, fait partie de ceux que j'aimais écouter il y a quelques mois encore, en raison de certains enseignement très intéressants, notamment chez Rav Dynovisz, quand il parle par exemple des "faux humains", ensignements que j'ai dit un grand bien vers le milieu de la page: L'Univers TOTAL, la Politique et la Société.

Mais au fil des mois, notamment depuis il y a 9 mois le déclenchement du mouvement des Gilets Jaunes en France, les sens cachés de nombre des enseignements des rabbins talmudistes sont devenus de plus en plus manifestes, et on découvre alors la face cachée du Talmud et l'horreur qu'il récèle.

Depuis 9 mois je ne cesse d'en parler et de le déplorer, au risque d'être taxé, comme c'est de plus en plus en plus le cas aussi, d'"anti ceci" ou d'"anti cela", et on comprend aisément ce que je veux dire. C'est vraiment l'accusation facile, quand on n'a plus d'arguments, et surtout pour empêcher de dire la vérité qu'on doit dire, ce qui nous ramène une fois encore au problème d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance ou d'inscience, le nouveau très important concept dont nous parlons. Il faut dire que ces rabbins ont contribué à me faire prendre conscience de la notion.

Dans la vidéo qu'on verra plus loin et qui est, intitulée: "Rav Haim Dynovisz - Un cours incroyable: Mais qui est le mal?? -14 Juillet 2019", il y a des idées intéressantes, comme dans les enseignement de Rav, notamment quand il parle des tragédies que sont l'esclavage des noirs et la Shoah.

J'entends les rabbins et plus généralement les juifs dire: "Shoah... Shoah... Shoah", et ce à longueur de journée. Le monde entier: les palestiniens, les yémenites, les kurdes, les indiens, les afghans, les irakiens, les lybiens, les syriens, les noirs africains, etc., doivent aller se lamenter tous devant le Mur des Lamentations à Jérusalem, pour ce qui serait la pire et même pour certains l'unique horreur de l'histoire, et donc on tend rarement les juifs se lamenter avec les noirs africains par exemple, de l'horreur, de l'abomination, que fut la traite des noirs.

Ces humains entassés comme du bétail ou de la simple marchandise dans les négriers, dont la plupart mouraient en pendant la traversée et étaient jetés aux requins, et à l'arrivée des survivants qui sont maltraités, pendus s'ils se rebelaient, et les femmes violées et pendues, etc., bref l'horreur! Et cela a duré quatre siècles, oui 400 ans. Et le pire: cela n'a jamais vraiment arrêté... mais cela a continué et continue sous d'autres formes...

Migrants africains dans la Méditerranée

Sans parler des horreurs de la colonisation, et j'en passe. Et malmgré cela les noirs africains compatissent avec la souffrance des juifs et vont pour beaucoup aller se lamenter au Mur à Jérusalem...

Noirs africains au Mur des Lamentations

Mais qui vient se lamenter en Afrique au mémorial de la traite des noirs?

Mémorial vide de la traite des noirs

Pas même les noirs, tellement tous leur ont lavé les cerveaux, ils sont persuadés qu'ils sont plus que des "goyim" mais du bétail, et même moins que du bétail, moins que des chiens.

Voilà donc la triste vérité de cette matrice, qu'il faut dire, au risque d'être traité d'"anti ceci" ou d'"anti cela" par les forces d'invérité, d'ingorance, d'insavoir, d'inconnaissance, etc..

Pour une fois donc, j'en entendu un rabbin parler d'une autre horreur de l'histoire que la Shoah, la Shoah, la Shoah. Tout est la création de Dieu, du vrai DIEU, l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, et toutes les vies se valent, que ce soit celle des juifs que celle des arabes (ou des palestiniens), des noirs, des indiens ou autres. Et que dire alors si l'on tien tient compte de la vérité que l'on peut être noir dans cette vie, mais avoir été juif dans une autre, arabe dans une autre, gaulois dans une autre encore. Par conséquence la racisme ou l'éthnocentrisme repose sur une grande ignorance de la nature de l'Univers TOTAL et son fonctionnement.

Et maintenant aussi, justement, en parlant de l'Univers TOTAL, de DIEU, l'enseignement de ce rabbin dans cette vidéo contient des choses immondes, et sur ce plan il rejoint bien d'autres rabbins talmudistes. Je ne parle même pas de Jésus Christ, qu'ils ne réalisent pas encore que c'est le Messie annoncé par les prophètes, le Roi des Juifs que leurs pères ont livré à Ponce Pilate le gouverneur de l'empire de César pour être crucifié (Jean 19: 8-22). Mais je parle de la vision très anthropomorphique qu'ils ont de "Dieu". Dans la Torah et notamment la Genèse, c'est Dieu qui créé l'homme à son image.

Mais quand on écoute ces rabbins talmudistes, il ressort de plus en plus clairement que le "Dieu" ou "Maître du monde" dont ils parlent n'est pas le Dieu de la Torah, du Tanakh (Ancien Testament) et encore moins le Dieu du Nouveau Testament. On se rend compte qu'ils parlent d'un Dieu créé à leur image, un Dieu qu'ils se sont créé, qui est à leur service, et qui accomplit leurs projets talmudistes.

Incroyable mais vrai, je n'en coyais pas à ce que mes oreilles ont entendu: Il parle du "Maître du monde" contesté par des "anges en jaunes", et demande: "Vous savez ce qu'il leur a répondu?" Et il donne la réponse incyoyable: "Comme Macron aux Gilets Jaunes"! A savoir donc: "Circulez, il n'y a rien à voir!" Quoi? Comment? Il compare donc Macron au "Maître du monde"?

Alors de deux choses l'une: ou bien il parle du Dieu de la Torah et des prophètes, et dans ce cas c'est un blasphème épouvantable qu'il a énoncé en comparant Macron à ce Dieu-là. Ou bien il parle de Lucifer le Maître du monde, Lucifer incarné sur terre par les faux juifs maître du monde évoqués plus haut, les Rothschild, les Rockefeller et j'en passe, et là ça se comprend! En effet, Macron est leur marionnette, et leur marionnette répond aux Gilets Jaunes comme ces maîtres du monde leur répondent aussi, avec grand mépris! Et pour moi, la seconde option est vraiment le moindre mal, et c'est la vérité qui sort enfin de leur bouche de qui est l'Esprit du Talmud.

Corollaire de cela, ce rabbin dit quelque chose d'encore plus choquant sur la Shoah. Il dit en gros que la Shoah est le chèque donné au "Maître du monde" qui permet à Israël de commettre à peu près tous les péchés, sans être réprimandé par le "Maître du monde" en raison du prix payé. Terrible propos et un autre grand aveu de ces faux juifs.

En clair, il est en train de dire que les démons de ces faux juifs devenus le peuple élu du Diable depuis 2000 ans quand ils ont livré Jésus le Roi des Juifs au pouvoir romain en disant que désormais ils n'ont pour roi que César (Jean 19: 8-22), oui ce rabbin est train de dire qu'après ce sacrifice satanique d'il y a 2000 ans, après le sacrifice du Messie offert à Lucifer le grand César de Rome, au lieu de se repentir, de réparer cette grave faute (Matthieu 23: 37-39), et de revenir de manière légale sur la terre dont ils ont été chassés par Rome, pour revenir de nouveau sur cette terre sans le repentir nécessaire, ils ont sacrifié des millions de juifs au "Maître du monde", à Lucifer donc!

C'est absolument horrible, c'est inentendable! Ils accusent le monde entier d'"ansémitisme" entre autres, ils n'ont que le Shoah à la bouche, ils accusent donc le monde d'un mal qui en réalité vient d'eux, est provoqué par les démons juifs ou ceux parmi les juifs, qui sont des démons nés humains, qui ont donc sacrifice des millions de juifs à Lucifer pour accomplir leurs projets talmudistes!

Autrement dit, de la bouche même de ce rabbin, ils ont payé un chèque à Lucifer le "Maître du monde", chèque qui est le prix du sang de millions de juifs sacrifiés pendant la Shoah, et ce pour avoir le droit de tout faire sur la planète. Ils peuvent par exemple massacrer les palestiniens, faire leurs politiques des territoires occupés, etc., et si l'on bronche, ils vont brandir le "chèque": "Shoah!", et on n'a plus qu'à se taire! Ils font le projet du "Grand Israël", le projet NEOM, le projet du Nouvel Ordre Mondial, etc., et on doit regarder sans rien dire, on doit accepter sans broncher, car si on ouvre les lèvres, il leur suffit de dire: "Chèque!", c'est-à-dire "Shoah!", et alors c'est le laisser-passer, on n'a plus qu'à scotcher ses lèvres....

Cette idée qui ressort des propos de ce rabbin (qui n'est pas que la sienne, loin de là, mais c'est toute une doxa, que d'autres aussi expriment d'autres manières, comme par exemple le rabbin Touitou mais aussi Ron Chaya), cette idée donc, j'ai entendu aussi l'intellectuel athée juif Shlomo Sand la dénoncer (un homme qui soit dit en passant revendique la citoyenneté israélienne, mais renonce à sa judéité, qui selon lui ne peut qu'être synonyme de religion du judaïsme), un intellectuel gauchiste avec lequel je ne suis pas forcément d'accord sur tous les points, mais qui a vu très juste sur beaucoup de points de la civilisation juive. Lui condamne l'argumentaire "Shoah!" (qui très souvent justement est le non-argument) avec beaucoup plus de dérision, d'"humour d'un agacé", en résumant cet "argumentaire" par: "Shoah! Shoah! Shoah!". L'"argument" unique donc, qui tue tout débat. Quand l'interlocuteur ou l'interlocutrice avance cet "argument": "Shoah! Shoah! Shoah!", on doit cesser immédiatement toute critique, toute discussion, et courir très vite au Mur des Lamentations pour y verser des larmes...

Rav Dynovisz dit donc dans son enseignement sur le mal, enseignement qui est un chef d'oeuvre de torsions, de contorsions, d'inversions, de perversions, l'art même de tirer les chauves par les cheveux, de transformer n'importe quel mal ou crime en vertu, oui il dit qu'Israël ou les juifs ont payé le prix fort et un grand chèque au "Maître du monde", pour revenir en "terre promise", où ils pourront faire à peu près tout, car le "chèque" couvre tout. Pour cela donc, dit-il, la Shoah a été un grand mal pour un grand bien.

Une autre trè étrange idée qu'il a professé est que toutes les fois où dans l'histoire des juifs ils se sont trouvés devant un personnage (comme par exemple Amalek, Nabuchodonosor, Hitler, etc.) ou un peuple qui voulait exterminer les juifs ou qui les haïssait profondément, c'est parce que ce personnage ou ce peuple avait en lui quelque chose qui appartient aux juifs, qu'il leur a volé, qu'ils veulent reprendre, et qu'il ne veut pas, d'où sa haine ou son hostilité....

L'art même pour le "peuple juif" de se dédouaner de toute faute. Exit toute notion de faute contre Dieu, contre l'Eternel, qui vaut au peuple de Dieu pécheur la punition divine. Exit par exemple les péchés du culte du Veau d'Or, les péchés du culte de Baal. Exit l'abandon des Alliances au profit du culte de Satan, qui leur ont valu la déportation à Babylone. Exit l'idée que d'avoir livré Jésus de Nazareth au pouvoir romain est une faute grave, qui eut de lourdes conséquences. Mais non, mais non! Toutes les fois donc où les juifs se sont trouvés confrontés à un malheur, c'est parce qu'on leur a volé quelque chose, qu'ils voulaient légitimement reprendre et se heurtaient à cette hostilité. Et de ce malheur ou de ce personnage ou peuple hostile sort toujours le bien qui leur appartenait et qui était caché en lui. Chapeau! Chapeau melon! Qui dit mieux? Avec des arguments pareils je peux tout justifier dans l'Univers, et rien et absolument rien ne sera de ma faute!

C'est incroyable, je ne sais pas si ce rabbin réalise le vrai sens de ce qu'il a dit dans cette vidéo, notamment sur les maleurs du peuple juif, et la Shoah en particulier. Enseignement dont il semble si fier. Je le sais trop intelligent pour me dire qu'il n'a pas conscience de ce qu'il a dit, que ce n'est pas une doctrine talmudique ou kabbalistique cachée, sur laquelle ils commencent à lever un peu le voile. Et ce qu'on découvre sous le voile n'est pas beau du tout. Un chef-d'oeuvre de perversion de la pensée divine, la doctrine même du Diable.

Que l'on regarde donc cette vidéo qu'il a intitulée: "Rav Haim Dynovisz - Un cours incroyable: Mais qui est le mal?? -14 Juillet 2019" Très bonne question, rabbin, mais qui est le MAL ???, je mettrai quant à moi trois points d'interrogation, et même six, et même sept, à propos de cette question concernant notre monde et notre univers!

J'appréciais les enseignements de ce rabbin et d'autres,
car je croyais qu l'être qu'ils appelaient le "Maître du monde",
était réellement "YHWH" le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob:

YHWH

Le Dieu de mon cher Moïse (Exode 3: 13-15), les Dieu des prophètes,
le Dieu du Tanakh (Ancien Testament),
choses que je détaille dans la colonne de gauche ci-contre,
notamment dans la partie intitulée Lou et Brebis,
qui a vu le jour après les échanges avec une certaine "Rachel",
un des prénoms féminins bibliques de grande importance,
puisqu'il s'agit du nom de l'une des deux principales mères d'Israël,
autrement dit la femme préférée de Jacob, renommé "Israël" par Dieu,
car il a lutté contre Dieu ou plus exactement contre l'ange de Dieu.
Et aujourd'hui encore Israël lutte contre Dieu,
c'est plus jamais le Veau d'Or qui a supplanté YHWH le vrai Dieu,
et plus jamais l'ère des prophètes de Baal face au nouvel Elie,
et Elie, le prophète spécial dont le nom signifie: "Mon Dieu, c'est YHWH".
Ce sont les prophètes de ce genre, qui sont aussi ceux du genre de "Moïse",
qui expliquent au monde le sens du nom de DIEU (Exode 3: 13-15),
ou qui rappellent ce sens quand les humains l'ont oublié.
A Moïse Dieu dit que son nom est "JE SUIS",
et de manière plus détaillée le verbe ETRE à tous les temps:
"Je SUIS, j'ETAIS, et je SERAI" (Exode 3: 13-15),
ou: "Je SUIS l'Alpha et l'Oméga,
celui qui SUIS, et qui ETAIS et qui SERA" (Apocalypse 1: 8).
Aujourd'hui, c'est scientifiquement que ce nom est révélé,
et c'est la Science de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga.

YHWH, mon Dieu donc, comme le disent tous les Elie.
Mais "YHWH" le nom divin qu'Israël ne prononce plus,
car en fait, s'il le prononçait aujourd'hui et même au temps de Jésus,
s'il devait donc révéler le vrai sens du nom de son "Dieu" ,
il dirait tout simplement: "Lucifer", et même "Satan".
C'est ainsi depuis 2000 ans (Jean 19: 8-22),
c'est le secret bien gardé par les intéressés ou les connaisseurs.
Et voilà aussi la vraie raison pour laquelle au fil du temps
le nom de Dieu est devenu un nom Tabou, Secret, qu'on ne prononce pas.
Je croyais néanmoins que l'expression "Hachem"
qui le remplace et qui veut dire: "Le Nom",
ou encore l'expression "Le Maître du monde" dans la bouche des rabbins,
étaient différentes manières de dire "YHWH", le Nom qu'on ne prononce pas.
Cela faisait un certain moment que je soupçonnais
que cela pouvait ne pas être le cas, mais cacher autre chose.
Je donc de le comprendre avec cette vidéo sidérante du rabbin:

Vidéo de Rav Dynovisz, Qui est le mal?

Là j'ai compris ce qu'ils désignent par le "Maître du monde".
C'est maintenant clair, limpide comme de l'eau de roche...

Nous sommes en train de découvrir les secrets de la matrice. Les vies sacrifiées pour nourrir la matrice de leur énergie vitale. C'est le secret de la création de ce monde de Lucifer, de la création de cet univers de Lucifer.

A propos de beaucoup de choses, on devra maintenant poser à cette simple question que l'on se posait pas: "Qui m'empêche de savoir?", ou: "Qui rendait cela impossible pour moi?" Dans certains cas, on verra que la réponse, c'est nous-même. On s'interdisait des choses sans savoir qu'on se les interdisait, nous les rendions impossibles pour nous, sans savoir que c'est nous-même qui les rendions impossibles. Et alors on découvrira tout à coup que c'était possible. Mais dans beaucoup, beaucoup, beaucoup de cas aussi, on se rendra compte avec stupeur qu'il y a des forces occultes, visibles ou invisibles, que souvent on ne se soupçonnait pas, qui rendaient les choses impossibles, qui bloquaient des possibilités, qui nous empêchaient de connaître ce que l'on devait connaître, de savoir ce que l'on devait savoir, de pouvoir ce que l'on devait pouvoir....

Pour ma part et comme cas particulier important de ce que je viens de dire sur le phénomène d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance ou d'inscience, cela fait des années que je démontre que la science officielle n'est pas ce qu'elle devrait être, que c'est en fait une pseudo-science, qui a le chic d'appeler "pseudo-science" ce qui la remet en question. Inversion accusatoire donc. Le paradigme de l'Univers TOTAL, de DIEU tout simplement, est ce qui est le plus frappé par les forces d'ingnorance ici-bas. C'est ce qui est le plus caché, ce qu'il est interdit de savoir quand on apprend la science, c'est la connaissance rendue impossible ici. Mais libérer cette Science, c'est se donner la clef pour ouvrir progressivement toutes portes fermées, autrement dit tous les phénomènes d'inconnaissance, d'insavoir, d'inscience. Des facultés bridées par les esprits de Négation (diables et démons visibles ou invisibles) se débrident petit à petit...

Je le rappelle, j'entends par "Univers TOTAL" par définition "L'Ensemble de TOUTES les choses et de TOUS les êtres", l'Ensemble Suprême donc, l'Etre Suprême. Et ce qu'il faut comprendre (et c'est là où se trouve le coeur même et la spécificité du nouveau concept), c'est que dans cet Ensemble, de par sa définition même, TOUTE chose existe et le contraire de toute chose aussi, TOUT être existe et le contraire de tout être existe. C'est ce que j'appelle le Théorème de l'Existence ou la Loi de la Réalité TOTALE, qui découle immédiatement de la définition même de l'Univers TOTAL. Autrement dit, ce Théorème ou cette Loi est synonyme d'Univers TOTAL:

Théorème de l'Existence, Loi de la Réalité TOTALE

On a osé qualifier le Boson de Higgs de "particule-Dieu" ou "particule de Dieu", parce que c'est ce boson qui donne leurs masses aux "autres particules de l'univers", dit-on, mais il faut alors relativiser et préciser: aux "autres particules de NOTRE univers", car NOTRE univers est "massique", autrement dit il est "matériel", il apparatient à une famille d'infinité d'univers de ce type, et rien et absolument rien n'oblige un univers à n'être que de ce type!

Le Théorème de l'Existence ou la Loi de la Réalité TOTALE, garantit qu'il existe une infinité d'univers qui ne sont pas matériels, qui obéissent à d'autres lois que celles que nous connaissons, comme par exemple les lois de la relativité d'Einstein ou de la physique quantique. Notre univers est "einsteinien" en ce sens que son espace-temps est de type "3+1", ce qui veut dire trois dimensions spatiales, la quatrième étant appelée le temps. Mais là encore absolument rien n'oblige un univers à n'être que type einsteinien, c'est-à-dire à n'avoir que 3 dimensions d'espace et 1 dimension de temps. Un univers peut être par exemple de type "4+1", ce qui veut dire qu'il a 4 dimensions d'espace, la 5ème étant appelée le "temps". L'espace-temps de ces univers a donc 5 dimensions (le nôtre ayant donc 4).

Les univers einsteiniens, c'est-à-dire qui sont des types du nôtre, sont des sous-univers des univers de type "4+1", ce qui veut dire que pour ces univers, tout notre espace-temps à 4 dimensions est juste ses 4 dimensions spatiales. Cela veut dire aussi que vu d'un univers "4+1" duquel le nôtre "3+1" est un sous-univers, toute l'histoire de notre univers, son passé, son présent et son futur, est vu dans sa globalité, et géré dans son intégralité, car tout y est au présent!

Pour comprendre cela, il faut imaginer par exemple des êtres vivant en 2 dimensios spatiales, donc coïncés dans un univers à deux dimensions, appelé communément un "flatland". Pour ces êtres donc, leur réalité est de type "2+1", ce qui veut dire que c'est la troisième dimension qu'ils appellent eux le "temps". Mais pour nous qui vivons dans une réalité einsteinienne, de type "3+1" donc, la dimension que ceux des "flatland" ou univers "2+1" appellent le "temps", c'est juste pour nous la troisème dimension de l'espace, que nous, nous avons la chance de pouvoir voir dans son intégralité.

Il suffit par exemple de voir la vidéo suivante du scientifique Stéphane Durand, pour réaliser la logique des dimensions et des espaces-temps, qui est simple comme boujour, si simple qu'on se demande pourquoi on ne nous a pas expliqué les choses ainsi depuis la maternelle....

Cette vidéo, intitulée "Espace-temps", est un vrai bijou de la science. La science simple, qui va à l'essentiel, qui explique ce que l'on doit vraiment comprendre avant d'entrer dans des calculs barbants. Lors des discussions entre certains du groupe de scientifiques allemands exfiltrés par les USA lors de l'opération Paperclip après la seconde guerre mondiale, notamment les scientifiques s'occupant de la fabrication de la bombe atomique, ils en venaient quelques fois à des questions philosphiques, de sens. En l'occurrence ici il s'agit des relents des discussions houleuses de l'école Copenhague (qui pour moi est le début de la fin de la vraie science), école avec laquelle Einstein lui-même n'était pas d'accord, qu'il a tenté comme il pouvait de contredire, comme aussi Podolsky et Rosen, mais devant laquelle il dut finalement s'incliner, à contre-coeur. Mais école défendue par les Etienne Klein, qui prétendent comprendre la pensée d'Einstein et le genre de scientifiques qu'il était. Dans les discussions de ces scientifiques Paperclip, on rapporte une citation attribuée à Richard Feynman, mais qui ne lui ressemble pas tellement, à savoir l'injonction violente à un collègue: "Shut up and calculate!" ("Fermez-la, et contentez-vous de calculer!").

A mon avis, c'est quelqu'un d'autre qui l'a dit, mais bon, là n'est pas le but de mon propos ici. J'entends faire comprendre que cette phrase, peu importe quel scientifique l'a prononcée en premier (car elle a bel bien été prononcée), reflète non seulement l'esprit de l'école de Copenhague qui domine la physique quantique, la physique en général et les sciences actuelles, montre qu'on se préoccupe moins de comprendre la nature et le sens des choses, que de faire des calculs savants pour atteindre un but dit "concret", en l'occurrence réussir entre autres la fabrication entre autres de la bombe atomique pour les USA. De nos jours, le souci preincipal est d'atteindre les buts techologiques, d'accomplir le projet hégémonique mais aussi de grand business derrière. DIEU, la nature et le sens des choses, ce n'est pas le souci premier des sciences gouvernées par cet esprit résumée par: "Shut up and calculate!".

Et quand on a l'air de s'intéresser au sens, c'est en réalité un autre projet qui se cache derrière: maintenir le monde dans l'ignorance de la réalité de l'Univers et des choses, connaissance qui est réservée à des initiés de cercles occultes, comme on le verra par la suite. C'est ainsi que j'ose comprendre l'image de ce scientifique Stéphane Durand qui a derrière lui un tableau rempli de formules super kabbalistiques..., mais dont le plus important message scientifique se trouve ailleurs, dans ses planches et illustrations et formules aussi simples d'efficaces, ainsi que dans ses explications orales.

Stéphane Durand, Espace-temps 1

J'ai noté que plus d'un scientifique adpote la même attitude
de dire des choses simples mais avec derrière un tableau
rempli de formules super kabbalistiques qui ne sont compréhensibles
que pour les initiés aux obédiences académiques...
Et on verra plus loin que je n'emploie pas ce langage maçonnique par hasard...

A ce sujet on note deux états d'esprit très différents:
il y a les scientifiques pour qui ces formules servent à mystifier le profane,
à se donner l'air de "dieux" comprenant les secrets des "dieux",
à imprimer chez ceux qui regardent le respect et les écraser de leur notoriété, etc..
Mais il y a une autre attitude ou motivation, très différente,
qui est la triste vérité que pour la communauté scientifique,
on n'a pas l'air d'un scientifique, si, comme moi,
on tient surtout un discours de sens, et on n'affiche que des formules très simples.
Autrement dit, l'idée ou la tradition académique installée,
qui est que si c'est trop simple, que si l'on ne voit pas les symboles
des intégrales simples, doubles ou triples, les symboles des dérivées partielles,
ainsi le symbole du gradient, du lapacien, du Hamiltonien et autres,
comme on le voit sur le tableau derrière Stéphane Durand,
alors ce ne serait pas la vraie "science", ce ne serait même pas de la science.
Même sincère et humble, un scientifique doit donner des gages à ses pairs,
montrer qu'il est du cercle des notables, de l'aréopage acédémique.
Même si au fond on est humble, c'est très tentant, très valorisant.
A ce propos aussi l'attitude est très comparable à celle des rabbins juifs,
comme par exemple les rabbins talmudistes et kabbalistes qui opèrent sur Youtube.
On note ce souci presque pathologique de donner des gages qu'on est un "vrai rabbin",
de montrer que l'on respecte la "tradition des pères",
avec des phrases du genre: "Nos pères disent que...", "Nos pères enseignent que...", etc..
On doit se référer aux grands classiques du Talmud, mais aussi à la Kabbale,
on doit parler du Zohar, de la Guemara, de la Mishna, et j'en passe,
quitte à forcer les traits dans un attitude très pharisaïque,
destinée plus à envoyer un signal permament aux paires et à la communauté,
à montrer que l'on sait, que l'on est savant, que l'on est un vrai rabbin,
bref à donner une notoriété et un crédit à ce que l'on dit,
que par une réelle nécessité de mentionner la source de la connaissance exposée.
Cela va à l'encontre du principe du rasoir d'Occam qu'on peut résumer par:
"Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?"

Mais dans la réalité, en religion, en science ou ailleurs, la règle est:
"Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?"
Et moi-même, en évoquant le principe du rasoir d'Occam,
je n'ai pas choisi le plus simple, j'ai succombé à la tentation de faire compliqué,
car en fait la loi fondamentale, très simple, en cause ici est celle-ci:
Les vérités générales, universelles, sont forcément plus simples que les vérités spécifiques,
car alors on n'énonce que les caracéristiques communes des choses,
qui sont forcément en nombre plus restreint que les caractéristiques d'une chose donnée.

Fort heureusement donc, pour comprendre l'espace-temps,
nul besoin de formules compliquées,
et Stéphane Durand n'a nullement eu besoin d'en utiliser.
qui ne servent que quand on veut étudier des objets très particuliers de l'Univers,
comme par exemple les "trous noirs", les "trous de ver", les "étoiles à neutrons", etc..
C'est une règle très générale: plus l'étude porte sur des objets spécifiques,
plus elle est complexe et nécessiste des outils complexes.
Mais plus l'étude porte sur les concepts généraux et fondamentaux,
plus elle est d'une simplicité biblique, enfantine,
compréhensible même pour des enfants de la maternelle si on y met de la bonne volonté...
Pour décrire par exemple à quoi ressemble un être humain,
donc pour décrire le prototype de tous les humains, oui de TOUTE l'humanité!,
il suffit de faire ceci:

A quoi ressemble un humain 1: Père, Mère, Fils, Fille

Et encore c'est pour décrire le modèle: Père, Mère, Fils, Fille,
qui est déjà plus spécifique, donc est plus complexe.
Mais pour dire juste les caractéristiques physiques très générales
d'un humain ou d'un humanoïde,
ceci suffit très amplement, comme le ferait un gosse de la maternelle:

A quoi ressemble un humain 2

Pas besoin donc de formules compliquées, de talents artistiques spéciaux.
Avec ça donc, on a décrit les traits généraux de tous les humains, de toute l'humanité.
Mais par contre, pour faire le portrait d'un seul humain, par exemple Stéphane Durand,
ou pour faire comprendre à quoi il ressemble lui seul,
de sorte qu'on ne confonde pas sa description
avec Stéphane Dupond ou Stéphanie Dupont,
alors là c'est bien plus compliqué, ce n'est plus du niveau de la maternelle...
Ainsi donc, plus les choses sont fondamentales, générales, universelles,
plus elles sont SIMPLES, d'une simplicité biblique,
elles sont compréhensibles même pour des enfants de la maternelle, si l'on explique bien!
Mais plus elles sont spéciales ou spécifiques, plus elles sont complexes,
puisque justement elles doivent faire valoir des caractéristiques qui leurs sont propres
et qui les distinguent des autres choses de l'Univers.
Et plus le nombre de choses à différencier est grand,
plus donc les éléments particuliers à indiquer pour les différencier est grand aussi.
Ainsi, aussi étonnant que cela puisse paraître,
il est bien plus simple de décrire les lois générales de l'Univers TOTAL,
que de décrire les lois propres du moindre petit truc de l'Univers!
Si donc on fait par exemple une théorie censée faire comprendre l'Univers dans sa globalité,
mais qu'elle se trouve avoir besoin de symboles kabbalistiques et d'équations compliquées,
on peut être sûr d'une chose, soit on s'est très mal pris (les paradigmes sont mauvais),
soit c'est que ce n'est pas de l'Univers TOTAL qu'on parle, de la Réalité TOTALE,
mais d'un certain univers particulier comme le NOTRE par exemple,
et même seulement d'un certain petit truc de l'Univers TOTAL,
dans lequel nous sommes tout petits, minuscules, infinitésimaux,
bref, une certaine particule vue de l'Univers TOTAL, un Zéro, un Alpha,
mais qui comparée à nous qui vus de l'Univers TOTAL sommes encore plus insignifiants,
est tout un Univers, un Infini, un Oméga!

Echelles de la réalité, de l'Alpha et l'Oméga

C'est l'idée de la relativité... dans toute sa généralité!
Si une théorie de la relativité ne commence pas par exprimer
les vérités simples et très enfantines que je viens d'expliquer,
alors il ne faut surtout pas l'appeler la "relativité générale",
elle est encore très, très loin du compte!

Par exemple pour nous expliquer la question de l'espace-temps, des dimensions, etc.,
pas besoin donc de formules compliquées
comme celles sur le tableau derrière Stéphane Durand.
La preuve étant que pour nous expliquer l'espace-temps à 4 dimensions (4D donc),
lui et son tableau académique et "super kabbalistique" se sont effacés, éclipsés,
pour laisser place à cette égalité hyper simple digne vraiment de la maternelle...

Stéphane Durand, Espace-temps 2

Là, voilà.... Voilà donc tout ce qu'il faut comprendre de NOTRE espace-temps.
On a coutume de dire: "C'est simple comme 2+2 = 4".
Et là, l'affaire est vraiment aussi simple que: 3+1 = 4.
Et pas que NOTRE espace-temps, la formule générale des espaces-temps de dimension n,
avec n à partir de 1, la dimension 0 étant le point, à savoir: (n-1) + 1 = n.
Ce que je viens d'expliquer est un exemple
de ce qu'on appelle en mathématique une loi de récurrence.
Etant entendu que par définition un espace-temps de dimension 0 est le point,
et que l'on suppose avoir défini l'espace-temps de dimension n-1,
alors l'espace-temps de dimension n est donné par: (n-1) + 1 = n.
Là, juste pour succomber moi aussi un peu à la tentation de faire académique,
de faire compliqué, avec un jargon kabbalistique,
là où la vérité très simple et l'essentiel à comprendre est que:
Pour un être coïncé dans la dimension n-1,
la nième dimension est ce qu'il appelle, à tort, le "temps",
alors qu'en réalité, dans l'absolu, cette dimension est l'espace, comme toutes les autres.
Autrement dit, pour un être coïncé dans la dimension n,
la n+1ième dimension est ce qu'il appelle, à tort, le "temps",
alors que donc, cette dimension est l'espace, comme toutes les autres.
C'est la raison pour laquelle l'espace et le temps fusionnent pour faire l'espace-temps,
car le temps en réalité n'est qu'une autre facette de l'espace.
Le temps est une illusion en ce sens que l'impression du temps
est créée par le fait d'être coïncé dans dans une dimension inférieure,
donc d'être incapable de percevoir la dimension supérieure.
Comme la vidéo va le montrer, c'est le déplacement dans cette dimension
qui donne l'impression de l'"écoulement du temps".
Mais pourquoi les scentifiques dans leur grande majorité
ne disent pas les choses ainsi?
Pourquoi après des heures et des heures d'écoute
des conférences d'Etienne Klein le "spécialiste" du "temps",
je ne rapelle pas avoir entendu une idée pareille,
qu'en seulement 5 minutes j'ai plus que comprise avec Stéphane Durand?
Pourquoi donc cette omerta pour parler des dimensions ainsi,
et pourquoi, même en en parlant comme Stéphane Durand,
il doit nous ramener à la relativité d'Einstein,
comme si elle était la plus naturelle la plus obligée,
mais sans surtout préciser que nous sommes coïncés dans un univers de ce type?

En disant "NOTRE" espace-temps, ou "NOTRE" univers, etc.,
je relativise les notions à NOTRE réalité, pour faire donc comprendre
que rien et absolument rien n'oblige que la Réalité TOTALE se réduise à NOTRE réalité,
ou que NOTRE réalité, celle que nous connaissons, pouvons observer, mesurer, etc.,
soit prise pour la Réalité TOTALE, l'Univers TOTAL, l'Univers GÉNÉRAL.
L'un des problème est que quand on appelé "relativité générale"
une théorie dont la logique de relativité est encore très restreinte,
et guidée par les calculs compliqués comme ceux du tableau derrière M. Durand,
il n'y a plus de place pour une relativité encore plus générale,
qui est forcément plus simple et demande beaucoup moins de calculs savants.
Une telle "relativité" ultime est par exemple la Science de l'Univers TOTAL.
Mais parce qu'on ne voit pas les classiques formules kabbalistiques,
on ne la considère donc pas comme étant une vraie science,
la vraie science tout simplement, la Science de Dieu.

Mais on a fait de la relativité d'Einstein et aussi de physique quantique
de l'école de Copenhague, celle des Bohr, des Schrödinger,
des Planck, des Fermi, des Dirac, des Eisenberg et autres De Broglie,
une grande religion servie encore par des Etienne Klein
vu comme un "spécialiste" du "temps",
ainsi que tout un sérail et un aréopage
dont certains accomplissent leur prêtrise du Youtube,
cette religion qui pue la maçonnerie à des années-lumières,
et qui franchement en 2019 commence sérieusement à me taper sur le système...
Je ne dis pas cela contre Stéphane Durand, bien au contraire,
car en moins de 5 minutes dans sa vidéo qu'on verra bientôt,
il a expliqué plus la relativité que ces autres pontes
pendant des conférences de plusieurs heures parfois,
destinées plus à endormir les esprits et à les maintenir
sous l'autorité académique de ces grandes figures de la science luciférienne,
qu'à vraiment éclairer les esprits, à leur expliquer ce qu'est vraiment le temps,
l'espace, la matière, l'énergie, et ce en relation, à l'ère du numérique,
avec la notion de nombre et d'information.
*********

Si vous comprenez bien ce qui va être expliqué dans la vidéo qui va suivre, alors aussi vous avez compris un très grand secret de la Réalité et des choses. Mais alors aussi vous avez compris un problème fondamental des sciences actuelles, leur obstination à nous enfermer dans un univers einsteinien "3+1". Ils ont peur qu'on veuille s'échapper de cette prison ou matrice "3+1" (car le monde tridimensionnel est bel et bien une prison, ce qu'ils ne disent pas...).

Le mérite de Stéphane Durand, bien que prêchant le dogme de la relativité d'Einstein, est nous dévoiler subtilement la logique des dimensions et des espaces-temps, et en particulier de nous dévoiler la vraie nature et définition de la notion de "temps", à savoir tout simplement la manière dont un être donné perçoit la dimension suivante "n+1", quand il est coïncé dans un espace de dimension n donnée. En ce qui nous concerne nous sommes coïncés en dimension 3, donc c'est la quatrième dimension qui va nous apparaître comme étant le "temps". Suivons les explications de Stéphane Durand dans cette video très clairement intitulée "Espace-temps"...

Si donc vous avez bien compris ce qui a été expliqué dans cette vidéo (au besoin la revoir après les explications supplémentaires que je vais donner), alors aussi vous avez compris un très grand secret de la Réalité et des choses. Mais alors aussi vous avez compris un des problèmes fondamentaux des sciences actuelles, le problème de paradigme, et alors aussi vous comprenez la différence qu'est le paradigme de l'Univers TOTAL, la puissance de ce concept!

En écoutant les explications de Stéphane Durand, on écoute aussi en fait une "religion scientifique", un dogme, qui ne dit pas son nom. On a fait entre autres de la relativité d'Einstein une vraie religion, de même que la physique quantique actuelle, notamment l'école dite de Copenhague. Il y a d'autres écoles, notamment celle dite de Hugh Everett (physicien américain), encore appelée l'interprétaion ou école des "mondes multiples". Celle-ci re rapproche plus de la vérité, c'est-à-dire du paradigme de l'Univers TOTAL. C'est juste un saut de puce comparé au surpuissant paradigme de l'Univers TOTAL, mais comparé à elle, l'interprétation de Copenhague (l'école dominante) est elle-même un saut de puce, une toute petite vérité dont on a fait toute une religion!

On peut compter par exemple sur l'"einsteiniste" Etienne Klein entre autres, pour être un des grands prêtres de la religion "einsteiniste", qui est pour la science ce que la Kabbale ou le Talmud est pour la religion en général. Il n'est pas du tout exagéré de qualifier l'ensemble des sciences actuelles de sciences talmudiste, kabbaliste ou maçonnique. Ou de dire que l'ensemble des sciences actuelles est la partie académique du Talmud, de la Kabbale, de la Franc-maçonnerie. Il suffit de voir les grands prêtres tels qu'Etienne Klein, pour comprendre que les sciences actuelles, comme tous les autres domaines, sont prises discrètement en otage et ce depuis fort longtemps (au moins 2000 ans), par quelque chose qui n'est pas la science, quelque chose de très occulte, quelque chose qui est très kabbalitique et très cabalistique...

Je sais, on va encore dire "anti ceci", "anti cela", oui je suis "antimatière", "antigravitation", "anti boson de Higgs"... J'explique pourquoi, je montre que nous sommes victimes encore d'arnaques, de paradigmes officiels enfoncés dans les crânes pour cacher la Réalité des choses.

J'aime Albert Einstein, un scientifique sincère. Mais je n'aime pas la religion qu'on a fait de sa théorie de relativité. Einstein lui-même s'est tenu à l'écart du judaïsme, du Talmud et de la Kabbale, ce qui n'empêche pas plus d'un talmudiste ou kabbaliste de voir en lui un grand symbole du "genie juif". On le présente souvent (notamment dans la France athée ou "laïque" ou maçonnique ou luciférienne) comme agnostique, et des athées voient en lui volontiers un athée (eh oui, chacun veut tirer ce génie à lui, le présenter comme étant dans son camp...). Alors que de mon point de vue Einstein est simplement areligieux, sans être ni un agnostique et encore moins athée au vrai sens de ces termes.

Quelqu'un qui dit: "Dieu ne joue pas aux dés", ou qui, quand on lui demande ce qu'aurait été sa réaction si les observations astronomiques n'avaient pas confirmé sa théorie de la relativité générale, répond: "Cela aurait été dommage pour Dieu", n'est pas un athée comme un Michel Onfray par exemple, et n'a rien à voir non plus avec un agnostique classique. Einstein avait sa vision de Dieu, celle de "Dieu-Nature", proche du panthéisme de Baruch Spinoza, un autre juif, persécuté dans sa communauté, pour ne pas épouser les doctrines talmudistes ou kabbalistes.

Baruch Spinoza et Albert Einstein

Je vois Spinoza et Einstein comme étant des sortes de précurseurs de la vision scientifique de Dieu qui est la mienne aujourd'hui, à savoir l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. Il y a juste le concept d'Univers TOTAL qui leur manquait, et si Einstein n'était pas si aveuglé par les paradigmes traditionnels, s'il avait compris l'essence des travaux de son ami le grand logiciel Kurt Gödel (l'idée de Dieu qui y était sous-jacente mais qu'il n'a jamais osé publier de peur d'être accusé de théologie), ou s'il avait étudié les problèmes des fondements des mathématiques qui ont été révélés par les travaux de théorie des ensembles de Georg Cantor, encore un autre juif, s'il avait donc réfléchi à ces problème de logique et de fondements des mathématiques (donc aussi de fondements des sciences, puisque les mathématiques sont la reine des sciences), il n'y a aucun doute pour moi qu'Einstein aurait fini par aboutir à un concept équivalent à ce que je nomme aujourd'hui l'Univers TOTAL! Autrement dit, il aurait découvert la définition scientifique de DIEU!

Et de manière générale, cette idée: "Un peu de sciences éloigne de Dieu, beaucoup de science y ramène", partagée par Louis Pasteur, Francis Bacon et d'autres, est très véridique. Pas étonnant que la science scientiste, l'idéologie scientifique dominante, qui est en fait une religion qui ne dit pas son nom (et de nos jours le visage de cette religion cachée se révèle de plus en plus, à savoir la religion maçonnique), ne fasse pas beaucoup écho de cette vérité très ambarrassante pour cette idéologie.

La simple vérité est que tout vrai scientifique, tout vrai penseur, amoureux de la vérité, s'il réussit à échapper à toutes les chausse-trappes du Diable (c'est-à-dire de l'Esprit de Négation), aboutirait immanquablement au même terminus, à savoir l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. Il découvrirait donc DIEU. Ce qui ne veut pas dire nécessairement pratiquer une religion, rien à voir! Car justement le DIEU ainsi découvert est au-dessus de toute religion, il est universel.

Et une personne ayant abouti à cette découverte de Dieu n'est pas forcément anti-religieux, rien à voir non plus! Elle n'est pas non plus obligée de verser dans le bouddhisme ou le New Age, de devenir une adoratrice de la "déesse" nommée la physique quantique.... Elle est juste areligieuse, comme Spinoza, comme Einstein, comme moi, et comme bien d'autres personnes. Areligiosité qui n'a rien à voir avec l'athéisme, avec lequel les athées (les vrais, pas les ignorants qui se croient athées mais qui ne savent pas que l'athéisme est en fait une religion...) aiment souvent tout ramener. Tout le monde doit être comme eux, voir la société et le monde comme eux, vivre la vie comme eux, bref pratiquer leur religion maçonnique déguisée en "laïcité"...

L'areligiosité au sens où je l'entends, signifie simplement qu'on a un esprit universel, qui ne se laisse plus emprisonner dans aucune des prisons. Esprit universel qui va forcément avec Univers, comme avec Einstein. Son seul problème est que son Univers n'était pas TOTAL, c'est juste ce que j'appelle l'univers einsteinien. Avec donc l'Univers TOTAL, l'esprit universel baigne pleinement dans son paradigme, il a rencontré le Dieu universel. Avec ce Dieu universel, science, spiritualité et religion deviennent une seule chose. Elles étaient séparées parce qu'elles étaient dans leur enfance. Avec l'Univers TOTAL, elles atteignent enfin l'âge adulte, et dans cette ère, on ne sépare plus science, spiritualité et religion.

En effet, étymologiquement, le mot "religion" signifie "relier", mais "relier" à quoi? Justement au Dieu universel, l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. Et qu'est-ce c'est la spiritualité, au sens universel du terme, sinon simplement la relation avec le Dieu universel. Et la science, la vraie, c'est la connaissance de ce Dieu universel. Toutes ces notions naguère séparées se rencontrent donc en l'Univers TOTAL, et deviennent désormais une. Rien à voir donc avec l'agnosticisme, et encore moins l'athéisme, mais alors là, absolument rien à voir!

L'areligiosité, malgré le préfixe privatif "a" comme dans "athée", qui donne l'impression de négation, est en fait un concept positif. Le mot "athée" est une négation de quelque chose de positif, à savoir l'idée de "Theos", à savoir de "Dieu". Autrement dit, l'athée nie la Transcendance, tout ce qui est synonyme de "Dieu", serait-ce l'Univers TOTAL ou le Dieu d'Einstein. C'est cela le problème. Tandis que le mot "areligieux" nie plutôt tout ce que la religon peut comporter de mauvais, d'irrationnel, de croyance aveugle, de fanatisme, etc.. La négation exprimée par le préfixe "a" vise plutôt le négatif, et pas le positif, à savoir la relation avec la Transcendance, la spiritualité, quoi. Au lieu donc du mot "areligiosité", je pourrais parler plutôt d'"universalité", mettant ainsi en évidence le positif que j'entends exprimer avec cette notion.

L'areligiosité signifie donc simplement qu'on ne pratique aucune des religions établies, qu'on n'a aucune intention d'en fonder une, et que l'on n'est pas non plus anti-religieux, car tout n'est pas mauvais dans la religion. On est contre ce qui est mauvais, c'est tout, et ce quelle que soit l'idéologie de laquelle ce mauvais émane, le système de pratiques duquel cela vient. Il découle de cela que, aussi paradoxal que cela puisse paraître, un esprit universel peut tout à fait être un esprit biblique! On a aussi (et le "on" est le Diable, c'est-à-dire l'Esprit de Négation du Dieu universel) savemment confondu Dieu et religion, Bible et religion. Mais non. Parler de Dieu ou défendre la Bible ne signifie pas défendre une religion mais simplement la vérité universelle.

Cela concerne aussi la franc-maçonnerie, et de nos jours de plus en plus elle d'ailleurs. Et dans l'ombre de la franc-maçonnerie on trouve tout ce qu'en leur temps aussi Spinoza et Einstein ont poliment rejeté et notamment Einstein, à savoir le judaïsme, la Kabbale, le Talmud, etc., en disant: "Non, merci. Je suis juif, j'aime mes racines juives, je vous aime mes frères, mais ça, trop peu pour moi...". Il ne s'agit donc d'un rejet radical, mais poli, polissé, car à l'époque c'était très difficile de se mettre à dos sa communauté, et même encore de nos jours. Et parce que nous avons l'avantage de ne pas être lié par des liens tribaux, des gens comme moi, même philosémite (mot qui veut dire qu'on aime le peuple juif, à cause de tout ce qu'il nous a apporté, la Bible, Jésus, etc., mot contraire donc à "antisémite", mais pour les radicaux de ce peuple, ne pas tout accepter de leur part, oser critiquer le moindre truc, c'est être "antisémite"... c'est comme ça...), oui même philosémite au point que mon nom de travail est "Hubertelie", c'est-à-dire "Hubert Elie"...), il y a des choses de cette culture et/ou issue d'elle que je n'accepte pas, quand même...

Et l'une des choses dans le monde liée au peuple juif, que j'accepte pas, c'est la franc-maçonnerie. Et justement parce qu'elle n'est pas d'essence juive! Car la racine de la franc-maçonnerie remonte à l'Egypte, témoin le symbolisme de la Pyramide. Et il suffit d'ouvrir la Bible, le livre de l'Exode, pour voir la relation entre le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob avec l'Egypte (Exode 3: 1-15) ou les "dieux" de l'Egypte (Exode chapitre 4). A commencer par Moïse, tous les prophètes de Dieu ont lutté contre les "dieux" des empires qui sont en fait les démons au service de Lucifer alias Satan le Diable, qui ne demandaient qu'à faire perdre aux juifs leur essence. Le veau d'or, les dieux Baal et leurs prophètes infiltrés dans le peuple, j'en passe des meilleurs. Et à la fin, il y a 2000 ans, les juifs ont livré leur Roi, Jésus de Nazareth, à l'empire romain, pour être crucifié. Ils ont solennelement choisi César (Jean 19: 8-22). Et là tout a basculé, ils ont perdu leur essence, ils sont devenu le peuple de César et des empires de Lucifer, en remontant donc jusqu'à l'Egypte.

De nos jours, c'est ce que veut dire la relation entre les juifs et la franc-maçonnerie, le Nouvel Ordre Mondial, l'empire de Pharaon de notre époque. Ce n'est donc pas être "antisémite" que de le dire, de la déplorer, bien au contraire!

Film Forces Occultes Initiation maçonnique

Film "Forces Occultes", inititaion maçonnique.
Francs-maçons pointant leurs épées sur l'initié...

Elie ou Hubertelie entend incarner l'essence juive que les juifs ont perdue depuis 2000 ans. La situation s'est donc inversé, paradoxalement, le nouveau Moïse ou Elie (c'est pareil, c'est le même Esprit Divin) n'est plus au sein d'eux, il n'a plus la peau juive, mais a l'âme. Et ce sont eux qui ne sont plus juifs, ayant perdu leur essence, leur âme. La franc-maçonnerie n'est donc pas leur essence, leur âme, ils ont maintenant l'âme égyptienne, l'essence égyptienne. A qui la faute? Et qui les empêche, avec Elie donc, de retouver leur âme? Le feront-ils? Malheureusement, chaque jour qui passe, l'espoir devient de plus en plus mince. Ils ont décidément plus que résolument choisi Lucifer, le Nouvel Ordre Mondial.

On enlève à la franc-maçonnerie la prérogative qu'elle s'est donnée d'être la référence dans tous les domaines, la "lumière" du monde, mais une "lumière" luciférienne. Autrement dit, une religion qui ne dit pas son nom, cachée jusqu'à présent dans ses temples et loges, maîtresse de tout et en particulier des sciences et des académies.

Académiciens, tenus et épées

Académiciens, tenues et épées...

Je n'aime pas du tout la logique et la structure académique actuelle, qui est tout simplement l'académie maçonnique. Une structure pyramidale dans laquelle en fait les académiciens et leurs tenues d'apparats et leurs épées, ne sont qu'une autre face à peine déguisée de la logique des loges et des rituels maçonniques.

Dans l'univers académique, on a juste remplacé les différents degrés de la Pyramide par les différents diplômes scolaires, collégiens, lycéens, universitaires. Et on a remplacé les notions de maîtres et de grands maîtres des loges maçonniques par les titres de professeurs, de "maîtres" ou "masters", de docteurs, etc., et au sommet la consécration d'"académiciens", d'"immortels" comme ils disent. Une logique maçonnique donc, une logique luciférienne, à peine camouflée. Depuis l'entrée à la maternelle jusqu'à la consécration d'académicien, si l'on y arrive, si l'on a la gloire luciférienne d'accéder au cercle restreint des "immortels", on suit en fait un parcours initiatique maçonique qui ne dit pas son nom, allant de degré de la Pyramide en degré de la Pyramide.

Et si, comme on peut le voir dans le film "Forces Occultes" largement repris dans la vidéo suivante, l'on est repéré comme un bon "élève" ou "disciple" de Lucifer, on se voit proposer d'entrer une loge ou un temple maçonnique proprement dite, qui n'est en fait que le saint des saints du grand Temple mondial de Lucifer. Autrement dit, on se voit proposer de faire partie de l'élite mondiale. Et pour ceux qui sont déjà de cette nature luciférienne ou satanique, on n'a pas besoin de leur proposer d'entrer dans le Temple. Ils y vont naturellement, et eux savent que les séparations que l'on fait des domaines de ce monde ne sont qu'artificielles, car tout en fait n'est qu'une prolongation des temples et des loges maçonniques.

Et comme le montre la vidéo aussi,
les forces d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance, d'inscience,
bref les forces d'invérité et d'ininformation
(pire que donc la désinformation ou la non information),
déploient toute leur énergie pour nier ce qui commence à se savoir...
Elles se livrent à une vraie inversion accusatoire,
faisant du fait de dire la vérité et même simplement de la chercher, un crime...
On y verra un journaliste de télévision, une youtubeuse missionnée, un professeur,
se livrer à une vraie intoxication des esprits, un lavage de cerveau,
tels des serpents d'Eden, la progéniture de Lucifer.
Nous sommes dans la grande Académie de Lucifer le Serpent d'Eden,
nous sommes dans les différents types de loges du Dragon de l'Apocalypse...

Dans cette logique, certains ont particulièrement la tête de l'emploi, ou la "génétique" de l'emploi, les portes de tous les temples et de toutes les loges du monde, au sens le plus général de ces termes que je suis en train d'expliquer, oui les portes dans tous domaines confondus donc, sont plus facilement ouvertes devant eux que pour les autres....

Je dévoile aujourd'hui la religion déguisée en sciences, et qui a pour but de nous maintenir bien prisonniers de l'univers einteinien "3+1". Je montre pourquoi la masse attribuée à l'action du boson de Higgs, n'est pas du tout une bénédiction mais une malédiction. Celles et ceux qui se battent pour perdre des kilos et être légers comme des gazelles, à défaut de voler comme des anges ou au moins comme des oiseaux du ciel, oui, de voler comme la Colombe du Saint Esprit (Matthieu 3: 13-17), sont d'avis avec moi que la masse est plus une malédiction qu'une bénédiction.

Je démontre la gravité... de la gravitation, oui la gravitation est très grave! C'est la grandeur physique qui exprime notre déchéance même dans la matière, notre chute dans les univers einsteiniens, les univers de type "3+1". Les êtres spirituels ne sont pas gravitationnels, ils ne sont ni gravitationnels ni antigravitationnels. Ils sont tout simplement non physiques, non matériels, ce qui ne veut pas forcément dire non réels, car la réalité n'est pas obligée d'être matérielle, gravitationnelle. C'est la religion scientiste, les dogmes et les paradigmes dans lesquels le monde a été maintenu prisonner depuis la nuit des temps, qui ont fait croire que la Réalité se réduit à la réalité matérielle, gravitationnelle. Le boson de Higgs n'est donc certainement pas la particule-DIEU, mais plutôt le "démon de Higgs" qui a "plombé" et plongé l'humanité dans la réalité massique, matérielle, gravitationnelle.

Terre déchue dans un Unives déchu

Depuis, on fait avec la masse, mais s'en libérer n'est pas la fin de la vie, mais bien au contraire le début d'une autre forme de vie, la vie spirituelle. Dans ses explications sur la gravitation et l'espace-temps, Stéphane Durand, qui pourtant a un penchant pour l'interprétaton de Hugh Everett, autrement dit l'interprétation des mondes multiples...

Expréience du chat de Schrödinger

La célèbre expérience de pensée du chat de Schrödinger généralement interprétée selon la classique école de Copenhague: avant l'observation, c'est-à-dire la mesure, le chat se trouve dans un état superposé "chat mort" + "chat vivant". Mais après l'observation, il y a "réduction du paquet d'ondes", dit-on, et on se trouve dans un seul des deux états: soit "chat mort" soit "chat vivant" et non plus dans une superposition des deux.

Mais dans l'interprétation des mondes multiples, les choses sont bien plus simples et bien plus logiques: Après l'observation, ils se forme deux univers, exactement comme une route qui se sépare en deux: dans l'un le chat est mort, et dans l'autre le chat est vivant. Cela veut dire simplement qu'il existe une infinité d'univers dans l'Univers TOTAL. Dans certains les choses sont d'une certaine façon, et dans d'autres c'est le contraire. Pour illustrer cette vision des choses, Stéphane Durand propose l'image suivante, qui est donc la vision selon l'interprétaion des mondes multiples:

Expréience du chat de Schrödinger Mondes multiples

Il hésite entre deux couvre-têtes: une casquette et un chapeau-melon. il prend sa décision et choisit l'un des deux couvre-têtes, mettons la casquette. Pour la vision classique des choses, à laquelle appartient l'école de Copenhague, seul l'univers où Stéphane Durand porte la casquette est la réalité, existe, l'autre éventualité qui est de porter le chapeau-melon tombant alors dans l'inexistence. Mais pour l'interprétaion des mondes multiples, cela veut dire simplement que le choix fait dans notre univers est la casquette, mais il existe un autre univers ou une autre face ou sous-réalité de notre univers, où le fait est le chapeau-melon, de sorte que les deux réalités coexistent.

Suivant cette vision si donc à un carrefour vous avez le choix entre: a) tourner à droite, b) touner à gauche, 3) aller tout droit, 4) faire demi-tour, dans la vision traditionnelle seule une des quatre options deviendra la réalité. Mais la vision des mondes multiples, il se crée quatre univers, dans chacun chaque option est la réalité, les autres semblant ne pas exister. Mais si l'on avait une vision globale des choses, simplement parce qu'on évolue dans une dimension supérieure à notre univers einsteinien, on verrait les quatre sous-réalités simultanément, et même on verrait une infinité d'autres réalités qui ne sont aucune des quatre.

Par exemple une réalité où l'on se gare en bordure de la route, si l'on est en voiture. Une autre où la voiture tombe en panne et on appelle un garagiste pour venir la chercher, et tout un tas d'autres éventualités qui peuvent se passer sans être l'une des quatre. C'est ainsi par exemple qu'il existe une infinité d'univers einsteiniens où l'issue de la seconde guerre mondiale a été complètement autre, où par exemple c'est Hitler qui a largué la bombe atomique et a gagné la guerre. Cette vision des mondes multiples est plus près de la vérité tout simplement parce qu'elle est plus confome au Théorème de l'Existence ou Loi de la Réalité TOTALE, qui dit que l'Univers TOTAL est l'Ensemble de TOUTES les choses et de TOUS les êtres, donc toute hose existe dans l'Univers TOTAL et le contraire de toute chose aussi. Toutes les configurations existent, tous les cas de figure existent.

Les paradigmes traditionnels considèrent que la vision des mondes multiples violeraitle principe du "Rasoir d'Occam", qui est le principe de la simplicité. Selon les tenant des paradigmes classique, faire appel à plusieurs mondes au lieu d'un pour expliquer un phénomène ou interpréter une expérience donnée, ce serait violer la simplicité, introduire des complexités.

Mais en réalité, c'est exactement le contraire, ce sont les paradigmes actuels qui violent le principe du rasoir d'Occam, qui font des sciences d'une complexité kabbalistique et cabalistique, finalement pour expliquer des choses d'une simplicité biblique! Malgré les apparences, on ne fait pas appel une infinité d'univers pour expliquer les choses, toutes les choses, mais à un seul Univers, l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. Autrement dit: L'Ensemble de TOUTES les choses et de TOUS les êtres. Il a une structure fractale, ce qui veut dire une infinité d'univers, mais un seul Univers.

Pour comprendre cela, comparons par exemple la vision des nombre entiers naturels non nuls, selon deux paradigmes différents, et dire laquelle respecte le principe du rasoir d'Occam ou principe de simplicité. Le premier consiste à voir l'ensemble des entiers non nuls comme étant une infinité d'objets distincts: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, ... Habituellement, le premier objet est noté 0, et ces objets obéissent aux axiomes de Peano. Mais pour faire plus simple encore et ne pas pour l'instant entrer dans les subtilités du problème du 0, du "vide", etc., on commencera par 1, et chaque objet a un successeur, et tous ont un prédécesseur sauf 1 qui n'en a pas (sauf si on place un objet avant lui appelé 0, et dans ce cas c'est lui qui n'a pas de prédécesseur, ce qui revient finalement au même).

On postule donc l'existence d'une infinité d'objets distincts, sans qu'on sache de quoi ils sont faits et qu'est-ce qui fait qu'ils se distinguent. Si l'on veut expliquer leur nature et ce qui fait qu'ils se distinguent les uns des autres, on devra introduire de nouveaux concepts, de nouveaux axiomes, etc., ce qui met encore plus à mal le principe du rasoir d'Occamm.

Et maintenant, considérons un seul objet, noté U, et une seule règle, qui consiste à répéter simplement cet objet unique: U, UU, UUU, UUUU, UUUUU, UUUUUU, UUUUUUU, .... Ces différents objets ainsi formés, qui sont en nombre infini, mais qui sont la répétition d'un seul et unique objet U, sont un exemple de définition très simple des même nombres entiers naturels non nuls. On peut décider de les laisser tels quels, ou pour des raisons plus pratiques de décider de les nommer respectivement: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, ...

Mais cette fois-ci, contrairement au paradigme précédent, cette infinité d'objets ne sortent pas de nulle part, nous savons ce qu'ils désignent, à savoir les assemblages: U, UU, UUU, UUUU, UUUUU, UUUUUU, UUUUUUU, ..., qui sont tous formés d'un seul objet de base, à savoir U. Ce sont tous l'infinité des formes d'un seul objet U, ses différentes répétitions ou itérations. Et maintenant nous savons de quoi et comment les objets: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, ... sont faits, nous savons ce qui les différencie vraiment, intrinsèquement.

Dans le paradigme précédent, ce qui est les différenciait était juste leur ordre conventionnel, l'ordre dans lequel nous avons convenu de les placer. Nous avons décidé de placer l'objet "1" en tête, mais au fond, cela aurait pu être aussi "5", car ne sachant de quoi et comment les objets sont faits, rien ne nous permet de dire que c'est l'objet appelé "1" qui doit être plus en tête que l'objet appelé "5" par exemple.

Mais maintenant nous avons une raison absolue qui est le nombre d'unités "U" qui forme chaque objet, qui rend unique, et qui le distingue des autres. En vertu de ce critère, l'ordre s'impose naturellement aussi, il n'est plus artificiel ou conventionnel, mais naturel, absolu. Nous n'avons pas besoin non plus d'introduire artificiellement des axiomes ou des règles de calculs avec ces objets, car ces règles découlent de la nature et de la définition des objets eux-mêmes. Nous avons une infinité d'objets différents, et pourtant aussi fondamentalement un seul objet de base, à savoir U.

Et maintenant, deux deux paradigmes des nombres entiers naturels, lequel obéit le plus au principe du rasoir d'Occam, le principe de simplicité? Lequel est le plus économique? Lequel permet de démontrer plus de théorèmes avec peu d'axiomes au départ? Lequel a consisté à contruire une infinité de choses différentes avec peu de matériau au départ, un seul matériau même? La répose est évidente: c'est le second paradigme. Et pourtant, si l'on ne savait pas comment sont formés les différents objets, on pourrait croire que, pour faire l'arithmétique des entiers naurels, on introduisait une infinité d'objets distincts.

Mais en réalité on a introduit qu'un seul objet U, appelé aussi le nombre 1, qui se répète pour former tous les autres nombres, sans aucune exception. Il est plus simple et là encore conforme au rasoir d'Occam, de les former tous que de les former tous sauf un, ou de former certains et pas d'autres. Et pourquoi donc spécialement pas celui-là, ou pourquoi certains et pas d'autres? Pourquoi par exemple 3 et pas 4? Et pourquoi 4 et pas 5? Oui pour quelle raison les nombres s'arrêteraient-ils à à 4? Question apparemment banale, et pourtant c'est elle que l'on retrouvera sous la forme:pourquoi une Réalité "3+1" et pas aussi "4+1"? Ou "5+1", etc. ?

Et maintenant, quelle est la manière à partir de U, de définir l'objet Zéro ou "0", encore appelé l'objet Alpha? La réponse est fort simple: si l'on définit l'objet Oméga ou l'objet Infini, alors aussi la définition de l'objet Alpha ou Zéro en découlera facilement. Et la définition de l'objet Oméga, noté "U..." ou "Ω", consiste simplement à dire que c'est l'ensemble des objets: U, UU, UUU, UUUU, UUUUU, UUUUUU, UUUUUUU, .... Autrement dit, leur Ensemble, qui revient à dire que l'on répète U indéfiniment ou une infinité de fois, est par définition l'objet Oméga, noté donc "U..." ou "Ω".

Dans la vision classique, en théorie des ensembles, c'est ce qu'on appelle l'axiome de l'infini. Cet axiome de l'infini consiste à dire qu'il existe un ensemble dont les éléments sont les objets: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, ... autrement dit les objets: U, UU, UUU, UUUU, UUUUU, UUUUUU, UUUUUUU, .... On conçoit (et on a raison sur ce plan) que l'existence de cet ensemble infini est une évidence. Autrement dit, l'existence (au moins mathématique) d'un ensemble dont les éléments sont TOUS les entiers naturels (nous nous préoccupons dans un premier temps des entiers naturels non nuls).

Mais dans le nouveau paradigme, cet axiome de l'infini est tout simplement la définition de l'Univers TOTAL, l'Ensemble de TOUTES les choses. L'Ensemble est à la fois l'objets appelé U et l'objet appelé "U...". C'est logique, car étant l'Ensemble de TOUTES les choses, l'Ensemble dont toute chose est un élément, et étant lui-même une chose, il est donc élément de lui-même. Et d'autre part, étant UNIQUE de par sa définition même, il est donc l'unique chose à partir de laquelle toute autre est formée. C'est le principe du rasoir d'Occam dans toute son expression même! Car évoquer l'existence d'au moins deux objets élémentaires, par exemple deux objets appelés 0 et 1, ou O et U, etc., à partir desquels tous les autres sont formés, obéit moins au rasoir d'Occam que d'en évoquer un seul.

La nature UNIQUE de l'Univerq TOTAL impose d'évoquer un seul objet fondamental, l'Univers TOTAL lui-même. Car parler d'un second autre objet c'est parler d'un objet qui ne serait pas déjà dans le TOTAL, qui serait véritablement distinct du TOTAL, qui ne serait pas formé par lui et à partir de lui. On devra introduire des axiomes, des principes, etc., pour expliquer la nature et l'origine des deux objets O et U, ou 0 et 1, ou des deux objets U et Ω, si l'on part de ces deux-là. On aurait donc au moins deux objets distincts, sans que l'un soit formé à partir de l'autre, et sans qu'on sache exactement ce qui fait qu'ils sont différents. Cela amène plus de complications que de sortir simplement le rasoir d'Occam, et de dire qu'on a un seul objet fondamental, U, appelé aussi 1, qui forme tout, qui forme le Zéro ou l'Alpha, et aussi l'Infini ou l'Oméga.

C'est l'option la plus économique en axiomes, la plus simple et la plus élégante! L'Univers TOTAL est comme un Océan dont chaque goutte est l'Océan entier. Cette structure apparemment étrange et paradoxale est tout simplement ce qu'on appelle une structure fractale:

Univers TOTAL, Univers Fractal

Avec une telle structure et la logique qui va avec (la logique fractale, mais aussi de l'équivalence et du cycle), on n'a plus besoin de voir la Réalité comme étant faite de deux pôles séparés, l'infiniment petit d'un côté, et l'infiniment grand de l'autre. le premier étant le domaine d'une théorie nommée la physique quantique, et le second étant le domaine d'une théorie appelée la relativité générale. Mais comme on le voit avec la structure fractale, on a la même logique à toutes les échelles, de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Autrement dit, de l'échelle Alpha à l'échelle Oméga, en passant par l'échelle Un. Donc on aura une seule Science qui régit tout, ue seule Science dont toute autre est une spécialisation, et non pas une forêt des sciences plus ou moins séparées, chaque science traitant de son domaine, pouvant contre dire d'autres.

Mais revenons à nos dimensions et à Stéphane Durand. Tout ce que nous venons de dire, nous pouvons aboutir exactement aux mêmes conclusions, en ne raisonnant qu'avec la question des dimensions. C'est un tort de dre que la vision des mondes multiples ne serait pas économique en parlant du principe du rasoir d'Occam. Car par définition chaque dimension est une infinité de la dimension inférieure:

Dimensions

Une infinité de points (dimension 0) donne un segment ou droite (dimension 1). Une infinité de segments ou droites (1D) donne un carré ou plan (2D). Une infinité de carrés ou plans (2D) donne un cube ou espace (3D). Une infinité de cubes ou espaces (3D) donne un hypercube ou hyperespace (4D). Et ainsi de suite: une infinité d'espace de dimension n donne un espace de dimension n+1, et cette logique se poursuit indéfiniment. C'est ainsi la structure des dimensions, des univers, des mondes, qui est tout bonnement là encore une structure fractale. C'est la même structure fractale de l'Univers TOTAL, que l'on retrouve d'une autre manière. Quand on est coïncé dans une dimension donnée, la dimension suivante est alors ce qu'on appelle le temps:

espace-temps

Dans ces schémas, il faut visualiser le fait que
l'axe des abscisses x dans le cas de l'espace 1D par exemple,
glisse le long de l'axe vertical appelé t comme "temps".
Toutes les positions de l'axe x dans le temps
forment alors un espace-temps à 2 dimensions, qui est le plan de la figure.
Mais ce plan, c'est ni plus ni moins que l'espace 2D,
décrit par deux coordonnées (x, y), l'abscisse et l'ordonnée.
Pour un être vivant en 2D donc, la dimension appelée temps t
par l'être coïncé en 1D, est juste sa deuxième dimension d'espace y.
Si besoin, revoir la vidéo sur l'espace-temps de Stéphane Durand, que revoici:

L'être 2D n'appelle donc pas l'axe y le "temps",
il a une vision dans son intégralité de ce que l'être 1D appelle le "temps".
Comme Stéphane Durand l'explique dans sa vidéo,
l'être 2D est comparé à l'être 1D comme une sorte de "dieu" (c'est son mot)
vivant hors du temps, voyant le temps dans son intégralité.
Ce que donc l'être 1D découvre instant par instant,
ignorant par exemple ce qui va se passer des instants dans le futur,
l'être 2D par contre le voit, il a connaissance de toutes les évenualités.
Mais par contre, lui, étant coïncé en 2D, c'est la troisième dimension qu'il appelle le "temps".
Il faut voir son espace 2D comme glissant le long de la troisrème dimension,
ce qui forme un espace-temps 3D, mais qui pour un être 3D
n'est que la troisième dimension de l'espace, l'axe qu'il appellera par exemple z.
Pour lui, son espace 3D est décrit par trois coordonnées (x, y, z).
Il une vision et une connaissance globale de toutes les éventualités de l'espace 2D.
L'être 2D découvre ces éventualités ou événements instant après instant,
mais par rapport à lui l'être 3D est une espèce de "dieu" selon le terme de Stéphane Durand,
qui a connaissance de toutes les situations possibles et imaginables concernant le plan 2D.

La question est de savoir pourquoi nous coïnçons avc 3 dimensions de l'espace, pourquoi donc nous n'arrivons pas à concevoir une quatrième dimension perpendiculaire aux trois autres, comme avec le 1D et la 2D? Déjà, une erreur fondamentale est de parler en disant "nous". Qui nous? Qu'est-ce qui m'autorise à penser que tous les humains sont bridés, comme je le suis?

Mon expérience m'a amené à conclure que tous les humains ne vivent pas en 3D. Tous les humains ne voient pas les choses en 3D, certains voient et agissent en 4D ou plus, ce qui leur donne un pouvoir sur les autres. Je connais une personne sur Youtube, connue pour ses pouvoirs occultes, qui un jour a déclaré: "Nous agissons depuis la quatrième dimension sur la troisième dimension). J'ai toutes les raisons de penser que des humains ou des entités capables d'évoluer dans une dimension supérieure à 3, brident les autres et veillent à les maintenir prisonniers de la 3D.

Mais certains, parce qu'ils veulent cacher la réalité des choses ou simplement son ignorants, disent "nous", comme l'usage le veut, laissant croire que tous les humains sont logés à la même enseigne, que tout ce qui sur terre a comme nous une tête, un thorax, deux bras et deux jambes, a forcément les mêmes limitations que nous. Mais en fait on va trop vite en la besogne, il n'en est pas ainsi. Beaucoup d'êtres sur terre n'ont d'humains que l'apparence...

Je ne sais pas dans quelle mesure Stéphane Durant sait à propos de la nature de certaines personnes, si lui-même est bridé ou pas, comme moi. J'ai du mal à penser qu'un scientifique qui a compris à ce point la logique des dimensions ne se demandent pas pourquoi bizarrement nous sommes limités à 3 dimensions spatiales, 4 avec le temps. J'ai comme l'impression en ragardant ses yeux qu'il veut tient un discours scientifique officiel, mais nous donne des éléments de réfélexion pour que nous même déduisions ce que nous devons déduire, brisions tous les murs d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance, d'inscience, en l'occurrence ici ce qui entoure la question des dimensions et du temps.

Les choses ne sont pas clairement et ouvertement dites ainsi, il laisse entendre que toute la Réalité, oui la Réalité TOTALE, se limite à "3+1": trois dimensions d'espace et une dimension de temps. Mais pourquoi donc, pourquoi cette étrange limite "3+1", alors que mathématiquement parlant, toutes les dimensions sont possibles, il est extrêmement facile de décrire un espace de n'importe quelle dimension "n+1" donnée, où n est n'importe quel nombre entier naturel.

Pourquoi alors, très bizarrement, nous nous trouvons physiquement limités à un espace-temps à quatre dimensions, à un univers einsteinien "3+1"? Autrement dit, pourquoi, très étrangement, la réalité mathématique et la réalité physique ne sont tout simplement la même réalité, donc une seule et même science? Autrement dit encore, pourquoi les espaces mathématiques et les espaces physiques, ne sont pas tout simplement les mêmes espaces, les mêmes univers, et que c'est seulement certains espaces mathématiques qui s'appliquent à la physique?

De même donc que nous voyons les plans ou espace "2+1" comme sous espace du nôtre, dans lequel la dimension 3 est vue dans so intégralité, de même aussi pour les êtres vivant dans une réalité "4+1", quand ils voient notre réalité "3+1" ou univers einsteinien. Notre quatrième dimension que nous appelons le "temps" est pour eux juste la quatrième dimension spatiale, qu'ils voient donc dans son intégralité, le passé, le présent et le futur. Depuis n'importe lequel des ces univers "4+1" duquel le nôtre "3+1" est un sous-univers, le nôtre est géré, il y prend naissance, il y évolue selon sa quatrième dimension que nous appelons, nous, le "temps", qui nous apparaît comme une flèche unique: passé-présent-futur.

Mais en réalité, vu de son sur-univers "4+1", il a une infinité de passés possibles, de mêmes que les présents et les futurs. Nous, nous ne voyons qu'un seul passé, qu'un seul présent et un seul futur, et nous appelons cet ensemble notre "histoire", notre "ligne de temps" ou "timeline", mais dans une dimension supérieure ils savent qu'il existe une infinté de passés, de présents et de futurs, et notre notre "histoire" ou "ligne de temps" n'est qu'une parmi d'autres.

Voilà donc entre autres pourquoi on n'a pas voulu que le monde comprenne la logique des univers, des dimensions, et les secrets du temps. On comprendrait alors la nature de notre univers et de notre monde, on comprendrait d'où nous venons vraiment, d'où nous sommes tombés, on comprendrait que notre monde, notre univers, n'est pas le seul univers, que cette vie n'est pas la seule vie, qu'il existe une infinité d'autres êtres vivant dans d'autres dimensions, dans d'autres univers, qui ne sont pas nécessairement notre univers "3+1". Nous devons faire ce qu'il faut pour aller dans des univers de dimensions supérieures...

Séparation des mondes

Cela revient exactement à dire que notre univers einsteinien, de type "3+1" donc, n'est qu'un parmi toute une infinité d'univers de ce type! Et vu d'un univers "5+1", n'importe quel univers "4+1" qui est un de ses sous-univers, n'est qu'un parmi une infinité de ses sous-univers "4+1"! Et ainsi de suite pour les univers "6+1", "7+1", "8+1", etc.. Tout univers de dimension supérieure est une infinité des univers de dimension inférieure. Ce que des êtres appellent le "temps" n'est qu'une dimension spatiale pour des êtres supérieurs.

L'Univers TOTAL est l'Ensemble Suprême, le plus grand Objet que l'on puisse définir scientifiquement: l'Objet-DIEU, l'Ensemble-DIEU, l'Univers-DIEU, l'Etre-DIEU, l'Alpha et l'Oméga. Si donc il existait dans les sciences actuelles un Théorème, une Loi ou un Principe équivalent à celui-ci, cela se saurait, et la science serait complètement autre! On parlerait de DIEU en mathématiques et sciences, on ne se demanderait pas s'il existe ou non, puisque le Théorème ou la Loi garantit de fait son existence! Non seulement on sait que DIEU existe, mais désormais, avec le Théorème de l'Existence, la Loi de la Réalité TOTALE, on sait que TOUTE chose existe dans l'Univers TOTAL, l'Ensemble de TOUTEs les choses de TOUS les êtres.

A commencer par l'Ensemble lui-même, on ne se pose plus la question de l'existence de quelque chose que ce soit, de quelque être que ce soit. On ne se demande plus par exemple s'il existe un univers autre que celui que nous connaissons, s'il existe des univers parallèles, divergents, convergents, ou tout types d'univers qu'on puisse imaginer, de toutes dimension que l'on veut. On ne se demande plus s'il existe d'autres vies que nous ou que les formes de vie que nous connaissons, s'il existe donc d'autres êtres que nous, etc.. C'est très simple: tout ce qui est mathématiquement possible existe physiquement. le Théorème de l'Existence, la Loi de la Réalité TOTALE, signifie donc simplement qu'on ne sépare plus désormais les mathématiques et la physique, les mathématiques décrivent des choses qui existent dans l'Univers TOTAL, mais que nous ne percevons pas forcément dans notre univers, car celui-ci est frappé par des forces d'ingnorance, d'insavoir, d'inconnaissance, d'insscience. Autrement dit, nous (et par "nous" je parle de gens bridés...) sommes bridés pour ne pas percevoir toute la Réalité, mais seulemnt une partie infime de la Réalité. Mais avec l'Univers TOTAL, nous recouvrons nos facultés.

Malgré donc les apparences, il est très profond et surpuissant ce concept que je désigne par ces deux mots simples: "Univers" et "TOTAL". Il aurait fallu mieux encore dire par exemple: "Ensemble-Univers-Réalité-Nature-Etre-TOTAL-DIEU", mettre à contribution le sens actuel de tous ces mots et d'autres (comme par exemple aussi "Nombre", "Information", "Energie", etc.), à prendre comme un seul mot, pour rencontre compte du grand concept que j'entends par "Univers TOTAL" pour faire simple. Aucun mot actuel ne possède bien évidemment à lui seul tous ces sens à la fois. C'est donc son sens. Et par la même aussi, nous mesurons le sens de la notion maintenant exprimée par les mots: ingnorance, insavoir, inconnaissance, insscience. Avec donc l'Univers TOTAL, cet handicap dû aux esprits de Négation est en train d'être éliminé.

NOTE: Ce site au grand gabarit d'affichage a été conçu à l'époque de la mode des grands écrans d'ordinateurs de bureau fixes ou des ordinateurs portables avec grands écrans (17, 19, 21 pouces). Mais nous sommes maintenant à l'époque des téléphones mobiles, de la mode ou de la philosophie du "TOUT smartphone".

Zombis smartphone

Il faut pouvoir tout faire avec... son téléphone, y compris le café... Le site ne s'affiche donc pas correctement sur vos petits écrans ou certains petits écrans, je le sais, et j'en suis très désolé.

Google m'enquiquine avec ça, pour mon référencement, mais je ne suis pas Google, je n'ai pas ses moyens, et simplement je n'ai pas les moyens de la plupart des structures de ce monde. Le Diable sait ce qui le dérange le plus en ce monde, et donc ce que lui et son système empêchent d'avoir les moyens (à commencer par une simple équipe) de travailler dans de bonnes conditions. Je ne demande pas des conditions optimales mais juste de travailler dans de bonnes conditions.

Ce qui pour la plupart des gens est banal est pour moi tout un exploit! Non pas que je n'ai pas les capacités, mais parce qu'elles sont drastiquement bridées (pour ne pas dire vampirisées par les forces obscures de ce monde), elles sont empêchées de s'exprimer ou d'être vraiment opérationnelles. C'est comme tenter de gagner une course de 400 mètres avec des boulets ou des entraves d'une tonne attachées à chaque pied et même aux mains.... Sans parler des chausse-trappes et des mines autour de tout ce que je fais et partout où je suis présent ou tente de faire quelque chose, comme Youtube, Facebook et plus généralement les réseaux sociaux. J'exagère à peine, mais c'est ainsi mon combat dans ce monde.

S'il y en a un pour qui toute moindre réussite est empêchée et relève du miracle, c'est sans doute moi... Ce site et son immense contenu, ainsi que sa programmation, sa réalisation informatique et technique (oui, tout son code, du contenu comme du contenant, son Gestionnaire du Contenu, en anglais "Content Management System" ou CMS), je le fais seul, de A à Z, avec mes petits moyens. Evidemment je n'ai pas implémenté les langages de programmation (HTML, PHP, CSS, JAVA, etc.), qui me servent à faire ce travail. On ne peut pas tout faire non plus... Mais, en vertu de l'adage "On n'est mieux servi que par soi-même", ce qu'on faire soi-même, il ne faut pas hésiter à le faire.

Si donc je pouvais implémenter même les langages de programmation et surtout si je pouvais le faire en un temps sufisamment court pour que la forme ne me prenne pas tout mon temps, au détriment du temps pour rédiger le contenu, je vous assure que je n'aurais pas hésité. Et même mieux, si je pouvais réinventer tout internet, pour qu'il soit autre chose que ce qu'il est, je n'hésiterais pas deux secondes! Encore mieux, si je pouvais récréer le monde entier, cet univers tout entier, pour qu'il soit enfin... normal, pour qu'il fonctionne comme il faut, selon les lois de Dieu, alors là je n'hésiterais pas deux nanosecondes! Ce serait autre chose que cet univers et ce monde de Lucifer, de Satan le Diable. Ce monde... talmudo-maçonnique!

Voilà en fait le problème, le fond du problème, tout le problème du monde et même de cet univers! Il ne s'agit donc pas d'un souci de réinventer la roue, de réinventer juste pour réinventer, de récréer juste pour récréer. Il ne s'agit donc pas du tout de prétention, de dire que le travail de tous ceux qui ont mis leur coeur et leur passion pour nous offril ce dont nous nous servons quotidiennement est un mauvais travail. Pas du tout! Pas du tout, absolument pas. Si c'est ainsi que vous comprenez mon propos, alors désolé, vous n'y êtes pas. Sachez que même les inventeurs du web, qui en toute sincérité ont travaillé pour rendre le monde meilleur, comme par exemple Tim Berners-Lee, ne "likent" plus leur création, ils déplorent ce que c'est devenu.

Tim Berners-Lee ne likent plus le web

Des gens comme Tim Berners-Lee, l'un des créateurs du web, se rendent comptent qu'ils ont été "bernés" en quelque sorte, si j'ose faire ce jeu de mots. Tout simplement, les forces obscures et le "côté obscur de la force", ont pris le contrôle de leur création, pour en faire autre chose. C'est le problème dont nous parlons.

J'ai donc fait ce choix d'ignorer les diktat pour des raisons d'indépendance. Ou en tout cas le plus possible, autant qu'on peut le dire en ce monde. Le choix de résistance à Lucifer et à son système, cela a un prix, cela fait beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de travail! Mais je le fais et de tout mon coeur, et cela POUR VOUS!

Ce site est placé sous le signe de la liberté, qui est de plus en plus précieuse, car menacée, liberté qui n'a plus de prix, par les temps qui courent. Et aussi ce site est placé sous le signe de la gratuité. Vous pouvez en effet facilement vérifier que non seulement ce site n'a pas de fonctionnalité d'inscription, mais surtout il ne collecte aucune information sur vous, pas mêmes les fameux cookies, qui sont d'usage général. Et en plus le site est GRATUIT, il ne vous réclame aucun don, il ne vous demande que d'apprécier son contenu.

Les injonctions de Google ou autres, et les chantages au référencement, m'importent peu. Mon unique souci, c'est vous, et je suis vraiment désolé que le site ne s'affiche pas comme vous le voudriez sur vos appareils. Si vous appréciez la Vérité (avec "V" majuscule), je vous prie de faire l'effort de lire le site sur grand écran, c'est-à-dire un écran d'ordinateur de 17 pouces minimum, pour un meilleur confort, ou 15 pouces au pire. Et n'oubliez pas, partagez!

Cliquez ici pour revenir au début de la page.