Couleur de U selon la catégorie

L'Univers TOTAL U
est l'Ensemble de toutes les choses.
IL a une Structure FRACTALE.
IL est le Paradigme d'une nouvelle Science :
la Théorie Universelle des Ensembles,
la Science de l'Univers TOTAL,
l'Univers-DIEU...

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Biologie  >  L'Univers TOTAL, l'Univers FRACTAL, l'Univers Vivant, le Grand Organisme!

L'Univers TOTAL, l'Univers FRACTAL, l'Univers Vivant, le Grand Organisme!

Il y avait la Vie selon les sciences qui nient l'Univers TOTAL, et il y a maintenant la Vie selon la Science de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU!

Le Grand Organisme, l'Univers FRACTAL, l'Univers-DIEU!

Les échelles de la réalité

Les échelles de la Réalité, les échelles des êtres.
L'Univers TOTAL, noté U, est l'Ensemble de toutes les choses, l'Oméga.
Il est l'Ensemble constitué par TOUTES les choses et tous les êtres.
De par sa définition même il est l'UNIQUE Ensemble, l'UNIQUE Etre, l'Etre TOTAL, l'Etre Suprême!
Et pour toutes ces mêmes raisons, l'Univers TOTAL est aussi l'Elément de toutes les choses, l'Alpha.
Cela veut dire qu'il est l'Unique Elément fondamental, l'Unique Constituant élémentaire
qui constitue TOUTES les choses et TOUS les êtres.
Il génère ou crée toutes les choses par simple itération de lui-même.
Il en est ainsi parce qu'il est UNIQUE, donc il n'a que lui-même pour tout générer.
Et il le fait en se répétant tout simplement: U, UU, UUU, UUUU, UUUUU, ...
(pour plus de détails, voir Générescence et Structure FRACTALE).
Cela veut dire aussi que toute chose dans l'Univers TOTAL jusqu'à l'Univers TOTAL lui-même
est de l'information pure, plus précisément de l'information unaire,
c'est-à-dire constituée d'une seule information élémentaire,
que nous notons U mais qu'on peut noter aussi simplement 0,
et qui est donc tout simplement l'Univers TOTAL.
Cette seule information se répète, se structure pour former TOUTES les choses!
Tout est donc de l'information unaire, l'Univers TOTAL est la grande Machine Informatique Vivante,
le Grand Organisme, le Cerveau de tous les cerveaux,
la grande Psyché, la grande Intelligence, le grand Esprit,
bref il est l'Etre appelé DIEU!
TOUT est dans Lui, Il est fait de TOUT, Il est fait par TOUT, Il est créé par TOUT,
et à l'inverse et surtout, Il est dans TOUT, TOUT est fait par Lui, TOUT est fait de Lui,
TOUT est constitué de Lui, il est la Nature et l'Origine de TOUT,
parce qu'Il est l'Unique, l'Alpha et l'Oméga!
Il est donc l'Origine, la Nature fondamentale, l'Histoire de l'Homme et de la Femme.
C'est cela qui compte avant tout et après tout, oui Il est la Vie, la Biologie!
Le reste est dans le meilleur des cas secondaire, la compréhension des détails.
Et dans le pire des cas, c'est du Pur Mensonge, quand on dit tout sauf cette Vérité fondamentale!
Mais avec cette Vérité sur l'Univers TOTAL, sur l'Univers-DIEU,
commence la vraie Science, la véritable Science de la Vie, la vraie Biologie...

Cette vidéo développe le thème suivant: L'Univers TOTAL: l'Origine et le But de la Vie
( cliquez ici pour accéder à toutes les Vidéos de l'Univers TOTAL le Nouveau Paradigme).
Découvrez l'Univers TOTAL le Grand Organisme, la vraie Origine de la Vie.

L'une de ces simples et grandes vérités est que l'Univers (en l'occurrence l'Univers TOTAL) a une structure fractale, le modèle qu'est l'Univers tout entier se répète en lui-même à toutes les échelles, de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Autrement dit, quand on voyage dans les profondeurs de l'Univers, toujours vers l'infiniment petit, on finit tôt ou tard par retrouver tout ce qu'on a rencontré dans l'infiniment grand ou à l'échelle ordinaire. A une certaine échelle, l'Univers à l'air vide, et pourtant tout y est! Et vu à une certaine échelle ou dans un contexte donné, il l'air sans vie, et pourtant il est peuplé de vies! Et vu à une certaine échelle, il a l'air d'être seulement comme une "grande maison" habitée éventuellement par des êtres vivants, mais qui n'est pas vivante elle-même. Et pourtant l'Univers TOTAL est un être vivant!

Atom Universe Eponge de Menger

De l'infiniment petit à l'infiniment grand, la même logique, la même structure fractale,
le même modèle de l'Univers TOTAL qui se répète et se reproduit indéfiniment.

Notre terre, notre "petite maison" à nous humains est tout un monde! Et pourtant, vue à l'échelle de la galaxie, elle est plus petite qu'une particule, plus petite qu'un point, elle est tout simplement du néant. A plus forte raison si on la compare à l'univers, et en dernier lieu à l'Univers TOTAL! Vues de la terre, les galaxies les plus lointaines sont elles aussi comme des particules, et pourtant ce sont des mondes ! Et notre terre, qui est du néant comparée aux galaxies, est un infiniment grand comparée à un atome, à une particule comme le proton par exemple. Et il n'y a absolument aucune raison de penser que cette logique s'arrête, bien au contraire!

Car les choses qui, vues à notre échelle, nous appelons des "particules" sont tout simplement d'autres mondes, d'autres univers, qui ne sont pas forcément gouvernés par les lois de notre échelle ou par les lois connues dans la physique actuelle. L'infiniment petit rejoint l'infiniment grand, il est toujours un autre infiniment grand. Et à l'inverse, l'infiniment grand est toujours un autre infiniment petit, comparé à un Univers d'ordre supérieur.

Il faut fonctionner tout simplement dans le paradigme de l'Univers TOTAL, et on comprend alors que tout univers possible et imaginable existe (voir le Théorème de l'Existence). On n'a plus à se demander "Qu'est-ce qui existe et qu'est-ce qui n'existe pas ?", "Qu'est-ce qui est possible et qu'est-ce qui n'est pas possible ?". Car toute chose existe dans l'Univers TOTAL, il a structure fractale, tout se répète indéfiniment et à toutes les échelles.

Molécule d'ADN, une générescence Cellule

La molécule d'ADN (image Wikipedia), un composant fondamental de la cellule.

La conséquence en biologie de cette structure fractale est que l'Univers est VIVANT, si évidemment c'est de l'Univers TOTAL que l'on parle! Il est un Organisme VIVANT malgré l'apparence de la non vie qu'il peut présenter à une échelle donnée. L'idée actuelle de la biologie selon laquelle l'Univers serait un ensemble non vivant dans lequel la vie apparaît par hasard est FAUSSE! Ce modèle biologique de l'Univers est ce que nous appelons modèle Univers-Maison. Avec cette vision des choses, les sciences actuelles (et la biologie en particulier) sont coupables de l'un des plus vicieux paradoxes dont on ne se rendait pas compte, le Paradoxe du Fumier. Un de ses corollaires un autre autre paradoxe tout aussi subtil et vicieux, est le Paradoxe du Fantôme.

L'un des problèmes dont la biologie actuelle a conscience est par exemple le problème de l'Oeuf et de la Poule. Les solutions qu'on pense avoir apportées à ce type de problèmes et d'autres sont de fausses solutions, car il s'agit de problèmes de paradigmes des sciences actuelles dans leur ensemble. L'unique solution à tous ces problèmes et de parler maintenant tout simplement de l'Univers TOTAL! Sinon, on tourne en rond, on résout un problème et on en crée sept à la place, plus pertinents encore! Ou alors on croit avoir résolu un problème alors qu'on n'a fait que le repousser plus loin, dans des domaines plus fondamentaux où il prend des formes encore plus vicieuses, plus difficiles à détecter!

Les images suivantes sont extraites de la vidéo ci-dessus. Observez-les bien et répondez aux simples questions après ces images...

A partir de l'image 15 (les images 15 à 24), nous sommes à l'intérieur d'un être vivant, d'un être humain, celui que montrent les images 12 et 13 par exemple. Mais en regardant ces images et en imaginant que nous sommes des êtres vivant à ces échelles, qu'est-ce qui nous permet de dire que nous sommes à l'intérieur d'un organisme vivant? Rien apparemment!

Et à partir de l'image 19, dans notre fabuleux voyage et plongée dans l'infiniment petit, nous commençons à retrouver le même genre de modèles qu'aux images 3 à 6 par exemple. D'où cette autre question pertinente: Qu'est-ce qui, en regardant ces images 3 à 6, nous permet de la même façon de dire que nous sommes dans un organisme d'ordre supérieur, autrement dit que l'Univers dans lequel nous sommes est un organisme vivant d'un autre ordre que l'humain que l'on voit à l'image 12 ou 13? Rien non plus apparemment!

Conclusion: si nous ne raisonnons pas et ne voyons pas les choses dans le paradigme de l'Univers TOTAL, nous sommes alors tout simplement comme des myopes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez! Des aveugles qui ne comprennent pas qu'ils vivent tout simplement dans un Univers FRACTAL, un Univers Vivant , le Grand Organisme! Un Univers dans lequel et par rapport auquel nous sommes tout simplement une autre espèce de cellule ou simplement de microorganismes.

Mais si nous comprenons cela (et c'est ce que ce document va montrer en détail), alors nous avons compris aussi que l'Univers TOTAL, l'Univers FRACTAL, le Grand Organisme dont nous parlons, est tout simplement l'Univers-DIEU. Il est la définition scientifique et biologique de l'Etre appelé DIEU. On a cherché très compliqué alors qu'un livre comme la Bible avait déjà tout dit! Elle parle d'existence de formes de vie supérieures à celle de l'homme, comme par exemple les êtres vivant dans d'autres univers de l'Univers TOTAL, qu'elle nomme les anges, eux-mêmes de simples microoganismes d'une autre échelle que la nôtre, des microorganismes de l'Organisme Suprême, à savoir DIEU!

Menu de la rubrique

L'Univers-Maison: l'actuel modèle biologique de l'Univers. Ce modèle est FAUX!

Modèle de l'Univers, modèle Univers-Maison

L'actuel modèle biologique de l'Univers est le modèle Univers-Maison:
L'Univers serait simplement comme une Maison éventuellement habitée par des êtres vivants.
Ce modèle est faux en ce sens qu'il ne dit pas toute la vérité!
Cette conception de l'Univers est synonyme du fait qu'on ne parle de l'Univers TOTAL.
Le modèle biologique l'Univers TOTAL est le modèle Univers-Organisme,
car l'Univers TOTAL est la Générescence et il a une structure fractale.
Un Univers-Organisme est forcément aussi un Univers-Maison,
car c'est ainsi qu'il apparaît vu à des échelles restreintes,
exactement comme la Terre paraît plate dans des contextes restreints,
comme par exemple le terrain sur lequel la maison de l'image est bâtie.
L'Univers-Organisme dit toute la vérité, comme le fait de dire que "La Terre est ronde".
Mais l'Univers-Maison ne dit pas toute la vérité, il ment comme le fait de dire que "La Terre est plate"...

L'Univers (notre maison donc selon le modèle actuel) est né à un instant 0 appelé le Big Bang. Enfin... "né". Car évidemment, même si en parlant de l'Univers on utilise le langage de la "vie" et de la "naissance" comme la naissance d'un enfant par exemple, on ne donne pas à ce terme ce sens qu'il devrait avoir, le sens de la vie qui naît de la vie. Par "l'Univers est né au Big Bang" on n'entend même pas qu'il est une chose créée, au sens biblique du terme, car alors on parlerait du "Créateur de l'Univers" (c'est-à-dire d'un être nommé Dieu), donc d'une vie antérieure à l'Univers dont on parle.

On emploie donc un langage très naturel et très normal en parlant de l'Univers, le langage de la vie, mais paradoxalement sans donner aux mots leur sens normal et naturel! La biologie, la physique (et plus généralement les sciences actuelles) nous ont habitué à un langage très étrange, à des notions contraires au bon sens le plus élémentaire. Ainsi, l'Univers serait "apparu" (mais pas "né", et pas "créé") tout seul au Big Bang, il n'était pas vivant et aucune forme de vie n'existait en lui alors, ni avant lui ni hors de lui. Il a ensuite évolué jusqu'à ce qu'"apparaissent" en lui les premières galaxies, puis sont "apparues" les planètes comme la Terre, dans laquelle la vie est "apparue". D'abord des microorganismes, puis les êtres vivants sont se sont de plus en plus complexifiés et ont évolué jusqu'à donner des humains comme nous...

Cette manière de présenter l'Univers et de la vie a tout d'une bonne "légende", sauf si on donne aux mots le sens qu'ils doivent avoir. Sinon, c'est une histoire à dormir debout, et pourtant c'est ce qu'on présente depuis Darwin comme la vérité scientifique, la seule, l'incontestable!

"Apparition", le mot magique de la biologie et des sciences actuelles pour ne pas parler de "Naissance" ou de "Création". Abracadabra! Et, hop! tout apparaît par Hasard, nous disent les Jacques Monod et autres Darwin, leur ancêtre en la matière. Il ne faut surtout pas nommer ce "Hasard" Dieu, nous dit Jacques Monod (le célèbre auteur du livre "Le Hasard et la Nécessité"), et encore moins de parler de Dieu comme de la Nécessité! Oui, comme je parle aujourd'hui de l'Univers TOTAL comme de la Nécessité elle-même, comme du Générateur de toutes les choses (voir Générescence et Structure FRACTALE).

Très mystérieux Hasard qui fait apparaître les choses et la vie comme d'un coup de baguette magique, très étrange Hasard à qui l'on donne bizarrement tout le pouvoir de Dieu tout en refusant de l'appeler Dieu! Le Hasard! Un de ces mots magiques dont seuls les scientifiques actuels ont le secret, qui leur évite de parler de ce dont ils doivent parler très naturellement. Et un autre très important mot magique de la biologie et des sciences actuelles, c'est le mot... "Evolution"!

Le Hasard fait "apparaître" les choses, et sa collègue l'Evolution fait le reste! Certains scientifiques poussent même l'absurdité très loin en attribuant tout à l'Evolution seule, leur mot fétiche. Or le bon sens le plus élémentaire nous enseigne que pour qu'une chose puisse évoluer, encore faut-il qu'elle commence par exister! C'est ce commencement qui est l'étape de Création, de la Naissance, de la Genèse! Pour qu'un enfant grandisse (l'évolution) encore faut-il qu'il commence par naître (la création). La "théorie de l'évolution" comme seule explication de l'origine de tout, c'est donc comme parler d'une "théorie de la croissance" comme la seule explication de toute l'histoire de l'enfant!

En ce qui concerne l'Univers, sa naissance s'appelle le Big Bang. Oui, il s'agissait bien d'une Naissance exactement comme la naissance d'un enfant. C'est un acte de création ou de procréation, et il ne faut pas avoir peur de le dire! Nous parler de l'évolution de l'Univers et des "apparitions" de la vie en son sein, c'est bien. Mais les questions de sa naissance, de sa nature profonde, sont de loin les plus importantes. C'est là où se posent les questions des fondements et des paradigmes des sciences et de la biologie en particulier.

Pour plus de détails sur la question des fondements des sciences actuelles, voir:
- L'Univers TOTAL, le nouveau Paradigme de la Science,
- Le Principe de Non-Contradiction, le Principe de la Négation de l'Univers TOTAL,
- La Théorématique: la méthode scientifique de l'Univers TOTAL,
- Problème de la Négation, Paradoxe de la NON-Existence, Théorème de l'Existence.

La théorie de l'évolution sans l'Univers TOTAL est FAUSSE!

Le problème est que les sciences actuelles fonctionnent avec des paradigmes qui nient l'Univers TOTAL. De ce fait, ces sciences reposent sur un paradoxe fondamental très vicieux, le Paradoxe de la Négation. Tous les paradoxes ou les problèmes rencontrés dans tous les domaines scientifiques sont de simples corollaires de ce paradoxe fondamental. Il prend diverses formes selon le domaine scientifique où l'on se trouve. Mais partout aussi, on apporte de fausses solutions, car la vraie solution à tous les problèmes est simplement de fonder une bonne fois pour toutes la science sur l'Univers TOTAL!

En biologie, par exemple, on a le fameux problème de "La Poule et l'Oeuf". Il faut d'abord une poule qui pond les oeufs qui donne naissance à des coqs et des poules. Mais il faut d'abord un oeuf qui donne naissance à la poule qui pond des oeufs. Qui de la poule et de l'oeuf est apparue en premier dans la fameuse actuelle théorie de l'évolution? Toutes les solutions que l'on prétend apporter aux problèmes des sciences actuelles et qui ne consistent pas simplement à restaurer l'Univers TOTAL à la place qui doit être la sienne en biologie et en science, ne peuvent qu'être de fausses solutions!

Il importe de souligner que la Science de l'Univers TOTAL ne nie pas la notion d'évolution, loin de là! Mais elle dit simplement qu'il y a la théorie de l'évolution qui ne repose pas sur l'Univers TOTAL, qui nie l'Univers TOTAL. Celle-là elle est elle est paradoxale, elle est FAUSSE! Et puis il y a tout simplement la théorie de l'évolution qui repose sur l'Univers TOTAL, celle que nous sommes en train de découvrir. Celle-là est la bonne conception de l'Univers et des choses.

La Science de l'Univers TOTAL dit simplement que de même qu'il est absurde de parler de création sans évolution, de même il est absurde de parler d'évolution sans création! C'est aussi absurde que de parler de temps sans instant, ou de parler d'instant sans parler de temps. Et plus généralement, c'est aussi absurde que de parler d'ensemble sans élément, ou de parler d'élément sans ensemble. Une évolution, c'est tout simplement un ensemble de créations, tout comme le temps est un ensemble d'instants.

Pour comprendre cela, reprenons l'exemple de la naissance et de la croissance d'un enfant mentionné plus haut. L'instant de conception d'un enfant (l'instant de la rencontre entre le spermatozoïde du père et l'ovule de la mère) est un instant de création, un vrai Big Bang dans la matrice de la mère. L'oeuf créé va évoluer, grandir. Le jour de la naissance de l'enfant est un nouveau jour de création, car un nouvel humain fait son entrée dans le monde. Mais entre la conception et la naissance, il y a eu une infinité d'étapes qui sont autant d'instants intermédiaires de création: formation du cerveau, du coeur, des poumons, etc. Et après la naissance de l'enfant, chaque étape de son développement est de la même façon un instant de création. C'est ainsi, par exemple, qu'il aura ses premières dents, puis plus tard ses premiers poils de barbe si c'est un garçon ou ses premières règles si c'est une fille, etc.

Ainsi, une évolution est un ensemble de créations, et sans ces créations successives l'évolution seule n'a aucun sens! Et qui parle de création parle aussi forcément d'évolution. Mais c'est parler d'évolution dans le but de nier la création qui est sans aucun doute le plus absurde! Qui ne comprend pas les secrets de la création ne peut pas comprendre les secrets de l'évolution, qui ne comprend pas les secrets des instants ne peut pas comprendre les secrets du temps. Et plus généralement, qui ne comprend pas les secrets des éléments ne peut pas comprendre les secrets des ensembles. Et enfin, qui ne comprend pas les secrets des choses ne peut pas comprendre les secrets de l'Univers TOTAL, l'Emsemble de toutes les choses.

Paradoxe du Fumier, Paradoxe du Cadavre...

Sommaire du sous-titre

Le paradoxe d'un ensemble moins vivant ou moins organisé que des éléments en son sein

Le Paradoxe du Fumier ou Paradoxe du Cadavre

La Paradoxe de la Négation (ou plus précisément le paradoxe fondamental que constitue le Déni de l'Univers TOTAL)
se présente sous diverses formes en biologie, certaines connues et d'autres ignorées.
La seule et vraie solution à tous les problèmes scientifiques consiste simplement à fonder la science sur l'Univers TOTAL.
Nous révélons ici des paradoxes dus aux mauvais paradigmes actuels, mais dont on n'avait pas conscience:
le Paradoxe du Fumier ou Paradoxe du Cadavre:
C'est le paradoxe qui consiste à dire qu'"un ensemble est moins vivant que des éléments en son sein".
Ceci ne peut être vrai que pour des ensembles comme un Cadavre, un Fumier, un Pays, une Maison, etc.,
qui n'engendrent pas les êtres vivants qui sont en leur sein
(car ceux-ci y trouvent seulement refuge et engendrent ensuite d'autres êtres vivants).
Mais ceci ne peut pas être vrai si l'ensemble en question se nomme Univers,
qui produit les êtres vivants qui sont en son sein.
D'autres paradoxes de biologie que nous révélons et qui sont dus aux mauvais paradigmes
sont le Paradoxe du Fantôme, ou Paradoxe de la Post-vie ou Paradoxe de la Pré-vie

Sans l'Univers TOTAL, la biologie (et la science en général) est coupable du Paradoxe de la Négation qui prend ici la forme de ce que nous appelons le Paradoxe du Fumier ou Paradoxe du Cadavre. C'est la situation d'un ensemble qui serait moins vivant ou moins organisé que des éléments en lui.

C'est la notion de Générescence qui permet de définir exactement la notion de Vivant

Le problème de la biologie actuelle commence dès qu'il s'agit de définir exactement la notion de "vie" ou de "vivant". La Logique Négative, celle avec laquelle on raisonne actuellement en biologie en science en général, cherche à faire la part en "vivant" et "non-vivant". Mais cette logique n'est valable que dans des contextes limités ou à des échelles particulières. Quand il est question de l'Univers et de l'origine de la vie, de la définition de la notion de vie à l'échelle de l'Univers, on doit fonctionner avec une logique plus fine, la Logique FRACTALE, la Logique de la Générescence.

Dégénérescence

La notion de vie et de vivant est une question de degré, une question de générescence de la l'ensemble dont on parle.
L'ensemble 0 est plus générescent donc plus "vivant" que l'ensemble 1,
qui est plus générescent donc plus "vivant" que l'ensemble 2,
qui est plus générescent donc plus "vivant" que l'ensemble 3, etc.
Comparé à l'ensemble 0, sa générescence est comme celle du fumier
ou comme celle d'un cadavre en décomposition, en état de dégénérescence.

La notion de vie est graduelle, elle est tout simplement une question de degré d'organisation de l'ensemble dont on parle. Plus sa structure est générescente et complexe, plus l'ensemble est vivant, et vice-versa. Dans l'exemple ci-dessus qui illustre le propos, l'ensemble 0, le Triangle de Sierpinski (qui est d'un grand intérêt pédagogique), est ene structure fractale, une générescence. Son degré d'organisation (pour le type d'organisation qui le sien) est maximal. En d'autres termes, c'est dans cet état qu'il est le plus "vivant". Il l'est plus que l'ensemble 1, qui comparé à lui est "mort".

En effet, sa générescence est disloquée, avec lui commence la dégénérescence, la décomposition, la diminution de degré de vie. Mais il est plus l'ensemble 2, qui est plus vivant que le 3, etc. La dégénérescence de ce dernier est la plus grande des quatre ensemble, il est et décomposé comme le fumier ou comme un cadavre. Des éléments de cet ensemble se trouvent plus organisés que l'ensemble lui-même, plus vivant! En effet, ils conservent eux la structure générescente. Ils sont comme les bactéries dans le fumier par exemple, plus vivantes que le fumier.

Cet exemple permet aussi de comprendre une chose très importante:

Un ensemble non-vivant vu à une certaine échelle, cache toujours la vie dans les profondeurs de sa structure. A ces échelles se trouvent des éléments qui eux possèdent la structure générescence disloquée à l'échelle où l'on examine l'ensemble, ou en cours de formation à cette échelle. Cet ensemble possède la vie en puissance, potentiellement, qui tôt ou tard régénèrera à l'échelle où l'on considère les choses. C'est en ce sens qu'elle "apparaît", elle "émerge" comme des graines qui germent. Mais elle n'apparaît pas du néant, du non-vivant, mais justement elle vient d'un vivant, d'une générescence située dans les profondeurs, à petite échelle.

Un ensemble non-vivant vu à une certaine échelle, cache toujours la vie dans les profondeurs de sa structure. A ces échelles se trouvent des éléments qui eux possèdent la structure générescence disloquée à l'échelle où l'on examine l'ensemble, ou en cours de formation à cette échelle. Cet ensemble possède la vie en puissance, potentiellement, qui tôt ou tard régénèrera à l'échelle où l'on considère les choses. C'est en ce sens qu'elle "apparaît", elle "émerge" comme des graines qui germent. Mais elle n'apparaît pas du néant, du non-vivant, mais justement elle vient d'un vivant, d'une générescence située dans les profondeurs, à petite échelle.

Autre chose:

L'ensemble dégénéré, s'il était générescence, appartient toujours aussi à une générescence à plus grande échelle. Pour cela, il regénère aussi du fait de la préexistence de cette générescence supérieure dont il fait partie. La vie qui apparaît donc dans ce chaos ou désordre apparent est donc due à la fois à une vie cachée dans les profondeurs du chaos (dans les petites échelles) et à une vie au-delà de ce chaos (dans les échelles supérieures). On commettrait donc une grave erreur si l'on ne voit les choses que dans le contexte limité où en apparence régne la non-vie.

Paradoxe du Fantôme, Paradoxe de la Post-vie, Paradoxe de la Pré-vie...

On ne réalisait pas jusqu'ici cette vérité simple: quand nous concevons l'Univers selon le modèle biologique actuel qui est l'Univers-Maison, quand donc nous remontons l'histoire de l'Univers pour aller au Big Bang ou à l'époque où nous disons qu'il n'existait aucune vie aucune conscience en lui, nous sommes tout simplement comme un enfant en train d'assister au flirt ou au rapport sexuel de l'homme et de la femme qui deviendront ses parents, donc qui assiste au flirt ou au rapport sexuel qui aura pour conséquence sa naissance! Nous qualifions ce problème de Paradoxe de la Pré-vie. La situation est aussi comme un mort qui assisterait à son propre enterrement. Le paradoxe prend alors le nom de Paradoxe du Fantôme ou Paradoxe de la Post-vie. Il s'agit de variantes du Paradoxe du Fumier ou Paradoxe du Cadavre vus plus haut. Tous, avec le problème de "La Poule et l'Oeuf" sont la manière dont le Paradoxe de la Négation ou Paradoxe du Déni de l'Univers TOTAL (le plus fondamental de tous les paradoxes) se pose en biologie et en anthropologie.

Si l'Univers n'était pas profondément vivant (même si cette vie n'est pas manifeste dans un contexte donné ou à un moment donné de l'histoire de l'Univers), il ne pourrait pas donner naissance à des êtres comme nous capables d'étudier l'Univers à une époque où nous n'existions pas, donc en train d'être des témoins de notre non-existence! Mais ceci n'est plus un paradoxe si nous disons simplement que malgré les apparences, nous pré-existions! Nous existions avant même le Big Bang de notre univers, ne serait-ce que parce que nous étions programmés pour exister!

La seule manière donc d'éviter le paradoxe est de dire qu'un Univers capable d'engendrer des vies ou des consciences est tout simplement un Univers lui-même vivant, lui-même conscient! Autrement dit simplement, la vie ne peut venir que d'une autre vie, et la conscience d'une autre conscience. Une vie précède la nôtre, et une conscience existe avant la nôtre.

Cela pose évidemment la question très justifiée de ce qui a engendré cette autre vie qui est avant la nôtre et à laquelle nous devons la nôtre, un nouveau problème apparemment de type "La Poule et l'Oeuf" ou de type "cercle vicieux". Mais en fait il n'en est rien. Car, justement, ce type de problème se pose uniquement quand l'Univers dont on parle n'est pas l'Univers TOTAL! Mais ces problèmes et d'autres ne se posent plus du tout avec l'Univers TOTAL, l'Univers Générescent, l'Univers FRACTAL, l'Univers Cyclique, l'Univers-Dieu, l'Alpha et l'Oméga...

Generescence and Fractale structure

Le Triangle de Sierpinski, un exemple de Générescence de Structure fractale.
"Pour créer un Triangle de Sierpinski, il faut avoir déjà trois Triangles de Sierpinski."
Cela s'appelle tout simplement la Récursivité, une caractéristique de toute structure fractale ou de tout ensemble auto-appartenant.
Et l'Univers TOTAL est un ensemble auto-appartenant, un ensemble récursif, bref il est l'Univers FRACTAL!
Il se crée lui-même tout entier, et à partir de lui-même. Il naît, et il existait déjà!

Le Triangle de Sierpinski, une structure fractale

Il suffit de regarder une structure fractale pour comprendre la logique de l'Univers TOTAL.
Une structure fractale est à la fois en elle-même, hors d'elle-même, avant elle-même, après elle-même,
plus petite qu'elle-même, plus grande qu'elle-même, à la fois l'Infiniment petit et l'Infiniment grand.
Elle est à la fois la Cause et la Finalité, le Commencement et la Fin, l'Alpha et l'Oméga.

L'Univers TOTAL, c'est le Cycle lui-même, c'est l'Univers avant l'Univers, la Vie avant la Vie. La vie qui se crée ou qui apparaît existait déjà ! Même quand tout repart à 0, oui, même quand tout se crée à partir du néant, tout exitait déjà! Dans le paradigme de l'Univers TOTAL, quand on dit que la vie vient de rien, ou du néant, ou du non vivant, ou de la poussière du sol (pour employer le langage du livre biblique de la Genèse), on dit aussi qu'elle vient de de l'Univers TOTAL, de l'Univers-Dieu!

Dans ce paradigme, on ne dit pas que la moitié de la vérité (comme actuellement) mais on dit toute la vérité! On ne prêche pas que le modèle Univers-Maison, mais on prêche aussi le modèle Univers-Organisme. Que l'on fonde simplement la science sur l'Univers TOTAL et tous les problèmes sont résolus. Et surtout, on a enfin les réponses, les vraies réponses à toutes les questions, et en particulier à la question de la Vie!

L'Univers-Organisme: le modèle biologique de l'Univers TOTAL. Le BON modèle!

Modèle biologique de l'Univers TOTAL

Un atome, avec un nuage d'électrons gravitant autour d'un noyau,
est un modèle très élémentaire d'orgnaisme.
Les atomes s'organisent en molécules, comme par exemple la molécule d'ADN,
une molécule essentielle pour les êtres vivants de notre type.
Cette molécule, entre autres constitue la cellule, un modèle supérieur d'organisme, fait d'un noyau et d'un corps.
Et les cellules forment les organes, qui forment des êtres comme nous les humains par exemple,
un humain étant un organisme d'ordre supérieur encore, avec son cerveau, le noyau, et le reste du corps, etc.
Cette logique continue avec des formes de vie supérieures à l'homme...
Eh oui, faut quand-même pas penser qu'on est le summun des êtres vivants!
Il y a bien d'autres formes de vie dans l'Univers TOTAL,
par exemple les êtres que la Bible appelle les anges, les chérubins, etc.
Cette hierarchie de la Vie s'achève avec le plus des organismes,
l'Organisme suprême, l'Univers Générescent, l'Univers FRACTAL, l'Univers-DIEU!

On ne réalisait pas, mais l'Atome, la Cellule, l'Humain, répondent à un même modèle, le modèle Organisme, qu'on peut schématiser par "Noyau + Corps". Dans le cas de l'Atome, le modèle est très simple, il se réduit à un noyau de protons et de neutrons et des électrons gravitant tout autour. On retrouve une variante de ce modèle simple dans le cas de planètes gravitant autour d'une étoile (notre système solaire par exemple), et de manière plus élaborée dans le cas d'une galaxie avec son noyau et le nuage d'étoiles autour de lui. Il s'agit d'un modèle universel. Une Cellule appartient à ce modèle, de même qu'un Humain. Le noyau est alors si le cerveau de l'humain.

Ceci est tout simplement le début d'une logique, la logique des organismes de l'Univers TOTAL. Elle ne s'arrête pas aux formes d'organismes ou d'organisations que nous connaissons, et nous n'avons absolument aucun droit de penser qu'il n'existe pas de formes d'organismes vivants supérieurs aux humains, tout comme les humains sont une forme d'organismes supérieurs aux cellules ou aux microorganismes par exemple. Et d'ailleurs le question d'existence de tels organismes supérieurs est réglée de manière globale par le Théorème de l'Existence et plus particulièrement par le fait que l'Univers TOTAL a une structure fractale.

Dans une structure fractale, tout modèle se reproduit à à toutes les échelles, de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Donc l'existence d'un humain dans cet Univers (que cet humain soit passé, présent ou futur) a pour conséquence que le modèle Humain se répète à toutes les échelles, de l'infiniment petit à l'infiniment grand! Autrement dit, l'Univers tout entier est un modèle supérieur d'humain.

Une bactérie dans l'intestin d'un corps humain ou un globule rouge ou blanc circulant dans le sang du corps, ne réalise pas qu'il est dans un organisme vivant d'un ordre supérieur. de la même façon, un humain dans une maison, qui se promène dans la campagne ou qui scrute l'Univers observable n'a pas le sentiment d'être dans un certain organisme d'ordre supérieur. Celui-ci peut évoluer dans un environnement qui est pour lui ce que la maison, la campagne ou l'Univers observable est pour nous. Et ainsi de suite. Le Théorème de l'Existence et la structure fractale de l'Univers TOTAL assure que cette logique se poursuit indéfiniment, et son terminus est simplement l'Univers TOTAl lui-même, le plus grand ensemble qu'on puisse concevoir, le plus grand Organisme!

Voir aussi...