Couleur de U selon la catégorie

L'Univers TOTAL U
est l'Ensemble de toutes les choses.
IL a une Structure FRACTALE.
IL est le Paradigme d'une nouvelle Science :
la Théorie Universelle des Ensembles,
la Science de l'Univers TOTAL,
l'Univers-DIEU...

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Cybernétique  >  L'Univers TOTAL : la Grande Information, la Grande Machine !

L'Univers TOTAL : la Grande Information, la Grande Machine !

L'Univers TOTAL est la plus grande Machine Informatique, une Machine Vivante!
Il fonctionne avec l'Informatique la plus fondamentale: l'Informatique Unaire

A l'échelle la plus fondamentale, tout est INFORMATION pure, Générescence, Unergie

Toute chose est une générescence, une INFORMATION unaire, une unergie, toute chose est numérique!

Toute chose est une Information, une Générescence

Au niveau le plus fondamental de la matière, TOUT est de l'INFORMATION pure,
tout est un affaire de zéros (0), tout est fait de zéros (0), de ce constituant élémentaire.

Depuis plus de trois millénaires, dans la Genèse, la Bible dit que Dieu crée toutes choses par son Esprit ou son "Souffle" (Genèse 1: 1, 2). "Si tu envoies ton Esprit (ou "Souffle"), ils sont créés", dit le Psaume 104:5.

Dans le langage des hébreux anciens et même pour les premiers chrétiens, le mot "esprit" (littéralement "souffle", "vent", "air", "gaz") est ce qu'ils avaient de mieux pour exprimer l'idée d'une "chose immatérielle, invisible", mais qui en même temps est une "substance" et une "force", qui crée tout et qui anime tout.

A la fin du XIXème et au début du XXème siècle, pour expliquer beaucoup de phénomènes physiques liés au vide (par exemple le fait que même le vide se comporte comme une substance à part entière ayant des propriétés physiques comme la perméabilité, la permittivité, le siège de la propagation d'ondes comme dans un gaz ou dans l'eau, etc.) les physiciens ont émis l'hypothèse (plus tard abandonnée) d'une substance nommée l'éther, qui remplirait tout l'espace.

C'est le philosophe et mathématicien grec Pythagore, il y a 2600 ans, qui a employé la notion scientifique exacte pour parler de ce qui constitue l'Univers tout entier: le nombre, oui le NOMBRE! Pythagore a compris que les nombres sont le secret ultime de l'Univers, au point même que les pythagorieciens ont fait du nombre une religion! Pour lui, TOUT est nombre! On peut de ce point de vue parler de lui comme d'un visionnaire ou même simplement d'un prophète annonciateur de l'ère du numérique...

Toute chose est une information unaire

L'informatique classique est binaire,
ce qui veut dire que l'information est codée avec deux informations élémentaires, le 0 et le 1.
Les informations sont par exemple: 01, 10, 100, 101, 110, 01010010, 110010111, etc.
Mais l'Univers (TOTAL) fonctionne avec l'informatique unaire,
ce qui veut dire que l'information est codée avec UNE SEULE information élémentaire, le 0!
Les informations sont alors tout simplement: 0, 00, 000, 0000, 00000, 000000, 0000000, ....
Avec l'informatique binaire, on est dans le virtuel (ou la réalité virtuelle), les machines imitent la Nature.
Mais avec l'informatique unaire, on entre dans une autre dimension,
on est dans le réel (ou la vraie réalité),
on comprend les secrets les plus profonds de l'Univers, de la Nature,
on a accès aux mécanismes fondamentaux de la Nature.

Nous qui vivons au troisième millénaire, à l'ère de l'information, d'Internet, du numérique et des noucelles technologies, nous avons un immense privilège de connaître le mot exact pour parler de la nature et du fonctionnement de l'Univers: le mot information, oui Information! Je dis INFORMATION!

Echelle de la Réalité

On pensait que l'échelle quantique était l'échelle la plus fondamentale de la Réalité.
Mais en fait il existe une échelle infiniment plus fondamentale que l'échelle quantique,
l'échelle Numérique, là tout est INFORMATION pure, là où tout es NOMBRE,
là où toutes les sciences deviennent une seule science: l'Informatique, oui l'Informatique Unaire!
A l'échelle Numérique, tout est seulement des zéros (0).
Ces zéros (0) forment des structures simplexes, qui en se complexifiant forment les particules
(et là on arrive à l'échelle Quantique habituelle),
puis les atomes, puis les molécules, puis les êtres de notre échelle, puis l'échelle Cosmique.
Mais le plus important est de savoir qu'à la base, tout est une affaire de zéros (0).
Pour plus de détails, voir le document: Univers et Onivers, Unergie et Onergie.

L'Univers TOTAL, U, est l'Ensemble de toutes les choses. Comme l'expliquent plus en détail des documents comme La Structure Fractale : la clef de la compréhension de l'Univers, ou le document Univers et Onivers, Unergie et Onergie, il a une structure fractale et plus précisément encore une structure générescente, ce qui veut dire que l'Univers TOTAL, U, l'Ensemble de toutes les choses, est aussi l'Elément de toutes les choses, l'unique élément fondamental qui constitue toutes les choses. En tant qu'Ensemble constitué par toutes les choses il est appelé l'Oméga ou l'Infini, et noté U ou ω. C'est l'Ensemble Plein. Mais en tant qu'Elémént qui constitue toutes les choses il est appelé l'Alpha ou le Zéro, et noté O ou 0. C'est l'Ensemble Vide, appelé aussi l'Onivers. L'Univers TOTAL est donc à la fois le Vide et le Plein, le Zéro et l'Infini, l'Alpha et l'Oméga, l'Elément et l'Ensemble (pour plus de détails, voir le document Univers et Onivers, Unergie et Onergie).

Ce qu'il est très important de comprendre pour le sujet qui nous concerne ici, à savoir l'Informatique Unaire de l'Univers TOTAL ou l'Univers TOTAL en tant que Grande Machine Informatique Vivante, c'est que l'Univers TOTAL est l'Elément de base, le Zéro (0), qui forme toutes les choses et absolument toutes. Il est l'Information de base, la plus petite information qui forme toutes les autres informations, par simple répétition d'elle-même: 0, 00, 000, 0000, 00000, 000000, 0000000, .... Et il est l'ensemble de toutes les informations, donc la plus grande Information, l'Information infinie.

D'un point de vue mathématique, il s'agit du système de numération unaire, qui consiste à former tous les nombres entiers naturels avec un seul chiffre, le 0, là où le système binaire (utilisé dans l'informatique actuelle) demande deux chiffres de base, le 0 et le 1, et là où le classique système décimal demande dix chiffres de bases, de 0 à 9. On juge la numération intéressante à partir du système binaire, alors qu'en fait la numération la plus fondamentale, la plus importante et la plus puissante pour comprendre l'Univers, sa nature et son fonctionnement, est la numération unaire! Dans le système unaire donc, les nombres sont écrits avec un seul chiffre, le 0, donc la liste des nombres est tout simplement: 0, 00, 000, 0000, 00000, 000000, 0000000, .... Ce sont ces objets que nous appelons donc respectivement: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, ..., en commençant par 1. Dans ce cas, on les appelle des formations unaires, car on indique simplement le nombre de zéros (0) qui forment chaque objet. Mais aussi, ce sont ces mêmes objets que nous appelons 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, ..., en commençant par 0. Dans ce cas je les appelle des informations unaires, car on s'intéresse au SENS de ces objets, à ce qu'ils disent et non pas ce qu'ils sont. Ils servent à quantifier les choses, à exprimer des quantités. Et alors le 0 dit "zéro" ou "vide" ou "rien".

Ce qui importe est la caractéristique de ces objets d'être formés par un seul élément de base, ici le 0. On appelle une générescence ou une unergie un ensemble formé par répétition d'un seul élément de base, appelé le quantum ou l'unit. Les formations ou les informations unaires sont donc des générescences, des unergies. Ce sont des objets à la fois informatiques, mathématiques et physiques, c'est là où toutes les sciences deviennent une seule science, celle des informations unaires.

TOUT est nombre et TOUT est opérations entre nombres

Jusqu'ici, on ne voyait pas les nombres comme une substance à part entière (une substance très spéciale dans l'Univers), comme un objet physique à part entière (au moins au même titre que le vide physique ou comme une onde, etc.), mais comme de simples objets "abstraits" de la pensée, des objets de langage pour parler d'objets physiques: "1 photon", "5 protons", "3 électrons", "0.16 coulomb", "-9.7 volts", "75.3 kg", "2 humains", "4 enfants", etc.

Dans ces expressions, on multiplie à chaque un nombre par quelque chose de physique. On concevait par exemple que "photon", "proton", "coulomb", "enfant", etc. étaient des "unités" (un terme numérique), mais on ne voyait pas un "proton" ou un "enfant" par exemple comme étant tout simplement... un nombre! Un nombre d'une autre nature, d'une autre dimension ou simplement d'une autre taille que "5", mais un nombre tout simplement! On ne se posait pas la question de savoir comment se faisait-il que notre psyché soit capable de multiplier, comme dans "4 enfants" un nombre (ici "4") par une unité (ici "enfant") si cette unité n'est pas un nombre! Or c'est évident que nous disons "4 enfants" très exactement comme nous disons "4 douzaines" ou "4 centaines" par exemple, sans aucune distinction dans la logique. Cela aurait dû suffir pour comprendre que "enfant" est un nombre exactement comme "centaine". Un nombre terriblement grand ou terriblement complexe, sans aucun doute, mais un nombre! Bref, une information, oui une INFORMATION! Un objet numérique au sens le plus informatique du terme "numérique".

Avec la notion d'information la bonne vieille notion de nombre revêt ENFIN le sens physique. Ce site que vous êtes en train de regarder (un objet physique donc) est un objet numérique! Toutes les images ou les vidéos que vous pouvez consulter ici ou ailleurs (des objets physiques) sont des objets numériques!

Si vous gravez une logiciel, un document ou une image sur un DVD par exemple (un objet physique donc), vous savez aussi que l'information que vous avez gravée dessus est un objet bien physique, bien qu'"immatériel" (selon les vieilles conceptions des mots). Il faut donc maintenant enterrer le "vieux matérialisme" ou la "vieille physique", qui ici considère que seul le support (le DVD) est "physique" ou "matériel" alors que l'INFORMATION dessus n'est ni matérielle ni physique! C'est bel et bien une matière ou une substance d'un tout nouveau genre, que seuls des gens vivant à l'ère du numérique peuvent ENFIN comprendre!

Le temps est maintenant venu de comprendre que toute chose, TOUT et absolument TOUT, des choses les plus concrètes ou physiques (comme par exemple un atome, un caillou, un arbre ou un humain) jusqu'aux choses les plus abstraites ou mentales ou "imaginaires" ou "immatérielles" ou "spirituelles" (comme un nombre, un espace vectoriel, l'espace, le temps, l'amour, la vérité, Dieu...), est une information, oui une INFORMATION! Je répète: une INFORMATION! Et la plus grande de toutes les informations, l'Information même, c'est l'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses. Il est la plus Grande Machine Informatique, une Machine Vivante, le Grand Organisme, l'Univers-DIEU.

Menu de la rubrique

L'Univers TOTAL: le Grand Processeur Unaire, le Grand Serveur, le Grand Cerveau!

L'Informatique Unaire, l'Informatique fondamentale, l'Informatique de l'Univers TOTAL

L'Univers TOTAL: la Générescence, l'Information Unaire, la grande Machine, la Machine Vivante.
De l'Informatique de l'ère Moderne (l'Informatique Binaire) à l'Informatique de l'ère Hypermoderne (l'Informatique Unaire)

Univers TOTAL, la Grande Information, la Grande Machine, la Machine Vivante

Un Ordinateur, un Supercalculateur, un Cerveau, l'Univers TOTAL!
Quatre versions d'un seul et même modèle: le modèle Ordinateur ou modèle Machine Informatique!
Nous connaissons la grande puissance d'une telle Informatique,
comment elle peut traiter de grands nombres et de grandes quantités d'informations,
comment elle peut générer des images, des vidéos, des univers virtuels, d'un réalisme époustouflant.
Bref, nous savons aujourd'hui une simple chose:
plus la puissance informatique augmente, plus elle imite la Nature, l'Univers, la Réalité!
Mais quand l'Informatique binaire devient l'Informatique unaire,
elle n'imite plus la Réalité, mais elle devient tout simplement la Réalité!
En effet, l'Univers TOTAL est est la Grande INFORMATION,
la plus grande Machine Informatique, son informatique est unaire.
Cliquez sur l'image ou ici pour télécharger un livre au format PDF (en anglais),
expliquant l'Informatique Unaire, l'Informatique de l'Univers TOTAL.
Cliquez ici pour télécharger la version française, beaucoup moins développée.
Dès que l'on parle d'innovation de nouvelle techonologie, l'anglais devient incontournable.
Faites donc l'effort de lire la version anglaise pour tout comprendre,
car l'anglais employé est l'anglais facile.

La Nature, l'Univers, la Réalité que l'informatique habituelle imite est tout simplement la plus grande de toutes les machines informatiques! L'Univers TOTAL est la Grande Machine, et plus qu'une Machine, il est la Grande Intelligence, le Grand Cerveau, le Grand Organisme, le Générateur de toutes choses!

L'Esprit de Dieu, c'est la Générescence

Toute chose dans l'Univers TOTAL est une information,
faite d'une seule information élémentaire, notée U ou 0.
L'Univers TOTAL est la Grande Machine Informatique Unaire,
et plus qu'une simple Machine, il est le Grand Organisme, la Grande Vie.
Aussi étonnant que cela puisse paraître,
la Formule de l'Univers, oui de l'Univers TOTAL,
est cette simple équivalence: U = UU ou 0 = 00!
Plus simplement encore, cette Formule est:
= 0, qui est à lire: "Vide égale Zéro".
Il s'agit plus précisément d'un Programme Informatique,
qui veut dire que partout où il y a le "Vide" ou le "Néant",
il faut le remplacer par l'Information élémentaire 0.
Cela donne en appliquant cette régle en chaîne:
= 0 = 00 = 000 = 0000 = 00000 = 000000 = 0000000 = ...
C'est la Loi de l'Equivalence universelle,
à partir de laquelle se détuisent toutes les autres équivalences,
toutes les lois de l'informatique, des mathématiques, de la physique, de la biologie, etc.
Cette formule = 0 ou 0= 00 est le plus simple et le plus fondamental de tous les Programmes,
ici le Programme de la "création de toutes les choses" ex nihilo,
c'est-à-dire en partant du "Vide",
la Première de toutes les choses, la Première Information.
L'Univers TOTAL est à la fois la Première et la Dernière Information,
le Vide et le Plein, l'Alpha et l'Oméga.

L'informatique actuelle est une informatique binaire, ce qui signifie que l'Information est, au niveau le plus fondamental, constituée de deux informations élémentaires ou bits: 0 et 1. Mais la Machine qu'est l'Univers TOTAL fonctionne avec l'Informatique la plus fondamentale qui soit: l'Informatique unaire! Cela veut dire que toutes les informations sont codées avec une seule information élémentaire:
U, UU, UUU, UUUU, UUUUU, UUUUUU, UUUUUUU, ... ou 0, 00, 000, 0000, 00000, 000000, 0000000, ...

Ce type d'information est ce que nous appelons une information unaire ou que nous désignons du néologisme générescence, l'un des mots de notre langage de l'ère hypermoderne qui s'ouvre avec cette compréhension de l'Univers et des choses.

Formations, Informations, Unergie

L'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga (PDF).
Les derniers développements de la Théorie universelle des ensembles
et de la Physique Quantique de l'Univers TOTAL.
Un exposé de Cosmo-Ingénierie ou Cosmo-Technologie, la technologie de création des univers.
De très importantes explications sur la Loi du XERY et sur l'Unergie.

L'Informatique de l'Univers TOTAL, l'Informatique Unaire, l'Informatique Psychique, l'Informatique Spirituelle (celle du Saint Esprit)

Réseau Neurones Network U Data Processing

L'Univers, un Cerveau, un Réseau de neurones, un Réseau d'ordinateurs, et un Ordinateur
qui explique comment l'Univers est physiquement et informatiquement constitué,
donc comment nous sommes constitués et comment nous devons fonctionner.
Un seul et même langage universel des ensembles, le langage de l'Univers TOTAL.
L'Univers TOTAL est la plus grande Machine Informatique qui soit, une Machine Vivante.
Il fonctionne selon l'Informatique Unaire, l'Informatique la plus fondamentale qui soit.
Avec l'Informatique Unaire, on entre dans une nouvelle dimension,
on entre dans l'ère de l'Informatique psychique, l'Informatique de l'Esprit,
l'ère où l'on commande les choses en général et les machines en particulier par la Pensée, le Cerveau.
Voir : - L'Esprit, l'Informateur, l'Information, l'Informatique,
- De la Prière à Dieu à la Requête à l'Univers TOTAL.,
Et cliquez ici pour télécharger un livre PDF (en anglais) expliquant l'Informatique Unaire.

L'informatique binaire est dite aussi électronique ou physique, car là s'illustrent principalement les circuits électroniques. Mais l'informatique unaire est infiniment plus fondamentale, elle est dite psychique ou même spirituelle.

L'évangile parle du Chrit qui calme la tempête sur un simple ordre, c'est-à-dire qui commande aux éléments de l'Univers par sa simple pensée (Matthieu 8: 23-27). Qu'est-à-dire sinon simplement un cerveau (une machine informatique ou un ordinateur naturel) qui adresse une requête (au sens informatique du terme) au grand Cerveau (la grande machine de l'Univers TOTAL, le grand Serveur) pour exécuter une action demandée? Nous sommes ici dans une informatique d'un tout autre ordre: l'informatique psychique, l'informatique spirituelle, l'informatique à l'échelle de l'Univers TOTAL.

Un des rêves actuels de l'informatique est par exemple, au lieu de taper laborieusement un texte sur un clavier comme je le fais actuellement, de penser seulement et l'ordinateur traduit la pensée en texte. Cela veut dire non seulement que l'ordinateur est devenu très puissant et intelligent, mais surtout que le cerveau et l'ordinateur s'intégrent désormais dans une seule informatique. Les frontières sont alors gommées entre le cerveau et l'ordinateur qui produit le texte, celui-ci est une extension naturelle du premier.

Pour gommer vraiment toute frontière entre l'homme et la machine, et plus généralement encore entre l'homme et éléments de la nature que l'on conçoit actuellement en biologie (et à tort!) comme étant fondamentalement des choses inertes et sans vie, il faut se placer dans le cadre de l'informatique de l'Univers TOTAL, et comprendre que celui-ci est vraiment la plus grande Machine informatique, et plus que cela, le plus grand Organisme (voir à ce sujet aussi le document L'Univers TOTAL, l'Univers FRACTAL, l'Univers Vivant, le Grand Organisme!).

La taille des nombres ou des informations brassées dans cette informatique à l'échelle de l'Univers TOTAL est d'un tout autre ordre que la taille des informations dans l'informatique actuelle! C'est avec des nombres de cette taille que tout le réalisme ou simplement toute la réalité naît, c'est là où se gomment toutes les frontières entre la réalité virtuelle et la réalité tout simplement, c'est là où disparaissent aussi les frontières entre le vivant et le non-vivant. Malgré les apparences de non-vivant et malgré comment les choses qui nous entourent peuvent nous apparaître à notre échelle, toute chose fait partie non seulement d'une grande Machine informatique mais surtout d'un Organisme vivant. Tout est code informatique, tout est code génétique, tout vit!

Avec cette informatique nous découvrons la nature fondamentale de toutes les choses, à savoir que toute chose est une générescence, une information unaire (voir la vidéo qui explique cela, et mieux encore le livre PDF qui explique l'Informatique Unaire). Et nous découvrons aussi le fonctionnement le plus fondamental de l'Univers, nous découvrons notre nature, la nature de notre cerveau, de notre psyché. Nous entrons dans un monde où tout devient possible, le monde de l'Alternation. Bref nous entrons dans une nouvelle dimension, celle des anges, celle de Dieu!

Les Très Grands Nombres, les nombres de l'Univers TOTAL, les nombres de la Grande Machine!

Il faut maintenant nous habituer à parler de grands nombres, de nombres extraordinairement grands, les nombres Lhorizon. Ces nombres vont très vite dépasser notre entendement dès les tous premiers d’entre eux. On ne mesure pas actuellement leur importance dans l'Univers, on ignore leur utilité, car c'est dans le paradigme de l'Univers TOTAL que leur importance et toute leur utilité se révèle!

Nous définissons les nombres Lhorizon de la manière suivante:

Lhorizon 0 = 1

Lhorizon 1 = 101 = 10

Ce nombre s’obtient en écrivant 1 suivi d’un nombre de zéros indiqué par Lhorizon 0 donc 1 suivi d’un zéro, ce qui donne donc 10 ou « dix puissance 1 ».

Lhorizon 2 = 10Lhorizon 1 = 1010 = 10 000 000 000

Il est obtenu en écrivant 1 suivi d’un nombre de zéros indiqué par Lhorizon 1 donc 1 suivi de dix zéros, ce qui donne donc 10 000 000 000 ou dix milliards, qui est le nombre « 10 puissance 10 ».

Lhorizon 3 = 10Lhorizon 2 = 1010 000 000 000

C’est toujours la même logique : chaque Lhorizon est obtenu en écrivant 1 suivi du nombre de zéros indiqué par le Lhorizon d’avant. Donc pour avoir Lhorizon 3, il faut écrire 1 et aligner derrière lui dix milliards de zéros ! Cela correspond au nombre 1010 000 000 000 ou « 10 puissance 10 000 000 000 ».

En comparaison, le nombre total des atomes de NOTRE univers (je précise de NOTRE univers) dépasse difficilement 10100 ou «10 puissance 100» selon les connaissances actuelles (on parle exactement de 1080 atomes). C’est carrément du néant comparé à Lhorizon 3!

Cela signifie simplement que quand on parle de NOTRE univers comme étant l’Univers, la Réalité TOTALE, on est très loin du compte. C’est ridicule de parler de « 10 puissance 100 atomes » comme de la quantité maximale d’atomes ou de matière de l’Univers, avec « U majuscule », c’est-à-dire donc la Réalité TOTALE. Il n’y a que si l’on parle d’un univers particulier que cela a un sens de dire qu’il a un nombre limité d’atomes, serait-ce un nombre aussi « grand » que « 10 puissance 100 ». C’est comme parler d’une planète particulière, qui a une masse maximale, déterminée, finie. Mais l’Univers TOTAL, l’Univers avec « U majuscule », ne peut qu’être infini!

Même si l’on parlait de « 10 puissance 1000 atomes », on est très loin d’un univers dont la quantité de matière serait représentée par Lhorizon 3! On est très, très loin de l’Univers TOTAL, l’Univers infini ! Lhorizon 3 ou « 10 puissance dix milliards » est énorme, mais jusque là c’est un nombre encore « concevable », en ce sens que « dix milliards » représente quelque chose pour nous, et que nous pouvons « imaginer » la taille du nombre écrit avec 1 suivi de dix milliards de zéros derrière. On aimerait recevoir un chèque avec une somme en euros ou en dollars correspondant à ce nombre…

Non, non, je ne parle pas d’un chèque de « dix milliards d’euros ou de dollars» (ce qui serait déjà pas mal!) mais d’un chèque absolument gigantesque sur lequel celui qui nous l’offre généreusement a écrit 1 et a eu la patience d’aligner dix milliards de zéros derrière, autant de zéros qu’il y a environ d’habitants sur la Terre! Un ordinateur actuel peut très facilement avoir dans sa mémoire un tel nombre avec ses chiffres. Il faut en effet un octet de mémoire pour stocker un chiffre de 0 à 9. Donc il faut dix milliards et un octets, soit environ dix gigaoctets (10 Go) de mémoire pour stocker un nombre comme Lhorizon 3. Ça va, ce n’est pas encore la mer à boire côté informatique pour traiter des nombres de cette taille. C’est pourquoi donc je dis que Lhorizon 3 est « concevable » pour nous, il est encore à notre portée…

Mais à partir de Lhorizon 4, c’est une toute autre affaire! Nous entrons avec lui tout simplement dans le royaume de l’Infini, des nombres inconcevables et même imprononçables… Sauf à dire que c’est Lhorizon 4, et qu’il est 10Lhorizon 3 ou « 10 puissance Lhorizon 3 », et qu’il est donc obtenu en écrivant 1 suivi d’un nombre de zéros égal à Lhorizon 3.

Le nombre est parfaitement défini, décrit, mais ce n’est pas encore demain la veille (à l’allure des progrès actuels et dans les paradigmes actuels) qu’un ordinateur de ce monde pourrait stocker dans sa mémoire un tel nombre avec tous ses chiffres! Même tous les supercalculateurs du monde ainsi que tous les ordinateurs mis ensemble, ils ne peuvent pas stocker Lhorizon 4 et tous ses chiifres.

Un ordinateur actuel peut juste stocker sa définition, sa description, l’algorithme pour l’obtenir, à savoir: « Écrire 1 puis aligner derrière un nombre de zéros égal à Lhorizon 3, qui lui-même est le nombre 1 suivi de dix milliards de zéros ». Voilà. On peut stocker ce programme, cet algorithme, mais pas l’exécuter ou le réaliser dans l’état actuel des choses.

Et il ne faut pas non plus être un grand matheux pour comprendre qu’à côté de Lhorizon 4, le gigantesque Lhorizon 3 est tout simplement… Zéro! Et de la même façon, cet extraordinaire Lhorizon 4 est un zéro comparé au phénoménale Lhorizon 5, lui-même absolument rien du tout comparé au prodigieux Lhorizon 6, lui-même complètement néant comparé au miraculeux Lhorizon 7, et ainsi de suite. Que dire alors de Lhorizon 1000 par exemple? Tout simplement Infini… Mais Zéro devant Lhorizon 1001!

La règle est très simple: plus un Lhorizon est grand, plus il est zéro comparé au suivant! En effet, sa grandeur sert à indiquer le nombre de zéros derrière le 1 du Lhorizon suivant. Donc plus il est grand, plus il faut écrire de zéros derrière le 1 pour avoir son suivant, donc plus il est petit comparé à lui! Cette logique du genre «Plus je suis grand plus je suis finalement petit» est très étrange, mais c’est tout simplement la logique des nombres infinis ou infiniment grands.

Nombre de Graham

Dans les paradigmes scientifiques actuels qui ignorent l'Univers TOTAL,
les nombres au-delà de 10100 n'ont aucun sens en physique,
puisque le nombre total des atomes l'univers, dit-on, est de 1080 atomes.
Mais on ne parle évidemment pas de l'Univers TOTAL mais seulement de NOTRE univers!
Oui, notre tout petit univers, un parmi une infinité d'autres dans l'Univers TOTAL.
Dans les paradigmes actuels donc, les nombres gigantesques comme le Nombre de Graham (Wikipédia)
n'ont tout au plus qu'un intérêt purement mathématique.
ERREUR! car c'est avec justement ce genre de nombres
que l'on commence à mesurer non seulement la grandeur de l'Univers TOTAL,
mais aussi la Machine phénomènale qu'il est.
Tous ces nombres sont des informations, des générescences, des choses de l'Univers TOTAL.
Plus le nombre est grand et plus l'objet physique qu'il exprime est grand,
il est tout simplement un univers.
Les propriétés informatiques (et donc mathématiques) du nombre
(par exemple selon qu'il est premier ou hautement factoriel)
déterminent aussi les propriétés physiques de l'objet qu'il représente.
Le Nombre de Graham réprésente donc un univers colossal,
à côté duquel notre univers et du néant!
Et pourtant, un tel univers est lui-même du néant
comparé à l'Univers TOTAL, l'Univers des univers
(voir la vidéo L'Alpha: l'Elément, le Générateur de toutes les choses).

Les nombres gigantesques de la série Lhorizon sont du néant comparés aux nombres que l'on peut définir avec les hyperopérateurs. Ceux-ci admettent plusieurs variantes de définition; dans le langage des générescences ou des informations unaires, nous les appelons les opérateurs HENER. Voici comment nous les définissons:
H0 ou + : Addition (HENER d'ordre 0)
H1 ou x : Multiplication (HENER d'ordre 1)
H2 ou ^ : Exponentiation (HENER d'ordre 2), une flèche de Knuth (Wikipédia)
H3 ou ^^ : Tétration (HENER d'ordre 3), deux flèches de Knuth
H4 ou ^^^ : Pentation (HENER d'ordre 4), trois flèches de Knuth
H5 ou ^^^^ : Hexation (HENER d'ordre 5), quatre flèches de Knuth
Etc.

Propriété générale des hyperopérateurs (ou opérateurs HENER):
m Hp 1 = m;
m Hp+1 (n+1) = m Hp (m Hp+1 n),
ou plus simplement: m Hp+1 n    =   m Hp ... Hp m Hp m Hp m Hp m, où m est écrit n fois.
Par exemple la tétration 10 H3 5 (ou 10 ^^ 5) se décompose comme une chaîne de puissances H2 (ou ^^) suivante:
10 H3 5    =    10 ^^ 5    =   10 H2 10 H2 10 H2 10 H2 10    =    10 ^ 10 ^ 10 ^ 10 ^ 10, où 10 apparaît 5 fois. et on calcule les puissances de droite à gauche.
Le résultat d'un tel calcul est le nombre que nous avons appelé Lhorizon 5 plus haut ou 10 ^ (10 ^ (1010000000000)).

Avec les hyperopérateurs, les nombres comme 10 H10 10 ou 7 H7 7 sont fantastiquement colossalement titantesques! Ils sont pour ainsi dire "infinis", et pourtant bien finis. Et malgré leur grandeur vertigineuse hors de notre entendement actuel, ils sont pourtant des néants comparés au Nombre de Graham, lui-même infiniment loin d'être ce qu'on peut définir comme nombres colossaux, c'est-à-dire comme généresences (ou informations unaires) colossales.

Chaque nombre est une générescence, une information unaire, un élément de l'Univers TOTAL, car toute chose est une générescence, une information unaire, un code informatique (voir la vidéo qui explique cela). Donc tout nombre réprésente en fait une générescence, une chose dans l'Univers TOTAL. Or le nombre des nombres est Infini, il existe toujours un nombre plus grand que tout nombre fixé à l'avance. Donc il existe toujours une chose dans l'Univers TOTAL plus grande que toute chose donnée. L'Univers TOTAL est la plus grande de toutes choses, le nombre qu'il est est l'INFINI, l'Oméga, à côté duquel tout nombre (jusqu'aux nombres géants comme le Nombre de Graham) sont du néant.

Voir aussi...