Couleur de U selon la catégorie

Nous voyons les choses telles qu'elles sont dans le Néant,
et nous les prenons pour les choses telles qu'elles sont dans l'Existence.
Mais puissent les choses telles qu'elles sont dans le Néant
nous servir à connaître les choses telles qu'elles sont dans la vraie Existence, la vraie Vie:
l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses.
Nous ouvrons donc un Nouveau Paradigme: la Science de l'Univers TOTAL,
la Science de l'Existence, de l'Etre, de l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.


NOTE: Si ce site ne s'affiche pas correctement sur votre écran de smartphone, alors cliquez ici pour avoir des informations à ce sujet.
...

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Sociologie  >  L'Univers TOTAL et la question de Dieu  >  Libération des enfants de Dieu que la religion de Caïn prend en otage

Libération des enfants de Dieu que la religion de Caïn prend en otage

Libération des enfants de Dieu pris en otage par les fausses lumières lucifériennes
de la religion de Caïn ou du Serpent d'Eden ou religions du Nouvel Ordre Mondial:
New Age, supramental, bouddhisme, gnose, kabbale, chamanisme, etc.

Qu'est-ce que la religion de Caïn?

Cela fait un bon moment que quelque chose m'irrite dans les narines... C'est comme du poivre pulvérisé au fin fond de mes naseaux, cela me fait éternuer gravement. Pire que ça, c'est le test PCR...

Cette chose irritante, je l'ai baptisée la religion de Caïn, et pire qu'elle il y a la religion du Covidisme.... Les deux ont d'ailleurs quelque lien lointain, mais en parler en détail n'est pas l'objet du présent document.

Alors c'est quoi la religion de Caïn?

Ce nom que j'ai créé est inspiré par l'épisode biblique de Caïn et Abel en Genèse 4: 1-25. Pour faire court, ce sont les deux premiers enfants d'Adam et Eve, APRÈS le péché originel relaté en Genèse 3: 1-24, dont le responsable ultime est le Serpent d'Eden, autrement dit le Diable. Il importe de préciser que l'épisode de Caïn et Abel se situe APRÈS le péché originel, autrement dit l'acte de Négation de Dieu, c'est-à-dire de l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, Négation qui a fait basculé dans un univers de Négation, qui n'a plus rien à voir avec l'univers d'AVANT la déchéance!

Terre déchue dans un univers déchu

Après la déchéance donc, Caïn, le premier-né d'Adam et Eve, a choisi comme activité l'agriculture, beaucoup, et justement ceux de la religion de Caïn, pensent qu'il était un "gentil" végan ou végétarien, amoureux de la nature, de la culture "bio", qui ne ferait aucun mal à un animal, et à plus forte raison à un humain... Euh... justement c'est ça le problème, car c'est bien Caïn qui a tué son frère Abel, et qui de ce fait a inaugré le meurtre d'humain (j'y reviens).

Contrairement à Caïn donc, son petit frère Abel serait un "méchant" et "sanguinaire" massacreur d'animaux, qui les sacrifie à son "dieu" Yahvé, qui selon la vision de ceux de la religion de Caïn, serait le Démiurge, l'Annunki, ou que sais-je encore. Autrement dit le Diable...

Au sens premier donc, la caractéristique de la religion de Caïn est d'inverser les valeurs bibliques, notamment de la Genèse, de l'Ancien Testament. Les rôles de Dieu et du Diable sont inversés, Yahvé Dieu de la Genèse, qui tout au long de l'Ancien Testament et même de toute la Bible condamne l'idolâtrie, le spiritisme, le satanisme, la sorcelleerie, etc., bref toutes les formes du culte du Diable ou des démons, devient le Démiurge et le Mal pour ceux de la religion de Caïn. Et de fait alors, directement ou indirectement, c'est le Serpent d'Eden ou le Diable qui est leur Dieu, et Caïn est alors en quelque sorte comme leur héros, qui a tué Abel le "bourreau" des animaux. Quand ce n'est pas volontairement, par choix délibéré d'adoration du Serpent, du Diable ou de Caïn, c'est bien le cas involontairement, par ignorance de la la logique divine, biblique.

Au-delà de ce cas d'école de la religion de Caïn, ce qualificatif désigne toutes les idéologies de fausse lumière, qui cachent l'esprit des ténèbres, le Diable donc, et toutes les idéologies qui passent pour être celles du bien, pour être divines, alors qu'en réalité c'est tout le contraire! En ce sens la religion de Caïn est synonyme de l'idéologie luciférienne. Et au passage, Lucifer signifie "Porteur de lumière", mais dans ce cas il s'agit de la "Fausse lumière". La franc-maçonnerie par exemple est un exemple d'idéologie luciférienne. Au-delà on a les idéologies comme le New Age, la gnose, l'ésotérisme, etc., et toutes les formes d'occultisme qui ne sont pas ouvertement sataniques ou ténébreuses. Mais en un sens plus spécifique, la pensée de la religion de Caïn, en plus en général de se démarquer du satanisme, peut même s'opposer à la franc-maçonnerie et la dénoncer comme le mal, pour mieux passer pour le bien.

Cependant, il ne faut pas se laisser tromper, car le satanisme, l'idéologie luciférienne et son cas particulier que je nomme la religion de Caïn ont en commun qu'ils se situent tous dans un même paradigme fondamental, qui est la Négation de l'Univers TOTAL, ce qui en règle générale se manifeste comme une idéologie anti-biblique ou faussement biblique, un positionnement contre le Dieu de la Bible, mais généralement déguisé comme une critique de la religion. Et pour cela, on fait exprès de ne pas distinguer la Bible des religions fondées sur la Bible: judaïsme (ou plus exactement le talmudisme à ne pas confondre là aussi avec le judaïsme biblique), catholicisme, protestantisme, évangélisme, etc., et l'islam en parlant du Coran. Cette non distinction permet de mettre tout dans le même sac: Dieu, la Bible, les religions, etc.. Comme di Dieu ne pouvait pas être vu au-delà de la Bible (la Bible, c'est l'Ancien et le Nouveau Testament, mais la Science de l'Univers TOTAL ou Science de Dieu, qui arrive à présent au troisième millénaire, est le Troisième Testament, qui repose sur les deux premiers mais ne se réduit pas à eux), ou pire encore, comme si Dieu ne pouvait êtr vu qu'au travers du prisme de la religion.

Avant d'aller plus loin et pour se fixer les idées, voici quelques points clefs à savoir, pour comprendre aussi le problème qui se pose avec la religion de Caïn et plus généralement toutes les idéologies lucifériennes. Le langage scientifique ou le domaine scientifique qu'il faut pour pouvoir enfin traiter scientifiquement de toutes les choses et d'absolument toutes, de toutes les questions sans aucune exception, y compris donc la question de Dieu, des anges, du Diable, des démons, du bien, du mal, de la vie, de la mort, de l'amour, de la foi, de la joie, de la haine, de la conscience, de l'inconscience, de l'énergie, de la matière, de l'information, de la désinformation, de l'esprit, de la vérité, du mensonge, etc., bref de de toutes les choses, eh bien, ce langage scientifique, c'est tout simplement le langage des ensembles et des éléments! C'est ce que dans les mathématiques traditionnelles on appelle la théorie des ensembles. Comme par exemple à cette page de Wikipedia sur la théorie des ensembles ().

Dans les paradigmes traditionnels, la théorie des ensembles est considérée comme une branche des mathématiques au pluriel, elles-mêmes considérées comme une branche ou un domaine des sciences au pluriel. Et pire, on considère la théorie des ensembles comme une branche de l'algèbre, elle-même une branche des mathématiques, etc.. Mais pas du tout! Car en fait, la théorie des ensembles est la mère de toutes les théories, de tous les domaines des mathématiques, et donc la mère de l'algèbre, de la géométrie, etc.. Autrement dit, tous les domaines des mathématiques, y compris les mathématiques elles-mêmes, sont des sous-domaines de la théorie des ensembles, qui est vraiment une théorie transcendante! Et non seulement cela, la théorie des ensembles est la mère de toutes les sciences, toutes les sciences sont en fait des branches de la théorie des ensembles, si les sciences étaient fondées sur de bons paradigmes, la bonne logique.

En matière de paradigme au moins, on a donc tout faux, cette conception des choses sont l'un des inombrables indices que les paradigmes de ce monde sont mauvais, notamment les paradigmes de la logique, des mathématiques et des sciences. Ce sont des paradigmes de la Négation, des logiques de Négation, et c'est cela que nous sommes justement en train de comprendre, car cela a un très étroit rapport avec la question de la religion de Caïn.

Nous appelons paradigmes de Négation le fait de raisonner, de fonctionner, donc de faire la science, avec le principe ou l'axiome que "Certaines choses n'existent pas dans l'absolu". Nous appelons cet axiome ou principe l'Axiome de Négation. Son contraire est cxe que nous appelons le Théorème de l'Existence, ou Théorème d'Affirmation ou Théorème d'Alternation ou encore la Loi de la Réalité TOTALE, théorème qui, lui, dit que "Toutes choses existent dans l'absolu".

L'Axiome de Négation ou le Principe de Négation, oui l'idée que certaines choses n'existent pas (à comprendre dans l'absolu), est une idée qui semble tellement "évidente", si "intuitive", si "naturelle", que l'on n'a même pas jugé nécessaire de lui donner un nom, comme nous lui donner un nom. Et pourtant, il s'agit bien d'un axiome, d'un principe, qui gouverne non seulement la logique et les sciences de ce monde, mais même ce monde tout entier! Le principe de logique qui lui est équivalent et qui par contre est explicitement formulé est le fameux Principe de Non Contradiction formulé par Aristote il y a 2300 ans, et qui est le pilier clef de la logique dite classique.

Tel qu'il a été formulé par Aristote, ce principe n'est pas faux en soi, car Aristote dit simplement qu'"une même chose ne peut pas être à la fois vraie et fausse sous le même rapport ou dans le même contexte limité". Il ne dit donc pas qu'une même chose ne peut pas être vraie et fausse à la fois dans l'absolu! Mais tel que ce principe est utilisé en pratique, il nie qu'une chose puisse être vraie fausse à la fois dans l'absolu, autrement dit dans l'Univers TOTAL. Or une chose peut être vraie dans un contexte dans l'Univers TOTAL et fausse dans un autre contexte, ce qui fait que globalement, dans le grand contexte qu'est l'Univers TOTAL, elle est à la fois vraie et fausse. Autrement dit, pour que l'Univers TOTAL puisse être l'Ensemble de toutes els choses, il faut que toute chose y existe, et aussi le contraire de toute chose aussi. C'est la définition même de la Diversité, et il n'y a rien de contradictoire là-dedans. Mais c'est la négation de cette nature de l'Univers TOTAL et donc de l'Univers TOTAL, qui est la vraie contradiction, puisque cela contredit la Réalité Suprême, l'Etre Suprême!

C'est donc en fait la manière dont le principe d'Aristote est utilisé en pratique, qui en fait un Principe de Négation, équivalent à l'Axiome de Négation. Cela signifie que cet axiome est quelque chose de fondamental et d'intrinsèque à ce monde, et n'a pas attendu Aristote pour exister et être utilisé. La plupart des gens de ce monde et de tout temps ont raisonné et fonctionné avec cet axiome, sans avoir jamais entendu parler d'Aritsote. Oui, l'idée que certaines choses n'existent pas dans l'absolu.

Or, à bien y réfléchir, c'est tout sauf évident! Tout est dans la précision "dans l'absolu". Car tout ce qu'on peut dire de sûr, c'est qu'une chose peut ne pas exister dans notre région, dans notre pays, dans notre continent, dans notre monde, dans notre système solaire, dans notre galaxie, dans notre univers, etc.. Rien ne nous autorise à dire qu'elle n'existe pas dans une autre région, dans un autre pays, dans un autre continent, dans un autre monde, dans un autre système solaire, dans un autre univers, etc., ou même bel et bien exister dans notre région ou pays, mais à une autre échelle d'existence, dans une autre dimension, etc..

On notre au passage que pour dire cela nous avons utilisé le mot "autre", en latin "alter". Ce qui n'existe pas dans un contexte peut tout à fait exister dans un autre contexte, dans un alter contexte donc. Et ce qui n'existe pas d'une manière peut tout à fait exister autrement c'est-à-dire d'une alter manière. La logique basée sur le mot alter est ce que nous appelons l'alternation, c'est une logique d'affirmation, en ce sens qu'elle va au-delà de la négation (notamment d'existence) pour affirmer autrement, d'une alter manière (notamment affirmer l'existence niée).

La négation d'existence doit donc juste être relativisée à un contexte donné, ce que fait précisément l'alternation, qui envisage un alter contexte d'existence de ce qui est nié. Si la négation d'existence n'est pas relativisée , on fait alors une négation absolue, et alors cela signifie qu'on fonctionne avec l'Axiome de Négation ou le Principe de Négation. Il s'agit alors bel et bien d'un axiome, et pas un théorème démontré ou découlant d'une définition, comme c'est précisément le cas avec la définition de l'Univers TOTAL en langage des ensembles, qui est que l'Univers TOTAL est par définition l'Ensemble de toutes les choses. Il en découle alors immédiatement le Théorème de l'Existence, qui est que toute chose existe dans cet Ensemble.

Il ne s'agit pas d'un axiome avancé gratuitement, mais d'un théorème découlant d'une définition. Pour une personne qui n'est pas au fait des questions d'analyse philosophique, de paradigmes, de modèles, de logique, etc., elle ne voit pas trop l'importance de la chose, mais en réalité cela change tout, cela change la vision de l'Univers et des choses, cela bouleverse la science et la manière de la faire. Ne serait-ce que la question de l'existence de Dieu ou de la démonstration de cette existence. Une démonstration repose justement sur des préalables appelés axiomes, principes ou hypothèses, etc., posés sans démonstration! La faiblesse de la méthodologie scientifique actuelle se trouve là, c'est le problème du Serpent qui se mord la queue, ou le problème de l'Ouroboros.

L'Infini Serpent Ouroboros

Avec l'approche axiomatique, on démontre des théorèmes à partir d'axiomes posés sans démonstration. Il suffit donc juste de changer de système d'axiomes pour aboutir à des théorèmes ou vérités mathématiques ou scientifiques qui peuvent être complètement les contraires des vérités d'un autre système d'axiomes. Les vérités scientifiques dans ce cas n'ont rien d'absolu, mais sont relatives au système d'axiomes ou de principes choisis. Donc en fait ces vérités reposent sur des dogmes scientifiques, qui n'ont rien à reprocher aux dogmes religieux!

Par contre, on n'a nullement besoin de démontrer ce qui est un fait, donc de fait un théorème! Dire par exemple que l'Univers existe, que le TOUT existe, que le TOTAL existe, etc., c'est exprimer un fait! Et dire: "Par Univers ou par TOUT ou par TOTAL ou par Univers TOTAL ou par Réalité TOTALE ou encore par Etre TOTAL, etc., on entend l'Ensemble de toutes les choses, c'est simplement préciser la définition du TOUT ou du TOTAL dont on parle. Il ne s'agit donc pas d'un axiome mais de la définition d'un FAIT, qui est donc de fait un théorème! C'est ni plus ni moins ce que dit le Théorème d'Existence, à savoir donc que Toute chose existe dans le TOUT, dans le TOTAL, ou dans l'Univers TOTAL (en s'autorisant une petite redondance, puisque le mot Univers lui-même en soi signifie déjà le Tout), puisque c'est sa définition, à savoir donc l'Ensemble de toutes les choses. C'est précisément lui l'Absolu dont nous parlons.

Il suffit donc juste d'étudier cet Ensemble de toutes les choses avec la logique qui s'impose, qui ne doit pas être une logique de Négation du TOUT mais une logique d'Affirmation du TOUT, ce qu'est préciséme la logique d'Alternation. Car, bien évidemment, si l'on étudie le TOUT ou l'Univers TOTAL avec une logique qui le nie à la racine, parce qu'elle repose sur l'Axiome ou le Principe implicite selon lequel "Certaines choses n'esistent pas dans l'Absolu", autrement dit "Certaines choses n'esistent pas dans l'Univers TOTAL" ou encore "Certaines choses n'esistent pas dans le TOUT", alors évidemment il faut s'attendre à des paradoxes, puisque la logique qui veut étudier le TOUT le nie déjà au départ, elle nie l'Objet de son étude!

C'est ce qui se passe en fait dans l'actuelle théorie des ensembles introduite par Georg Cantor en 1882. Sans s'en rendre compte, la logique scientifique avec laquelle les ensembles sont étudiés nie à la racine les plus importants et grands ensembles, notamment l'Ensemble de tous les ensembles, ce que nous appelons l'Ensemble Plein ou l'Oméga, l'Alpha étant l'Ensemble Vide. L'Ensemble de tous les ensembles ou l'Ensemble Plein est une autre manière de dire le TOUT. Si donc l'on veut étudier les ensembles avec une logique qui nie le TOUT, il y a donc un paradoxe, qui n'est pas la faute du TOUT mais de la logique avec laquelle on essaie de l'étudier.

Deux solutions se présentent alors: ou bien on changed e logique pour une logique qui ne nie pas le TOUT dès le départ, ou bien on conserve cette mauvaise logique, mais dans ce cas on est obligé d'exclure le TOUT du champ de l'étude. C'est cette seconde option qu'on a choisie avec la méthode axiomatique, ce qui fait donc qu'on a exclu l'objet scientifique qui définit DIEU en sciences, parce que l'on tient à garder la vieille logique de Négation! Mais quant à nous, nous faisons le choix inverse: nous étudions le TOUT avec la logique adéquate, la logique d'Alternation.

L'Alternation, la bonne logique

Pour plus de détails, voir les livres PDF: L'Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga Générescences, Nombres entiers variables et Structure de corps omégacyclique.

La science faite avec l'implicite Axiome de Négation, qui est le principe apparemment évident ou intuitif mais faux que "Certaines choses n'existent pas dans l'Abosolu", est en réalité une religion qui ne dit pas son nom, à savoir le scientisme! Les sciences de ce monde reposent sur nombre de dogmes plus ou moins explicites ou plus ou moins cachés de ce genre. Mais l'implicite Axiome de Négation est sans aucun doute le dogme le plus caché, le plus profond, le plus vicieux, le plus perfide, bref un vrai Serpent caché à la racine des sciences et de ce monde tout entier.

La Négation est la racine de tous les maux du monde

Si donc l'on doit répondre à cette simple question: Qu'est ce que la "Science", la réponse est: c'est la Théorie des ensembles, tout simplement! Le mot "science" est du latin "scientia" qui veut dire "savoir" ou "connaissance". Son équivalent grec est "gnosis", qui veut dire "connaissance". C'est la racine de mots comme "gnose", ou comme "agnostique" (qui est la fausse idéologie selon laquelle "on ne peut pas connaitre" notamment quand il s'agit des questions de Dieu), ou encore le mot courant "ignorant", pour parler d'une "personne qui ne connaît pas".

Mais la question: "Que devons-nous au juste savoir, connaître, oui que doit doit fondamentalement étudier une science digne de ce nom?"

Réponse très simple:

Une science digne de ce nom doit connaître les ensembles, elle doit étudier les ensembles. Car un ensemble est une chose formée d'autres choses appelées ses éléments. Et toute chose est formée d'autres choses, et au pire, elle est formée d'elle-même. Donc toute chose est un ensemble. Et la Chose formée de toutes les choses, y compris donc formée d'elle-même, est par définition l'Univers TOTAL, la Chose TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses, de tous les êtres. C'est l'Etre TOTAL, et c'est donc la définition scientifique de la notion d'Etre Suprême, autrement dit ce qui communément désigne parle le mot DIEU. Toute chose, tout être, existe dans l'Ensemble de toutes les choses, de tous les êtres, puisque c'est sa définition scientifique, à savoir donc l'Ensemble Suprême, le Grand TOUT! Oui, l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Etre TOTAL, l'ALpha et l'Oméga. La définition scientifique du mot Dieu donc, sa définition en langage des ensembles, le langage universel.

Voici comment on voit les choses, toutes les choses, tous les univers et mondes, tous les êtres, toutes les connaissances ou "gnoses" au sens large, c'est-à-dire toutes les sciences, en se plaçant dans le Paradigme de l'Univers TOTAL:

Les gnoses vues dans le Paradigmes de l'Univers TOTAL

Toute chose existe donc dans l'Univers TOTAL. Cette vérité fondamentale, qui découle de la simple définition de l'Univers TOTAL, est ce que j'appelle le Théorème de l'Existence ou la Loi de la Réalité TOTALE. L'Univers TOTAL est INFINI, il y existe toute l'infinité des univers, des mondes, des êtres, donc des mondes d'anges ou paradis, des mondes de démons ou enfers, des mondes qui sont hybrides, plus ou moins positifs ou angéliques ou divins ou paradisiaques, ou plus ou moins négatifs démoniaques ou diaboliques ou infernaux.

Nous qualifions les uns d'univers ou monde d'Alternation ou d'Affirmation, ce qui veut dire qu'ils sont positifs. Ce sont les vrais universou les mondes, ceux de la vraie vie, ce qui n'est pas le cas de l'univers ou monde actuel, et justement le travail que nous faisons est une travail de Nouvelle Genèse, un travail de création d'un nouvel univers, d'un nouveau monde, ce que la Bible appelle de "nouveaux cieux" et une "nouvelle terre" (Apocalypse 21: 1-7). Collectivement, ces univers normaux sont appelés l'Univers, avec "U" majuscule.

Et nous qualifions les autres d'univers ou monde de Négation, ce qui veut dire qu'ils sont négatifs. De tels univers ou mondes sont ce que nous appelons les onivers, collectivement l'Onivers. C'est donc l'Univers de Négation ou Univers DIABLE. Cela correspond à ce que dans les langages ésotériques on appelle l'Astral, avec ses différentes couches ou plans d'existence, comme par exemple le "haut astral" (la zone jaune sur l'image précédente), le "moyen astral" (la zone orange, qui est grosso modo la zone dans laquelle nous nous trouvons présentement), le "bas astral" (qui est la zone rouge ou noire), qui est ce qu'on appelle couramment l'"enfer".

Mais en réalité tout l'Onivers ou Astral est une zone de Négation, c'est-à-dire une zone déconnectée de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU, donc l'Univers DIABLE ou Enfer au sens large. Le reste est une simple affaire de dégré, comme le montre le schéma. Plus le degré de Négation ou de déconnexion d'un être est grand plus il est démoniaque, et plus son degré d'Affirmation ou d'Alternation ou de connexion est grand plus il divin. Et si c'est d'un univers ou d'un monde que l'on parle, plus sa Négation est grande plus il est infernal, et plus son Affirmation ou son Alternation est grande plus il est paradisiaque, c'est-à-dire normal, divin! Sur l'image précédente, les zones infernales, en allant du moins pire au pire, sont représentées par le jaune, l'orange, le rouge, le noir pour la pire. Et les paradisiaques, en allant de la moins paradisiaque à la plus paradisiaque, divine, lumineuse, sont représentée par le vert clair, le vert normal, le vert foncé, le bleu, le blanc, symbole de lumière divine totale. Et voici comment on perçoit exactement la même réalité, mais du point de vue de l'Univers de Négation:

Les gnoses vues dans le Paradigmes de Négation l'Univers TOTAL

Quand on voit les choses en se plaçant dans le Paradigme de l'Univers TOTAL ou Dieu, ce qui signifie dans l'Univers d'Affirmation ou d'Alternation, on voit TOUTE la réalité, oui la Réalité TOTALE, celles d'Alternation comme de Négation, les positives comme les négatives, les paradis comme les enfers, les anges comme les démons, etc., oui TOUT EST UN, une seule Réalité, l'Univers TOTAL. On ne nie aucune réalité donc, aucune chose, aucun être, mais on affirme tout! Donc on ne nie pas Dieu, puisque Dieu est précisément l'Univers TOTAL que l'on voit dans son Ensemble et dans toute son Infinité et Diversité, il est l'Alpha et l'Oméga, toute chose et tout être. Il est donc nous aussi, et nous sommes lui, donc le nier c'est nous nier nous-mêmes!

Par contre, quand on voit les choses depuis l'Univers de Négation, donc aussi selon le paradigme de la Négation, on ne voit plus toute la réalité, mais seulement la réalité locale, tout ce qui est en dehors étant appelée l'"au-delà" ou l'"ailleurs", et c'est nié à souhait par les êtres ou esprits de Négation ou démons, qui ont intérêt à nier l'"au-delà" ou l'"ailleurs", à enfermer les esprits dans la réalité locale (comme par exemple notre réalité tridimensionnelle). La raison est très simple: ces êtres déconnectés du Divin, donc sans énergie divine, existentielle, vitale, l'énergie universelle que nous nommons unergie, vampirisent les êtres connectés ou en tout cas plus connectés qu'eux. L'unergie est ce qui dans la Bible est appelée l'Esprit Saint, l'Esprit de Dieu qui est tout et fait tout, une importante réalité occultée elle aussi par les sciences de Négation, les sciences du Diable, de Lucifer! Or l'unergie ou Esprit Saint en question n'est rien d'autre que la notion d'Information ou de Numérique, autrement dit la notion de Nombre pur, mathématique! C'est ce qu'en théorie des ensembles on appelle habituellement les ordinaux.

Toute chose est fondamentalement un ordinal, un nombre, un objet numérique, une information. C'est donc simplement ça la notion universelle d'énergie, oui l'information est de l'énergie tandis que la désinformation (qui est synonyme demensonge et la désinformation ou le mensonge est une caractéristique clef des entités négatives, les esprits ou êtres de Négation, bref des démons), ou l'absence d'information ou le fait de soustraire de l'information, de détruire l'information, de cacher l'information, etc., est l'absence d'énergie ou le fait de soustraire de l'énergie, de détruire l'énergie, de cacher l'énergie, etc.. C'est la définition scientifique de la notion de vamprisme énergétique. Et l'absence d'information ou l'absence d'énergie universelle est ce que nous nommons l'onergie ou l'énergie négative:

Les gnoses vues dans le Paradigmes de Négation l'Univers TOTAL

C'est l'enjeu fondamental avec les êtres de Négation ou démons, à savoir donc que tout avec eux est fodamentalement une affaire de vamprisme énergétique, qui est donc un vampirisme informationnel, l'une des nombreuses formes de désinformation, dont je viens d'énumérer quelques exemples courants. On mesure d'autant pus à quel point leurs sciences sont des sciences de désinformation ou de mensonge, quand on voit qu'elles parlent des ensembles en s'arrangeant pour ne pas relier les ensembles à Dieu l'Ensemble de toutes les choses et de tous les êtres, et même en réussissant le tour de passe-passe de nier Dieu en sciences ou en disant tout au moins que Dieu n'a rien à faire en sciences! Elles parlent des ordinaux, des nombres, du numérique, de l'information, etc., qui est donc l'énergie universelle, mais sans le dire et au contraire en reposant toute la physique sur une notion d'énergie, qui est en fait l'onergie ou énergie négative! C'est tout le contraire de la vraie énergie, l'unergie donc ou information ou Esprit Saint. En effet, l'énergie dont parle la physique actuelle, de même que la notion d'entropie qui va avec, est synonyme désorgansation, de destruction et de mort:

L'énergie de la physique actuelle est de l'onergie

Même des scientifiques honnêtes, sincères, et des génies même, comme Albert Einstein,
ont été bernés par les mauvais paradigmes, les paradigmes de Négation.
Il a parlé de l'univers de Négation, réduit à 3 dimenions spatiales, la quatrième étant appelée "temps",
comme étant la Réalité TOTALE, alors qu'en fait c'est l'Univers TOTAL,
avec ses infinités de dimensions spatiales et dans lequel le temps n'existe plus laissant place à l'éternité.
Car la notion de temps n'existe que dans les univers dont le nombre n de dimensions spatiales est limité.
Dans ces conditions c'est la dimension à partir de n+1 qu'on appelle le "temps"
et on parlera alors d'espace-temps à n+1 dimensions.
Dans notre cas, n = 3 et donc c'est la dimension n+1 ou 4 qu'on appelle le temps.
Dans les réalités avec une infinité de dimensions spatiales, le temps cesse alors d'exister,
tout devient le présent, tout est actuel!

Même le génial Einstein n'a pas compris cette vérité fondamentale de l'Univers TOTAL,
car, comme d'autres scientifiques sincères, il a été prisonnier de mauvais paradigmes,
il a fait ses théories dans les paradigmes de la Négation, et notamment de Négation de l'Univers TOTAL.
Mais le pire dans ça, c'est que, comme tous les autres scientifiques, notamment ceux qui sont sincères,
ce qu'il appelait l'"énergie", et qui est noté "E", est en fait l'onergie ou énergie négative,
c'est-à-dire en fait la désinformation ou la déstruction de l'information,
la vraie énergie étant donc l'unergie ou énergie positive, qui est l'information.
C'est bien parce que l'énergie de la physique est négative qu'elle détruit l'organisation et la vie,
qu'on ne ferait pas le plein de vie en se jetant dans le feu ou énergie thermique,
en touchant des fils électiques de haute tension ou énergie électrique,
en se faisant irradier ou énergie électromagnétique, etc.,
ou en souhaitant se prendre une bombe atomique sur la tête!
Toutes ces opérations enlèvent en fait la vraie énergie, c'est-à-dire l'information.
L'information de structure qu'est un organisme vivant par exemple est détruite,
faisant place à la désinformation ou à l'absence d'information, à l'absence de la vraie énergie, l'unergie!
C'était si simple et si évident, mais si cela a échappé à des génies comme Einstein,
c'est parce que les paradigmes dans lesquels ils travaillaient sont faux,
ce sont des paradigmes de Négation, oui de Négation de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU.


Comme consolation pour notre Einstein, c'est que lui au moins a compris
que Dieu et l'Univers ou la Nature sont la même chose.
Il lui fallait juste concevoir la notion d'Univers TOTAL.
Mais il faut dire aussi que même s'il l'avait découverte,
les esprits occultes qui gourvernent la science dans le secrets des loges ou sociétés secrètes,
ou simplement les esprits de Négation dans les dimensions cachées ou les pandémoniums (on y reviendra),
n'auraient j'amais permis que cette théorie passe.
Quand on sait par exemple que sa théorie de la relativité a failli passer à la trappe,
mais d'heureux concours de circonstances, comme par exemple une éclipse qui tombait à pic en 1919,
ont permis de valider la théorie et de propulser Einstein au sommet de la gloire scientifique.
Et pourtant, depuis, beaucoup de scientifiques ont fait bien mieux, mais sont dans les oubliettes.
J'en connais pas mal, comme par exemple un certain Jean-Pierre Petit
avec son modèle Janus qui est bien plus précis et plus exact que la relativité d'Einstein.
C'est vrai aussi qu'il avoue que sa théorie est inspirée par des extraterrestres Ummites...
Là c'est ce sont des sujets tabous, et c'est complètement rédhibitoire!
Même si la théorie est brillante, juste, et véridique!
Que dire alors si, comme moi, on affirme que la Science que l'on fait
est inmpirée par Dieu, l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga?
Fort heureusement, je ne travaille pas pour être reconnu par les paradigmes de Négation.
Je travaille pour les remplacer, nuance!
Et les remplacer par la Puissance de Dieu l'Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga.
A la suite des prophètes, de Jésus et des apôtres,
nous travaillons pour la création d'un nouvel univers, d'un nouveau monde (Apocalypse 21: 1-7).

Si donc l'on voit l'Univers TOTAL depuis l'Univers de Négation, comme le montre l'image plus haut, on voit alors que c'est complètement l'inverse de la vision depuis l'Univers TOTAL. Dans ce cas, l'Univers de Négation ou Onivers ou Astral est réduit à une zone restreinte, comme un fruit interdit dans le Jardin de Dieu, toute tout le reste étant l'infinité d'univers et mondes d'Alternation.

Les gnoses vues dans le Paradigmes de l'Univers TOTAL

Dans cette vision des choses, plus on se libère de la Négation,
et que donc on se reconnecte à l'Univers TOTAL ou Dieu,
plus on s'éloigne du point noir ou monde des ténèbres, et on va vers la Lumière.
C'est ce que l'on appelle le mouvement d'ascension.
Mais plus on se déconnecte du Divin, de l'Univers TOTAL donc,
plus on se dirige vers le point noir, ce qui est le mouvement de déchéance,
qui est comme si on chutait littéralement dans l'abîme incarné par le point noir.
Manger le fruit défendu signifie poser un acte de Négation de l'Univers TOTAL,
à entrer dans un portail que représente à zone jaune, et qui est le portail vers l'enfer.
Si l'on ne met pas fin à sa Négation, la chute ou la déchéance se poursuit jusqu'au point noir.

Mais dans l'Univers de Négation, c'est tout l'inverse. C'est l'Univers TOTAL qui est introuvable, et qui est réduit comme un fruit interdit. Il est réduit à un point blanc, Voilà donc pourquoi, sans Dieu, sans une action de l'Univers TOTAL donc, comme sa guidance avec sa révélation qu'est la Bible et maintenant sa Science, il est impossible de (re)trouver le Paradigme perdu, qui est aussi le Paradis perdu.

Les gnoses vues dans le Paradigmes de Négation l'Univers TOTAL

Dans cette vision des choses, plus on se déconnecte de l'Univers TOTAL ou Dieu,
plus on nie donc, plus on s'éloigne du point blanc, et on va vers de plus en plus de ténèbres.
Dans l'Onivers ou l'Astral, c'est le mouvement naturel,
le mouvement vers le point blanc n'étant pas du tout naturel,
ce point qui représente Dieu donc, étant si peu naturel, que c'est une affaire de croyance.
Par contre, quand bien-même on dit ne pas croire au Diable,
et qu'on n'a même pas conscience de son existence,
on baigne en fait dans le diabolique qu'il devient la norme,
raison pour laquelle on ne le voit plus, on ne voit plus ni Dieu ni Diable,
ce qui est un signe dans un tel monde qu'en fait c'est un monde du Diable!
Autrement dit, il s'agit d'un univers ou monde de Négation!
C'est donc exactement la situation dans laquelle on se trouve dans ce monde, cet univers.
C'est la situation que Jésus décrit en disant que la route qui mène vers la vie est étroite,
et peu la trouvent, et donc peu nombreux sont ceux qui sont sur cette route.
Par contre la route qui mène vers la mort ou la perdition de l'âme est large,
et beaucoup sont sur cette route là (Matthieu 7: 13-14).
Quand bien même Dieu ou l'Univers TOTAL envoie dans cet Onivers
des êtres comme Jésus pour parler de Dieu et montrer la route de la vie,
ce n'est pas évident, et il est encore question de savoir si l'on croit ou non en ces envoyés.

Voici une autre manière de voir l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Etre TOTAL, Dieu donc:

Les êtres dans l'Univers TOTAL

Et tous les êtres décrivent dans l'Univers TOTAL, dans Dieu donc, le cycle suivant:

Cycle des êtres dans l'Univers TOTAL

Toute chose, tout être, est élément de l'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses et de tous les êtres, l'Ensemble Suprême. Autrement dit, toute chose, tout être, est fondamentalement d'origine divine, de nature divine. Tout vient de Dieu l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, la Source, et tout retourne à la Source. Même si dans son parcours l'être se retrouve déchu dans le pire des enfers, dans le pire monde de l'Onivers ou de l'Astral, il arrivera le moment où l'être ascensionnera de nouveau vers sa nature divine perdue. Mais dans l'Onivers, les êtres de Négation oeuvrent pour freiner l'ascension des êtres désirant revenir à l'Univers TOTAL, revenir donc à Dieu ou dans la nature divine perdue.

Mais la raison surtout est que les êtres déconnectés du Divin n'ont plus d'unergie ou d'energie divine, universelle, à savoir l'information comme on l'a dit, sans laquelle une chose ne peut exister ou vivre. Puisque toute chose normale est de l'information, donc si elle ne l'est pas, elle est alors la désinformation ou l'absence d'information. Donc la tendance de ces êtres déconnectés est de vampiriser l'information que sont les autres, donc de détruire cette information ou de transformer les autres en désinformation aussi en volant l'information que les autres sont, en la prenant de force, etc.. En d'autres termes, la tendance des êtres déconnectés est de vampiriser l'éngergie universelle ou unergie que sont les autres, les transformant en onergie ou absence d'unergie.

Il est fondamental de comprendre l'enjeu énergétique, le vampirisme énergétique car tout dans un onivers ou un monde de Négation, comme le nôtre, repose sur cela, toutes les relations, toutes les politiques! Et pourtant c'est l'un des secrets les mieux gardés jusu'ici, seuls éclairés par Dieu l'Univers TOTAL, les initiés des cercles occultes, ésotériques, kabbalistes, maçonniques, des sociétés secrètes, etc., ou encore les êtres démoniaques qui ont conscience de ce qu'ils sont, connaissent ces secrets. Mais nul besoin de faire partie des cercles occultes pour connaître ces vérités à partir de maintenant, puisque Dieu l'Univers TOTAL le révèlent scientifiquement. Mais comme depuis toujours, ce sont les êtres de Négation, les démons donc et notamment des démons nés humains, les incarnations même de la désinformation, de l'onergie ou énergie négative, oeuvrent pour cacher l'information divine, l'étouffer, empêcher le plus grand nombre donc de la connaître! Tout le problème il est là! Nous sommes donc en pleine guerre de l'information, qui est la guerre de l'énergie, en l'occurrence l'unergie. Comprendre cela, c'est enfin commencer vraiment à comprendre le monde, depuis la nuit des temps, et plus jamais maintenant à l'ère de la religion du Covidisme, où la désinformation et la propagande démoniaque, satanique, bat son plein!

C'est donc faux de dire que la question de Dieu et du Diable, des anges et des démons, etc., ne peut faire l'objet de la science et même de la science exacte. Bien au contraire c'est la Science la plus facile à faire, elle est d'une simplicité biblique, c'est le cas de le dire! On a juste besoin de la définition de l'Univers TOTAL et du Théorème ou Loi fondamentale qui découle de cette définition, pour faire la Science digne de ce nom. Pas besoin donc d'autre axiome ou hypothèse, car toute vérité ou connaissance découle de cette définition et de ce Théorème, toute autre loi est son corollaire.

Si j'osais, je l'appelerais la Torah scientifique, car en fait c'est elle qui se cache dans la Torah biblique, dans tout le Tanakh ou Ancien Testament, dans tout le Nouveau Testament sous la forme de la Loi du Christ, la Loi de l'Amour pour Dieu et pour son prochain (voir Matthieu 22: 34-40; Jean 17: 1-23: 1Jean 4: 8). Mais la religion de Caïn, qui est une des nombreuses filles du Talmud et de la Kabbale, qui a conduit à la négation et à l'assassinat du Messie ou Christ, se caractérise souvent par la négation ou l'occultation de la Torah, de la Genèse. Et quand cette religion de Caïn parle de Jésus de son enseignement, c'est pour le mettre à la sauce bouddhique.

Etudier donc tous les ensembles, c'est étudier toutes les choses, et étudier toutes les choses, c'est étudier tous les ensembles. Une science digne de ce nom doit donc avoir pour OBJET fondamental les ensembles, ou, ce qui revient au même, les choses. Et une science fondée sur ce Paradigme, celui de l'Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga donc, traite désormais de la question de Dieu, puique précisément cet Etre TOTAL ainsi défini, le plus grand qu'on puisse définir scientifique, est celui que désormais nous appelons DIEU! Tout être qui affirme à partir de maintenant que Dieu ne serait pas définissable scientifiquement, ou que Dieu n'aurait rien à faire en sciences, que Dieu ne serait pas connaissable scientifiquement, est soit ignorant dans le meilleur des cas (et on pardonne alors et on lui donnera à connaître, à savoir), soit il est un MENTEUR, un esprit de Négation, qui est maintenant la définition scientifique du mot diable ou démon.

Parce que donc la question de Dieu est formulée et étudiée scientifiquement, celle du Diable et des démons aussi! Voilà donc en fait pourquoi les esprits ou psychés de Négation ne voulaient pas que la science soit fondée sur le Paradigme de l'Univers TOTAL, autrement dit sur le langage universel des ensembles, comme nous le faisons à présent. Ils ont fait de la science une religion qui ne dit pas son nom, le scientisme donc, qui repose sur de subtiles négations, sur des dogmes qui ne disaient pas leurs noms, qu'on appelle "axiomes" (notamment en mathématiques), "principes" (en mathématiques et physique), "postulats", "hypothèses" (plus spécialement en physique), etc..

Des scientifiques sincères, des logiciens, des mathématiciens, des physisciens, etc., même croyants en Dieu, ont été enfermés dans ces dogmes du scientisme institués au fil des sècles et des millénaires. Le Talmud et la Kabbale (à distinguer maintenant du Tanakh ou Ancien Testament), qui s'est illustré par la négation et même l'assassinat du Christ ou Messie il y a 2000 ans, est pour une très grande part dans ces paradigmes de la Négation, qui sont aussi vieux que la Torah elle-même.

En effet, pendant que Moïse ou Moshé recevait au mont Sinaï la Torah ou Loi, le révélation de Dieu (la Torah est les cinq premiers livres du Tanakh ou Bible hébraïque, couramment appelé Ancien Testament, qui comprend aussi d'autres livres de révélation divine, comme les prophètes et les écrits historiques et poétiques, comme les psaumes, les proverbes, etc.), oui pendant que Dieu donnéait la Révélation ou Lumière à Moïse au mont Sinaï, est-ce que le Diable ne faisait pas son oeuvre parallèle avec le culte du Veau d¨Or? Les origines du Talmud et de la Kabbale sont dans cette révélation parallèle, qui est la Négation de celle de Dieu. L'opposition entre l'esprit du Talmud (le Nahash ou Serpent d'Eden ou ou Diable donc) et l'Esprit de Dieu, celui des prophètes, puis de Jésus de Nazareth, puis des apôtres puis le mien aujourd'hui, s'est poursuivie tout au long de l'histoire du peuple juif, qui est la vraie histoire de l'humanité, en tout celle créée par Dieu. Les sciences du Serpent d'Eden (Genèse 3: 1-5) sont croire qu'on n'aurait qu'un seul univers, un seul monde, une seule ligne de temps, une seule histoire, etc., ou que la Réalité se réduit à la réalité tridimensionnelle que nous connaissant, la quatrième étant appelée le "temps" comme dans le concept d'espace-temps en relativité par exemple. Mais en réalité, toute chose existe dans l'Univers TOTAL l'Ensemble de toutes les choses. IDe part sa définition, il existe donc dans l'Univers toute l'infinité des choses imaginables et inimaginables,

C'est Georg Cantor (d'origine juive soit dit en passant, comme aussi Einstein et d'autres, comme avant eux les prophètes, Jésus et les apôtres, etc.) qui, en 1822 a introduit la théorie des ensembles. Il travaillait aussi à la théorie des ordinaux et des cardinaux, et notamment à la notion de cardinaux infinis. Le premier cardinal infini est couramment appelée "Oméga" ou "ω", mais il est appelé aussi "Aleph zéro", et aleph" étant la première lettre de l'alphabet hébreu. Et Cantor disait que c'est Dieu qui lui a donné ces théories, et il avait raison, car c'était bien le cas. La théorie des ensembles est un concept si puissant que, quand on a commencé à trouver des paradoxes dans la théorie de Cantor et que des voix de mathématiciens s'élevaient pour demander d'abandonner ce nouveau paradigme des mùathématiques, le grand mathématicien David Hilbert a fait une déclaration remarquable dans l'histoire des maths: "Du paradis créé pour nous par Cantor, personne ne nous chassera."

Et pour espérer ne pas être chassés du paradis, Hilbert demanda qu'on axiomatise la théorie des ensembles, pour qu'elle devienne la théorie axiomatique des ensembles, jugée plus rigoureuse, pensait-on jusqu'à présent. Mais la méthode axiomatique a de graves défauts que l'on ignore que Dieu l'Univers TOTAL me fait mettre en évidence, et c'est carrément catastrophique quand on applique l'axiomatique à la notion d'ensemble et d'élément, dans l'intention de résoudre ses paradoxes. On obtient une théorie apparemment plus rigoureuse, mais avec laquelle la notion d'ensemble est vidée de la puissance, et puissance qui réside dans le plus grand des ensembles, à savoir l'Ensemble de tous les ensembles. On accuse cet Ensemble Suprême de poser problème, comme aussi d'autres grands ensembles, comme par exemple l'Ensemble de tous les ordinaux ou cardinaux. Autrement dit, l'Ensemble de toutes les informations! La méthode axiomatique a alors pour but d'élminer les ensembles qui posent "problème", dont ces ensembles spéciaux. Or précisément l'Ensemble de tous les ensembles n'est autre que l'Ensemble de toutes les choses, autrement dit l'Univers TOTAL, oui DIEU en mathématiques!

Autre chose: si l'Ensemble Vide, qui est l'Alpha des ensembles, est la définition de la notion de Zéro en langage des ensembles, l'Ensemble de tous les en ensembles, la définition de l'Ensemble Plein, est quant à lui l'Oméga des ensembles, et c'est la vraie définition de la notion d'Infini en langage des ensembles, autrement dit l'inverse du Zéro, la division de UN par ZERO. Elle est jugée "impossible" à tort car ce sont en fait les paradigmes de Négation qui en sont la cause.

Problème de la division par 0 montre que les paradigmes sont faux

Rien que ceci est la preuve que quelque chose est faux dans les paradigmes actuels.

Si la méthode axiomatique semblait avoir résolu les problèmes des paradoxes, c'est en réalité parce que ces paradoxes se sont converties en "impossibilités" ou en "interdictions" de faire certaines opérations pourtant tout à fait possibles et même d'une simplicité biblique, dans le bon paradigme scientifique, à savoir l'Univers TOTAL, et dans la bonne logique, à savoir l'Alternation.

Mais, après ce que nous pourrions appeler la science de Caïn et ses mauvais paradigmes que nous avons mis en évidence, revenons à la religion de Caïn. Nous comprenons qu'il ne faut pas confondre la Science dans l'absolu, la Connaissance de l'Univers TOTAL qui est donc aussi la Connaissance de Dieu (car l'Univers TOTAL est la définitio scientifiqued e Dieu), avec la manière dont on a fait la science dans ce monde, qui est en fait le scientisme, une religion qui ne dit pas son nom, une religion fondée sur des dogmes plus ou moins cachés de la Négation. Dans le meilleur cas, ceci est une ignorance, et dans le pire, c'est de la mauvaise foi, au sens propre comme au sens figuré du mot "foi". C'est exactement la même chose avec la révélation divine ou la Bible. Il ne faut pas confondre cette révélation en elle-même et son sens absolu, qui est en fait un sens scientifiquement formulable (contrairement à tout ce qui a été dit dans ce monde), avec les religions fondées sur cette révélation, qui ne sont pas nécessairement véridiques ou exactes à tout point de vue. Car même les mathématiques, pourtant réputées les sciences exactes par excellence, cachent des vices dans leurs fondements!

Or la religion de Caïn amalgame souvent la Bible (ou la révélation ou même Dieu qui révèle) avec les religions basées sur la Bible, comme par exemple le judaïsme talmudique ou rabbinique (je précise bien talmudique ou rabbinique, pas le judaïsme biblique qui est partie intégrante du texte biblique lui-même, à savoir la Bible hébraïque ou le Tanakh, à ne plus confondre avec le Talmud ou la Kabbale, qui sont du même acabit que la religion de Caïn, la franc-maçonnerie, la rose-croix, le bouddhisme, le New Age ou autres), le catholicisme, le protestantisme, l'évangélisme, etc.. Bref, il ne faut pas confondre la connaissance divine, qu'elle soit scientifique ou non, qui est une vérité absolue et universelle, avec toutes les distorsions ou perversions de cette connaissance. Il est intolérable d'amalgamer et de jeter le bébé avec l'eau du bain. Notamment de jeter Dieu avec toutes les distorsions du Divin, qu'elles soient scientifiques ou non. Nous sommes en train de découvrir qu'en fait même les mathématiques sont une distorsion de la connaissance de Dieu, et plus généralement que les sciences de ce monde sont des distorsions de la Science de Dieu! Car ces sciences auraient dû être la Science de Dieu si elles étaient fondées sur le bon Paradigme, à savoir l'Univers TOTAL!

La vraie Science fait la lumière sur TOUT, le TOTAL, et donc sur la question de Dieu et du Diable. Mais la science actuelle, qui est le scientisme, est une religion qui ne disait pas son nom. Et c'est cette religion cachée qui se dévoile pleinement maintenant avec le Covidisme, et qui permet enfin à la vraie Science et aux vrais scientifiques de se démarquer du scientisme. Ce sont ces vrais scientifiques, qui refuse d'adhérer à la doxa covidiste, qui sont trainés dans la boue médiatique, taxés de "charlatans" par ceux qui sont en réalité les vrais charlatans!

Les esprits (notamment talmudistes et kabbalistes) qui créent la religion covidiste, sont en fait les mêmes qui pendant des siècles voire des millénaires, ont créé aussi le scientisme déguisé en science, cette fausse science dans laquelle Dieu brille par son absence, et donc qui ne dit mot sur le Diable, les démons, le mal! Autrement dit, plus techniquement, les sciences qui ne reposent pas sur le bon Paradigme, à savoir le concept d'Univers TOTAL ou de Réalité TOTALE ou d'Etre TOTAL (l'Etre Suprême donc, ou "Dieu"), et donc qui ne traitent pas du problème de la Négation (de l'Univers TOTAL) et des choses négatives, au sens de chose négatives ou synonymes du MAL. Le moment est donc venu de découvrir la Science de Dieu et donc de voir clar dans les choses.

La religion de Caïn se situe donc dans même paradigme global de la Négation de l'Univers TOTAL, ce qui veut dire la négation de Dieu, qui souvent se traduit par une occultation de Dieu dans le traitement de toutes les questions et de tous les problèmes du monde. On place les débat sur le plan uniquement humain, l'axiome implicite étant que Dieu, s'il n'est pas carrément nié, n'a pas son mot à dire dans les questions traitées, et encore moins la Bible! Dieu ou la Bible, ce serait du Démiurge selon la pensée de la religion de Caïn, qui est donc en fait la pensée du Serpent d'Eden.

Quand cette religion parle de "Dieu" ou de quelque chose qui ressemble vaguement à un Etre Suprême, c'est souvent pour l'appeler la "Source" sans dire ce qu'elle est exactement, et comment se fait-il qu'on soit déconnectée d'elle et que l'on galère dans ce monde, nous "démerdant" et nous débattant contre des satanistes, qui eux croient en Satan et ne doutent pas un instant de son existence! D'autant plus que ce sont eux qui incarnent justement Satan du terre, tandis que ceux de la religion de Caïn ne nous permettent pas de comprendre notre nature divine et de nous reconnecter vraiment à la Source, à Dieu, l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga! Comme la pensée luciférienne en général, ils nous disent d'être nos propres "dieux" par nous-mêmes, par nos propres forces, bref de nous débrouiller pour être "Dieu" sans Dieu, par la méditation bouddhiste par exemple.

La pensée luciférienne en général et celle de la religion de Caïn en particulier prône qu'on n'a besoin d'aucune aide extérieure à nous pour devenir des "dieux", pas de Dieu extérieur à nous donc, ou au-delà de nous. Dans le meilleur des cas, "Dieu" est à l'intérieur, comme dans l'enseignement de Ghis, alias Ghislaine Lanctot.

Ghis et amélie

Mais franchement, ce genre de discours commence sérieusement à m'irriter, et je me dois de fouetter des gens que pourtant j'aime bien (là n'est pas la question), car qui aime bien châtie bien, dit-on si bien! le but étant que celles et ceux qui sont prisonniers de demi-vérités, de fausses lumières de Lucifer ou de la religion de Caïn (comme par exemple ici Amélie Paul pour qui j'ai de la tendresse, sans avoir de la haine pour Ghis non plus), sortent de leurs prisons pour ascensionner véritablement vers la Vérité qu'est le Paradigme de l'Univers TOTAL, leur Paradigme. En effet, le but est qu'ils aillent vers la Lumière. Ou alors, si la fausse lumière est leur choix délibéré, qu'ils aillent franchement vers plus de Négation, vers l'enfer qu'ils ont choisi. Qu'ils cessent d'égarer et de retenir dans leurs fausses lumières ou demi-vérité, leur religion de Caïn donc, les enfants de Dieu qui veulent la vérité et la lumière, revenir dans le Paradigme Perdu, la Paradis Perdu. Et bien sûr, entre les deux options je leur souhaite vivement la première de tout mon coeur.

Voilà donc mon but. Car ma patience a atteint toutes les limites, et je me dois de cracher tout le feu divin, tout le feu de la vérité, sur la la religion de Caïn, et leurs adeptes conscients et volontaires, végans ou non. Je le dis parce que la chère Amélie Paul est végane. Celle qui donc, en disciple et candide de Ghis la "Diesse", brandit le symbole de l'"Infini Ouroboros" (toute une autre affaire et arnaque scientifique et une autre affaire de Serpent, cet "Infini Ouroboros"....

L'infini Ouroboros

C'est le symbole de l'Infini des sciences de Caïn...
Les sciences du Serpent d'Eden...

L'Infini Serpent Ouroboros

Pas étonnant donc aussi que ce soit le symbole occulte choisi
comme le logo du diabolique Metaverse que devient Facebook,
dont l'agenda clair est plus que jamais d'enfermer les esprits par le Serpent d'Eden.
Le vrai infini, c'est l'Infini Oméga:
voir Générescences, Nombres entiers variables et Structure de corps omégacyclique

Voilà donc ce qui se cache derrière la religion de Caïn dont l'une des expresions est "Personocratie" de Ghis, ce qui veut dire le "Gouvernement de soi par soi", à comprendre donc sans aucun Dieu extérieur à nous, l'unique "Dieu" étant intérieur, et ce serait "Diesse" ou "Dieu-Déesse". C'est donc une autre manière d'exprimer le propos du Serpent d'Eden en Genèse 3: 1-5: "Vous ne mourrez pas. Car Dieu sait que le jour où vous mangerez de ce fruit, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal". Autrement dit donc: "Vous n'avez pas besoin de Dieu pour gérer vos vies, soyez vos propres Dieux, sans Dieu..."

Mais c'est un grand mensonge que de dire que Dieu ne serait qu'à l'intérieur de nous, et pas aussi à l'extérieur. Car Dieu, le Vrai, l'Unique, est l'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses et de tous les êtres, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. Il a une nature FRACTALE, ce qui veut dire entre autres qu'il est le TOUT, et à la fois chaque chose et chaque être, l'Alpha et l'Oméga donc. Il est donc l'intérieur de tout et à l'extérieur de tout, puisqu'il est le TOUT et toute chose et tout être, il est l'Etre Infini! Par conséquent, le "Dieu" qui ne serait que nous ou à l'intérieur de nous, est réduit à nous, et donc en fait nous sommes réduit à nous-même, à notre petite personne, avec cette "Personocratie"!

Mais ne laissez personne vous réduire ainsi avec sa doctrine fallacieuse, ne laissez aucun serpent ou aucune serpente vous couper du Vrai Dieu, du Vrai Divin, du TOTAL, oui de l'Univers TOTAL, de l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga! C'est ni plus ni moins ce que le Serpent d'Eden a fait avec Adam et Eve, on a vu les conséquences et on les subit toujours! Le moment arrive de nous reconnecter à notre nature divine perdue, qui est donc l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, le Dieu Unique, celui dont parle la Bible, de la Genèse à l'Apocalypse. Quiconque ne vous parle pas de ce Dieu maintenant pleinement révélé par la Science de Dieu, passez votre chemin, car il s'agfit une fois encore d'une voie du Serpent d'Eden, qui vous coupe de votre vraie Nature Divine, pour vous maintenir prisonnier ou prisonnière de la nature luciférienne, ou pire, satanique! Le moment est arrivé de retrouver notre Paradigme Perdu, notre Paradis Perdu. Tout simplement, oui en toute simplicité biblique.

Même si ce n'est pas explicitement l'idéologie de Ghis, l'une des signes auquel on reconnaît la religion de Caïn, est que très souvent elle est orientée vers le bouddhisme. Quand on vous parle de Jésus par exemple, c'est pour en faire un "maître bouddhique", un "Jésus bouddha" donc. Mais Jésus c'est Jésus, point barre, sa pensée est biblique, comme la mienne est biblique. Notre pensée est celle de Dieu l'Alpha et l'Oméga, que nous représentons et même incarnons (Jean 16: 7-15).

Comme je l'ai déjà dit, et comme j'ai commencé à le faire, je vais par la suite fouetter des gens que pourtant j'aime bien, pour nombre d'entre eux. Là n'est donc pas la question, mais le mensonge ou la démi-vérité, je ne peux plus supporter! Je ne tolère plus tout ce qui est de nature à maintenir les gens dans des démi-vérités ou fausses lumières, à défaut de les maintenir dans le mensonge ou les ténèbres. Tout ce qui constitue des ultimes prisons de la pensée et de l'esprit, pour empêcher les gens d'aller vers la Vérité, oui vers Dieu, le Vrai (Jean 16: 7-15).

Shambhala, centre occulte du futur gouvernement mondial?

New Age et New Word Order

Les rideaux se lèvent de plus en plus sur la face cachée de ce monde. Il y a ces plans d'existence, ces autres plans énergétiques, ces dimensions cachées accessibles à certains humains (démons nés humains, ou initiés, ou adombrés, etc.) qui y ont accès par exemple par des voyages astraux ou sorties hors du corps, tandis que les autres sont maintenus bien prisonniers de la réalité tridimensionnelle. Ces pandémoniums depuis lesquels le monde est dirigé.

Ce qui suit est un article de Leek Osov du blog: Bouddh@nar - "Des internautes contre la démocratie représentative et l'oligarchie". Titre: Shambhala, centre occulte du futur gouvernement mondial?(Par Leek Osov)

"Les bodhisattvas sont les pires ennemis de la liberté sur terre"

Qu'est-ce que Shambhala d'un point de vue ésotérique? Connaître les véritables légendes tibétaines et mongoles permet déjà de se sortir des fantasmagories du New Age qui voudrait en faire un paradis de coton, alors que les descriptions authentiques en font un point de force majeur de la planète qui serait plutôt lié à l’élément Feu. Toutefois, tant qu'on en reste a une compréhension "mythique", on ne va pas beaucoup plus loin que les innombrables "chercheurs de Shambhala" qui se sont lancés à pied ou à dos d’âne dans l’Himalaya avec l’espoir de tomber sur le "Royaume perdu" au détour d'une vallée. Non, il faut une approche ésotérique qui nous permettrait de comprendre précisément sa place et son rôle exacts dans l'organisme énergétique qu'est la planète Terre.

Dans cette perspective, la seule source valable sont les écrits d'Alice Bailey (1880-1949) (Ndlr: Alice Bailey est la fondatrice de l'organisation luciférienne Lucis Trust qui a un certain rôle à l'ONU. Elle est considérée aussi comme ayant contribué au dévéloppement du mouvement New Age, comme aussi H. P., Blavatsky et d'autres), dans lesquels se sont décrits non seulement les différentes hiérarchies invisibles de la planète mais aussi leur plan pour l'humanité dans les prochains siècles. Inconvénient majeur, ces informations viennent directement par channeling, de celui qu'on nomme... le Tibétain, alias Djwahl Khul qui, naturellement, a un certain parti pris pour les Mongols, étant lui-même (il l'admet) de cette race-là.

Tous les écrits d'Alice Bailey ne sont en fait qu'un gigantesque appel pour que des âmes viennent participer au Plan mis au point par ces forces-là — forces qui, comme nous l'avons compris en ce qui concerne le lamaïsme, agissent magiquement sur le monde, mais sont arrivées à un point où elles ont aussi besoin d'acteurs conscients. Ou plutôt semi-conscients, car en politique les enjeux réels restent cachés, surtout lorsqu'ils sont peu avouables... L'enjeu de l'époque est la mise en place d'un gouvernement mondial garantissant une paix durable afin que les entités invisibles entourant la Terre puissent continuer à parasiter tranquillement l'humanité. Elles-mêmes ne se considèrent. bien sûr, pas comme des parasites mais comme des acteurs utiles de l'économie énergétique planétaire. Elles croient surtout avoir atteint un haut niveau spirituel alors qu'elles n'ont fait qu'hypertrophier, par des exercices occultes, certains aspects de leur être au détriment des autres. Pour dire les choses simplement : ceux qui se prennent pour des bodhisattvas alors qu'ils sont bloqués depuis des éons dans les royaumes des morts — sont les pires ennemis de la liberté sur Terre.

Quoique menant une vie antinaturelle, hors de l'harmonie universelle, ces entités sont organisées hiérarchiquement. Ce que nous apprenons en lisant l'ouvrage d'Alice Bailey Extériorisation de la Hiérarchie (duquel nous avons extrait les citations ci-dessous), c'est qu'il y a trois centres de force majeurs dans la hiérarchie planétaire.

Ces trois centres s'occupent actuellement de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial à différents niveaux. En commençant par le plus bas, il y a le "troisième rayon" qui s'occupe de mettre au point la civilisation future d'un point de vue technique. Tout ce qui concerne l'industrie et la technologie prend forme, nous dit-on, grâce à ce centre. Son pouvoir est celui de l' intellect, c'est-à-dire de l'intelligence pratique. Le groupe qui s'occupe de cet aspect est simplement mentionné par Alice Bailey comme étant "l'Humanité".

Le deuxième rayon est celui dit de "l'amour-sagesse". C'est le centre qui s'occupe de mettre au point la future religion mondiale, notamment en développant l’œcuménisme et en atténuant tout ce qui pourrait constituer un obstacle à cette prochaine fusion. Djawhl khul est directement lié à ce centre, les Tibétains étant, bien entendu, des experts en ce qui concerne la manipulation des émotions. Le groupe qui s'occupe de ce rayon se nomme simplement "la Hiérarchie" - c'est la hiérarchie des "maîtres de sagesse" auxquels se réfère presque exclusivement le New Age. Ce sont les parasites les plus proches de notre sphère de conscience.

Finalement, nous arrivons au premier rayon, celui de la volonté. C'est là que se décide la politique mondiale future. Et ce qui va nous intéresser, c'est que ce centre occulte-là est constamment mentionné dans la littérature néo-théosophique sous le nom de Shambhala .

Un mystérieux centre de la volonté

Nous allons nous rendre compte que Shambhala est encore plus mystérieux qu'il n'y paraît au premier abord, car même Djwhal Khul - qui parle pourtant ouvertement de nombreux aspects du monde invisible - évoque ce centre comme quelque chose qu'il ne connaît pas vraiment - quelque chose qu'il doit toutefois suivre car lui-même est inféodé à cette hiérarchie occulte. Ainsi explique-t-il : « Le problème de l'obscurité apparemment impénétrable de l'intention de Shambhala (...) est une situation à laquelle la Hiérarchie doit s'adapter au moyen de l'alignement » (p. 535).

Dans le vocabulaire de Djwhal Khul, la Hiérarchie représente le deuxième rayon qui doit faire le lien entre l'humanité (troisième rayon) et Shambhala (premier rayon). Elle doit assurer l'équilibre, ce qui n'est pas toujours facile car les impulsions volontaires provenant de Shambhala sont parfois très violentes. Djwhal Khul poursuit :

« À votre modeste échelle, vous vous adaptez à la Hiérarchie en construisant le pont qui unit l'humanité à la Hiérarchie (...) De son côté, la Hiérarchie travaille à établir des fils entre elle-même et Shambhala (...) La tâche qui attend ceux qui travaillent dans l'alignement par l'adaptation est en quelque sorte d'électrifier ce pont, produisant une interconnection complète entre ces trois centres, de sorte que le poids de la Volonté de Sanat Kumara puisse progresser sans entrave de sphère en sphère et de gloire en gloire ».

Pour utiliser un vocabulaire plus explicite, le but ultime de tout ce travail dit "spirituel" serait donc que Sanat Kumara - chef de Shambhala dans le vocabulaire néo-théosophique - puisse imposer sa volonté sans entrave à l'humanité, que cette dernière lui soit totalement soumise. Et le but de la Hiérarchie dont Djwhal Khul fait partie est uniquement d'harmoniser par tous les moyens ces deux groupes de nature différente. Pour Djwhal Khul, la volonté de Shambhala est bien évidemment la volonté de Dieu, mais compte tenu de ce que nous savons des Tibétains, ne se pourrait-il pas que ce que l'on appelle "Dieu" soit un groupe de lamas, ou autres êtres, qui ont surdéveloppé leurs pouvoirs psychiques ?

Djwhal Khul nous explique qu'un changement est survenu depuis le milieu du l9 siècle :

« Shambhala peut maintenant atteindre l'humanité directement. Il y a donc deux points de contact, le premier via la Hiérarchie, comme c'est le cas depuis longtemps, et le second conduisant en ligne directe l'énergie de Shambhala vers l'humanité. (...) Quand cette ligne directe d'énergie spirituelle. Électrique, fit son premier impact sur Terre, elle éveilla la pensée des hommes de manière nouvelle, produisant de grandes idéologies: socialisme, communisme, hitlérisme. Elle éveilla leur désir de masse mais rencontra de l'obstruction sur le plan physique. » (p. 586)

Ce que Djwhal Khul affirme ici, c'est que l'émergence des grandes idéologies totalitaires est le résultat d'un « afflux direct de la force de Shambhala » (p.126), qui agit sur la volonté des masses (il dit le « libre-arbitre des masses ») sans passer comme auparavant par le centre régulateur de la Hiérarchie spirituelle. Alors, le désir des masses s'est exacerbé dans le sens d'un désir d'une « amélioration des conditions de vie ». Ce désir « s'est concentré, exprimé, est devenu créateur sous l'influence de la force de Shambhala ».

Mais comme ces "idéaux" — globalement socialistes — n'ont pas immédiatement pu se réaliser sur le plan physique. cette situation a dégénéré dans les deux guerres mondiales que nous connaissons. Le feu de cette volonté mal contrôlée — sans doute parce que dirigée essentiellement vers un désir égocentrique de mieux-être — s'est donc retourné sur lui-même.

« L'énergie de Shambhala étant un aspect du rayon destructeur se mit à consommer dans les feux de la destruction tous ses obstacles. Ceci fut la cause profonde de la guerre mondiale (1914-1945) - l'anéantissement bénéfique de ce qui gênait le libre écoulement de l'énergie spirituelle vers le troisième centre. » (p.586)

Ce qu'il y a de révoltant dans cette déclaration, c'est que toute cette boucherie n'est perçue que comme une étape — difficile mais nécessaire — vers un plus grand bien. Du point de vue de la Hiérarchie, il y a toujours une évolution positive. C'est « l'adaptation par l'alignement ».

Constitution de l'ordre mondial

Dès 1945, sans s’apitoyer sur ce qui s'est passé, les "maîtres de sagesse" se préparent à la suite du Plan :

« Une puissante activité du premier rayon entre actuellement en action. Le Christ a donné tout pouvoir à Shambhala pour éclairer, si possible, les divers corps législatifs nationaux (...) afin que le cycle de conférences dont les hommes d'État prennent actuellement l'initiative puisse être guidé directement par ceux qui. dans la Chambre du Conseil de Shambhala, connaissent la Volonté de Dieu. » (p.446)

Djwhal Khul évoque les conférences qui ont donné naissance aux Nations Unies, organisation au sein de laquelle la Hiérarchie sera tant impliquée.

Et ce dernier de préciser : « Au cours des âges, les hommes d'État ont répondu de temps en temps à l'influence de a Conseil spirituel suprême. Mais il s'agissait de la réceptivité individuelle du disciple. (...) Aujourd'hui, l'effort spirituel est de les faire passer, en tant que groupes actifs, sous l'impact direct de l'énergie de Shambhala. » (p.447)

Autrement dit, selon le point de vue de la Hiérarchie, l'énergie brûlante du premier rayon a eu pour effet de « détruire la civilisation ancienne et dépassée » pour ensuite permettre la mise en place d'un gouvernement directement sous l'influence de Shambhala : c'est le Nouvel Ordre Mondial, dont les organes n'ont cessé de se renforcer depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Nicolas Rœrich, ardent théosophe et mondialiste avant l'heure, dont les nombreux voyages au Tibet l'avaient familiarisé avec Shambhala, considérait la Cité comme « le siège du gouvernement planétaire ». De là est coordonné une armée d'agents qui opèrent sur Terre au nom du royaume caché. La planète entière est recouverte par un réseau de membres, assistants et contacts du « gouvernement international » qui n'attendent qu'un signe de Shambhala pour se révéler au grand jour.

Selon Rœrich, le gouvernement de Shambhala a le pouvoir de pénétrer télépathiquement dans la conscience de chaque citoyen de la Terre, sans que celui-ci ne réalise d'où viennent ses idées. «Comme des flèhes, les transmissions du gouvernement entrent dans les cerveaux de l'humanité ».

Toutes ces interventions magiques n'ont au final, pour Rœrich, comme pour Djwhal Khul, qu'un seul but : préparer la venue du futur Bouddha-Maitreya dont le nom est synonyme d'après Rœrich, de celui du Ruda Chakrin, le « furieux tourneur de la roue » du Kalachakra Tantra. Car, bien entendu, pour que Shambhala puisse être reconnu et accepté par les masses humaines comme un gouvernement légitime, il va falloir qu'il soit reconnu de « droit divin ». Un messie est donc indispensable pour permettre cette « extériorisation de la hiérarchie ».

Et « cette réapparition est une préoccupation majeure » (p.660) des maîtres du second rayon auquel Djwhal Khul appartient. Il explique dans d'innombrables détails les difficultés que rencontre son groupe pour mettre en place la supercherie planétaire que sera la « venue du sauveur » et s'assurer qu'elle sera acceptée par suffisamment de monde.

Le MAL a un NOM

Au final, sommes-nous plus éclairés sur ce que représente Shambhala d'un point de vue ésotérique? Nous nous rendons compte qu'il est lié à une forme de mal très perverse, qui met tout en œuvre — tromperie, destruction, manipulation télépathique — pour s'imposer à la volonté les masses. Mais qui représente-t-il ? Où est-il ?

Pour nous aider à nous repérer, nous avons encore un indice de Djwhal Khul... « Shambhala est aussi le centre où la Volonté la plus élevée du Logos solaire est imposée à la Volonté de notre Logos planétaire qui n'est, comme vous le savez, qu'un centre de son grand corps de manifestation ».

Shambhala est donc sur une dimension bien plus élevée que les divers "maîtres de sagesse" de la Hiérarchie invisible qui, agissant généralement depuis le plan astral ou mental, ne sont que les bas fonctionnaires d'une hiérarchie aux dimensions solaires.

Et là, nous ne pouvons manquer de faire remarquer que, dans la littérature ésotérico-gnostique, le Soleil est considéré symboliquement comme le "trône de Satan". Des ésotéristes plus récents ont par ailleurs localisé Satan sur le plan bouddhique, c'est-à-dire un plan bien plus élevé que les plans astraux ou mentaux où flottent les "maîtres de sagesse".

Autre indice concordant : le Roi de Shambhala est aussi désigné sous le nom de "Roi du Monde". Or dans la tradition chrétienne, c'est souvent sous l’appellation "Prince de ce monde" que l'on évoque Satan alors que Jésus, lui s'identifie à un "royaume qui n'est pas de ce monde". N'y a-t-il pas d'ailleurs un parallèle troublant entre les noms "Satan" et "Sanat Kumara", le roi de Shambhala?

Nous n'aimons pas les raccourcis trop faciles qu'emploient les chrétiens fondamentalistes pour dénoncer tout ce qui ne leur plaît pas. Mais les pistes semblent toutes indiquer que le "Dieu" auquel obéit la Hiérarchie de Djwhal Khul n'est autre que Satan, dont la nature de feu – solaire, volontaire - inquiète les entités de l'au-delà mais à laquelle ils doivent se soumettre car leur propre survie en dépend.

La "Grande Babylone". visible et invisible, est comme ça : chaque entité a peur de ce qui se trouve au-dessus d'elle, mais elle a plus peur encore de perdre sa sécurité et c'est pourquoi elle est prête à tous les compromis. Djwhal Khul le dit et le répète : la méthode principale de la Hiérarchie est "l'adaptation par l'aligne-ment-. Il ne faut donc pas réfléchir sur le bien fondé de ce qui est entrepris, mais seulement se soumettre à l'insondable volonté de Shambhala. C'est pourquoi Djwhal Khul émet un soutien inconditionnel à l'explosion de la bombe A sur Hiroshima, voulue - dit-il - par ses supérieurs de Shambhala.

Sa "spiritualité" est une spiritualité d'esclaves - et nous retrouvons cette mentalité chez ces peuplades mongoles qui ont toujours vécu sous la tyrannie de roi-dieux qu'ils finissaient, comme Gengis Khan, par "aimer". Si les Mongols et les Tibétains ont un lien si direct avec Shambhala, c'est parce qu'ils ont suivi cette voie depuis très longtemps (selon Max Heindel. les Mongols constitueraient l'une des sous-races de l'Atlantide).

Cependant ce serait une grave erreur de penser que le Roi de Shambhala ne les influence qu'eux seuls et qu'il faudrait désormais les diaboliser comme des ennemis externes.

Car, en cette fin des temps, et surtout depuis les deux guerres mondiales, le feu de Shambhala s'est répandu partout. De même que Gog et Magog — longtemps tenus à l'écart derrière des murs — vont nécessairement se répandre aux "quatre coins de la Terre" lorsque le temps sera venu, cette forme du mal contenue à l'écart du monde va envahir — a envahi — toutes les sphères de notre existence.

Nous vivons à une époque de jugement, une époque où toutes les forces antagonistes reviennent et s'affrontent impitoyablement. On ne peut les fuir car c'est notre conscience même qui est le champ de bataille... Choisirons-nous de nous "adapter" — comme le promeut Djwhal nul et ses enseignements New Age tellement à la mode — ou aurons-nous le courage de regarder le mal en face, de dire "non" autant aux forces noires qu'aux forces soi-disant blanches qui ne font, en fait, que blanchir le Mal pour le rendre plus présentable ?

Leek Osov

Les prêtres et prêtresses du Pandémonium, de Shamballah, de Djwal Khul, de Sanat Kumara

Une des prêtresses de Shamballa et de la religion bouddhisto-new-age

Anne Givaudan le 15 juillet 2021

Anne Givaudan - Robin des Bois - 15 juillet 2021.
Elle est l'une des références en francophonie en matière d'enseignements New Age,
mais surtout aussi en matière de sortie hors du corps, de voyages astraux, etc..
Elle pratique ce qui est appelée les "soins esséniens".
Et enfin, de son propre témoignage, elle est une "walk in",
c'est-à-dire une âme qui habite le corps d'une personne accidentée décédée, dont l'âme est partie,
mais qui, suite à une "entente d'âmes", lui a cédé son corps maintenu en bon état,
pour qu'elle puisse y habiter comme on laisserait son vêtêment à une autre personne qui le porte.
Cette "transction" ou "entente d'âmes", selon Anne Givaudan,
permettrait à une âme évoluée de revêtir un corps fonctionnel
pour sa mission immédiate d'"aider l'humanité à évoluer en conscience",
sans devoir passer par le stade de la naissance...

Personnellement, j'ai une autre conception très biblique de cette question de "walk in",
qui n'est pas si idyllique que la présente Anne Givaudan et le discours du New Age et autres.
Les réalités derrière cela sont beaucoup plus sombres, plus lucifériennes
ou disons, plus "lacertiques"...

Lacerta

Et tout simplement, quand je vois le genre d'"évolution" en matière de connaissance de Dieu que c'est,
et qui est tout simplement la progression de l'idéologie du Serpent d'Eden (Genèse 3: 1-5),
les idéologies lucifériennes, anti-bibliques, de la religion de Caïn,
j'en déduis aussi le genre de transactions qui se cachent dans cette question de "walk in" et d'autres...

Il n'est pas nécessaire de chercher loin pour comprendre que les idéologies de type New Age ou reposant sur le Bouddhisme sont l'idéologie du Serpent d'Eden! Ce n'est pas un hasard que toutes ces idéologies anti-bibliques ou faussement bibliques, ou en tout cas lucifériennes, ou de religion de Caïn, aient très curieusement en commun soit de prendre souvent leurs sources en Inde. Comme par exemple donc l'idéologie d'Anne Givaudan, pour ce qui est du New Age. Mais aussi l'idéolohgie de Daniel Meurois l'ex-compagnon de vie d'Anne Givaudan, lui aussi du New Age mais plutôt orienté vers l'ésotérisme et la gnose chrétienne, à la limite de l'occultisme je dirais, voire la sorcellerie...

Daniel Meurois

Et toujours dans la mouvance New Age il y a Lilou Mace, Laura Marie, etc.. Et pour la gnose/ésotérisme on a Paul Ponssot, Maé de Les-clefs-du-discernement, Tal Schaller, mais lui orienté plutôt vers la médecine alternative, la naturopathie et le chamanisme. Il est un spécimen assez représentatif de ce que je nomme la "religion de Caïn".

Puis on a Ghislaine Lanctot dite Ghis. Elle fait croire que son idéologie sort de nulle part ou vient d'elle-même, alors que cela a bel et bien une source gnostique luciférienne ou même plusieurs sources dont elle n'a fait qu'une synthèse pour faire son idéologie de "Diesse".

Pour finir ces exemples de porteurs ou porteuses de la religion de Caïn, citons pour le supramental: Bernard-de-Montréal, Daniel Kemp, Sandra Vimont, ISO-Supraconscience, etc., sans parler de leurs nombreuses émules comme nos chères Céline Geneviève et Amélie Paul. Ces idéologies donc, qui ont souvent en commun d'être orientées vers l’hindouisme ou le bouddhisme.

Et il ne faut pas chercher longtemps pour voir aussi que l'Inde a une certains tradition avec les serpents, et notamment les cobras...

Charmeurs de serpents

Charmeurs de serpents 1

«Les serpents sont vénérés par les hindous en Inde et les charmeurs de serpents sont considérés comme les disciples du Seigneur Shiva 🙏. ...

Shiva

Shiva.
Et si au passage on ajoute la symbolique de la fourche qui est une évocation assez claire du Diable...

Charmer les serpents est donc une tradition en Inde. Dans certaines familles, cela fait plus de 10 générations que les hommes deviennent charmeurs de serpents 😮!»

Charmeurs de serpents 2

Charmeurs de serpents 2

Logique semblable dans l'Egypte antique, où les pharaons étaient considérés comme des fils des dieux, et même dieux eux-même, et où par exemple le célèbre Ramsès II porte une coiffe avec un tête de serpent, ce qui symboliquement veut dire simplement sa tête est celle d'un serpent:

Pharaons d'Egypte et serpents

Pharaons d'Egypte et serpents

Pour aller plus loin encore, on a la tradition orientale qu'est le dragon, ou celle des fils du dragon, comme en Chine.

Dragon oriental

Dragon oriental

Un autre exemple de personne ingénue égarée par l'idéologie du Serpent d'Eden, la religion de Caïn.

Commentaire d’Hubertelie à propos de la vidéo de Céline Geneviève (chaîne YouTube « Lumières sur l’invisible ») « Les Annunaki, Nibiru et Enki » (24 janvier 2022).

Les Annunaki, Nibiru et Enki

On note au passage sur l'image une évocation d'un extraterrestre "petit-gris". De mon expérience, ils sont, avec les fameux "reptiliens", très récurrents dans les phénomènes de religion de Caïn, laissant souvent même une signature subliminale volontaire, pour faire comprendre que ce sont eux à la manoeuvre:

Petits gris manipulent nos rêves

Vidéo d'ISO de Supraconscience,
parlant entre autres de la manipulation des rêves par les entités.
Informations intéressantes, sauf que le domaine de la supraconscience, associé au supramental,
s'inscrit lui-même dans le cadre de la religion de Caïn.
C'est toujours le même problème: les entités derrière la religion de Caïn
délivrent certaines vérités pour mieux embrigader dans la religion de Caïn,
autrement dit pour mieux enfermer les esprits et les consciences, dans les paradigmes anti-bibliques,
pour mieux les empêcher d'aller vers la plus grande vérité:
la Science de l'Univers TOTAL, la Science de Dieu.

« Chère Céline, as-tu conscience que dans ton discours et ton propos est absent toute notion d’un Etre Suprême, comme la Source dont nous venons et à laquelle nous retournons? Je ne parle pas de Bouddha ou autres, mais d’un Etre qui est au-dessus de tout, qui est le TOUT, qui est notre Nature Originelle, qui est Vie et Amour. Bref ce que j’appelle l’Univers TOTAL: https://hubertelie.com/

C’est cet Etre INFINI, qu’on l’appelle DIEU ou non, ou l’Univers TOTAL, l’Etre TOTAL, qui importe le plus, pas les Enki ou autres, qui ne sont que des sous-êtres.

Tu emploies le mot « divin » sans parler de Dieu ou d’un Dieu suprême, sinon de « dieux » ou de divinités extraterrestres. Or sans Dieu le mot « divin » n’a aucun sens. Tu emploies le mot « spirituel » mais sans dire c’est qu’est au juste le mot « Esprit » qui donne son sens au mot « spirituel ». Tu parles de spiritualité en oubliant que le vrai sens de ce terme est une relation avec l’Etre Suprême, qu’on l’appelle Dieu ou la Source.

Comme beaucoup, tu pourfendes les croyances, les religions, etc., mais as-tu conscience que les écrits sumériens sur lesquels tu te bases, ainsi que les idéologies comme le bouddhisme, l’ésotérisme et autres, ne sont rien d’autre que des croyances aussi? Au même titre que les mythologies grecques ou autres? Pourquoi accorder plus confiance aux textes sumériens, bouddhistes, à Enki ou autres, qu’aux textes bibliques?

Je pense que tu gagnerais à accorder une grande attention à ce document PDF que quelqu’un a écrit à ton sujet, avec beaucoup d’amour:
https://hubertelie.com/alter/commentaires-articles-sur-videos-de-celine-genevieve.pdf

Ceci peut aussi t’intéresser:
https://hubertelie.com/alter/A-Laura-Marie-pour-Ascension-et-Timeline-Divine.pdf

Ceci aussi:
https://hubertelie.com/alter/echanges-clefs-du-discernement-esprit-de-la-verite-gnose-science-univers-total.pdf

Et ceci aussi:
https://hubertelie.com/alter/mail-a-paul-ponssot-sur-sa-conference-sur-harcelement-en-reseau-et-vampirisme.pdf

Et ceci aussi:
https://nouvellegenese.wordpress.com/2021/10/27/audio-la-vraie-alternative-le-vrai-eveil-spirituel-l-univers-total/

Et ces liens de femmes qui étaient dans les mêmes paradigmes que toi, ma chère Céline, et qui ont compris qu’elles faisaient fausse route:
–> https://nouvellegenese.wordpress.com/2021/10/27/audio-la-vraie-alternative-le-vrai-eveil-spirituel-l-univers-total/
–> https://nouvellegenese.wordpress.com/2021/10/22/gaia-permaculture-religion-de-cain/
–> https://alternation106244114.wordpress.com/2022/01/27/liberation-de-ton-peuple/
–> https://alternation106244114.wordpress.com/2021/01/23/le-retour-au-paradis-perdu/ (Le retour au Paradis perdu)

Et tout ça est gratuit.
Avec tout mon amour, tout notre amour pour toi. »

Hubertelie, le 29 janvier 2022

Menu de la rubrique

Développement personnel, channeling, coaching, profiling, etc., la novlangue de la nouvelle religion luciférienne

Commentaire sous la vidéo de L'info en QuestionS sur Nadine Touzeau

Ce qui a motivé le présent document, c'est en fait ce que montre l'image suivante:

Nadine Touzeau, de profession "profiler", comme elle se définit, ou "analyste comportementale", fut le 27 janvier 2022 l'invitée de l'émission L'info en QuestionS sur Odysee, animée par des gens que j'apprécie: Jean-Jacques Crèvecoeur, Chloé Frammery, Tal Schaller, Salim Laïbi, Senta Depuydt. Jusque là, tout va bien. Enfin, presque...

Sauf que je découvre avec Nadine Touzeau qu'être "profiler" c'est obligatoirement être "anti-Dieu", "anti-biblique", c'est être luciférienne, c'est prêcher une forme de ce que j'appelle la religion de Caïn. Je découvre quêtre "profiler" à la Nadine Touzeau (je ne peux pas généraliser, car je ne découvre le concept qu'avec elle), c'est "déprogrammer" les esprits de Dieu et les "reprogrammer" à la Négation de Dieu, et à la "religion du Moi"... Dans l'équipe de L'info en QuestionS, Tal Schaller est celui qui professe le plus cette idéologie, que je mets toute la volonté de l'Univers à supporter, comme aussi Salim Laïbi, un membre de l'équipe.

En gros, ce que Nadine Touzeau appelle le "profiling", ce n'est rien d'autre que le vieux métier de "voyante", de "médium", d'"astrlologue", de "diseuse de bonne ou de mauvaise aventure", etc., mais simplement remasteurisé selon la novlangue luciférienne, franc-maçonne, du Nouvel Ordre Mondial, et le tout habillé d'anglicisme hypnotseur...

Signe qui ne trompe pas aussi: l'inspiration démoniaque de ce concept nébulueux de "profiling" est confirmée par le positionnement anti-religieux, anti-biblique, et surtout anti-Dieu et anti-spiritualité de Nadine Touzeau, qui ne trouve véritablement l'adhésion que de Tal Schaller, qui est dans le même genre de paradigmes toxiques pour les esprits et des âmes, puisque faussement lumineux, coupant du Divin, au sens noble du terme.

Pas étonnant qu'une fois encore le malaise de Salim Laïbi était palpable, comme aussi l'émission où Tal Schaller l'a coupé brutalement quand justement il témoignait d'une réalité algérienne et africaine, où les gens sont encore assez connectés au Divin, contrairement à l'occident où les francs-maçons, les lucifériens, ont coupé les gens du Divin ou de toute vraie spiritualité et les ont enfermés dans la vision matérialiste. Je parle de la vraie spiritualité, la reconnection à la Source, à l'Etre Suprême, et non pas des pseudo-spiritualités à la New Age, des pratiques du genre bouddhisme, ou de la gnose ou de l'ésotérisme ou du chamanisme cher à Tal Schaller, etc., qui ne sont qu'une autre facette de la même tromperie luciférienne et franc-maçonne. Toutes ces pseudo-spiritualités sont globalement ce que je nomme le religion de Caïn ou du Serpent d'Eden (Genèse 3: 1-5).

Pour plus d'information, voir ici: La religion de Caïn cachée derrière la défense de la cause animale, le véganisme, etc.

Ou écoutez les audios de cette page: La vérité que vous avez toujours voulu connaître:
Les audios et vidéos de la Science de l'Univers TOTAL

Commentaire sous la vidéo de Chloé Frammery sur le forum de Davos

Merci Chloé pour tes chroniques dans L'info en QuestionS, qui sont du bon journalisme d'investigation sur l'agenda mondialiste. Ta vidéo que voici est tirée de la dernière émission de L'info en QuestionS, #85 dont l'invitée était Nadine Touzeau. Je l'ai suivi avec mon groupe de travail pour un Nouveau Paradigme: La Science de l'Univers TOTAL. Cela fait des mois que nous essayons de contacter votre équipe de L'info en QuestionS. Le but est entre autres de vous faire prendre conscience de quelque chose de fondamental: les gens qui mènent cet agenda très maléfique, comme Klaus Schwab, Jacques Atali, Laurent Alexandre, Bill Gates, etc., sont plus que de simples psychopathes milliardaires. Même en ajoutant "criminels" dans la dernière émission avec Nadine Touzeau, vous êtes loin du compte du diagnostic du Problème que nous affrontons, et donc du bon remède à y apporter.

Nous avons affaire à des démons nés humains, qui font plus que croire simplement en Satan, car ils l'incarnent tout bonnement! Le combat que nous menons est donc avant tout spirituel, eschatologique, apocalyptique. Ils poursuivent un agenda satanique, et sans un Etre Transcendant au-dessus d'eux (ce que nous nommons l'Univers TOTAL), vous ne faites pas le poids. Se contenter de révéler leur agenda les nourrit, fait leur jeu qui est aussi la fabrique du consentement. Seule une connexion au Divin, à notre Nature Divine perdue, nous donne une vraie Force contre eux. Cela fait au moins deux émissions que Salim Laïbi a tenté de vous faire comprendre cela. Ne restez pas braqué sur le mot "Dieu" ou sur la religion, mais comprenez simplement que le combat est spirituel, et nous avons besoin d'une Force plus qu'humaine, pour venir à bout des démons en face de nous.

Veuille regarder ces liens STP:
-- Le profiling: Commentaire à propos de Nadine Touzeau dans L’info en QuestionS
-- La Genevoise, Genève, Geneviève, la Nouvelle Genèse, Eve et les Femmes d’Alternation

Voir aussi...

Cliquez ici pour revenir au début de la page.