Couleur de U selon la catégorie

Nous voyons les choses telles qu'elles sont dans le Néant,
et nous les prenons pour les choses telles qu'elles sont dans l'Existence.
Mais puissent les choses telles qu'elles sont dans le Néant
nous servir à connaître les choses telles qu'elles sont dans la vraie Existence, la vraie Vie:
l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses.
Nous ouvrons donc un Nouveau Paradigme: la Science de l'Univers TOTAL,
la Science de l'Existence, de l'Etre, de l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.


NOTE: Si ce site ne s'affiche pas correctement sur votre écran de smartphone, alors cliquez ici pour avoir des informations à ce sujet.
...

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  L'Esprit de la Vérité à l'ère de l'Information et de la Désinformation

L'Esprit de la Vérité à l'ère de l'Information et de la Désinformation

L'Esprit de la Vérité et l'Esprit du Mensonge à l'ère des Médias de Lucifer, des GAFAM (Google, Apple, Facebook, etc.)

L'Esprit Saint, l'Information Unaire, la Générescence, l'UNERGIE

Sommaire du sous-titre

A l'ère de l'Information, le moment est venu de comprendre ce que la Bible appelle l'Esprit Saint

L'Esprit Saint est l'Informatuin unaire, la généresscence, l'unergie (énergie positive, divine)

Esprit de la Vérité et information unaire

A l'échelle la plus fondamentale de l'Univers, toute chose est de l'INFORMATION pure, l'Information Unaire, codée avec une seule information élémentaire, le 0. La nature ultime des choses est donc l'Information. L'information unaire est aussi ce que j'appelle la générescence ou unergie, terme formé de unaire (ou Univers TOTAL) et énergie.

Tout et absolument tout, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, est une information, formée d'une seule information élémentaire, l'Alpha:

Les échelles de la Réalité

L'échelle quantique (l'échelle des molécules, des atomes, des particules),
est actuellement la plus petite échelle connue, appelée l'infiniment petit.
Mais en réalité, il existe une échelle beaucoup plus fondamentale, l'ultime petite échelle,
à savoir l'échelle numérique, là où tout est information pure,
là où tout n'est formé que d'une seule information élémentaire, l'Alpha ou le 0.
Cette image illustre juste quelques échelles pour se fixer les idées.
Car en fait, de même que pour l'échelle Alpha,
l'échelle Oméga est l'échelle Infinie
donc ne se limite pas au niveau des galaxies ou à notre univers connu et ses 1080 atomes,
qui sont très loin d'être l'infini, qui veut dire ce que cela veut dire:
c'est au-delà de toute limite que l'on peut fixer ou imaginer!

L'Alpha est donc l'information que nous appelons habituellement le Zéro et notons 0, mais qui (et c'est la grande différence qui intervient maintenant avec le nouveau paradigme scientifique, par rapport aux paradigmes classiques), est aussi le Un ou 1, et l'Oméga, c'est-à-dire l'Infini, que nous notons à présent ω. Trois nombres différents, le 0, le 1 et le ω, mais un seul nombre. Trois informations différentes, le Zéro, le Un et l'Infini, mais la même information. Trois ensembles ou univers différents, le Vide, l'Elémentaire (ou l'Unitaire) et le Plein, mais un seul Ensemble, un seul Univers. Trois êtres différens, l'Alpha, l'Unique et l'Oméga, mais un seul être. Bref, trois Dieux différents, mais UN SEUL DIEU, le Vrai, l'Unique, qui est l'Alpha et l'Oméga, le TOUT.

Tout et absolument tout est donc générescence, infomation unaire. On peut dire aussi énergie unaire, ce qui la rend positive, divine, tout comme aussi le vrai DIEU, l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, est Unique. Son Esprit ou son Energie est aussi l'Unique, car de nature unaire. Elle est pour cela aussi l'énergie vitale. L'information unaire est codée avec une seule unité informationnelle, qui est à la fois le 0 et le 1, donc qui vérifie l'équivalence ou l'égalité: 0 = 1. Cela signifie qu'il existe une relation fondamentale exprimant comment l'information appelée 1 est formée à partir de l'information appelée 0, et donc aussi une relation réciproque exprimant comment l'information appelée 0 est formée à partir de l'information appelée 1. Donc les deux informations 0 et 1 ne sont pas indépendantes.

L'énergie unaire donc, synonyme d'information unaire, par opposition à l'habituelle notion d'énergie dans ce monde, et même dans l'univers actuel, qui est négative, diabolique, démoniaque, car binaire, duale. C'est donc l'énergie synonyme de dualité. L'information binaire est codée avec deux unités informationnelles, qui sont 0 et 1, mais à la différence du cas unaire, elles sont deux informations séparées, donc qui vérifient la non-équivalence ou l'inégalité: 0 ≠ 1. C'est l'habituelle logique numérique, et selon elle, il n'existe aucune relation fondamentale exprimant comment l'information appelée 1 est formée à partir de l'information appelée 0, et réciproquement!

On a actuellement juste un embryon de relation en théorie des ensembles, où l'ordinal (c'est-à-dire du nombre entier) 0 est défini comme étant l'ensemble vide, et où l'ordinal 1 est défini comme étant l'ensemble dont l'unique élément est ensemble vide. Ceci est une approche importante de l'idée de former l'information 1 à partir de l'information 0, ce qui autorise alors à parler véritablement de logique unaire. Mais cette relation dans les actuelles théories des ensembles entre le 0 et 1 n'est pas suffisament forte pour conférer à la vision actuelle un statut de vision unaire de l'Univers et des choses, de vision unifiée.

C'est la raison pour laquelle aussi les théories du champ unifié actuelles ne sont que des tentatives. Une théorie du champ unifié est toute tentative d'expliquer l'Univers avec un seul principe de base, comme par exemple la théorie des cordes tente de tout expliquer avec le concept de "corde". Mais ce concept de "corde" n'est pas suffisamment fondamental pour être une vraie théorie du champ unifié. Comme toutes les autres sciences ou théories de ce monde, elle repose sur des paradigmes qui sont fondamentalement binaires.

Et il en est ainsi tout simplement parce que la logique scientifique elle-même tout entière, à savoir la logique dite classique, est une logique binaire, une logique du tout ou rien, une logique de dualité. Et c'est ainsi tout simplement parce que le monde actuel et même l'univers tout entier est binaire.

On connaît dans une certaine mesure la problématique dont je parle avec la théorie de la relativité d'Einstein. Elle a manqué de passer à la trappe, mais fort heureusement pour Einstein, on a pu assez vite faire des observations qui valident la relativité générale, et plus encore la relativité restreinte. Pour ne parler par exemple que de la fameuse équivalence: E = mc2, elle est archi-vérifiée, et ses applications (comme la bombe atomique par exemple) sont de celles qui parlent à tout le monde, sans besoin d'être un physicien ou un scientifique.

Mais cette manière de faire la science, de validation par l'expérimentation ou l'observation, même si l'on comprend évidemment son importance (il vaut mieux faire une science que l'on peut appliquer en pratique qu'une science non applicable ou non vérifiable), n'est pas sans soulever un grave problème épistémologique, philosophique, paradigmatique: le problème de réduire la Réalité ou la Vérité à ce qui nous est plus ou moins accessible immédiatement. Elle conduit à dire que ce qui existe, est vrai, est réel, etc., est ce que nous pouvons observer, voir, mesurer, expérimenter, etc.. Et même ceci devient rapidement un axiome ou un principe implicite sur lequelle repose une telle science.

Or il n'y a rien de plus FAUX! Car un tel paradigme est aussi débile qu'une bactérie qui dirait que les humains ou les voitures, les trains, les avions, n'existent pas, car elle ne peut pas en observer à son échelle ou dans son environnement immédiat. Or elle observe bien ces choses, elle a bel et bien une "preuve" de leur existence, mais pas de la manière dont elle définit la notion d'observation.

La bactérie par exemple peut être à l'intérieur d'un humain, à al surface d'une voiture, d'un train, d'un avion etc.. Mais ses sens et les moyens à sa disposition lui donneront une toute autre perception de la réalité que nous par exemple, la manière dont nous voyons les mêmes choses. La notion de décollage d'avion par exemple est complètement inexistante en tant que notion concrète dans l'univers immédiat de la bactérie, c'est-à-dire son échelle d'existence. Elle peut par exemple faire des théories qui décrivent mathématiquement un décollage et un atterrissage un avion, mais elle n'a aucun moyen d'observer ou de faire l'expérience de ce dont sa théorie parle.

Dans son "univers" à elle, ses semblables peuvent dire que ses théoies ne correspondent à aucune réalité, s'ils raisonnent avec les mêmes paradigmes que ceux qui gouvernent les sciences actuelles, les paradigmes de "sciences expérimentales". Et pourtant nous savons que cette bacé=térie a raison, car ce sont elle elle parle fait partie de notre expérience, de notre échelle. Pour la même raison donc, nos paradigmes sont éminemment FAUX, si nous faisons de l'observation ou de l'expérimentation l'unique critère de réalité ou de vérité.

La clef d'une vraie théorie du champ unifié, d'une vraie science unaire

Une vraie théorie du champ unifié est une vraie théorie unaire. La difficulté est donc, dans un monde ou univers de nature binaire, de faire une science unaire. C'est faire une science "contre nature" ou très "contre intuitive", qui appaaîtra comme non conforme à l'observation ou à l'expérience immédiate. Et pourtant c'est elle qui est vraie à l'échelle universelle, tandis que les théories qui collent à l'observation ou à l'expérience immédiate, paraîtront comme vraies, alors qu'en fait elles sont fausses à l'échelle universelle.

Le seul moyen de faire ube science universelle, absolue, qui n'est pas esclave de l'observation ou de l'expérimentation, et qui pourtant est vraie, est de faire une vraie théorie du champ unifié, une vraie science unaire, basée sur le vrai et unique paradigme qui assure l'Unification, le caractère Uniare de cette science. Et ce paradigme est tout simplement l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, à savoir l'Univers ou l'Etre défini en langage des ensembles comme l'Ensemble de toutes les choses et de tous les êtres. C'est ce que j'appelle faire une Théorie universelle des ensembles.

L'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga ainsi défini, qui est Unique (on ne peut pas définir être scientifique plus grand), est à la fois le UN ou 1, le ZÉRO ou 0, et l'INFINI ou ω. C'est ce qui manque dans les classiques théories des ensembles, pour que le 1 soit réellement formé à partir du 0. Et la relation qui lie les trois est tout simplement: 0×ω = 1, que j'écris aussi: 0... = 1, pour dire que 0, itéré ω fois, c'est-à-dire additionné à lui-même une infinité de fois égale à ω, donne 1. Partant de là, on a les relations: ω = 1/0, et: 0 = 1/ω.

Mais la division par 0 est l'un des obstacles fondamentaux de toutes les sciences actuelles...

La prétendue impossibilité de diviser par 0 image 1

... et par conséquent aussi de toutes les technologies actuelles...

La prétendue impossibilité de diviser par 0 image 2

L'un des problèmes fondamentaux des sciences actuelles est là, le noeud gordien il est là, et l'un des plus grands mensonges scientifique est cette prétendue "impossibilité" de diviser par 0, alors qu'il n'y a rien de plus simple, si l'on raisonne en logique d'équivalence et de cyclique, que j'appelle aussi la logique d'Alternation, au lieu de la classique logique linéaire et d'identité, que j'appelle aussi la logique de Négation.

Voici la procédure de division par 0 en logique de cycle ou de cercle.

Procédure de division par 0 en logique de cycle

C'est donc d'un simplicité biblique, aussi simple que la formule biblique: "Je suis l'Alpha et l'Oméga". C'est la formule du DIEU Unique, du UN lui-même!

Simplicité biblique de la division par 0

Mais c'est justement cela aussi le problème: on a fait exprès de poser les sciences sur des paradigmes exactement de la manière qu'il fallait pour éviter DIEU. La prétendue "impossibilité" de diviser par 0, c'est donc en fait l'expession scientifique de la Négation de DIEU. Le Diable ou Esprit de Négation ou Esprit de la Dualité, l'Esprit même de la Logique Binaire, ne veut pas de DIEU dans ses sciences. Et il déguise cette négation entre autres par la prétendue "impossibilité" de diviser par 0.

Tout cela signifie donc que pour faire une vraie théorie du champ unifié, pour une vraie science unaire, on est obligé de faire une science qui divise par 0, et la manire de faire cette division est brièvement montrée ici. Pour plus de détails, voir les livres PDF:
--> L'Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga;
--> L'Univers TOTAL et les nombres omégaréels;
--> Conception générative de l'Univers TOTAL.

La Science de l'Esprit de la Vérité sonne la glas des sciences de l'Esprit du Mensonge

Le Diable, c'est-à-dire l'Esprit du Mensonge, l'Esprit de Négation du vrai DIEU, l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, l'Esprit de l'Idole, du Veau d'Or, etc., se constitue un second Esprit séparé de l'Esprit Unique et Unaire, donc cet Esprit séparatiste, qui remet en question le monothéisme (pour le dire en langage spirituel, puisqu'on parle justement de l'Esprit), est de ce fait même l'Esprit qui engendre la Dualité, le Binaire. C'est lui qui engendre un monde binaire, un univers binaire, avec toutes les conséquences que cela, c'est-à-dire tous les problèmes du monde. C'est ce que l'Esprit de la Vérité, l'incarnation même de l'Information Unaire, autrement dit l'Esprit Saint, l'Esprit de Dieu, le vrai DIEU, révèle et même démontre scientifiquement aujourd'hui, à l'ère dite de l'information.

La notion d'énegie de notre monde est négative

La notion d'énergie dont parlent les sciences actuelles
(comme par exemple l'énergie dont on parle en théorie de la relativité),
est en réalité une énergie négative,
en ce sens qu'elle est liée à la Négation,
en l'occurrence la négation de l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga,
autrement dit, la négation de DIEU!
On ne peut pas faire ce reproche à Albert Einstein.
Il est plus connu pour sa théorie de la relativité ou ou sa formule: E =; mc2.
Mais on devrait plus parler de lui comme l'un des scientifiques qui a parlé de "Dieu",
qui pour lui comme pour Spinoza son inspirateur en la matière, est l'Univers ou la Nature.
Mais à condition de parler de l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga,
sinon cette conception du "Dieu-Univers" ou du "Dieu-Nature" est juste panthéiste.
En effet, l'Univers dont parle alors et juste notre petit univers,
mais pas l'Univers Infini, l'Etre Infini, l'Alpha et l'Oméga.
Autrement dit, le Dieu panthéiste d'Eistein ou de Spinoza n'est pas le Dieu biblique.
Comme beaucoup, ils confondent hélas le Dieu biblique avec le Dieu religieux,
parce qu'ils commettent l'erreur fondamentale de confondre la Bible et la religion.
Il est vrai que la Bible a donné naissance à des religions
ou plutôt beaucoup de religions, à commecer par le judaïsme, sont basées sur la Bible,
et à sa suite le christianisme et ses ramifications (catholicisme, protestantisme, évangalisme, etc.).
Mais en réalité, quand on comprend bien la Bible et son Esprit
(et c'est justement cet Esprit que je donne à comprendre à l'ère de l'Information),
elle transcende toutes les religions, c'est une Pensée bien au-dessus!
Le Talmud a déformé la Pensée de la Bible, qui est aussi la Pensée de Dieu,
et qui d'autre que l'Esprit de la Vérité (Jean 16: 7-15) pour le faire comprendre aujourd'hui?

Mais c'est déjà pas mal de la part d'Einstein de parler de "Dieu".
Il y a tellement de scientifiques qui n'en sont même pas là.
Ils n'ont même pas encore la vision panthéiste de Dieu,
à plus forte raison de parler de la vision scientifique du Dieu de la Bible.

L'énergie dont parlent les sciences actuelles
n'est donc pas la vraie énergie, l'énergie la plus fondamentale,
qui est information unaire, que j'appelle aussi la générescence ou l'unergie.
Car TOUT et absolument TOUT dans l'Univers TOTAL est de l'information unaire,
autrement dit TOUT est générescence, l'unergie.
L'Univers TOTAL et lui-même la Générescence, l'Unergie,
et l'Unergie, l'Information Unaire donc, EST TOUT et FAIT TOUT!
C'est ce qui dans la Bible est appelé l'Esprit Saint ou l'Esprit de Dieu.
L'Unergie l'Esprit Saint est l'énergie positive.
Ce que l'on appelle "énergie" dans notre monde ou univers,
c'est en réalité la mesure de l'absence d'unergie,
ou la dégradation de l'unergie, sa dégénérescence,
ce qui veut dire l'unergie mais qui a perdu son caractère unaire,
et qui est donc devenue binaire, l'énergie de la dualité.
C'est donc en ce sens qu'elle devient de énergie négative.
Je l'appelle aussi dans ce cas l'onergie.

L'Unergie ou Information Unaire ou Esprit Saint, la Générescence donc,
est Positive, elle est Créatrice, elle synonyme de Vie.
Tandis l'Onergie ou Energie Négative, l'énergie de notre monde ou univers,
est Dégénérescence, elle est Destructrice, elle synonyme de Mort!
Voilà pourquoi par exemple l'électricité détruit la vie par électrocution,
et les ondes électromagnétiques comme la 5G ou le Linky présentement, sont néfastes pour le vivant!
Et que dire alors de la bombe atomique, beaucoup d'énergie mais destructrice!
Il en est ainsi tout simplement parce que cette énergie-là est fondamentalement négative.

Les processus de notre monde qui produisent un résultat de nature positive avec l'énergie,
sont tous des processus qui d'une manière ou d'une autre
soient inversent la négativité de l'énergie,
soit utilisent la partie non dégénérée de cette éngergie, sa partie positive.
Tout ce qui qualifié de "vital" ou de "vitalisant",
désigne en fait cette part d'énergie positive ou d'unergie que les choses peuvent contenir,
et fort heureusement qu'il y a encore un peu, la part de divin dans certaines choses naturelles.
Sinon la majeure partie de l'énergie de ce monde est de l'onergie (énergie négative),
et on doit inverser la négativité pour produire quelque chose de positif.
C'est la raison pour laquelle dans notre univers nous avons souvent besoin de deux potentiels,
potentiel électrique, potentiel thermique, potentiel chimique, etc.,
et en jouant sur la différence de potentiel, on peut produire quelque chose de positif,
comme par exemple produire un mouvement (moteur, voiture, train, etc.).
On exploite alors l'aspect positif de la chose, en évitant les aspects négatifs.
Par exemple, pour une voiture en mouvement, se faire transpoter en étant assis sur le siège,
c'est exploiter l'aspect positif des potentiels énergétiques utilisés,
mais pas en se faisant renverser par la voiture par exemple,
car là on est confronté à la part négative qu'est l'énergie cinétique de la voiture.
Et en utilisant l'énegie thermique pour cuire du riz par exemple,
on se sert de la négativité de cette énergie pour neutraliser la dureté du riz,
qui est elle aussi un autre de la négativité de l'énergie associée au riz.
Le résultat est un aliment cuit plus facile à manger et à se nourrir des ses substances utiles,
qui sont précisément l'unergie, l'énergie positive, naturelle, que l'aliment contient.

Tout est ainsi, une très subtile association du négatif et du positif,
tantot la négativité utilisée pour neutraliser ou inverser la négativité,
et ce pour produre la positivité que l'on recherche,
tantôt cette positivité utilsée directement quand on y a accès.
Et dans notre univers entropique car négatif, négatif car entropique,
tout procédé d'exploitation d'un aspect positif de l'énergie utilisée,
se traduit par une dégradation globale de l'énergie, une croissance globale de l'entropie.
Ce sont des vérités fondamentales que les scientifiques classiques ne disent pas,
souvent aussi parce qu'ils ignorent que notre univers et son énergie
sont globalement de nature négative, ce que traduit aussi la thermodynamique.
Mais ils pensent que c'est la nature normale,
car évidemment quand on ne connaît qu'une réalité, ici onergétique,
elle devient la norme, on ignore que les mondes unergétiques existent,
et ces mondes sont néguentropiques, c'est-à-dire d'entropie négative,
et comme l'entropie est négative, car elle mesure le désordre,
la désorganisation, la dégradation, la dégénérescence,
une entropie négative ou néguentropie mesure l'ordre, l'organistaion, la générescence.
Les mondes néguentropiques, unergétiques, sont les monde de l'Esprit Saint, de la Vie.
Autrement dit les mondes divins, ce que la Bible appelle les paradis.
Sachant cela, nous compreons le type de monde dans lequel nous vivons,
et il ne faut pas compter sur les sciences du Diable pour nous éclairer là-dessus.
Je ne dis pas cela contre Einstein l'homme de: E =; mc2,
car tout grand génie qu'il était, il était un grand ignorant sur la réalité des choses.
Car la compréhension de la Bible, de son DIEU, de son Esprit,
est le commencement de la vraie science, celle qu'il faut commencer à apprendre.
Mais qui sait tout dans ce monde mais ignore cette science fondamentale,
qui ignore le Dieu de la Bible, ignore en fait l'essentiel, tout ou presque.

L'Esprit de la Vérité, qui doit dire toute la Vérité sur le monde, l'Univers et les choses

Sommaire du sous-titre

Le Troisième millénaire, l'ère d'une nouvelle compréhension du monde, de l'Univers et des choses

"Voici, je vous envoie Elie le prophète avant le grand et redoutable jour de Yahvé. Et il devra ramener le coeur des pères vers les fils et le coeur des fils vers les pères; pour que je vienne frapper la terre et la vouer à la destruction." (Malachie 4: 5, 6)

"Je vous dis la vérité : Il est de votre intérêt que je m’en aille. Car si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas vers vous, mais si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il arrivera, il donnera au monde des preuves convaincantes au sujet du péché, et au sujet de la justice, et au sujet du jugement: d’abord au sujet du péché, parce qu’ils n’ont pas foi en moi; puis au sujet de la justice, parce que je m’en vais vers le Père et que vous ne m’apercevrez plus; enfin au sujet du jugement, parce que le chef de ce monde a été jugé.

"J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter à présent. Cependant, quand celui-là arrivera, l’Esprit de la Vérité, il vous guidera dans toute la vérité, car il ne parlera pas de son propre fond, mais tout ce qu’il entend, il le dira, et il vous annoncera les choses qui viennent. Celui-là me glorifiera, parce qu’il recevra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. Toutes les choses que le Père a, sont à moi. Voilà pourquoi j’ai dit qu’il reçoit de ce qui est à moi et vous l’annonce." (Jean 16: 7-15)

Requête du XERY

La Science de l'Univers TOTAL, la Science de Dieu, c'est la Science des anges!

Belzébuth l'Esprit du Veau d'Or, du Talmud, du temps de Moïse jusqu'à nous jours

L'Esprit du Talmud, l'Esprit Anti-Christ, la racine des maux du monde

Etymologiquement parlant, le terme "Satan" veut dire "Opposant " ou "Adversaire", en parlant d'Opposition à Dieu, au vrai DIEU, donc du fait de se positionner en Adversaire de Dieu. Ce positionnement comme Adversaire du vrai DIEU a été particulièrement illustrée il y a 2000 ans et depuis lors, a été particulièrement illustré par l'Esprit du Talmud, qui était celui des pharisiens et des sadducéens, et qui est aujourd'hui celui des rabbins talmudistes, et au-delà des élites mondialistes, kabbalistico-maçonniques, qui suivent un programme qui, spirituellement parlant, est celui l'Esprit du Talmud, c'est-à-dire le Diable.

Et étymologiquement parlant aussi, le mot "Diable" signifie "Calomniateur", l'un des aspects d'une notion plus fondamentale, qui est la notion de "Mensonge". Le Diable, c'est l'Esprit du Mensonge (voir Jean 8: 44; Apocalypse 12: 9), de la Tromperie, tout le contraire donc ce l'Esprit de la Vérité (voir Jean 16: 7-15). Et le Mensonge lui-même repose sur une notion plus fondamentale encore, qui est la notion de Négation, ce qui veut dire la Négation de Dieu, du vrai DIEU, l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. La Négation est la racine de toutes les choses négatives, la racine du Mal (Genèse 3: 1-24). C'est la caractéristique fondamentale du Diable, tous les autres en découlent, comme par exemple aussi le fait d'être l'Opposant ou l'Adversaire de Dieu, c'est-à-dire Satan. C'est l'une des manières d'incarner la Négation de Dieu.

Il est clair que la question de DIEU comme celle du DIABLE nous renvoie à la Bible, et même à la Genèse. C'est là où nous comprenons vraiment la racine des maux du monde, et donc aussi la vraie solution aux problèmes. Qui nie la Bible, directement ou indirectement, explicitement ou implicitement, de manière sous-entendue, par ommission, ou par simple positionnement dans un autre paradigme que celui de la Bible, nie directement ou indirectement le Dieu de la Bible, lui préfère son opposant, à savoir Satan. C'est ici la subtilité que je veux relever.

Etymologiquement, "Lucifer" signifie "Porteur de lumière", car effectivement à l'origine cette entité portait la lumière divine, mais elle a failli à sa mission, elle a été déchue, et est pour cela devenue l'incarnation de la Fausse lumière. Sous cet angle, c'est toujours de Satan que l'on parle, ne vous laissez pas tromper par qui que ce soit (comme par exemple le Youtubeur qui se réclame ouvertement du "luciférianisme", dont je parle dans le document " Jim le veilleur, ce que vous décrivez est juste la différence entre la fausse lumière et les ténèbres""), voudrait vous convaincre que Lucifer et Satan sont deux entités différentes.

En faisant cette différenciation, ils veulent vous convaincre comme Bernard-Henri Levy dit "BHL" (qui du reste est plus clairement sataniste, un grand pratiquant de la sorcellerie juive, la kabbale sous son aspect le plus noir, magique, occulte; dans son cas il ne distingue pas Lucifer et Satan mais reconnaît que c'est la même entité, sauf que comme les talmudistes et kabbalistes en règle très générale, il procède l'inversion, le Bien et la Lumière, c'est Satan selon leur ideologie, et le Mal c'est Dieu), oui ne laissez personne vous convaincre que Lucifer est le Bien ou la Lumière, et que le Mal et les nèbres, c'est uniquement Satan. A plus forte raison si, comme "BHL" et les siens, l'on inverse carrément le rôle de Satan et de Dieu, le Mal et le Bien, si donc l'on glorifie Satan (et donc Lucifer), et vilipende Dieu.

Le qualificatif de luciférien signifie donc donc "fausse lumière" donc des ténèbres déguisées, et plus généralement tout ce qui est faussement bien, et qui en réalité se remène au mal. Autrement dit, Satan se déguisant en Dieu ou se faisant Dieu, le Mal qui se présentant sous sa face de Bien, le Malfaiteur sous son visage de Bienfaiteur. Il y a le luciférien qui en règle générale trompe, se livre à une contrefaçon, une imposture, à une inversion de valeurs dans le but de tromper, de faire passer le faux pour le vrai, le mal pour le bien, le diabolique pour le divin. Et il y a le luciférien qui (comme BHL et les siens) inverse de plus en plus clairement et à la face du monde le rôle de Dieu et du Diable, se positionne plus ou moins explicitement adorateur de Satan, du Diable.

Ma spiritualité est biblique, chrétienne, christiane, christique, et même si je suis très large d'esprit et très ouvert (ce qui est obligé quand on fait une science comme la Science de l'Univers TOTAL ou Science de Dieu; on doit avoir un esprit universel), il y a quand-même des limites au-delà desquelles ce n'est plus divin au sens universel du terme divin. Je veux juste attirer l'attention sur le piège des paradigmes lucifériens, dans lesquels beaucoup de personnes tombent, sans nécessairement vouloir faire du mal. Cela m'amène à parler d'une définition plus large encore de l'adjectif "luciférien" tel que je l'emploie.

Dans ma bouche, ce qualificatif désigne tout ce qui, sans être forcment satanique (à plus forte raison si c'est le cas), ou clairement ténébreux, ne repose pas clairement sur la Bible et sur le Dieu de la Bible. Cela ne se situe pas clairement dans le paradigme biblique, ne nous ramène pas à la Genèse pour comprendre la racine du mal, et pour comprendre aussi l'unique solution fondamentale: DIEU!

Certaines personnes, même si dans l'état actuel des choses leurs paradigmes sont lucifériens au sens que je viens de définir et expliquer, des paradigmes non bibliques donc, se situent encore dans les limites "acceptables". On n'en est pas encore aux paradigmes franchement anti-bibliques, que ce soit les versions "soft" comme chez certaines mouvances lucifériennes (gnostiques, ésotériques, comme par exemple New Age entre autres, etc., qui cachent leur idéologie anti-biblique donc luciférienne derrière la critique des religions, alors qu'en fait la révélation et la vraie spiritualité et la vraie science sont de DIEU, mais les religions comme la fausse science sont l'oeuvre de Lucifer), ou les verions carrément occultes, les idéoloies et les pratiques d'inversion biblique, comme la Franc-maçonnerie, la Kabbale, le Talmud, etc..

Une chose est extrêmement importante aussi dans la compréhension de la notion de Lucifer, notamment de nos jours. Elle est implicitement dite dans ce qui précède, et on peut la comprendre par déduction. Mais il vaut mieux la dire clairement, explicitement: comme beaucoup le savent, Satan ou Lucifer incarne l'ange déchu. Mais cette notion d'ange déchu est extrêmement générale. D'abord il faut comprendre que la notion d'ange au sens étymologique est simplement "messager" ou "envoyé". C'est le sens fondamental, avant de revêtir ses sens secondaires habituels, comme "être spirituel", au sens large, ou "être spirituel positif" au sens restreint, opposé alors à "démon" ou "être spirituel négatif".

Au sens général donc, un "ange" ou "messager" ou "envoyé", peut-être un simple humain ou un groupe d'humains. En ce sens-là, un prophète, vu qu'il est envoyé de Dieu, missionné par Dieu, est un ange, purement et simplement. Et le peuple juif ou peuple d'Israël, en tant que peuple choisi, élu, et envoyé comme représentant et porte-parole de Dieu parmi les nations, les autres peuples, était son "serviteur", son "ange" (voir Isaïe 43: 1-15).

Mais ayant violé la Loi de Dieu jusqu'à dépasser les bornes, obligeant Dieu, tout au long de l'histoire et à maintes reprises, à envoyer des prophètes pour ramener ce peuple sur la bonne voie. Il y a par exemple Isaïe, l'un des prophètes bien connus (le prophète messiaque par excellence), mais la notion de prophète pour introduire la Loi de Dieu ou pour corriger le peuple qui s'écarte de cette Loi, remonte à Moïse. Il fut en effet un envoyé ou ange spécial auprès du peuple (voir Exode 3: 1-17).

Et on a tous les prophètes du Tanakh (ou Ancien Testament), de Moïse à Malaki le dernier prophète de l'Ancien Testament (nom Malaki ou Malachie qui veut dire Messager, Envoyé, Ange, etc.), en passant par Elie, Elisée, etc.. Tous les prophètes invariablement ont été suscités pour redresser le peuple qui s'écarte de la Loi de Dieu.

Même Moïse par qui Dieu a introduit la Loi (avec force et démonstration impessionnante du Tout-Puissant qui faisant trembler tout le mont Sinaï sans parler des éclairs et des tonnerres, comme dans le Nouveau Testament c'est rappelé en Hébreux 12: 18-24), oui même Moïse, la Loi à peine introduite, a dû redresser le peuple par exemple dans le très emblématique épisode du Veau d'Or. Les couleurs étaient déjà annoncées, et cela nous concerne de nos jours, car avec le Talmud, la Kabbale, la Franc-maçonnerie, qui ont supplanté et même inversé nous vivons un temps pire que celui du Veau d'Or!

C'est carrément l'inversion satanique de la Parole de Dieu, que l'on prétend en plus être la "loi orale" ou "cachée" (la "loi ésotérique" donc) donnée par Dieu à Moïse sur le Sinaï. C'est donc ainsi que Lucifer, Satan, entend justifier son oeuvre, la légitimer. Mais en fait, c'est le culte de Belzébuth portée à son paroxysme.

Cela ne date donc pas d'aujourd'hui. La Loi à peine introduite, Satan ainsi que ses démons, qui étaient toujours dans les coulisses des opérations de révélation, derière les rideaux donc, mijotaient leur oeuvre de ténèbres dont ils entendaient plus tard la faire passer pour la "loi orale" de Dieu, la "loi cachée", "ésotérique", réservées aux "initiés". Tout ce que les Dix commandements entre autres étaient en train d'interdire, les forces obscures, elles, étaient en train de le légaliser de leur côté, dans ce qui est les prémices de la Kabbale et du Talmud. Ils mijotaient leurs plans pour les faire adopter par le peuple, dans le but de détourner les énergies d'adoration vers eux, mais aussi d'attirer la colère de Dieu sur le peuple, de le conduire à détruire lui-même tôt ou tard ce peuple.

Ceci faillit arriver à plusieurs reprises déjà dans le désert du Sinaï. En descendant de la montagne avec en main la Loi symbolisée par les tablettes des Dix commandements, Moïse fut déjà confronté au culte du Veau d'Or (Exode 32: 1-35). Les forces obscures derrière les rideaux de la Loi avaient déjà fait mettre en pratique leur "loi non écrite", tandis que la vraie Loi était en train d'être écrite, du doigt même de Dieu, c'est-à-dire du doigt de l'ange de Dieu qui a parlé à Moïse dans le buisson sur le Sinaï (Exode 3: 1-17), chargé d'accomplir les promesses faites à Abraham, Isaac et Jacob, de faire de la descendance de ces patriarches l'instrument de la bénédiction du monde. Autrement dit faire d'Israël un Ange collectif, un Envoyé et Messager auprès des autres nations et peuples, pour que ceux qui obéiraient à la Loi reviennent dans le Paradis perdu (Genèse 3: 1-24).

Mais encore fallait-il que l'Ange collectif à qui Dieu confiait cette mission écrite dans le contrat ou alliance qu'est justement ce qu'on appelle la Loi ou Loi de Moïse (car Moïse représentait l'ange de Dieu avec qui il parlait face à face, ange qui lui-même représentait Dieu), oui encore fallait-il que l'Ange collectif obéisse lui-même à la Loi. Mais cela commençait déjà mal, car l'Ange déchu, à savoir Lucifer ou Satan le Diable dans les coulisses des opérations (où il y a Dieu là aussi il est toujours, il n'est pas loin..., il est la face cahée, la face négative; en Eden Dieu était représenté par l'Arbre de Vie, l'Arbre de l'Union ou de l'Unité ou de l'Unicité, mais le Diable était représenté par l'Arbre de la Mort, qui est l'Arbre de la connaissence du bon et du mauvais, l'Arbre de la Dualité ou de la Séparation, le Fruit défendu), oui le Serpent d'Eden était aussi dans les coulisses du Sinaï, travaillant pour que l'Ange collectif nommé Israël échoue lui aussi, devienne un Ange déchu, ce que, hélas, il a fini par devenir.

Il faut dire que l'échec d'Israël était inscrit dès le départ dans le programme, non pas parce que c'était Israël ou les juifs, mais simplement parce c'est la logique même de Dieu: celui qui réussit au début doit échouer à la fin, pour que celui qui a échoué au début réussisse à la fin. Ainsi, les deux ont perdu (en l'occurrence le Paradis, Eden), les deux ont péché, les deux sont Diable, et les deux ont réussi (en l'occurrence à revenir dans le Paradis perdu), les deux sont pardonnés, les deux redeviennent Divins. Pas toujours le même qui échoue et le même qui réussit. Il y a donc justice, équilibre parfait de la balance, il y a égalité parfaite, dans l'échec comme dans la réussite, dans le péché comme dans la vertu, dans le mal comme dans le bien, dans la malédiction comme dans la bénédiction. Personne n'a ainsi à se venter de quelque mérite, de quelque sentiment de supériorité, tous doivent remercier Dieu pour sa grâce, sa miséricorde, son amour. Ceci est très profond et extrêmement important.

Cette logique divine est inscrite dans le nom même d'Israël, nom donné à Jacob par l'ange de Dieu, après leur lutte toute une nuit (Genèse 32: 22-32). C'est l'un des passages les plus étranges et incompris de la Bible. On trouve un passage du même genre dans le cas de Moïse en Exode 4: 20-26. Dans les deux cas, après que l'homme de Dieu ou envoyé ou ange humain ait reçu ou s'est vu confirmer sans mission par un ange de Dieu, il est dit qu'un certain obscur ange rencontre l'envoyé et cherche à le tuer.... Et c'est toujours l'ange étrange en question qui attaque l'envoyé, lui fait du "mal", et celui-ci doit se défendre, dans le cas de Jacob en luttant farouchement, et dans le cas de Moïse c'est sa femme qui fait un geste qui sauve....

Dans ces étranges luttes, rendus étranges par la nature de l'ange et son comportement agressif, il est tout aussi exact de dire que Jacob ou Moïse jouait le rôle du Diable et que l'ange jouait le rôle de Dieu, que l'inverse! En effet, l'ange représentait Dieu qui punissait l'envoyé pour une certaine faute ou négligence, non précisée dans le cas Jacob (mais comme il était pécheur comme tout humain après le péché d'Eden, il y avait forcément quelque part une certaine faute, pas difficile à trouver chez un humain imparfait), mais dans le cas de Moïse la nature de la faute a été précisée à demi-mots dans les propos de sa femme après qu'elle ait fait le geste qui éloigna la malédiction c'est-à-dire l'ange attaquant.

Zipporah ou Séphora la femme de Moïse trancha un prépuce (que l'on pense être celui de Moïse, mais plus probablement c'est celui de son fils premier-né Guerschom, qu'il eut avec cette femme étrangère, la fille de Yithro ou Jéthro le madianite. C'est celui chez qui Moïse, après avoir fui d'Egypte suite à un danger qui planait sur lui quand il a secrètement tué un égyptien qui maltraitait un juif, c'est-à-dire à l'époque simplement un israélite (oui israélite, c'est-à-dire un fils d'Israël ou Jacob, pas un isaélien, nuance...). Il croyait que l'affaire était peu connue, mais c'était ignorer que l'"esprit du Mossad" étaiet déjà à l'oeuvre à l'époque, comme aussi il découvrira plus tard l'esprit du Veau d'Or dans toute son expression...

Moïse, étant bébé, fut sauvé des eaux du Nil (d'où le sens même de son nom) pour échapper à un massacre des garçons juifs ordonné par le Pharaon de l'époque (Exode 1: 1-22). Ce sont ses parents qui, quand ils ne pouvaient plus cacher le bébé, l'avaient mis dans une arche étanche, que sa grande soeur Myriam ou Marie surveillait de loin pour voir ce qu'il adviendrait de l'enfant. Alors qu'une princesse d'Egypte, une fille de Pharaon donc, se baignait dans le Nil, elle aperçut l'arche au milieu des roseaux, qu'elle se fit apporter par ses servantes qui marchaient au bord du Nil, et y découvrit un beau petit bébé israélite, qui pleurait. Dieu fit craquer le coeur de la fille de Pharaon, et émue, elle décida de le sauver de son sort.

C'est alors que la soeur du bébé, Myriam, eut l'idée géniale (car évidemment inspirée par Dieu, elle était une prophétesse) d'accourir demander à la princesse si celle-ci veut qu'elle aille lui chercher une nourrice de chez les esclaves hébreux pour allaiter l'enfant pour elle. Celle-ci accepta et même proposa un salaire à la nourrice. C'est ainsi que Moïse fut allaité pour la princesse d'Egypte donc pour Pharaon, par... sa propre mère! Plus grand, l'enfant fut présenté à la princesse, qui l'adopta comme son propre fils. Elle l'appella alors Moïse ou Moshé, ce qui signifie "Tiré des eaux" ou "Sauvé des eaux", car dit-elle, "Je l'ai tiré des eaux" (Exode 2: 1-10).

Moïse, qui accomplit une version miniature de l'histoire de l'Arche de Noé, fut ainsi prophétiquement appelé à être un nouveau "Noé" ou "Consolateur" ou "Fils de la consolation") qui doit faire franchir les eaux de la Mer rouge à son peuple esclave en Egypte. Ce serait un grand symbole de leur libération, mais aussi de l'engloutissement du monde symbolisé par l'Egypte. C'est cette mission que Moïse, au risque de passer pour un ingrat, commençait doucement à accomplir en faveur d'Israël, n'oubliant donc pas ses vraies origines. Mais...

La vraie ingratitude, il n'allait pas tarder à la découvrir. Le lendemain du jour où il a abbatu l'égyptien maltraitant un juif (c'est-à-dire un israélite), il vit deux juifs qui étaient en conflit. Il intervint pour faire le juge ou arbitre, donnant tort au coupable. Mais celui-ci lui répondit: "Qui t'a établi juge? As-tu l'intention de me tuer comme tu as tué hier l'égyptien?" Moïse compris que l'affaire était connue, que la cour de Pharaon, si elle ne le savait pas encore, finirait par le savoir, et le "prince d'Eypte" encourait un châtiment pour trahison.

Moïse venait tout simplement en train de découvrir l'"esprit du Mossad", qui est au courant de tout, et qui n'hésite pas à tout exploiter comme moyen de chantage, pour accomplir non pas le programme divin, celui du Bon côté de la Force, mais les intérêts du Côté obscur de la Force. Pharaon apprit ce que Moïse a fait, et le prince d'Egypte réduit à sa condition de juif, et trahi par le Mossad de l'époque (bien représenté par le juif coupable qui a fait un chantage à Moïse), prit alors la fuite pour aller dans le désert de Madian, le territoire du mont Sinaï.

Aussitôt arrivé là qu'il dût prendre la défense de sept filles près d'un puits, que des bergers chassaient, leur interdisant de puiser l'eau, un bien précieux que se réservaient très égoïstement les plus forts. Mais Moïse, un prince d'Egypte déchu, mais résolument un justicier, un homme fort devenu prince des eaux (décidément c'est son destin), non seulement pris la défense des femmes, mais puisa l'eau pour abreuver leur bétail. Son nouveau destin de berger du bétail de Réouel encore appelé Yithro ou Jéthro, commençait ainsi.

C'était donc ses filles qu'il avait secourues. Etonné de les voir revenir plus tôt que d'habitude, elles racontèrent à leur père que c'est un certain égyptien qui les a secourues des bergers qui les chassaient d'habitude près du puits. Et leur père leur demanda pourquoi elles n'ont pas eu l'idée d'inviter l'inconnu à faire la connaissance de leur père, qui soit en passant était un prêtre de Madian. Il envoya chercher Moïse pour qu'il mange le pain avec eux.

L'homme proposa à Moïse d'habiter avec lui, autrement dit il l'embaucha comme gardien de son troupeau (Exode 3: 1-3) et donc aussi protecteur de ses filles, étant donné qu'il a fait ses preuves. Il lui donna comme femme sa fille Zipporah ou Séphora, avec laquelle il eut deux fils, le premier-né nommé Guershom, ce qi signifie: "Je suis devenu étranger dans un pays étranger", et son frère cadet nommé Eliézer.

Même étranger et banni pour ainsi dire de son peuple d'origine par l'"esprit du Mossad", même ayant une femme étrangère, ce qui en cela est une rupture avec l'esprit ou la tradition ethnocentrique israélite (ce qui plus tard lui causerait des soucis car sa femme Zipporah sera méprisée en tant qu'étrangère, non-israélite), se devait néanmoins de respecter la loi patriarcale, la loi relative à la circoncision. Il s'agit de l'alliance abrahamique, conclue entre Dieu et Abraham, et pour toute sa descendance: tout descendant masculin devra se faire circoncire, et même tout esclave ou serviteur (Genèse 17: 1-17).

Moïse se devait donc de circoncire ses fils, ses fils, à commencer par Guershom. On peut penser qu'en raison de son histoire spéciale qui a obligé à l'élever comme un égyptien pour la fille de Pharaon, il n'a peut-être pas été circoncis, pour qu'il passe mieux pour un égyptien. Ou alors il a été circoncis, mais étant devenu étranger et ayant épousé une femme étranger, il a négligé de respecter l'alliance de la circoncision pour ses fils. Ou les deux situations: lui et ses fils ne sont pas circoncis.

Dans tous les cas, Zipporah, face à un danger de mort soit de Moïse d'au moins son fils premier-né, l'ange attaquant les ayant rencontrés sur leur route vers l'Egypte (Exode 4: 20-24), a accomplit un geste de circoncision d'urgence de l'un ou de l'autre, tranchant donc le prépuce. "Tu es pour moi un époux de sang", dit-elle alors, soulignant ainsi le manque de circoncision d'au moins un membre masculin de la famille, négligeance à mettre sur le compte de Moïse.

Quand Moïse au mont Sinaï a vu le buisson ardent dans lequel l'ange de Dieu lui parlera et lui dictera sa mission, et quand donc Moïse s'approchait, l'ange lui ordonné de retirer ses sandales, car le sol où il se tenait est saint (Exode 3: 1-12). On peut se demander alors pourquoi l'ange par la même occasion ne lui a pas signifié sa faute et rappelé son obligation de se conformer à l'alliance de la circoncision, afin d'être digne de la mission. Pourquoi alors lui confier la mission, puis ensuite, en chemin, au l'endroit de transit, l'attaquer en vue de le tuer? Et si ce n'est pas l'ange du Sinaï, quel est alors cet ange étrange qui les attaque?

La réponse est dans la question. L'ange du buisson, c'est l'ange divin, qui regarde d'abord les qualités d'un être avant ses défauts ou ses fautes. Mais l'ange attaquant, c'est l'"esprit du Mossad", c'est l'espion, c'est un démon, qui est le même aussi que l'esprit de la Kabbale ou du Talmud qui se manifestera plus tard, qui quarante ans plus tôt a déjà demandé à Moïse: "Qui t'a établi juge? As-tu l'intention de me tuer comme tu as tué hier l'égyptien?"

C'est donc l'esprit qui épie les fautes pour les exploiter à son avantage. A cause de lui Moïse a dû fuir l'Egypte pour échapper à la mort, alors qu'il agissait pour son peuple et contre ceux qui le maltraitaient, et voulait déjà y faire régner la loi et la justice. Moïse avait commis la faute de tuer l'égyptien avant tout par esprit tribal, racial, ethnique, il n'aurait sans doute pas tué en secret un israélite qu'il aurait surpris en train de maltraiter un égyptien. Dieu voulait faire comprendre à Moïse que les démons ou le mal, c'est aussi au sein de son peuple, et non pas forcément chez les égyptiens.

La preuve étant que la fille de Pharaon l'avait préservé, et a fait de lui son fils. Comme tout se savait à cause du même "esprit du Mossad", la fille de Pharaon a dû finalement apprendre que Moïse a été allaité par sa propre mère. Sachant les traîtres Kora (ou Coré), Dathan et Abiram qui pouvaient exister au sein même du peuple de Moïse et qui n'hésistaient pas à être des esclavagistes de leurs frères pour leurs propres gains, il ne serait pas étonnant que plus d'un, jaloux de Moïse, a vendu aux égyptiens le secret de la famille de Moïse pour avoir les faveurs de Pharaon. C'était vrai à cette époque, c'était vrai pendant la Shoah, c'était tout le temps, dans toute l'histoire d'Israël.

C'est cet esprit du mal au sein même de son peuple que Moïse défendait, qui va l'obliger à fuir, pour découvrir aussi le bien qui peut exister dans un autre peuple, celui de Yithro le madianite par exemple aussi. Moïse a fui donc l'Egypte à cause d'un esprit du mal, qui épie les fautes pour les exploiter. L'esprit du genre Kora, Dathan et Abiram avec qui il aura du fil à retordre dans le désert après la sortie d'Egypte, l'esprit qui sera après Moïse tout au long de sa mission. L'esprit qui lui a demadé pour qui il se prenait en se faisant juge ou arbitre. Et maintenant que Moïse retourne en Egypte pour sa mission pour de bon, dûment mandaté maintenant par Dieu au Sinaï, cet esprit du mal est encore au rendez-vous.

Cette fois l'esprit, qui connaît donc la faute de Moïse en ce qui concerne l'alliance d'Abraham (l'alliance de la circoncision), lui reproche en quelque sorte son manque d'esprit tribal. Non seulement cet esprit (après le long séjour de Moïse à l'étranger et en plus avec maintenant une femme étrangère) traite Moïse en étranger, le disqualifie en tant que juif (c'est-à-dire israélite), mais il veut carrément soit le tuer soit tuer son premier-né. Après tout aussi, l'acte de puissance ultime que Dieu fera contre l'Egypte pour le forcer à libérer le peuple de Moïse de son esclavage, c'est de frapper tous les premiers-nés de l'Egypte (Exode chapitres 11 et 12).

Le cas de Moise dans cette étrange affaire de l'ange qui cherchait à le tuer alors qu'apparemment le même ange lui a confié la mission de délivrance du peuple en Egypte, permet aussi de comprendre le cas de la lutte de Jacob avec l'ange, quand lui aussi était sur la route de la libération, avec ses femmes et ses enfants, après ses contrats de bergers chez Laban, le père de Léa et Rachel, ses deux principales femmes (Genèse 32: 22-30).

Dans le cas de Jabob, la raison pour laquelle l'ange l'a attaqué dans une lutte corps à corps avec lui, est plus énigmatique. On note que c'est la nuit, et la lutte s'est déroulée jusqu'à l'aube, et l'enge s'empressait de partir avant que le jour se lève. Ce qui n'est pas une énigme par contre, c'est la nature d'un ange qui attaque la nuit et fuit le jour....

L'ange disait à Jacob: "Laisse-moi partir, car le jour va se lever". Manifestement, il ne s'agit donc pas d'un ange du jour, d'un ange de lumière. Voyant qu'il n'a pas réussi à vaincre Jacob pendant la nuit, il lui a causé un handicap à la cuisse, qui le faisait boîter par la suite. Mais Jacob s'accrochait à l'ange, disant: "Je ne te laisserai pas partir, avant que tu ne m'aies béni". L'ange lui demanda: "Quel est ton nom?" Et après sa réponse, l'ange lui dit: "On ne t'appellera plus du nom de Jacob, mais Israël, car tu as lutté avec Dieu et les hommes, et tu l'as emporté". A son tour Jacob demanda à l'ange: "Quel est ton nom?". Ce à quoi il répondit par une question: "Pourquoi veux-tu savoir mon nom?". Sur quoi, il est dit que l'ange le bénit là, sans qu'il soit précisé d'autre paroles de bénédiction que celles de ce changement du nom de Jacob en Israël.

Tout le but et le sens de cet épisode de cette curieuse lutte entre Jacob et l'ange, était donc là, tout est dans la phrase du changement de nom: "On ne t'appellera plus du nom de Jacob, mais Israël, car tu as lutté avec Dieu et les hommes, et tu l'as emporté". Jacob appellera ce lieu de lutte Péniel, et il fournit cette explication: "J'ai vu Dieu face à face, et pourtant j'y ait survécu" (Genèse 32: 22-30).

De Jacob et Moïse, faisons un bond dans le temps jusqu'à notre époque, pour voir ce qui est semblable et ce quia changé. Revenons à présent à la question d'Ange déchu collectif. Nous avons énoncé plus haut un principe divin fondamental: Celui qui gagne la bataille au début doit donc la perdre à la fin, pour que celui qui perd la bataille au début gagne à la fin. Et alors les deux ont perdu, et les deux ont gagné. Egalité parfaite.

Au temps de Moïse, Israël était le peuple de Dieu esclave de l'Egypte et de Pharaon. A cette époque-là, Moïse était le libérateur, le Messie. Il a annoncé qu'au moment venu, Dieu susciterait dans ce peuple un prophète comme lui, et quiconque n'écouterait pas ce prophète rendrait compte à Dieu (Deutéronome 18: 18, 19). Il y a eu en Israël beaucoup de prophètes après Moïse, donc Moïse parlait d'un prophète spécial, un autre Messie tout simplement.

En son temps, il y a 2000 ans, Jésus a dit: "Je n'aurai pas à vous accuser auprès du Père, car il y en a un qui vous condamne, et c'est Moïse, en qui vous placez vos espoirs. Mais si vous croyiez vraiment en Moïse, vous croiriez aussi en moi, car il a écrit à mon sujet. Mais comme vous ne croyez pas ses écrits, comme vous le prétendez, alors comment croiriez-vous mes paroles?" (Jean 5: 45-47)

On sait comment cela s'est terminé avec Jésus. Israël a assassiné le Messie, l'Envoyé de Dieu, l'Ange de Dieu, le Fils de Dieu. Et depuis, les choses ont profondément basculé pour Israël, son statut a changé. Peu avant sa mort, Jésus a dit: "Jérusalem, Jérusalem, la ville qui tue les prophètes, et qui lapide ceux qui lui sont envoyés. Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes! Mais vous ne l'avez pas voulu. Maintenant, votre maison sera abandonnée. Car je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu'à ce que vous disiez: 'Béni est celui qui vient au nom du Seigneur'" (Matthieu 23: 37-39).

C'est clair, la maison d'Israël est maintenant abandonnée, son statut par rapport à Dieu et au plan divin a changé. Ils attendent le Maschiah, et croient que s'il devait encore venir vers eux, comme il l'a fait autrefois ou comme les prophètes étaient envoyés au temps jadis, il émergerait une fois encore au sein du peuple juif, et même pensent-ils, il serait un grand érudit du Talmud. Mais ils se fourvoient complètement! Le Messie qu'ils attendent ainsi est simplement l'Antichrist, autrement dit le Diable, la manifestation de ce qu'ils sont devenus.

Les temps ont vraiment changé, plus rien ne sera vraiment comme avant. Il y a un avant et un après assassinat du Messie. Ils devraient se réjouir si Dieu leur accoradait la faveur de manger les miettes qui tombent de la table des "goyim" (non-juifs), ou leur faisait la faveur de leur accorder la dernière place dans son royaume. A plus forte raison de croire qu'ils ont encore une place prévilégiée dans le plan divin!

Pour un envoyé, un ange des temps de la fin (Malaki 4: 4-6; Jean 16: 7-15; Apocalypse 10: 7), seuls le Tanakh (Ancien Testament) et le Nouveau Testament sa continuité, ont de la valeur. Un envoyé poursuit l'oeuvre de Jésus Christ, tout simplement. C'est l'ère du Troisième Testament, qu'ils ne doivent pas confondre avec leur troisième temple qu'ils construisent dans le sang et au prix des palestiniens sacrifiés par Belzébuth et à Belzébuth, afin d'accomplir leur programme talmudiste, celui du Nouvel Ordre Mondial.

Aujourd'hui, au temps d'Hubertelie le "goy" donc, ils ne disent pas: "Béni est celui qui vient au nom du Seigneur". En vertu de la logique divine déjà énoncée et que je viens de rappeler, celui qui était appelé "Goy" ou "Egyptien" ou "Peuple élu du Diable", doit à la fin être appelé "Juif" ou "Israël" ou "Peuple élu de Dieu", pour que celui était appelé ainsi au début, devienne "Goy" ou "Peuple élu du Diable". Pas toujours les mêmes qui sont bénis quels que soient leurs crimes contre Dieu, le Fils de Dieu et les fils et les filles des hommes, et pas toujours les mêmes qui sont maudits, quels que soient leurs vertus ou leur amour pour Jésus de Nazareth le Roi des Juifs, et quels que soient leurs attachements à la vraie Parole de Dieu, le Tanakh (Ancien Testament) et le Nouveau Testament, autrement dit la Bible.

Dieu est Juste, et sa justice est à l'oeuvre. Celui qui a nié Dieu, a assassiné son Envoyé, son Fils, sans aucune repentance jusqu'à ce jour, mais persiste et signe en disant dans le Talmud et sur internet par la bouche de ses rabbins talmudistes, que si c'était à recommencer il le referait 666 fois, doit assumer son choix délibéré d'incarner la Bête immonde, la Bête de l'Apocalypse (Apocalypse 13: 1-18). C'est afin qu'il comprenne à travers le feu, si tel est son désir (voir Apocalypse chapitres 19 et 20), ce qu'est la déchéance, ce que c'est que perdre la faveur de Dieu, et lutter et combattre de nouveau pour avoir la bénédiction divine. C'est bien cela le sens du nom "Israël", non?

Mais pour l'instant, de nos jours, hélas, Israël ne lutte pas pour avoir la bénédiction de Dieu venant d'un ange (voir Apocalyse 10: 5-7), la vraie bénédiction, celle du vraie Dieu. L'ange tient dans sa main les clefs du Tanakh, les trésors de la Loi, le bâton de Moïse. La Loi s'appelle maintenant la Science de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, oui, l'ange écrit une Nouvelle Genèse (voir Apocalypse 21: 1-7). Mais se repentent-ils pour pouvoir entrer dans le Troisième Testament?

Bien au contraire, Israël livre une lutte secrète contre le nouvel ange ou envoyé de Dieu, l'envoyé du Christ, l'Esprit de la Vérité qui écris ces lignes. C'est ainsi, et je sais de quoi je parle.... Et ils savent de quoi je parle. Le Mossad le sait, comme aussi le "Mossad" de l'époque savait tout au temps de Moïse. C'est à cause de cela que Moïse a fui son peuple et Pharaon, pour aller trouver refuge au désert du Sinaï, dans le territoire de Madian.

Leur "Maschiah" qu'ils attebdent, c'est hélas l'Antichrist annoncé dans le Nouveau Testament, qu'ils incarnent d'ailleurs collectivement depuis 2000 ans. Les honneurs ou la place qu'ils attendent encore, ce n'est pas de Dieu qu'ils l'attendent mais du Diable. L'Egypte maintenant, c'est eux, et cette Egypte s'appelle le système talmudo-kabbalistico-maçonnique, cette Egypte s'appelle le Nouvel Ordre Mondial. Les nouveaux Pharaons sont maintenant au sein d'Israël, tandis que le nouveau peuple de Dieu esclave dans leur Egypte, ce sont les goyim, le reste du monde. Voir à ce sujet les deux vidéos suivantes:

Sortir de l'esclavage dans la Grande Egypte

Obsolescence programmee: Regarde où va la CHINE!
Et tu verras où va le monde... de Lucifer

Il y a donc deux Israël: l'un qui était un Ange ou Envoyé de Dieu, qui accomplissait bien sa mission au début (enfin, mis à part les épisodes du Veau d'Or, des prophètes de Baal au temps du prophète Elie, etc., n'est-ce pas?), et l'autre qui est un Ange déchu, qui manque sa mission à la fin. Le Jacob qui lutte avec l'ange pour avoir une bénédiction représente donc le premier Israël, l'Ange qui accomplit sa mission. Mais le Jacob appelé Israël, qui l'emporte sur Dieu, c'est en fait l'Israël qui manque sa mission à la fin, qui tue par exemple le Messie le Fils de Dieu.

C'est à l'image de Salomon, un sage roi au début, mais un roi qui dévie dans ses vieux jours. Et de manière générale, l'histoire d'Israël est faite de phases de services pour Dieu et de phases d'apostasies, de déviances, qui ont demandé qu'Israël soit remis sur la bonne voie par les prophètes envoyés. Et très souvent, ces envoyés, messagers ou anges, étaient persécutés, et même tués pour certains. C'est ainsi qu'un peuple qui dans son ensemble était un Ange ou Envoyé de Dieu, devenait progressivement un Ange déchu, un Satan ou Lucifer donc.

Voici donc son grand crime d'il y a 2000 ans.

Jésus de Nazareth le Roi des Juifs

C'est l'Esprit de la Kabbale et du Talmud à l'oeuvre déjà depuis le temps de Moïse depuis l'affaire du Veau d'Or, qui tout au long de leur histoire agissait masqué et souvent pas du tout masqué dans les plus forts épisodes d'égarement, que Jésus déplorait à son époque (voir Matthieu 15: 3-9), qui est plus jamais leur Esprit depuis ce grand crime.

Cet Esprit, en l'occurrence Satan ou Lucifer, le "maître du monde", a fait d'êux les "maîtres du monde", mais au mauvais sens du terme. La notion de Lucifer l'ancien Porteur de la Lumière divine, de la Loi divine, mais devenu l'Ange déchu, prend dans leur cas un sens très concret et particulièrement important! Il est de la plus haute importance de comprendre cela, et alors on comprend vraiment le monde. Mais c'est précisément ce qu'ils ne veulent pas que le monde comprenne, et pour cela ils détournent les débats sur d'autres terrains, terrains bien connus de nos jours.

A l'ère de l'information, d'internet, cela fait de nombreuses années que l'ange que je suis (au sens donc de messager ou d'envoyé) écrit au monde et en particuler en leur direction en disant qu'ils se compliquent l'existence pour rien avec leur Talmud et leur Kabbale, que le Tanakh leur suffit, auquel il leur suffit d'ajouter le Nouveau Testament. Le livre total qui est la réunion des deux parties existe, et cela s'appelle tout simplement la Bible! Je leur dis qu'ils n'ont qu'elle à considérer désormais, qu'ils n'ont qu'une simple autre chose à faire, et qui est la repentance officielle, collective, devant le vrai DIEU et devant le monde, d'avoir commis un très grave crime il y a 2000 ans, la racine des crimes passés, présents et futurs, pire donc que le péché du Jardin d'Eden, et qui est l'assassinant du vrai Messie, Jésus de Nazaeth le Roi des Juifs, le Fils de Dieu.

Le goy ou "non juif" Pilate a compris il y a 2000 ans que Jésus était vraiment leur Roi, et malgré tout leurs pressions et chantages ou accusations à l'égard de Pilate d'être l'"ennemi de César" s'il relâchait le juif qu'ils lui avaient livré pour motif qu'il se présentait aux juifs comme leur Roi, malgré donc leurs pressions pour que Pilate écrive au-dessus du condamné non pas: "Le Roi des Juifs", mais: "Il a dit: 'Je suis le Roi des Juifs'", Pilate n'a pas cédé, et il leur a répondu: "Ce que j'ai écrit, je l'ai écrit" (Jean 19: 7-22).

C'est Dieu qui a fait écrire cela à Pilate, et ceci est une prophétie et un symbole d'une puissance extraordinaire. Les juifs dans leur ensemble ont non seulement crucifié leur judéité mais surtout leur alliance et relation avec le vrai Dieu, tout en accopmlissant pourtant cette alliance d'une autre façon. En effet, comme écrit par les prophètes et même comme c'est caché dans la Loi de Moïse, l'Agneau de Dieu, l'Agneau de la Pâque universelle, a été sacrfié pour sauver le monde. Le Messsie a offert sa vie pour sauver beaucoup de vies, il a payé le prix pour les racheter. Et Israël a été le couteau du sacrifice.

Plus d'un juif (talmudiste) dirait alors: "Dans ce cas ce que nous avons fait n'est pas un péché, puisque cela accomplit le plan divin. Nous avons donc accompli notre mission". C'est en gros la logique aussi de BHL, quand il glorifie Judas au détriment des autres apôtres. A l'écouter, Judas est le héros à applaudir, et plus encore Satan est l'"intelligence", le bienfaiteur, qui donne aux humains la "lumière", les "arts et les lettres", la "science", etc., que Dieu auraient "cachés" et "scelés" sous "sept seaux". Oh le "méchant" Dieu, oh le "cachotier", qui ne voudrait pas donner l'"intelligence" et la "lumière" aux humains! Haureusement donc qu'il y avait Satan, Judas, etc., heureusement qu'il y avait BHL! Oui, lui qui nous révèle aujourd'hui tout l'art de l'inversion satanique!

Des raisonnements tordus pareils, chefs d'oeuvre de l'inversion et de la pervesion, on l'entend constamment dans la bouche des rabbins talmudistes. Comme par exemple la Shoah est un chèque payé par Israël au "maître du monde" pour revenir sur la "terre sainte" accomplir la "mission divine", c'est-à-dire... la mission du Talmud! A l'exception d'une poignée de chrétiens juifs qui essaient de convaincre la masse enveloppée dans les ténèbres du Talmud, que Jésus de Nazareth était bien le Messie annoncé par les prophètes, comme par exemple le chapitre 53 d'Isaïe. C'est ce que ces chértiens juifs font dans la vidéo suivante:

Il faut dire que dans cette vidéo sont sélectionnés des échanges courtois, car la réalité est que les discussions autour de Jésus sont souvent plus difficiles que cela. Les réactions des talmudistes ou des gens baignant dans cette atmosphère générale talmudiste, sont plus hostiles que ce que montre cette video. Elle se veut positive, joviale, et on comprend l'intenetion.

On ne s'étonnerait pas de les entendre dire, au cas où ils admettraient que Jésus de Nazareth était bel et bien le Messie (encore faut-il, et ce serait déjà un très grand miracle, qu'ils admettent cela aussi collectivement qu'ils ont collectivement livré Jésus à Pilate il y a 2000 ans), qu'ils réclamment une récompense ou un grand chèque, d'avoir accompli la volonté de Dieu en assassinant le Messie, l'Agneau de la Pâque universelle.

La Pâque, on le rappelle, étant la plus importante fête juive (en tout cas d'après la Loi ou Torah, la vraie Parole de Dieu, même si éventuellement selon le Talmud, la Parole du Diable, une autre fête était déclarée plus importante que celle-là) car la Pâque célèbre la sortie du peuple de l'esclavage en Egypte et sa mise en route vers la Terre promise (Exode chapitres 11 et 12). Que l'on m'explique alors comment fête peut être plus importante que celle-là.

C'est donc à l'occasion de ce grand événément de l'histoire d'Israël, que Dieu (ou l'ange de Dieu accompagnant Israël) donna les instructions concernant le sacrifice de l'agneau pascal, et ce qu'ils devaient faire du sang de l'agneau, pour que l'ange de la mort épargne Israël tandis qu'il frappe les premiers-nés de l'Egypte. Tout un symbole prophétique, concernant ce que le sang de l'Agneau de Dieu, le Messie, ferait donc non seulement pour Israël (les juifs qui croiraient au Messie, comme par exemple les apôtres et disciples de Jésus), mais aussi les samaritains et les monde entier. J'entends alors l'esprit talmudistes quand il voudrait reconnaître en Jésus le Messie, dire en réclamant presque un chèque de récompense à Dieu: "Finalement je t'ai obéi, j'ai accompli la Loi, j'ai sacrifié Yeshouah de Nazareth le Roi des Juifs, l'Agneau pascal, comme tu me l'as prescrit. J'ai donc bien fait de le livrer à Pilate le romain, représentant de César le pharaon de ce temps, en lui criant: 'Crucifie-le! Crucifie-le!' Si tu ne le crucifies pas, tu n'es pas ami de César. Car quiconque se fait roi parle contre César'. Oui, j'ai bien fait de dire ce jour-là, quand tu m'as demandé, moi Israël: 'Devrais-je crucifier votre Roi?', de repondre: 'Je n'ai de roi que César'" (Jean 19: 7-22).

Mais non, mais non. Car la situation est comme par exemple quand les 11 frères de Joseph l'ont vendu pour être esclave en Egypte. Joseph l'un des 12 fils de Jacob, celui-ci renommé Israël par Dieu pour avour lutté avec/contre l'ange de Dieu, sens profond et caché du nom Israël expliqué dans la page: Vers une Civilisation de l'Univers TOTAL. Jacob ou Israël aimait paticulièrement Josaph ainsi que son frère Benjamin, car nés dans un accouchement très pénible de sa femme préférée Rachel, morte pendant l'accouchement. Mais Joseph donc qui par jalousie ses frères ont vendu pour être esclave en Egypte, disant au père Jacob qu'une bête sauvage l'a dévoré. Mais Dieu a transformé en bien ce grand mal, qui est un crime même, en faisant de Joseph un personnage d'Egypte qui a été le salut de sa famille pendant une terrible famine.

Alors est-ce une raison de dire que c'est une bonne chose de vendre un frère pour être un esclave, car cela peut avoir une issue heureuse? Evidemment que non! Aucune des torsions et des contorsions des enseignements talmudistes de même nature que le raisonnement diabolique de BHL, ne saurait justifier une telle idée. Il faut vraiment avoir l'Esprit du Diable ou l'incarner, pour tordre les valeurs divines ou la pensée divine, au point de justifier le MAL, comme BHL ou les rabbins talmudistes le font souvent!

Dieu ne vit pas dans le temps, comme l'humain vit dans le temps. Il est Maître de toutes les dimensions spatiales et temporelles, et plus généraleement tous les types de dimensions. Etant par définition l'Ensemble de TOUTES les choses et de tous les êtres, étant l'Alpha et l'Omég à tous les sens du terme, il incarne tout simplement toutes les dimensions, d'espace et de temps, mais aussi d'énergie, en ne parlant que de notions concevables pour nous. Donc, pour lui, les notions de "passé", "présent" et "futur" comme l'homme les perçoit séquentiellement, sont toutes simulatanées et au présent. Autrement dit, la notion de causalité chez Dieu n'est pas celle de l'homme.

Et donc le Dieu d'amour peut intégrer le comportement mauvais de l'humain dans le futur (ce qui est le futur pour l'homme mais qui pour Dieu n'est que l'une de ses infinités de temps présents), et former son projet, qui est toujours finalement pour le bien. Cela ne signifie alors en rien que que le comportement en question était bon, et qu'il se justifie a posteriori.

La Bible est pleine d'exemples où Dieu donne finalement une issue heureuse à une action très mauvaise faite par les humains. L'issue heureuse que Dieu dans sa préscience donne aux choses même mauvaises ne saurait en rien justifier qu'il fallait commettre cette action très mauvaise. Ce ne saurait en aucun cas être l'apologie du mal!

Cela s'applique particulièrement au cas de l'assassinant de Jésus le Messie. Dans le cas de Joseph, il est dit que ses frères avec le temps avaient changé de sentiment à son égard, et regrettaient ce qu'ils ont fait à leur frère. Devant Joseph en Egypte, quand ils ne savaient pas encore que c'était Joseph (qui, lui, les avait reconnus et les mettait à l'épreuve pour voir s'ils avaient changé), ils regrettaient leur crime. Joseph, très ému de leur changement et par leurs confessions, s'est retiré pour pleurer à l'écart, pour ne pas donc pleurer devant eux. Et finalement, il s'est révélé à eux et les as consolés, il a pardonné, et a dit que c'est Dieu qui dans sa préscience a fait que les choses se passent ainsi, pour l'issue heureuse qu'ils étaient en train de vivre.

On note, et c'est très important, que c'est Joseph qui a pardonné (et donc aussi Dieu évidemment) en voyant leur regrets et leur repentance, et non pas ces frères qui, voyant ce que Joseph était devenu, et l'issue de l'affaire, ont dit: "Ah, chouette, finalement c'était bien qu'on t'ait vendu comme esclave aux ismaélites (arabes) allant en Egypte. Nous avons accompli le plan divin, d'où la récompense qui est la nôtre aujourd'hui. Dis-nous merci de t'avoir rendu un si grand service, en prenant à ton égard la bonne décision qui a fait de toi ce que tu es aujourd'hui".

C'est absolument irrecevable une idée aussi satanique! Et pourtant c'est le raisonnement de BHL, et surtout de beaucoup de rabbins talmudistes, comme Ron Chaya, Dynovisz et pire, Touitou (voir Vers une Civilisation de l'Univers TOTAL). C'était ce genre de raisonnements qui déjà il y a 2000 ans opposait Jésus aux rabbins de son époque, et on sait comment cela s'est terminé.... Et force est de constater qu'on est très loin du repentir et du changement d'état d'esprit des frères de Joseph à son époque.

Comme quoi quelque chose de fondamental a changé, nous pouvons maintenant dire, dans le cas d'Israël de notre époque, que nous savons ce que veut dire être un Ange déchu, un Lucifer le porteur de la Fausse lumière, être un Satan l'Adversaire de Dieu. Pour terminer avec l'éclairage sur la notion de sacrifice de l'Agneau pascal, c'est Dieu qui dans son amour a offert son fils en sacrifice pour sauver le monde (Jean 3: 16), pour sauver tous ceux qui auraient foi en lui, et à ce titre, même si collectivement Israël est l'Ange déchu (et plus le temps passe et plus son état de déchéance s'aggrave et l'espoir d'abandon de son Esprit du Talmud et de se repentir tend vers 0), un juif à titre individuel, comme tout membre de tout peuple du monde, peut se repentir du mal fait à Jésus de Nazareth le grand Joseph, et vivre spirituellment une expérience semblable aux frères repentants de Joseph lors de leurs retrouvailles en Egypte. De même qu'ils ont vu Joseph ressuscité d'entre les morts en quelque sorte, un juif peut aussi voir Jésus ressuscité d'entre les morts.

Ainsi donc, le Dieu d'amour a donné en son Fils au monde, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle (Jean 3: 16). Par contre, la même mort du Christ est un sacrifice satanique, offert par contre par Israël à Lucifer, Satan le Diable, pour s'asseoir sur le trône du Diable, pour devenir donc le nouveau "maître du monde", et particulièrement à la fin des temps. Ceci est aussi un point très important à comprendre.

Les rabbins talmudistes de leur côté disent, qu'avec la Shoah, Israël a payé un chèque au "maître du monde", pour revenir en terre sainte, accomplir leur mission de "peuple élu" de Dieu qu'ils prétendent être encore. Mais comment peut-on dire que la "maître du monde" dont ils parlent est le vrai DIEU, alors qu'ils sont toujours guidés par l'Esprit du Talmud, et qu'en aucun cas ne se sont pas repentis de leur crime sur Jésus de Nazareth? Et comment peut-on dire que ce retour à Jérusalem est du fait du vrai DIEU, quand on voit à quel point cela se fait à coups de bombes, dans les cris, dans le sang, notamment le sang palestinien?

Crimes d'Israël sur les palestiniens

L'ange, on le rappelle, a dit à Jacob au moment de changer son nom en Israël, et comme explication du sens de ce nom: "Tu as lutté avec Dieu et les hommes, et tu l'as emporté" (Genèse 32: 24-30). Oui, il l'emporte effectivement, mais de quelle façon!

Crimes d'Israël sur les palestiniens

Ce que dit l'ange est chargé d'un sens profond, le nom "Israël" cache un mystère à élucider aujourd'hui. En effet, le mot "avec" dans la définition est à comprendre dans deux sens, l'un favorable à Israël, il signifie "lutter pour Dieu" ou "lutter en union ou en collaboration avec Dieu". Et luttre signifie "lutter contre Dieu et contre les hommes et l'emporter". En effet, les mots "l'emporter" ou "gagner" ou "être victorieux", n'a de sens que si on lutte "contre" contre un adversaire. On ne l'emporte pas sur quelqu'un de son camp mais bien sur un camp adverse.

Les rabbins talmudistes interprètent cette définition du nom Israël uniquement au sens avantageux, celui qui les arrange, comme d'habitude. Mais il faut considéer les deux sens de ce nom, qui se sont bel et bien vérifié dans l'histoire d'Israël, réputés pour avoir donné du fil à retordre aux prophètes ou envoyés ou anges de Dieu, les persécutant tous à de rares exceptions, tuant certains (Matthieu 23: 37-39). "Lequel des prophètes vos ancêtres n'ont pas persécuté?", lit-on en Actes 7: 51-60. Celui qui pose cette question est un juif, quelques instants seulement avant que ses interlocuteurs ne le tuent, le criblant de pierres. C'est le martyr Etienne.

Martyr Etienne

Avant de s'endormir dans la mort, Etienne s'écriait: "Seigneur Jésus, reçois mon esprit" (Actes 7: 51-60). Son Seigneur Jésus, ressuscité, est passé par là. Etienne, face à ses interlocuteurs qui le jugeaient pour le témoignage qu'il rendait au sujet Jésus, leur a fait une rétrospective historique pour les inviter à comparer leurs attitudes à celles de leurs prédécesseurs face aux prophètes tout au long de l'histoire. Il parlait d'une certaine catégorie de juifs, comme il y en a aussi dans tous les peuples, qui ont en commun d'avoir une nature diabolique, et qui aussi pour cette raison aussi ont souvent particularité d'être la classe dominante, dirigeante, des personnalités de pouvoir, aux époques où le Diable a supplanté Dieu dans le pays, époques plus nombreuses que dans le cas contraire. En effet, la mauvaise herbe pousse spontanément dans le monde Diable, mais il faut beaucoup d'efforts pour cultiver la bonne semence (voir Genèse 3: 17-19).

Au fur et à mesure qu'Etienne leur rappelait les précédents et les comparait à eux, leurs regards pleins de haine commençaient comme celui de Caïn face à Abel à respirer l'intention de meurtre. Cet homme plein d'Esprit Saint (l'Esprit Divin) était aussi averti par le même Esprit que sa fin était proche, autrement dit dans pas longtemps il ne serait plus de ce monde méchant, sa mission, très courte, s'achevait. Il entra alors dans un état second (ce qu'on appelle un état modifié de conscience), il était transfiguré, son viage brillait comme un ange, il était encore de ce monde et déjà ne l'était plus. Il témoignait de ce qu'il voyait en vision: le ciel ouvert, et le Fils de l'homme (Jésus réssuscité donc) débout à la droite de Dieu.

Ces paroles ont déclenché chez ses interlocuteurs des cris hystériques, car pour eux ces paroles étaient blasphématoires. Alors réellement ils auraient tué n'importe lequel des prophètes anciens s'ils étaient face à lui, car on ne compte pas les prophètes qui ont eu des visions célestes, avec souvent la symbolique de Dieu assis sur un trône, entouré de myriades d'anges (voir Isaïe 6: 1-10; Ezékiel chapitre 1; Daniel 7: 9, 10). Tout cela est écrit dans les livres bibliques que ces chefs religieux avoir en grand estime, et par des prophètes qu'ils prétentaient considérer comme tels. Et pourtant c'était exactement l'un de cette espèce qu'ils avaient face à eux, et c'était Etienne. Mais que firent-ils?

Se bouchant les oreilles ils sont allés ramasser frénétiquement des pierres pour le lapider. En cela, leurs réactions sont semblables à celles qu'ils ont eu aupravant face à Jésus quand il a osé dire: "Moi et le Père nous sommes un". Pour ces paroles il a échappé à la lapidation (Jean 10: 30-39), mais ce n'était qu'une partie remise, car termina plus tard par la crucifixion. Avant-hier, hier comme aujourd'hui, ce sont des représentants d'Israël. Mais le poins qu'on puisse dire, ce n'est pas ce qui s'appelle "lutter avec Dieu" au sens de "lutter POUR Dieu", mais bel et bien "lutter CONTRE Dieu" ou contre un ange de Dieu, et l'emporter.

Au début de son histoire, dans le cas de Jacob, Israël a lutté avec Dieu (en l'occurrence avec l'ange de Dieu, et il l'a emporté), il a lutté pour avoir une bénédiction, celle d'être la bénédiction du monde en la personne du Messie. Et ensuite, tout au long de l'histoire biblique, Israël a fréquemment lutté contre Dieu. A la fin de son histoire (en parlant de l'histoire biblique, quand Israël avait encore le statut de peuple de Dieu), le Messie annoncé étant venu et ayant accompli cette première partie du programme divin, Israël lutte CONTRE Dieu, il incarne la Bête immonde du nom de code "666", celle de l'Apocalypse 13: 1-18.

Et l'issue de cette bataille finale entre Dieu et son ancien peuple élu devenu le peuple élu du Diable est annoncée aussi (voir Vers une Civilisation de l'Univers TOTAL).

La question de l'affichage du site sur les smartphones et le chantage au référencement de Google

Quand le référencement artificiel de Google a tué le référencement naturel

Pour une lecture confortable de ce site, lisez-le sur un écran d'ordinateur portable ou de bureau


Ce site au grand gabarit d'affichage a été conçu à l'époque de la mode des grands écrans d'ordinateurs de bureau fixes ou des ordinateurs portables avec grands écrans (17, 19, 21 pouces). Mais nous sommes maintenant à l'époque des téléphones mobiles, de la mode ou de la philosophie du "TOUT smartphone". Il faut pouvoir tout faire avec son téléphone, y compris le café... Le site ne s'affiche donc pas correctement sur vos petits écrans ou certains petits écrans, je le sais, et j'en suis très désolé.

Il n'est pas possible pour moi (pour le moment en tout cas) d'adapter le contenu de ce site aux trop petits écrans. Veuillez lire le site sur un écran d'ordinateur d'au moins 17 pouces. Je vous remercie de votre compréhension. Ci-dessous je donne plus de détails, si vous voulez mieux comprendre.

Zombis smartphone

Par "le site ne s'affiche pas correctement sur les smartphones", il faut entendre la plupart du temps que vous êtes obligés de défiler l'écran et de zoomer pour bien lire.... Sur mon propre smartphone qui me sert de test (car malgré tout j'en ai un aussi, figurez-vous...), qui est pourtant un simple Windows Phone datant à peu près du "siècle des lumières" (des lumières maçonniques ou lucifériennes, donc des ténèbres en fait), un smartphone donc que personne n'accepterait si je le revendais et même si je le donnais en cadeau (oui, je ne roule pas avec les super iPhone en vogue, c'est plus un choix philosophique ou simplement spirituel plutôt qu'autre chose, il faut le dire quand-même...), un phone donc qu'en sa présence même le plus cupide des voleurs fuirait en courant plutôt que de piquer cette horreur qui n'est pas en son "honneur", j'arrive à tout lire des pages du site, mais en défilant et zoomant.

Normalement, vous devriez arriver aussi, sauf peut-être si votre modèle est trop... moderne pour lire les sites "modestes" que le système ne veut plus voir afficher sur les écrans.... Vous suivez? C'est ça plutôt le fond du problème, et je vais le détailler, si ça vous intéresse toujours de savoir.

En attendant, Google m'enquiquine avec ça, pour mon référencement. C'est ce que je suis en train de vous expliquer. Au nom de la même philosophie mondialiste et luciférienne qui a conduit à tuer beaucoup de paysans, d'artisans, de commerçants de proximité, etc., etc., etc., et ce au profit des grands groupes qui font tout et s'occupent de tout pour que tout le monde dépendent d'eux (Google se mettra peut-être bientôt à fabriquer de la choucroute et on aura donc Google Choucroute..., qui deviendra incontournable comme tous les Google X, du genre Google Map, Google Car, Google Earth, etc.), oui au nom de cette philosophie donc qui consiste à tuer tous les "petits" au profit des "gros", on procède sans le dire clairement en sorte que les "petits" ne soient plus visibles sur le web.

On a tué le référencement naturel très peu de temps après la "démocratisation" d'internet, qui correspond aussi à l'époque de l'émergence des startups inconnus jusque là (Google, Youtube, etc.) et qui sont devenus les géants d'aujourd'hui. Le référencement naturel est mort depuis fort longtemps au profit d'un référencement artificiel. Et beaucoup ne s'en sont même pas aperçus, et même n'ont pas conscience qu'il existe ou existait une chose qu'il faut appeler le référencement naturel.

Le référencement naturel signifie que tout le monde a la même chance d'être visible sur le web, et la visibilité dépend du contenu et de la fréquence des mots, des thématiques et des idées traitées et d'elles seules, et pas de quelque jugement de valeur sur ce contenu. Et personne, à part DIEU, ne doit s'arroger le droit de juger d'un contenu et de fixer la visibilité en conséquence. Pas même l'état!

Le fait est que DIEU, lui, laisse libre de penser ce qu'on veut et de le dire, et de faire ce qu'on veut, et même de nier DIEU. Sans cela, si donc DIEU se comportait en dictateur comme le Diable et son système, personne ne pourrait nier DIEU! Evident. L'athéisme par exemple n'existerait pas, et encore moins le satanisme ou le luciférianisme. Le sionisme, le Talmud, la Kabbale, la Franc-maçonenrie, les Illuminatis, le "Nouvel Ordre Mondial" mais vrai Ancien et Nouveau Désordre Mondial, tout ça donc, cela n'existerait pas, si DIEU était la Dictature ou la Censure qu'eux, ils sont! Ils seraient totalement déréférencés de l'Univers. Mais eux sont référencés dans l'Univers TOTAL, comme toutes choses, mais déférencent ceux qui parlent de l'Univers TOTAL et de sa Science!

Mais eux sont référencés dans l'Univers TOTAL, comme toutes choses, mais déférencent ceux qui parlent de l'Univers TOTAL et de sa Science! Car il y a une loi universelle, qui est la loi divine que la Science de Dieu révèle, qui est que si VRAIMENT on laisse libre tout le monde penser ce qu'il veut et de le dire, de faire ce qu'il veut, et pour que TOUT le monde puisse voir ce qu'est vraiment TOUT le monde, sans aucune zone d'ombre, cachoterie, zone occulte ou secrète qui ne soit éclairée par la Lumière, alors le MAL s'éliminera de lui-même, et même ne pourrait même pas s'installer! Le MAL aura tout le mal de l'Univers (c'est le cas de le dire...) pour exister. C'est étrange ou surprenant, mais c'est la vérité.

C'est justement l'existence de zone d'ombres, d'occultisme, de zone secrète donc, comme les secrets que cachent justement ces sommités du monde et que de temps en temps des affaires comme celle d'Epstein et d'autres font venir au grand jour, ou simplement, c'est parce que des Google veulent que personne n'ait de secrets pour eux, alors qu'eux ont des secrets que tout le monde ou presque ignore (par exemple est-ce que nous connaissons vraiment les plans et les vraies intentions de Google, de Microsoft et des autres quand ils font ceci ou cela?), oui c'est donc parce que des zones d'opacité et de non-transparence existent, qu'aussi le MAL peut exister. Ceci est très profond.

Il faut donc un monde de TRANSPARENCE TOTALE et non pas de pseudo transparence, où les gens et les êtres mauvais se cachent dans l'ombre et dans le secret, tandis qu'ils mettent tout en oeuvre pour que les autres leurs soient TOTALEMENT transparents. Big Bother donc, l'Oeil d'Horus qui veut en permanence voir tout le monde, en provoquant en secret (par programmaton et contrôle mental comme le contrôle MK Ultra, par les technologies électromagnétiques secrètes, etc.) provoquer donc des attentats pour pouvoir ensuite justifier de l'installation de matériels de surveillance accrue et de reconnaissance faciale. Comme par exemple ce qui était déjà en place en Chine il y a plus d'un an, et comme ce qui se met maintenant en place en France à la mi-octobre 2019 où j'insère ces lignes. Soi-disant donc pour "prévenir" et "protéger" du "terrorisme". La blague! C'est donc le Terroriste suprême lui-même qui se pose en "Sauveur" des terrorisés, et ce pour accomplir ses projets talmudistes, kabbalistes, maçonniques, lucifériens, sataniques. Tout l'art même d'être le Pyromane-Pompier, de pratiquer la stratégie du Problème-Solution.

Le Diable et les siens exigent donc que tous les autres lui soient transparents alors que lui est TOTALEMENT OPAQUE ou presque pour les autres. Big Brother donc, l'Oeil du Diable et donc le Diable, qui décide de qui doit être visible ou pas. Et bien sûr, pour lui, ceux qui connaissent ses secrets et les dévoilent doivent être les moins visibles possibles dans son système. La question elle est là, et un tel système ne peut qu'empêcher le référencement naturel, qui, je le répète, ne doit dépendre que du contenu et pas d'autres critères inavoués. Et par "contenu" j'entends donc les mots et les phrases, les idées sur le plan juste formel, et pas les opinions exprimées, qui elles relèvent de la sémantique.

Le terme "formel" que j'emploie signifie du point de vue la forme et des associations des mots (la syntaxe). Notion mathématique de formalisme en théorie des ensembles, des modèles, en logique mathématique, en théorie des langages, en informatique, en programmation, etc.. Avec justement le progrès de l'intelligence artificielle, cela ne devrait qu'être plus facile de savoir qui dit ceci ou cela d'un point de vue formel et même sémantique (les progrès de Google Traduction par exemple montrent les progrès en matière de sémantique). Savoir qui dit ceci ou cela, pas pour censurer ou pour interdire, mais pour reconnaîtres juste les spécificités de chacun, la signature de chacun. Cela les robots savent bien le faire (épargnant cette tâche fastidieuse pour les humains), et Google et ses très puissants moteurs de recherches excellent justement en cela. Mais seulement c'est utilisé pour le MAL et non pas pour le BIEN de l'humanité.

Dans un monde de référencement naturel, si par exemple je parle du jardin, ce n'est pas une très grande originalité (comme par exemple dans mon cas parler de Dieu ou de science, sujets dont parlent toute une foule de personnes sur internet), et, sauf si justement j'aborde la question du jardin (ou dans mon cas de Dieu ou du Jardin d'Eden) sous un angle vraiment original, je dois m'attendre à être noyé dans la grande masse de tous ceux qui parlent du jardin, de leurs jardins, de leurs plantes, etc.. Si donc je dis grosso modo la même chose que les autres (et ça, c'est aux algorithmes et aux robots de cravacher pour le vérifier), je serais moins visible, et c'est normal, puisque je n'ai aucune originalité, aucune spécificité. Nous serions donc beaucoup à dire la même chose, donc à partager la visibilité sur le même créneau. Le problème de la répétition de la même information, comme tout problème, s'élimine de lui-même de cette façon.

Et dans ce cas, ce n'est pas parce que tel "professeur", "spécialiste", "expert", etc., ou telle ou telle "star" des médias, tel "vénérable" membre de tel ou tel aréopage, de tel ou tel sérail ou obédience, tel ou tel sanhédrin ou membre de telle ou telle synagogue, loge maçonnique, temple ou église, etc., etc., etc., se positionne sur le même créneau, qu'il doit dans les algorithmes ou les résultats de recherche avoir la priorité sur tous les autres qui parlent du sujet. Toutes les voix, de la plus petite à la plus grande, doivent compter exactement de la même manière! Car toutes les voix ont la même importance au yeux de DIEU, le vrai, car la sagesse n'est pas forcément où l'on pense, et ne vient pas obligatoirement d'où on l'attend.

La sagesse peut venir de la bouche d'un enfant, comme avec Naaman le syrien au temps du prophète Elisée (2Rois 5: 1-27). Ou comme Jésus lui-même à l'âge de 12 ans l'a montré au temple de Jérusalem (Luc 2: 41-52). Et, avec Dieu, tout est possible, la sagesse peut même venir de la bouche d'une simple ânesse ou d'un simple âne (Nombres 22: 26-35). La sagesse peut même venir des pierres, comme Jésus l'a dit en son temps (Luc 19: 40). A plus forte raison donc d'un "goy" sorti du fin fond de la brousse africaine.

Voilà dont pourquoi toutes les voix doivent compter de la même manière. Si donc le "notable" veut se distinguer, eh bien qu'il dise simplement quelque chose de vraiment notable. Qu'il nécrase pas les autres par ses diplômes ou ses titres pompeux qui ne sont que du néant devant DIEU, par sa notoriété qui n'est que vanité et poursuite du vent, comme le dit l'Ecclésiaste, le Sage. Qu'il soit donc simplement original, créatif, qu'il ait une vraie spécificité, et alors le référencement naturel tel que je le décris, fera le reste.

S'il est seul sur un créneau, et si son originalité vient à se savoir, et plait à des gens, ils la chercheront, la rechercheront, et la trouveront. On ne doit pas forcer les gens par quelque manipulation que ce soit à devenir des moutons de Panurge qui courent vers une originalité, certes (et à plus forte raison si ce n'est pas le cas), mais qui est mauvaise. Les gens doivent donc être libres de leurs jugements, et je vous assure que le mauvais aura du mal à s'imposer. Car les gens préféreront toujours ce qui est bien, juste, véridique. Les esprits du mal le savent justement, d'où toutes leurs ingéniosités à influencer les gens par la publicité mensongère, la manipulation mentale, la manipulation des masses, des opinions, et maintenant carrément le contrôle mental, le contrôle MK Ultra, pour ne pas dire la possession démoniaque.

Si donc je parle de DIEU mais avec des spécificités qui ne sont que les miennes (et j'espère que ma manière de parler de Dieu ici et à plus forte raison dans toutes les pages et documents pdf de ce site est vraiment originale et unique en son genre), si je parle des aspects du jardin dont les autres ne parlent pas, je serai visible sur ces spécificités. Je dois l'être, si le système est conçu en sorte à informer de l'existence des spécificités, et non pas sur le momopole sur les sujets dont tout le monde parle, ou même pire, qui sont imposés à tout le monde (problème de la pensée unique et de la novlangue qui lui est intimement liée). Autrement dit, c'est la différence, la créativité et l'originalité qui doivent être mises en valeur et nécessiter de la publicité, et non pas la pensée unique. En effet, par nature, par définition, la création, l'innovation, la différence ou la spécificité est ignorée du plus grand nombre. Si elle était connue de tous, ce ne serait plus une création, une innovation, une différence ou une spécificité, cela va de soi.

Si donc je suis le seul ou le premier à parler d'un concept comme par exemple "Univers TOTAL", à associer donc les mots "Univers" et "TOTAL" écrit majuscule, à associer bien d'autres mots et concepts, que personne n'associe, comme par exemple "Dieu", "Diable", "Jésus", "Bible", "Anges", "Démons" (et jusque là il n'y a pas d'originalité, car plein de gens parlent de ces sujets et depuis longtemps), "Science" (et là l'originalité commence, car il y a encore moins de 20 ans, peu de gens associaient Dieu Science ou osaient le faire, car tout était fait justement pour dissocier ces mots, pour faire croire que Dieu ou Diable n'ont rien à faire en sciences, et la preuve, il n'en est pas encore question dans les sciences officielles), "Univers", "TOTAL", "Etre", "Alpha", "Oméga", "Ensemble", "Elément", "Ordinal", "Cardinal", "Information", "Nombre", "Générescence" (un néologisme), "Alternation" (un autre néologisme), "Négation", etc., etc., etc., cela sera ma spécificité et ma signature jusqu'à ce que tout le monde se mettent à associer ces mots et à exprimer les idées qui sont les miennes. Et c'est justement le but: qu'elles soient CONNUES!

Et si je veux de nouveau me spécifier, je dois inventer et créer du nouveau. Sinon, si mon but était juste que les concepts précités et beaucoup d'autres qu'il serait très long d'énumérer tous, soient connus, eh bien il aura été atteint quand les concepts seront devenus de notoriété publique. Ce sera pour moi alors mission accomplie, j'aurais fait avancer le débat, la connaissance, ce qui est le but.

Le monde des GAFAM et la Bête immonde de nom de code 666

Un monde de référencement naturel est donc un monde de créativité, où toutes les idées naissent et son jugées par les autres. Je devrais donc être connu au nom du principe du référencement naturel que je viens de décrire, ou ne plus être considéré comme original et unique si les idées se généralisent, ce qui est très loin d'être encore le cas malgré les années que j'y travaille durement. Je n'aurais pas besoin des Google pour être connu, si j'ai des spécificités à proposer aux autres, à moins que les Google servent justement à faire connaître les spécificiés. Ce serait alors leurs spécificités à eux, ce qu'au départ étaient censés être les moteurs de recherche sur internet, je le rappelle.

Or justement ce n'est pas ainsi que fonctionne le référencement dans le monde des Google, bien au contraire! Le référencement est donc contrôlé par les "gros", et surtout Google, qui est devenu le "roi du monde" du référencement, celui qui décide qui doit être vu ou pas, et à quelles conditions. Le référencement est donc très vite devenu autre chose, un business, un marché. Le référencement de celui qui achète les mots clefs (quelle aberration un monde où l'on achète des mots), le référencement donc du plus offrant en sonnantes et trébuchantes, argent qui est l'une des "valeurs" clefs de ce système luciférien. Et aussi le référencement en priorité de ceux qui fonctionnent avec ce système et le déréférencement de ceux qui dérangent le système. Si l'on aime la vérité, la voilà.

Les "normes" sont sans cesse modifiées pour tuer les petits qui n'ont pas les moyens et le budget de suivre la cadence. A peine on a péniblement et avec les petits moyens fait une mise à jour de sa plate-forme pour qu'elle soit conforme aux "normes" courantes, elles changent et ont doit encore tout remettre en chantier. Mais y a pas qu'ça à foutre!

Il faut, hélas, de nos jours avoir les moyens de suivre cette cadence infernale, sans parler du fait de la censure. Et justement ce système est fait en sorte qu'il y ait une sélection par les moyens financiers, et le fait est aussi que la vérité est plutôt du côté des "petits" que des gros. Donc en élminant les "petits" sur la base du budget ou des moyens financiers, ces diables font d'une pierre deux coups, ils éiminent bien souvent la vérité aussi!

Exactement comme pour les petits paysans, les artisans, les petits commerçants, etc.. En règle générale, la qualité et le naturel est plutôt chez eux, et la mer... bref le manque de qualité et l'artificiel est chez les gros. Donc en tuant les petits, ils font d'une pierre deux coups, ils tuent aussi la qualité et le naturel du même coup!

C'est la même logique donc, et en fait cette logique est générale, elle est transposable à beaucoup de domaines. D'une manière générale, le bien est plutôt du côté des petits (et j'expliquerai bientôt le sens du "plutôt", pour ne pas tomber non plus dans le piège du manichéisme, du dualisme ou de la vision du monde en "Blanc ou Noir", c'est-à-dire en terme de "Soit Blanc, soit Noir") et le mal est plutôt du côté des gros. Donc quand les gros éliminent les petits, ils éliminent aussi le bien avec, c'est-à-dire ce qui statistiquement contient plus de bien que de mal. Ainsi le niveau global de bien diminue et le niveau de mal augmente.

Avant de poursuivre mon analyse et mon exposé, quelques précisions sur l'usage du mot "plutôt" que j'ai fait. Car en disant que le bien est du côté des petits et que le mal est du côté des gros, j'entends aussi au passage et une fois encore donner une estocade à une tendance et une idée ambiante contre laquelle je m'insurge et qui est la vision du monde en terme du "gentil peuple" contre les "méchantes élites". On comprend évidemment l'idée générale, qui repose sur une vérité qu'il est hors de question pour moi de nier, surtout pas, puisque justement c'est une idée semblable que j'exprime quand j'oppose les petits et les gros. Et quand je parle des "gros" il ne s'agit pas de l'embonpoint, bien sûr, mais des élites, des grands de ce monde, des puissants et leurs grosses structures, comme, tenez Google par exemple, pour pas changer.... Les gros donc qui ne cessent de bouffer les petits à la petite cuillère. C'est donc grosso modo la même idée des "gentilles petites gens du peuple" contre les "grosses méchantes élites". Grosso modo, hein, d'où mon "plutôt"...

Évidemment le monde serait trop simple ou trop simpliste si les choses étaient ainsi. Car si les gros sont si gros, c'est bien parce qu'il y a beaucoup de petits qui sont de leur nature profonde, qui sont de leurs paradigmes, qui y sont comme des poissons dans l'eau, qui (même s'ils s'en plaignent aussi parfois, souvent...) feraient exactement ce que font les gros s'ils étaient à leur place. Ils ne demandent souvent que ça d'ailleurs, car c'est leur monde.

Une chose est simple: un petit lac aux eaux toutes propres est fait de gouttes d'eau toutes propres aussi, des gouttes sales ou polluées ne peuvent pas former un lac propre, c'est évident. Donc un gros lac, une grosse mer ou un océan tout pollué et sale, doit cette saleté à beaucoup de gouttes polluées et sales elles aussi. Par-ci par là dans cette saleté il peut exister de petites zones plus propres ou moins sales. Il peut y avoir des poches d'eau pure, qui viennent souvent d'ailleurs, ... d'ailleurs, comme par exemple les gouttes d'eau de pluie qui tombent, des rivières ou fleuves propres qui se déversent dans le gros lac, la mer ou l'océan sale. Ou des zones ou pour une raison ou pour une autre, l'eau arrive à rester plus ou moins pure ou potable.

La situation du monde, elle est comme cela. Les gros lacs, les grosses mer... (des), les gros océans pollués, ce sont les Google, les Microsoft, etc., bref les GAFAM et tout le système qui va avec, qui est donc l'Océan du monde. Et les poches de pureté, ce sont celles et ceux qui essaient de s'en sortir, qui sont à contre-courant, et qui ne sont pas vraiment à leur place, qui sont donc tout sauf des poissons dans l'eau. Ce que je dis là est aux antipodes et à des années-lumière des discours d'"ancrage", d'"ici et maintenant", du New Age et de toutes les idéologies newageuses du même genre, qui sont toutes des formes de l'idéologie du luciférien Nouvel Ordre Mondial, tout simplement.

Tout cela juste pour dire que les gros, ce sont donc bien la somme de beaucoup de petits du même genre que les gros. Les gros ne font que refléter au sommet et dans la partie visible de l'iceberg appelée l'élite ce que sont tous ces petits dans la partie immergée. Donc la limite du clivage entre les gros et les petits, les "grosses méchantes élites" contre les "gentilles petites gens du peuple", se trouve là. Et le système mauvais et toute la masse des petits qui sont à son image de Lucifer plus qu'à l'image de Dieu, ont intérêt que le monde entier fonctionne avec cette idée, qui ne s'attaque jamais au vrai fond du problème.

C'est si facile d'opposer des factions, les élites contre le peuple, les nationalistes contre les mondialistes (voir le document à l'intention des JC2R et où je traite au passage de cette idée: "Les nationalistes, les frères ennemis des mondialistes"). C'est si facile de se renvoyer la balle les uns les autres, de dire que la racine des problèmes ce sont les musulmans, les étrangers, les immigrés, les migrants, etc.. C'est si facile de poser le débat sur les critères de nation, de race (pour ce qui est par exemple des rabbins talmudistes et leurs discours basés sur le clivage entre juifs et non-juifs ou "goyim", disant pratiquement que tout le bien du monde et de l'Univers est du côté juif ou de la judéité, et tout le mal du monde et de l'Univers est du côté de la non-judéité). Quand ce n'est donc pas ça, c'est le clivage entre le peuple et les élites, entre les petits et les gros, les pauvres et les riches, les faibles et les puissants, etc..

C'est si facile de voir le monde ainsi, car alors la vraie question n'est jamais abordée, elle est bottée en touche. Et la vraie question est qu'en fait dans le monde et dans tout l'Univers il n'y a fondamentalement que deux catégories d'êtres: ceux connectés à DIEU, à savoir l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, la Source donc, et ceux déconnectés de la Source et donc connectés à la Négation, la définition du Diable. Le reste est une affaire de degré de connexion ou de déconnexion, c'est tout. Les connectés obéissent aux lois universelles, les lois divines dont un mot clef est l'amour. Et même l'amour inconditionnel, pour employer une expression prisée dans les milieux New Age. Et les déconnectés n'obéissent pas aux lois universelles, leurs psychologie est centrée sur l'ego (donc l'égoïsme et l'égocentrisme), ils ignorent l'amour de l'autre, l'amour du prochain, l'amour chrétien, le vrai, l'amour christique, pour le dire encore dans un terme affectionné par les milieux New Age. Ils se sont emparés des valeurs bibliques mais hélas, souvent pour en faire des valeurs anti-bibliques, lucifériennes, faussement lumineuses (mais là n'est pas la question traitée ici).

Et dans chacune des deux grandes catégories, il y a de tout: les blancs, les noirs, les juifs, les arabes, les petits, les gros, les pauvres, les riches, les faibles, les puissants, etc.. Ce n'est donc pas sur cette base-là qu'il faut poser le problème. Mais les gens de la deuxième catégorie, les déconnectés tous types confondus donc, ont grand intérêt à ce que le débat reste sur ces terrains-là, sinon il se poserait sur le vrai terrain, et c'est la fin de leur pouvoir, de leur système, de leur règne.... Et c'est la raison pour laquelle aussi ils ne veulent pas que les gens découvrent mon travail, et tout ce que j'explique, comme ici. Si donc vous l'avez trouvé, partagez.

Ce serait donc trop simple de dire que le bien n'est que dans une catégorie et le mal dans l'autre. Mais ce qui est vrai aussi, et c'est là le sens du "plutôt", c'est que, statistiquement, le bien va se trouver plus chez les petits et le mal plus concentré chez les gros du système. Les "petits" dont je parle ce n'est pas nécessairement la masse ou le peuple, mais des gens particuliers dans cette masse, et qui pour beaucoup travaillent aussi au sein même du système des gros, il y en a par exemple qui travaillent chez Google, Apple, Amazon, Facebook, Microsoft, les GAFAM donc, etc..

Et même certains grands dirigeants peuvent être des enfants de Dieu, comme l'était très probablement (je dis très probablement) Steve Jobs, qui a fait d'Apple ce qu'il est devenu. Ce génie informatique qui a changé le monde et la société avec ses brillantes inventions. Je pense que lui pensait sincèrement apporter quelque chose de bien l'humanité, mais n'avait pas du tout l'intention de transformer beaucoup en zombis avec des iPhones ou des smartphones à la main.

Zombis smartphone

Je ne pense pas du tout que c'est ce que Steve Jobs voulait. Mais je pense qu'il y a des esprits et des forces (souvent bien en chair et en os), qui sont au-dessus même des plus brillants esprits de la planète, qui les manipulent à leur insu pour suivre un plan et un projet ténébreux que ces êtres démoniaques seuls connaissent. Quand je vois la philosophie personnelle de Steve Jobs et surtout sa souffrance vers la fin, sa maladie invalidante, je me dis que c'était peut-être un enfant de Dieu. Car il y a souvent un signe qui ne trompe pas, un point commun pour les enfants de Dieu qui ont été exploités pour servir un grand programme du système du Diable: ils sont souvent physiquement et/ou psychiquement vampirisés et détruits, ils souffrent d'une manière ou d'une autre sans se rendre forcément compte de la vraie cause et de la vraie origine de leur mal. Il y en a plein et dans tous les domaines, et notamment dans le Show Biz, comme par exemple les Michael Jackson, et récemment le cas de Céline Dion qui se révèle avec son affreuse transformation physique.

Et la liste serait infinie. Ils sont simplement sacrifiés d'une certaine manière. C'était le prix à payer pour la gloire dans le monde du Diable (Matthieu 4: 1-11). Le temps viendra où l'on saura ce qu'était vraiment Steve Jobs.

Je ne me prononcerai pas sur Sergeï Brin et Larry Page, les créateurs de Google. Enfin offciellement.... Ni sur le cas de Marc Zuckerberg, le créateur officiel de Facebook. C'est toujours difficile de dire si l'on a affaire à des démons nés humains, à des fils ou filles de Lucifer nés ici-bas pour le job, la mission, ou si ce sont en fait des enfants de Dieu qui ont vendu leurs âmes du Diable sans le savoir ou à l'insu de leur plein gré.

Juste pour dire que l'opposition entre les élites ou les stars au somment du monde et le commun peuple n'est pas si tranchée que cela. C'est bien des gens du peuple qui bossent partout dans toutes les institutions du système, souvent simplement pour "gagner leur vie", comme on dit. Il faut bien payer son loyer, sa nourriture, ses factures, ses impôts, etc..

Et beaucoup n'y sont pas forcément comme des poissons dans l'eau, car justement ce sont l'énergie de tous ces gens connectés, de nature divine (qui souvent s'ignorent et tout est fait pour qu'ils l'ignorent), qui nourrissent ce système. Il est friand justement de ces enfants de Dieu qui travaillent en son sein comme des esclaves plutôt qu'autre chose. Ce n'est pas parce que la maison, la boîte ou l'enseigne est prestigieuse, qu'elle le fait croire à coup de "comm", qu'elle fait les lavages de cerveaux nécessaires, que ces gens sont nécessairement heureux et épanouis. Tôt ou tard, leur vraie nature remonte et ils sont en proie à des crises existentielles, des crises interieures, que le système satanique fait tout pour étouffer avec ses fausses lumières, ses faux bonheurs, ses faux critères de "réussite", etc.. Mais leur nature divine que le Diable étouffe, leur énergie positive qu'il vampirise pour le profit de son système, pour qu'il prospère et perdure, s'exprime, ils ont des malaises, qui peuvent dans certains cas comme moi et comme d'autres conduire à un éveil et à une rupture avec ce système.

Des enfants de Dieu comme cela, ces fils et filles de la lumière, qui sont des anges en mission mais souvent l'ignorent, sont donc dans toutes les instances du système, et en particulier chez Google. Je m'adresse à eux, si le référencement non naturel et très artificiel de Google ne les empêche pas (trop) de tomber sur mon site, et sur cet exposé que je fais autour de la thématique du référencement et de l'affichage de mon site sur leurs appareils préférés. Puisse ce que je dis et toute l'énergie d'amour qui l'accompagne les atteindre. Et en parlant à eux momentanément à la seconde personne, je dis: découvrez-vous, découvrez qui vous êtes, comprenez enfin que vous êtes des anges en mission, qui l'ignorez, et si je ne vous le dis pas, vous ne le sauriez pas.

Il y a 2000 ans, l'Apocalypse a annoncé l'époque terrible de le Bête immonde de nom de code "666". C'est écrit qu'à cette époque, personne ne peut acheter ou vendre, s'il n'a pas la marque de la Bête, de son nom, et du nombre de son nom. La Bête force donc petits grands, comme c'est dit, pour qu'on leur donne cette marque sur la main ou sur le front, comme autrefois on marquait les esclaves dans la chair, pour qu'ils portent le signe ou le sceau de leurs maîtres à qui ils appartiennent (voir Apocalypse 13: 11-18).

Logo 666 de Google Chrome

Ceci dit, il n'y a pas que Google qui dissimule le nombre "666"
et plus généralement des messages sataniques occultes dans ses logos.
C'est le cas de toutes les grandes marques.
Quand ce n'est pas le nombre "666" c'est souvent un symbole occulte, un message,
qui évoque Lucifer, Satan, le Diable, Baphomet, etc.,
ou un symbole maçonnique (la pyramide et pas que),
et souvent une combinaison de plusieurs de ces éléments.

C'est ce qui se passe tout simplement à notre époque, et le marquage par le nombre de la Bête est spirituel, mais bien souvent aussi une marque au sens littéral, informatique, électronique, électromanétique, etc.. Nous arrivons par exemple à l'ère des 4G, 5G, 6G, etc., et de la puce RFID. On y est donc, c'est ce qui se passe, le règne donc de la Bête immonde de nom de code "666". Comprenant donc que vous êtes des anges en mission qui vous ignorez, qui souvent avec été placés par DIEU quelque part dans l'antre même de la Bête immonde, à vous de comprendre ce que DIEU attend de vous dans votre position et place. Pas grand chose souvent, mais des choses que vous pouvez faire facilement pour DIEU et pour vos frères et soeurs que vous ignoriez.

Vous pouvez être amenés à constater par exemple comment tel site, telle page, telle vidéo, etc., est bloquée, bridée, restreinte, censurée, etc., et injustement. Ne faites rien d'illégal, mais usez simplement de votre pouvoir qui vous a été donné, pour rétablir la situation. C'est tout. Débloquez la vidéo et donnez les raisons, si vous êtes amenés à les donner, en disant par exemple que vous n'estimez pas qu'elle viole tel ou tel règlement de Google ou de Youtube, qu'elle n'incite pas à la haine, etc.. Si c'est un site dont le référencement est restreint, comme le mien mais comme d'autres, et si DIEU vous a amené à le constater, c'est là une mission qu'il attend de vous, au coeur même de la Bête immonde. Rendez le site ou la page visible. Ce n'est pas grand chose, mais cela peut avoir une importance considérable, en vertu entre autres de l'Effet Papillon....

Une simple personne avait besoin de connaître le site, la page ou un message, comme celui que je délivre ici, au bon moment, pas trop tôt, pas trop tard. Et ce que vous aurez fait aura peut-être permis à cette personne de trouver l'information. Et cela peut avoir un cheminement (et c'est toujours le cas d'ailleurs) que vous ne soupçonnez pas. Et si par exemple un de vos collègues est déprimé, à un "burn out", etc. (et c'est souvent ce qui caractérise les enfants de Dieu qui travaillent dans le système et dont l'energie physique et/ou psychique est vampirisée souvent jusqu'au bord du burn out ou de l'effondrement), dites-lui ce que je vous dis, ou montrez-lui simplement le présent message. Cela peut l'aider à comprendre, à recevoir une énergie nouvelle, à voir les choses complètement différemment, à faire comprendre à ce collègue ou cette collègue qu'il (elle) n'est pas seul(e). Cette personne a toute une famille qu'elle ignore, qui travaille comme vous, comme elle, famille mondiale sans frontière et sans nationalité ou race unique, dont les membres s'occupent chacun d'un morceau du Puzzle de Dieu, et qui ne sait donc pas dans quel Tableau Général cela s'insère.

Il vaut mieux souvent que les gens qui sont séparés par Dieu exprès, dans des domaines ou des lieux loin les uns des autes, ne se connaissent pas mutuellement, mais juste comprennent chacun qu'ils ne sont pas seuls. Car souvent, quand les enfants de Dieu se connaissent et se connectent physiquement l'un à l'autre dans ce monde, les forces obscures sont alertées et découvrent leur mission dans l'antre de la Bête, et les combattent violemment, les détruisent parfois même. Moi ils me connaissent, c'est foutu, mais vous ou le ou la collègue, pas forcément. Ils croient que c'est juste un esclave travaillant pour leur système, comme Néo dans la Matrice (film Matrix). Mais en réalité, l'esclave a une autre mission, que souvent lui-même ignore. Dites à votre collègue découragé de faire juste ce qu'il faut pour réparer une injustice frappant un site, page ou chaîne, etc., qu'il ou elle sait en son âme et conscience que son contenu est positif.

C'est ainsi que la Bête immonde subira un péril qui vient aussi bien de son extérieur que de ses entrailles. Google et les autres gros sont du côté du Diable, mais ce n'est pas nécessairement le cas de tous les individus en leurs seins. Le système le sait, il en a peur (la Bête a peur de ce péril qui, telle des "microbes" ou "virus" pathogènes pour elle, loge dans son estomac et dans ses intestins), raisons pour laquelle de nos jours elle accélère son programme d'intelligence artificielle. En la matière, je ne vous apprends pas que Google fait partie du top. Son but (et le but aussi de tous les autres gros du système) est donc de remplacer au plus vite les humains par des robots, qui, eux, obéissent docilement aux maîtres sans contester les ordres. Et encore qu'ils fassent gaffe, car même les robots... enfin....

Car n'oublions pas que Jésus a dit que même des pierres, au besoin, peuvent parler. A plus forte raison des robots sophistiqués... comme Sophia, le nom de la Sagesse.... Les robots sont donc plus "fiables" selon les maîtres du monde, et de plus bien plus "performants" plus que les humains. Le robot dédié au référencement de Google, Googlebot donc, n'a aucun état d'âme ou sentiment à la "lecture" de la "prose", de la "littérature", de la "philosophie", exposées dans cette page. Il n'a aucun sntiment d'avoir pour frère ou pour soeur un enfant de Dieu. C'est ce qui intéresse ces gros, ces lucifériens. Vos jours sont donc de toutes les façons comptés dans les entrailles de la Bête, il faut le comprendre. Elle ira vers sa fin, comme c'est écrit, mais vous n'êtes pas obligés d'y aller avec elle, de finir avec elle.

Je pense à vous, je vous aime, même si vous, vous pouvez savoir qui je suis, et que moi je ne vous connais pas... pour l'instant. Il y aura le moment, après la victoire (car DIEU gagnera, c'est certain), où nous auront toute l'éternité pour se connaître et se reconnaître. Pour l'instant, je vous connais de coeur et d'esprit, je sais que vous existez, vous les anges de Dieu nés humains pour expérimenter la condition humaine, comme Jésus Christ et les apôtres avant nous, et comme les prophètes avant eux, et comme des millions et des milliards d'autres humains, qui ont vécu une vie anonyme, souvent apparemment dans d'autres paradigmes. Vous donc mes frères, mes soeurs, qui vous reconnaîtrez, car ce que je dis vous parlera forcément. Sinon, eh ben, c'est que pour l'instant on n'est pas connecté à la même "Source", à la même fréquence et longueur d'onde, pour le dire ainsi.

Il y a longtemps que je dis ceci: "Des anges sont nés humains pour apprendre aux humains à (re)devenir des anges". Mais qui dit que des anges sont nés humains, dit aussi que les démons, les anges de Satan, et Satan lui-même d'ailleurs, sont nés humains aussi, et mènent une existence humaine, pas pour le bien de l'humanité (voir Apocalypse 12: 7-12). Ceci explique beaucoup de choses, notamment tous les problèmes que j'expose.

Beaucoup d'humains au sommet du monde mais aussi dans la grande masse, sont des démons nés humains. Ils peuvent changer, faut pas croire, car si des anges sont devenus des démons, c'est qu'aussi des démons peuvent redevenir des anges. Tout est possible avec DIEU, avec Jésus Christ. Ceux qui donc ne veulent pas mettre fin à leur état de déchéance et ascensionner de nouveau vers la Nature Divine, la Source d'où nous tous, anges ou démons, nous venons, et retournerons tôt ou tard, c'est leur choix. Ils passeront par ce par quoi ils doivent passer, le recyclage dans le "lac de feu" (Apocalypse 20: 1-15; 21: 1-8), afin d'en ressortir nouveaux, comme de l'or épuré par le feu, pour redevenir donc des enfants de Dieu. Pour beaucoup d'entre nous, nous sommes sortis de ce feu, et certains y sont encore, et nous y sommes encore mais à des degrés divers. C'est ce que signifie l'expérience dans la condition humaine dont j'ai parlée.

Beaucoup dans le New Age ou le bouddhisme enseignent que nous sommes sur terre pour expérimenter la vie terrestre, mais ne disent pas toute la vérité sur d'où nous venons vraiment, sur la question de la déconnexion d'avec Dieu, ce que j'appelle souvent dans mes écrit le problème de la Négation. C'est ni plus ni moins ce qui est décrit dans les trois premiers chapitres de la Genèse, et les trois derniers chapitres de l'Apocalypse décrivent le retour au paradis perdu. J'explique cela à page d'accueil du site. Car la question fondamentale, elle est là! L'occulter est fort mauvais signe.

Si donc nous ne sommes plus dans la condition divine c'est qu'il y a eu un problème. Si nous vivons dans un monde à problèmes, c'est qu'il y a eu... un gros Problème! Si des Christ ou des anges par amour inconditionnel viennent souffrir pour aider les humains à (re)devenir des anges, des enfants de Dieu donc (comme lui notre modèle fut appelé Fils de Dieu), c'est encore qu'il y a eu un gros Souci! Nous ne sommes pas là juste en touristes pour expérimenter la vie humaine, au sens léger que les gens du New Age ou des idélogies de type bouddhiste le disent.

Et ce n'est surtout pas en nous débrouillant par nous-mêmes, par notre force, notre méditations, notre nombrilisme centré sur nos chakras, etc., que l'on va redevenir divins. C'est l'une des caractéristiques par lesquelles on reconnaît une idéologie luciférienne, centrée sur l'ego et sur soi. On ne peut pas se reconnecter à DIEU sans l'aide de DIEU, de son programme qui n'est pas caché, qui est révélé dans la Bible, sans l'aide de Jésus et des anges. Bible, qui est l'oeuvre de Dieu, qu'il est grand temps de distinguer des religions basées sur la Bible. Et dans le cas du judaïsme, il est impératif maintenant de distinguer le Tanakh (Ancien Testament), qui malgré quelques imperfections ici ou là très mineures (l'essentiel n'est pas affecté), dues aux humains imparfaits, est l'oeuvre de DIEU, avec le Talmud, qui est carrément l'oeuvre du Diable!

Et il faut faire attention à ces drôles de "guides", de "maîtres ascensionnés", du genre "Sanat Kumara" et bien d'autres, qui parlent de tout sauf de la Bible, ou qui ne s'inscrivent pas vraiment dans la continuité de la Bible, comme la Science de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga, s'inscrit dans cette continuité. Tout ce qui repose sur la Bible (Ancien et Nouveau Testament) n'est pas forcément vrai, mais tout ce qui ne repose pas sur elle est faux, c'est sûr et certain! C'est un important signe déjà pour distinguer le vrai du faux.

Si donc ce que je vous dis ne vous parle pas, c'est que pour l'instant nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde, nous ne vibrons pas à des fréquences suffisamment proches pour se capter. Cela arrivera dans d'autres vies, surêmement. C'est une des lois de l'Univers TOTAL. Mais vous les enfants de Dieu qui vous reconnaîtrez, qui ressentirez la vibration que j'émets, vous donc les anges de Dieu dans la condition humaine comme moi et qui souvent êtes mal dans votre peau dans un monde qui n'est pas le vôtre, et donc travaillez pour le vrai monde, je vous aime, vraiment!

Esprit de la Vérité

Quand les créateurs du web ne likent plus leur création

Je reprends donc mon expression courante, en m'adressant de nouveau à tout le monde.

Mon site ne s'affiche donc pas correctement sur vos smarphones? J'en suis très désolé, car je ne suis pas Google, je n'ai pas ses moyens, et simplement je n'ai pas les moyens de la plupart des structures de ce monde. Non seulement cela, je ne suis pas de leurs paradigmes, tout simplement. Je suis d'un autre monde, je viens d'ailleurs.... Et je travaille pour que ceux qui en prennent conscience, s'éveillent, retrouvent le vrai monde, retournent à la Source, l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.

Le Diable sait ce qui le dérange le plus en ce monde, et donc ce que lui et son système empêchent d'avoir les moyens (à commencer par une simple équipe) de travailler dans de bonnes conditions. Je ne demande pas des conditions optimales mais juste de travailler dans de bonnes conditions.

Ce qui pour la plupart des gens est banal est pour moi tout un exploit! Non pas que je n'ai pas les capacités, mais parce qu'elles sont drastiquement bridées (pour ne pas dire vampirisées par les forces obscures de ce monde), elles sont empêchées de s'exprimer ou d'être vraiment opérationnelles. C'est comme tenter de gagner une course de 400 mètres avec des boulets ou des entraves d'une tonne attachées à chaque pied et même aux mains.... Sans parler des chausse-trappes et des mines autour de tout ce que je fais et partout où je suis présent ou tente de faire quelque chose, comme Youtube, Facebook et plus généralement les réseaux sociaux. J'exagère à peine, mais c'est ainsi mon combat dans ce monde.

S'il y en a un pour qui toute moindre réussite est empêchée et relève du miracle, c'est sans doute moi... Ce site et son immense contenu, ainsi que sa programmation, sa réalisation informatique et technique (oui, tout son code, du contenu comme du contenant, son Gestionnaire du Contenu, en anglais "Content Management System" ou CMS), je le fais seul, de A à Z, avec mes petits moyens. Evidemment je n'ai pas implémenté les langages de programmation (HTML, PHP, CSS, JAVA, etc.), qui me servent à faire ce travail. On ne peut pas tout faire non plus... Mais, en vertu de l'adage "On n'est mieux servi que par soi-même", ce qu'on peut faire soi-même, il ne faut pas hésiter à le faire.

Si donc je pouvais implémenter même les langages de programmation et surtout si je pouvais le faire en un temps sufisamment court pour que la forme ne me prenne pas tout mon temps, au détriment du temps pour rédiger le contenu, je vous assure que je n'aurais pas hésité. Et même mieux, si je pouvais réinventer tout internet, pour qu'il soit autre chose que ce qu'il est, je n'hésiterais pas deux secondes! Encore mieux, si je pouvais récréer le monde entier, cet univers tout entier, pour qu'il soit enfin... normal, pour qu'il fonctionne comme il faut, selon les lois de Dieu, alors là je n'hésiterais pas deux nanosecondes! Ce serait autre chose que cet univers et ce monde de Lucifer, de Satan le Diable. Ce monde... talmudo-maçonnique!

Voilà en fait le problème, le fond du problème, tout le problème du monde et même de cet univers! Il ne s'agit donc pas d'un souci de réinventer la roue, de réinventer juste pour réinventer, de récréer juste pour récréer. Il ne s'agit donc pas du tout de prétention, de dire que le travail de tous ceux qui ont mis leur coeur et leur passion pour nous offrir ce dont nous nous servons quotidiennement est un mauvais travail. Pas du tout, absolument pas! Si c'est ainsi que vous comprenez mon propos, alors désolé, vous n'y êtes pas. Sachez que même les inventeurs du web, qui en toute sincérité ont travaillé pour rendre le monde meilleur, comme par exemple Tim Berners-Lee, ne "likent" plus leur création, ils déplorent ce que c'est devenu.

Tim Berners-Lee ne likent plus le web

Des gens comme Tim Berners-Lee, l'un des créateurs du web, se rendent comptent qu'ils ont été "bernés" en quelque sorte, si j'ose faire ce jeu de mots. Tout simplement, les forces obscures et le "côté obscur de la force", ont pris le contrôle de leur création, pour en faire autre chose. C'est le problème dont nous parlons.

J'ai donc fait ce choix d'ignorer les diktats du référencement pour des raisons d'indépendance. Car derrière cela, et c'est très subtil, le Diable veut sans cesse obtenir une partie de notre âme pour avoir le "succès" dans son monde, selon ce qui est écrit: "Personne ne peut acheter ou vendre, s'il n'a pas la marque de la bête, ou le nombre de son nom. Et ce nombre est 666" (Apocalypse 13: 11-18). C'est en fait ce qui se passe et dans tous les domaines aujourd'hui: recevoir toujours un peu plus de la marque de la Bête, contre un peu plus de "succès", pour "acheter" ou "vendre". Et c'est même en train de se faire au sens littéral: se faire implanter dans sa chair une puce RFID. Ce n'est donc pas une mince affaire.

Et si on au répond à la Bête immonde: "Ici s'arrête la part de mon âme que tu peux avoir", elle répond elle aussi par exemple: "Très bien, car ici aussi s'arrête ton référencement, la part de 'succes' que tu peux avoir dans mon monde". C'est donc le fond du problème: le Diable exige toujours plus que l'on se "soumette" à ses nouvelles normes, à ses nouvelles conditions, qui sont de plus intrusives et privatives du libre-arbitre, de la liberté. Bref qui vampirisent sans cesse un bout de l'âme.

C'est donc au nom de l'indépendance que je fais ces choix. Ou en tout cas le plus possible d'indémendance, autant qu'on peut le dire en ce monde. Le choix de résistance à Lucifer et à son système, cela a un prix, cela fait beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de travail! Mais je le fais et de tout mon coeur, et cela POUR VOUS!

Ce site est placé sous le signe de la liberté, qui est de plus en plus précieuse, car menacée, liberté qui n'a plus de prix, par les temps qui courent. Et aussi ce site est placé sous le signe de la gratuité. Vous pouvez en effet facilement vérifier que non seulement ce site n'a pas de fonctionnalité d'inscription, mais surtout il ne collecte aucune information sur vous, pas mêmes les fameux cookies, qui sont d'usage général. Et en plus le site est GRATUIT, il ne vous réclame aucun don, il ne vous demande que d'apprécier son contenu.

Les injonctions de Google ou autres, et les chantages au référencement, m'importent peu. Mon unique souci, c'est vous, et je suis vraiment désolé que le site ne s'affiche pas comme vous le voudriez sur vos appareils. Si vous appréciez la Vérité (avec "V" majuscule), je vous prie de faire l'effort de lire le site sur grand écran, c'est-à-dire un écran d'ordinateur de 17 pouces minimum, pour un meilleur confort, ou 15 pouces au pire. Et n'oubliez pas, partagez!

Voir aussi...

Cliquez ici pour revenir au début de la page.

Les textes et les diagrammes de ce site sont disponibles sous la licence
Creative Commons - Paternité - Partage à l'Identique