Couleur de U selon la catégorie

Nous voyons les choses telles qu'elles sont dans le Néant,
et nous les prenons pour les choses telles qu'elles sont dans l'Existence.
Mais puissent les choses telles qu'elles sont dans le Néant
nous servir à connaître les choses telles qu'elles sont dans la vraie Existence, la vraie Vie:
l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses.
Nous ouvrons donc un Nouveau Paradigme: la Science de l'Univers TOTAL,
la Science de l'Existence, de l'Etre, de l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.


NOTE: Si ce site ne s'affiche pas correctement sur votre écran de smartphone, alors cliquez ici pour avoir des informations à ce sujet.
...

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Psychologie  >  Le Mystère de la Négation: la clef de la compr...  >  Non-consentement au protocole satanique de l’oiseau de mauvais augure

Non-consentement au protocole satanique de l’oiseau de mauvais augure

Quand le système satanique qui utilise ma femme comme un oiseau de mauvais augure auprès de moi
au sujet de nos enfants enlevés en 2011 et détruits progressivement

Sommaire de cette page :

Article d'AbbyEve, du blog Nouvelle Genèse, basé sur une correspondance du 21/09/2022.


Dans cette audio privée, j’ai donc parlé en détail d’une nouvelle thématique, qui est celle des "Oiseaux de mauvais augure".

Oiseau de mauvais augure

Je connaissais cette expression, comme vous aussi sans aucun doute, mais je ne m’étais jamais attardé sur son sens profond. Quand on s’y arrête, on voit vite que c’est encore une origine satanique, comme tout ou presque dans ce monde.

Une notion semblable est celle de prophète de malheur, mais là c’est une notion biblique ou liée à la Bible. On qualifie de « prophète de malheur » les prophètes bibliques qui annoncent les malheurs sur Israël du fait de leurs péchés contre Dieu, et plus généralement les prophètes qui annoncent les catastrophes ou les fléaux sur le monde de Négation, le monde du Diable. Ces prophètes dont je fais partie sont en ce sens des oiseaux de mauvais augure pour le Diable et son système.

Mais avec le problème qui nous concerne, c’est plutôt le le système satanique qui utilise ma femme comme un oiseau de mauvais augure auprès de moi. Il nous faut tous les trois l’aider à se libérer de ce rôle qui remonte en fait au moins à Verdun lors des opérations de l’enlèvement des enfants. (Voir la page Mes enfants sont pris en otage à cause de la Science de l’Univers TOTAL)

Ce 23 mars 2011, à midi, j’étais allé chercher ma fille au collège Maurice Barrès, comme d’hab. Mais elle n’était pas devant l’école à m’attendre, comme d’hab. Puis toute l’école s’est vidée sans elle qui sort du portail du collège. Il lui arrivait de rester pour terminer un travail, mais là quelque chose d’anormal s’est passé ou se passait. Mon inquiétude grandissante, je faisais les 100 pas dans tous les sens. Puis bizarrement deux policiers faisaient une ronde près du collège ce jour-là, ce qui était inhabituel.

Puis je me suis décidé à aller demander à la directrice madame Scoty, qui discutait devant le portail avec l’infirmière madame Moussa, ainsi que d’autres collègues, si ma fille était retenue dans l’établissement et pourquoi elle ne sort pas? Elles me répondent qu’il n’y avait plus aucun élève à l’intérieur du collège, que tout le monde est sorti.

Je dis qu’elle n’est pas rentrée à la maison, et la directrice me demande: "C’est curieux, d’habitude elle vous attend devant le collège, non? Elle est peut-être rentrée toute seule chez vous." Et je réponds que je viens de chez nous, à pied, et elle n’est pas rentrée et je ne l’ai pas croisée sur le chemin.

Et avec une étrange indifférence face à mon inquiétude, et pire, un mépris, elles me disent: « Monsieur, on ne sait pas où est passée votre fille…« .

Là je croyais être dans un cauchemar, et c’était un cauchemar en effet, qui dure depuis 11 ans! Je commence à paniquer et à me dire qu’un psychopathe avait enlevé notre fille, ce qui en un sens était vrai, sauf que je comprendrai plus tard que le psychopathe c’était les gens à qui je parlais et leur système satanique!

J’informe des responsables d’un établissement scolaire que ma fille, qui ne m’attend pas devant le portail comme d’hab n’est pas rentrée, et au lieu de s’en préoccuper et d’alerter tout ce qui peut être alerté, elles me répondent froidement, avec un mépris évident, en se payant ma tête en plus, « Monsieur, on ne sait pas où est passée votre fille… »

Peu avant j’ai vu les deux policiers aller discuter avec ces dames, et à leur tour de me dire d’aller expliquer mon problème aux policiers. Je suis allé leur dire le problème, et j’ai droit au même mépris, et me disent sèchement ensuite: « Monsieur rentez chez vous! Votre fille y est peut-être… »

A ne plus rien comprendre, la police ordonne maintenant à un citoyen dans un espace public de rentrer chez lui? Pourquoi? Nous sommes en état de guerre? C’est un couvre-feu? C’est le confinement et la séquestration des gens par la religion covidiste avant l’heure, oui 9 ans avant? Et à la maison donc, ma femme qui de son côté est allée signaler la disparition de notre fille à la gendarmerie, est flanquée de Bertrand Boulier, des services sociaux. Elle m’informe que c’est lui qui sous les ordres de la juge Stéphanie Blin-Dumouchel a exécuté l’enlèvement de notre fille. Ma colère monte et ma femme m’avertit de rester calme car il y a en bas deux policiers prêts à m’embarquer à la moindre réaction.

Et je regarde par le balcon de quels policiers il s’agit, et je vois que ce sont les deux mêmes enfoirés vus devant le collège tantôt! Et je comprends aussi que ces femmes qui me méprisaient savaient ce qui s’est passé, mais ces hypocrites complices d’un système criminel ainsi que ces policiers à qui je me suis adressé n’ont pas daigné me dire directement à moi ce qu’ils ont fait!

Jusqu’ici, quand je reviens sur cet affreux jour du 23 mars 2011, je relate uniquement tout ce que je viens de relater de nouveau. Mais il y a un détail satanique, occulte, qui m’avait échappé ce jour, qui se répète depuis des années, et que je ne réalise que maintenant.

Je constate en effet que le système a mis en place un vrai protocole satanique pour m’apporter via ma femme les plus mauvaises nouvelles sur ce que tous ces démons font à mes enfants, ou projettent de faire, et ceci pour forcer ma validation, mon consentement, ou fabriquer habilement ce consentement. Tout était dit en fait ce 23 mars 2011 quand on analyse les choses:

En effet, les représentants du système satanique n’ont pas voulu me dire directement ce qu’ils ont fait, ni ces dames, ni les policiers. Et pourtant ce sont ces mêmes policiers, accompagnant Boulier Bertrand mandaté par Blin-Dumouchel, qui vont venir à notre domicile pour m’annoncer ce qu’ils ont fait par la bouche de ma femme!

Vraiment incroyable et très étrange quand on y réfléchit!

Pourquoi donc fallait-il que le système et ses représentants comme les dames du collège, ces policiers, et Boulier, sans parler de la juge, m’annoncent la mauvaise nouvelle par ma femme ?

Si vous avez compris la subtilité de cette question, vous avez aussi découvert un important secret du système satanique. Car avec le recul, pendant les 11 ans écoulés, c’est le même rituel en fait. Le système a entrepris de couper les liens entre mes enfants et moi et de faire de leur mère l’intermédiaire entre les enfants et moi, et donc en fait le système et moi.

Les enfants (donc le système en fait), ne me disent pas directement des problèmes que le système leur fait, mais ils informent leur mère comme par exemple aujourd’hui, puis c’est elle qui m’informe. C’est donc tout un protocole satanique bien élaboré, dont un des éléments clefs est la coupure de la relation entre les enfants et moi leur père.

Car si on y réfléchit, ce protocole ne peut fonctionner si les relations sont bonnes entre les enfants et moi. Mais en détruisant ces relations, ils peuvent faire leurs opérations régulières que nous devons maintenant appeler le « Rituel de l’oiseau de mauvaise augure« . Une vraie mission confiée à ma femme qu’il s’agit à présent de briser!

Hubertelie, le 21/09/2022

Menu de la rubrique

Cliquez ici pour revenir au début de la page.