Couleur de U selon la catégorie

Nous voyons les choses telles qu'elles sont dans le Néant,
et nous les prenons pour les choses telles qu'elles sont dans l'Existence.
Mais puissent les choses telles qu'elles sont dans le Néant
nous servir à connaître les choses telles qu'elles sont dans la vraie Existence, la vraie Vie:
l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses.
Nous ouvrons donc un Nouveau Paradigme: la Science de l'Univers TOTAL,
la Science de l'Existence, de l'Etre, de l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Sociologie  >  L'Univers TOTAL, les Univers et les Onivers, les P...  >  Métavers, Métamorphose et Transmorphose

Métavers, Métamorphose et Transmorphose

Le Paradigme de l'Univers TOTAL Numérique et l'Univers Numérique TOTAL et ses contrefaçons que sont les lucifériens métavers

Les métavers: des technologies de type Inception ou Matrix

Sommaire du sous-titre

Le présent article est basé sur une correspondance avec notre équipe de travail de Nouvelle Genèse, un mail que j'ai envoyé le 24/12/2022.

Pour bien comprendre le présent article, il sera peut-être nécessaire de lire la page: « Les notions élémentaires de la Science de l’Univers TOTAL permettant de mieux comprendre ce site Nouvelle Genèse » .

Comme dans les films Matrix, Ready Player One ou INCEPTION, etc.

"La matrice est le monde qu'on superpose à ton regard, pour t'empêcher de voir la vérité", dit Morpheus à Néo, dans une des scènes clefs du film Matrix. Et quand Néo demande à Morpheus: "Quelle vérité?", il répond: "Que tu es esclave, Néo..."

Jamais une image n'a illustré remarquablement ces propos de Morpheus que l'image suivante:

metaverse, matrix

Il y eut la Genèse 1.0 dont parle la Bible
et dont le sens s'éclaire à présent au troisième millénaire,
l'ère de l'information et du numérique,
à l'ère de la Nouvelle Genèse ou Genèse 2.0.

Ce qu'ils commencent par superposer à votre regard
pour vous faire adhérer à la matrice en création,
ce sont les casques de "réalité virtuelle", de "réalité augmentée" comme ils disent aussi.
Et ensuite vous mettent dans les corps et les cerveaux
les implants nécessaires pour que cela devienne simplement votre vision, vos nouveau sens,
vos nouveaux moyens de "sentir" la "réalité" qu'ils vous créent.

Ils vous enferment dans une fausse réalité, un métavers ou metaverse,
qui n'est rien d'autre qu'une matrice, comme dans le film Matrix.
Il s'agit en fait d'un monde d'une forme de mort,
où votre esprit, votre âme ou votre consciences, sont prisonniers.
Tandis qu'eux évoluent dans la "vraie" réalité, c'est-à-dire la réalité du niveau au-dessus,
qui est présentement celle dans laquelle nous nous trouvons.
Même celle-ci est une matrice, une simulation donc, mais d'une dimension au-dessus,
qui est toujours mieux que celle que ces démiurges vous créent et qui est une pire prison.
Autrement dit, ce monde était déjà une réalité virtuelle, un "rêve" ou plutôt un cauchemar
(voir: INCEPTION: vampirisme énergétique, manipulation des rêves et de la réalité),
devenu si "réaliste" que nous le prenions pour la "vraie réalité",
alors que la vraie réalité, que nous avons perdue, que nous avons oubliée,
c'est Dieu l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga.
C'est la réalité ou nature multidimentionnelle, qui a une infinité de dimensions,
Réalité de laquelle nous avons été coupée pour être enfermés dans une petite réalité,
une prison tridimensionnelle, qui est donc la réalité présente.
C'est de la perte de notre nature multidimensionnelle, notre nature divine,
que parle en fait le livre de la Genèse au chapitre 3 et notamment Genèse 3: 1-24.
Le fameux épisode du fruit défendu et du péché originel donc.

Ces anges déchus désormais des démons nés humains, déconnectés de Dieu l'Univers TOTAL,
sont en train de vous faire perdre encore plus votre nature d'humains créés à l'image de Dieu,
pour être désormais les seuls bénéficiaires de cette nature, cet héritage divin.
Eux comptent évoluer librement dans ce monde, dont ces serpents d'Eden ont fait leur paradis,
mais qui est l'enfer des Adam et des Eve à qui ils ont déjà fait perdre ce paradis originel.
Ils sont en train de faire perdre une deuxième fois ce paradis ou ce qu'il en restait
aux humains qui mordent une fois encore au fruit défendu,
ce fruit miroité étant leurs faux paradis que sont leur transhumanisme et métavers.

metaverse, matrix

Comme d'habitude avec ces démons, c'est toujours beau et séduisant au début,
pour fabriquer le concentement et faire mordre à l'hameçon ou au fruit défendu.
Mais c'est après que le venin du Serpent d'Eden fait son effet,
et que commencent les douleurs de l'enfer, ici de l'enfer 2.0.
Mais alors c'est trop tard pour les Adam et les Eve de nouveau piégés,
oui piégés dans la matrice 2.0.

Mais la bonne nouvelle est qu'au troisième millénaire, arrive aussi le Nouveau Paradigme,
à savoir la Science de Dieu, c'est-à-dire de l'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga.
Là où, tel aussi dans le film INCEPTION,
ces démiurges veulent nous enfermer dans une prison pire ou cauchemar ou enfer
(un état de seconde mort, comme le dit le livre de l'Apocalypse 21: 8),
Dieu l'Univers TOTAL l'Alpha et l'Oméga nous invite à entrer dans la Nouvelle Genèse,
les nouveaux univers en création, les nouveaux cieux et la nouvelle terre
(voir Apocalypse 21: 7).

Dans la suite de cet article il sera question des métavers comme celui de Facebook-Meta. Mais il n’est pas le seul, car les métavers sont annoncés comme la révolution d’internet et simplement du monde. C’est même plus que de cela qu’il s’agit, car qui a un minimum de culture biblique, de connaissance dans la Science de l’Univers TOTAL ou Science de Dieu que nous faisons, perçoit tout de suite que ce que font les élites de ce monde, le système satanique comme nous le disons, est en réalité un projet démiurgique de création d’un monde et même d’un univers à leur image.

Mais un monde ou un univers « virtuel » (on expliquera quel sens exact donner à ce mot maintenant), un monde plus que jamais faux, une pure illusion, une simulation, comme l’est déjà ce monde-ci, une matrice dans laquelle ces démons et démiurges enferment les âmes pour les vampiriser, pour se nourrir de leur énergie vitale, divine (on expliquera tout ça).

Autrement dit, et puisque dans ce blog nous faisons un travail de Nouvelle Genèse, c’est-à-dire de nouvelle création du monde et de création d’un nouveau monde, le monde divin 2.0; un travail de retour au paradis perdu, et perdu du fait du Serpent d’Eden alias Lucifer ou Satan le Diable; oui, puisque nous faisons un travail de sortie de l’enfer 1.0 qu’ils ont fait devenir le monde 1.0 créé par le Dieu de la Genèse; alors le Serpent d’Eden et les siens créent un pseudo-paradis, qui est en réalité à terme l’enfer 2.0, pour celles et ceux qui se laisseront prendre au piège, qui mordront à l’hameçon, mangeront ce nouveau fruit défendu, la version 2.0 donc, présentée de toutes les manières les plus séduisantes, comme le Serpent sait très bien le faire, et comme il a su le faire avec le fruit défendu 1.0.

Nous vivons une époque vraiment extraordinaire, où le meilleur arrive parce qu’aussi le pire arrive, et où le pire arrive parce qu’aussi le meilleur arrive. Là où Dieu commence à montrer son visage, là aussi le Diable ne peut plus cacher le sien. Et là où le Diable se montre avec ses grands chefs-d’œuvre de tromperie, tels maintenant les métavers (Apocalypse 12: 7-9), là aussi le monde est enfin mûr pour comprendre la Genèse, ce qui se cache derrière son langage apparemment simple et ses symboles, de jardin d’Eden, d’arbres, de fruit défendu et d’arbre de vie, de Serpent qui fait manger le fruit défendu et fait perdre le paradis, etc.

C’est au troisième millénaire, à l’ère de l’information et du numérique, que tout s’éclaire, c’est le grand rendez-vous final donné par Dieu, Jésus Christ, les anges, pour les explications finales, pour tout comprendre, pour celles et ceux qui veulent enfin comprendre. A l’ère de l’information arrive donc la grande Information Divine, la Science de l’Univers TOTAL, la Science de Dieu, qui commence à vous faire comprendre que TOUT dans l’Univers TOTAL et absolument TOUT, est de l’information. L’Univers TOTAL lui-même est l’Information TOTALE.

Et l’Information Divine, est ce qui dans la Bible a été appelée l’Esprit de Dieu ou l’Esprit Saint. Cette Information ou Esprit est Dieu et Dieu est cette Information. L’apôtre Jean l’avait dit il y a 2000 ans en ces termes: « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu » (Jean 1: 1).

La « Parole » en question donc, ou l’Esprit, c’est ce qu’au troisième millénaire nos appelons l’Information. La Bible dit que Dieu crée tout simplement par sa Parole, son Esprit. Autrement dit donc, par son Information, l’Information qu’il est. Et l’Information, c’est le Numérique, le Nombre au sens absolu du terme, indépendamment de toute notion de machine.

L’Informatique a préparé la voie à quelque chose de plus grand, à savoir l’Informationnel:

Quelle est la différence entre les deux? Simple: l’Informatique a besoin du Matériel pour être. Par exemple, pas d’informatique sans ordinateur, sans écran, sans serveur, sans data centers, etc. Cette association entre l’Information et la Matière, est bien ce qu’on appelle la Technologie.

Mais l’Informationnel n’a pas ou n’a plus besoin de Matériel pour être, il s’en émancipe. L’Informationnel donc, c’est du Spirituel pur, oui l’Esprit pur, c’est-à-dire l’Information pure.

Vous doutiez-vous que l’Informatique cachait la vraie Spiritualité, ou qu’elle était le Paradigme du Spirituel, de l’Esprit? La Technologie, qui est l’univers des machines, des robots, etc., ne laissait pas le deviner, bien au contraire! Le Matériel était ce qui éloignait encore du Divin, du Spirituel. Mais progressivement nous sommes passés d’un ancien monde matériel et matérialiste, et donc industriel, à un monde informatique, plus informationnel et moins matériel. On en a parlé comme de l’ère des nouvelles technologies, le côté matériel du monde d’avant étant encore caché dans la notion de technologie. Et il y a, hélas, beaucoup de gens qui ne peuvent se passer de technologie, c’est-à-dire en fait de matériel!

Mais, à l’ère des métavers, nous arrivons à présent au moment de la libération du monde matériel, du grand saut vers le tout informationnel, le tout est information, le tout est esprit, le tout est spirituel. C’est ce que nous appelons la Transmorphose, comme « transformation » et « métamorphose ». Comme une lourde chenille se transforme ou se métamorphose en un papillon léger volant avec des ailes.

Je crains fort que celles et ceux qui sont trop dans la matière ou (ce qui revient au même) esclaves de la technologie au point d’être incapables de s’en passer, ne puissent pas s’envoler avec les ailes d’anges retrouvées, vers l’Univers TOTAL Informationnel ou l’Univers Informationnel TOTAL. Ils risquent fort d’être prisonniers des nouvelles matrices (en référence aux films comme Matrix ou Inception, etc.) que les démiurges qui les créent appellent donc les métavers. Ils les créent en réponse au travail en cours de Nouvelle Genèse, c’est-à-dire de la création du monde 2.0 (Apocalypse 21: 1-7).

C’est donc ça qui se joue, c’est le combat final entre les forces divines et les forces sataniques. Le camp divin pour lequel nous travaillons oeuvre pour mettre hors d’état de nuire le Serpent d’Eden et son système (Apocalypse 20: 1-3, 7-10), et cela commence par le fait d’introduire l’Univers TOTAL le Nouveau Paradigme, qui est le Paradigme perdu, et le Paradis perdu.

Dans l’analyse qui suit, il sera encore à nouveau question de dimensions, en lien avec les questions du vampirisme, le combat pour récupérer notre nature multidimensionnelle vampirisée, pour nous guérir de nos TDI et autres contrôles mentaux, etc., thématiques qui se précisent à présent avec celles des films comme INCEPTION, MATRIX, à l’ère des metavers. Et tout ça donc en relation avec la nouvelle thématique de la Transmorphose, etc.

Le métavers de Facebook-Meta

On voit maintenant plus que jamais clairement où va le système satanique et ce qu’ils font de nos Alters les enfants de Dieu, le sort qu’ils nous réservent à nous. Nous sommes tout simplement en train d’assister au vampirisme des âmes des Alters. Nous voyons donc clairement la nouvelle forme de mise à mort qui est de maintenir les corps « vivants » mais vidés de leurs âmes, remplacés par des alters de nature démoniaque, problématique de plus en plus récurrente des TDI (ou Troubles Dissociatifs de l’Identité), du contrôle mental, de la possession démoniaque, des walk in et walking deads, etc.! D’où aussi l’importance de travailler à leur résurrection, et plus que jamais la Requête pour la résurrection de la Fille, et au-delà de tous les enfants de Dieu, n’a été autant à l’ordre du jour!

Toutes les problématiques se rejoignent à présent, les pièces du puzzle s’assemblent. Si donc nous ne travaillons pas pour la vie et la résurrection, pour la Transmorphose et la vie éternelle dans un monde d’Alternation, c’est la mort éternelle qui nous attend dans leurs métavers, ce qui veut dire la vie éternelle dans l’enfer que ces démons créent. Car si vous avez bien regardé les vidéos que j’ai partagées avec vous sur les métavers, qui ne sont qu’un échantillon de toutes les vidéos sur le sujet, vous verrez qu’elles présentent un univers ou un monde qui se veut beau, paradisiaque, mais un monde illusoire et trompeur qui cache en arrière plan un enfer auquel les gens veulent échapper pour aller dans un monde de rêve transformé en « réalité ».

C’est l’idée sous-jacente aussi dans les films comme INCEPTION, MATRIX, mais aussi Ready Player One et d’autres, qui reviennent souvent dans le sujet des métavers. Je n’ai pas encore regardé Ready Player One mais les extraits vus dans les vidéos sur les métavers, en disent long, à savoir que ces enfoirés de démons, comme d’habitude, ont déjà annoncé leur agenda satanique dans une multitude de films et jeux vidéos, dont nous ne connaissons en fait que quelques uns. Ils ont fait cela bien sûr pour fabriquer le consentement, comme d’habitude aussi.

Le moment est venu pour nous qui avons le bon Paradigme et les clefs de compréhension, de comprendre ce qui se cache derrière tous ces films et de faire les protocoles non seulement de non-consentement, mais surtout de mise en échec de cet agenda luciférien. Le fait que le métavers de Facebook-Meta ait des difficultés de démarrage montre qu’on peut faire échouer cet agenda, et le transmuter en notre faveur, en notre Transmorphose. C’est donc ça qui se joue en fait, oui c’est maintenant que ça se joue!

Bref, le combat est de plus en plus dur, car aussi les démons veulent nous emprisonner dans leurs métavers, avec leurs injections de serpents pour nous transformer en robots biologiques, plus facilement absorbables dans leurs métavers grâce à la 5G, 6G et 666G. Notre Paradigme nous donne vraiment les clefs de compréhension et une grille de lecture du monde. On s’accroche!

Je ne sais pas si vous voyez comme moi l’extraordinaire convergence des thématiques que nous traitons depuis des années, les pièces du puzzle qui s’assemblent de plus en plus et nous donne une vision de plus en plus claire de l’agenda des démons. Et par la même occasion aussi une vision claire de notre monde d’Alternation, où Dieu nous conduit et ce que nous devons faire. Les démons nous montrent eux-mêmes leur agendas que nous devons transmuter pour en faire notre agenda divin.

J’ai donc regardé pas mal de vidéos sur le métavers de Facebook, qui n’a pas de succès, ce qui ne veut pas dire que ce type de projets est mort, loin de là! J’ai regardé à titre juste informatif, pour voir ce que fait l’ennemi pour le faire échouer. Mais je ne voudrais pas être l’instrument de l’égrégore pour vous faire consentir à un projet luciférien, ou tomber dans un piège de séduction du Serpent, car ce projet métavers peut effectivement séduire un esprit faible.

.–> Attention Danger ! (Le futur fait peur)
https://www.youtube.com/watch?v=9V501NoBzSM

–> LE MONDE DE DEMAIN (Metaverse / Fin d’un monde / Les Dangers)
https://www.youtube.com/watch?v=lw9AoXrE8cc

–> Le metaverse de Facebook est un danger pour l’humanité
https://www.youtube.com/watch?v=i1__JsVNM2Q&t=2s

–> Le metaverse, un bon gros flop (quelqu’un y croit encore?)
https://www.youtube.com/watch?v=Jz8Ce-nNyrY

–> On a passé UNE SEMAINE dans le MÉTAVERS et on en a DÉJÀ MARRE
https://www.youtube.com/watch?v=fYZowno65iQ

<<
<<
C’était intéressant de comprendre un peu mieux ce qu’est le Métavers et ses dangers, mais que par la Puissance de DIEU, ils ne parviennent jamais à leurs fins! [Rosine]
>>

Amen.
J’ai quand même du mal à croire que ces « métavers » soient aussi « nuls » qu’il y paraît, aussi basique (voir vieillot) graphiquement, etc.
Tout ce que j’espère c’est que ce n’est pas une espèce de « moquerie démoniaque » pour nous faire gober une version édulcorée de la chose,
qui est peut-être loin de ce qu’ils ont réellement concocté, et qui est éventuellement bien pire que ce qu’ils ont « divulgué » officiellement.
Mais bon, peut-être que c’est réellement foireux, et déjà voué à l’échec et si c’est le cas alors Dieu merci.
Dans tous les cas, échec à tous les sordides et sataniques projets de perdition des âmes.
[AbbyEve]
>>

Merci pour vos retours sur ce sujet des métavers, qui moi-même, je dois l’avouer m’a beaucoup éclairé sur ce que c’est et où le système satanique veut aller. En fait, comme d’habitude, le plus important n’est pas dans ce qui est dit mais dans ce qui n’est pas dit. Quand on a le bon Paradigme et les bonnes clefs de compréhension de l’Univers et du monde, on comprend beaucoup de choses qui échappent à tout le monde ou presque.

La première chose importante est qu’on est en présence d’initiés au Talmud, à la Kabbale, à la Franc-maçonnerie et à toutes les sciences occultes de ce monde. Ils savent comment l’Univers fonctionne, ils montrent par leurs métavers qu’ils SAVENT que TOUT et absolument TOUT est de l’information pure, TOUT est numérique, et donc qui manipule la réalité numérique, nommée « réalité virtuelle », manipule la réalité tout simplement.

On ne devrait même plus employer la notion de « réalité virtuelle » qui laisse croire qu’il existerait une vraie réalité, qui est la réalité matérielle par exemple, et une qui ne serait que « virtuelle » ou numérique, une simulation donc. Or TOUT est numérique en fait, et la seule question est juste de savoir s’il s’agit d’un numérique d’Alternation ou de Négation. Autrement dit s’il s’agit d’un numérique positif ou négatif.

Au lieu de « réalité virtuelle » il faut dire simplement « réalité informationnelle« , qui est toute la Réalité! Et au lieu de « simulation« , il faut parler de « contrefaçon« , autrement dit le « numérique négatif » ou de Négation qui est une contrefaçon du « numérique positif » ou d’Alternation.

C’est cette compréhension ultime des choses que nous avons, nous, avec le bon Paradigme, que ces êtres de Négation, ces démons donc, empêchent le monde de comprendre. Car si les gens comprenaient cela, ils comprendraient aussi que derrière leurs métavers se cache simplement un projet de création d’une réalité de Négation 2.0, ou 3.0, ou 4.0, etc. autrement dit un onivers ou enfer 2.0, 3.0, 4.0, etc., et Dieu sait à quelle version de création de monde ou univers de Négation ces démons sont!

Et aussi on est clairement une fois encore dans la thématique du film INCEPTION, de la création des fausses réalités, des illusions de paradis qui cachent des enfers, le vampirisme des démons, leurs sacrifices sataniques, leurs vampirisme des âmes, etc. C’est plus que jamais aussi la thématique de MATRIX.

En ayant donc maintenant étudié cette question des métavers en profondeur, je dois avouer que je suis un peu plus nuancé que mon rejet catégorique de cette idée que j’avais il y a encore quelques mois. Je me rends tout simplement compte que, tout comme aussi le Cloud Computing et autre:

…c’est tout simplement à la contrefaçon de notre Univers TOTAL Numérique et Univers Numérique TOTAL que nous assistons, autrement dit à la contrefaçon ou ophispoliation (c’est-à-dire la spoliation par le Serpent d’Eden) de l’Esprit de la Vérité:

Autrement dit, c’est tout simplement notre Transmorphose et Paradigme qui arrive doucement, avec les métavers. Sauf que les démons tentent encore d’ophispolier cela, de nous enfermer dans leur réalité de Négation, contrefaçon de l’Univers TOTAL, de la Réalité TOTALE, comme je l’ai déjà écrit:

Si donc nous rejetons en bloc le concept de métavers, nous rejetons notre multivers en création, notre réalité multidimensionnelle qui arrive avec le Paradigme de l’Univers TOTAL. Autrement dit nous rejetons notre Transmorphose, c’est-à-dire notre libération ou délivrance de la réalité matérielle 3D pour passer à la réalité 4D et au-delà, qui ne sera plus matérielle mais alter-matérielle, comme je l’écris depuis longtemps, depuis 2004 à Pagouda au Togo. L’Univers informationnel donc (ou « Univers virtuel » comme on le dirait dans les actuels langage de Négation), l’Univers spirituel, l’Univers alter-matériel, comme je l’ai amplement dit aussi dans le livre L’Univers TOTAL l’Alpha et l’Oméga.

Mine de rien, c’est notre Paradigme de l’Univers TOTAL qui s’accomplit chaque jour un peu plus, et nous nous approchons de la Transmorphose tant attendue depuis des millénaires, et qui dans le Nouveau Testament a été appelée l’ « enlèvement de l’Eglise », comme c’est dit en Matthieu 24: 27-31; 1 Corinthiens 15: 12-58; 1 Thessaloniciens 4: 14-18.

Comme le disent ces textes, La Transmorphose est donc notre Métamorphose nous faisant passer de notre état matériel déchu actuel comparable à un état de lourdes « chenilles » en « papillons » légers volant de leurs nouvelles ailes. Autrement dit nous retrouverons nos ailes d’anges, et beaucoup de choses actuellement impossibles dans le monde matériel 3D deviendront possibles dans la nouvelle réalité 4D et au-delà, 4D+ donc. Là où eux parlent de « réalité augmentée » moi je parle de « progradation » dimensionnelle, ce qui veut dire la progression en nombre de dimensions, le passage de la 3D à la 4D, puis de la 4D à la 5D, etc.

Par définition, et on le rappelle:
–> la réalité ou l’univers ou le monde 4D est toute l’infinité de réalités ou d’univers ou de mondes 3D.
Quand on est enfermé dans une matrice 3D, comme nous présentement, c’est la quatrième dimension, à laquelle nous n’avons pas accès, qui apparaît comme étant le temps.
C’est pourquoi donc dans notre univers la 3D spatiale plus la quatrième dimension, qui est donc temporelle, est appelé l’espace-temps 4D, comme dans la relativité d’Einstein.
–> de même la réalité ou l’univers ou le monde 5D est toute l’infinité de réalités ou d’univers ou de mondes 4D.
Pour des êtres enfermés donc en 4D (comme nous sommes présentement enfermés en 3D), c’est la cinquième dimension qui va apparaître comme le temps et qu’ils appelleront comme tel.
Leur théorie de la relativité se déroulera donc dans un espace-temps 5D, 4D spatiales et 1D temporelle.
–> Et si nous étions enfermés en 2D, nous n’aurions plus accès à la troisième dimension, elle sera juste simulée au lieu d’être réelle comme dans la « simulation » actuelle, car nous vivons dans une « simulation » 3D, ce qui veut dire une matrice ou une prison dimensionnelle 3D, qui passe pour être toute la Réalité, autrement dit l’Univers TOTAL, la Réalité TOTALE. Dans une matrice 2D donc, c’est la troisième dimension qui va apparaître comme étant le temps, comme le système le montre dans l’animation Flatland, avec Dr Quantum:

Le Dr Quantum est lui dans un monde 3D, donc dans un espace-temps 4D, de type 3+1 donc, autrement dit 3 dimensions spatiales et 1 dimension temporelle, qui est donc la quatrième dimension dans son monde.

Mais la créature à laquelle le Dr Quantum parle, qui est plate et ronde comme un disque, vit quant à elle dans un univers 2D, c’est-à-dire 2D spatiales. Elle ne peut pas voir la troisième dimension et le Dr Quantum a du mal à lui expliquer cette troisième dimension, qui pour cette créature est ce qu’elle appelle le temps. Car son monde 2D voyage dans la troisième dimension, autrement dit la 3D est toute l’infinité des mondes 2D. Dr Quantum peut, lui, voir tous ces mondes 2D en même temps, d’un seul regard. Il voit leur passé, leur présent et leur futur, tandis que pour la créature 2D, dont le monde plat voyage dans l’espace 3D, il ressent ce voyage de son monde en troisième dimension comme l’écoulement de quelque chose qu’il appelle le temps. Si cette créature 2D, qu’on appellera Einstein 2D, faisait une théorie de la relativité, il va la faire dans un espace-temps 3D, de type 2+1 donc, ou 2D spatiales et 1D temporelle. Mais pour Dr Quantum, cet espace-temps 3D est tout simplement l’espace 3D.

A la fin, le Dr Quantum a sorti la créature 2D de son monde 2D pour l’amener en 3D. Au lieu d’être un disque plat 2D donc, la créature s’est transformée en une boule ou sphère 3D. Cette opération est tout simplement sa Transmorphose ou « progradation » dimensionnelle, sa progression dimensionnelle donc, son passage de la 2D à la 3D. Elle voit alors le monde complètement différemment, sa nouvelle notion de temps est celle du Dr Quantum, de même que sa nouvelle notion de matière. Bref, elle a changé de monde, elle est passé d’un seul monde 2D à un monde 3D, qui est toute l’infinité des mondes 2D.

De manière très générale donc, si l’on est enfermé dans une matrice de dimension n, une matrice nD donc, c’est la dimension (n+1) ou (n+1)D qu’on va appeler le temps, et on fera sa théorie de la relativité dans un espace-temps (n+1)D, de type n+1 donc, ou nD spatiale et 1D temporelle. Et la Transmorphose ou progradation dimensionnelle consistera à passer de la nD spatiale à la (n+1)D spatiale. C’est ce que les sciences actuelles ne disent pas.

Quand on réfléchit bien et analyse les choses, c’est de notre Paradigme et monde d’Alternation que les métavers des Zuckerberg et leur système talmudo-maçonnico-satanique sont la contrefaçon. Oui, les métavers des Yuval Noah Harari, Klaus Schwab et autres transhumanistes. La question au fond n’est pas de savoir si c’est bien ou non les métavers, mais de savoir qui fait les métavers! Le problème il est surtout là, à savoir donc les métavers des Zuckerberg, des Harari, des Schwab, des Attali, etc., bref du système satanique!

Parmi les vidéos que je vous ai proposées sur le sujet des métavers, il manque une que je n’avais pas retenue, car je ne la jugeais pas pertinente, ou plus précisément j’ai tendance à éliminer les vidéos qui font trop la pub pour les métavers. Comme la vidéo suivante, et ce n’est pas la pire, loin s’en faut:

–> Comment le Metaverse est devenu le paradis dont personne ne veut
https://www.youtube.com/watch?v=U-Lm_xLNQF0

Mais on note à la minute 1: 20 où il parle des réactions négatives face au métavers de Facebook-Meta, que des gens vont jusqu’à dire que Zuckerberg crée un monde dystopique où nous vivrons dans des cuves tandis qu‘il « suce nos énergies vitales pour faire tourner ses serveurs ». Oui, oui, il a dit ça.

C’est une idée intéressante, car même s’il le dit pour tourner en dérision ce genre d’idées qu’il pense « farfelues », il n’empêche que le fond du problème il est là! A savoir donc le vampirisme des unergies et des âmes, prisonnières du métavers! C’est bien l’intention cachée des talmudo-kabbalo-maçonnico-satanistes, dont Zuckerberg n’est en réalité qu’un serviteur! C’est bel et bien l’intention des transhumanistes, les Yuval Noah Harari et autres Klaus Schwab.

Et on a cette image dans la vidéo, où l’on reconnaît entre autres la vidéo d’Idriss Aberkane, intitulée: « Facebook et son diabolique metaverse »

Et défendant Zuckerberg, il dit: « Pourquoi avoir produit une vidéo qui est une pub géante pour son metaverse, sachant que quoi qu’il fasse, les médias allaient lui sauter dessus et Twitter allait le traiter de reptilien… »

LOL.

Mais n’empêche que, s’il n’est pas un « reptilien », ce Zuckerberg, il est clairement ce que nous appelons un serpent d’Eden ou un démon né humain. Comme aussi les Yuval Noah Harari, les Klaus Schwab, les Jacques Attali, les Laurent Alexandre, les George Soros, les George Bush père et fils, les Bill et Hillary Clinton, les Barack Obama, les Joe Biden et son très sulfureux fiston Hunter Biden (qui pue le soufre à des années-lumière), les Jeffrey Epstein, les Bill Gates, et j’en passe, bref tous les « démoncrates » (j’ai bien dit « démoncrates », les démons nés humains, les satanistes et pédosatanistes, et pas seulement les « démocrates »). Sans parler de la défunte reine Elizabeth d’Angleterre et son démon de fils le Roi Charles III. Et au-dessus, les gros calibres que sont les Rothschild au sommet de la pyramide du Diable:

Oui, si tous ces gens ne sont pas des « reptiliens« , ce que j’accorde bien volontiers, il n’empêche qu’ils sont des Nahash ou progénitures du Nahash,
mot hébreu pour désigner le Serpent d’Eden et toute sa progéniture (Genèse 3: 1-5; Matthieu 3: 7; 13: 24-30, 36-43; 23: 33; Jean 8: 44; Apocalypse 20: 1-3). Autrement dit, ce sont bel et bien des enfants du Diable, ses incarnations, car il faut l’être pour mener l’agenda qui est le leur, et qui comprend entre autres l’injection à des millions et milliards de gens des produits de technologie génique, qu’ils appellent des « vaccins anti-Covid », des venins de serpents et poisons aux effets secondaires incalculables, mais dont leurs médias ne parlent pas! Des morts à gogo qui sont cachés!

Nous parlons donc de serpents d’Eden, de dragons de l’Apocalypse, de la Bête immonde de nom de code 666 (Apocalypse 13: 11-18). Nous parlons un langage biblique, un langage de la Torah, du Tanakh ou Bible hébraïque ou Ancien Testament, un langage du Nouveau Testament, un langage de la Science de l’Univers TOTAL ou Science de Dieu. Oui, nous parlons de Dieu et Diable, des anges et des démons, et notamment des anges nés humains opposés aux démons nés humains.

Oui, il faut être des démons pour faire toutes les horreurs que ces gens font dans le monde, pour mener leur agenda si maléfique contre l’humanité, oui pour commettre leurs crimes contre l’humanité. Ils se nourrissent bel et bien des vies et des énergies vitales de millions et des millions de victimes. Mais eux caricaturent et parlent de « reptiliens » pour éviter qu’on parle des serpents d’Eden qu’ils sont, des démons nés humains donc.

C’est donc de ça qu’on parle à propos de Mark Zuckerberg, qui n’est en fait qu’un serviteur à la solde de ses maîtres au sommet de la pyramide « démoncrate« , de « démon » et du grec  » kratos », ce qui veut dire donc le « gouvernement du monde par des démons« , qu’ils soient de gauche, de droite, du centre ou autre. Mais apparemment on les trouve plus souvent à gauche…

Une gauche ultra-libérale qui n’a rien à voir avec la vraie gauche, qui est sociale, même s’ils nous parlent de « réseaux sociaux ». Leur conception de la société et du social est autre, à savoir que la société n’est qu’une marchandise à exploiter et à vampiriser à fond, du bétail à bouffer. Leur gratuité obéit à cet adage désormais bien connu: « Si c’est gratuit, c’est toi le produit ».

Comme nous le démontrons dans la Science de l’Univers TOTAL ou Science de Dieu, un monde dont le paradigme est d’une manière ou d’une autre l’argent, qu’il soit fiduciaire, de crypto-monnaie ou autre, du moment donc où il s’agit d’une notion d’argent, est un monde nécessairement vampirique, il cache quelque part forcément des vampires, des parasites, qui se nourrissent de la vie, de l’énergie vitale, de l’énergie existentielle et universelle des autres, énergie que nous appelons l’unergie.

La vraie valeur que quantifie l’argent et qui est convertie en argent est l’unergie, l’énergie vitale, existentielle, universelle. Et puisque justement nous sommes à l’ère de l’information et du numérique, cette énergie fondamentale, existentielle, universelle, n’est rien d’autre que l’information. Tout et absolument tout dans l’Univers TOTAL, est fondamentalement de l’information, relation entre des informations, échange d’informations.

Toutes les interactions, tous les échanges, tous les transferts, etc., sont des informations. Oui, les relations ou échanges sont eux-mêmes des informations.

Tout dans l’Univers TOTAL est codé avec une seule unité informationnelle, le 0 ou O ou Zéro ou Alpha, qui est en même temps aussi le 1 ou U ou UN, et en même temps aussi w ou Infini ou Oméga.

La raison est que l’Univers TOTAL a une nature Fractale, et il faut une structure fractale sous les yeux pour comprendre, comme par exemple la fractale qu’est le Triangle de Sierpinski:

Tout modèle de la Fractale, qu’on l’appelle 0, 1 ou w, ou , w², etc., est exactement la même structure fractale, qui se répète en elle-même à toutes les échelles, de l’infiniment petit (ou Alpha) à l’infiniment grand (ou Oméga).

On peut décrire une structure fractale comme étant comme « un Océan dont chaque goutte est l’océan entier« . La goutte est ce que nous appelons le modèle Alpha ou modèle Zéro ou modèle Infiniment petit. Et l’Océan est ce que nous appelons le modèle Oméga ou modèle Infini ou modèle Infiniment grand.

Un certain nombre de gouttes ou de zéros ou 0 (ici 3 dans l’exemple de la fractale qu’est le Triangle de Sierpinski mais pour l’Univers TOTAL ce nombre est l’Infini Oméga noté ici w) forment un modèle appelé 1 ou U ou UN. Et le même nombre de gouttes vont former un modèle appelé w ou Infini ou Oméga. Et de la même façon le modèle pris comme 0 ou Zéro est formé de w sous-goutes, notées chacune , chacune formée de w sous-sous-gouttes, notée chacune 03, etc.

Et ce qui est extraordinaire avec une structure fractale, c’est que quel que soit le modèle, de l’infiniment petit (échelle Zéro ou Alpha) à l’infiniment grand (échelle Infini ou Oméga), tous les modèles sont des 1 ou U ou UN! Ce sont tous la même Unité ou U ou UN, ce qui veut dire la même Fractale! En effet, c’est la même structure fractale qui se répète à toutes les échelles, de l’infiniment petit (échelle Zéro ou Alpha) à l’infiniment grand (échelle Infini ou Oméga). On peut le vérifier avec l’exemple du Triangle de Sierpinski ci-dessus.

Il en résulte que n’importe quel modèle peut être pris comme l’Unité et appelé 1, et n’importe lequel peut être pris comme Alpha et appelé 0, et n’importe lequel peut être pris comme Oméga et appelé w.

On a donc un unique être, qui est à la fois Alpha, UN et Oméga, c’est-à-dire Zéro, UN et Infini, et noté 0 ou 1 ou w. Avec la logique du cycle, la logique fractale fait partie des logiques avec lesquelles deux choses différentes peuvent pourtant être la même chose! Toutes les logiques qui obéissent à cette loi du « différent et pourtant même » ou du « différent et pourtant égal« , sont globalement ce que nous appelons les logiques de l’équivalence.

Avec celles-ci, on peut avoir par exemple « 2+2=5« , autrement dit: « 4=5« , sans que ce ne soit nullement une contradiction ou un paradoxe ou une fausseté. Par oppositions aux logiques avec lesquelles toute chose n’est égale qu’à elle-même, et donc avec lesquelles deux choses différentes, eh bien ne sont que différentes! Nous les appelons les logiques de l’identité.

Avec l’identité, on n’a que « 2+2=4 » ou « 4=4« , et de son côté on a « 5=5« . Mais l’égalité « 2+2=5 » ou « 4=5 » est interdite pour l’identité, qui dit que 4 et 5 ne sont pas identiques mais éventuellement juste équivalents. Elle appelle contradiction ou paradoxe ou fausseté le fait de dire que deux choses différentes sont en même temps égales. L’identité donc dit que 4 et 5 ne sont pas identiques mais éventuellement juste équivalents. On a donc deux notions d’égalité, l’identité et l’équivalence, et les sciences actuelles ont choisi l’identité comme seule notion d’égalité, ce qui est la cause de toutes les limitations de ces sciences, comme par exemple la prétendue « impossibilité » de diviser par 0 , comme par exemple de faire l’opération: 1/0:

Mais en réalité, la division par 0 est tout à fait possible, mais à condition que la notion d’égalité soit élargie, qu’elle ne soit pas l’égalité restreinte et restrictive qu’est l’identité, l’égalité habituelle dont l’emblématique exemple est « 2+2=4« .

C’est parce qu’elle est trop restreinte que la division par 0 entre autre est « impossible ». Mais c’est l’équivalence qu’il faut comme égalité, comme par exemple la logique fractale vue plus haut ou la logique de cycle:

Avec la logique de cycle, on a par exemple l’égalité « 0=12 » pour le cycle 12, et l’égalité « 0=24 » pour le cycle 24, et l’égalité « 0=7 » pour le cycle 7, etc. Et dire « 2+2=5 » ou « 4=5« , c’est calculer dans le cycle 1, car cela revient à dire « 0=1« . En effet, si on soustrait 4 des deux côtés de l’égalité « 4=5« , cela donne l’égalité « 0=1« , qui est la définition caractéristique du cycle 1.

Un cycle dit simplement que son oméga rejoint l’alpha ou zéro ou 0, autrement dit, pour un cercle dont la longueur ou circonférence est appelée oméga et notée w, si en partant du point du cercle choisi comme origine ou 0 ou alpha, on fait un tour du cercle, on a aura donc parcouru w unités, et donc on revient au point 0.

Pour un cercle de longueur ou circonférence 1 donc, son oméga ou w vaut 1 unité. Donc en partant de 0, ou point alpha, après chaque parcourt de 1 unité, on revient au point 0, ce que l’on exprime par l’égalité: « 0=1″, qui est l’égalité caractéristique du cycle 1. Après donc 4 tours, en partant du point 0, on revient à 0. qui est donc aussi le point 4.

Et si on fait un 5-ième tour, on reviendra là encre au point 0, qui est donc le même que le point 4 aussi, et donc on a: « 4 = 5 » et plus précisément « 4=5=0« , avec donc les calculs en cycle 1 . Dans ce cycle, on a donc aussi « 2=0« , ce qui signifie qu’en partant de 0, on revient à 0 après 2 tours de ce cycle. Et dans ce cycle « 2+2 » signifie qu’on part de 0, on fait 2 tours, puis 2 tours, ce qui fait 4 tours. Mais à chaque fois on revient à 0, qui est aussi le point 5, donc on a l’égalité: « 2+2=5 » si donc les calculs sont faits dans le cycle 1.

Et maintenant, le cycle 12, le très familier cycle de l’horloge, dont l’égalité caractéristique est « 0=12 » signifie que son oméga ou w vaut 12. Si donc en partant de 0 on parcourt 12 unités sur ce cercle gradué en 12 unités, on revient à 0 ou alpha. Et de manière générale, en parlant de n’importe quel point du cercle, après 12 unités on revient au même point.

Par exemple, si en partant du point 3 on parcourt 12 unités, on arrive au même point 3, qui est aussi le point 15. Dans le cycle 12 donc, on a: « 3=15« , une autre manière de dire « 0=12« . Dans ce cycle, on a par exemple le calcul: « 7+8=3« , qui peut paraître étrange comme calcul, et même faux, paradoxal, contradictoire, mais il n’en est rien, si l’on précise que l’on calcule avec l’égalité du cycle 12, qui est une équivalence et non pas une identité. Car avec l’identité, le seul calcul accepté est « 7+8=15« , et c’est tout. Et avec l’équivalence associée au cycle 12, l’identité « 7+8=15 » est vraie, et de manière générale, dans un cycle donné, toute identité est vraie, donc par exemple « 2+2=4 » est vrai dans le cycle 0, dont l’égalité caractéristique est « 0=0« . Et « 2+2=4 » est vrai aussi dans le cycle 1, dont l’égalité caractéristique est « 0=1« . Et « 2+2=4 » est vrai dans le cycle 12, dont l’égalité caractéristique est « 0=12« , et ainsi de suite. Et « 2+2=4 » est vrai dans le cycle w, ou cycle infini oméga, dont l’égalité caractéristique est « 0=w« .

Mais chaque cycle va avoir ses égalités spécifiques, qui ne sont pas forcément vraies dans un autre cycle. Par exemple, « 2+2=5« , « 2+2=0« , « 2+2=1 » , « 2+2=2« , « 2+2=217« , « 3+1=3« , « 1+1=7« , etc., sont vrais dans le cycle 1, mais pas dans le cycle 12. Et dans le cycle 12, l’égalité « 3×4=0« , qui paraît très bizarre, est vraie, puisque qu’elle exprime simplement l’égalité caractéristique de cycle, à savoir donc « 12=0 » ou « 0=12« . Et cette égalité « 3×4=0 » est vraie aussi dans le cycle 1, mais aussi dans le cycle 2, et aussi dans le cycle 3, et aussi dans le cycle 4, mais pas dans le cycle 5, mais est vrai dans le cycle 6, et pas dans le cycle 7, ni dans le cycle 8, etc. Le seul prochain cycle dans lequel « 3×4=0 » sera vrai est le cycle 12. La logique est que « 3×4=0 » est vrai dans tous les cycles qui sont des diviseurs de 12, ou dont 12 est un multiple.

Et la logique de cycle, appelée logique de congruence ou logique modulaire dans les paradigmes classiques (pourquoi faire simple et compréhensible par tous là où on peut faire plus compliqué et compréhensible seulement par les matheux ou initiés?) est tout simplement la logique dans laquelle les notions de multiple et de diviseur jouent un rôle clef. On l’appelle aussi la logique de la division euclidienne, car c’est le philosophe et mathématicien de la Grèce antique, Euclide (qui a vécu vers 300 avant Jésus Christ), qui est l’un des premiers mathématiciens connus qui a exploré ces concepts, que pour notre part nous appelons simplement la logique de cycle. C’est une très grave faute de paradigme d’avoir connaissance de cette logique, qui est d’une simplicité biblique, et qui est l’une des clefs de la division par 0, et de continuer, même en ce début de troisième millénaire, à raconter dans les écoles, les universités, que la division par 0 est « impossible »!

La logique de cycle est donc vraiment d’une simplicité biblique. Aussi biblique que le Dieu de la Bible, le Dieu Unique, le UN ou U ou 1 donc, qui dit dans le livre de l’Apocalypse: « Je suis l’Alpha et l’Oméga » (Apocalypse 1: 8; 21: 6; 22: 13). Cette logique dit simplement que pour tout cycle son oméga rejoint l’alpha, ou que pour tout cercle de longueur appelée oméga et noté w, en partant de n’importe quel point r du cercle appelé un reste, et en parcourant le cercle d’une longueur oméga ou de n’importe quel multiple k d’oméga, kxw donc, où k est n’importe quel nombre entier naturel: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, …, on revient au même point r. En particulier, si r est 0 ou l’alpha, on revient à 0 ou alpha.

L’alpha ou zéro ou 0 au sens absolu du terme est par définition l’origine des cercles ou cycles. Et l’infini au sens le plus absolu du terme, est celui que l’on note habituellement par un symbole qui est censé être une lemniscate, comme ci-après la lemniscate de Bernouilli:

(Voir l‘article Wikipedia sur le sujet)

Une lemniscate est toute courbe continue, fermée, qui a la forme d’un « 8« . C’est ce que, officiellement, est censé représenter le logo de Meta-Facebook.

Mais en réalité ce mot « meta » dérive d’un mot hébreu qui signifie « mort« . Au sens occulte donc, le « métavers » fait référence à un univers de la mort, et ce symbole de l’infini associé à Facebook-Meta et son métavers a pour sens un univers de la « mort éternelle« , par opposition à la « vie éternelle » dont parle Jésus dans les évangiles. Ceci juste soit dit en passant.

Et qu’en est-il maintenant du vrai sens du symbole de l’infini qui est si fondamental dans les mathématiques et les sciences actuelles?

Ce fameux symbole n’est pas un vrai nombre, comme le sont par exemple 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, etc. On l’utilise en mathématiques pour désigner une quantité X plus grande que tout nombre entier naturel A fixé à l’avance. On dit alors que « X est arbitrairement grand« , et on dit habituellement que « X tend vers l’infini« . Par exemple l’écriture suivante qu’on voit sur l’image ci-dessus:

… signifie que la variable n prend pour valeurs les nombres entiers naturels de 0 à l‘infini, autrement dit prend pour valeurs: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, …. Donc n est aussi grand que l’on veut, ce que l’on entend habituellement par « n tend vers l’infini« , infini noté donc par ce fameux symbole du « 8 couché« , censé être lemniscate. Et soit dit en passant aussi, cette écriture ci-dessus signifie que si l’on additionne tous les nombres entiers naturels, de 0 à l’infini, le résultat est… -1/12 ! Autrement dit: 0+1+2+3+4+5+6+7+ … = -1/12. Ceci est habituellement considéré comme un grand résultat des mathématiques actuelles. Mais il suffit de réfléchir quelque secondes pour s’apercevoir à quel point c’est choquant pour une science dite « exacte », qui tient à ce qu’on dise « 2+2=4 » et jamais « 2+2=5« , de dire que si on additionne tous les nombres entiers naturels, qui sont tous strictement positifs à part 0 qui est identique à 0, on trouve un résultat final qui est… négatif!

Autant vous le dire tout de suite: si le signe de l’égalité « = » dans cette formule est l’identité, autrement dit la notion d’égalité qui exige qu’on dise « 2+2=4 » et jamais « 2+2=5« , cette égalité qui est présentée comme un très grand résultat des mathématiques, est FAUSSE! Avec elle et aussi d’autres phénomènes comme la prétendue « impossibilité » de diviser par 0, montre que quelque chose ne tourne pas rond dans les paradigmes des mathématiques et sciences actuelles. et le problème est la conception actuelle de la notion d’infini!

Car si cette sommation: 0+1+2+3+4+5+6+7+ …, signifie que l’on additionne les nombres entiers naturels jusqu’à un nombre entier donné w, qui est infini, certes, mais pas l’infini absolu, autrement dit, si cette écriture signifie: 0+1+2+3+4+5+6+7+ …+w , alors cette sommation vaut exactement: w(w+1)/2. C’est un nombre infini, ce qui est logique, puisqu’on additionne tous les nombres entiers naturels jusqu’au nombre entier infini w. Quel que soit le nombre entier naturel A, cette sommation sera toujours strictement supérieure à A. En effet, A étant un entier naturel, il est fini et donc est strictement inférieur au nombre entier infini w, qui, lui, est un nombre entier, certes, mais pas fini, mais infini. Il est strictement supérieur à tout entier fini, ce qui est la définition même du fait qu’il soit infini, ou infiniment grand, c’est-à-dire plus grand que tout entier fini A, si grand soit-il.

Par conséquent la sommation: 0+1+2+3+4+5+6+7+ …+A, qui vaut exactement: A(A+1)/2, est évidemment plus grande que A, puisque 0+1+2+3+4+5+6+7+ …+A est plus grand que A+1 ou 1+A, lui-même plus grand que A. Mais 0+1+2+3+4+5+6+7+ …+A, qui vaut donc exactement A(A+1)/2, est strictement inférieure à 0+1+2+3+4+5+6+7+ …+w, puisqu’on a dit que A est strictement inférieure à w. Par conséquent, la sommation 0+1+2+3+4+5+6+7+ …+w est strictement supérieure à A. Cela signifie simplement que si w est strictement supérieur à tout nombre entier naturel fixé à l’avance, autrement dit si w est aussi grand que l’on veut, alors aussi 0+1+2+3+4+5+6+7+ …+w est aussi grand que l’on veut, ce qui est logique! Cette somme, qui vaut donc exactement w(w+1)/2, est infinie ou infiniment grande, elle ne peut pas être négative, si le signe « = » signifie l’identité, égalité qui exige que l’on dise « 2+2=4 » et jamais « 2+2=5« ! A plus forte raison de dire que la somme vaut -1/12 ! C’est un non-sens complet, c ‘est de l’anti mathématique même!

Par conséquent, quand on écrit: 0+1+2+3+4+5+6+7+ … = -1/12, le signe « = » dans cette écriture n’est pas l’identité mais l’équivalence. On est en train de dire que la sommation: 0+1+2+3+4+5+6+7+ … est, pour une certaine raison, équivalente à -1/12, équivalence qui est le type d’égalité autorisant de dire « 2+2=4« , mais aussi des choses comme: « 2+2=5« .

Fermons cette parenthèse qui montre une fois de plus que quelque chose ne tourne pas bien rond dans les paradigmes des mathématiques et des sciences actuelles, ce que montre aussi la dite « impossibilité » de diviser par 0, qui est très facile dans la logique de l’équivalence, et en particulier dans la logique du cycle ou de la structure fractale.

Mais ce qui nous intéresse spécialement ici, c’est que la notion d’infini représentée officiellement par une lemniscate, comme aussi le logo de Facebook-Meta est officiellement aussi une lemniscate, est un pseudo-nombre, ce n’est pas un vrai nombre, comme cela aurait dû être le cas. C’est parce que ce vrai nombre est manquant que la division 1/0 est « impossible », puisque le nombre qui devait être son résultat exact est manquant en mathématiques et sciences actuelles. On le remplace par un symbole qui est officiellement donc une lemniscate, mais qui en réalité est l’Ouroboros, le symbole occulte du Serpent qui se mord la queue:

Le vrai infini, dont la définition exacte est 1/0, et qui est relatif si le 0 est relatif aussi (c’est-à-dire le 0 de la logique fractale vue plus haut), et qui est absolu si le 0 est absolu aussi (c’est-à-dire le 0 de la logique cyclique), cet infini donc, quand il est absolu, nous le notons W, et sa définition exacte est: W = 1/o, et: o = 1/ W, où o ici désigne le 0 absolu, c’est-à-dire le 0 associé à la logique du cycle. Dans ce cas il nous arrivera souvent de le noter donc « o » pour dire « origine » ou « omicron« .

Le cycle 1 vu plus haut a donc pour égalité caractéristique: « o=1« , et par définition le zéro relatif ou zéro fractal associé est: 1/1 ou 1. Et le cycle 2 a pour égalité caractéristique: « o=2« , et par définition le zéro relatif ou zéro fractal associé est: 1/2 ou o.5. Et le cycle 3 a pour égalité caractéristique: « o=3« , et par définition le zéro relatif ou zéro fractal associé est: 1/3 ou o.3333…. Et ainsi de suite. Et le cycle 1o a pour égalité caractéristique: « o=1o« , et par définition le zéro relatif ou zéro fractal associé est: 1/1o ou o.1. Et le cycle 1oo a pour égalité caractéristique: « o=1oo« , et par définition le zéro relatif ou zéro fractal associé est: 1/1oo ou o.o1. Et le cycle 1oooooo a pour égalité caractéristique: « o=1oooooo« , et par définition le zéro relatif ou zéro fractal associé est: 1/1oooooo ou o.ooooo1. Et ainsi de suite.

Plus donc un cycle est grand, plus son zéro relatif ou fractal associé tend vers le zéro absolu, o. Le terminus ultime sera donc le cycle W, dont le zéro relatif ou fractal sera 1/W, qui est par définition le zéro absolu, o. Au grand terminus des cycles donc, le zéro absolu, l’alpha absolu, et le zéro relatif ou fractal, ou l’alpha relatif ou fractal, deviennent un seul zéro.

Si on raisonne et calcule dans le cycle W, qui est le cycle par défaut dans lequel nous travaillons, son égalité caractéristique est: o = W. Et par conséquent on a aussi: 1 = W+1, et: 2 = W+2, et: 3 = W+3, etc. Et donc aussi on a: -1 = W-1, et: -2 = W-2, et: -3 = W-3, etc.

Ce cycle W nous apprend une chose très importante: Tous les nombres entiers sont positifs, même ceux qui sont habituellement qualifiés de nombres entiers relatifs « négatifs« . Ils sont juste les nombres entiers, mais vus vers la fin du cycle de tous les nombres entiers, ou cycle des nombres ordinaux, comme on le dirait dans le langage classique de la théorie des ensembles ou de la théorie des nombres ordinaux. L’avant-dernier nombre entier est donc W-1, qui est positif dans l’absolu, mais c’est lui que, par définition, on appelle le nombre entier relatif -1. Et W-2, qui est positif dans l’absolu aussi, celui que, par définition, on appelle le nombre entier relatif -2, et ainsi de suite. Pour tout entier naturel n, au sens classique de la notion de nombre entier naturel, c’est-à-dire les éléments du classique ensemble: N = {0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, …}, on a par définition: -n = W-n. Autrement dit, le nombre entier W-n, qui est positif et infini, et par définition le nombre entier relatif fini -n. Dans le langage classique on dira que -n est « négatif« , mais en réalité il ne l’est que relativement, car il est le nombre entier infini W-n, qui est positif dans l’absolu.

Par définition, nous appelons un nombre entier négatif au sens juste relatif, un nombre entier antitif, ou anti-nombre, par opposition aux nombres négatifs au sens absolu du terme, qui, eux, ont un rapport avec la notion de Négation, c’est-à-dire la Négation de Dieu l’Univers TOTAL. Ces nombres négatifs au sens absolu, expriment l’idée d’absence de positif, traduisent la notion de « négatif » au sens de « mauvais » ou de « mal« . C’est la notion de négatif quand on parle de diable, de démon, etc.

Le cycle W a donc pour égalité caractéristique: o = W. Or par ailleurs on a par définition: W = 1/o. Par conséquent, on a cette très surprenante et importante égalité: o = 1/o, ou: 1/o = o. Cette écriture n’est qu’une autre manière de dire: o = W, ou: W = o, c’est-à-dire l’égalité caractéristique du grand cycle W. Ainsi se trouve définies la multiplication et division par le zéro absolu, o. Pour tout nombre quelconque n, on a: n x o = o. On dit classiquement que o est l’élément absorbant pour la multiplication. Et nous disons que o est l’élément neutre pour l’addition, ce qui signifie que pour tout nombre n, on a: n+o = o+n = n. Et nous disons que o est l’élément neutralisant pour la multiplication et pour la division, ce qui signifie que pour tout nombre n, on a: n x o = o x n = o, et: n/o = o/n = o.

Nous appelons cela la division omégacyclique par zéro, ce qui signifie la division par zéro dans le cycle W. C’est la division par le zéro absolu, o, qui est réputée « impossible ». Mais cette division nécessite de travailler dans la cycle W, tout simplement. Et alors elle est fort simple: n’importe quel nombre divisé par o donne o, et: o divisé par n’importe quel nombre donne o aussi. Pour plus de détails, voir le livre PDF: Générescences, Nombres entiers variables, Corps omégacyclique et Division omégacyclique par Zéro.

Le zéro tel qu’on l’utilise habituellement et que l’on note 0, est donc en réalité le zéro absolu, c’est-à-dire o, le zéro ou alpha de la logique cyclique. Nous distinguons le zéro absolu, o, du zéro de la logique fractale, qui est celui que nous préférons noter 0. Il est équivalent à une unité, comme on l’a vu. Pour cette raison, la division par ce 0, ne pose aucun problème, et on a: w =1/0, et: 0 = 1/w.

Ce 0 correspond à un infiniment petit de l’analyse non standard d’Abraham Robinson. Et c’est aussi de lui qu’il s’agit en analyse différentielle, avec les notions de quantité infinitésimale, quand on note dx, dy, du, dv, ds, dt, etc. On entend par là une quantité infiniment petite, qui tend vers le zéro absolu, o, mais en général sans prendre la valeur o. Voilà pourquoi on peut souvent écrire: df/dx, ou dy/dx, etc., Autrement dit, diviser par une quantité infinitésimale.

Un zéro relatif est appelé aussi un zéro génératif, pour dire qu’il peut être pris comme une unité informationnelle, dont la répétition ou itération génère de nouvelles informations appelées informations unaires ou générescences. Par exemple, avec le zéro relatif de référence, 0, pris comme information alpha, on obtient par répétition les informations suivantes: o, 0, 00, 000, 0000, 00000, 000000, 00000000, …, respectivement notées: ox0, 1×0, 2×0, 3×0, 4×0, 5×0, 6×0, 7×0, …. On les appelle les générescences d’unit 0, ou informations unaires d’unit 0. Et w itérations de ce 0, que nous notons 0… ou wx0, donnent l’information appelée 1. Et les itérations ou générescences de l’information 1, prise comme unité informationnelle, sont: o, 1, 11, 111, 1111, 11111, 111111, 1111111, …, respectivement notées: o, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, ….Ce sont les générescences ou informations unaires d’unit 1. Ce sont elles qui définissent les nombres entiers ou ordinaux. Et w itérations de ce 1, que nous notons 1… ou wx1, donnent l’information appelée w. Et l‘information 0 est elle-même formée par w itérations de 02,informations elle-même formée par w itérations de 03, et ainsi de suite. Et w itérations de l’information donne l’information w2, et w itérations de l’information w2 donne l’information w3, etc.

Et de manière générale, soit une information n déjà formée. On a les générescences d’unit n, ou informations unaires d’unit n, qui sont: o, n, nn, nnn, nnnn, nnnnn, nnnnnn; nnnnnnn, …, qui sont respectivement: oxn, 1xn, 2xn, 3xn, 4xn, 5xn, 6xn, 7xn, …. Et w itérations de n, que nous notons n… ou wxn, donnent l’information appelée wn.

Ces informations ainsi construites forment un ensemble, qui est tout simplement une structure fractale, la Fractale des informations unaires ou générescences. Voici ce que cela donne sur la plan géométrique:

Ainsi se forment les espaces de différentes dimensions, qui sont aussi la structure fractale informationnelle.

Ainsi se forment toutes les informations de l’Univers TOTAL, qui sont aussi toutes les choses de l’Univers TOTAL. L’Univers TOTAL est l’unique information élémentaire, l’Alpha, qui en s’itérant forme toutes les informations jusqu’à la plus grande, l’Oméga, qui est l’Univers TOTAL lui-même. Il est l’Océan dont chaque goutte est l’Océan entier, en ce sens que c’est toujours le même modèle de la Fractale qui se répète à toutes les échelles.

On parle alors de système informationnel unaire, car codé avec une seule information élémentaire, peu importe comment on le nomme, 0, ou 1 ou w. Par opposition au classique système binaire, qui code avec deux unités informationnelles distinctes, le 0 et le 1. Dans le système unaire, l’information 1 est elle-même formée de l’information 0, elle-même formée de 02, et ainsi de suite. Et tout cela forme l’information w, qui forme l’information w2, etc. Toujours selon la même logique: tout modèle n se répète et forme à la fin le modèle supérieur, qui est wxn, qui est la même fractale de l’Univers TOTAL.

La notion d’information unaire ou générescence, que nous appelons aussi unergie, est ce qui dans la Bible est appelé l’Esprit Saint ou Saint Esprit, ou encore la Parole ou le Verbe, comme par exemple en Jean 1: 1, qui dit: « Au commencement était la Parole [ou le Verbe] et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu« .

Dieu, c’est-à-dire l’Univers TOTAL, l’Etre TOTAL, l’Alpha et l’Oméga, est donc la Parole, l’Information, et c’est ce que la Bible entend aussi par « Dieu est Esprit » et « ceux qui veulent l’adorer doivent l’adorer avec l’esprit et la vérité (Jean 4: 24; 2Corinthiens 3: 17, 18).

(Voir Jean 16: 7-15)

L’Esprit de Dieu, l’Esprit qu’est Dieu, c’est donc la Parole ou l’Information, le Numérique, le Nombre, qui EST tout et qui FAIT tout.

Et au sens le plus fondamental, une information est tout simplement un nombre, oui tout et absolument tout est numérique! Tout à l’échelle la plus fondamentale de la réalité est un nombre, et relation entre nombres.

A l’échelle la plus fondamentale de la Réalité, une échelle plus fondamentale encore que l’échelle quantique, tout et absolument tout est numérique! Voilà pourquoi la notion de « réalité virtuelle » employée couramment pour signifier « réalité numérique« , et qui laisse entendre qu’il existerait une réalité qui ne soit pas à la base numérique, est une notion erronée. C’est cette erreur qui fait souvent séparer la « réalité virtuelle » avec la « réalité… réelle« , qui la plupart du temps signifie « réalité matérielle« . Or la matière elle-même, à l’échelle la plus fondamentale, est pure information, pur nombre, pur numérique.

Ce sont les vampires qui accumulent le plus d’argent et de richesse, parce qu’aussi ce sont eux qui sucent l’unergie des autres, qui se nourrissent de leurs existences, de leurs vies, de leurs énergie vitales, de leurs bien-êtres, etc. Rien que leur existence seule vampirise les autres, même s’ils ne font rien de visible dans la réalité 3D, à plus forte raison s’ils font quelque chose:

Tout monde ou réalité de Négation, c’est-à-dire un monde ou une réalité où Dieu l’Univers TOTAL, l’Etre TOTAL, l’alpha et l’Oméga, est nié, un monde ou une réalité dont il n’est pas le Paradigme mais dont les paradigmes sont entre autres l’argent, ne peut jamais être un paradis, il ne peut qu’être un enfer, qui profite aux démons de ce monde, c’est-à-dire aux êtres de Négation, aux êtres négatifs, qui sont donc les vampires et les parasites de ce monde, qui se nourrissent de l’unergie des autres.

Ils le font en vampirisant directement les autres, dans leurs relations avec les autres, ou via un dispositif du genre « argent », qu’il soit donc fiduciaire, de crypto-monnaie ou autre. Toute forme d’argent n’est rien d’autre qu’une conversion de la vraie valeur, la valeur la plus fondamentale, à savoir donc l’unergie ou énergie vitale, existentielle, universelle.

Oui, l’argent, l’argent, l’argent, tout avec eux est vendable, tout est convertible en argent, la vie, la nature, les hommes, les femmes, les enfants, les bébés, de moins en moins produits dans les ventres des femmes, et leur idéal est de les produire dans des machines, comme dans « 1984 » de George Orwell ou dans les oeuvres dystopiques d’Aldous Huxley,
comme ‘Le meilleur des mondes ». Mais c’est bel et bien le pire des mondes qu’ils sont en train de créer, leur paradis mais l’enfer pour les autres.

Les métavers, notamment celui de Facebook-Meta, sont la contrefaçon de l’Univers TOTAL. Leur problème fondamental est la Négation et les êtres de Négation, les êtres négatifs, les vampires donc, qui se nourrissent de l’unergie des autres. Ce sont les êtres toxiques dans le système, d’autant plus si ce sont ces êtres qui créent ce système. On comprend pourquoi ils ne créent pas le système pour le bien-être des autres, mais pour leur unique bien-être, richesse, oui la richesse vampirisée, comme d’habitude. Le profit, le profit et encore le profit, est leur unique but et motivation.

Le seul vrai point positif des métavers, c’est qu’au moins leur avènement signifie que notre travail pour sortir de la matrice 3D et retrouver notre nature mutidimensionnelle approche de son but.

Hubertelie, le 24/12/2022

Menu de la rubrique

Cliquez ici pour revenir au début de la page.