Couleur de U selon la catégorie

Nous voyons les choses telles qu'elles sont dans le Néant,
et nous les prenons pour les choses telles qu'elles sont dans l'Existence.
Mais puissent les choses telles qu'elles sont dans le Néant
nous servir à connaître les choses telles qu'elles sont dans la vraie Existence, la vraie Vie:
l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses.
Nous ouvrons donc un Nouveau Paradigme: la Science de l'Univers TOTAL,
la Science de l'Existence, de l'Etre, de l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Psychologie  >  Cette contrefaçon de l'Esprit de la Vérité qu'e...  >  La fin du règne du scientisme, de la parascience et de la paratechnologie

La fin du règne du scientisme, de la parascience et de la paratechnologie

Les sciences et technologies actuelles, sont des sciences de Négation.
Ce sont des parasciences et paratechnologies, c'est-à-dire de la sorcellerie.
Par opposition à la Science de l'Univers TOTAL, la science transcendante ou transcience.

Qu'entendons-nous par parascience et paratechnologie?

Parce que l'Univers TOTAL le vrai Paradigme scientifique a été nié,
les paradigmes de Négation de l'Univers TOTAL sont devenus la norme

En Science de l'Univers TOTAL ou Science de Dieu, appelée la transcience ou science transcendante, par parascience nous entendons toute science qui, de par sa nature ou sa méthodologie, est la négation de tout ou partie l'Univers TOTAL. Et donc c'est la négation de tout ou partie de la transcience, la Science de l'Univers TOTAL donc, qui est l'unique Science au singulier! Et de ce fait même, cette parascience se constitue une "science parallèle" (d'où le mot parascience), dite aussi une science paranormale!

Les sciences actuelles sont des parasciences, raisons pour lesquelles justement elles se déclinent au pluriel, Car, quand l'Univers TOTAL, l'Ensemble de toute les choses, le Grand TOUT, devient le Paradigme des sciences, celles-ci deviennent au singulier, une Science unique donc, la Science de l'Univers TOTAL. Toute science devient alors juste une facette de cette Science unique, une simple manière différente de l'aborder.

Pour comprendre cela, considérez le fait suivant: avez-vous remarqué qu'en terme de sciences on utilise naturellement le langage de l'Arbre?

Arbre de la Science

On parle par exemple de telle ou telle "branche" de la "science", de telle ou telle "branche" des "mathématiques", de la "physique", etc. Cela suggère donc que les sciences ne sont pas une forêt de sciences séparées, mais formeraient un grand arbre unique, dont toutes les sciences seraient des branches. Mais dans ce cas se pose la question: quelle est racine de cet arbre unique des sciences, ou quel est son tronc commun duquel dérivent toutes les autres sciences? Autrement dit, de quel Objet Unique U traitent toutes les sciences, de sorte que toutes les sciences soient des branches de la Science de U?

On a compris le problème: actuellement cet objet n'existe pas, ou plus exactement il est occulté! Et cet Objet unique est tout simplement l'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses. La Science unique qui traite de cet Objet unique, traite de toutes les choses, et donc pour toute chose X donnée, la science qui traite de X est une sous-science de la Science de l'Univers TOTAL (pour plus de détails, voir: L'Univers TOTAL, le nouveau Paradigme de la Science, mais aussi: La fin du mythe selon lequel Dieu ne peut être objet de science exacte.

Quand donc les sciences ne reposent pas sur leur Objet unique, l'Univers TOTAL, elles ne peuvent plus être une Science unique, l'Arbre de la Science, mais des sciences plurielles, et même une forêt de sciences, comme présentement. Chaque domaine X donnant lieu à une science propre, généralement nommée "X-ologie", comme par exemple la "cosmologie" ou "science du cosmos", la "biologie" ou "science du vivant", la "psychologie" ou "science de la psyché", la "sociologie" ou "science de la société".

C'est ainsi que les mathématiques, elles si elles ne se nomment pas une "X-lologie", n'en sont pas moins une. Et de plus elles se déclinent elles aussi en plusieurs branches, et ne sont pas des branches d'une seule science nommée LA Mathématique au singulier. Et pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, depuis l'avènement de la théorie des ensembles de Georg Cantor en 1882, les mathématiques ont trouvé leur sujet unique, duquel dérive tout autre sujet, et qui est la notion d'ensemble, ou la notion d'ensemble-élément. Malgré cette thématique unificatrice des mathématiques, celles-ci très étrangement continuent à se décliner au pluriel! Pourquoi donc?

La raison est très simple: parce que la notion d'ensemble-élément n'est pas traitée dans le cadre universel qu'elle exige, l'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses, le plus grand de tous les ensembles, il se produit des paradoxes, comme par exemple le fameux paradoxe de Russel, ou encore le paradoxe de Burali-Forti, etc. Ces paradoxes obligent à restreindre la notion d'ensemble-élément par des axiomes, formant ainsi la théorie axiomatique des ensembles, qui n'est plus la théorie de la notion générale et universelle d'ensemble, comme l'est la Théorie universelle des ensembles, que nous appelons la Science de l'Univers TOTAL.

Voilà donc pourquoi les mathématiques, bien qu'ayant trouvé leur objet unique, la notion d'ensemble-élément, peinent à se décliner au singulier pour s'appeller LA Mathématique au singulier, et avec M majuscule! Car les mathématiques qui reposent enfin sur l'Univers TOTAL et la Science de l'Univers TOTAL, n'en font qu'une. C'est précisément parce que les mathématiques actuelles ne reposent pas sur l'Objet unique, qu'elles sont incapables entre autres de diviser par zéro, car le secret de cette division se trouve justement dans le Paradigme de l'Univers TOTAL:

La question de la division par zéro prouve 
		que les mathématiques et les sciences actuelles sont des parasciences!

Rien que ceci, oui l'incapacité à diviser par zéro, montre que les mathématiques et les sciences actuelles sont des parasciences! Des sciences parallèles à la vraie Science, au lieu de former une seule unique Science avec elle. Il en découle aussi que la technologie actuelle, qui repose sur la parascience que sont les mathématiques actuelles, et de manière générale sur les parasciences, est aussi une paratechnologie. Tout cela est paranormal, et quand nous utiliserons donc ce terme, c'est ce que cela signifie exactement. Cela signifie quelque chose impossible à expliquer par les parasciences, autant qu'il est impossible pour elles de diviser par zéro! Le paranormal, la paranormalité, et cette question d'impossibilité de diviser par zéro, et plus généralement les handicaps ou les limitations souvent volontaires des parasciences, sont une seule et même question.

Bref, pour résumer ce que nous venons d'expliquer techniquement, pour toute science n'ayant pas pour objet l'Univers TOTAL, il existera toujours des domaines et des sujets qu'elle est incapable de traiter. Et toutes les sciences prises dans leur ensemble, tant qu'elles n'ont pas pour objet l'Univers TOTAL, ne reposent donc pas sur ce Paradigme, il y aura des questions fondamentales qu'elles seront intrinsèquement incapables de traiter. Comme par exemple la question de Dieu, du Diable, des anges, des démons, du vampirisme énergétique, de la sorcellerie, du vaudou, du satanisme, etc., qui seront toujours hors de leur champ.

Non pas en fait qu'elles sont dans l'absolu incapables de faire la lumière sur ces questions et d'autres, mais simplement parce que les esprits et les entités derrière ces sciences, qui sont justement les esprits paranormaux, des entités paranormales, les humains paranormaux, les parahumains, que nous appelons aussi les démons nés humains, ne veulent surtout pas éclairer ces questions par la science. Car le faire, c'est permettre évidemment à la science de braquer les projecteurs sur eux, sur leur existence. Alors comment pourraient-ils continuer à nier leur existence, à évoluer et agir dans l'ombre? Comment pourraient-ils nier leur responsabilité dans tous les maux du monde?

Mais si vous interrogez les parasciences, puisqu'elles se présentent comme étant la vraie science (que les tenants de ces parasciences osent décliner dans ces cas au singulier, en disant "science! science! science!", mais qui n'est qu'une religion qui ne dit pas son nom, le scientisme), ces parasciences définissent donc le mot "paranormal" comme désignant "ce qui n'est pas explicable scientifiquement, ou dans l'état actuel de la science". Mais par "paranormal" ou "non explicable scientifiquement" il faut comprendre en réalité tout ce que ces sciences ont volontairement choisi de ne pas expliquer, ce qu'elles ont donc volontairement caché, occulté, rendu occulte!

Elles se sont en effet donné les paradigmes de Négation, en l'occurrence de l'Univers TOTAL, qui rendent ces questions impossibles à traiter dans le cadre de ces sciences officielles. Autrement dit, des paradigmes de Négation qui transforment ces questions en problèmes équivalents à la division par zéro! A propos de ces questions, ces parasciences disent: "C'est impossible, la messe est dite, circulez il n'y a rien à voir!"

Les êtres paranormaux (au sens précis que nous défissons ici, c'est-à-dire les incarnations de la Négation de l'Univers TOTAL, les démons pour le dire en langage plus familier) maintiennent la grande partie de l'humanité dans l'ignorance de l'Univers TOTAL (en tant qu'objet de Science, on s'entend), les gens ne le connaissant que sous le terme "Dieu". Les adeptes des parasciences diront dans le meilleur des cas qu'il n'est pas prouvable scientifiquement (une fois encore je renvoie au document: La fin du mythe selon lequel Dieu ne peut être objet de science exacte), et dans le pire des cas on entendra dans leur bouche l'idée fausse ou très malhonnête intellectuellement que "la science a définitivement prouvé l'inexistence de Dieu".

C'est très malhonnête car pour démontrer scientifiquement que "Dieu" n'existe pas, encore faut-il avoir réussi à le définir dans les langages des sciences actuelles! Mais vous a t-on déjà proposé une définition scientifique du mot "Dieu"? Comme beaucoup vous avez sans doute été à l'école primaire, au collège, au lycée, et certains à l'université, etc. Vous avez appris les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, etc. Mais est-ce que et dans quelle disciple scientifique l'enseignant vous a dit: "Aujourd"hui nous allons voir la définition scientifique du mot Dieu"? Et je mets au défi ceux qui ont fait des études scientifiques jusqu'au doctorat, ou au-delà, à quel moment la définition de la notion Dieu leur a été proposée d'une manière convaincante, et même d'une manière pas convaincante?

Quand on demandait à Albert Einstein si Dieu existe, il répondait: "Dites-moi ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai s'il existe". Einstein savait donc que la question de Dieu est AVANT TOUT une question de définition! Sa position philosophique s'inspire beaucoup de celle du philosophe juif Baruch Spinoza, et pour les deux, Dieu est la Nature ou l'Univers. Donc pour eux Dieu au sens qu'ils l'entendaient, existe! Et pour moi, je propose au mot Dieu un sens amélioré, à savoir "L'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses", le Grand TOUT! Il existe, tout simplement parce que le TOUT, quelle que soit la grandeur de ce TOUT, existe toujours!

Si par exemple le "tout" ne désigne que notre système solaire, il existe! S'il ne désigne que notre galaxie, il existe! S'il ne désigne que notre univers, il existe!

Mais si nous affirmons qu'il existe un tout U strictement plus grand que notre univers et le contenant, nous devrons prouver que ce tout U existe. Autrement dit, que notre univers n'est pas le plus grand ensemble qui existe. Le problème est simplement que ce tout U dont nous parlons n'est pas défini, on postule juste axiomatiquement son existence.

Par contre, si nous posons en bonne et due forme la définition du tout dont nous parlons, à savoir que U est l'Ensemble de TOUTES les choses, cet Ensemble ainsi défini existe forcément, et au minimum il est notre univers!

Mais il est extrêmement facile ensuite de démontrer que certaines choses existent mais ne sont pas dans notre univers. Par exemple, le nombre total des atomes de notre univers connu est de 1080.

Les limites du l'univers connu

En admettant même qu'on s'est trompé dans les calculs, l'évaluation ou les mesures des caractéristiques de notre univers, et qu'en fait c'est 10200 atomes ou 101000 atomes, etc., cela ne change pas le fond du raisonnement. Cette quantité de matière est FINIE, n'est pas INFINIE donc, or il est facile de démontrer que l'Univers TOTAL, l'Ensemble de toutes les choses, est forcément INFINI! En effet, puisqu'il est par définition l'Ensemble de toutes les choses, il contient donc en particulier toutes les choses que nous appelons l'ensemble N des nombres entiers naturels: N&bsp;=&bsp;{0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, ...}, qui est un ensemble INFINI! Donc on a ainsi démontré que l'Univers TOTAL U, contient une INFINITÉ de choses!

Et ensuite qu'il contient une INFINITÉ d'informations, Et par définition mathématique et informatique, une information est tout simplement un nombre entier naturel. Par exemple, l'information en binaire 000110101100 est le nombre entier naturel 428 codé en décimal.

Toute chose est une information

Et ensuite, TOUT et absolument TOUT est INFORMATION, oui toute chose et absolument toute chose! Je dis souvent ici ou là qu'on peut le démontrer facilement. Mais en fait, pas besoin de démontrer cela, exactement pour la même raison qu'il n'est pas nécessaire de démontrer que Dieu existe, car la question de Dieu est avant tout une question de définition! Le mot Dieu est pour la notion d'Univers TOTAL, l'Ensemble de TOUTES les choses, ce que le mot chose est pour la notion d'information. Ce que nous appelons "Dieu" en langage courant est ce que techniquement nous appelons l'Univers TOTAL en langage des ensembles.

Et maintenant ce que nous appelons "chose" en langage courant est ce qui est appelé "information" en langage informatique ou informationnel. Autrement dit, une autre définition de l'Univers TOTAL, et donc de Dieu, aurait pu être l'Ensemble de TOUTES les informations! L'idée que TOUTE chose est une INFORMATION n'est pas un théorème à démontrer, mais une définition informationnelle de la notion intuitive de "chose".

Ceci étant établie, toutes les choses mathématiques, ou tous les objets mathématiques, sont des objets avant tout numériques, tous les ensembles sont des objets numériques, et inversement les objets numériques sont des ensembles, ce qui est très facile à montrer (mais nous n'entrerons pas dans les détails techniques à ce sujet, pour ne pas faire trop long ici). Donc tous les espaces mathématiques, de toutes les dimensions (espaces vectoriels, topologiques, etc.) sont des objets numériques, dans la mesure où les objets de ces espaces dont les vecteurs, les matrices, les tenseurs, etc., et tous ces ojets s'expriment comme des ensembles de nombres réels, et eux-mêmes se ramenant à une affaire de nombres entiers, donc d'informations. Tout objet mathématique, quel qu'il soit donc, est donc une information, souvent complexe, mais une information.

Et enfin, la séparation habituelle que l'on fait entre les domaines scientifiques, comme par exemple entre les mathématiques et la physique, est purement artificielle. Comme déjà montré, elle vient de ce que ces sciences n'ont pour Objet unique l'Univers TOTAL, ne reposent pas sur ce Paradigme unique. Quand c'est ainsi, elles deviennent une Science unique. Les mathématiques et la physique sont donc juste deux manières différentes d'aborder une Science unique, l'Arbre de la Science. Et donc, l'Univers mathématique et son infinité d'espaces de toutes les dimensions, et son infinité de choses, et l'Univers physique, sont un seul et même Univers, celui que nous appelons donc l'Univers TOTAL. Celui-ci est INFINI, ce qui veut dire donc que l'univers connu, que l'on dise qu'il a 1080 atomes ou 10200 atomes ou 101000 atomes, etc., est FINI donc n'est pas TOUTE la réalité, il n'est pas la Réalité TOTALE!

Notre univers n'est donc qu'un parmi une infinité d'univers dans l'Univers TOTAL. et c'est ce Grand TOUT, qui est donc infiniment plus grand que l'Univers dont parlent Spinoza et Einstein qui le nomment "Dieu", qui est la définition la plus grande qu'on puisse scientifiquement donner au mot "Dieu". Cette définition de Dieu est plus grande même que toutes les notions de Dieu en philosophie, en théologie, en religion, etc.

Ceux qui croient qu'il puisse exister une notion de Dieu plus grande que celle-là, un Dieu tel qu'il serait "impossible" de le "définir en langage humain", et toutes les conceptions habituelles de ce genre, sont dans une grande illusion! Ils se trompent lourdement, et leur grande erreur tient en cette idée: Ils ne savent pas ce que le mot "INFINI" veut dire!

Je les invite juste, s'ils le veulent, à faire avec moi une odyssée dans l'INFINITUDE, comme par exemple je la fais dans les livres: -- L'Univers TOTAL, l'Alpha et l'Oméga;
-- L'Univers TOTAL et les nombres omégaréels;
-- Conception générative de l'Univers, et structure réalie;
-- Générescences, Nombres entiers variables, Corps omégacyclique et Division omégacyclique par Zéro,
qu'ils déclaront très vite forfait quand nous essayerons juste de calculer le premier terme g1 de la suite de Graham dont le terme g64 est ce qu'on appelle le fameux Nombre de Graham G!

La définition du Nombre de Graham

Oui, rien que le nombre g1 est déjà "infiniment" plus grand que tous les nombres que nous pouvons exprimer en terme de puissances de 10. Le nombre 1080 est celui de tous les atomes de l'univers connu. Il signifie que l'on écrit: "1 suivi de 80 zéros". Celui-là, nous pouvons encore avec tous ses zéros: "100000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000". Et même le prononcer en termes de millions et de milliards: "100 millions de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards", où donc le mot "milliards est répété 8 fois", ce qui signifie qu'on multiplie à chaque fois le nombre dit avant par un milliard, on est d'accord?

On sait donc prononcer ce nombre. Mais quant à dire qu'on se représente mentalement sa grandeur, c'est une toute autre affaire, mais passons! On arrive donc au moins à le prononcer, et c'est déjà pas si mal, ce qui veut dire que quelque part il est encore un peu à notre portée. Appelons-le A. Et maintenant essayons d'écrire ou de prononcer de la même façon 10A. Cela veut dire qu'on écrit: "1 suivi de A zéros". Autrement dit, le nombre de zéros à aligner derrière 1 n'est plus seulement de 80 mais de: "100 millions de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards"! Courage donc pour les aligner tous! Même en écrivant un zéro toutes les secondes depuis le commencement de notre univers connu, à savoir environ 13.6 milliards d'années, nous n'aurons alligné que 441504000000000 zéros, ce qui est énorme, certes, mais on est très loin du compte pour atteindre A zéros! Et même en alignant 441504000000000 zéros toutes les secondes depuis le commencement de notre univers, cela reste encore riquiqui.

Et maintenant, appelons B ce nombre 10A. Et considérons à présent le nombre 10B! Il s'agit donc d'écrire "1 suivi de B zéros", sachant que nous n'arrivons même pas à aligner tous les zéros de A ni même à le prononcer en termes de millions et de milliards. Alors ce n'est même pas la peine d'essayer pour 10B! Appelons ce nombre C, puis on définit D comme étant 10C, etc.

Et pourtant, tous ces nombres incommensurables, jusqu'à 10Z, sont du néant à côté du "simple" g1 de la suite de Graham! Car ces nombres gigantesques jusqu'à 10Z peuvent encore être définis en termes de "puissances de 10". Mais avec g1 on entre dans tout un autre Univers de nombres, qui ne peuvent plus être définis en termes de "puissances de 10", mais il nous faut un nouvel outil appelé les hyperopérateurs, qui sont les flèches notées sur l'image plus haut. Avec ces hyperopérateurs, on peut donc définir les nombres comme g64, qui est la définition du nombre de Graham. Ce monsieur a eu besoin de ce nombre pour démontrer une propriété concernant certains objets mathématiques, d'où ce nombre portant son nom.

Inutile d'essayer de se représenter la grandeur de ce nombre, il dépasse tout simplement tout ce qui est humainement concevable. Et pourtant il est un nombre FINI, il est infiniment loin d'être INFINI! Et avant même de parler d'INFINI, il existe des nombres qui, bien que FINIS, Ne peuvent même plus être définis avec tous les outils mathématiques que l'être humain peut inventer! Et pourtant je dis bien que ces nombres sont FINIS! Ils sont juste au-delà des horizons définissables par les humains dans leurs limites actuelles. Alors, juste en passant, Dieu rire des insignifiants mais très arrogants Yuval Noah Harari:

Cette incarnation de Lucifer qu'est Harari

...qui ne savent même pas diviser par zéro, qui prennent leurs incapacités pour l'impossibilité absolue, et qui nient l'Etre INFINI, Dieu donc! Ils sont du zéro absolu devant Dieu, et seule leur arrogance est grande comme le nombre de Graham! Ils ne sont grands que parce qu'ils réussissent à vous déconnecter de Dieu l'Etre INFINI, à vous convaincre par leur ingénierie sociale, qui est en fait de la paratechnologie (ou sorcellerie pour le dire couramment) que vous n'avez pas d'âme, de libre-arbitre (autrement dit aucune faculté due à une connexion à Dieu l'Etre INFINI), etc. Et donc, comme le renard dans la fable de la Fontaine, qui en flattant ou trompant le corbeau, arrive à lui faire lâcher son fromage, que le renard ramasse, de même aussi, les Harari et leur système, en réussissant à vous convaincre que votre "fromage", c'est-à-dire vos attributs divins, de l'INFINITUDE, n'existent pas, vous font lâcher cela, et ces "renards" s'en saisissent et se font des "Dieux" pour vous.

Mais connectez-vous à votre nature divine que ces démons et serpents d'Eden vous ont fait perdre depuis la nuit des temps, et oeuvrent encore pour vous empêcher de la retrouver, et alors ils ne seront que des zéros comparés à vous! Eux dont les parasciences et paratechnologies ne savent même pas diviser par zéro!

Les Harari ne savent pas diviser par zéro mais défient Dieu

Nous utilisons donc le nouveau mot paratechnologie pour désigner le satanisme, la kabbale, la sorcellerie, etc., qui consistent tout simplement en l'usage de lois de Dieu l'Univers TOTAL mais cachées au grand public, donc rendues ésotériques et occultes pour cette raison. Lois connues par des initiés comme la franc-maçonnerie, les sociétés secrètes, etc., et utilisées à des fins maléfiques, pour le pouvoir et les intérêts de ces êtres paranormaux, c'est-à-dire démons nés humains, tels les Harari, les Schwab, etc.

Ci-après le texte suivant extrait d'un de mes tweets, qui complète les notions de parascience et de paratechnologie.

Et pour couronner le tout, même les différents faits divers de violence voire de nature terroriste (comme récemment l'attaque au couteau à Annecy, et depuis il y a eu plein d'autres faits de ce genre), qui se produisent de plus en plus, font partie de l'agenda, donc sont d'une manière ou d'une autre provoqués par ceux qui mènent cet agenda. Ils ont toujours besoin que règnent la peur et la terreur pour faire passer toutes leurs lois liberticides. Comme récemment la loi pour activer à distance la surveillance de tous les téléphones.

En fait la loi ne fait qu'officialiser ce qui se faisait déjà officieusement. Et ce n'est surtout pas fait contre ceux qui représentent le plus de menaces pour la sécurité collective, mais SURTOUT contre les opposants à l'agenda satanique! La sécurité, comme toute autre bonne intention affichée, est toujours un prétexte pour les vrais buts, non avouables.

Une importante vérité cachée est que l'ère des technologies électromagnétiques (Wifi, Linky, 5G, etc.), auxquelles s'ajoutent les empoisonnements chimiques ou biochimiques, comme les dits "vaccins" à ARNm truffés d'ingrédients secrets comme par exemple le graphène et autres nanoparticules, mais aussi les empoisonnements encore plus secrets comme les fameux chemtrails, répandus sur les têtes des gens depuis de nombreuses décennies, est aussi l'ère du contrôle mental et la transformation de plus en plus d'humains en robots biologiques.

Et qui dit un robot ou un humain sous contrôle mental (pour ne pas dire sous possession par les démons qui font tout cela) dit un humain programmé ou piloté à distance pour faire des actions qui servent l'agenda maléfique. Comme par exemple commettre un attentat terroriste, agresser le public, un membre des force de l'ordre, et celui-ci pouvant éventuellement être programmé aussi pour abattre l'agresseur sous-contrôle mental.

Il faut absolument tenir compte de cette importante donne pour désormais analyser correctement tout ce qui se passe dans la société. Entre les démons qui possèdent les autres et agissent souvent de leur plein gré, et les humains normaux de plus en plus possédés ou sous contrôle mental par toutes sortes de technologies inavouées, il n'est pas facile de faire la part des choses! On est entré dans une ère où plus que jamais la frontière entre la vieille sorcellerie et la technologie est très étroite.

J'appelle cela l'ère de la parascience et de la paratechnologie, ce qui signifie la face cachée de la science et de la technologie, sa face occulte, qui fait qu'il n'y a plus de différence entre elle et ce qu'on a appelé sorcellerie ou satanisme jusqu'ici.

Menu de la rubrique

L'Ingénierie sociale, la notion de Sortilège du troisième millénaire

Sound of freedom censuré sur Netflix mais la pédophilie promue

L'ingénierie sociale est l'extension de l'Occultisme stricto sensu

Pédocratie satanique 1

Pédocratie satanique 2

J'observe dans cette vidéo qu'Alexis Cossette-Trudel note qu'"il n'y a rien finalement dans le film Sound of Freedom", qui pourtant, étrangement produit beaucoup de réactions du système. Pourquoi toute cette nervosité et cette hystérie autour de ce film, alors que des journalistes du système ont montré des choses bien pires, des horreurs, comme par exemple les révélations concernant l'affaire Dutroux en Belgique, les affaires telles que celle de Podesta ou le "Pizzagate", qui touchent les Clinton, etc. On comprend alors que c'est quelque chose d'autre qui dérange ce système.

La seule question qu'il faut se poser quand on entend les horreurs perpétrées par l'élite et les familles royales à la minute 24, est celle-ci: avons-nous affaire à des êtres humains? Ou autre chose déguisé sous forme humaine? Des démons nés humains, quoi... Ou au moins se dire que si ce sont des humains qui font cela, ils sont habités par quelque chose qui n'est pas humain, ou sous l'emprise de quelque chose d'inhumain,

Dans tous les cas il faut dépasser les classiques lectures des choses en termes de "folie", de "psychopathologie", de "sociopathologie", etc. Car le MAL dont il s'agit dépasse vraiment l'entendement, on a affaire à autre chose! A ce point on a dépassé largement toutes les grilles de lecture classiques, il faut songer sérieusement à changer de paradigme de vision de l'Univers et du monde. Il faut sérieusement songer à convoquer les notions de DIEU et de DIABLE, d'anges et de démons, etc.

Mais, étrangement, j'observe que c'est la seule question que les gens qui apprennent ces choses ne se posent pas... C'est la limite qu'ils n'osent pas franchir, ou même ne songent pas à franchir. Ils tiennent à expliquer sur le plan humain des choses qui ne sont clairement plus humaines. Ils restent dans la dimension 3D spatiale, la vieille vision du monde tridimensionnel, matériel, pour essayer d'explquer des phénomènes qui demandent la 4D et au-delà, une vision multidimensionnelle, spirituelle. Jusqu'à quel degré de MAL, d'HORREUR, veulent-ils être confrontés pour envisager enfin le mot DIABLE? On emploie donc volontiers les mots "satanique", "occulte", etc., mais sans vraiment parler de Satan en tant qu'entité visible et/ou invisible.

Alexis Cossette-Trudel n'a pas encore toute la compréhension profonde de la question de Satan, des démons nés humains, du satanisme, du vampirisme énergétique, et notamment le fait que Satan et les démons nés humains vampirisent de prédilection les enfants de Dieu. C'est en fait des crimes horribles de Satan et ses enfants contre Dieu et ses enfants. L'enjeu étant de vampiriser leur unergie ou énergie universelle, vitale, divine. Les vider si possible de leurs âmes divines, puisque Satan et les démons n'en ont plus justement. Leur faire subir le pire MAL, de sorte que si possible, ils perdent leur positivité et ne soient plus que haine, aigreur, négativité, bref, qu'ils soient convertis de force au mal.

C'est donc cela qui se passe, une guerre eschatologique de SATAN contre DIEU, du MAL contre le BIEN. Les crimes sataniques ou satanistes n'étaient donc pas des crimes d'individus isolés, ce n'est pas qu'une affaire de l'église de Satan, de sectes sataniques ou de groupuscules obscurs, comme on a toujours voulu le faire croire jusqu'ici. L'horrible vérité est en train d'éclater à présent, à savoir qu'il s'agit de crimes systémiques, de tous le système à tous les niveaux! Le vrai visage du système se dévoile donc, son visage satanique, et c'est cela qui le dérange!

Il y a quelques années, le film Sound of Freedom n'aurait pas ému ce système ou alors des émotions hypocrites, de crocodiles, comme d'habitude. Seuls les vrais humains étaient émus et choqués, par ce qu'ils croyaient être des crimes de psychopathes isolés, dans un système qui dans son ensemble paraissait normal et humain (au sens noble du mot). Mais ce que le monde est en train de découvrir de plus en plus, et notamment depuis 2020 l'année de la religion du Covidisme et ses crimes contre l'humanité, Oui l'effroyable vérité d'un agenda de génocide de l'humanité, c'est qu'en fait c'est le système entier qui est le Criminel Psychopathe, SATAN donc. Et les humains normmaux sont des exceptions dans ce système.

D'être juste normal devient un crime, et dire la vérité ou juste se poser des questions, d'émettre des doutes sur ce qu'on a cru être la vérité depuis la nuit des temps, oui remettre juste un peu en question les dogmes établis, c'est être "complotiste" ou même pire!

Beaucoup, qui ne comprennent pas ce qui se passe profondément, disent que les dirigeants du monde qui imposent ces agendas sont des "psychopathes" ou des "sociopathes". C'est vrai mais en partie seulement, car on a simplement affaire à des démons nés humains! Car à ce point, on a largement dépassé le stade de la "psychopathologie" ou de la "sociopathologie"! On est entré dans autre chose, que tous les mots techniques habituels décrivent mal. Il faut introduire des mots techniques pour dire "Dieu", "Diable", "ange", "démon", "satanisme", "sorcellerie", "occultisme", etc., et pour définir la notion de "vampirisme".

De l'Occultisme à l'Ingénierie sociale
De l'Occultisme à l'Ingénierie sociale ou Sortilège moderne

De l'Occultisme à l'Ingénierie sociale ou Sortilège moderne. Vous avez très probablement déjà entendu l'expression "paranormal", à laquelle on donne habituellement pour sens: "non explicable scientifiquement", ou de la manière plus honnête: "non explicable dans l'état actuel de la science". Car évidemment la science progresse, et ce qui est non explicable présentement pourrait l'être un jour. Mais à vrai dire, contrairement à tout ce qu'on a fait croire en ce monde, tout et absolument tout est explicable scientifiquement, mais à condition que l'on se donne les bons paradigmes scientifiques, ce qui est en fait le vrai problème!

Il existe un paradigme universel et qui est précisément la conception d'Univers TOTAL (voir: L'Univers TOTAL, le nouveau Paradigme de la Science), et dans ce paradigme TOUT est explicable, tout est l'objet d'une science exacte. Tout fonctionne selon des lois universelles, qui ne sont pas enseignées dans les sciences officielles, parce que les esprits qui contrôlent ces sciences derrière les rideaux ont imposé au monde des paradigmes scientifiques incomplets ou restreints, tout sauf universels, pour que les sciences ne puissent pas faire la lumière sur beaucoup de questions fondamentales, existentielles, comme par exemple tout ce qui touche aux questions de Dieu, du Diable, des anges, des démons. Tout ce qui met en lumière l'existence d'un au-dela, d'autres réalités donc que la nôtre, d'autres dimensions d'existence que la réalité tridimensionnelle (ou 3D) connue. Tout cela est donc volontairement occulté, ce qui au sens propre de la notion d'occultisme, signifie caché.

Et quand ce qui est caché est enseigné dans des cercles initiatiques, on parle alors aussi d'ésotérisme. Nous parlons de sorcellerie ou de parascience ou de paratechnologie le fait d'utiliser pour nuire une catégorie de lois universelles, qui sont donc celles de l'Univers TOTAL, qui dans l'absolu sont des lois scientifiques normales, comme toutes les autres lois, mais qui sont rendues occultes ou cachées du fait des paradigmes scientifiques qu'on s'est donnés et qui NIENT le concept d'Univers TOTAL (raison pour laquelle nous les appelons les paradigmes de Négation de l'Univers TOTAL ou de Négation).

Au sens large de cette notion de sorcellerie ou de parascience ou de paratechnologie, on peut tout à fait utiliser des lois scientifiques connues et officielles pour nuire.

Cette invention du système satanique appelé le Linky
Par exemple fabriquer des armes à feu, des armes électromagnétiques, ou tout type d'armes. Dans ces cas tout le monde comprend les moyens utilisés pour nuire, tout le monde sait que ce sont des lois de la science officielle.

On parle alors des lois exotériques, par opposition à ésotériques ou occultes. Nous parlons de sorcellerie au sens strict le fait d'utiliser des lois scientifiques cachées, occultes ou occultées donc, pour nuire à des victimes, à une population voire au monde entier, sans que les gens comprennent ce qui leur arrive, ce qui se passe.

Ingénierie sociale, sorcellerie, avec le LGBTQ

Les victimes subissent les effets, en ignorant l'existence des moyens utilisés contre elles, comment ça marche, puisque précisément les lois universelles impliquées sont cachées aux non initiés. Quand on ne nie pas les phénomènes et qu'on daigne reconnaître leur réalité, on utilise alors généralement le mot "paranormal" pour dire que c'est "scientifiquement inexplicable", ou que c'est inexplicable dans l'état actuel des sciences.

Mais en réalité on utilise à tort ce mot "paranormal" pour désigner des réalités universelles, donc normales mais pas encore connues, comme par exemple les fameux miracles de la Bible, de Dieu, de Jésus, etc. Ce n'est pas "paranormal" en ce sens que Dieu l'Univers TOTAL a toujours voulu non seulement que tout le monde soit informé de l'existence de ces réalités, mais les comprenne. Ce sont donc les êtres malveillants qui cachent ces réalités, et là commence le "paranormal" au vrai sens du terme et ce sont précisément ces êtres malveillants qui incarnent ce paranormal! D'autant plus s'ils connaissent ces réalités universelles, mais les utilisent pour nuire, nuisance donc que nous appelons la parascience ou paratechnologie, ce qui signifie "sorcellerie".

Il ne faut donc plus comprendre ces mots au sens habituel, qui est trompeur, car aussi bien les pratiquants de magie et de sorcellerie au sens classique, que les pratiquants au sens moderne, et avec souvent des technologies modernes, ne dévoilent pas les secrets, puisque ce sont les secrets de leurs pouvoirs sur les autres. Les êtres qui agissent ainsi sont ceux que nous appelons diables ou démons. S'ils cachent les secrets aux autres, et les utilisent contre les autres, c'est parce qu'ils sont mal intentionnés, et simplement leur nature est négative ! Mais s'ils les utilisaient ouvertement pour le bien de tous, on parlerait alors de "miracle" si la logique est inconnue et simplement de "technologie" si elle est connue.

Par exemple, si nous voyagions dans le temps, au moyen âge et plus encore 2000 ans en arrière, avec la plupart des appareils qui nous sont familiers de nos jours (voitures, appareils photo, ordinateurs, lampes électriques, etc.), les gens du passé, qui ne comprennent pas comment cela marche, parlerons de miracles, si nous utilisons ces appareils de manière utile, positive, mais ils diront qu'on fait de la "sorcellerie" si nous les utilisons pour nuire. Dans tous les cas, cela fonctionne selon les lois universelles, celles d'une science qui leur est inconnue.

Il est de la plus haute importance de comprendre que contrairement à ce que font les esprits de Négation, Nous ne disons surtout pas tout ça pour NIER l'existence des miracles ou au contraire de la sorcellerie, mais juste pour dire cette simple et grande vérité:

Tout fonctionne selon une science universelle, une science transcendante, en l'occurrence la Science de l'Univers TOTAL ou Science de Dieu. Tout est scientifique et est explicable scientifiquement. Le reste est de savoir si l'on connaît ou non cette science universelle, et si oui ou non on utilise ces connaissances pour le bien ou pour le mal. Et les êtres qui utilisent ces connaissances pour dominer et/ou vampiriser les autres, sont déconnectés du Divin, incarnent la négation du Divin, tout le contraire du Divin. Ils sont par définition ce que nous appelons les démons ou êtres de Négation ou entités négatives. C'est le cas des êtres qui font de l'ingénierie sociale pour dominer les autres, ou pire encore, dont la Pédocratie satanique est un moyen clef d'avoir le pouvoir, en vampirisant ainsi le pouvoir divin et l'énergie divine et vitale de leurs victimes. Ils ne vont pas crier sous les toits ce qu'ils font, car alors ils révèleraient leur existence et surtout leur nature démoniaque! Ils NIENT donc, censurent l'INFORMATION, la vérité, la lumière.

Il est temps à présent de faire la lumière avec un Nouveau Paradigme scientifique, la Science de Dieu! Sinon les concepts des sciences classiques, tous domaines confondus, seront toujours trop faibles ou trop pauvres pour exprimer tous les phénomènes auxquels on est confronté.

Avec les mots comme "Univers TOTAL" pour dire "Dieu", "Négation de l'Univers TOTAL" ou "Négation de Dieu" ou simplement "Négation" pour dire "Diable", "être universel" pour dire "être connecté à l'Univers TOTAL" ou à "Dieu", ou "être divin" ou "ange", et "être oniversel", ou "être déconnecté de l'Univers TOTAL" ou de "Dieu" ou "être négatif" ou "démon", "parascience" ou "science parallèle" à la vraie science, celle de Dieu ou Univers TOTAL, ou "science déconnectée de Dieu l'Univers TOTAL", ou "science de Négation" ou "qui cache ou nie le Divin" ou qui "inverse le Divin" ou les lois de l'Univers TOTAL, (et cela pour dire "occultisme", "satanisme", "sorcellerie"), ou encore le mot "paratechnologie" pour désigner toutes les techniques ou technologies associées à la "parascience", etc., on a enfin les mots techniques pour décrire tout ce à quoi on a affaire.

Voir aussi...

Cliquez ici pour revenir au début de la page.