Couleur de U selon la catégorie

Nous voyons les choses telles qu'elles sont dans le Néant,
et nous les prenons pour les choses telles qu'elles sont dans l'Existence.
Mais puissent les choses telles qu'elles sont dans le Néant
nous servir à connaître les choses telles qu'elles sont dans la vraie Existence, la vraie Vie:
l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses.
Nous ouvrons donc un Nouveau Paradigme: la Science de l'Univers TOTAL,
la Science de l'Existence, de l'Etre, de l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Sociologie  >  Vers les Nouveaux Cieux et la Nouvelle Terre  >  Israël: pression des ultra-orthodoxes versus réveil de la jeunesse israélienne

Israël: pression des ultra-orthodoxes versus réveil de la jeunesse israélienne

Israël sous la pression des talmudistes ultra-orthodoxes, et la demande de la jeunesse d'un retour aux sources

La montée des talmudistes ultra-orthodoxes en Israël où par ailleurs la jeunesse se réveille

J'ajoute cette petite introduction en mai 2024. La présente première partie sur la montée des talmudistes ultra-orthodoxes est écrit il y a plus d'un an. La montée des talmudistes ultra-orthodoxes dans un pays d'Israël où la jeunesse se réveille, aspire à un retour aux sources, à la lumière de la Torah, la vraie, mais aussi de savoir la vérité cachée au sujet de Jésus Christ depuis 2000 ans (Article basé sur une correspondance du 24/03/2023).

On verra dans ce document que des députés talmudistes ultra-orthodoxes ont déposé une proposition de loi pour punir de peine de prison quiconque prêcherait Jésus en "terre sioniste" (c'est leur expression). Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou (dont on parlera amplement en seconde partie) a rejété cette loi à l'époque. Mais depuis la première version de ce document fin mars 2023 donc, la situation évolue en Israël, mais, hélas pas en bien, comme le montre la vidéo suivante intitulée: "Les Chrétiens expulsés de la ville Sainte?":

Ceci met à jour et relativise quelque peu certains espoirs de bonne évolution en Israël que j'exprimais à l'époque, et qu'on lira par la suite.

ALERTE: proposition de loi Antichrist en Israël visant à criminaliser l’évangélisation!


Vidéo d’Alexandre Lebreton reprise sur le site « Le Libre Penseur » de Salim Laïbi

« Deux membres de la coalition de Benjamin Netanyahou viennent de proposer une loi visant à punir de prison toute personne faisant l’apologie de Notre Seigneur Jésus-Christ dans l’État sioniste. » (Alexandre Lebreton)

Normalement, cette loi ne pourra pas passer, de mon point de vue c’est une idée de nature symbolique, occulte, kabbalistique, de la part de députés affiliés aux talmudistes et kabbalistes. Ils font cela pour que ça fasse au moins du buzz, pour tester l’opinion, toujours dans cette logique satanique que nous commençons à mieux comprendre à présent de déplacer toujours la fenêtre d’Overton vers le pire.

Car interdire de parler de Jésus ou des Evangiles en Israël fait partie des pires choses que le pouvoir israélien peut faire.

NOTE: J’insère cette note le 26 mars 2023, trois jours après que nous ayons appris cette intégriste et extrémiste et impensable et irresponsable proposition de loi de prêcher Jésus en Israël, alors que, qu’on le veuille ou non, que l’on croit en lui ou non, Jésus fait partie du patrimoine identitaire, culturel, historique d’Israël. Cette proposition de loi a été faite par deux ultra-orthodoxes talmudistes Moshe Gafmi et Yaakov Asher:

proposition-de-loi-d-emprisonner-les-chertiens-faisant-l-apologie-de-jesus-christ

On apprécie l’énergie divine qu’ils dégagent, c’est-ce pas? On apprécie la lumière et l’amour comme celui du Christ, qui émanent de leurs regards, pas vrai? Comme je l’explique depuis des années et des années, ce genre de personnes sont les pires ennemis d’Israël et des juifs! Un jour viendra, et il est très proche où les yeux vont s’ouvrir en Israël, si ça ne commence pas déjà, et les juifs, les vrais, comprendront de qui viennent en réalité leurs malheurs dans toute l’histoire. Car l’ennemi de l’intérieur est pire que tous les ennemis extérieurs, et j’insèrerai plus loin une vidéo du rabbin Dynovisz, qui une fois encore a démontré pourquoi je l’apprécie, en tout cas infiniment plus que les rabbins du genre de ces deux personnages.

Comment peut-on prendre une décision pareille de criminaliser l’évangélisation concernant Jésus Christ, alors qu’Israël est le berceau du christianisme, qu’il y a plus de 2.5 milliards de chrétiens dans le monde, et un nombre non négligeable de chrétiens, en Israël, même s’ils sont minoritaires?

C’est complètement suicidaire, dément, pour ne pas dire démoniaque. Si l’on voulait ruiner définitivement Israël, à commencer par son image, c’est exactement ce qu’il fallait faire. Mais au fond, cela ne fait que montrer ce qu’est l’esprit du Talmud que nous dévoilons. Oh, que Dieu fasse que les juifs, les vrais, comprennent que c’est l’esprit du Talmud qui est leur pire ennemi!

Un à deux ans de prison juste parce qu’on parle en Israël de Jésus qui prêchait le Royaume de Dieu et l’amour pour Dieu et pour son prochain? La méchanceté et le mal n’ont vraiment pas de limites.

Dans le livre des Actes des apôtres, le chapitre 5 les versets 27 à 42, deux apôtres, Pierre et Jean, ont été arrêtés et conduits devant le Sanhédrin qui, peu de temps auparavant, avaient fait arrêter aussi leur maître, l’ont jugé et l’ont crucifié. Ils croyaient que leur maître, dont ils ont été témoins de nombreux miracles, était le Messie, et ils avaient espoir en lui. Mais quand les soldats envoyés la nuit, ont arrêté leur maître, et vu la manière terrible, très intimidante et effrayante de laquelle les choses se sont passées, comme s’ils sont venus arrêter le pire criminel de l’empire, un grand doute s’est installé dans les esprits des apôtres et disciples. Saisis par une grande peur, ils ont abandonné le maître et se sont enfuis.

Cette nuit, alors que Pierre, le principal apôtre, se faisait discret, profitant de l’obscurité, il a été reconnu trois fois comme étant un disciple de ce Jésus de Nazareth. Et par trois fois il jura par les cieux et la terre qu’il ne connaît pas cet homme et ne comprend même pas de quoi on lui parlait… (Mathieu 26: 48-75). Les disciples se faisaient discrets, ils ne se montraient pas trop en public.

Et moins de deux mois après, les voilà prêchant Jésus en public, sans avoir peur, et malgré les menaces de mort, les intimidations de ne plus parler de ce Jésus, les arrestations, les mises en prison, etc. La question à se poser est: d’où leur venait tout à coup ce courage de parler de Jésus au péril de leur vie? Que s’est-il passé au cours de ces près de 2 mois?

Moshe Gafmi et Yaakov Asher n’inventent rien, ils ne font que confirmer 2000 après ce qui a été écrit. Ils gagneraient à méditer sur les paroles de sagesse que Gamaliel, un pharisien membre du Sanhédrin, a dites à ses collègues au sujet des disciples de ce Yéshoua, qui continuaient à témoigner de lui malgré les persécutions. Il a rappelé qu’avant Jésus, des gens se sont présentés comme Messie. Ils ont été éliminés, leurs disciples se sont dispersés, et plus personne n’entendait parler de leur mouvement. Et Gamaliel de dire en gros: « Laissons faire. Si cette oeuvre ne vient pas de Dieu, maintenant que nous avons supprimé son initiateur, elle tombera dans les oubliettes, comme toutes les oeuvres du même genre avant elle. Mais si elle perdure dans le temps, c’est que peut-être elle vient effectivement de Dieu, mais dans ce cas alors ne courons pas le risque de combattre contre Dieu. » Et 2000 ans après, l’histoire continue, comme présentement avec Moshe Gafmi et Yaakov Asher.

Ainsi donc, si Jésus de Nazareth, crucifié il y a 2000 ans, était un juif ordinaire, donc qui n’est pas ressuscité, alors pourquoi se préoccuper de gens qui « perdent leur temps » à parler d’un cadavre ou plutôt d’un tas d’ossements ou ce qu’il en resterait? Mais si Jésus est ressuscité, ou qu’il existe une chance pour qu’il se manifeste tôt ou tard, alors pourquoi ne pas se dire qu’il est très probablement le Messie, ou simplement avoir foi en lui? La haine pour ce juif nommé Jésus de Nazareth de la part des « juifs » comme Moshe Gafmi et Yaakov Asher, est-elle à ce point que parler de lui 2000 ans dérange à ce point?

Après donc le sacrifice de prophètes, de Jésus, d’apôtre, etc., après la Shoah, les sacrifices de juifs avec les pseudo-vaccins et venins de serpents des Pfizer et autres, criminaliser le témoignage sur Jésus en Israël serait un degré de plus dans les crimes contre Dieu et les enfants de Dieu, les crimes contre la vérité et la lumière.

Il y a en Israël non seulement des juifs messianiques qui croient en Jésus comme étant le Messie, mais il y a aussi des protestants, des évangélistes, des catholiques, qui ont même fait des lieux bibliques et des épisodes des évangiles, des lieux de pèlerinage, des églises, etc., comme par exemple l’église de la nativité. Est-ce à dire qu’Israël va interdire tout ça? Ce serait vraiment terrible! On peut alors vraiment dire qu’Israël actuel aura définitivement perdu son âme.

J’ai immédiatement pensé au sort de mes chouchous, les juifs messianiques ou juifs chrétiens, qui démontrent que Jésus était bel et bien le Messie:

Le chapitre interdit de la Bible juive

Je me suis renseigné sur cette affaire de criminalisation de l’évangile, et aux dernières nouvelles nouvelles le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a mis son veto contre cette initiative, et la proposition aurait été donc rejetée.

Ou comme le dit aussi cette vidéo en chanson. J’aime mieux ça:

Si même le « diable » Nétanyahou le bourreau des palestiniens est contre cette criminalisation de l’évangile, alors honte à Moshe Gafmi et Yaakov Asher et à toutes les personnes de leur espèce, car ils sont pire que le Diable!

Comme le dit aussi la vidéo à la fin, gardons un oeil sur l’Antichrist! Il a testé les réactions et il a vu que beaucoup ne sont pas encore prêts à déplacer le fenêtre d’Overton vers plus d’esprit de Satan l’Antichrist en Israël. Mais avec le Diable, c’est toujours partie remise, comme nous le savons.

Le très bon documentaire suivant nous permet de faire une plongée dans l’univers des juifs orthodoxes, ou plus exactement des talmudistes orthodoxes, car il faut maintenant garder à l’esprit que ce qu’on appelle couramment le judaïsme est en réalité le talmudisme, ou judaïsme talmudique ou encore judaïsme rabbinique. Son prédécesseur est le pharisaïsme ou judaïsme pharisaïque, au temps de Jésus. La vidéo suivante intitulée: ISRAEL: SOUS LA PRESSION DES ULTRA-ORTHODOXES, donne un excellent aperçu du pharisaïsme, l’ancêtre du talmudisme donc, qui est très sectaire. C’est tout simplement une secte, très influente dans la société israélienne, et dont souffre beaucoup de juifs, comme la vidéo le montre très bien. Une excellence vidéo, qui permet vraiment de mieux connaître les ultra-orthodoxes et de comprendre le problème du Talmud, qui est aussi celui des orthodoxes.

Un des problèmes aussi est qu’en vertu de la loi de l’action et de la réaction, cet extrémisme est l’une des causes de l’extrémisme inverse, qui est l’abandon total ou presque de la Torah, du Tanakh, bref de l’Essence Juive. On a donc cet extrémisme qui sévit à Jérusalem entre autres, et l’extrémisme inverse, les valeurs de Sodome et Gomorrhe, pour le dire ainsi, ou en tout cas les valeurs gauchistes et ultra-gauchistes, dites « modernes » ou « progressistes » (mais en réalité des valeurs laxistes, décadentes), les valeurs mondialistes donc, qui sévissent quant à elles à Tel Aviv.

C’est l’Israël du Tel Aviv Attitude. Quand on a regardé la vidéo sur les talmudistes orthodoxes, pour qui une femme toute habillée mais avec un petit morceau de la peau de la poitrine visible, ou une jupe de 3 centimètres trop courte, est un scandale, là avec cette image c’est de quoi les rendre fous, leur faire arracher leurs barbes! Et pourtant, et pourtant, ce sont les talmudistes eux-mêmes, et à plus forte raison les orthodoxes et les ultra-orthodoxes qui, par leur déséquilibre et extrémisme, dans leurs interprétations de la Torah, ont engendré en réaction cet autre déséquilibre et extrémisme. L’inverse est vraie aussi: la décadence produit en réaction un extrémisme.

Et cette logique est très générale, elle se retrouve au niveau mondial. Le même Diable qui cause un problème est le même qui va aller à l’autre extrême récolter les bénéfices que sont les réactions suscitées. S’il veut donc une jeunesse déconnectée de la Torah et qui l’ont en dégoût, il va produire des guides religieux extrémistes qui rendent à la longue la Torah dégoûtante. Et s’il veut que des guides religieux se radicalisent (et c’est vrai pour des parents aussi), il fera en sorte que la jeunesse ne respecte plus les bonnes valeurs, manquent de respect, de décence, etc. Et alors les guides religieux (ou les parents) sont obligés d’être plus sévères que normalement, sinon alors ils courent le risque d’être laxistes. L’équilibre entraîne un équilibre en réaction, mais le déséquilibre entraîne en réaction le déséquilibre inverse. C’est ainsi depuis la nuit des temps.

La journaliste franco-israélienne qui a fait l’enquête et le reportage a fait un très bon travail, éclairant. Mais en même temps aussi on sent une certaine idéologie devenue classique derrière tout cela. On reconnaît une certaine petit musique subliminale, qui est celle du gaucho-maçonnico-mondialo-progressisme, qui fait ici par exemple de la Tel Aviv Attitude une nouvelle norme, qualifiée de « moderne », de « branché », de « high tech », etc. Et dans le même ordre idée, on va présenter comme mauvais le fait que les lois de Dieu comptent plus que les lois de l’état d’Israël, de la « république », de la « laïcité », de la « démocratie », etc. On connaît la chansonnette luciférienne, franc-maçonne, et c’est ça aussi l’autre extrême, le problème inverse.

En disant que les lois de Dieu priment, que la Torah prime, ou que le Tanakh ou la Bible priment, les ultra-orthodoxes ont raison, le problème n’est pas là. Le problème est l’interprétation que l’on fait de la Torah, et c’est là où le problème du Talmud intervient. On peut ne pas accepter les interprétations déviantes, extrémistes obsolètes, des orthodoxes et ultra-orthodoxes, sans pour autant tomber dans l’idéologie luciféro-maçonnico-mondialiste! Et à l’inverse, on peut ne pas accepter cette idéologie-là et ses valeurs décadentes ou déconnectées du divin, sans devenir ultra-orthodoxe ou même orthodoxe, ou sans être talmudiste. C’est toujours le même problème: le Diable ne nous donne comme choix qu’entre deux extrêmes, sachant que ce sont deux facettes du même Satan le Diable.

Il y a 2000 ans, c’est la voie du milieu, juste, qu’incarnait Jésus, et c’est une telle voie que nous incarnons maintenant aussi au troisième millénaire, avec la Science de Dieu l’Univers TOTAL, l’Alpha et l’Oméga (voir: Les notions élémentaires de la Science de l’Univers TOTAL permettant de mieux comprendre ce site Nouvelle Genèse).

La notion de théocratie, c’est-à-dire qu’un monde ou un pays soit gouverné par Dieu, par sa Torah ou Loi, par sa Science, n’est pas mauvaise en soi. Car de toutes les façons si ce n’est pas Dieu qui gouverne le pays ou le monde, c’est automatiquement quelque part le Diable qui le gouverne. Et c’est le Diable qui gouverne le monde tout entier, sans le dire ouvertement. Il fait croire que sa gouvernance est un statut neutre, de référence, une norme. Mais rien n’est neutre en matière de Dieu ou de Diable, qui n’est pas connecté à l’un est connecté à l’autre, et vice-versa.

L’idée de « laïcité » ou de « Ni Dieu ni Diable » est une pure illusion, tout comme aussi la notion d’athéisme ou d’agnosticisme. Il y a une religion cachée derrière cela, et de nos jours il est de plus en plus clair que c’est la religion maçonnique ou maçonnico-mondialiste, la religion luciférienne, et même simplement satanique. On le voit clairement maintenant avec les « démocrates » aux Etats-Unis, qui sont en fait des démoncrates! Et cette notion est associée aussi à celle d’Etat-profond, dont les gens ont de plus en plus conscience. Chaque pays a son état profond, Israël n’échappe pas à la règle. Et ces états profonds sont coalisés en un Etat profond mondial, connu maintenant sous le nom de nouvel ordre mondiale, ou encore de gouvernance mondiale.

On connaissait les institutions internationales comme l’ONU par exemple, l’OMS, etc. Mais tout cela et d’autres sont pilotés par des institutions supranationales occultes comme par exemple le WEF (ou Forum Economique Mondial) de Davos de Klaus Schwab, de son bras-droit l’israélien Yuval Noah Harari, etc. Et si on monte plus haut, on trouvera par exemple les Rothschild, les Rockefeller, les Soros, etc., bref un certain nombre restreint de familles du monde, dont des familles royales, comme celle du Royaume Uni. Il y a tout un système de super-élites au sommet de la pyramide du monde, qui ne sont pas élus, mais qui sont les maîtres du monde, et qui dictent l’agenda à toute la pyramide.

Ce sont aussi les maîtres de cette religion mondiale cachée, et qui est satanique. C’est la Démoncratie donc, ou la Satanocratie.

Quels « heureux » démoncrates!

Et la pyramide française…

Et la démoncratie dans le show biz…

C’est le culte du Nahash le Serpent d’Eden, le Nahash Attitude donc…

C’est donc le Nahash et sa religion qui gouvernent le monde, tous les pays, mais sans le dire ouvertement mais en faisant croire qu’il s’agit d’une neutralité religieuse. Or c’est cette religion de base, celle de l’état, la religion de la république (comme en France par exemple, où des francs-maçons comme Vincent Peillon ont reconnu ouvertement que derrière la laïcité se cachait une religion républicaine, qui prime), dans laquelle les autres sont tolérées comme des options personnelles. La fenêtre d’Overton se déplace toujours vers le pire, vers le plus satanique, et ce qui était inacceptable hier le devient aujourd’hui. Comme ici le Macron Attitude.

Et maintenant ceci:

Ainsi de suite, car la liste serait infinie.

Comprenant que le monde est dans un régime de Démoncratie, que reproche t-on alors à la Théocratie, le Gouvernement par Dieu? Le problème n’est donc pas là, mais de savoir si ceux qui sont censés représenter Dieu le représentent vraiment, représentent sa Loi ou Torah (car le mot hébreu « torah » signifie simplement « loi »), sa Science.. Et justement ce n’est pas le cas, mais c’est l’esprit du Talmud qui gouverne Israël et le monde, et cette entité est Satan le Diable ou Lucifer.

L’entité ainsi représentée, Lucifer (mot qui signifie « Porteur de lumière » mais alors il s’agit de la fausse lumière), Baphomet, Belzébuth, Satan, etc., est celle cachée derrière la religion « laïque » mondiale. Ce que j’ai nommé plus haut la Tel Aviv Attitude, tous les mouvements comme le LGBTQ, ou encore le mouvement Woke, le « progressisme », le « modernisme », toutes les attitudes dites « branchées », etc., oui tout ça, c’est en réalité un culte rendu à cette idole, les formes modernes du culte du Veau d’Or! Voilà donc toute la vérité.

J’ai pris Tel Aviv Attitude pour ce qui est d’Israël, juste pour le symbole, mais j’aurais pu prendre Los Angeles Attitude, Las Vegas Attitude, Hollywood Attitude, etc. Et même chose dans tous les autres pays du monde, le Paris Attitude ou la Croisette Attitude par exemple, pour ce qui est de la France, le Rome Attitude pour l’Italie, bref tous les Sodome et Gomorrhe Attitude, ou tous les Veau d’Or Attitude du monde entier.

Ce culte de Lucifer sous toutes ses formes (Exode 32: 1-35) et tous les extrémismes religieux, comme avec les ultra-orthodoxes par exemple, sont deux faces du même problème, de la même religion du Diable. Mais il y a une autre voie, qui est celle de la vraie connaissance de Dieu, de la connaissance du vrai Dieu, celui de la Torah, du Tanakh, de la Bible, celui d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, celui de Moïse et les prophètes, celui de Jésus, des apôtres, mon Dieu, notre Dieu, à savoir donc l’Univers TOTAL, l’Etre TOTAL, l’Alpha et l’Oméga.

Après cette note pour insérer les dernières nouvelles sur cette affaire de criminaliser l’évangile en Israël, reprenons le fil initial de cet article.

La logique eschatologique typique de la droite américaine et sa version « démoncrate » de gauche

Pour commencer: Criminaliser en Israël le fait de prêcher Jésus?

Ce serait alors clairement une loi Antichrist, et Israël perdrait beaucoup de son image auprès des chrétiens, notamment aux Etats-Unis! Là, à part les communautés comme les noirs américains et d’autres, qui sont souvent chrétiens, c’est la droite américaine, les républicains qui sont aussi le plus souvent chrétiens. Quant à l’autre principal parti, on les appelle le parti « démocrate », ce qui signifie « le gouvernement du peuple ». Mais en réalité ils se révèlent être des « démoncrates« , et nous entendons par là « le gouvernement des démons« . En effet, il est de plus en plus de notoriété publique que les membres du parti « démocrate » ont une forte orientation sataniste, prônent des valeurs sataniques ou anti-Dieu.

Et évidemment il n’y aurait que les démoncrates qui applaudiraient une telle idée satanique de criminaliser l’évangélisation concernant le Christ en Israël, puisque leur but, qui est plus généralement l’agenda talmudo-maçonnico-kabbalo-mondialiste, est de déchristianiser le monde.

Il faut savoir que les protestants et les évangélistes, ont une interprétation biblique qui non seulement considère encore Israël comme le peuple élu de Dieu, ou encore que le retour sioniste en Israël en 1947 est l’oeuvre de Dieu pour accomplir les prophéties, notamment d’Ezékiel 38 à 40 relatives au troisième temple, mais surtout ils croient, en se basant sur une mauvaise compréhension de textes comme Romains 11: 1-36 et en particulier les versets 25, 26, que les choses vont évoluer vers la conversion de tout Israël au christianisme!

Même des présidents républicains américains comme par exemple la famille Bush, bien que satanistes, croient dur comme fer qu’Israël est encore le peuple élu de Dieu, et que leur devoir est d’œuvrer pour l’accomplissement des prophéties ou textes bibliques comme ceux que je viens de mentionner. C’est en fait cette croyance erronée influencée par le talmudisme donc, qui dicte même la politique mondiale de ces présidents protestants américains.

Rappelez-vous par exemple notre article: Toute la vérité sur la Guerre de Gog et Magog, ou sa version sur le blog Nouvelle Genèse. Rappelez-vous l’excitation de Georges Bush téléphonant à Jacques Chirac à propos de l’invasion du Koweit par l’Irak. Le président américain annonçait à son homologue français que la « guerre de Gog et Magog » a commencé, et qu’il faut que la France participe à la coalition menée par les Etats-Unis pour arrêter les « forces maléfiques » de Gog et Magog, ici des arabo-musulmans, qui auraient commencé leurs invasions par le Koweit, et après vont déferler sur tout le Moyen-Orient, puis le Proche-Orient, et donc sur Israël le « peuple de Dieu ».

C’est la logique eschatologique typique de la droite américaine. Sa version « démoncrate » est ce qui se passe actuellement à propos de l’Ukraine. Là, Gog et Magog est maintenant, au sens propre du talmudisme (Ezékiel 38 et 39), la Russie et la Chine, qui menacent leur nouvel ordre mondial du messianisme sionisto-talmudo-mondialiste. Mais que ce soit l’aile protestanto-droito-républicaine américaine, ou l’aile satanico-gaucho-démoncrate, on voit bien qui manipule les deux camps et le monde entier pour atteindre ses buts, à savoir l’idéologie talmudiste.

Voilà pourquoi éclairer le monde sur l’imposture du Talmud les met tant en rage, pour ne pas dire en panique. C’est tout leur édifice qui s’effondre, leur système de mensonges qui prend donc ses racines dans le talmudisme. Il y a 2000 ans c’est l’Esprit de Jésus qui dévoilait les mensonges des pharisiens, Esprit qu’ils croyaient avoir neutralisé. Les talmudistes, ultra orthodoxes notamment, sentent probablement que cet Esprit de Jésus est en train de se réveiller, et menacent d’ouvrir les yeux des israéliens, des juifs enténébrés. Ils paniquent certainement, et ce n’est pas moi qui le dis, mais une personnalité israélienne dont j’ai récemment regardé la vidéo. Je n’arrive plus à retrouver la référence, si je la retrouve, je la mettrai ici.

Quand cet homme fut interrogé de donner son avis sur la récente proposition de loi visant à punir d’un à deux ans de prison toute personne faisant l' »apologie » de Jésus (prêchant Jésus ou évangélisant tout simplement), il a d’abord été surpris et a dit n’être pas au courant de cette loi. Mais il fait la remarque que si les ultra-orthodoxes en viennent là, c’est qu’ils ne sont pas sereins face aux chrétiens. Leurs convictions ne pas solides, car, dit-il, quand on est sûr de ses convictions, on n’a rien à craindre des opinions des autres, et du fait qu’ils l’expriment. Mais s’ils interdisent aux chrétiens de parler, c’est qu’eux-mêmes ont un problème avec leur idéologie. Ce que dit cet homme est juste, pour moi donc les ultra-orthodoxes montrent des signes de panique.

S’ils réussissent à faire voter la loi interdisant de parler de Jésus et des Evangiles en Israël [on a vu plus haut que la proposition est rejetée], ils vont donc salir leur image auprès des chrétiens américains, et là où ne serait-ce que les chrétiens américains ne nourrissent plus l’égrégore talmudo-israélien, et même s’il est encore nourri par les démoncrates, là commence vraiment la fin de l’Israël des sionistes et du système mondial, gouverné par l’esprit du Talmud. Cela laissera la place à un nouvel Israël, celui de notre Paradigme.

C’est de celui-là que Paul parle en Romains 11: 1-36 et en particulier les versets 25, 26,quand il parle de la conversion de tout Israël, quand aussi la totalité des gens des nations seront entrés dans l’union avec Jésus. Il parle en effet du peuple de Dieu, l’Israël de Dieu (Galates 6: 16), en le comparant à un olivier. Il dit qu’une partie de l’Israël physique a été engourdie, élaguée, coupée de l’olivier. Il s’agit bien sûr des pharisiens coupés de Dieu, coupés de l’ivraie donc, et de tous ceux qui les ont suivis pour crucifier Jésus. Paul dit que cette partie coupée de l’olivier sera remplacée par des branches d’olivier sauvage, ce qui veut dire des goyim, des gens des nations, des non-juifs. Et ainsi, l’olivier, l’Israël de Dieu, le nouvel Israël, sera complet et entièrement sauvé par Jésus.

Les Témoins de Jéhovah eux disent que l’olivier ou l’Israël de Dieu c’est uniquement ce qu’ils appellent les 144 000 chrétiens oints, les seuls qui vont au « ciel » avec Jésus (Jean 14: 1-3; Apocalypse 14: 1-5). Et d’abord sur ce point, je vous dis que les autres chrétiens ne sont pas du tout d’accord avec cette interprétation des Témoins de Jéhovah, qui sont, toute proportion gardée, en quelque sorte les « ultra-orthodoxes » du monde chrétiens, oui en quelque sorte. Car, à vrai dire, les ultra-orthodoxes sont le niveau nettement au-dessus en matière de sectarisme. Les Témoins de Jéhovah sont donc beaucoup, beaucoup mieux, c’est très injuste de les mettre sur le même plan, pour un grand nombre de raisons importantes très faciles à comprendre.

D’abord, la toute première et la plus importante, c’est que les Témoins de Jéhovah sont des chrétiens, et il y a des Témoins de Jéhovah en Israël, pays qu’ils aiment, ils aiment l’Essence Juive, alors que les ultra-orthodoxes sont des ennemis de l’Essence Juive, les ennemis de l’intérieur, qui font beaucoup de mal à la judéité! Les Témoins de Jéhovah contribuent à aimer les juifs, à rendre les gens philosémites, tandis que les ultra-orthodoxes quant à eux, font grimper le niveau d’antisémitisme!

Les Témoins de Jéhovah sont plutôt à comparer avec les juifs messianiques ou les juifs chrétiens, et sont de ce fait la cible des ultra-orthodoxes. Car la loi de criminalisation de l’évangile qu’ils veulent faire passer en Israël, va viser en première ligne les Témoins de Jéhovah, les juifs chrétiens ou les juifs messianiques! Tous, les Témoins de Jéhovah en tête, ainsi que les évangélistes, etc., seront jetés en prison si cette loi passait. Des juifs chrétiens seraient même amenés à fuir d’Israël en même temps que beaucoup de leurs frères chrétiens, partageant la même foi en Jésus. Ils seraient donc amenés à s’exiler. Les choses vues ainsi, l’idéologie ultra-orthodoxe s’apparente plutôt au nazisme qu’au judaïsme.

Et même les plus ultra-orthodoxes veulent même la destruction de l’état d’Israël, c’est dire! Ils soulèvent quelques questions pertinentes sur le plan théologique, mais les raisons ou les réponses qu’ils donnent pour justifier le rejet de l’état d’Israël ne sont pas bonnes du tout! C’est connu, c’est comme toutes les extrêmes-droites, elles soulèvent souvent des questions pertinentes, mais donnent des réponses très pourries et nauséabondes. Vraies questions donc mais des mauvaises réponses.

Ce dont Israël a besoin, ce n’est pas sa destruction, mais sa rééducation pour renouer avec ses racines, son héritage biblique, la Torah, le Tanakh, et dans le prolongement de cela, de Jésus le vrai Messie. Donc le christianisme, et encore faut-il que ce soit le vrai christianisme, la version contemporaine du christianisme du temps de Jésus. C’est en cela que les juifs chrétiens, qui sont quelque part comme une préservation de la mémoire, de ce christianisme juif et judaïsme chrétien, sont un grand espoir pour Israël de retrouver son âme perdue.

Car la question brûlante qui se pose est: mettons qu’un talmudiste, d’autant plus orthodoxe ou ultra-orthodoxe, comprenait que Jésus est vraiment le Messie ou Machiah annoncé par les prophètes. La logique voudrait alors qu’il se convertisse au christianisme. Mais quel christianisme? Faut-il se convertir au catholicisme et suivre le pape? Faut-il choisir le protestantisme? L’évangélisme et ses multiples ramifications?

Mais c’est là justement où se trouve toute la pertinence du trésor que sont les juifs chrétiens! Ils sont la réponse toute trouvée à la question!

Mais comme il y a 2000 ans les pharisiens face aux chrétiens, qu’ils persécutaient et jetaient en prison (ce dont parle le livre des Actes des Apôtres), ce sont donc aujourd’hui les talmudistes notamment orthodoxes et ultra-orthodoxes, qui incarnent la même menace pour les juifs chrétiens et aux chrétiens en général.

proposition-de-loi-d-emprisonner-les-chertiens-faisant-l-apologie-de-jesus-christ

L’Antichrist, la Bête immonde, le Serpent ou Dragon, se réveille pour le combat final, le combat eschatologique, apocalyptique (Apocalypse 13: 1-18). Dieu, l’Esprit de Jésus, du Messie, revient en Israël, et dans une vidéo qu’on verra plus loin, intitulée: « Quelle place pour le judaïsme et la religion juive dans l’Etat d’Israël? », le rabbin Dynovisz et le journaliste qui l’interviewe témoignent qu’il y a un réveil en Israël, que le peuple et notamment la jeunesse sont demandeurs de la Torah, d’un retour aux sources! Oh, que ça fait du bien à l’Esprit de la Vérité, l’Esprit de la Torah et du Tanakh et de la Bible d’entendre cela, moi qui désespérait!

Car si Satan ou l’esprit du Talmud s’incarne de plus en plus et terrorise Israël et au-delà le monde, de son côté Dieu, Jésus le Messie et leur Esprit s’incarnent aussi pour apporter de bonnes nouvelles, de nouvelles grandes révélations pour Israël et pour le monde, à savoir donc la Science de Dieu l’Univers TOTAL, l’Etre TOTAL, l’Alpha et l’Oméga (Jean 16: 7-15; Apocalypse 1: 7, 8; 21: 1-7; 22: 13)!

Toutes les personnes de bonne volonté, à l’esprit ouvert, doivent dépasser les clivages partisans et travailler maintenant dans un but commun, à la lumière des nouvelles révélations sur Dieu que constitue la Science de Dieu l’Univers TOTAL, l’Etre TOTAL, l’Alpha et l’Oméga. C’est sur cette base nouvelle, qui a tous les parfums de l’universalité, qui est la vraie catholicité au sens propre et non plus le catholicisme (car je rappelle que le mot « catholique » au sens étymologique veut dire « universel« ) que tous sont invités à travailler, et non plus l’enfermement dans n’importe laquelle des structures anciennes (religion, dénomination, église, yéshiva, synagogue, parti politique, etc.).

La Science de l’Univers TOTAL n’est pas une nouvelle religion, tout comme la théorie des ensembles introduite en 1882 par le juif Georg Cantor n’était pas une nouvelle religion, ou que Jésus n’a pas introduit une nouvelle religion mais un nouveau paradigme de connaissance de Dieu, une nouvelle vision du monde, dont on a dérivé plusieurs religions, comme, hélas, c’est souvent le cas ici-bas. La Science de l’Univers TOTAL est donc simplement le Nouveau Paradigme pour la science et pour le monde, une nouvelle vision sur Dieu, c’est-à-dire le Grand TOUT, l’Univers TOTAL donc, l’Etre TOTAL.

En premier lieu les juifs chrétiens, et en second lieu les chrétiens évangéliques, les Témoins de Jéhovah que je mets sur le même plan que les talmudistes modérés et ouverts comme Haïm Dynovisz, peuvent d’abord commencer à s’entendre sur la base commune qu’est la Torah et le Tanakh, pour répondre aux attentes du peuple d’Israël et notamment sa jeunesse. C’est le réveil de l’Esprit de la Torah et du Tanakh, dont parle précisément la prophétie d’Ezékiel 37 et de toutes les prophéties du même genre relatives au grand réveil d’Israël. Et même bien plus qu’un simple réveil comme une personne qui se réveille après un sommeil, mais une résurrection, comme une personne morte et qui revient à la vie.

Israël était mort en fait, depuis 2000 ans et même depuis plus longtemps, et n’est pas encore ressuscité, même après l’œuvre de Jésus le Messie il y a 2000 ans. Israël n’a été que partiellement ressuscité, en ce sens que seuls les disciples de Jésus qui ont cru en lui, qui étaient morts avec lui, ont été ressuscités avec lui. Mais comme Paul l’explique dans son allégorie de l’olivier en Romains 11: 1-36, une grande partie d’Israël est tombée dans un engourdissement, un état de mort donc, et qui est simplement l’Israël qui ne croit pas en Jésus, et donc en fait qui ne croit pas en la Torah et Tanakh, même les rabbins talmudistes, qui pensent croire dans la Torah. Si eux et leurs prédécesseurs les pharisiens y croyaient vraiment, et plus généralement dans le Tanakh, si vraiment ils avaient compris son sens, ils auraient reconnu en Jésus le Messie annoncé par le Tanakh, et ils ne l’auraient jamais crucifié.

Ils connaissent donc la Torah et le Tanakh, comme faisant partie de l’ensemble de leur tradition talmudique, le Talmud et la Kabbale ou la « Torah orale » étant ce qui est plus important pour eux, comme le rabbin Dynovisz le dit souvent et comme on l’entendra encore le dire dans la vidéo plus loin: « Quelle place pour le judaïsme et la religion juive dans l’Etat d’Israël? ». Parce que donc la lumière divine revient en Israël, Satan et les forces des ténèbres se réveillent plus que jamais aussi, et il y a de quoi s’en préoccuper!

Revenons aux Témoins de Jéhovah ou « TJ » pour abréger, et à la comparaison toute proportion gardée qu’on pourrait faire avec les juifs ultra-orthodoxes. Les « TJ » sont au nombre de 2000 environ en Israël:

des-temoins-de-jehovah-prechant-a-tel-aviv

Ils ne contrôlent aucun pays, aucun pouvoir de ce monde. A part leurs prédications de porte à porte, qui peuvent vous sortir de votre grasse matinée le dimanche, ils ne viendront pas le samedi ou le dimanche vous obliger à fermer votre magasin, parce que c’est shabbat ou le dimanche le jour du Seigneur. Ils ne vous dicteront pas dans votre vie intime la manière de faire l’amour. Ils ne vous prendront pas vos enfants et ne vous empêcheront pas de les voir, parce que vous n’êtes pas assez religieux. Si vous ne rentrez pas dans leur mouvement, il n’y a aucun souci avec eux, à part venir frapper de temps en temps à votre porte. Et si vous rentrez dans leur mouvement et que vous ne respectez pas leurs doctrines, ils vous excluent, comme ce fut mon cas et celui de ma femme il y a 20 ans.

Parmi les points noirs de leur idéologie, les points extrémistes, il y a par exemple l’obligation de refuser toute transfusion de sang. Ils sont sectaires sur certains points, comme celui-là. Mais c’est exagéré de dire qu’ils sont une secte.

Personnellement je leur reproche surtout pas mal d’erreurs doctrinales, sur par exemple la relation du chrétien avec Dieu, avec Jésus, avec l’Esprit Saint, et le fait qu’il puisse ou non y avoir des révélations divines par l’Esprit Saint pour l’édification de la communauté. La question de la nouvelle naissance par l’Esprit Saint de tout vrai chrétien, sans distinction, du don de l’Esprit Saint à tout chrétien, sans distinction, pour l’oeuvre pour laquelle Dieu l’a appelé, est fondamental dans l’enseignement chrétien (voir 1 Corinthiens 14 sur la diversité des dons spirituels, de l’Esprit Saint donc, dans la communauté chrétienne).

Il y a aussi les erreurs doctrinales sur les prophéties, comme par exemple la doctrine des 144 000 ou des « chrétiens oints », sur laquelle je reviendrai plus amplement. C’est cette erreur doctrinale fondamentale qui entraîne beaucoup d’autres de fil en aiguille et en cascade, comme celles mentionnées plus haut et d’autres.

Tout est centré sur ces 144000 et ce qu’il en reste de nos jours. Seuls eux auraient l’Esprit Saint et les dons spirituels tels que la révélation divine pour l’édification de la communauté. Seuls eux seraient nés de nouveau, seraient enfants de Dieu de par leur conversion en Christ, seuls eux seraient les frères et soeurs du Christ, bref seuls eux seraient dans une relation spéciale avec Jésus, et apporteraient une connaissance nouvelle, une compréhension nouvelle de la Bible, etc. Les autres membres de la communauté, appelés la « grande foule » (Apocalypse 7: 9) ou les « autres brebis » (Jean 10: 16), doivent passivement recevoir l’enseignement qui vient du haut (oui du haut de la pyramide), et dire amen. Même si l’Esprit Saint en nous nous dit que tel ou tel point n’est pas conforme à la Bible, et que son acceptation trouble notre conscience.

Le risque sectaire chez les Témoins de Jéhovah se trouve-là précisément, dans ce noeud doctrinal basé sur les 144 000, qui verrouille et bride tout, et qui empêche cette communauté, qui a des atouts extraordinaires, de s’épanouir comme elle devait s’épanouir, de progresser dans la sanctification, dans la nature divine, dans l’union avec Dieu et Jésus-Christ (Jean 17: 1-26).

Si j’étais resté Témoin de Jéhovah comme je l’étais il y a encore 20 ans, je ne pourrais pas dire le millième de tout ce que j’ai dit dans ce seul article, qui pourtant est une inspiration divine, autrement dit la révélation par l’Esprit Saint, l’Esprit de la Vérité (Jean 16: 7-15), l’Energie Universelle, que j’appelle l’Unergie dans la Science de l’Univers TOTAL ou Science de Dieu. Cette Science n’aurait même pas eu le droit d’exister, car elle constitue un enseignement qui ne vient pas du sommet de la structure pyramidale des Témoins de Jéhovah, appelée l' »esclave fidèle et avisé » et son représentant qui est le « collège central » des Témoins de Jéhovah à New York. la seule habilité à apporter la « nourriture spirituelle » au troupeau.

Par conséquent aussi, tout l’immense contenu du site hubertelie.com, le fruit de toutes les révélations de l’Esprit Saint ou Unergie ou Energie Universelle, n’aurait pas le droit d’exister. J’aurais été condamné à être mal nourri spirituellement, à ruminer des enseignements qui viennent du sommet et qui bougent peu au fil des années! Une idée chez les TJ est que toute la connaissance sur Dieu aurait déjà été révélée, ce qu’il reste ne serait que des « points de détails »… Mais quelle erreur doctrinale!

Car la connaissance de Dieu et sur Dieu est INFINIE, car DIEU est INFINI! Dire que la révélation divine serait finie et qu’il ne resterait que des « détails » à régler, c’est presque blasphématoire, c’est réduite le Dieu INFINI à un humain fini, et le problème justement est que l’organisation des TJ est finalement plus humaine (au sens péjoratif du terme) que divine, plus matérielle que vraiment spirituelle. Et tout cela à cause d’une doctrine erronée, celle des 144 000, qui fait un terrible effet entonnoir pour l’Esprit Saint, qui bride littéralement l’Esprit de Dieu, et qui ne laisse descendre qu’un mince filet.

C’est ainsi que tout le don d’Esprit Saint que j’ai reçu pour faire la Science de Dieu, a été empêché d’être dans la complémentarité avec tous les autres dons de tous les autres chrétiens de la communauté dans le monde entier! Quelle dommage!

Je le dis sans aucune animosité pour les Témoins de Jéhovah, je connais leur qualité et droiture dans l’ensemble (il y a des brebis galeuses comme partout et c’est quand elles sont au sommet qu’elles font plus de mal; mais dans l’ensemble, à la base de la pyramide qu’est leur organisation, ce sont des gens formidables), Dieu sait que j’ai pour eux une immense affection, oui, pour ces juifs chrétiens et pour ces chrétiens juifs, qui sont tant empêchés d’être pleinement juifs, et aussi chrétiens. Leur organisation ne leur permettra pas de lire ce que je dis d’eux, pour qu’ils s’améliorent, parce que je serais de leur point de vue un « apostat » , c’est-à-dire un « hérétique », qui a été exclu de l’organisation.

Je dois dire aussi que si j’étais talmudiste, je contesterais exactement de la même façon beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses dans le Talmud, en disant que ces enseignements contestés ne sont pas conformes à la Torah et à l’ensemble du Tanakh, et pour ne pas dire à l’ensemble de la Bible, et maintenant à la Science de l’Univers TOTAL ou Science de Dieu, qui repose sur tout cela.

Comme le dit si bien le rabbin Haïm Dynovisz, l’un des meilleurs rabbins talmudistes selon moi ou l’un des moins pires, c’est au niveau des élites, des dirigeants, des guides (que ce soit donc religieux, politiques, etc.), qu’il y a le plus gros problème. Ils cherchent souvent, hélas, plus leurs intérêts et leur gloire et notoriété, que vraiment l’intérêt du plus grand nombre. Il y a même une boutade en Israël, rapportée par un journaliste qui recevait le rabbin Dynovisz (on verra la vidéo vers la fin), et qui dit: « Quand le Machiah viendra, même les rabbins seront sauvés… »

C’est drôle, et c’est bien dit. Mais le problème est aussi que les talmudistes, y compris le cher rabbin Dynovisz, se trompent depuis 2000 ans sur le Machiah ou le Messie. Il est déjà venu il y a 2000 ans, et c’est bien sûr Yéshoua de Nazareth, Jésus donc, ce qu’ils ne veulent pas entendre de cette oreille, rabbin talmudiste « normal » ou non, orthodoxe ou non, ultra-orthodoxe ou non. Nous vivons l’ère du retour de Jésus, qui ne sera pas comme le premier. Le processus est en route, mais tous regardent ailleurs. Les juifs chrétiens, mais aussi les juifs messianiques, les Témoins de Jéhovah, etc., peuvent aider à comprendre que Jésus est le Messie, et c’est justement ce que les ultra-orthodoxes veulent criminaliser et punir d’un à deux ans de prison. La proposition de loi a été rejetée, mais chat échaudé craint l’eau froide…

Les TJ ne mènent donc pas une politique de « rouleau compresseur » sur un pays, comme les ultra-orthodoxes le font en Israël, où c’est à la limite de la tyrannie ou même du terrorisme, au moins idéologique.

Ce qui est autorisé aux ultra-orthodoxes, l’état d’Israël ne permettrait pas un centième de cela aux islamistes extrémistes, et même seulement aux palestiniens. Il est très clair que ça passe en Israël parce que ce sont des juifs. Mais dans la pratique, ce n’est guerre mieux qu’un régime de charia islamique, et le plus inquiétant est que le mouvement progresse et est politiquement puissant!

Sulfure d’hydrogène en Israël…

Pauvres israéliens, suis-je tenté de dire, face à cet ultra-intégrisme, le Tel Aviv Attitude décrite plus haut a de beaux jours devant lui, car pour beaucoup dans la jeunesse israélienne, ce sera de plus en plus la réaction face à la montée ultra-orthodoxe, sauf si le talmudisme modéré, en union avec les juifs chrétiens et leurs assimilés, les chrétiens évangélistes ou les chrétiens « talmudoïdes » comme les TJ, arrivent à prendre le dessus sur ces inquiétants ultra-orthodoxes:

Honnêtement, et n’ayons pas peur des mots: c’est une secte! Une puissante secte proche de la droite israélienne, et qui monte en Israël. A côté, les Témoins de Jéhovah sont de doux agneaux, ils sont des anges. Ils sont environ 2000 en Israël.

Ces « barbus » (ils ne sont pas tous barbus, mais c’est juste le symbole) en noir et blanc, comme le documentaire les appelle. Je n’emploie pas le mot judaïsme, désolé, ni même le mot juif, car pour moi ce n’est pas du judaïsme, mais c’en est la pire caricature. Ces inquisiteurs et bataillons d’une croisade ultra-talmudiste, qui débarquent chez des gens pour vérifier s’ils respectent bien les règles de ce qui est selon eux le « judaïsme ». Qui dictent à un homme celle qui doit être sa femme, et à une femme celui qui doit être son mari. Qui fixent dans les moindres détails la manière dont la relation intime doit se faire: La femme doit se coucher sur le dos (jusque là rien de méchant…). L’homme doit s’approcher mais sans la toucher, ni des mains pour la caresser, ni des lèvres pour l’embrasser. Il doit juste se conditionner mentalement pour que son « membre » se durcisse, puis pour que la femme le saisisse et l’introduise en elle.

Je ne peux pas dire ce qu’il est autorisé à faire ensuite une fois introduit, parce que le récit ne le dit pas, et que ce que je peux penser n’est pas nécessairement ce qui est autorisé… Et que puisque les ultra-orthodoxes font des enfants, c’est quand-même qu’il doit se passer après introduction du membre un certain scénario que j’imagine aisément…

Bref, je me suis demandé en écoutant le documentaire s’il n’y avait pas quand même un peu d’exagération, et que même chez les ultra-orthodoxes il y a une certaine part de « liberté » dans la manière d’avoir les relations intimes… Mais bon, je me dis aussi qu’on ne peut pas se permettre de dire une chose aussi… comment dire… surprenante (on va dire ça comme ça) s’il n’y a pas une part de vérité.

Je puis témoigner que l’extrémisme n’est pas à ce point chez les TJ. Ils n’ont pas des milices pour aller forcer les commerçants à fermer leurs boutiques parce que c’est le jour du shabbat. Le shabbat dans la Torah avait pour but de faire garder à l’esprit à Israël qu’il doit se réserver au moins un jour dans la semaine pour s’occuper d’autre choses que les préoccupations matérielles. Donc un jour pour YHWH ou Yahvé ou Jéhovah, comme le diraient les TJ. Un jour de repos donc sur le plan physique, mais pour se nourrir spirituellement, de la Torah. Ce que les chrétiens appelleront le « jour du Seigneur ».

A un certain moment de l’histoire, à l’arrivée du Messie, Israël devait quand même arriver à maturité spirituelle, comme un petit garçon ou une petite fille, et tourner la page des prescriptions contraignantes de la Torah, et marcher avec une Torah et ses principes écrits dans le cœur, que l’on pratiquera par amour pour Dieu et pour le prochain, et non plus en fonction des règles écrites sur de la pierre ou sur du papier. Ces matériaux seront alors juste des aide-mémoire, à cause du problème de l’oubli. Mais le plus important sera dans le cœur et dans l’esprit.

On obéirait alors à l’esprit de la Torah, de la Loi, et non plus à la lettre. On ne dira pas alors: « Je ne tuerai point mon prochain » parce que la Torah l’interdit. Mais on ne le fera pas simplement parce qu’on a compris que ce n’est pas divin de le faire, c’est contraire à l’amour pour Dieu et pour son prochain, c’est diabolique, démoniaque, satanique. Or le but, après la chute de l’homme et de la femme, c’est de réapprendre à redevenir divin, de redevenir enfant de Dieu, de retrouver la divinité perdue.

C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles le rôle du Messie et la nouvelle compréhension et pratique de la Torah qu’il apporterait, c’est d’incarner la notion de Fils de Dieu, pour nous réapprendre à redevenir des enfants de Dieu, nés de l’Esprit de Dieu et non plus dans la chair, en raison d’un héritage génétique, ethnique, raciale. On ne naît pas automatiquement enfant de Dieu parce qu’on a des parents enfants de Dieu, car des parents divins peuvent donner naissance à un enfant démoniaque. Et de la même façon, on n’est pas frappé par une malédiction de naître enfant du Diable, parce qu’on a des parents enfants du Diable.

Par exemple, du méchant roi Saül qui voulait tuer David est sorti le divin Jonathan, qui avait beaucoup d’amour pour David, et quand Jonathan fut tué, David le pleura et a dit « son amour était plus merveilleux que l’amour venant des femmes » (2 Samuel 1: 25-27). De nos jours, quand on lit de telles paroles d’amour, comme par exemple quand on lit dans l’évangile que Jésus avait un grand amour pour son apôtre Jean, qui se couchait souvent sur le sein de Jésus comme un fils sur le sein de son père, comme il le fit justement lors du dernier repas avant sa crucifixion (Jean 13: 21-25; 21: 20), les esprits parasités par le Diable pensent à une logique LGBTQ.

Bref, pour revenir au propos, cet exemple de la relation entre David et Jonathan est une prophétie annonçant l’époque où la notion d’enfants de Dieu ou d’amour ou de fraternité entre deux êtres, ne sera plus synonyme du fait d’être des descendants d’un même père, d’une même mère, comme par exemple les fils d’Israël descendent d’un même père nommé Israël ou Jacob. La notion de judéité sera donc alors spirituelle (Romains 2: 27-29; 8: 12-24).

Et maintenant, au sujet des 144 000 en Apocalypse 7: 1-8 et 14: 1-5, et à l’interprétation que les TJ ont à ce propos, les autres chrétiens trouvent que non seulement c’est anti-biblique, mais c’est choquant que les « TJ » disent qu’il n’y a que 144 000 chrétiens qui vont au ciel avec Jésus. Et sur ce plan, franchement ils ont raison, car ce n’est pas ce que la Bible dit avec ces textes. C’est un groupe de chrétiens d’origine juive, comme le furent par exemple les apôtres de Jésus et plus généralement beaucoup de ses premiers disciples, et comme le sont par exemple aussi les juifs chrétiens. Ceux-ci ont un rôle eschatologique certain, dont ce qui se passe en ce moment en Israël n’en est que les préludes.

On commence en effet à assister à un réveil en Israël, d’un peuple maintenu sous le joug du pharisaïsme puis du talmudisme, qui n’accepte pas pour l’instant que Jésus est le Messie, ce qu’ils finiront par comprendre, nous y travaillons pour, les juifs chrétiens y travaillent. Il y aura plein de Nicodèmes parmi les rabbins talmudistes, car en fait Nicodème était un modèle prophétique (Jean 3: 1-16; Jean 7: 45-52).

Les talmudistes modérés seront dans un premier temps à la fois ceux qui vont arracher la grande foule des âmes juives (notamment la jeunesse) des griffes et de la pression des ultra-orthodoxes. Car, pour beaucoup d’entre eux, l’éveil spirituel peut se solder par le fait d’être la proie de ces ultra-orthodoxes.

proposition-de-loi-d-emprisonner-les-chertiens-faisant-l-apologie-de-jesus-christ

Mais en même temps aussi, ils dégagent si peu d’amour divin, sont si peu attrayants et même sont si effrayants que, sans user de la contrainte ou réussir à étouffer toutes les sources de lumière de la Torah (comme par exemple ils essaient de le faire en criminalisant l’évangile sur Jésus), peu de cette grande foule des âmes juives qui s’éveillent iront se jeter dans les griffes de ces incarnations des ténèbres… Donc au moins pour cette raison c’est un peu rassurant…

Ce sont donc clairement les talmudistes modérés qui ont plus de chances de récupérer cette foule en plein réveil et demandeuse de la Torah. Mais en même temps aussi, ces mêmes talmudistes modérés seront l’ultime frein pour cette foule, de découvrir Jésus et tout ce qui leur a été caché pendant 2000 ans à son sujet. Ce sera alors le rôle des juifs chrétiens de travailler pour faire tomber ce second obstacle, pour que 1) des rabbins talmudistes deviennent des Nicodèmes (je ne dis pas que c’est gagné, hein?), et pour qu’enfin cette grande foule d’âmes juives découvrent Jésus le Messie, oui le vrai et unique Machiah!

Et alors de cette foule seront choisis les 144 000 pour un rôle spécial dans la suite du plan divin (Apocalypse 7: 1-8 et 14: 1-5), et ces 144 000 seront pour le Nouveau Paradigme de la connaissance de Dieu, oh que dis-je, de la Science de Dieu, ce que les 12 apôtres sont pour l’ère chrétienne inaugurée par Jésus.

Une dernière grande précision: je n’ai pas du tout dit que les juifs dont je parle et desquels sont tirés les 144 000 doivent obligatoirement être présentement des résidents sur le sol de l’Israël physique. De même que la judéité physique est le symbole d’une grande judéité, une judéité spirituelle, universelle, de la même façon l’Israël physique est le symbole d’un très grand Israël, qui est spirituel, universel.

En effet, comme je l’explique depuis des années, suite aux exils et diasporas juives au fil des siècles et même des millénaires, et notamment le grand exil de 2000 ans, le monde a été tellement ensemencé par des gènes juifs, et plus généralement encore israélite, que même la séparation que l’on fait génétiquement entre juifs et non-juifs n’a plus de sens.

Faire encore ce genre de séparation est comme d’aller verser le contenu d’une piscine d’eau douce dans un océan d’eau salé, puis de vite remplir la piscine de l’eau de l’océan en puisant dans les endroits où l’eau douce précédemment déversée n’a pas encore eu le temps de se mélanger complètement avec l’eau de l’océan. Que dire maintenant, après cette opération de mélange plus ou moins partiel, de continuer de distinguer de manière absolue l’eau de la piscine et l’eau de l’océan?

On a compris: la piscine, c’est la terre d’Israël, et l’océan, c’est le reste de la planète. Ou encore, la piscine, ce sont les juifs et plus généralement les israélites. Et l’océan, c’est tout le reste de l’humanité. Les déversements du contenu de la piscine dans l’océan, ce sont les différents exils d’Israël. Et les remplissages de la piscine à partir de l’eau prise dans l’océan aux endroits où les mélanges des deux eaux ne sont pas encore absolus, ce sont les différents retours des juifs sur le sol d’Israël, dont celui à partir de 1947, le retour après la Shoah donc.

Et maintenant, si je dis que l’on va prélever 144 000 centimètres-cubes d’eau douce, ou simplement de molécules d’eau, est-ce que j’ai dit que cette eau sera forcément puisée de la piscine? Je dis bien l’eau douce, donc les juifs ou les israélites. Et ce qui est dans la piscine n’est plus de l’eau douce uniquement. Et d’un autre côté, l’océan ne contient pas que l’eau douce depuis le mélange.

Et même mieux, avant ce mélange, il contenait déjà de l’eau, qui distillée ou dessalée, aurait pu fournir aussi de l’eau douce. C’est juste que la piscine contenait déjà de l’eau préalablement distillée ou dessalée. Cela correspond tout simplement au fait que le peuple israélite ou juif, avant même qu’il soit question d’exils de mélanges, a été tirée de l’humanité. Tout le monde vient d’Adam et Eve selon la Torah, et Abraham, qui précède Isaac et celui-ci précédant Jacob ou Israël, est tiré de l’humanité, donc Israël ou les juifs proviennent déjà de l’humanité avant la mise en piscine, en terre promise donc. Autrement dit, l’eau distillée ou dessalée qu’ils sont (le moyen de dessalement ou de la distillation ou de la purification étant la Torah), n’est pas une nature propre mais provenait déjà de l’humanité.

Bref, tout cela juste pour dire qu’on peut être juif ou israélite au sens universel mais sans l’être au sens physique, et inversement l’être au sens physique sans l’être au sens universel. Etre juif ou israélite ici, c’est être une molécule d’eau et pas de sel, ou de sulfure d’hydrogène, ou d’acide sulfurique. Voici la molécule d’eau, de formule H2O:

molecule-d-eau

La piscine contient des molécules d’eau, et l’océan aussi. Et aussi bien la piscine que l’océan contiennent des molécules qui ne sont pas celle de l’eau. Moshe Gafni et Yaakov Asher sont des molécules de sulfure d’hydrogène, de formule H2S.

Cela ressemble à la molécule d’eau, mais c’est un gaz puant! Oui, comme on dit, ça pue le soufre, ça pue le Diable!

L’eau de la piscine avec ces molécules dissoutes dedans, et aussi avec du sel, du javel, etc. c’est ce qu’on appelle les juifs au sens physique, ou encore la terre de l’Israël physique. Moshe Gafni et Yaakov Asher le sont, mais ils ne sont pas des molécules d’eau, autrement dit ils ne sont pas des juifs au sens universel, divin, sinon ils n’auraient jamais proposé une loi visant à interdire que l’on parle de Jésus de Nazareth le Roi des Juifs, dans la piscine, c’est-à-dire en terre d’Israël. C’est donc l’imposture, le sulfure puant, qui crucifie l’authentique, puis qui veut interdire qu’on parle du crucifié qui a été ressuscité et qui est plus que jamais vivant dans une lumière inaccessible pour les esprits des ténèbres que sont donc Moshe Gafni et Yaakov Asher. A moins qu’ils se repentent bien sûr, comme le pharisien Saul de Tarse devenu l’apôtre Paul, miracle qui n’est pas impossible.

Les TJ affirment que l’allégorie de l’olivier de Romains 11: 1-36, en relation avec ces textes d’Apocalypse sur les 144000, veut dire aussi que ceux-ci devaient tous être des juifs. Mais comme le nombre des juifs ayant cru en Jésus n’a pas atteint les 144 000, Dieu devait compléter avec des non juifs ayant cru en Jésus.

Mettons par exemple qu’à l’époque de Jésus il n’y avait que 44 000 juifs qui sont devenus chrétiens, il manquerait alors 100 000 pour compléter l’Israël de Dieu. Donc les 100 000 premiers non juifs qui sont devenus chrétiens complètent les 144 000 chrétiens oints de l’Israël de Dieu. Ce nombre des oints atteint, l’olivier sera complet, ce qui selon eux s’est accompli en 1935. Et tous les non juifs qui deviendraient chrétiens après cela, à partir de 1935 donc, font partie de la grande foule dont parle Apocalypse 7: 9. Je précise que j’expose leurs doctrines telles qu’elles étaient en 2004, quand j’ai quitté les « TJ » comme certains juifs quittent la mouvance des juifs ultra-orthodoxes (toute proportion de sectarisme gardée, comme expliqué plus haut).

Mais supposons qu’il y ait 10 000 juifs dans cette grande foule, donc des gens convertis après 1935, ils reprendraient leur place dans les 100 000, et donc 10 000 chrétiens oints non-juifs seraient « virés » en quelque sorte de l’olivier, pour que les 10 000 chrétiens juifs retrouvent leur place. Les 100 000 chrétiens oints non-juifs garderaient en quelque sorte la place pour les juifs, de sorte que si 100 000 juifs devenaient chrétiens, les 100 000 chrétiens oints non-juifs, seraient tous « virés » de l’olivier ou Israël de Dieu, pour redevenir de simples chrétiens de la grande foule d’Apocalypse 7: 9. Autrement dit, ils sont « virés » de leur rêve d’aller au ciel avec Jésus, pour se contenter d’être parmi la grande foule qui vivra sur la Nouvelle Terre.

Dès 1989, 3 ans après mon baptême TJ, j’ai écrit un texte pour dire que cette compréhension entre autres sur Romains 11: 1-36 était erronée, n’était pas conforme à la logique de la Bible, la logique de Dieu. Rien que l’idée de limiter la notion d’Israël à 144 000 membres, alors que beaucoup de prophéties disent que le nombre des fils d’Israël serait comme les grains de sable de la mer ou les étoiles des cieux (Genèse 22: 15-18; Hoshéa ou Osée 1: 10, 11), est clairement fausse.

Il faut savoir que cette doctrine des 144 000 fait partie des doctrines centrales et très sensibles chez les TJ, et remettre en question l’une de ces doctrines clefs est une cause de l’exclusion de chez les TJ pour apostasie, en tout cas jusqu’en 2004, car après je ne sais pas. La doctrine des 144 000 a de mon point de vue essentiellement pour but de maintenir chez les TJ deux classes de membres, la classe des hauts-dirigeants au siège central de Brooklyn à New York, aux Etats-Unis, ainsi que dans les filiales du monde, et la classe des autres membres à la base de cette organisation très pyramidale.

Chez les TJ ou en tout cas comme les choses étaient en 2004, lors de la célébration annuelle du repas du Seigneur, qu’ils appellent le Mémorial, et qui correspond à la Pâque (sans « s ») juive et grosso modo à la fête de Pâques (avec « s ») chez les catholiques, seuls les chrétiens vivant qui s’identifient comme faisant partie du groupe des 144 000, « prennent les emblèmes », ce qui signifie manger un peu du pain et boire un peu du vin qui circule dans l’assistance pendant la cérémonie. Autrement dit, seuls les juifs ou israélites spirituels selon la terminologie des TJ, pouvaient « prendre les emblèmes », disant par là qu’ils sont « nés de nouveau », ils sont oints de l’Esprit Saint, ils ont une « espérance céleste », ce qui signifie qu’ils seront avec Jésus sur le mont Sion céleste. Et selon la doctrine TJ, en 2004 il restait environ seulement 10 000 de ces chrétiens spéciaux, les 144 000 chrétiens oints donc, sur toute la terre.

En prenant donc les emblèmes lors du Mémorial de 2004, j’ai ainsi indiqué que je suis chrétien oint. Et évidemment, comme la doctrine est que leur rassemblement serait terminé en 1935, pour eux je ne pouvais pas être oint, et mes soucis et menaces d’exclusion ont recommencé comme en 1989 quand je leur ai adressé un écrit proposant une autre compréhension de la Bible, entre autres des prophéties d’Ezékiel, d’Apocalypse, etc. L’analyse de textes comme Romains 11: 1-36 en fait partie.

La pensée chrétienne est simple, celle enseignée par les apôtres: quiconque a foi en Jésus, en fonction de la qualité de sa foi, de son amour pour Dieu et le Christ sauveur, pour la Parole de Dieu, pour la Vérité, etc., peut recevoir l’Esprit Saint qui lui confère un don spécial, qui est sa mission dans la communauté chrétienne. Il ou elle est né(e) de nouveau (Jean 3: 1-16; Romains 8: 12-24).

Tous les chrétiens c’est-à-dire ceux qui croient vraiment en Jésus reçoivent l’Esprit Saint, donc sont oints de l’Esprit, le reste étant juste une affaire de degré, de profondeur, ce que Jésus a représenté dans plusieurs paraboles, comme celle des talents (Matthieu 25: 14-30) ou celle des mines (Luc 19: 11-27). Celui qui a reçu 5 talents, Jésus s’attend qu’il les fructifie pour en gagner 5 autres. Celui qui reçoit 2 doit gagner 2 autres, et celui qui ne reçoit que 1 doit faire l’effort de gagner 1 autre, sinon il est jugé méchant pour son manque de gratitude et d’amour pour son maître. C’est la logique de l’Esprit Saint, chacun doit faire selon ses capacités, selon le don reçu, selon tout simplement la mission que Dieu ou Jésus lui a donnée pour servir les autres (voir 1 Corinthiens 14).

Paul compare aussi la communauté chrétienne à un corps, et chaque membre a un rôle dans le corps, des plus importants aux plus modestes. Tout est utile, on ne méprisera aucun rôle. Si le rôle est d’être le cerveau, il faut bien jouer le rôle de cerveau! Si c’est d’être le cœur, le foie, l’estomac, un œil, une oreille, un nez, une bouche, un orteil, etc., il faut bien jouer ces rôles, c’est tout, et tout rôle est donc utile.

Et tout rôle est le don de l’Esprit Saint, l’Energie universelle, que nous appelons aussi Unergie dans la Science de Dieu, Energie Divine qui est tout et qui fait tout. Et la connaissance de Dieu augmentant, à l’ère de l’information il est révélé que l’Unergie ou l’Esprit Saint, c’est l’Information!

Je dois dire à présent que j’ai été touché dans mon amour pour mes anciens compagnons TJ quand j’ai appris l’horreur qui s’est passée en Allemagne contre eux. A savoir donc la fusillade sur eux en pleine réunion et prière. C’est absolument épouvantable, ils ne méritent pas ça, malgré tout ce que je peux leur reprocher, et surtout à leurs hauts dirigeants.

Je sais aussi que, comme lors de la Shoah et autres, ceux qui sont morts ou gravement blessés dans cette fusillade sont probablement des enfants de Dieu. Il s’agit tout bonnement d’un sacrifice satanique, comme Jésus a été sacrifié, ou comme les démons nés humains du genre de Janus ou autres ne demandent qu’à nous sacrifier.

Ponce Pilate: « Je suis innocent du sang de cet homme »

La mention de la Shoah m’amène aussi à parler d’un autre épisode des moments du sacrifice de Jésus, rapporté par Matthieu 27: 15-26, notamment le verset 25. C’est la fameuse séquence où Pilate se lave les mains devant ceux qui le forçaient à tuer une personne en qui il ne voyait aucune faute passible de la peine de mort. Par ce geste il leur a dit: « Je suis innocent du sang de cet homme ». Et ils lui répondent: « Que son sang revienne sur nous et nos enfants ». Terrible!

Pour leur agenda pharisaïque, et maintenant talmudiste, les esprits du Talmud du genre de Moshe Gafni et Yaakov Asher (qu’on s’entende bien, je parle uniquement des juifs de cette espèce, les tueurs de prophètes et de Messie, et qui, 2000 ans après, veulent criminaliser en Israël ceux qui témoignent de Jésus), ont donc sacrifié à l’avance leurs enfants, c’est-à-dire la descendance des juifs! Et ils vont après cela accuser Hitler et les nazis d’avoir exécuté simplement le vœu qu’ils ont programmé devant Dieu?

Les nazis apparaissent à la lumière de la logique divine, comme ayant été juste le couteau du sacrifice de juifs, pour poursuivre l’agenda talmudiste. Dans les paroles précédentes, en disant: « Que son sang revienne sur nous… », cela signifie que cette génération subira dans un premier temps les conséquences de son crime sur Jésus, ce qui a été accompli en l’an 70 de notre ère, quand les romains venus détruire le temple de Jérusalem et en partie la ville, et déporté des juifs en exil, et d’autres disséminés aux quatre coins du monde, notamment en Asie, en Europe, etc. Et Jésus peu avant sa mort a dit en Matthieu 23: 37-39 la seule façon de réparer ce crime:

Jérusalem, Jérusalem, la ville qui tue les prophètes
et qui lapide ceux qui lui sont envoyés!
Combien de fois j’ai voulu rassembler tes enfants
comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes!

Mais vous ne l’avez pas voulu.
Voyez ! Votre maison vous est abandonnée.
Car je vous dis que vous ne me verrez plus, à partir de maintenant
et jusqu’à ce que vous disiez:
« Béni est celui qui vient au nom de YHWH »

[d’autres traductions disent: « au nom du Seigneur », « au nom de Yahvé », « au nom de Jéhovah », etc. En effet cette phrase est la citation de Psaumes 118: 25, 26, qui dit: « Béni est celui qui vient au nom de YHWH ! », ou « Béni est celui qui vient au nom de Yahvé! » , ou « Béni est celui qui vient au nom de l’Eternel! », etc.]

Ainsi donc, ceux qui sont les successeurs des tueurs de prophètes, comme Jésus l’a dit aussi en Matthieu 23: 29-31, et étaient sur le point de le tuer à son tour, ne le verront plus physiquement, car après sa résurrection il habite désormais dans une gloire divine inaccessible, sauf pour ceux qui auraient foi en lui et suivraient le chemin qu’il leur a montré.

Les sacrificateurs des prophètes et du Messie, auraient affaire aux envoyés de Jésus, comme plus haut Etienne, assassiné aussi, comme beaucoup de disciples de Jésus. Quand Jésus réapparaîtrait, ce sera dans la gloire (voir Matthieu 24: 23-31; Apocalypse 1: 7, 8) et non plus comme un humain, enseignant comme Jésus a enseigné il y a 2000 ans, ou comme moi à l’ère d’internet. Cet enseignement est notre rôle à présent, nous qui venons en son nom, et en particulier votre serviteur, qui a une mission spéciale au troisième millénaire, à l’ère de l’information.

Ce qu’on appelle couramment le « retour du Christ », c’est un retour pour faire entrer dans le royaume des cieux tout ceux qui auront eu foi en lui. Mais pour ceux qui l’ont transpercé, comme le dit Apocalypse 1: 7, et qui ne se seront pas repentis, ils ne verront pas Jésus dans la gloire mais n’auront que regrets et honte éternels. Eux qui se targuaient d’être « juifs », « juifs » et encore « juifs » comprendront avec stupéfaction à quel point ils sont à des années-lumière de l’Essence Juive, que Jésus a incarnée au plus haut point. Ils comprendront que, depuis que leurs pères ont sacrifié le Messie sans se repentir, tout comme eux non plus, ils n’avaient été qu’une « synagogue de Satan » comme Jésus ressuscité le dit en Apocalypse 2: 9, 10 et 3: 9.

Et je parle toujours spécialement des juifs de l’espèce de Moshe Gafni et Yaakov Asher, dont Jésus est en train de montrer les visages de méchanceté, pour aussi les distinguer des autres, séparer l’ivraie du blé (Matthieu 13: 24-30, 36-43) .

Ils sont devenus les héritiers et maîtres du monde de Satan, le trône de César. Ils sont comparables à l’homme riche dans la parabole de Luc 16: 19-31, ce que beaucoup appellent de nos jours les « juifs d’en-haut ». Et dans cette parabole, Lazare est l’homme pauvre qui représente les « juifs d’en-bas ».

En enfer l’homme riche a commencé à comprendre les leçons donnés par le père Abraham qui représente Dieu, qui l’appelle avec amour « mon enfant » (Luc 16: 24, 25), et ceux qui auront un privilège de dialoguer encore avec Dieu, un ange de Dieu, un représentant de Dieu, etc., c’est qu’ils ne sont pas en fait dans le pire enfer, mais dans une sorte de purgatoire.

Parce que cet homme anciennement riche dans la vie d’avant, qui ne permettait même pas que le pauvre Lazare, malade, couvert de plaies comme Job, mange avec les chiens ce qui tombait de sa table (du riche), celui-ci donc qui commençait à comprendre la gravité de ses fautes contre Dieu et son prochain, n’était pas complètement mauvais et égoïste. Il s’est mis à se soucier de ses frères, et à demander à Abraham d’envoyer Lazare avertir les frères de cet homme, de ne pas faire les mêmes bêtises pour venir souffrir comme lui dans ce lieu. Abraham lui répond: « Tes frères ont Moïse et les prophètes, qu’ils les écoutent ». Et le damné répond: « Non, ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, mais si quelqu’un revient d’entre les morts et témoigne, ils écouteront ». Et Abraham lui dit: « S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils n’écouteront pas non plus si quelqu’un revenait d’entre les morts pour leur parler ». Et la discussion de la parabole de Jésus s’est arrêtée-là.

Ce que je fais observer depuis des années, c’est toute la profondeur des dernières paroles d’Abraham dans la parabole de Jésus. Qu’est-ce qui se cache profondément dans l’idée que si les frères de l’ancien homme riche n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils n’écouteront pas non plus si quelqu’un revenait d’entre les morts pour leur parler?

C’est qu’Abraham lui-même, Isaac, Jacob, Moïse, les prophètes, etc., et votre serviteur qui n’échappent pas à la règle, sont souvent des gens qui dans une autre vie ont vécu l’expérience de cet ancien homme riche ou Lazare, mais qui soit ont été envoyés pour travailler à une œuvre contre laquelle ils ont péché, soit sont allés dans un enfer par amour comme Jésus ou Lazare, pour aider les gens à apprendre les voies de Dieu pour éviter l’expérience plus douloureuse d’un enfer plus dur. Donc, si Lazare était envoyé pour avertir les frères de l’ancien homme riche, il ne serait rien d’autre qu’un Moïse ou l’un des prophètes. Il ne serait pas spécialement plus écouté qu’eux, d’où la réponse d’Abraham.

Les prophètes du Tanakh étaient en fait des scientifiques de Dieu l’Univers TOTAL, l’Alpha et l’Oméga

L’illustration suivante illustre une logique générale de Dieu l’Univers TOTAL, l’Etre TOTAL, l’Alpha et l’Oméga:

(Voir également les articles : « La question des vies antérieures et de la vie Éternelle, ce que les chrétiens doivent comprendre », et « Les êtres qui sortent de l’Onivers (Enfer) et vont de vie en vie vers l’Univers, la vraie Vie ! » ).

Dieu, qui par définition dans sa Science maintenant révélée, est l’Ensemble de TOUTES les choses et de TOUS les êtres, l’Etre TOTAL, l’Etre Suprême. Donc toutes choses existent dans l’Univers TOTAL, tous les êtres existent, toutes les situations existent et le contraire de tout aussi. Les anges existent donc, les démons aussi, les paradis et les enfers. Tous les types d’univers ou de mondes existent, certains mieux que d’autres, certains pires que l’autres.

Globalement, les mondes ou les univers où le bien ou le positif domine, sont ceux qu’on appelle les paradis ou mondes divins ou royaumes de Dieu, qui existent à divers degrés. Quand la Bible parle des « cieux » au pluriel, c’est de cela qu’il s’agit. Les mondes où le mal ou le négatif domine, sont ceux qu’on appelle les enfers ou mondes démoniaques, mondes du Diable au sens général du terme, car chaque monde négatif a des diables, ses chefs. Ces mondes ou univers sont ce que nous appelons collectivement l’Onivers, qui est fait d’une infinité d’onivers, ou mondes négatifs ou enfers. Tout comme aussi l’Univers normal au sens collectif du terme, est fait d’une infinité d’univers normaux, les paradis donc. Les purgatoires sont les enfers partiels ou paradis partiels, selon qu’on voit le verre partiellement vide ou partiellement plein.

Les conséquences de cela, c’est que tout être, quel qu’il soit, parcourt l’Univers TOTAL, en ce sens qu’il a une infinité d’expériences dans chaque type de monde ou de situation. Et la notion d’infinité ici est celle d’indéfinité, la notion biblique d’infini, expliquée dans le document: Les nombres entiers variables et la bonne conception de l’infini. Dans la Bible, en hébreu (dans le Tanakh) comme en grec (dans le Nouveau Testament), quand on veut parler d’éternité ou d’éternité des éternités, on emploie l’expression « pour des temps indéfinis » ou « pour des temps indéfinis et des temps indéfinis ». Cette notion d’indéfinité est souvent aussi exprimée par le mot « perpétuité », ou les adverbes « indéfiniment », « continuellement », etc.

Dans l’absolu, cette notion est très générale et n’implique pas forcément la notion de temps. On peut l’employer aussi pour quantifier l’espace, la quantité d’énergie, etc. Dans l’absolu, tout est une question d’espace, d’univers, et le mot scientifique très général pour dire tout cela est le mot « ensemble », comme dans la théorie des ensembles introduite par Georg Cantor, qui était un juif. Il a beaucoup souffert de la part du Diable, parce que le paradigme scientifique qu’il introduisait, le paradigme des ensembles, est précisément le paradigme dans lequel il devient possible de faire la Science de Dieu. Autrement dit, le langage des ensembles est le langage scientifique universel, celui dans lequel toute science, toute connaissance, toute notion peut être traitée scientifiquement, comme les questions de Dieu, du Diable, des anges, des démons, des paradis, des enfers, etc..

Mais à condition de ne pas travailler avec l’habituelle logique classique, celle élaborée par le philosophe grec Aristote (disciple de Platon), mais qui malheureusement est une logique de Négation, à cause du fait que cette logique repose sur un principe très empoisonné et qui est le fameux principe de non-contradiction, qui n’est valable que dans des circonstances spéciales où l’on dit raisonner avec une logique tranchée, binaire, du tout ou rien, etc., pour prendre une décision par exemple.

Mais ce principe ne doit pas être un principe général de compréhension de l’Univers, car il y a une infinité de situations qui ne se traitent pas en logique du tout ou rien, du soit 1 soit 0. C’est ce qui fait toute la différence entre d’une part l’intelligence humaine, ou infiniment mieux encore, l’intelligence divine, qui est l’intelligence naturelle, existentielle, universelle, et d’autre part l’intelligence artificielle, oui l’IA. Les sciences depuis la nuit des temps, et plus généralement la connaissance (philosophique, religieuse et autre), bien que faites par des humains, fonctionnent avec une logique de Négation, c’est-à-dire une logique binaire, du tout ou rien, comme celle des machines. Cette logique, très rudimentaire et très handicapante, est la cause des paradoxes de la théorie des ensembles introduite par Georg Cantor.

Cela plus les épreuves subies (comme par exemple de la part d’un mathématicien nommé Leopold Kronecker, qui traitait Cantor de charlatan de la science, mais parce que lui-même était sous l’influence du Diable pour persécuter Cantor, plutôt qu’une personne réellement consciente du mal qu’il faisait, enfin bref…) , oui ce terrible malentendu avec Kronecker, alors que les deux disaient sans le savoir deux faces de la même vérité, plus ses casse-têtes qu’il essayait en vain de résoudre, mais qui étaient impossibles dans le paradigme de la Négation, ont eu raison de la raison de Cantor. Il mourut en hôpital psychiatrique en 1918. On dit aujourd’hui qu’il était un génie, mais je dis: plus que ça!

Comme Albert Einstein et d’autres scientifiques juifs ou philosophes comme Baruch Spinoza, Cantor s’inscrivait dans un nouveau type de prophètes de YHWH le vrai Dieu, qui ne concerne pas uniquement des juifs (par exemple le suisse Leonhard Euler, ou l’américain John Conway ou votre serviteur d’origine africaine et bien d’autres), mais des juifs qui sont seulement des éléments clefs de l’espèce.

Cantor disait que c’est Dieu qui a donné cette théorie des ensembles et plus particulièrement la théorie des ordinaux et cardinaux (les fameux cardinaux de la famille des Aleph), mais on pensait que c’est parce qu’il avait perdu la raison qu’il mêlait Dieu à son travail scientifique. Or même sa raison bousillée par le Diable, Cantor disait vrai. Il fait partie des prophètes scientifiques, dont la mission était de préparer la voie de la Science de Dieu, la Torah, la Nouvelle Genèse, la Torah du troisième millénaire. Je sais de quoi je parle et je m’en fiche si l’on dit que je suis un « méchouga » comme mon cher Georg Cantor…

C’est par le rabbin talmudiste Haïm Dynovisz que j’ai appris ce mot hébreu « méchouga », qui veut dire « fou », et il dit que lui-même est quelque fois traité de « méchouga », car bien que rabbin talmudiste, il n’est pas trop fermé, sectaire comme beaucoup d’autres rabbins, mais il a un esprit bien plus ouvert. Le voici à droite dans cette excellente et très éclairante vidéo, qui est aussi l’occasion de comprendre le monde juif ainsi que la société israélienne dans toute sa complexité.

Car c’est vrai que par souci de simplification et de mettre l’accent sur le vrai problème, qui est l’esprit du Talmud, cela peut donner le sentiment que tous les talmudistes sont à mettre dans le même sac, or il n’y a rien de plus éloigné de la vérité. Le monde juif et la société israélienne est beaucoup plus subtile que ça, et c’est l’occasion justement de le montrer avec cette remarquable vidéo très instructive! Elle est intitulée: Quelle place pour le judaïsme et la religion juive dans l’Etat d’Israël?

Il n’est pas impossible qu’il soit un jour un Nicodème (Jean 3: 1-16), telle est ma prière pour lui. L’avenir le dira, et c’est Dieu seul qui sait. En attendant, il dit des choses que je ne partage pas (je l’ai expliqué de vive voix ailleurs, par exemple dans cette série d’audios: Science de l’Univers TOTAL: la rencontre entre la science hébraïque (biblique) et la science gréco-romaine), mais d’autres choses qu’il enseigne sont très intéressantes et très justes.

Un jour il a expliqué dans un cours, en plein mois d’été, que les prophètes bibliques, ceux du Tanakh donc, étaient souvent qualifiés de « méchougas » ou « fous ». Quand un prophète venait au palais royal parler au roi, souvent de la part de YHWH le vrai Dieu, ses conseillers lui disaient: « Le méchouga arrive ». Ce n’est pas pour rien que les prophètes étaient souvent tués, car ils n’étaient pas forcément porteurs de bonnes nouvelles flatteuses pour le roi et ses courtisans. Comme le pouvoir corrompt facilement, parce qu’aussi Satan réussissait souvent à corrompre le pouvoir, même des rois les plus vertueux, l’élite et le peuple dirigé s’écartaient le plus souvent de la Torah que le contraire. Alors YHWH envoyait un prophète redresser la situation ou délivrer une condamnation. On trouve un exemple en 2Rois 1: 1-18. C’est le prophète Elie ou Eliyah le « méchouga » de service. Il est dit que le roi Achazia ou Ahazia fit une mauvaise chute et tomba malade. Et inquiet, il envoya consulter Baal-Zeboub ou Belzéboub ou Belzébuth une divinité cananéenne qui est souvent considérée comme le chef des démons.

Par exemple, en Luc 11: 14, 15, après un miracle de Jésus, certains disaient que c’est par Belzébuth le chef des démons qu’il chassait les démons, autrement dit, il faisait de la magie noire. C’est donc Belzébuth que le roi Achazia envoya consulter, pour savoir s’il s’en sortirait de cette maladie. Mais l’ange de YHWH le vrai Dieu dit à Elie d’aller à la rencontre des envoyés du roi, et leur demanda: « Est-ce parce qu’il n’y a pas de Dieu en Israël que vous allez interroger Belzébuth le dieu d’Ekron? » Il leur dit de rapporter ce message au roi: « Voici ce qu’a dit YHWH: le lit sur lequel tu es monté, tu n’en descendras pas ». Autrement dit, le roi va mourir. Et quand il demanda aux envoyés comment est l’homme qui est venu à leur rencontre? Ils le décrivirent, à savoir un homme quelque peu « bizarre », vêtu de vêtement de poils, et une ceinture de cuir autour de la taille. Et alors le roi dit: « C’est Elie de Tishbé ».

Le puissant prophète était plus spécialement connu que les autres pour avoir une apparence de « méchouga ». Plus d’un prophète s’était ainsi rendu au palais royal pour délivrer un message de malheur, et si ce n’était pas le roi lui-même qui donna l’ordre de le tuer, ça peut être un de ses courtisans qui lui a dit: « Ce ‘méchouga’ t’a manqué de respect, ô roi. Veux-tu qu’on lui règle son compte? » On trouve un exemple semblable dans le Nouveau Testament, et là le « méchouga » de service fut Jean-Baptiste, l’Elie de son époque, comme je suis celui du troisième millénaire:

Jean fut jeté en prison par le roi romain Hérode, car il le réprimanda, lui qui se prétendait un prosélyte juif alors qu’il ne respectait pas les préceptes de la Torah (il faut dire que souvent les gouverneurs non-juifs, pour avoir les faveurs des gouvernés, adoptaient leurs coutumes, pour des raisons de pur calcul politique, de « comm' » ainsi qu’on le dirait aujourd’hui). Le problème était ici qu’Hérode avait pour maîtresse Hérodiade la femme de Philippe son frère. Jean-Baptiste alla lui dire les quatre vérités sur ce comportement peu exemplaire. Hérode le jeta en prison, mais probablement par ego et non vraiment avec l’intention de faire du mal à Jean. Par contre, Hérodiade gardait à Jean une haine féroce.

A un anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa devant Hérode d’une manière gracieuse, si bien qu’Hérode lui demanda le cadeau qu’elle voudrait, jusqu’à la moitié de son royaume… Oh là, quelle imprudence de faire une telle proposition. On se demande si Hérode n’était pas quelque peu saoul par les boissons du repas d’anniversaire. La jeune fille alla demander à sa mère ce qu’il fallait qu’elle demande. Et sa mère lui a dit de demander d’apporter dans un plateau… la tête de Jean-Baptiste. Bien que très peiné par cette demande inattendue, Hérode dut tenir parole. Quelle horreur! On vint informer Jésus de ce qui s’était passé. Jésus se retira dans un endroit isolé (Matthieu 14: 1-12) pour digérer sa peine qu’un si grand prophète ait une fin si humiliante (Matthieu 11: 1-15; 17: 1-13).

Pour en revenir donc au rabbin Haïm Dynovisz, oui je suis d’accord que les plus grandes âmes dans ce monde sont souvent traitées de « méchouga ». Le rabbin disait cela donc en période estivale, pour dire à ses élèves qu’alors beaucoup de gens s’amusaient à la plage, eux, comme des « méchouga », étudiaient la Torah dans une atmosphère de chaleur. Sur ce plan je le reçois 7 sur 7. Mais le problème est que l’enseignement qu’il allait donner ce jour après cette introduction très intéressante où j’aurais appris un mot hébreu de plus, « méchouga » donc (j’en ai appris d’autres dans ce cours), oui, l’enseignement, à part des épisodes de pur Tanakh comme celui sur le rapport entre les prophètes et les cours royales de la civilisation de l’Israël antique, était un enseignement sur le Talmud.

Pendant l’enseignement il qualifie le Talmud de Torah orale, dont le Zohar le livre de la Kabbale, due à rabbi Akiva et placée sur le signe de la femme, tandis que la Torah écrite, de Moïse, est placée sur le signe de l’homme. Si c’était pour dire que la Torah orale est juste un enseignement sur la Torah écrite, une interprétation de la Torah écrite, passe encore. Mais là je découvre autre chose, la Torah orale, le Talmud donc, est une « révélation » parallèle, donnée par « Hachem » le « maître du monde ». Et au passage, « Hachem » veut dire « Le Nom », c’est censé se substituer à YHWH le nom divin qu’il ne faut pas prononcer selon eux, par application des trois premiers des Dix Commandements.

Mais ces commandements ne disent pas de ne pas prononcer YHWH mais seulement de ne pas le prendre de manière irrespectueuse, ce qui n’est pas du tout la même chose, ou jurer par lui alors qu’on est devenu impur et qu’on n’en est plus digne. Il faut alors se repentir et se purifier, et tout rentre dans l’ordre. J’ai analysé ailleurs cette question du nom YHWH, je ne m’étendrai pas sur ça ici. Il apparaît clairement que ce nom devenu tabou cache le fait que YHWH n’est plus vraiment le Dieu des talmudistes, mais une imposture, Hachem donc, a pris sa place, le « dieu » derrière le Talmud, à savoir Belzébuth que par exemple le roi Achazia envoya consulter…Et le rabbin ajoute que cette Torah-là est pour eux « juifs » beaucoup plus importante que la Torah écrite. Euh… pardon? Voilà qui confirme ce que je viens de dire.

Je comprend alors pourquoi Jésus il y a 2000 ans reprochait à leurs prédécesseurs, les pharisiens, d’avoir annulé la Parole de Dieu au profit de leur tradition (Matthieu 15: 3-9). Mas il y a pire. Dans l’enseignement, il dit que la Shoah est un chèque payé à Hachem pour revenir en Israël… En clair et décodé, des juifs ont été sacrifiés à cet « Hachem » pour revenir en Israël, sans remplir les conditions divines, comme reconnaître en Jésus le vrai Messie, et se repentir du crime commis contre lui (Matthieu 23: 37-39).

Mais il y a pire encore. Toujours dans le même enseignement, le rabbin compare Hachem et des « anges en chemises jaunes » qui se révoltaient contre Hachem pour une récompense moindre donnée à rabbi Akiva comparativement à Moïse, alors que rabbi Akiva a reçu une Torah orale, le Talmud donc, qui est pour les « juifs » (à comprendre en fait pour les talmudistes et eux seulement) beaucoup plus importante que la Torah écrite, comme déjà dit. Mais l’idée choquante qui s’ajoute à cela est ce que Hachem a répondu aux anges rebelles. Comme Macron aux Gilets Jaunes, dit-il. Bon, là je pense que le doute n’est plus permis que c’est bien Belzébuth, le chef des démons, qui se cache derrière ce nom Hachem.

Il y a ce que peut enseigner le Talmud, et il y a ce que peut être le coeur d’un talmudiste, un coeur bon. C’est tout ce que je souhaite pour ce rabbin Dynovisz, à savoir que malgré tout se cache en lui un Nicodème, raison pour laquelle d’autres rabbins ou personnalités israéliennes ont tendance à le considérer comme un « méchouga » (voir Jean 7: 45-52). Comme c’est largement expliqué à la page: Problème de la Négation, Paradoxe de la NON-Existence, Théorème de l’Existence, ou encore: Le Principe de Non-Contradiction, le Principe de la Négation de l’Univers TOTAL, la bonne logique scientifique compatible avec le divin langage des ensembles, le langage universel donc, est la logique d’Affirmation, que j’appelle très couramment la logique d’Alternation pour des raisons longues à expliquer ici.

Pour plus de détails, voir: Identité et Equivalence, Négation et Alternation, ou aussi: Logique Alternative, Logique Cyclique, Logique FRACTALE. Et plus généralement, vous avez tous les documents clefs dans le plan du site hubertelie.com, mais aussi dans le bas de menu de gauche sur toutes les pages du site. Régalez-vous de vérité et de lumière. C’est tout simplement une propriété fondamentale des nombres:

Hubertelie, le 24/03/2023

Menu de la rubrique

Benyamin Nétanyahou le Satanyahou

La présente seconde partie et toute la suite, essentiellement sur Benyamin Nétanyahou, l'actuel premier ministre israélien, a été ajoutée vers la mi-mai 2024, soit un an après la première partie.

Benyamin Nétanyahou et ses alliés les talmudistes et les "chrétiens" protestants

A l'époque de la toute première version de la présente page, fin mars 2023 (il y a plus d'un an, car j'insère le présent sous-titre à la mi-mai 2024), le souci était une proposition de loi déposée en Israël par deux députés ultra-orthodoxes, visant à punir d'une peine d'emprisonnement quiconque prêcherait Jésus en "terre sioniste" (ce sont leurs mots). Ceci est gravissime, car cela ferait de facto d'Israël un pays Antichrist!

Jésus était juif, et il est aimé même dans les pays les plus antisémites! En effet, combien de peuples au monde n'auraient jamais entendu parler des juifs sans un certain Jésus de Nazareth, surnommé le "Roi des juifs" par Ponce Pilate le romain il y a 2000 ans (Jean 19: 8-22)? Et combien découvrent et aiment les juifs et la culture juive grâce à Jésus de Nazareth?

Les juifs doivent donc le remercier au moins parce qu'il contribue à réduire le sentiment antisémite, alors que justement les personnes comme Nétanyahou, les talmudistes (je ne dirai jamais trop qu'il faut maintenant distinguer le talmudisme du vrai judaïsme), notamment ultra-orthodoxes, sans parler des mondialistes du genre Attali, BHL et autres, contribuent, au contraire à accroître le sentiment d'antisémitisme!

La haine rend vraiment aveugle, et voici deux visages de la haine à l'égard de Jésus.

proposition-de-loi-d-emprisonner-les-chertiens-faisant-l-apologie-de-jesus-christ

Deux députés talmudistes ultra-orthodoxes Moshe Gafmi et Yaakov Asher (dont on a parlé en première partie de ce document), de la coalition de Benyamin Nétanyahou, qui il y a un an ont fait une proposition de loi visant à punir de peine d'emprisonnement quiconque prêcherait Jésus en "terre sioniste" (ce sont leurs mots). Des années de prison juste parce qu'on prêche Jésus sur sa terre natale!

Question, que nous nous poserons encore dans ce document: est-ce que Benyamin Nétanyahou, ce grand Barabbas devant l'Eternel (voir Matthieu 27: 15-26) élevé en premier ministre israélien et en homme politique le plus puissant d'Israël depuis de très longues années, est déjà allé en prison pour les nombreuses casseroles politiques qu'il traîne? Est-il allé en prison pour ses crimes de guerre (pour ne pas dire génocides) contre les Palestiniens? C'est donc prêcher Jésus en Israël, oui prêcher l'amour du Christ, qui serait plus grave que les actions de Nétanyahou?

C'est l'inversion totale des valeurs! Le bien devient le mal et le mal devient le bien! Les méchants ou les Barabbas sont honorés comme des héros ou sauveurs ou messies, tandis que les justes ou les messies sont crucifiés, sont emprisonnés ou menacés de prison! Voilà pourquoi le monde ou tout système de ce genre ne peut durer éternellement, ses jours sont désormais comptés, et pour qui sait bien regarder les choses et lire les événements, il ou elle verrait les signes clairs de l'effondrement imminent d'un tel système mondial immonde! Et notamment la civilisation israélo-occidentale, l'empire du Mensonge, du Mal, de la Maladie et de la Mort.

Civilisation israélo-occidentale: l'empire du Mensonge, du Mal, de la Maladie et de la Mort

Ce qu'incarnent ces deux députés ultra-orthodoxes plus haut, de la coalition de Benyamin Nétanyahou, le "Bibi" pour ses intimes mais qui mérite plutôt d'être surnommé le Satanyahou, c'est tout ce contre quoi de tout temps les prophètes du vrai Dieu ont combattu. Puisqu'il dit accomplir la Torah ou le Tanakh (mais en réalité c'est le Talmud qu'il accomplit), il est de la plus haute importance de faire savoir ce que disent vraiment la Torah, le Tanakh et les prophètes. C'est tout le contraire de ce que font les Nétanyahou, les talmudistes ultra-othodoxes, et même les talmudistes orthodoxes ou classiques. Car même des élites israéliennes qui sont des athées, se réfèrent à la Torah et au Tanakh (mais en réalité au Talmud, comme on l'a compris) comme cadastre ou feuille de route pour leur agenda.

Et ce que ces gens font, c'est tout ce qui a amené sur Israël les plus grands malheurs de son histoire! Mais force est de constater qu'ils n'en tirent jamais les leçons, mais sont toujours prêts à recommencer 666 fois, et même toujours pire! On entend même de plus en plus une doctrine talmudiste, une doctrine étrange, qui est que plus ils font le mal, sèment le chaos, la désolation, la souffrance, etc., plus ils hâtent la venue du Machiah ou Messie... C'est ce qu'on apprend par exemple dans cette vidéo intitulée: ANTISÉMITISME, SIONISME et GÉOPOLITIQUE internationale avec Youssef Hindi - RIDEAU ROUGE:

Ils font du mal pour hâter la venue du Messie, disent-ils

Dans cette vidéo l'invité Youssef Hindi dit des choses très intéressantes.
Notamment dans son emploi de l'expression "empire israélo-occidental",
notamment le fait que, chaque fois que l'on parle de l'Occident
(les Etas-Unis,le Royaume-Uni, l'Europe, etc.),
il faille systématiquement associer Israël, qui est le vrai maître de cet empire!
C'est ce qu'on appelle couramment le monde "judéo-chrétien",
mais une expression en réalité impropre,
d'une part parce que cela implique le judaïsme ou tous les juifs sans distinction,
alors qu'en fait cet empire émane du pharisaïsme et à sa suite le talmudisme,
qui dans leur nature même sont opposés à Jésus Christ, donc au vrai christianisme.
Ce sont les pharisiens, les prédécesseurs des talmudistes actuels,
qui ont livré Jésus à Pilate le gouverneur romain, pour être crucifié.
Quand celui-ci leur demanda s'il fallait crucifier leur "roi",
ils lui répondirent qu'ils n'ont de roi que César (Jean 19: 8-22).
Ceci du point de vue de l'analyse académique classique n'a pas grande importance.
Or du point de vue de l'analyse spirituelle, cela a une importance capitale!

En effet, les pharisiens ont offert en sacrifice le Messie à César,
pour s'asseoir plus tard sur le trône de César, l'empire romain donc, l'empire pharisiano-romain,
qui ne figure dans aucun manuel académique ces 2000 ans derniers!
Et pourtant c'est bien dans cette ère que nous sommes entrés depuis 2000 ans,
et l'émanation de cet empire occulte est aujourd'hui l'empire talmudo-occidental.
Cela ne se voit pas dans notre monde 3D ou espace-temps 4D,
mais cela se voit dans le monde 4D ou espace-temps 5D.

Jésus, ses apôtres, ses premiers disciples
(avant la destruction du second temple par les romains en l'an 70),
étaient des juifs, mais ils étaient persécutés par les pharisiens puis par l'empire romain,
dont l'émanation est de nos jours ce qu'il faut appeler
l'empire israélo-occidental ou pharisiano-talmudo-occidental.
Autrement dit, c'est l'idéologie talmudique qui gouverne secrètement le monde depuis 2000 ans,
imposture qui s'identifie au judaïsme, alors qu'en fait elle est l'ennemie du vrai judaïsme,
incarné par Jésus Christ et les premiers chrétiens avant la destruction du second temple en 70.
L'agenda mondialiste, du nouvel ordre mondial israélo-occidental
est une des nombreuses manifestations de cet empire pharisiano-talmudo-occidental,
qui succéda donc à l'empire romain à qui les pharisiens ont offert le Christ en sacrifice.

Des gens comme Youssef Hindi ont une assez bonne compréhension de cette réalité cachée,
cette réalité qui ne se voit pas facilement dans notre monde 3D,
mais qui peut se déduire par une bonne enquête et en interrogeant bien l'histoire.
Pour cela, il ne faut pas être trop esclave de la littérature académique classique,
mais il faut faire jouer son intelligence des questions divines,
ses inspirations divines ou à défaut ses intuitions de croyant en Dieu.
Youssef Hindi est excellent dans cette vidéo-audio,
il dévoile des choses très pertinentes que l'on n'entend pas souvent,
comme par exemple que les Etats-Unis tiennent Israël,
et, sans les Etats-Unis (et aussi le Royaune Uni),
sans notamment leur aide financière, militaire, etc., Israël n'existerait pas ou plus.
Et à l'inverse (et là c'est beaucoup moins évident ou intuitif)
Israël par ses lobbies tient les Etats-Unis, plus même que ceux-ci le tiennent!
Autrement dit, Israël est le vrai maître des Etats-Unis,
et derrière tout ce qui est présenté comme les actions américaines,
(comme par exemple la guerre en Irak, en Syrie, etc.)
se cache en réalité les actions d'Israël et son agenda.

On ne peut pas comprendre cela si l'on ne comprend pas que,
depuis 2000 ans, suite à l'offrande en sacrifice de Jésus le Messie,
offrande faite par les élites d'Israël à l'empire romain représenté par Pilate,
Israël a acheté le droit de s'asseoir sur le trône de César, l'empire romain,
et de devenir à partir de ce moment le nouveau maître du monde!
C'est la clef biblique pour comprende le monde des 2000 derniers ans,
en prenant soin de ne pas se laisser tromper par les apparences dans le monde 3D.
Dans ce monde 3D, il est vrai que les juifs ont été victimes ces 2000 ans derniers,
ils ont subi des sacrifices, le plus grand jusqu'ici étant la Shoah.
Mais ce qu'il faut comprendre aussi, c'est qu'il s'agit de sacrifice spirituel,
en l'occurrence ici un sacrifice satanique,
exactement comme Jésus de Nazareth fut offert en sacrifice à Roma.
Ici c'est à l'Allemagne nazie que des millions de juifs ont été offerts en holocauste.
Et ce pour le même but: l'agenda pharisiano-talmudique,
qui est le plan hégémonique d'Israël, de devenir ouvertement le maître du monde,
de soumettre tous les peuples non-juifs ou "goyim", ou en tout cas les survivants...
Car cet agenda est aussi l'élimination de 90% de l'humanité,
de faire du reste des esclaves au service ou maître.

Après la destruction du second temple en l'an 70,
l'exil d'Israël suite à l'assassinat de Jésus le Messie (Matthieu 23: 33-39),
l'agenda du messianisme pharisaïque semblait compromis, mais pas abandonné.
Capitalisant le sacrifice satanique de Jésus le Messie il y a 2000 ans,
cet agenda a été minutieusement construit au fil des siècles par la diaspora juive.
Et plus précisément la diaspora juive conduite
par l'élite pharisaïque, devenue plus tard l'élite talmudique.
C'est ce qui rend délicat l'emploi du mot "juif" ou le mot "judaïsme".
Car en fait, les vrais juifs et le vrai judaïsme
sont les premières victimes de cette apostasie ou imposture pharisaïque puis talmudique.
Ce sont eux qui paient toujours le plus lourd tribu
pour que cet agenda s'accomplisse, étape par étape, jusqu'à nos jours,
et cela s'accomplirait si le vrai Diau mais aussi Jésus Christ ne faisaient rien
pour arrêter des gens qui ont renié le vrai Dieu et son Messie,
et sont devenus des incarnations de Satan, entraînant Israël dans leur grave apostasie.
Ces démons ont transformé Israël ou les juifs en peuple élu du Diable
depuis le sacrifice de Jésus le Messie à Satan il y a 2000 ans.
Israël est devenu depuis le peuple élu du Diable,
ce qui ne veut pas du tout dire que tous les juifs sont des démons, loin de là!
Mais, je le répète, les vrais juifs sont pris en otage par ces démons,
dont on connaît maintenant les noms, pour ceux au sommet,
à savoir par exemple les Rothschild, les Rockefeller, etc.,
jusqu'aux Albert Bourla le pdg de Ffizer,
qui n'a pas dérogé à cette tradition, qui été celle cachée derrière la Shoah,
de sacrifier d'abord des juifs, pour accomplir leur agenda talmudo-satanique!
Les Etats-Unis sont la puissance coloniale fabriquée par ces démons au fil des siècles,
et notamment à partir de 1492, la date
de la dite "découverte des Amériques" par Christophe Colomb.
Comme si ce continent était vierge de toute population ou civilisation.
Comme on le sait la création des Etats-Unis s'est soldée par le génocide des indiens,
et ensuite l'essor de l'esclavage des noirs, puis la colonisation, puis la néo-colonisation.
Et on parle de nouveau de recoloniser l'Afrique.
On dira que c'est l'Occident qui est coupable de tous ces crimes contre l'humanité.
Mais seulement l'Occident a un maître caché, qui est ce que je suis en train de dévoiler,
et aussi comment et pourquoi exactement il est devenu le maître du monde.
Le crime contre Jésus le Messie est le premier crime contre l'humanité,
qui a été le père de tous les crimes contre l'humanité ces 2000 ans derniers.
La Shoah s'inscrit donc dans cette logique de sacrifice satanique pour un agenda.
L'empire anglo-américain, qui a succédé à l'empire romain,
est la création du maître caché qui mène cet agenda depuis 2000 ans,
et en même temps aussi l'empire qui sert de proxy au maître pour accomplir son agenda.
Il est de coutume de dire: "Les américains font ceci" ou: "Les occidentaux font cela".
Mais en réalité c'est leur maître qui les utilise comme des proxys
pour accomplir son plan pharisiano-romain, et maintenant talmudo-mondialiste.

J'ai l'habitude de décrire cette réalité en disant que
les Etats-Unis sont comme un bouledogue ou un très gros et méchant pibbull
tenu en laisse par son maître, Israël.
L'animal obéït à son puissant maître, accomplit ses désirs.
Si son maître lui montre une personne désignée comme un ennemi et lui dit:
"Attaque-le, détruis-le, fais plaisir à ton maître!",
alors le bouledogue ou le pitbull attaque la cible et la déchire,
comme ce qui est arrivé à l'Irak, à la Libye, pour ne parler que d'eux.
Et le maître a comme plan que le bouledogue ou le pitbull
déchire de la même façon la Russie (plan Zbigniew Brzezinski), puis l'Iran, etc.
Mais les os de ces derniers semblent trop durs pour le molosse.
C'est ce à quoi on assiste en fait avec la guerre en Ukraine,
où en réalité l'agresseur n'est pas la Russie
comme on le claironne dans l'empire israélo-occidental,
mais c'est la Russie qui, subissant une menace existentielle de la part de l'OTAN,
une autre manière de parler du molosse américain aux ordres d'Israël,
a décidé de réagir avant qu'il ne soit trop tard!
En effet, le pitbull nommé l'OTAN se servait de l'Ukraine comme le poste le plus avancé
pour se préparer à déchiqueter la Russie, comme il l'a fait d'autres nations avant.
L'OTAN (ou, ce qui revient au même, les Etats-Unis, ou leur maître Israël)
accumulait d'inquiétantes bases militaires en Ukraine,
ainsi que des laboratoires biologiques et autres.
Et il était question de faire entrer l'Ukraine dans l'OTAN,
ce qui positionnerait l'OTAN au poste le plus dangereux, aux frontières de la Russie!
Pas besoin d'être un grand stratège ou un grand spécialiste de géopolitique
pour comprendre cette véritable menace existentielle pour la Russie.
Que l'on imagine la Russie positionnée de la même façon
juste aux frontières des Etats-Unis, ou d'Israël, ou de la France, etc.,
pour comprendre qu'ils ne laisseraient pas faire!
On aurait déjà eu une guerre mondiale nucléaire depuis fort longtemps!

Et maintenant, la seule chose que je reproche à Youssef Hindi,
c'est son erreur concernant YHWH ou Yahvé ou l'Eternel,
le Dieu d'Israël tel qu'il en est question dans la Torah ou le Tanakh.
Comme beaucoup, il voit YWWH comme une entité assoifée de sacrifices et de sang.
Mais en fait, il y a une logique dans la Torah et plus généralement le Tanakh,
que l'on ne peut pas comprendre avec la connaissance académique,
si donc on n'a pas l'inspiration divine nécessaire.
L'essentiel est dit ici sur cette vidéo-audio de l'intetvieuw de Youssef Hindi.
J'y reviendrai plus tard pour compléter.

Je reproche à Youssef Hindi les mêmes choses que je reproche de manière générale à beaucoup de spécialistes ou d'intellectuels sur la question d'Israël. Comme par exemple l'historien israélien de gauche Shlomo Sand, l'auteur du best seller: "Comment le peuple juif fut inventé", livre qui fait l'objet de vifs débats, et pour cause!

Je partage beaucoup d'idées de Shlomo Sand, notamment quand il parle de l'histoire contemporaine de l'état d'Israël, depuis sa fondation en 1947 et même avant, quand il critique la politique des gouvernements successifs d'Israël à l'égard des Palestiniens, notamment la politique coloniale de l'incontournable Benyamin Nétanyahou, du Likoud, etc. Et je suis d'avis aussi que la meilleure solution pour la survie d'Israël, c'est la solution d'un seul état, où cohabitent les deux grands peuples sémites descendants d'Abraham, les juifs et les arabes. C'est le moment de la réconciliation d'Ismaël et Isaac, mais aussi d'Esaü (ou Edom) et Jacob (ou Israël), et plus généralement de la pacification du monde, le nom de Jérusalem signifiant "Ville de Paix", on le rappelle.

Ce n'est surtout plus le moment des divisions, des cris de douleurs, d'enfants, de femmes et d'hommes! L'Unification est le message même de la Torah, du Tanakh, comme par exemple on le lit dans le texte magnifique d'Isaïe 2: 1-4. Ceux qui disent être attachés à la Torah ou au Tanakh mais vont à l'encontre de prophéties comme celle-là (je pourrais en aligner des tonnes et des tonnes), sont en réalité des ennemis de la Torah, du Tanakh, mais ils ne sont que des porte-paroles du Talmud!

Et maintenant, ce que je reproche aux intellectuels juifs comme Shlomo Sand (enfin israélien dans son cas, car aussi il renonce à être appelé "juif" mais revendique uniquement la qualité d'israélien) c'est leur approche académique ou trop académique ou livresque de la question juive ou d'Israël. C'est le même problème avec Youssef Hindi, malgré sa très grande perspicacité sur la question de l'histoire d'Israël, et sur le messianisme que mène l'élite juive.

Le problème est qu'il y a une dimension d'Israël, du peuple juif, en l'occurrence la dimension transcendante, divine, spirituelle, etc., que les paradigmes académiques par nature même ne peuvent pas accepter, et encore moins appréhender, comprendre, et donc qu'ils ne peuvent pas traiter correctement sans gravement se tromper. Quand on est athée comme Shlomo Sand, ou croyant comme Youssef Hindi (en l'occurrence je crois savoir qu'il est musulman), mais que l'on laisse de côté la dimension transcendante ou divine pour argumenter comme les athées uniquement avec les paradigmes académiques, alors on ne peut que se tromper quelque part et très lourdement sur l'étude et l'analyse du phénomène nommé Israël!

En disant cela, je ne parle pas obligatoirement d'analyser les choses avec les arguments de croyants ou de religieux. car fort heureusement, au troisième millénaire, arrive un Nouveau Paradigme scientifique, la Science de l'Univers TOTAL, avec laquelle la question de Dieu est désormais une science exacte, et à la lumière de laquelle on peut examiner désormais toutes les questions sans être victime des limitations cruelles des paradigmes académiques et livresques classiques.

Et même, si l'on n'a pas connaissance de la Science de l'Univers TOTAL, mais si l'on est un bon croyant au sens classique du terme, alors on connaît les limites du discours académique, livresque, on sait qu'il est matérialiste ou terre à terre, qu'il ignore les secrets de la trenscendance (de Dieu pour faire simple), les notions de "miracles" ou de pouvoir "supra-humain", etc. Tout simplement, on ignore les dimensions de l'existence au-delà du monde tridimensionnel traditionnel, et qui est le monde de la relativité d'Einstein, autrement dit l'espace-temps quadridimensionnel. Autrement dit, trois dimensions spatiales, la quatrième dimension spatiale étant appelée le "temps", car notre limitation en 3D nous empêche d'accéder à cette quatrième dimension spatiale.

Exactement comme un être limité en 2D ou espace-temps 3D (2 dimensions spatiales, la longueur et la largeur, et la troisième dimension, la hauteur, étant appelée le "temps" par les êtres limités en 2D, comme nous sommes limités en 3D ou espace-temps 4D), ne peut pas percevoir la troisième dimension spatiale, qui est très banale pour nous et que nous appelons la hauteur et la profondeur. Les êtres coincés en 2D appeleraient "magie" ou "miracles" des phénomènes typiques impliquant la troisième dimension. Par exemple, le fait qu'un être, ayant son doigt posé sur un plan à l'extérieur d'un rectangle (espace 2D, défini par une longueur et une largeur), puisse soulever son doigt via la troisième dimension et le poser sur la surface plane à l'intérieur du rectangle. Un être 2D à l'intérieur du rectangle verrait alors la trace 2D du doigt, se demanderait d'où elle vient, appelerait cela une "apparition" car cette trace n'a franchi aucun des quatre côtés du rectangle qui, pour l'être 2D qu'il est, sont les "murs" de sa "chambre" (chambre 2D donc).

Exactement de la même manière, un être à l'extérieur d'un parallélépipède rectangle, un objet 3D qui représente la notion de "chambre" de notre monde 3D (c'est-à-dire quatre murs ou surfaces 2D: un devant, un derrière, un à gauche, un à droite, plus un plancher et un plafond), et qui, via la quatrième dimension entrerait à l'intérieur de la chambre, sans passer par les portes ou toucher un des murs, serait comme Jésus après sa mort et sa résurrection. En effet, l'évangile rapporte que, bien que les apôtres étaient enfermés dans une pièce, Jésus apparût au beau milieu d'eux, sans qu'ils sachent par où il est rentré (Jean 20: 19-31).

C'est un "miracle", bien sûr, mais si l'on raisonne uniquement selon les connaissances religieuses, de la foi. Mais cela n'empêche nullement que derrière cela il y ait bel et bien une connaissance scientifique, celle du monde 4D spatial ou espace-temps 5D, qui simplement n'est pas le monde 3D spatial ou espace-temps 4D de la relativité d'Einstein. Matrice dans laquelle nous sommes enfermés, et de laquelle les Etienne Klein, qui contrôlent les sciences actuelles, veulent à tout prix nous maintenir prisonniers (voir: La théorie du tout selon les fourberies des Etienne Klein; mais aussi: Le modèle cosmologique JANUS de Jean-Pierre Petit).

Ce que je viens d'expliquer là est une argumentation spirituelle, transcendante, biblique, et pourtant aussi une argumentation scientifique, à savoir la notion des dimensions que l'on apprend dans les mathématiques et sciences qui se respectent.

La Science de l'Univers TOTAL démontre au troisième millénaire, que les notions considérées jadis comme relevant uniquement du domaine religieux, de la croyance, de la foi, étaient des notions scientifiques, mais seulement les paradigmes scientifiques classiques et la manière de faire la science qui au fil des siècles ou des millénaires a été imposée par des gens du cercle occulte talmudo-maçonnico-kabbalistique des "Etienne Klein" et autres "Jacques Attali" de tous les temps, ou en tout cas de ces 2000 dernières années (depuis leur assassinat de Jésus Christ), oui la manière de faire la science en ce monde donc, empêchait de voir la science cachée derrière les notions bibliques.

La connaissance académique et livresque a été élaborée de telle sorte à éliminer la transcendance, à NIER les miracles, à les fare passer pour "non scientifiques" ou des "mythes" ou "croyances", tout simplement parce qu'on ne voulait pas que la Science de Dieu qui explique la transcendance (DIEU donc) ainsi que les miracles, soit connue en dehors des cercles initiatiques. Pour plus de détails, voir:

--> La fin du mythe selon lequel Dieu ne peut être objet de science exacte;
--> Libération du vampirisme énergétique, la face cachée du monde;
--> Nous vivons dans une simulation, oui, mais pas au sens où on le pense généralement.

Sans donc entrer dans des considérations spirituelles élevées, on peut savoir que les connaissances académiques, livresques, intellectuelles et mêmes scientifiques dans leurs formes actuelles ne sont pas aptes à traiter convenablement de certaines questions, notamment celles où la transcendance est impliquée, c'est-à-dire DIEU, pour faire simple. A ce titre, Shlomo Sand, dont nombre d'analyses peuvent être pertinentes quand il s'agit de l'histoire contemporaine d'Israël, se trompe beaucoup quand il s'agit de l'histoire de l'Israël antique. Sa thèse "Comment le peuple juif fut inventé" est erronée, car le peuple juif n'a pas du tout été inventé, mais son histoire est bel et bien due à la transcendance (à DIEU donc), comme le relate la Torah (les cinq premiers livres de la Bible), et aussi entre autres le livre de Josué. C'est tout sauf inventé, tout sauf un mythe!

Je suis d'accord avec Shlomo Sand à propos de ce qu'il dit du sionisme moderne, de la politique entre autres de Nétanyahou, notamment à l'égard des Palestiniens, etc. Mais on ne peut pas vraiment comprendre ce qui se passe vraiment dans notre monde 3D ou espace-temps 4D, si l'on croit ou croit démonter que la Torah ou le Tanakh seraient des mythes, de même que les évangiles et le Nouveau Testament!

Youssef Hindi en comparaison est beaucup plus éclairé à ce sujet. mais son problème est que, bien qu'il soit musulman ou de la foi musulmane, il est sous l'emprise des paradigmes académiques, de la connaissance ou de la littérature académique, qu'il n'ose pas (trop) critiquer ou avec laquelle il n'ose pas (trop) prendre des distances salutaires, probablement parce qu'il craint de perdre ou de ne pas être crédible. Du coup, quand c'est comme ça, cette connaissance ou cette littérature devient "parole d'évangile". Mais évangiles pour évangiles, je préfère les vrais.

Comme déja dit plus haut, un point important où Youssef Hindi se trompe c'est concernant YHWH, le Dieu d'Abraham, d'Isaac, de Jacob ou Israël, de Moïse:

Ce à quoi YHWH le Dieu du vrai judaïsme s'oppose tout au long de la Torah et du Tanakh

Moïse, le serviteur de YHWH, le médiateur de la Torah

Moïse, le serviteur de YHWH, le médiateur de la Torah ou Loi.

Présenter YHWH comme une entité qui ordonne des génocides, une entité assoifée de sacrifices, etc., rattacher cela à l'idéologie talmudique à l'oeuvre avec les Palestiniens, c'est ne pas comprendre l'Esprit de la Torah et du Tanakh. Il y a un sérieux manque d'inspiration sur ce coup-là, cela sert justement l'idéologie talmudique que l'on dévoile et que l'on confond en plus avec le judaïsme biblique!

Or ce à quoi YHWH le Dieu du vrai judaïsme s'oppose tout au long de la Torah et du Tanakh, à savoir par exemple le culte du Veau d'Or, le culte de Baal, de Moloch, etc., sans parler du culte de Mamon (le dieu de l'argent et donc ce qu'on appelle les finances de nos jours), ainsi que les autres pratiques sataniques ou idolâtriquues comme le pédosatanisme, le LGBTQ, et j'en passe, c'est ce qui caractérise le talmudisme ou ce qui est ses corollaires, talmudisme donc que l'on prend de nos jours pour le judaïsme! Mais le judaïsme des prophètes bibliques, de Jésus et des apôtres, c'est justement tout le contraire de cela!

La grande erreur que commettent beaucoup de gens, dont Youssef Hindi, c'est de ne pas se rendre compte du très grand changement qui est intervenu dans l'histoire d'Israël il y a 2000 ans, avec donc la mission de Jésus de Nazareth et son sacrifice par les pharisiens. Je ne parle pas uniquement du changement pour les disciples de Jésus, qu'on appelle les "chrétiens". Mais je parle surtout du changement intervenu dans le judaïsme, notamment après la destruction du second temple par les romains en l'an 70. On est alors passé du judaïsme biblique au judaïsme pharisaïque, appelé aujourd'hui le judaïsme talmudique ou rabbinique, qui est en faite une imposture, une apostasie, une hérésie.

Cette apostasie remonte dans l'histoire d'Israël à aussi loin que le culte du Veau d'Or avec Moïse, puis les cultes de Baal, de Moloch, etc. A l'époque de Jésus, il reprochait aux pharisiens d'avoir abandonné la Paraole de Dieu au profit de leurs traditions (Matthieu 15: 3-9). Jésus parle de la tradition talmudique ou rabbinique, qui va prendre son essor après la disparition en l'an 70 du second temple, dernier vestige du judaïsme biblique. On ne doit surtout pas confondre cela avec le judaïsme de Moïse et des prophètes, qui ont été le rempart contre cette déviance tout au long de l'histoire d'Israël, c'est-à-dire à l'ère de la Torah et du Tanakh.

Les prophètes successifs ramenaient Israël sur la bonne voie, à chaque fois que les prédécesseurs des pharisiens et des talmudistes les égaraient et les conduisaient sur les voies de l'idolâtrie, du satanisme. Mais avec la diaspora juive qui commença à partir de l'en 70 (après la destruction donc du temple de Jérusalem), la lignée ou la succession des gardiens du judaïsme qu'étaient les prophètes cessa aussi, remplacée pour un temps par les prophètes chrétiens, avant que le christianisme lui-même ne sombre dans l'apostasie à partir du 4e siècle, où ce qu'on appelle l'église catholique, prit naissance. Puis le potestantismme en Europe et aux Etats-Unis, puis l'évangélisme, surtout aux Etats-Unis, etc. Le christianisme suivit une autre évolution dans les pays slaves, avec l'église orthodoxe. Cela pour dire cela très vite, car avec l'empire Ottoman, c'est encore une autre affaire, qui implique entre autres l'islam.

Dans le monde juif, qui se frotta aussi à diverses civilisations (européenne, asiatique, etc.), ce qui s'imposa est donc le talmudisme, que l'on a coutume d'appeler "judaïsme". Mais cette grande apostasie, que Jésus condamnait déja en Matthieu 15: 3-9, et en Matthieu 23: 1-39, etc., a renié l'essence même du judaïsme de Moïse et des prophètes, elle renia YHWH le Dieu d'Abraham, d'Isaac, de Jacob ou Israël. Le Dieu dont le combat tout au long du tanakh se dirige contre le satanisme, l'idolâtrie, et contre les peuples satanistes ou idôlatres. Ne pas le comprendre et dire que YHWH est une entité qui génocide, qui est avide de sacrifices notamment humains, c'est ne pas vraiment comprendre la Torah et le Tanakh, c'est faire le jeu du talmudisme!

Le talmudisme dit donc que plus les juifs font le mal, plus ils hâtent la venue du Messie. Cela sous-entend entre autres qu le Messie annoncé par les prophètes ne serait pas encore venu, alors qu'il est venu depuis 2000 ans, mais ils l'ont rejeté, car il ne correspondait pas à leurs critères et désirs. Son message d'amour, qui est le sens même de la Torah et du Tanakh, ne leur convenait pas, car ils voulaient un Messie guerrier, comme Josué ou David, mais sans comprendre pourquoi à cette époque les guerres de conquêtes ordonnées par YHWH étaient nécessaires.

Je n'entre pas dans les détails de ce vaste et compllexe sujet, plein d'éclairages très surprenants, qu nécessitent l'inpiration divine (c'est-à-dire d'avoir l'Esprit de Dieu, le Saint Esprit) pour le comprendre. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le très pacifique Jésus de Nazareth, qui prêchait l'amour du prochain, était un reflet humain (au sens le plus noble du terme "humain") de l'entité apparemment "génocidaire", "guerrière", "assoiffée de sacrifices" connue dans le Tanakh comme YHWH le Dieu d'Abraham, d'Isaac, de Jacob ou Israël, de Moïse et des prophètes!

Cette manifestation de YHWH que les évangiles ont appelée Yéshoua ou Jésus le Fils de Dieu, parce qu'elle n'était pas guerrière comme Josué ou David, pour délivrer les juifs du joud romain (joug sous les empires sous lequel ils se sont placés eux-mêmes, notamment depuis Babylone jusqu'à l'empire romain, en passant par l'empire perse, puis grec), oui cette manifestation de YHWH appelée Jésus, n'était pas du goût des pharisiens. D'autant que Jésus que Jésus les dérangeait beaucoup en pointant du doigt leur apostasie, leue abandon de la Parole de Dieu au profit de leurs traditions, connues aujourd'hui sous le nom de Talmud. . Alors ils ont offert le gêneur en sacrifice à Rome! Et ils disent aujourd'hui que le Messie ne serait pas déjà venu, et que plus ils font le mal, plus ils vont hâter sa venue...

Ainsi donc, ce sont eux qui commandent le venue du Messie, selon leurs critères à eux, et non pas Dieu qui agit selon son agenda, si bien sûr c'est de Dieu qu'ils parlent. La question est là justement. Car quel genre de Dieu ou de Messie arrive en étant convoqué au moyen du MAL et du chaos semé dans le monde? Très honnêtement, cela resemble plutôt au portrait du Diable ou de l'Antichrist! Je dirais que c'est celui qui va venir, s'ils n'étaient pas déjà eux-mêmes collectivement cet Antichrist depuis 2000 ans (voir 1 Jean 2: 18)!

Ce que nous sommes en train de voir de nos jours dépasse toutes les bornes, et, si Israël ne change pas sa très mauvaise trajectoire et ses voies de crime contre le vrai Dieu, il va connaître son plus grand malheur de tous les temps, et avec lui tout le système satanique dont il est le chef caché depuis 2000 ans (voir Apocalypse 13: 1-18).

Et même Pilate le gouverneur romain s'est montré plus juste que ceux qui lui livraient le Messie. Il a tenté en vain de libérer Jésus, dont ils réclamaient l'exécution à grands cris. Ils s'en est lavé les mains devant les ennemis de Jésus, mais cela n'a en rien changé leur détermination à sacrifier un innocent. Ils ont préféré que Pilate libère le criminel Barabbas plutôt que Jésus de Nazareth, le Messie, qu'il a appelé le "Roi des juifs", n'en déplaisent aux ennemis de Jésus (Matthieu 27: 15-26; Jean 19: 8-22).

proposition-de-loi-d-emprisonner-les-chertiens-faisant-l-apologie-de-jesus-christ

Et tout simplement, entre ceux qui prêchent Jésus qui a enseigné l'amour du prochain, et les deux députés remplis de haine qui veulent criminaliser le fait de parler de Jésus en Israël, qui mérite en fait d'aller en prison? C'est la question qui est posée aujourd'hui devant le vrai Dieu, l'Univers TOTAL, l'Etre TOTAL, l'Alpha et l'Oméga. Et le Jugement divin contre les assassins des prophètes, du Messie, les persécuteurs de ses disciples, ne fait que commencer.

Rien que de les voir nous fait faire un voyage dans le temps, 2000 ans en arrière! Nous voyons comme en direct à quoi devaient ressembler les visages de méchanceté et de haine qui ont arrêté Jésus de Nazareth à Jérusalem, l'ont jugé, condamné et crucifié à Golgotha! C'est très flippant de les regarder, et surtout de se sentir regardé par eux... Je ne sais pas vous, mais je ressens quant à moi se dégager d'eux une très sombre et ténébreuse énergie, à couper au couteau. Très sincèrement, du simple fait de voir leur image me fait me sentir dans la peau de Jésus de Nazareth face à ce qui est très clairement des incarnations de Satan le Diable! Et du même coup aussi, je ressens en moi le sentiment de Jésus de ne plus vouloir être vu par ces démons nés humains. Non, non, non, ils ne méritent plus de le voir, vraiment plus, même pour être jetés par lui en Enfer!

C'est aux anges du glorieux Christ de s'occuper désormais de cette sale besogne qui lave l'honneur de leur Seigneur! C'est peut-être de ça qu'ils ont peur. Oui, c'est ça, ils ont peur de voir des gens, 2000 ans après, parler encore de Jésus en Israël! C'est comme s'ils se disaient: "Encore ce Jésus? Nous lui avons réglé son compte il y a 2000 ans, et on parle encore de lui en Israël (voir Actes 5: 33-42)? Mais c'est un cauchemar!". Ils comprennent donc probablement que Jésus est mort sans être mort, qu'il est plus vivant que jamais, et même pire, il revient pour être vu par ceux qui l'aiment, tandis que ces démons seront jetés en Enfer avec leur père Satan le Diable!

Le vrai Messie ne reviendra donc plus vers ses ennemis, qui le haissent à ce point. La condition que Jésus a annoncée pour qu'ils le "revoient" en quelque sorte, c'est de reconnaître un certain représentant ou envoyé venant en son nom. Oui, ils doivent dire enfin: "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!" A bon entendeur, salut!

Cela aurait été horriblement désastreux et totalement néfaste pour l'image d'Israël, que l'on interdise de parler de Jésus sur sa terre natale! C'est la pure folie même, et seul un ennemi d'Israël, des juifs et de l'Essence juive (la vraie, pas l'idéologie talmudique ou pharisaïque) prendrait une décision aussi abominable! La haine de Jésus et des chrtiens poussée à ce degré n'aurait pas de nom, sinon le mot "Antichrist"!

Cela, même le démon Nétanyahou le Satanyahou ce que je voyais comme un signe d'un peu de lucidité comparé à son aile politique que sont les ultra-orthodoxes. Mais depuis j'ai eu l'occasion de comprendre que ce qui motivait sa décision n'était pas du tout ce que je pensais. Surtout en ce moment où il est question de crime de guerre et même de génocide envers les Palestiniens!

La vidéo que je vais présenter plus loin éclaire à ce sujet, elle confirme bien des choses dont je parle depuis longtemps, concernant un concubinage très malsain entre les talmudistes (israéliens, européens, américains et d'ailleurs) et la sphère des protestants et évangélistes fondamentalistes américains, souvent républicains. Ceux-ci, du fait de leurs interprétations très erronées des prophéties de l'Ancien Testament, mais aussi du Nouveau Testament, voient toujours en Israël le peuple élu de Dieu, et ce malgré le crime des pharisiens (les prédécesseurs des talmudistes actuels) sur Jésus le Messie et Christ, il y a 2000 ans. Crime dont ils ne se sont nullement repentis, conditions que Jésus a énoncées en Matthieu 23: 33-39, pour qu'ils revoient son visage à travers quelqu'un qui viendrait en son nom. Il dit en effet:

<<
Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu! Voici, votre maison vous sera laissée déserte; car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu'à ce que vous disiez: 'Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!'
>>

Le "Seigneur" dont Jésus parle, c'est évidemment lui-même, le Messie, que Jérusalem s'apprêtait à assassiner, comme des prophètes avant lui. Il dit donc à ces assassins (principalement les pharisiens) et à leurs descendants (aujourd'hui les talmudistes) qu'ils ne le verraient plus. Lui le Messie et Machiah qu'ils continuent à attendre, mais sans comprendre qu'il est déjà venu il y a 2000 ans et qu'ils l'ont crucifié et veulent même voter une loi contre ses disciples en Israël, loi leur interdisant de prêcher Jésus sous peine d'emprisonnement.

Mais revenons à Benyamin Nétanyahou, un des visages talmudo-politique de l'Antichrist. C'est par pur calcul politicien qu'il fait rejeter la proposition de loi venant de ses associés ultra-talmudo-politiques, d'interdire de prêcher Jésus en Israël. La raison en est que lui et les gens de son idéologie talmudique ont pour alliés aux Etats-Unis des "chrétiens" (je les appelle ainsi car c'est ainsi qu'on les considère) protestants ou évangéliques fondamentalistes, qui sont pour le christianisme ce que les ultra-orthodoxes (ou même simplement les talmudistes) sont pour le judaïsme. Malgré le fait que depuis 2000 ans Jésus puis ses apôtres ont enseigné que nous sommes passés d'un Israël physique à un Israël spirituel qui désigne tous les enfants de Dieu du monde entier (voir par exemple Romains 2: 28, 29 et Galates 6: 16; Apocalypse 21: 1-7), eux voient en Israël toujours le "peuple élu" de Dieu. Celui donc sur qui s'accomplissent les prophéties bibliques, même si Israël rejette jusqu'ici toujours Jésus Christ, et malgré tous les crimes et génocides qu'il peut commettre, notamment sur les Palestiniens.

Ces pseudos-chrétiens sont donc des alliés des talmudistes et de l'agenda talmudo-maçonnico-mondialiste. Ce sont eux qui (comme les talmudistes) parlent aussi du troisième temple, un temple physique à Jérusalem, alors que depuis 2000 ans le Nouveau Testament dit que le temple est désormais spirituel, et même un temple céleste (Hébreux 12: 22-24; Apocalypse 21: 1-7). Bref, tout ce qui concerne l'Israël physique d'avant la venue de Jésus le Messie, est un petit modèle d'un grand modèle qui est l'Israël spirituel, qui ne se réduit plus aux juifs au sens physique, mais s'applique à une notion large et universelle de juif. Moi qui écrit ces lignes, je suis un juif au sens spirituel, même si je ne le suis pas au sens physique. Ces chrétiens fondamentalistes, qui ne comprennent pas ce grand changement de paradigme biblique il y a 2000 ans, du fait de la mission de Jésus le Messie, renient en fait Jésus d'une certaine manière, et se retrouvent aujourd'hui dans une situation comparable aux talmudistes et à leurs prédécesseurs les pharisiens, qui ont crucifié Jésus.

Nétanyahou, la fin du rêve sioniste

J'ai donc compris que Benyamin Nétanyahou est l'un des personnages politiques d'Israël les plus calculateurs, manipulateurs et machiavéliques de tous les temps! La vidéo suivante, intitulée: NETANYAHOU: LA FIN DU RÊVE SIONISTE - JEAN-PIERRE FILIU, le montre bien.

Il se trouve aussi que depuis un an, j'ai mieux compris son jeu politique avec les ultra-orthodoxes. Le concernant, le surnom de Satanyahou lui sied bien. Je fais par ce sous-titre d'introduction une plus que "légère" mise-à-jour du présent document: "Israël sous pression des ultra-orthodoxes". Ils ne menacent pas de prendre le pouvoir en Israël, ils sont déjà au pouvoir...

La Cour pénale internationale demande un mandat d'arrêt contre Netanyahou

Gaza: le procureur de la Cour pénale internationale demande un mandat d'arrêt contre Netanyahou

Non, non, inutile de crier à l'"antisémitisme", car cette vieille ficelle ne marche plus. Ou de dire que c'est un "déshonneur historique" ou une "décision scandaleuse", etc.

Car on vous connaît, vous, et vos sous-entendus quand vous employez ce genre de termes. On vous voit arriver avec vos gros sabots, dès que quelque chose vise des criminels juifs ou vise la politique d'Israël.

Vous dégainez alors plus vite que vos ombres, vos accusations d'"antisémitisme", alors que, d'abord, les palestiniens ou les arabes, descendants d'Abraham via Ismaël, sont des sémites aussi. Si donc vous les massacrez, on a le droit de vous accuser d'antisémitisme aussi.

Et puis, des responsables du Hamas, qui sont en fait des complices de Nétanyahou dans ce crime contre l'humanité, sont eux aussi visés par ce mandat d'arrêt. En effet, eux et le régime de Nétanyahou sont les deux faces de la même médaille. Il existe un deal entre eux, du genre:

"Je vous file du pognon ou des armes, et vous massacrez des juifs ou des israéliens, sauf moi Nétanyahou, bien sûr, les gens de mon régime, mes enfants, etc. Et moi aussi je massacrerai des palestiniens, pour consolider mon pouvoir en Israël, paraître comme le "sauveur" d'Israël contre les méchants ennemis extérieurs. Je ferai des efforts pour vous épargner, vous mes amis du Hamas. Si j'en viens à tuer l'un d'entre vous, voyez cela comme une maladresse. J'ai tellement besoin de vous, oh chers ennemis, pour les besoins de ma politique intérieure en Israël. Sinon, avec toutes les casseroles que je traîne, je suis politiquement fichu..."

Voilà donc la vérité, entre Nétanyahou et le Hamas. Et ce sont des israéliens innocents, et beaucoup plus nombreux encore, des enfants, des femmes et des hommes palestiniens, qui sont sacrifiés et paient le prix fort dans cette alliance cachée (ou à peine cachée maintenant) entre d'une part les démons israéliens, avec à leur tête Nétanyahou le Satanyahou, et d'autre part les démons palestiniens, notamment ceux du Hamas.

Donc, pitié, ne criez plus à l'antisémitisme, car c'est la Justice Divine qui est à l'œuvre en ces temps eschatologiques. D'autant plus que, s'il n'en tenait qu'à la justice des humains, ou celle de Satan, justement, il y a des chances que tout cela soit une "mascarade" pour "calmer" les vives indignations des vrais humains dans le monde entier, contre ce qui est clairement un crime de guerre et même contre l'humanité, de la part de gens comme Nétanyahou.

Alors il est fort probable que l'on fait juste semblant de l'inquiéter, et si vraiment il était arrêté, on s'arrangerait juste pour le "recycler", pour le sortir de la scène classique en faisant croire (comme pour beaucoup de démons de première classe comme lui) qu'il est en prison. Alors qu'il jouirait d'une "paisible retraite" quelque part, sous éventuellement une fausse identité.

Bref, je crains fort que ce mandat d'arrêt soit juste un geste symbolique, un geste très fort, certes, mais juste symbolique.

Donc, une fois encore, pitié, pas de cris d'accusation pour "antisémitisme". Ou de dire qu'il s'agirait d'un "déshonneur historique" ou d'une "décision scandaleuse", etc. Car c'est vraiment le minimum qu'il fallait faire contre Benyamin Satanyahou en ces temps eschatologiques, où commence le Jugement de Dieu, contre le Diable et contre tous les enfants du Diable, les démons nés humains, et ce dans toutes les couches de la société.

Il est de la plus haute importance de comprendre que seul Dieu fera Justice à ses enfants, et contre tous les crimes commis contre eux par Satan et tous ses enfants. Et Benyamin Satanyahou, serviteur entre autres des Rothschild les maîtres de ce monde et incarnations de Satan, est un des exemples mêmes des enfants de Satan.

L'heure est donc venue de demander des comptes à Satan et à ses enfants, pour tous leurs crimes de tous les temps contre Dieu et contre ses enfants. Le plus grand de ces crimes jusqu'ici a été commis il y a 2000 ans contre Yéshoua de Nazareth, plus couramment connu comme Jésus Christ, le Messie ou Machiah, le Fils de Dieu (Matthieu 27: 15-26; Jean 19: 8-22; 3: 16).

Soit dit en passant, comme les prophètes avant lui, et comme ses apôtres après lui, Jésus était un juif, et ceux qui l'ont crucifié, en l'occurrence les pharisiens (les prédécesseurs des talmudistes actuels, et encore faut-il rappeler qu'il ne faut plus confondre le talmudisme avec le vrai judaïsme) étaient des juifs eux aussi. Les premières victimes de ce genre de juifs, les Rothschild étant des exemples au sommet du monde, sont avant tout des juifs, les vrais juifs, tandis qu'eux sont en réalité de faux juifs (voir Apocalypse 2: 9 et 3: 9).

Israël ayant été dans les époques avant Jésus le peuple élu de Dieu, et ayant violé la Torah et le Tanakh (ou Bible hébraïque ou Ancien Testament) et commis des crimes contre les prophètes et envoyés de Dieu (voir Matthieu 23: 33-39), et finalement commis son plus grave crime il y a 2000 ans contre Jésus de Nazareth le Roi des Juifs, le Messie et Fils de Dieu, et ayant même, en rejetant son Roi, annoncé qu'il n'avait de roi que César (voir Jean 19: 8-22), on comprend alors très facilement que depuis lors il est devenu collectivement parlant le peuple élu du Diable.

Seuls des juifs à titre individuel, comme les prophètes, puis Jésus, puis les apôtres de Jésus et beaucoup de ses disciples des premiers siècles après Jésus Christ, qui étaient des juifs, font partie du nouveau peuple élu de Dieu, le Nouvel Israël, qui comprend désormais des millions voire même des milliards d'humains, de toutes les nations, de tous les peuples, de toutes les races, de toutes les langues, pas donc uniquement des juifs (voir Romains 2: 28, 29; Galates 4: 26; 6: 16; Hébreux 12: 22-24; Apocalypse 7: 1-9).

La capitale de ce Nouvel Israël, l'Israël spirituel, l'Israël universel, est la Nouvelle Jérusalem (Apocalypse 21: 1-7). Que les chrétiens généralement de confession protestante ou évangélique, qui s'égarent et égarent le peuple de Dieu, en continuant à voir en l'Israël qui a tué Jésus le Messie, et qui est aujourd'hui l'Israël des Rothschild ou de la couronne britannique, l'Israël dont l'empire est l'empire américain, bref l'Israël des Nétanyahou ou Satanyahou, oui que ces chrétiens égarés ouvrent enfin les yeux et comprennent leur très grave erreur!

L'état d'Israël des Rothschild et de la couronne britannique (l'Israël actuel donc) a été formé par eux en 1947 après le sacrifice de millions de juifs pendant la Shoah. Eh oui, la grande vérité est que la Shoah a été en fait un grand sacrifice satanique des juifs talmudiques, pour accomplir l'agenda du messianisme talmudique, que l'on appelle couramment le sionisme.

Et comme expliqué dans beaucoup de documents comme:

-- L'Esprit du Tanakh, du vrai judaïsme, condamne son Imposture qu'est l'esprit du Talmud, du faux judaïsme ou judaïsme talmudique:
-- Isaïe 53: le chapitre tabou dans les enseignements talmudiques;
-- sraël: pression des ultra-orthodoxes versus réveil de la jeunesse israélienne;
-- etc.,
il ne faut vraiment plus confondre le vrai judaïsme avec son imposture, qui est le talmudisme, et que l'on appelle de nos jours "judaïsme". Et soit dit en passant, la Kabbale ou la sorcellerie ou l'ésotérisme ou l'occultisme juif, est associé au talmudisme.

Le sionisme ou messianisme talmudique est un aspect clef du talmudisme. Ce faux judaïsme donc, qui était celui des pharisiens qui ont assassiné Jésus le Messie il y a 2000 ans (Matthieu 15: 3-9; 23: 1-39; 27: 15-26; Jean 19: 8-22), qui est celui des talmudistes actuels, est celui qui guide la politique d'une vraie secte israélienne et mondiale, connue aussi sous le nom de mondialisme, ou encore de Nouvel Ordre Mondial, en parlant du mondialisme israélo-occidental.

C'est à cette secte internationale qu'appartiennent des agendas comme celui du WEF (ou Forum Economique Mondial) du lugubre Klaus Schwab et de son adjoint Yuval Noah Harari, des programmes comme GAVI de Bill Gates, et l'OMS sous le contrôle de cet individu eugéniste et transhumaniste, qui avec ses airs d'éternel gentil geek "sympa" fondateur de Microsoft et maintenant présenté comme un "philanthrope", est parmi les individus les plus maléfiques de la planète! Sans parler des maléfiques fonds de pension comme BlackRock, ou encore des cabinets de conseil comme McKinsey et autres Instituts Berggruen.

Nous ne finirions pas d'énumérer toutes les ramifications de cette grande Nébuleuse mondialiste, cette gigantesque Pieuvre qu'est cette Mafia mondiale, la Mafia des mafias, le Secte des sectes! Nous montrons les différentes facettes de cette Engeance très maléfique pour le monde, dont le monde souffre plus particulièrement depuis 2020, l'année où le monde découvre leur nouvelle religion qu'est le Covidisme.

Ne me parlez pas de "secte juive" car justement, bien que ses élites (comme par exemple les Rothschild) soient souvent des juifs, ce sont en fait de FAUX juifs, comme le disent les textes d'Apocalypse 2: 9 et 3: 9, où ils sont même appelés la "synagogue de Satan" par Jésus ressuscité, qui donne cette révélation à son serviteur Jean (voir Apocalypse 1: 1-8).

Jésus donc, et avant lui les prophètes et après lui ses apôtres et après eux nous au troisième millénaire (juifs ou non-juifs), étaient des juifs. Mais ils n'ont rien à voir avec cette secte mondialiste, qui est non seulement Antichrist, mais est anti-juive! Ce sont des juifs ennemis de l'Essence juive incarnée par les prophètes, par Jésus et les apôtres, et par nous aujourd'hui. Donc ce sont de FAUX juifs!

Quand je dis "FAUX juif", je l'entends évidemment au sens religieux ou spirituel, et non pas ethnique ou génétique. Pour être un juif spirituel depuis 2000 ans, il n'est plus obligatoire de l'être génétiquement, mais de l'être selon l'Esprit de Dieu, l'Esprit Saint (Romains 2: 8, 29; 8: 14-21).

Beaucoup de juifs au sens génétique le sont effectivement et fort heureusement. Mais, hélas, ils sont de moins en moins nombreux, pour une bonne et simple raison: depuis l'exemple de Jésus de Nazareth le Roi des Juifs (Jean 19: 8-22), puis de nombre de ses apôtres et disciples, comme par exemple le martyr Etienne que les pharisiens ont lapidé (voir Actes 7: 1-60), ce sont ces vrais juifs qui sont sacrifiés de prédilection par les FAUX juifs, les kabbalistes! Ce sont donc eux qui ont été les plus sacrifiés ces 2000 ans derniers, lors des pogroms par exemple, et plus récemment pendant la Shoah.

Officiellement ce sont Hitler et les nazis qui les ont sacrifiés. Mais en réalité, ceux-ci n'étaient que les couteaux de sacrifice pour égorger et offrir ces vrais juifs en holocauste, afin d'accomplir leur agenda talmudo-sioniste.

C'est une vérité très difficile à dire ou à entendre, tout comme c'est difficile à dire ou à entendre que, pendant le Covidisme ou religion covidiste, ce sont encore beaucoup de vrais juifs (appelés souvent les "juifs du bas", c'est-à-dire du bas peuple) qui ont été sacrifiés à coup d'injections de Pfizer. Tandis que les Nétanyahou étaient injectés ostensiblement avec probablement des placébos (je dis probablement..., car c'est évidemment difficile à vérifier) pour "donner l'exemple" au peuple.

Un sacrifice de juifs une fois encore donc, toujours pour accomplir l'agenda talmudo-mondialo-sioniste. Le but final de cet agenda est plus que de coloniser toute la Palestine. Et plus que même de créer le grand Israël, du Nil à l'Euphrate, comme on dit. Le but final de cet agenda hégémonique, de ce messianisme talmudo-sioniste, est tout simplement de coloniser le monde, après avoir éliminé l'immense majorité des "goyim" ou non-juifs.

Si des juifs ces 2000 ans derniers (et notamment pendant la Shoah et maintenant pendant le Covidisme, etc.) ont été sacrifiés pour cet agenda, alors que dire des non-juifs? C'est une vérité très difficile à dire, ou à entendre, mais il faut la dire. Oui, des gens ont depuis des siècles, voire des millénaires, soigneusement élaboré un tel agenda de crime contre l'humanité.

Mais le pire et le plus effrayant est qu'eux ne l'appellent pas un crime, et ne se disent un seul instant qu'ils font le MAL, mais ils disent qu'ils accomplissent la volonté de "Dieu" ou du Maître du monde", telle qu'elle est révélée par les prophètes dans la Torah et l'ensemble du Tanakh (ou Bible hébraïque, qui est l'Ancien Testament dans la Bible chrétienne). Mais en réalité, ce n'est pas la Torah ou le Tanakh qu'ils accomplissent, mais bien le Talmud et la Kabbale.

D'où la grande urgence de distinguer à présent le Tanakh du Talmud. Autrement dit, distinguer la Bible hébraïque (fondement du vrai judaïsme, le judaïsme biblique) de la longue tradition déviante basée sur elle, la tradition pharisaïque (voir Matthieu 15: 3-9). C'est celle-ci qui, après la destruction du deuxième temple en l'an 70 par les romains et le grand exil et la diaspora juive qui s'en sont suivi (voir Matthieu 23: 33-39; 24: 1-39), s'est pendant 2000 ans étendue pour devenir la tradition talmudique ou talmudisme que nous connaissons de nos jours. C'est elle qu'on appelle, à tort, le "judaïsme".

Beaucoup de gens, sans avoir nécessairement quelque chose contre les juifs, sentent intuitivement ou instinctivement que quelque chose ne tourne pas rond avec la question juive. Mais ils sont incapables de dire quoi exactement, et où est le problème.

Beaucoup ressentent un grand malaise, notamment quand ils voient (souvent sur les plateaux de télévision, notamment française) des gens comme Jacques Attali, BHL (ou Bernard-Henri Lévy), Eric Zemmour, Raphaël Enthoven, Patrick Cohen, etc., pour ne parler que d'eux. Alors que les juifs ne sont pas des d'milliards dans le monde, les gens constatent leur omniprésence dans tous les domaines, signe qu'ils sont dans les postes stratégiques, et nombre d'entre eux sont arrogants et difficiles à supporter.

Beaucoup savent que dès qu'ils émettent leurs constats sur cette réalité, ils sont aussitôt taxés d'"antisémites", de "complotistes", de "conspirationnistes", etc., et ils sont incités à fermer leurs bouches, de peur de subir des foudres. Terrorisés, beaucoup se soumettent à la "bien-pensance" (le terrorisme intellectuel), pour vivre et même simplement survivre. Car ils doivent gagner leur pitance, payer leurs factures, etc.

C'est pour cela qu'il est maintenant grand temps que les gens comprennent quelle est exactement le problème, pour ne plus mettre tous les juifs dans le même sac, car, je ne le dirai jamais trop, les prophètes, Jésus, les apôtres, étaient des juifs, mais ils n'ont rien à voir avec les problèmes que nous constatons, à part qu'ils étaient des juifs, et les coupables de ces problèmes sont souvent des juifs aussi. Le point commun s'arrête là.

Il faut apprendre à présent à distinguer le blé de l'ivraie, selon la célèbre parabole de Jésus (Matthieu 13: 24-30, 36-43), et la clef est la distinction entre judaïsme en général et talmudisme en particulier, avec la Kabbale qui est associée à ce dernier! Cette distinction est urgente et vitale, pour ne pas tomber dans le piège de l'antisémitisme, qui est justement créé et entretenu par les gens de l'idéologie ou la culture talmudiste, y compris par des juifs athées.

Je parle de beaucoup de juifs qui ne croient pas au Dieu de la Torah et du Tanakh, qui ne pratiquent pas nécessairement le talmudisme en tant que religion appelée donc couramment "judaïsme". Baruch Spinoza ou Albert Einstein par exemple, ne pratiquaient pas cette religion. Mais eux, comme beaucoup de juifs de nos jours, sont collés presque de force à la communauté juive (au sens ethnique ou génétique du terme), donc au talmudisme! Même si, comme l'historien juif Shlomo Sand, ils réclament d'être détachés de ce terrible ethnocentrisme juif, revendication de détachement, que Shlomo Sand exprime même par le titre d'un de ses livres: "Comment j'ai cessé d'être juif".

Même si je ne partage pas tout sur les idées de Shlomo Sand, notamment sa vision très athée de l'histoire juive dans son livre "Comment le peuple juif fut inventé" (car il faut avoir une connexion avec YHWH le Dieu de la Torah pour comprendre vraiment le peuple juif et son histoire, telle que rapportée dans la Torah et le Tanakh, et qui est tout sauf un mythe), il n'empêche que son analyse sur l'histoire contemporaine juive est pertinente. Je suis par exemple d'accord avec son analyse sur le sionisme moderne et sur la politique des dirigeants contemporains israéliens, comme par exemple Nétanyahou.

Je fais part même d'une compassion à l'égard de ces juifs antisionistes ou qui se démarquent de l'ethnocentrisme presque obligé avec la communauté juive. Ils s'exposent au risque d'une double haine, d'abord celle de l'antisémitisme (car quoi qu'ils fassent ou disent, beaucoup les verront avant tout comme des juifs), puis la haine de la part de la communauté juive au sens ethnique. Ils sont en effet ce que ceux-ci appellent les "self-hating jews", c'est-à-dire les "juifs qui se détestent", et donc qui sont perçus comme des "traitres" par la communauté juive (au sens ethnique, on l'entend toujours).

Shlomo Sand l'exprime dans la vidéo suivante: "L’avenir d’Israël me rend pessimiste":

Il est difficile de ne pas être touché par le témoignage d'un accusé de "self-hating jew", c'est-à-dire simplement de "juif antisémite", quand on fait juste un travail ou un effort de rétablir une vérité historique. Il n'est pas impossible que, si j'avais eu l'occasion de discuter avec Shlomo Sand bien avant qu'il atteigne ses près de 78 ans où il considère qu'il est près de la "sortie" ou fin de sa vie, je me serais employé à lui démontrer pourquoi le peuple juif n'a pas été inventé, n'est pas un mythe, mais est bel et bien historique. Il aurait pu comme moi devenir un juif au sens spirituel. En tout cas cela ne me coûte rien de supposer qu'il aurait compris son erreur et infléchi son travail historique depuis longtemps.

De vrais juifs (au sens ethnique mais surtout dans leur vision du monde), comme par exemple le feu et regretté Dr Vladimir Zelenko, dont la famille a survécu à la Shoah, font partie de ceux qui ont compris qui étaient les vrais coupables de la Shoah, entre autres les dynasties Rothschild, Rockefeller, etc.. Ces juifs ont permis à celles et à ceux qui veulent entendre la vérité, de l'entendre. Pas étonnant que le Dr Vladimir Zelenko, qui en l'honneur de ses parents a juré de "décapiter le Serpent" (en parlant de ces lignées talmudo-juives criminelles), soit mort pendant la crise du Covid. Officiellement emporté par le Covid... Mouais, mon oeil!

Beaucoup de choses dans le monde ont l'air d'être des phénomènes isolés et indépendants les uns des autres, phénomènes imputables au hasard ou aux coïncidences. Alors qu'en réalité, quand on les analyse en profondeur, on s'aperçoit que ce ne sont que les différentes pièces d'un gigantesque Puzzle, qui est la Pieuvre ou la Mafia ou la Secte mondialiste dont je parle.

Ainsi par exemple, le Covidisme, le Climatisme, l'Ukrainisme, etc., sont des pièces de ce Puzzle. La Russie mène en Ukraine une guerre existentielle contre la coalition de l'OTAN le bras armé de Satan, pour ne pas être démembrée comme par exemple l'ex-Yougoslavie ou encore l'ex-Tchécoslovaquie, etc., ou encore comme l'ex-URSS ou Union Soviétique, un bloc géant auquel appartenait justement la Russie son morceau principal, l'Ukraine, la Géorgie, la Biélorussie, les pays baltes (la Lituanie, l'Estonie la Lettonie), etc.

Et l'hégémonique empire israélo-occidental veut tout simplement achever de disloquer la Russie, qui est le gros morceau de l'ex-bloc soviétique. Il faut donc le démanteler, car il est trop gros pour être digéré par le monstrueux hégémon israélo-occidental, la Bête de l'Apocalypse, la Bête immonde (Apocalypse 13: 11-18). Le Monstre donc dont le bras armé est l'OTAN.

Le sionisme talmudique, qu'il ne faut plus confondre avec le sionisme biblique tel qu'on peut le trouver en Isaïe 2: 1-4 ou en Hébreux 12: 22-24, est donc un aspect clef de cette Bête immonde, cette Bête satanique.

Et Benyamin Nétanyahou est un sioniste de premier plan. Il faut comprendre cela pour comprendre aussi les crimes abominables commis par lui et son régime contre les palestiniens. Ces gens suivent donc un messianisme, qui n'a absolument rien à voir avec Jésus le Messie, que Pilate a surnommé le Roi des Juifs, malgré les objections des pharisiens et la foule qu'ils entraînaient à leur suite (Jean 19: 8-22), pharisiens dont les successeurs sont les actuels talmudistes.

Cela ne veut pas du tout dire que tous les talmudistes sont mauvais, car, comme dans beaucoup de religions ou d'idéologies, beaucoup sont sincères mais sont égarés. Il est très important de faire comprendre cela, pour aider maintenant à faire la part entre le bon grain et l'ivraie (Matthieu 13: 24-30, 36-43).

Inutile donc d'hurler à l'"antisémitisme", car, dans tout peuple, le temps est venu à présent de séparer les enfants de Dieu des enfants du Diable, les uns incarnant le Divin et les autres incarnant le Diabolique ou le Démoniaque. Israël comme la Palestine, la Palestine comme Israël, ne fait pas exception dans cette séparation ultime entre les vrais humains et les démons nés humains.

Dans le conflit israélo-palestinien, Israël a derrière lui l'Europe et l'Occident, notamment les Etats-Unis, car aussi, même si les gens du clan des Nétanyahou, des Attali et autres n'aiment pas entendre cette vérité, l'Occident, notamment l'Europe et les Etats-Unis, sans parler de pays comme le Canada, l'Australie, etc., sont de subtiles colonies d'Israël, des territoires subtilement occupés.

Intéressons-nous, pour conclure, au cas particulier de la France, le pays des Gilets Jaunes, où règnent en maîtres les Attali et autres BHL. C'est un des exemples de colonie subtile de cet empire israélo-occidental ou talmudo-occidental.

Il y a un très subtil point commun entre les palestiniens massacrés par Nétanyahou en Palestine et les Gilets Jaunes brutalisés en France par Macron, grand serviteur des Rothschild, comme les gens informés le savent.

De même Trudeau au Canada, et toute une nuée de "global young leaders" (ou "jeunes dirigeants mondialistes") du WEF, partout en Europe et dans le monde. A côté de tous ces jeunes loups de la politique, qui ont tous en commun d'être des marionnettes entre les mains de leurs maîtres, des gouverneurs des colonies mondialistes au service de leurs maîtres le Satan collectif, le tyran Nétanyahou le Satanyahou fait office de vieux loup de mer.

Même s'ils ne sont pas, comme Satanyahou, visés par un mandat d'arrêt de la CPI, ou même si, l'étant, la justice de ce monde ne leur fait pas payer leurs crimes contre l'humanité, ils n'échapperont pas à la Justice Divine (Apocalypse 19: 11-21; 20: 1-3, 7-10).

Voir aussi...

Cliquez ici pour revenir au début de la page.